Entretien de mes box braids (+ 4 idées coiffure !).

Cela faisait bien 10 ans que je n’avais pas porté des tresses
C’est simple, la dernière fois, c’était en seconde (en voyage scolaire, même !) et c’était ce qu’il y avait de plus pratique pour ne pas péter un câble dans ma famille d’accueil ahah ! Je ne vous montrerai pas de photo, mon style de l’époque étant beaucoup trop folklorique pour être autorisé sur un blog « mode ».

Bref, j’ai remis ça fin novembre, l’hiver arrivant. En effet, lorsque le climat devient trop humide (sans parler de la fameuse « bise genevoise »…), j’ai énormément de mal à gérer ma touffe: mes boucles s’aplatissent, je perds en volume et mes cheveux cassent très facilement, super hein ? Les « box braids » se sont donc présentées comme LA solution à tous mes problèmes, du moins, pour quelques semaines. Je vous épargnerai le laïus sur la notion discutée (et discutable !) de « coiffure protectrice » (gardées trop longtemps ou trop serrées, les tresses peuvent au contraire devenir destructrices pour vos cheveux !), en revanche je n’ai aucun mal à avouer qu’il s’agit clairement d’une coiffure de glandeuse. Autant il aura fallu 5h pour les réaliser, autant le gain de temps quotidien est vraiment intéressant: tu te lèves et hop, t’es coiffée. Après, il suffit de faire preuve d’un peu de créativité pour se faire une nouvelle tête chaque jour (si vous êtes en panne d’inspi, mes idées coiffure de fin d’article vous plairont sans doute !).

On appelle cette coiffure « box braids » pour le caractère géométrique du tracé des tresses (classiques, à trois brins) sur le cuir chevelu, en forme de petits carrés justement. J’ai aussi dessiné une raie sur le côté… mais qui ne se voit pas énormément car j’ai tendance à changer très rapidement le « tombé » des tresses sans finalement tenir compte de la raie initiale.

J’avais envie de faire de groooosses tresses (un peu comme celles de Patra), mais aussi de beaucoup de longueur… J’ai eu peur que (trop de poids) x (trop de longueur) = beaucoup trop lourd pour mes cheveux plutôt fragiles en ce moment. Du coup j’ai opté pour des tresses moyennes mais quand même très longues ! J’ai dû utiliser 4/5 paquets de mèches « X-Pression« , très longues et d’excellente qualité, dispo chez Black & Beauty.

mercredie-blog-mode-geneve-geneva-fashion-hair-cheveux-afro-box-braids-long-rasta-patras-tresses

Le piège, lorsque l’on porte des tresses, c’est de se dire que les cheveux n’ont plus besoin d’être entretenus, nourris, hydratés… Balivernes ! Veillez à adopter une bonne routine soins afin de maintenir vos cheveux naturels en bonne forme. La meilleure solution pour un cuir chevelu en bonne santé et hydraté: se concocter une petite mixture maison à base d’eau + huile (d’argan, de ricin, de coco… c’est vous qui voyez !) et de la vaporiser sur votre cuir chevelu avant d’aller au lit, grâce à un petit flacon spray. Il est aussi important de prendre soin des longueur (du moins, la longueur qu’occupe vos cheveux naturels !). Pour cela, rien de tel qu’une bonne crème de soin riche qui, non seulement nourrira vos cheveux, mais permettra aussi de donner de la brillance à vos rastas ;)

Niveau shampoing, vous pouvez vous limiter à un tous les 10/15 jours (avec vos produits habituels), le cheveu se salissant très peu lorsqu’il est tressé comme ceci avec des mèches synthétiques. Insistez bien sur le cuir chevelu histoire d’éliminer les amas de saletés accumulés avec les jours. Vous pouvez également utiliser un shampoing sans rinçage pour apporter un coup de frais et nettoyer les impuretés entre deux « vrais » shampoings ;)

J’ai également profité de cette période de « repos » (c’est-à-dire, sans « lavage/séchage/diffuseur/produits » pour mes cheveux naturels…) pour entamer une cure stimulatrice de pousse à base de deux produits de la marque « Les Secrets de Loly »l’huile capillaire (que j’incorpore et dilue dans mon vaporisateur) et les compléments alimentaires:

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-afro-cure-pousse-huile-croissance-secrets-de-loly-complexe-4C-levure-biere-gelule-comprimesJ’en suis vraiment ravie: en un mois à peine, j’ai déjà pas mal de racines/repousses (dans l’absolu c’est pas très glam… mais ça fait plaisir de constater une vraie pousse !).

Voilà, maintenant que vous savez tout sur les box-braids et leur entretien, passons à la partie fun de l’article ! Je vous ai préparé 4 mini-tutos hyper simples pour 4 coiffures qui peut-être vous inspireront pour votre réveillon du 31 ! On commence par une demie-queue, plutôt sage mais qui fait toujours son effet, surtout lorsqu’on a une belle longueur de nattes:

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-afro-coiffure-africaine-braids-box-patra-style-tresses-rasta-tuto-hairstyle2

Pocahontas style: prenez simplement deux portions de tresses que vous tresserez sur elles-mêmes à l’arrière du crâne. On peut ensuite laisser tomber la grosse tresse le long de la chevelure.

Une autre version de demie-queue, cette fois avec un mini bun à l’avant de la tête, un peu plus sophistiquée ;)

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-afro-coiffure-africaine-braids-box-patra-style-tresses-rasta-tuto-hairstyle1

Là aussi, super facile: il suffit de faire une tresse moyenne à l’avant du crâne et de l’enrouler ensuite afin de créer un effet « coque ». Fixez ensuite la longueur de la tresse sur le côté, avec une épingle à chignon.

Passons maintenant aux coiffures plus « aériennes ».

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-afro-coiffure-africaine-braids-box-patra-style-tresses-rasta-tuto-hairstyle-big-bun3

So easy, le « big bun » classique, à la Beyoncé… Il suffit de bien fixer le tout avec quelques épingles ! Pour encore PLUS de volume (grandes folles !), n’hésitez pas à utiliser un boudin en mousse à la base du chignon.

Pour finir, le bun « pompadour » que vous aviez déjà pu voir dans cet article:

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-afro-coiffure-africaine-braids-box-patra-style-tresses-rasta-tuto-hairstyle-big-bun-pompadour4

Ca paraît compliqué comme ça, mais l’embrouille est simple: une fois les trois grosses tresses terminées, il suffit de les fixer, chacune à leur tour, le long du crâne, en les faisant légèrement passer par le front. Là encore, les épingles sont vos meilleures amies ;)

Pffffiou ! Encore un long article… mais que j’ai grand plaisir à partager avec vous, j’espère qu’il vous plaira et qu’il apportera toutes les réponses à vos questions… Finissez bien l’année les beautés !

Le mascara « They’re real » de Benefit.

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-maquillage-beaute-they-re-real-benefit-mascara-test-review-best-mascaras

JAMAIS je n’aurais imaginé parler de ce mascara ici, il y a encore un mois… Et pour cause, je le trouvais absolument pourri. TOUT LE MONDE en parlait pourtant au moment de sa sortie (et tout le monde a aussi beaucoup parlé de l’atroce spot publicitaire l’accompagnant)…

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-maquillage-beaute-they-re-real-benefit-mascara-test-review-best-mascaras2

Ce mascara fait partie de la quantité monstrueusement ridicule d’achats effectués lors de mes « 3h à perdre au Sephora de Lyon » dont je vous parlais déjà dans cet article. Encore une fois super bien présenté par le vendeur, je m’étais dit « pourquoi pas »… et arrivée à la maison, j’ai été trèèèèès déçue. Il faut dire que je suis une fidèle des produits de la maison Eyeko, spécialiste des mascaras et des eyeliners UK (ne manquez pas mon test du « Skinny » à lire juste ici, vous verrez, le résultat est DINGUE).

En fait, j’ai l’habitude des cils magiques, longs et épais… dès le premier passage. Et ce n’est pas franchement ce que l’on obtient avec le « They’re real« . Du coup, je l’avais presque jeté à la poubelle… Je me rappelle en avoir parlé dans un ascenseur avec une copine… et une autre nana:
« T’as essayé le nouveau mascara Benefit ? « They’re Real » ?
– Non, pourquoi ?
– Parce qu’il est… nul à chier !

Blanc de 5 sec… et là, la nana en question s’insère dans le dialogue, l’air de rien:
– Euh pardon mais moi je l’ai, je l’utilise… et je le trouve super ! d’un ton presque agacé (oui, j’adore les didascalies).
– Okay… », gêne intense…

Ma foi, j’étais quand même confuse après avoir entendu ça… Du coup, arrivée à la maison, j’ai retrouvé l’objet, je l’ai saisi, et je l’ai de nouveau appliqué sur mes cils:

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-maquillage-beaute-they-re-real-benefit-mascara-test-review-best-mascaras3

Toujours pareil… Résultat très moyen, bien loin de la promesse « faux-cils ». A cet instant, je me dis que ce mascara porte vraiment bien son nom (« They’re real » = « ce sont des vrais »): le rendu est tellement imperceptible qu’on ne peut QUE croire que ce sont mes cils d’origine ! Ahah !

D’énervement, j’ai appliqué une nouvelle couche sur mes cils… et là… ce fut la RÉVÉLATION !!!!!!!! Wowwww les cils de ouf, d’un coup d’un seul (enfin, non, de « deux coups »):

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-maquillage-beaute-they-re-real-benefit-mascara-test-review-best-mascaras6

À gauche, mes cils après 2 couches de mascara « They’re real », à droite, mes cils naturels:

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-maquillage-beaute-they-re-real-benefit-mascara-test-review-best-mascaras4

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-maquillage-beaute-they-re-real-benefit-mascara-test-review-best-mascaras5

Alors, ça cartonne non ? (…). Non mais, sérieusement, je crois avoir compris la base de ce mascara: il SE TRAVAILLE, c’est-à-dire qu’il faut superposer au moins deux couches pour avoir le fameux résultat tant espéré.

La preuve avec ce comparatif (à gauche: 2 couches / à droite: 1 seule couche):

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-maquillage-beaute-they-re-real-benefit-mascara-test-review-best-mascaras7

Comme quoi, parfois on ne sait juste pas comment utiliser un produit pour obtenir le meilleur résultat ! Du coup, je trouve ce mascara pas trop mal, même si le « Skinny » d’Eyeko reste mon grand favori de tous les temps (pour tout vous dire, je n’ai même plus envie d’en essayer un autre !).

Et vous, avez-vous testé ce mascara Benefit ? Qu’en pensez-vous ?

Super Mud Clearing Treatment de Glam Glow, verdict !

Vous avez for-cé-ment entendu parler de ce masque ! Il faut dire que toute la blogo l’a testé… et approuvé (en grande majorité).

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-glam-glow-test-review-supermud-soin-purifiant-avis5

Je l’ai moi-même acheté il y environ 3 mois… et pour être parfaitement honnête, c’était un peu par accident: j’avais 3h à perdre à Lyon avant de choper un train, je me suis donc tout naturellement dirigée vers le Sephora le plus proche et… j’ai noyé mon ennui dans les cosmétiques. Il faut dire que je suis tombé sur un super conseiller (le seul mec de la boutique, comme quoi ils s’y connaissent aussi bien que nous les filles parfois !). Enfin, « super conseiller »… disons qu’il a réussi à me faire acheter pas mal de choses, dont ce fameux masque à 50 boules.

N’ayant pas vraiment de problèmes de peau en ce moment, je n’étais pas spécialement en quête de ce genre de traitement… Je l’avoue, j’ai été intriguée par le packaging, le « Best Seller », le fait que ce soit tout écrit en anglais, le « toutes les stars l’utilisent ! » et même… par le prix. Bref, sacrée perf’ pour quelqu’un censé connaître toutes les ficelles marketing.

(pourtant, il aurait suffit que je tombe sur un des spots publicitaires de la marque pour me dégouter d’elle à tout jamais HASHTAG KITSCH)

Mais qu’est-ce que c’est que cette Super Mud en fait ? C’est tout simplement un soin purifiant qui permet de traiter les imperfections (à appliquer soit sur l’ensemble du visage, soit en traitement local sur une zone précise). Evidemment, il y a plein d’ingrédients un peu chelou à l’intérieur qui font quand même leur petit effet à la lecture:

– ACNECIDIC-6™ : 4.4% ; un mélange de 6 acides AHA et BHA pour aider à combattre les problèmes de peaux et resserrer la taille des pores, améliorer l’élasticité de la peau.
– Activated-X Charcoal : Charbon extrêmement absorbant qui absorbe les substances toxiques jusqu’à 500 fois son volume et ce pour tout type de peau.
– K17-Clay™ : Extrait et emprisonne les excès de sébums, bactéries et toxines.
– TEAOXI™ : Délivre quotidiennement de l’Eucalyptol naturel, de l’huile de linalol et de puissants flavonoïdes directement dans la formule à partir de morceaux de feuilles d’Eucalyptus.

Pour faire simple, c’est supposé être LE TRAITEMENT DE LA MORT QUI TUE POUR AVOIR LA FACE DOUCE ET LISSE D’UNE BOMBE ATOMIQUE.

L’apparence du produit est… surprenante. On a l’habitude des couleurs très blanches, cliniques, aseptisées et des textures ultra douces en cosmétiques, autant dire que cette fois on en est loin, très loin: couleur marron/verdâtre, texture rêche avec des « petits bouts » à l’intérieur

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-glam-glow-test-review-supermud-soin-purifiant-avis4(cette petite photo c’est aussi l’occasion de vous montrer la GRANNNNNDE différence de taille entre le packaging en carton et la quantité réelle de produit que l’on a entre les doigts… bon, l’avantage c’est qu’il suffit de très peu de produit pour faire effet, une fine couche sur le visage suffit)

Qu’est-ce que j’en pense de ce masque ? Grande GRANDE question. Je crois qu’au final, je l’aime bien. Le « au final » a son importance. Vous vous rappelez quand je disais que je préférais toujours tester un produit plusieurs semaines avant d’en parler ? Hé ben je pense que mon test d’aujourd’hui illustre parfaitement cela. En effet, après ma première utilisation, je dois bien dire que j’avais vraiment les boules de m’être fait soutirer 50e pour une merde pareille j’étais assez déçue. D’ailleurs je rejoignais complètement Capucine qui dézinguait déjà pas mal un autre produit phare de la marque. Je n’avais pas vu de différence flagrante avant et après le masque. Autrement dit, ce n’était pour moi ni plus ni moins qu’un masque moyen, pas si révolutionnaire.

Il est où l’effet « miraculeux » tant attendu ? Pourquoi je ressemble toujours pas à Jessica Alba ? L’ARNARQUE, MERCI.

Et puis j’ai quand même continué à utiliser ce produit (j’allais pas non plus le balancer à la poubelle…) et c’est à ce moment là que j’ai commencé à voir quelque chose d’intéressant: alors que la marque promet une mise en beauté « immédiate » de la peau, pour ma part j’ai constaté les résultats sur la durée. Il faut aussi bien dire que cette « Pore Matrix Technology » est impressionnante à voir (surtout sur sa propre peau):

glamglow-supermud-mask-30ml-3-3546-pEn effet, au fur et à mesure que le produit sèche, on se rend compte qu’il cible les pores les plus dilatés et également les imperfections, ce qui donne vraiment une impression de travail précis…

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-glam-glow-test-review-supermud-soin-purifiant-avis-photo(allé allé on resserre tous ces trous !!!)

Et très honnêtement, après avoir utilisé ce masque 4 ou 5 fois, j’ai pu constater une belle amélioration de mon grain de peau et un teint plus éclatant, moins terne.

Verdict: J’AIME BIEN ce soin GLAM GLOW, EN FAIT (mais je ne le rachèterai pas… on peut trouver des masques aussi bien pour un prix moins excessifs, j’en suis sûre).

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-glam-glow-test-review-supermud-soin-purifiant-avis

Et vous, l’avez-vous testé ? Qu’en pensez-vous ? Il vous tente ce masque ?

Le henné Lush, mon nouveau fer à lisser GHD et moi.

Je vous parle ENFIN aujourd’hui de mon expérience du henné :)

mercredie-blog-mode-henne-lush-brun-caca-test-review-avis-cheveux-afro-resultat-fer-a-lisser-ghd-pink-diamond

Tout est parti d’un constat, très simple: mes cheveux sont niqués abimés. Et cela s’explique par les nombreuses colorations chimiques que j’ai faites ces derniers mois (ici, ici, ou ). Certes, les dégâts n’étaient pas visibles immédiatement (je n’ai jamais perdu d’énormes touffes de cheveux), mais je regrette chaque jour d’avoir pété un plomb à ce niveau, mes cheveux étant devenus, progressivement, beaucoup plus cassants qu’auparavant. Heureusement, mon Hair Mayonnaise d’amour me permet de réparer tout ça, mais comme vous le savez, le meilleur moyen de remédier aux longueurs abîmées reste quand même de le couper. J’ai la chance d’avoir les cheveux qui poussent plutôt vite, du coup cela n’a pas été trop un problème lorsque je suis passée de cette longueur…

ce2d92fc3e78f69bf581586b9799ffecà celle-ci:

79539fbc7c1a7c161effe2dd0bb57e00(j’avoue, ça me déprime un peu de voir ça, j’ai hâte de récupérer ma longueur..!)

Mais comme j’ai une sainte horreur de ma couleur naturelle « post été » (mes cheveux éclaircissent beaucoup à cette période), il fallait que je trouve une alternative « naturelle »… je me suis évidemment tournée vers le henné. J’avais énormément d’apriori sur le henné (comme beaucoup je pense !), et force est de constater que je me fourrais le doigt dans l’œil. En effet, un henné 100% naturel ne pourra pas faire « de mal » aux cheveux (au contraire, nombreuses sont les utilisatrices à le comparer à un vrai soin pour les cheveux et le cuir chevelu !). Le problème, c’est que l’on trouve encore beaucoup de hennés merdiques dans le commerce (= contenant par exemple des sels métalliques), d’où l’importance de bien choisir. C’est notamment la réaction avec ces mêmes sels métalliques qui peut faire complètement foirer toute entreprise « chimique » sur les cheveux après un henné ; après un henné naturel, il est normalement possible de faire tout ce que l’on veut sur ses cheveux (même si, perso, j’ai décidé de tout arrêter à ce niveau).

J’ai donc choisi celui de chez Lush (brun) après en avoir entendu beaucoup de bien un peu partout. Il faut dire qu’il est assez exceptionnel: il s’agit en fait d’un mélange de plusieurs hennés/poudres colorantes naturelles différents et d’autres ingrédients nourrissants (comme du beurre de cacao par exemple !). J’ai choisi le henné « brun » car je voulais quelque chose de foncé, qui puisse un peu « annuler » les reflets « rouges » que j’avais depuis quelques mois (la marque promet « des cheveux couleur café »).

Il se présente sous la forme d’une grosse tablette avec plusieurs carrés, il suffit de se servir ! Perso, j’ai eu besoin de 4 carrés pour toute ma tête, que j’ai « concassés » manuellement (vraiment trop facile !):

mercredie-blog-mode-henne-lush-brun-caca-test-review-avis-cheveux-afro-fondre

Il faut ensuite les faire fondre au bain marie, après avoir ajouté un peu d’eau (évitez de rajouter TROP d’eau au risque de perdre de l’intensité dans la couleur ! Allez-y progressivement), jusqu’à obtention d’une pâte bien consistante:

mercredie-blog-mode-henne-lush-brun-caca-test-review-avis-cheveux-afro-fondre-bain-marie2

Une fois la préparation terminé, c’est l’heure de la pose… et là je dois avouer que j’ai voulu faire ma maligne en mode « Comment ça il faut que je protège toute ma salle de bains ? Je suis pas teubé je vais pas tout salir..!« . Le henné c’est trèèèèès particulier à appliquer (ça tombe partout, en petite miettes/poussières) et je dois dire que je n’ai jamais autant sali ma salle de bains en 25 ans de carrière capillaire. Je vous invite donc vivement à déposer du journal par terre et à porter des vêtements tout pourris.

J’ai laissé poser 6h, sans appliquer de film autour de mes cheveux (à moins que vous ayez envie de reflets rouges !):

mercredie-blog-mode-henne-lush-brun-caca-test-review-avis-cheveux-afro-fondre-bain-marie-application-facilemercredie-blog-mode-henne-lush-brun-caca-test-review-avis-cheveux-afro-fondre-bain-marie-application-facilePhoto inutile

Au moment du rinçage, pas de panique, c’est vert, c’est normal. Et c’est long aussi, très long (comptez un bon quart d’heure pour venir à bout de tout ça !). Ah oui et votre baignoire aura besoin d’un bon nettoyage après ;)

En termes de résultats, je savais que ma première expérience ne serait pas super intense niveau couleur (en effet, le mieux est « d’accumuler » les hennés pour venir « recharger » la couleur et la construire petit-à-petit, c’est bien ce que je compte faire !). Mais mine de rien, mes cheveux avaient bien foncé, et tourné « chocolat », tout ce que je voulais (et je vous en avais parlé direct sur ma page facebook !).

mercredie-blog-mode-henne-lush-brun-caca-test-review-avis-cheveux-afro-resultat-fer-a-lisser-ghd-pink-diamond8888Désolée pour la qualité photo mais j’avais fini très tard dans la soirée et je ne pouvais prendre des photos que dans ma salle de bains, avec mon iPhone…

Mes cheveux étaient trèèèès très doux et je n’en ai pas perdu un seul au lavage, je pense pouvoir complètement approuver la notion de « gainage » dont j’avais tant entendu parler à propos du henné ! Souples, brillants et vraiment en bonne santé, le henné n’a été que bénéfique pour mes cheveux. Aujourd’hui, c’est-à-dire un mois plus tard, la couleur s’est un peu affadie mais n’a pas complètement disparu… et j’ai beaucoup moins les cheveux rouges qu’avant malgré tout.

J’ai eu la chance de recevoir un superbe fer à lisser GHD avec lesquels il est toujours possible de créer plein de styles différents (il suffit d’avoir le coup de main !).

mercredie-blog-mode-test-review-avis-cheveux-afro-resultat-fer-a-lisser-ghd-pink-diamond

mercredie-blog-mode-test-review-avis-cheveux-afro-resultat-fer-a-lisser-ghd-pink-diamond2Il s’agit du modèle Pink Diamond (offert par GHD).

Cela faisait 2 ans que je n’avais pas lissé mes cheveux et je dois dire que l’expérience a été très facile (sauf pour les pointes, là où mes cheveux sont le plus abimés).

mercredie-blog-mode-henne-lush-brun-caca-test-review-avis-cheveux-afro-resultat-fer-a-lisser-ghd-pink-diamond6mercredie-blog-mode-henne-lush-brun-caca-test-review-avis-cheveux-afro-resultat-fer-a-lisser-ghd-pink-diamond5mercredie-blog-mode-henne-lush-brun-caca-test-review-avis-cheveux-afro-resultat-fer-a-lisser-ghd-pink-diamond3mercredie-blog-mode-henne-lush-brun-caca-test-review-avis-cheveux-afro-resultat-fer-a-lisser-ghd-pink-diamond2

(ça change un peu !)

Malgré une « non coupe » un peu ridicule, j’ai apprécié constater que je n’avais finalement pas les cheveux si courts que ça… et surtout, constater que mon henné avait créé un chouette effet « méché » sur l’ensemble de ma tignasse (le genre de truc qu’on ne peut pas du tout voir sur une chevelure frisée !).

mercredie-blog-mode-henne-lush-brun-caca-test-review-avis-cheveux-afro-resultat-fer-a-lisser-ghd-pink-diamond788mercredie-blog-mode-henne-lush-brun-caca-test-review-avis-cheveux-afro-resultat-fer-a-lisser-ghd-pink-diamond89 copie

Voilà, je crois que vous savez tout ! Ce que je retiens c’est que le henné n’a pas du tout abimé mes cheveux (bien au contraire !), que la couleur annoncée est conforme et qu’il ne me reste aujourd’hui plus qu’à renouveler l’expérience de temps en temps (certaines font 2 à 3 hennés par mois, et leurs photos résultats font franchement envie..!) pour obtenir quelque chose de plus durable et plus profond !

N’hésitez pas si vous avez des questions et dites-moi ce que vous en pensez :)

J’ai testé la collection Dop à l’huile d’olive pour cheveux afros.

Salut les frisées ! Je sens que ce post va vous faire plaisir ! Je l’avais déjà évoqué dans cet article, j’ai complètement modifié ma routine capillaire. En fait j’avais envie de passer du côté « sans silicone et sans paraben » de la force, pour constater par moi-même ce qu’il en était en termes de résultats sur le cheveu.

J’ai ainsi pu tester il y a quelques temps – et pendant environ un mois – la gamme Dop à l’huile d’olive, sur mes cheveux naturels (avant de faire poser mon tissage donc). Cette gamme a en effet été spécifiquement développée pour les cheveux afros et secs (frisés ou défrisés d’ailleurs).

dophuiledoliveJ’ai été interpellée par le fait qu’il n’y ait « que » trois produits: c’est vrai, en général il m’en faut au moins 5 pour me constituer une routine efficace (et je suis sérieuse… au grand dam de mon chéri qui est à deux doigts de déménager à cause de ça avec qui je partage évidemment ma salle de bain) ! J’étais un peu dubitative (« Il est où l’après-shampoing ?« ) et, au final, j’ai rapidement été séduite:

Rentrons maintenant un peu plus dans le détail:

Le shampoing, 1er produit de la collection, est 3-en-1: « nourrit, démêle et répare », c’est ce qui est dit sur l’étiquette et… c’est ce que le shampoing fait ! En effet, j’ai réussi à me débarrasser de mes nœuds en quelques coups de peigne à grosses dents, je n’ai donc pas eu besoin d’après-shampoing. En plus, au moment du rinçage, mes cheveux étaient hyper souples, exactement comme si j’avais utilisé un conditioner :)

Une fois par semaine, j’applique le masque, que je laisse poser en général 20min (mais quand je n’ai vraiment RIEN à faire, je n’hésite pas à le laisser poser plusieurs heures voire une nuit). Comme tous les masques « mayonnaise », il est ultra nourrissant… mais il m’a bluffée sur 2 points en particulier. Tout d’abord, il y a comme des petits « grains » à l’intérieur… Hum, hum… au début je trouvais ça plutôt pénible car il en restait toujours dans mes cheveux une fois secs ! Mais c’est juste une coup de main à prendre (= un rinçage plus « approfondi » avec le jet de douche en fait !). En effet, j’ai finalement trouvé un super avantage à ces petits grains: je m’en sers pour exfolier mon cuir chevelu, en procédant à un petit « massage », juste avant le rinçage. Cela stimule la pousse du cheveu (en nettoyant les cellules mortes et en réactivant la circulation sanguine) et, du coup, je pense à faire ce petit geste à chaque fois que je m’apprête à rincer le masque. Ensuite, il démêle vraiment HYPER BIEN les cheveux (par exemple dans les cas, rares, où le shampoing n’a pas suffit).

Pour finir, la crème de soin, que j’utilise sur cheveux trempés (oui oui, trempés, comme ça j’emprisonne bien l’eau et le cheveu est parfaitement hydraté) et qui me permet d’avoir de super jolies boucles, définies et brillantes, au moment du séchage (à l’air libre ou au diffuseur). Vous pouvez aussi l’utiliser sur cheveux secs, par exemple le matin, pour raviver les boucles ou tout simplement apporter un peu plus d’hydratation aux cheveux.

Voici ce que ça donne après utilisation des 3 produits:

mercredie-blog-beaute-cheveux-nappy-hair-afro-naturels-natural-test-avis-review-dop-huile-olive-routine-frises-boucles-curls-curly2mercredie-blog-beaute-cheveux-nappy-hair-afro-naturels-natural-test-avis-review-dop-huile-olive-routine-frises-boucles-curls-curly

Pas mal, non !? La collection Dop à l’huile d’olive nourrit vraiment très bien mes cheveux secs (et c’est d’ailleurs un peu grâce à eux que j’ai pu faire poser mon tissage, sans trop de crainte de les voir se casser).

Les 3 produits se suffisent à eux-mêmes, ils sentent tous super bon (une odeur sucrée et épicée qui tient longtemps sur les cheveux… miam !) et comme ils sont extrêmement doux (+ sans silicone, ni paraben), vous pourrez les utiliser sans crainte sur les enfants. Ils sont disponibles en hypermarché et il faut compter un peu plus de 10€ pour la collection complète (soit, pas grand chose !). Que du plus donc :) je vous invite vraiment à tester cette gamme les filles !

Copacabana love.

Et là vous vous dire, qu’est-ce que c’est que ce titre complètement wtf..? Copacaba… what ? CO-PA-CA-BA-NA. Voilà. C’est le nom de deux de mes produits préférés, et je trouvais la coïncidence trop belle pour ne pas vous pondre un article copacabanesque.

mercredie-blog-mode-beaute-copacabana-test-bonnet-blue-melon-nars-the-multiple-highlighter

L’un est de chez Nars, l’autre est de chez Lush. Comme j’aime vous surprendre en faisant les choses à l’envers, je commencerai par le Copacabana de chez Lush, boutique que j’ai d’ailleurs récemment dévalisée.

Moi qui ne connaissait pas trèèèèès très bien la marque, je me suis laissée tenter par quelques uns de leur best-sellers et aussi par leur politique « cruelty free » (je sais que Lush est pas mal critiquée pour sa « pseudo » image bio etc… perso je m’en fous un peu, rien que le fait que les produits ne soient pas testés sur les animaux me paraît être un gros plus).

J’ai été absolument séduite par le beurre corporel exfoliant Copacabana (si bien que j’ai acheté le plus gros bloc, non seulement pour moi, mais aussi pour ma maman, une inconditionnelle des gommages et du karité, coucou maman !).

69-Buffy-500x500Ce beurre est juste une petite merveille ! Je l’utilise de temps en temps sous la douche, après m’être nettoyé la peau, sur l’ensemble du corps (surtout sur les bras, le haut du buste, la poitrine, les jambes, les fesses… bon… ouais, partout quoi). D’ailleurs Lush ne manque pas de vous rappeler que ce « célèbre beurre corporel exfoliant et nourrissant vous fera les fesses les plus lisses du monde« . Très franchement, je m’en fous un peu d’avoir les fesses lisses… par contre, avoir la peau nourrie, douce et légèrement brillante (l’effet « Monoï » quoi), ça J’AIME. Super simple à utiliser, il suffit de passer le bloc contre sa peau et d’ensuite masser avec ses mains pour que les particules de riz, d’amandes et de haricots fassent bien leur travail de gommage.

Vous n’aurez aucunement besoin de crème hydratante puisque, comme je l’ai dit, le bloc laisse une sorte de film hydratant (beurres de cacao + karité) qui fait très bien le job (après il faut aimer avoir cette impression un peu « grasse » sur la peau… celles qui ont déjà utilisé du karité pur sauront de quoi je parle).

Passons maintenant au second produit copacabanesque: sans même le savoir, sachez qu’il s’agit d’un produit présent dans quasiment tous mes posts… Je vous parle de mon highlighter préféré, celui que j’utilise TOUS LES JOURS… et qui me donne cet effet irisé sur le haut des pommettes. D’ailleurs, c’est un peu THE touch Nars pour moi, dans le sens où, dès que je pense à cette marque, j’ai toujours ce genre de visuels qui me vient à l’esprit…

Dinara+Chetyrova+-+NARS+Cosmetics,+Fall+2013narsNARS_Cosmetics_9Des teints super bien travaillés, des pommettes saillantes, des joues creusées, et cet effet lumière de folie sur la peau ! Voilà, pour moi Nars = dieu du make-up de la peau irréellement sublime, particulièrement sur les peaux les plus foncées.

Le « Multiple » (= le highlighter format stick de la marque) en colori « Copacabana » est donc un de mes indispensables make-up. Je vous disais l’autre jour que je ne pouvais pas sortir sans mes sourcils (d’ailleurs il va falloir que je fasse une petite update car ils ont bien poussé depuis hihi !), je dois aujourd’hui avouer que j’ai un peu du mal aussi sans mon highlighter sur le haut des joues

mercredie-blog-mode-beaute-copacabana-test-nars-the-multiple-highlighter

Il faut dire qu’il suffit d’une petite touche pour avoir l’air tout droit sortie d’un clip de J-Lo. Et ça, j’aime.

Jennifer-Lopez-in-Dance-Again-music-video-jennifer-lopez-30564174-800-449 Bref, voilà, j’adore, je surlike, j’achète et je recommande ! Petite photo du rendu sur ma peau, dans ma salle de bain avec une lumière 100% artificielle:

mercredie-blog-mode-beaute-copacabana-test-nars-the-multiple-highlighter2

mercredie-blog-mode-beaute-copacabana-test-nars-the-multiple-highlighter3

Et avec une lumière plus « naturelle »…

mercredie-blog-mode-beaute-copacabana-test-bonnet-blue-melon-nars-the-multiple-highlighter4En plus, je porte un super chouette bonnet pompon tout blanc tout chaud tout mignon, offert par Blue-Melon, qui, je trouve, fait particulièrement bien ressortir les reflets froids crées par le stick. Bravo Blue-Melon pour avoir réussi à me faire porter et aimer un bonnet :) Gros coup de coeur qui je pense va m’accompagner tout l’hiver, en ville comme à la neige…

Qu’en pensez-vous ? Avez-vous déjà testé un de ces 2 produits ?

Kinky Curly VS Shea Moisture.

Ça sonne comme le combat de l’année, hein ? Et c’est vrai que ça y ressemble pas mal. En effet, si vous fréquentez certains blogs ou chaînes YouTube US, vous n’avez pas pu passer à côté de ces deux marques. Et pour cause, elles font partie des plus populaires au sein de la communauté des « frisées – bouclées – crêpues » et des pro-natural.

kinky-curly visualKinky Curly

Je vous avais annoncé il y a quelques semaines que j’étais en train de tester les produits Kinky Curly et Shea Moisture (maintenant dispo chez Black & White Beauty, aux prix les plus bas du web !) et puis… plus rien, silence radio. Deux raisons à cela:

1. Je vais vous avouer un truc, j’ai beaucoup plus de mal à rédiger des posts « beauté/cheveux » que des posts « look » ! Je me mets beaucoup de pression car je sais que vous avez de grandes attentes en la matière, et j’essaye toujours de faire au plus complet (j’ai horreur des articles « test » survolés)… donc ça me prend souvent 2x plus de temps que de shooter 3-4 photos « mode » dans mon dressing et de raconter 2-3 conneries qui vont bien avec. Mais au final je pense que ces petits efforts paient puisque des articles tels que celui sur les sourcils ou encore sur la lacewig se sont par exemple retrouvés en Une de Hellocoton (wouwou, moment de personal branling intense).

2. Je n’ai jamais vraiment compris comment faisaient les bloggeuses gens pour juger de l’efficacité d’un produit (ou d’une nouvelle routine) sans l’avoir utilisé pendant un certains moment (je dirais plusieurs semaines, voire un mois !). Peut-être allez vous me trouver complètement à la masse mais j’ai toujours du mal à croire une personne qui trouve un produit pour les cheveux extraordinaire dès la première utilisation (surtout lorsqu’il s’agit d’un shampoing ou d’une crème de soin… un peu moins pour un masque par exemple, car il est vrai que le Hair Mayonnaise par exemple produit des miracles dès la première fois, je vous en parlais ici). D’ailleurs vous savez quoi ? Le mot clef « hair mayonnaise » est celui qui fait arriver la majorité des nouveaux visiteurs de mon blog ! Du coup je continue de recevoir pas mal de questions et de mails à son sujet… je persiste et signe, c’est le masque qui fait le plus de bien à mes cheveux ! Y’A PAS A TORTILLER.

Aparté close, voilà donc pourquoi j’ai mis tout ce temps à pondre cet article.

Venons-en maintenant au coeur du sujet, pourquoi autant de succès autour de ces deux marques ? Tout simplement parce que Kinky Curly et Shea Moisture sont dévouées corps et âmes aux cheveux frisés, et ça se ressent, notamment via la nature de leurs produits et tous les bons conseils qu’elles ne manquent pas de donner pour bien hydrater, nourrir et parfaire vos boucles.

1. Mon avis sur Kinky Curly:
J’ai pu tester les 3 produits de la routine « classique » de la marque, à savoir shampoing « Come Clean » + le leave-in « Knot Today » + gel « Curling Custard »:

stepbystep

Les produits de la marque étant silicone free, plastics free, alcohol free, paraben free, mineral oil free, petroleum free et j’en passe, elle revendique l’utilisation UNIQUE de ses produits, pour éviter toute « mauvaise combinaison » (avec d’autres produits d’autres marques ayant une « moins bonne » compo). Ainsi, le shampoing « Come Clean » vient purifier le cheveux et le préparer à l’application du leave-in « Knot Today ». L’étape « styling » est ensuite assurée par la « Curling Custard ». Je vous recommande de visionner la vidéo démo:

Le shampoing est vraiment bien si vous souhaitez nettoyer vos cheveux sans rien laisser de « sale » ou de chimique dessus, il sent le « frais » (une odeur bien citronnée, agréable). Le leave-in vient hydrater les cheveux, il est recommandé de l’appliquer sur cheveux trempés (pas mouillés, trempés, donc utilisez un spray d’eau sur chaque mèche avant application). Enfin, le gel vient aider à parfaitement bien dessiner les boucles.

Globalement, j’ai donc trouvé ces trois produits excellents, ils tiennent leur promesse… Mais QUELLE PROMESSE ? En fait, je ne m’étais pas vraiment renseignée sur les « résultats » que l’on pouvait obtenir et je me suis vite rendue compte que ce n’était pas tout à fait ce que je souhaitais. En effet, si vous jetez un oeil à la page facebook de Kinky Curly (qui publie tous les jours, des tips super chouettes d’ailleurs), vous vous rendrez vite compte que les boucles obtenues sont toutes assez similaires: très serrées, excessivement définies, très brillantes et plutôt « tombantes » (genre « plaquées » au crâne). Voici quelques une des photos les plus parlantes à mon goût:

485566_458631857552006_48712707_n1173716_968634088083_1215616063_n557927_4648651536270_1815135533_n

En gros, on est loin de l’effet messy/afro que j’aime et que je recherche, on se rapproche plutôt du style « jerry curl » des années 90… Pas trop mon style donc.

Conclusion:
Les produits Kinky Curly sont vraiment top si vous recherchez cet effet « gelés ». Il faut dire que la marque mène une sorte de combat ultime contre les frisottis… alors que moi, au final, j’aime bien quand il y a un peu de « désordre » dans mes cheveux. Le résultat obtenu avec Kinky Curly était donc bien trop « plat » selon moi.

 

2. Mon avis sur Shea Moisture:
J’ai testé le shampoing et l’après-shampoing de la gamme réparatrice Organic Raw Shea et le smoothie et le lait de la gamme Organic Coconut & Hibiscus.

IMG_2808

Moi qui n’utilise pas beaucoup de shampoing (j’ai l’habitude de ne me laver les cheveux qu’avec de l’après-shampoing), j’ai vraiment beaucoup aimé celui-ci: super riche et crémeux, il nourrit vraiment les cheveux (il faut dire qu’il est au karité pur !). En revanche, je ne suis pas une grande fan de l’après-shampoing (qui ne m’a vraiment pas permis de démêler mes cheveux sous la douche…).

SONY DSCshea3Concernant le smoothie et le lait Organic Coconut & Hibiscus, très très bonne surprise. Direct après la douche, j’utilise le « smoothie » que j’applique par section sur l’ensemble de la chevelure, en quantité assez généreuse. Puis je scelle le tout en appliquant raisonnablement une huile sur l’ensemble de ma chevelure (de coco ou d’huile). Et pour finir, j’applique le lait. Après séchage au diffuseur, tête en bas, le résultat est vraiment au top, hydratation, volume et définition, tout ça à la fois ! L’odeur des produits de la gamme Organic Coconut & Hibiscus est d’ailleurs délicieuse !

Conclusion: je recommande les deux produits styling (le smoothie et le lait) et éventuellement le shampoing si vous avez l’habitude d’en utiliser et que vous n’en avez jamais trouvé un suffisamment hydratant ! Pas convaincue par le conditioner.

Voilà voilà ! J’espère avoir (enfin) éclairé vos lanternes, si tel n’était pas le cas, rendez-vous dans les commentaires <3

J’ai testé (et adoré) la manucure semi-permanente avec MyTrendyKit.

mercredie-blog-mode-beaute-ongles-manucure-semi-permanente-gel-maison-my-trendy-kit-mytrendykit-carharrt-make-up-for-ever-rouge-artist-orange2

Il y a quelques jours, MyTrendyKit m’a proposé de tester leur produit, à savoir un kit complet permettant de réaliser, chez soi, une manucure semi-permanente. J’ai beau être une acheteuse compulsive de produits de beauté et maîtriser plutôt pas trop mal l’art du vernis, je dois avouer que je ne savais pas tellement ce que c’était, une « manucure SEMI-PERMANENTE ». Ouais je sais, la honte.

J’ai donc jeté un œil au site et, comme je suis une grosse feignasse professionnelle, j’ai directement maté la vidéo (cliquez sur l’image pour la regarder):

Image 1

J’ai immédiatement voulu tester le produit après avoir visionné cette vidéo, principalement pour 3 raisons:
– ça n’a pas l’air de prendre trop de temps,
– ça dure longtemps (jusqu’à 3 semaines),
– et enfin… ça BRILLE !!!! Je crois que même avec 5 couches de top coat je n’avais jamais vu un résultat aussi brillant.

J’ai donc reçu le kit (super rapidement !) et j’ai été agréablement surprise de voir que TOUT tenait dans une toute petite boîte (la lampe à UV, les vernis gel, les liquides…) !

mercredie-blog-mode-beaute-ongles-manucure-semi-permanente-gel-maison-my-trendy-kit-mytrendykitmercredie-blog-mode-beaute-ongles-manucure-semi-permanente-gel-maison-my-trendy-kit-mytrendykit-domicile-soi-meme

Dans un élan de folie, j’ai décidé de tester le kit, un peu en mode cascadeuse, juste 1h avant de sortir un samedi soir. C’est ce qu’on appelle un torture-test.

J’ai donc suivi à la lettre les instructions du livret (en gros, on applique plusieurs couches successives de primer, gel et vernis, dans un ordre bien particulier, sachant qu’après chaque couche, il faut passer les ongles sous la lampe à UV).

mercredie-blog-mode-beaute-ongles-manucure-semi-permanente-gel-maison-my-trendy-kit-mytrendykit-domicile-soi-meme-lampe-uvOn a vu plus compliqué !

En même pas 30min (sachant que j’ai enlevé mon précédent vernis et limé mes ongles avant de procéder à la « pose »), je me suis retrouvée avec des ongles absolument nickels ! Blancs et opaques comme je les aime et surtout BRILLANTISSIMES (à l’opposé de l’effet Tipp-ex). J’ai juste un peu galéré à ne pas aller trop près des cuticules, mais ça, ça viendra avec de l’entraînement :)

mercredie-blog-mode-beaute-ongles-manucure-semi-permanente-gel-maison-my-trendy-kit-mytrendykit-carharrt-make-up-for-ever-rouge-artist-orange-kenzo-sweat-tiger-tigre-sweater-beenie

Je suis clairement tombée amoureuse de ce kit. Je trouve son prix, 89,90€ tout-à-fait raisonnable sachant que vous avez vraiment TOUT ce dont vous avez besoin pour réaliser 10 applications ! D’ailleurs, je n’avais absolument aucune idée de combien était vendu ce kit avant d’écrire cet article et j’ai tellement saoulé mon chéri à parler de cette petite révolution qu’il avait fini par me dire « C’est bien beau mais… ça coûte combien ce truc ? » « Hum… je sais pas mais je serai prête à mettre 100€ perso pour ce genre de kit, vu comme ça marche bien« . Bingo donc.

Les gros +:
– la facilité d’utilisation
– la lampe UV de petite taille (contrairement à une ENORME lampe UV que ma mère, encore elle, avait commandé jadis sur M6 boutique)
– le résultat longue durée
– le rendu hyper brillant
– les ongles qui sont 100% secs à la fin du process (genre VRAIMENT secs)
– la variété des teintes

Image 5
Bref, ce kit est vraiment DINGUE !

mercredie-blog-mode-beaute-ongles-manucure-semi-permanente-gel-maison-my-trendy-kit-mytrendykit-carharrt-make-up-for-ever-rouge-artist-orange-kenzo-sweat-tiger-tigre-sweater

Terminées les soirées « vernis » qui durent 3h… et qui finissent, la plupart du temps, très mal (vous savez, quand vous vous endormez avec les ongles lisses et brillants… et que vous vous réveillez avec plein de marques imprimées de tissus, de cheveux… SUPER).

Go les filles !

PS: et on n’oublie pas le concours « La Fabrique de Mademoiselle Lisa » (je rappelle que 10 jolis bracelets sont en jeu !)

 

UPDATE DU 06/11/2013: suite à vos nombreuses questions concernant la dépose du vernis, je peux d’ores et déjà vous communiquer la promesse de la marque: « Une des principales préoccupations qui revient souvent concerne la dépose, à cause notamment des gels et vernis classiques qui abîment effectivement les ongles quand on les retire avec un dissolvant. Or, grâce à la préparation de l’ongle avant la pose (primer et base), à l’utilisation d’un dissolvant à base d’acétone et à la technique des papillotes, la dépose du vernis semi-permanent n’abîme plus les ongles. En appliquant le dissolvant, le vernis se ramollit et devient une pâte avec la texture d’un Babybel ! Il se retire alors très facilement à l’aide du pousse-cuticules. Les femmes sont aujourd’hui méfiantes à cause de mauvaises expériences sur leurs ongles mais ce produit est aussi une réponse des fabricants qui en ont tenu compte dans la formulation de ces nouveaux vernis ».
Je partagerai dans tous les cas mon expérience avec vous sur ma page facebook (probablement ce soir, après une bonne dizaine de jours de vernis !).

De l’importance des sourcils.

mercredie-blog-mode-beaute-sourcils-sourcil-conseil-dessiner-crayon-poudre-dior-sable-sleek-benefit-brow-zingDepuis le temps que je vous l’avais promis cet article ! Il faut dire que j’avais une bonne raison pour le faire traîner… j’étais en pleine transformation « sourcilienne ». En effet, je trouvais que mes sourcils « fins » habituels l’étaient beaucoup trop en comparaison à l’immensité capillaire que j’ai sur la tête depuis la pose de mon tissage. J’avais donc envie de quelque chose de plus « chargé ». Mais pas non plus façon Cara Delevingne.

cara2

J’ai donc changé de coupe de sourcils.

Le problème étant que je n’ai, pour ainsi dire, pas de sourcils. Même lorsque je les portais « fins » (comme ici ou ), la plupart n’étaient pas réels… TUTU TU TU TU TUTUUUUUUUUU (oui, ceci était le générique de X-Files). La preuve en image:

mercredie-blog-mode-beaute-sourcils-sourcil-conseil-dessiner-crayon-poudre-dior-sable-sleek-benefit-brow-zing5mercredie-blog-mode-beaute-sourcils-sourcil-conseil-dessiner-crayon-poudre-dior-sable-sleek-benefit-brow-zing3

C’est moche hein. Mais je le vis bien, ça va.

mercredie-blog-mode-beaute-sourcils-sourcil-conseil-dessiner-crayon-poudre-dior-sable-sleek-benefit-brow-zing4Souris quand même à la vie.

Voilà, maintenant vous savez. Papa, Maman, je DESSINE mes sourcils. Je l’avais pourtant déjà précisé plusieurs fois mais on continue de m’interpeller régulièrement à leur propos, en mode « comment fais-tu pourqu’ils soient si bien définis / si fournis (et parfois même « si jolis ») ?Hé ben je triche. J’ai des sourcils naturellement pourris: discontinus, clairsemés, et sans « forme ». Et vous savez quoi ? Autant certain(e)s ne peuvent pas sortir sans anti-cernes, sans mascara, sans leurs papiers ou encore sans argent liquide, moi je ne peux juste pas sortir sans sourcil. Je sais, c’est con. JAMAIS SANS MES SOURCILS.

Franchement, c’est TELLEMENT important des sourcils bien dessinés, c’est ce qui structure le regard. Je me trouve absolument affreuse sans donc je vous avancerai carrément, sans trop me tromper, que de jolis sourcils EMBELLISSENT. On serait de toute façon tous horribles sans sourcils.

tumblr_lrl0wt7yeh1r2zdbro1_1280tumblr_morala9WjD1r2zdbro1_1280tumblr_morbheme3O1r2zdbro1_1280Et là, tu te dis que Whoopi Goldberg serait sûrement CANON avec des sourcils:

tumblr_mkv970jERN1r2zdbro1_1280

Mais vouloir des sourcils ne fait pas tout, encore faut-il « savoir faire », sinon on a vite fait de se retrouver sur ce tumblr.

J’ai ainsi rapidement appris à les dessiner (à savoir que je les ai sans doute beaucoup trop épilés étant plus jeune, je ne peux donc m’en prendre qu’à moi-même), en m’aidant de divers « tutos » trouvables en ligne. Ce schéma, par exemple, vous montrera comment définir la longueur de ceux-ci:a900c43953cee563e1bae4030d7a610fPersonnellement, j’aime bien les allonger un peu à l’intérieur… UN peu j’ai dit, je sais que Frida Kahlo est ÜBER TENDANCE en ce moment, mais c’est pas non plus une raison.

Image 5D’ailleurs, saviez-vous qu’elle avait écopé, avec Emmanuel Chain, de 20 ans de prison… avec sourcils ?…

Il est aussi primordial de suivre un certain ordre lorsque l’on dessine ses sourcils, histoire de « choper le coup » pour toujours les dessiner à l’identique (et surtout, symétriques !). Tout un entraînement je vous dis… Je procède donc comme suit:

www.pinterest.com

… à la différence que, je zappe la case anti-cerne autour du sourcil (l’épilation de « ce qui dépasse » suffit je trouve) et j’évite de faire l’intérieur trop « carré » (je n’aime pas trop).

Et voici le résultat:

mercredie-blog-mode-beaute-sourcils-sourcil-conseil-dessiner-crayon-poudre-dior-sable-sleek-benefit-brow-zing2

Je vais maintenant vous parler de mes deux produits préférés de tous les temps pour les sourcils.

1. Pour les sourcils fins: j’ai longtemps utilisé le « Brow Zing » de Benefit, le fameux combo « cire + poudre + mini pinceau » qui fonctionne à merveille pour se faire des sourcils parfaits, de starlette même (je le prends en teinte « medium », il coûte 31€ chez Sephora).

Et puis j’ai fini par switcher pour son équivalent de chez Sleek, dispo chez Black and White Beauty vendu pour moins de 10€, que je vous recommande vivement si vous avez la peau foncée UNIQUEMENT (en effet, vous avez le choix entre « dark » et « extra dark » et je dois dire que le « dark » est déjà un peu trop foncé pour moi…).

mercredie-blog-mode-beaute-makeup-sourcils-benefit-vs-sleek-eyebrows

 

2. Pour les sourcils plus épais: un crayon absolument MAGIQUE, que j’utilise tous les jours, il s’agit du « Sourcils Poudre » de Dior, dispo également chez Sephora. Ce crayon est une vrai merveille, il porte super bien son nom puisque, même après avoir passé 15 fois votre crayon sur vos sourcils, vous aurez toujours un résultat poudré HYPER naturel ! J’utilise la couleur « sable » et elle matche parfaitement mon teint/mes cheveux :)

Dior-Sourcils-Sourcils_Poudremercredie-blog-mode-beaute-sourcils-sourcil-conseil-dessiner-crayon-poudre-dior-sable-sleek-benefit-brow-zing6C’est pour moi LE crayon à sourcils que vous devriez TOUTES avoir :P

Sur ce, les filles, j’espère que vous trouverez cet article complet et qu’il répondra à toutes vos interrogations sur mes/les sourcils… et pour finir:

51c076bbd9159

Mon tissage frisé.

Voilà voilà, les premières (enfin, presque) photos du tissage que je porte depuis maintenant une bonne quinzaine de jours (oui oui, je suis VRAIMENT à la bourre dans la publication de mes articles, va falloir que je reprenne le rythme rapidement pour cet hiver !).

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-afro-nappy-boucles-frises-curls-curly-tissage-weave-jerry-curl-naturel-perfect-eyeliner

J’ai acheté les mèches que je porte il y a un peu plus d’un an, à Paris (à Château d’eau, à la boutique située au 41 boulevard de Strasbourg pour être précise… hé oui, je garde précieusement cette adresse car je trouve que ces mèches sont hyper dures à trouver !) et ce n’est que maintenant que je les pose !

Il faut dire que j’étais jusqu’alors en plein entretien de mes boucles naturelles, avec de nouveaux produits (je vous parlerai très bientôt de ma nouvelle routine, promis !). Du coup, j’avais un peu passé à la trappe ces mèches… Et puis récemment j’en ai eu MARRE de mes cheveux naturels: avec l’hiver qui arrive, l’humidité… je les trouvais informes et j’ai donc décidé d’opter pour cette coiffure « protectrice » et de souffler un coup, au moins un mois.

Qu’est-ce qu’un tissage ? Pour celles qui ne le sauraient pas, il s’agit d’une technique d’extension, très répandue dans le milieu afro (pour être honnête, j’ai quasiment porté plus souvent des tissages que mes cheveux naturels… erf), consistant à coudre des rangées d’extensions dans des tresses plaquées préalablement réalisées. Voici une vidéo sympa qui montre plutôt bien le procédé:

J’avais auparavant l’habitude de faire des tissages lisses (comme dans la vidéo) et « ouverts » (comme dans la vidéo encore une fois, on laisse une partie des « vrais » cheveux visibles, au niveau de la raie, afin de recouvrir les coutures des extensions).

Mais depuis que je considère le tissage davantage comme une coiffure « protectrice » permettant à mes cheveux naturels de « se reposer », et non plus comme un vrai « style » à part entière, j’ai tendance à opter pour des mèches très frisées (modèle Jerry Curl) assez similaires à ma texture naturelle et aussi à « fermer » le tissage (c’est-à-dire que l’ENSEMBLE de mes « vrais » cheveux sont tressés, aucun ne sort du tissage).

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-afro-nappy-boucles-frises-curls-curly-tissage-weave-jerry-curl-naturel-perfect-eyeliner3

Je vais garder cette coiffure je pense 1 mois/1 mois et demi, sachant que je continue de me laver mes cheveux régulièrement (c’est un peu fastidieux mais quand même réalisable) et que je continue d’hydrater mon cuir chevelu (j’y ai quand même accès , grâce aux espaces entre les différentes rangées de tresses plaquées). Porter un tissage plus longtemps peut-être « nocif » pour les cheveux dans le sens où ils vont finir par « étouffer ».

J’ai déjà pu constater que mes cheveux naturels avaient poussé (la tresse plaquée est déjà beaucoup plus « lâche » qu’il y a 2 semaines), je ne vous cache pas que j’ai un peu hâte de retrouver ma « vraie » afro :)

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-afro-nappy-boucles-frises-curls-curly-tissage-weave-jerry-curl-naturel-perfect-eyeliner2mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-afro-nappy-boucles-frises-curls-curly-tissage-weave-jerry-curl-naturel

Et vous, avez-vous déjà porté un tissage ? Qu’en pensez-vous ? Connaissiez-vous ces mèches ?

Pour info, j’ai fait réaliser ce tissage en salon, à Chambéry: il faut en général compter entre 30 et 50€ pour la pose, et entre 30 et 40€ pour un paquet de mèches (j’en ai utilisé trois pour avoir BEAUCOUP de volume, mais généralement deux suffisent).

Ma routine soins (du visage).

mercredie-blog-mode-routine-soins-visage-layering-mille-feuilles-huile-dhc-neutrogena-aesop-orange-amere-nuxe-creme-fraiche-serum-loreal-peggy-sage-lotion

Enfin ! La voici donc la suite de mon premier article Soins (« Comment j’ai retrouvé un teint (presque) parfait« ) dans laquelle je vous détaillais par le menu la façon dont je prenais soin de mon visage depuis plusieurs années (et, accessoirement, comment je m’étais débarrassée de mon acné et de ma peau grasse).

Je n’étais alors pas encore rentrée dans les détails de mes produits car je considère la pratique d’un rituel bien précis (en l’occurrence, le layering) comme plus importante que les produits/marques utilisés. En effet, je pense que mon post précédent a une valeur beaucoup plus « généraliste » dans le sens où il donne de bonnes indications/astuces pour principalement désincruster la peau et la rendre plus lumineuse/plus unifiée. Aujourd’hui, je voulais simplement partager avec vous une sélection de produits qui fonctionnent plutôt pas mal sur ma peau et qui, je pense, pourraient convenir à toutes les bourses et toutes les peaux mixtes.

mercredie-blog-mode-routine-soins-visage-layering-mille-feuillesComme je vous l’avais déjà expliqué, j’ai banni de ma routine tous les produits démaquillants (laits, crèmes, eaux…) pour ne garder que l’huile DHC. Pour info, vous pourrez la trouver sur le site officiel ou chez Nocibé, en ligne et en boutique (mais appelez quand même avant pour vérifier).

mercredie-blog-mode-routine-soins-visage-layering-mille-feuilles-huile-demaquillante-dhc

Cette huile démaquillante est parfaite, elle désincruste les pores à fond et vous pouvez même la faire mousser un peu à la fin avec un peu d’eau avant de l’enlever avec un disque de coton (elle prendra alors un aspect crème hyper agréable à passer sur le visage). Ce qui me plaît énormément avec cette huile c’est que j’ai vraiment l’impression d’avoir la peau absolument nickel après l’avoir utilisé ! Mon teint s’est visiblement illuminé au bout de quelques semaines d’utilisation… Je sais, grâce au nombre de mails et de commentaires reçus à ce sujet, que vous avez été nombreuses à la tester, j’adorerais avoir vos impressions à son sujet (et je suis sûre que cela pourrait être utile à celles qui ne l’ont pas encore essayée) !

Puis, après avoir essuyé le surplus d’huile avec un coton, j’utilise le gel nettoyant Neutrogena au pamplemousse rose pour nettoyer mon visage (et surtout, enlever le film un peu gras laissé par l’huile). Je l’ai acheté dans un aéroport mais vous devez pouvoir la trouver en grande surface…

mercredie-blog-mode-routine-soins-visage-layering-mille-feuilles-gel-nettoyant-pamplemousse-rose-neutrogena-visibly-clean-grapefruit-pink

Je l’aime beaucoup car il est très « frais », malgré sa texture crémeuse assez épaisse. Il nettoie très bien la peau, sans l’agresser, il est tout doux :)

Ensuite, j’applique un tonique. TOUJOURS. Mais pas le même le matin et le soir. En effet, j’ai un tonique hydratant et un tonique dit « astringeant ». « Pourquoi deux toniques ? » me demanderez-vous. Parce qu’ils répondent à deux besoins différents:
– En journée, je veux que ma peau soit hydratée… mais surtout matifiée !
– Le soir, avant de me coucher, je m’en fous un peu d’avoir le visage qui luit, donc aucune raison de lésiner sur l’hydratation !

mercredie-blog-mode-routine-soins-visage-layering-mille-feuilles-toner-tonic-aesop-orange-amere-rosee-super-hydratante-peggy-sageVous l’aurez compris, mon tonique Aesop est ma lotion de jour tandis que l’énorme bouteille (format « professionnel », HEY OUAIS !) de rosée, je cite, « super hydratante » me sert de lotion « de nuit ». Je suis vraiment super satisfaite de cette combinaison.

Combinaison quand même un peu flexible: en effet, si par exemple je trouve que ma peau a l’air plus grasse que d’habitude (ou que j’ai des imperfections qui pointent le bout de leur nez), je n’hésite pas à utiliser mon tonique astringent Aesop à l’orange amère.

Une fois par semaine, je me fais ce que l’on appelle un « cotton mask »: j’imprègne plusieurs disques de coton de ma rosée super hydratante Peggy Sage (ou n’importe quelle autre lotion DOUCE (sinon c’est un peu violent)) que j’applique ensuite sur mon visage. S’ils sont suffisamment mouillés par le produit, ils tiendront très bien. Je laisse poser un petit quart d’heure et je suis à chaque fois bluffée par l’aspect de ma peau au moment de les retirer ! Elle est éclatante, rafraichie… bref j’ai super mine et c’est 1000x mieux qu’un masque classique. D’ailleurs Michelle Phan vous en parle ici.

Ensuite (non, non, ne partez pas, j’ai BIENTÔT fini !), j’applique un sérum (et, si vous avez plus de 25 ans, c’est pas mal de commencer à utiliser un soin spécifique pour les yeux, je pense commencer dans pas longtemps…). Je suis très satisfaite du « Code Jeunesse Lumière » de L’Oréal (acheté pas cher chez Carrefour cet été).

mercredie-blog-mode-routine-soins-visage-layering-mille-feuilles-loreal-code-jeunesse-lumiere-serum

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, son bénéfice premier n’est pas tellement lié à l’anti-âge. En effet, si j’en crois ce que nous dit la marque, ce produit « corrige, unifie et illumine », il s’agit donc plutôt d’un « embellisseur » de teint. Et je dois dire qu’il tient ses promesses ! Je l’utilise depuis la fin de l’été et je trouve mon teint beaucoup plus régulier, avec moins de tâches, et beaucoup plus lumineux… bref contente Prissou (ainsi que la plupart des testeuses de Beauté Test !).

Ma routine du matin s’arrête ici.
La seule différence avec celle du soir est que j’applique, par dessus mon sérum (celui-ci pouvant effectivement être utilisé seul ou avant une crème), une dernière couche de crème super hydratante (vous visualisez mieux maintenant quand je vous disais que je brillais de mille feux au moment du coucher ?). Je suis très contente du soin hydratant quotidien de Neutrogena et de la crème fraîche de Nuxe (qui est un peu plus « fraîche », donc plus sympa à utiliser l’été). J’ai acheté la Neutrogena en grande surface et la Nuxe en parapharmacie.

mercredie-blog-mode-routine-soins-visage-layering-mille-feuilles-nuxe-creme-fraiche-de-beaute-suractivee-neutrogena-multi-defence

Comme je vous l’avais déjà dit dans mon premier article Soins, il n’y a rien de mal à bien hydrater sa peau. D’ailleurs je suis convaincue qu’une excellente hydratation vaut souvent bien mieux que l’utilisation de produits anti-âge, même passé un certain âge. L’hydratation c’est la vie et votre peau vous le rendra (et ça, c’est également valable pour la peau du corps et les cheveux, je ne vous apprends rien hein…). Je ne regrette jamais de m’être mise au lit avec ma shining star face lorsque, matin après matin, je constate les résultats sur ma peau…

J’espère que cet article vous plaira… N’hésitez pas à me poser toutes les questions que vous voulez en commentaires ;)

Point bouclettes (+ concours inside).

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-nappy-afro-naturels-kinky-curly-shea-moisture-huile-coco-frises-boucles-routine-karuni-concours2

Pour finir la semaine, un petit post pour vous mettre un peu à jour concernant mes cheveux. Vous êtes nombreuses à m’avoir fait la remarque, je les ai effectivement coupés le mois dernier, histoire de rafraichir un peu tout ça. En effet, même si l’huile de coco m’a beaucoup aidé à protéger et réparer mes cheveux cet été, j’avais quand même les pointes sacrément abimées (la faute sans doute aux nombreuses colorations faites ces derniers mois, tantôt rouge, tantôt violette, tantôt brunette). Je me retrouve donc aujourd’hui avec une couleur hybride: un rendu proche du châtain naturel en intérieur, un aspect orangé plus que douteux sur les photos et, parfois, des reflets rouges à la lumière du jour… BIZARRE.

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-nappy-afro-naturels-kinky-curly-shea-moisture-huile-coco-frises-boucles-routine-karuni-concours

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-nappy-afro-naturels-kinky-curly-shea-moisture-huile-coco-frises-boucles-routine-karuni-concours4(mes cheveux sont toujours très « plats » (tout est relatif) après mon premier séchage post-shampoing…)

Je ne vais plus chez le coiffeur depuis que je porte mes cheveux frisés (je n’en ai encore pas trouvé un « de confiance »), du coup je trim moi-même ma tignasse quand j’en ressens le besoin. Sur cheveux secs, toujours ! Pourquoi ? Parce que les cheveux bouclés, lorsqu’ils sont mouillés, ont tendance à s’allonger, par conséquent la coupe « à sec » permet de visualiser EN LIVE le résultat, sans mauvaise surprise au séchage. Je coupe boucle par boucle, environ 1cm tous les 2-3 mois (soit un petit « tortillon », j’espère que vous verrez ce que je veux dire)… mais cette fois j’ai carrément coupé 4/5 cm pour repartir sur de bonnes bases (soit 2 bons « tortillons »…). Je ne me fais pas de soucis pour la repousse, j’ai toujours trouvé que mes cheveux poussaient à une vitesse incroyable (enfin, j’exagère un peu quand même…) après la coupe des pointes ! Et c’est plutôt normal: lorsque les pointes sont abimées, le cheveu, fragilisé, finit par casser à cet endroit, ce qui donne l’impression que celui-ci ne pousse jamais ! Au contraire, lorsque l’on élimine la partie endommagée, il ne reste que du cheveu « sain et fort », permettant ainsi une pousse vraiment visible. Voilà voilà, allé j’arrête de faire ma Mac Lesggy du cheveu frisé.

J’ai aussi modifié ma routine: mon précédent article n’est donc plus vraiment d’actualité, dans le sens où j’ai complètement changé de produits. Pour vous en dire un peu plus (et pour vous tenir en haleine avant la mise à jour de ma routine capillaire…), sachez que j’utilise et teste depuis un mois et demi de nouveaux produits sans silicone et sans paraben (pour voir un peu ce que ça donne…), dont par exemple Kinky Curly et Shea Moisture, deux marques de produits US vraiment chouettes (mais un peu chères pour le moment malheureusement).

GroupShotHRshea+moistureShea-Moisture-Raw-Shea-Butter-Products

J’ai aussi continué mes applications d’huile de coco pure (ça pue le graillon… mais les résultats sont là), en masque pré-shampoing, sur mes pointes avant le séchage et en massage du cuir chevelu pour stimuler la pousse. Il faudra aussi que je vous parle d’autres marques hyper sympas et aussi plus accessibles que KC ou SM…! Enfin… je ne vais pas en dire trop pour le moment, je vous donnerai des nouvelles très vite de toute façon ! Ah oui et j’ai aussi entamé une cure de levure de bière…

Même si, je l’avoue, je me languis de retrouver ma longueur de cheveux, je ne m’habitue finalement pas trop mal à ma « coupe » plus courte. J’en ai même profité pour porter plus souvent des boucles d’oreilles (je vous répète sans cesse que je ne suis pas trop branchée accessoires, je pense que mes oreilles sont assez révélatrices: 6 trous au total mais jamais aucun bijoux… c’est vraiment con). Bon, là vous êtes sensées faire le lien avec le titre de l’article « Hannnnnnn POINT BOUCLETTES..! Cheveux, boucles d’oreille… C’est dingue tant d’ingéniosité !« .

La boutique de bijoux ethniques et design Karuni m’a ainsi offert cette splendide paire de créoles de style touareg:

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-nappy-afro-naturels-kinky-curly-shea-moisture-huile-coco-frises-boucles-routine-karuni-concours6

Je les surkiffe, je peux même vous dire que je redécouvre le plaisir de porter des créoles (ça devait faire au moins depuis le collège que je n’en avais pas portées, époque Jalane et Diam’s quoi, TOI MÊME TU SAIS).

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-nappy-afro-naturels-kinky-curly-shea-moisture-huile-coco-frises-boucles-routine-karuni-concours8mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-nappy-afro-naturels-kinky-curly-shea-moisture-huile-coco-frises-boucles-routine-karuni-concours8mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-nappy-afro-naturels-kinky-curly-shea-moisture-huile-coco-frises-boucles-routine-karuni-concours5Aujourd’hui, Karuni et moi-même vous proposons donc de les remporter vous aussi (valeur: 59,00 €).

Pour participer:
– Laissez-moi un petit mot en commentaire ainsi qu’une adresse e-mail valide dans le champ prévu à cet effet.
– Vous devez avoir liké les pages facebook Karuni et mercredie.com.
– Vous devez résider en France, Suisse ou Belgique.

Vous avez jusqu’à vendredi 4 octobre minuit pour participer !

73_11981

Bonne chance !!

Toute nude.

mercredie-blog-mode-beaute-fashion-blogger-switzerland-nude-lipstick-mac-honey-love-curly-hair-curls-nappy-afro-kinky2J’imagine que toutes les blogueuses ont chacune leur lot de bonnes surprises concernant les mots clefs ayant fait venir leurs visiteurs. Pour ma part, quelques mois après avoir commencé mon blog, je me souviens avoir été impressionnée par le nombre de visites provenant du mot clef « nude »… Et j’ai eu envie de répondre à toutes les brebis égarées s’étant retrouvées par ici que NEIN NEIN NEIN vous ne me verrez pas à poil sur le blog ! C’est con hein ! Hé oui, à l’avenir sachez que quand on vous parle de nude sur un blog de fille, il est plus probable qu’il s’agisse de make-up ou de couleurs de fringues un peu palôches que d’une véritable invitation à l’exhibitionnisme. DOUMAJE. Bref, je cherche un peu les embrouilles en choisissant ce titre pour mon article du jour :)

Sinon, vous ne m’en voudrez pas, je ressors des photos de derrière les fagots que j’avais complètement oublié de poster ! Des clichés de cet été, au moment où je m’étais légèrement abimée le pied (je vous présentais d’ailleurs ce look-ci, très VIP vous verrez). Outfit total white parce que, je le répète, c’était l’été. Et l’été on est fou. On porte même des anciennes fringues de sa mère (coucou maman !), qui font très Marie-Thérèse-va-à-l’église-ce-dimanche mais que j’aime beaucoup quand même.

Et maintenant, sous vos yeux ébahis, versions avec ET sans collier

mercredie-blog-mode-beaute-fashion-blogger-switzerland-nude-lipstick-mac-honey-love-curly-hair-curls-nappy-afro-kinky-bague-rita-zia-phallange-look-white-dentelle-lace-shortmercredie-blog-mode-beaute-fashion-blogger-switzerland-nude-lipstick-mac-honey-love-curly-hair-curls-nappy-afro-kinky-bague-rita-zia-phallange-look-white-dentelle-lace-short-river-island-color-block-sandales3

Et comme je pars un peu en live sur le blog en ce moment, du genre je mélange mes présentation de looks et mes envies beauté/makeup, aujourd’hui vous avez droit à un nouveau post « 2-en-1 » (après « Woother » qui était déjà dans le même esprit).

Pour tout vous dire, j’ai presque 10 rouges-à-lèvres nude… mais je n’ai jamais osé porter l’un d’entre eux. La raison ? Aucun n’a jamais vraiment été à la hauteur de mes attentes. Mine de rien, trouver le bon colori « nude » c’est super dur car il en existe une multitude ! Plutôt beige, plutôt rosé, plutôt marron, brillant, mat, semi-mat… J’ai vraiment tout essayé. Et la plupart du temps le résultat était affreux (si jamais la notion de « lèvres blanches craquelées de moniteur de ski ESF » vous dit quelque chose…).

J’ai fini par trouver mon amour chez MAC (encore !), avec la teinte « Honey Love ».

mercredie-blog-mode-beaute-fashion-blogger-switzerland-nude-lipstick-mac-honey-love-curly-hair-curls-nappy-afro-kinky-bague-rita-zia-phallange2mercredie-blog-mode-beaute-fashion-blogger-switzerland-nude-lipstick-mac-honey-love-curly-hair-curls-nappy-afro-kinky

Et, en fait, la grosse astuce que j’aurais à donner pour porter ce genre de lipstick ce serait de ne pas chercher à dessiner le contour (même avec un crayon nude lui aussi), mais plutôt de le camoufler à l’aide d’un correcteur/anti-cernes. Je trouve que le résultat n’en est que plus naturel (et quand on sait que le principe du nude c’est d’en mettre 3 tonnes pour ensuite pouvoir prétendre n’avoir rien mis, c’est quand même bon à savoir !). Et puis, franchement, rien de plus élégant que de belles lèvres « naturelles » (avec de GIGANTESQUES guillemets, toi même tu sais)…

0c7592e24823e9d19902e783a48513aed388a51eed5afc540cb5698fd86c7d78e1c54b8542e42cb6d828aeff3e272910Aaliyahkimk53

Voilà, voilà, vous savez tout (enfin, si tel n’était pas le cas, on se retrouve dans les commentaires !), je n’ai pas non plus trop forcé sur les yeux (juste mon mascara préféré, dont je vous parlais déjà ici) !

Je vous souhaite une belle semaine !

mercredie-blog-mode-beaute-fashion-blogger-switzerland-nude-lipstick-mac-honey-love-curly-hair-curls-nappy-afro-kinky-bague-rita-zia-phallangemercredie-blog-mode-beaute-fashion-blogger-switzerland-nude-lipstick-mac-honey-love-curly-hair-curls-nappy-afro-kinky-bague-rita-zia-phallange-look-white-dentelle-lace-short-river-island-color-block-sandales2mercredie-blog-mode-beaute-fashion-blogger-switzerland-nude-lipstick-mac-honey-love-curly-hair-curls-nappy-afro-kinky-bague-rita-zia-phallange-look-white-dentelle-lace-short-river-island-color-block-sandalesmercredie-blog-mode-beaute-fashion-blogger-switzerland-nude-lipstick-mac-honey-love-curly-hair-curls-nappy-afro-kinky3Top vintage – short de marque inconnu (similaires ici, ici et ici) – Collier plastron Promod (similaires ici, ici et ici) – Sandales River Island – Bague Rita & Zia (similaires ici et ici)

Astuce make-up: comment adapter son fond de teint à son bronzage.

Quelle fille ne s’est pas déjà retrouvée en vacances (ou après les vacances !) avec un fond de teint mille fois trop clair… faute de bronzage ?! Ouhhh j’ai comme l’impression que je ne suis pas la seule à avoir été dans ce cas de figure :)

Lors du dernier concours proposé sur le blog, je vous avais demandé de me laisser en commentaires vos avis, suggestions et autres remarques au sujet du contenu de celui-ci. J’ai retenu que vous souhaitiez, d’une part, avoir davantage de petites « astuces »/ »trucs » et, d’autre part, que j’écrive plus d’articles maquillage. J’espère donc exaucer des vœux aujourd’hui !

Pour « foncer » son fond de teint favori et ainsi éviter d’avoir à acheter un fond de teint UNIQUEMENT pour l’été, j’ai tout simplement légèrement modifié la façon dont j’utilisais mon primer.

mercredie-blog-mode-beaute-makeup-maquillage-astuce-teint-fond-teint-trop-clair-kiko-skintone-primer-test-avis-armani-maestro

En effet, début juin j’avais passé une commande chez Kiko comprenant le primer Skin Tone, colori « Bronze » (qui s’adapte subtilement à TOUTES les teintes de peau, en lui donnant un aspect hâlé ultra naturel car plutôt léger et transparent).

mercredie-blog-mode-beaute-makeup-maquillage-astuce-teint-fond-teint-trop-clair-kiko-skintone-primer-test-avismercredie-blog-mode-beaute-makeup-maquillage-astuce-teint-fond-teint-trop-clair-kiko-skintone-primer-test-avis-armani-maestro-bronzage-peau-halee-metisse

Je ne vais rien vous apprendre en vous expliquant que ce genre de produit (= les bases de teint correctrices) s’applique en général AVANT le fond de teint (ou même, seul… c’est d’ailleurs ce que je comptais faire cet été). Seulement, ayant fait une petite allergie au soleil au début de mes vacances (youpiiiii…), j’avais quand même envie d’avoir l’effet d’un fond de teint, histoire d’avoir un peu de couvrance et, surtout, d’avoir un teint nickel en soirée par exemple. Problème, mon Maestro était trop clair (même en appliquant le correcteur Kiko « Bronze » avant). J’ai donc tenté quelque chose: mélanger les deux !

Un mélange assez « costaud » en primer: 3/4 de « Bronze » et 1/4 de fond de teint. Le résultat est nickel: lumineux, toujours très transparent (ce que j’adore avec le Maestro et qui, par conséquent, est conservé grâce à la légèreté du primer Kiko) et enfin, parfaitement adapté à mon hâle estival plus soutenu !

mercredie-blog-mode-beaute-makeup-maquillage-astuce-teint-fond-teint-trop-clair-kiko-skintone-primer-test-avis-armani-maestr2

Malheureusement, je constate que ce primer n’est actuellement pas disponible chez Kiko… mais je suis sûre que plein d’alternatives se trouvent chez Sephora par exemple.

Autrement, si vous voulez vraiment l’effet « fond de teint », l’idéal est de mélanger son fond de teint habituel avec un autre plus foncé… mais bon, cela implique d’avoir deux fonds de teint… Du coup, je préfère l’alternative « primer » car on peut toujours l’utiliser en « sublimateur » de teint, beaucoup plus léger qu’un fond de teint classique :)

J’espère que cette petite astuce vous sera utile, bonne semaine !

Je porte le vernis « Ciel » de Miss Helen (dispo chez Monoprix).

Tout ce que j’ai oublié de vous dire sur les lace wigs.

mercredie-blog-mode-beaute-suisse-geneve-lace-wig-solange-test-perruque-cheveux11
Lundi
, je vous présentais ma nouvelle pote lace wig « Solange« , une perruque indétectable vraiment chouette ! Comme je vous le disais, les lace wigs sont sur le marché depuis un bon moment (même si elles ne cessent de se « perfectionner » en termes de matière, de coupes, de confort…). Sur les sites et blogs de beauté « black » elles sont en effet presque banales, et je ne vous parle pas de Youtube (d’ailleurs, avant d’acheter une lacewig je cherche toujours des tests vidéo histoire de me faire une idée plus « réaliste » du rendu de la chose) !

En fait, j’avais surtout envie de vous montrer le rendu, persuadée que c’était là ce qui allait le plus vous intéresser ! Mais non ! Il semblerait que vous ayez encore bon nombre d’interrogations concernant les lace wigs :) Tout compte fait c’est assez normal, surtout si vous n’êtes pas une habituée des blogs/sites/magazines/chaînes « ethniques ». Étant sans doute allée un peu vite dans ma présentation de Soso, je réponds aujourd’hui à vos questions, histoire d’établir les bases sur le port d’une lace wig. J’espère ne rien oublier cette fois :)

mercredie-blog-mode-beaute-suisse-geneve-lace-wig-solange-test-perruque-cheveux4
C’est quoi la différence avec une perruque traditionnelle ?
Wig voulant dire « perruque » la vraie news de la lace wig est la « lace ». Il s’agit en fait d’une sorte de « dentelle » (en fait, du tulle) positionnée à l’avant de la perruque, au niveau du front ainsi que tout autour du visage. Son rôle est de venir se fondre avec la peau et de créer l’illusion de petits cheveux naissant autour du visage (comme une sorte de duvet) pour un rendu ultra naturel ! On peut tout-à-fait le voir sur cette photo (assez horrible… mais qui aura l’avantage d’être explicite):

lacewig
Alors, EVIDEMMENT il faut couper la dentelle au plus ras possible pour que celle-ci ne soit pas trop longue (la voilette est à la mode… mais quand même !) tout en gardant aussi un maximum de petit cheveux. Le tulle donne un rendu très proche de celui du cuir chevelu ;)

 

Qui peut porter une lace wig ?
Il n’y a pas de règle pour ça ;) Bien sûr, à la base il s’agit plutôt d’un produit s’adressant à la communauté « afro » (comme bon nombre de mèches, de tissage…) mais, au final, si vous avez envie de plus de longueur, plus de volume ou carrément d’une coupe ou d’une texture différente de vos cheveux naturels, lancez-vous :)

J’ai déjà vu pas mal de fois sur Youtube ce genre de perruques testées par des femmes de type caucasien et le résultat était vraiment bluffant !

 

Ou s’achètent-elles ? Combien coûtent-elles ?
Dans quasiment toutes les boutiques afro aujourd’hui mais aussi sur Internet ! Certains sites proposent même de faire des lace wigs « sur mesure » (adaptées à la taille de la tête, avec une coupe bien particulière etc…). Celle que je porte dans mon dernier article m’a été offerte par le site Black & White Beauty qui proposent également d’autres modèles !

 

Laquelle as-tu prise ? En quelle teinte ?
J’ai voulu tester le modèle Solange car il ressemble beaucoup à ma texture de cheveux naturels et que la longueur est parfaite (ni trop longue, ni trop courte). Je n’ai cependant pas hésité à bien brosser la perruque pour défaire un peu son côté trop « lisse » et brillant. Je préfère les boucles naturelles, donc imparfaites.

J’ai opté pour la teinte numéro 4, un joli châtain, super naturel.

 

Comment choisir ?
La plupart du temps, les photos sur les sites sont proches de la réalité… mais n’hésitez pas à chercher quelques videos sur Youtube/photos sur Google pour être certaine de votre choix ! Et oui, encore mieux que les swatches makeup, il y a les test de perruques ;)

Il existe un nombre incalculable de modèles différents, mais ce qui est drôle c’est que leur nom est souvent celui d’une star ayant une coupe de cheveux un peu mythique ! Vous trouverez ainsi assez souvent la « Nicole »…

nicole
La « Beyoncé » (dont on voit très bien la « lace » si vous cliquez sur la photo et zoomez un peu !)…

Beyonce
La « Naomi »…

Naomi Campbell at NBC Winter TCA Tour 2013 -03
ou encore la « Tyra » (qui porte un modèle très moyen !)..

9684473_1
Comment la poses-tu ? Tu n’as pas peur de la perdre ?
Sans doute la question qui est revenue le plus souvent ! C’est bien normal de s’en préoccuper (si on veut éviter l’epic fail de la perruque qui se fait la malle en soirée).

Il faut savoir que l’on peut fixer sa lace wig de plusieurs manières:
– avec une colle spécifique (à déposer directement sur la peau, au niveau du front),
– avec un scotch, lui aussi spécifique (et invisible of course),

(Attention, l’utilisation de colle ou de scotch peut parfois créer de vilaines plissures…)

beyonce_wig_glue1-fail
– avec des fils (on se fait des tresses plaquées et on coud la perruque dans la tresse plaquée pour la fixer dessus),
– ou, si vous êtes une grosse feignasse comme moi et que vous ne voulez pas vous lancer dans quelque chose de « permanent », en utilisant simplement les petits peignes présents à l’intérieur de toutes bonnes lace wigs qui se respectent !

mercredie-blog-mode-beaute-suisse-geneve-lace-wig-solange-test-perruque-cheveux

Quelques photos pour vous montrer la « pose » de la bête… Je commence par enfiler ce que l’on appelle une wig cap pour aplatir et maintenir mes cheveux en place sous la perruque:

mercredie-blog-mode-beaute-suisse-geneve-lace-wig-solange-test-perruque-cheveux6mercredie-blog-mode-beaute-suisse-geneve-lace-wig-solange-test-perruque-cheveux7mercredie-blog-mode-beaute-suisse-geneve-lace-wig-solange-test-perruque-cheveux8

Hop, on enfile les petits peignes tout autour de la tête et voilà le résultat !

mercredie-blog-mode-beaute-suisse-geneve-lace-wig-solange-test-perruque-cheveux10
Est-ce que c’est bien propre ?
Non, c’est dé-gueu-lasse, ça sent le rance et j’ai commencé un élevage de termites sur mon cuir chevelu. Mais OUI c’est propre, sacrebleu ! Pour la simple et bonne raison que vous pouvez enlever et remettre la perruque quand bon vous semble (= quand le shampoing vous appelle !). Il suffit de bien l’entretenir (vous pouvez même la laver, elle aussi, avec un shampoing doux et à l’eau tiède) et de veiller à ce que vos cheveux naturels soient eux aussi toujours clean en-dessous :)

 

Pourquoi tu ne la portes pas tout le temps ?
Certaines le font (notamment les people) et c’est parfaitement faisable ! Mais je préfère laisser « respirer » ma tête de temps en temps et profiter de mes cheveux naturellement frisés :) et puis je n’ai pas non plus choisi la wig la plus appropriée aux températures du moment LOL

 

Est-ce que ce sont de vrais cheveux ?
Non, dans le cas de la lace wig « Solange », il s’agit de cheveux « synthétiques ». L’avantage du synthétique est qu’elles sont vraiment peu chères et, contrairement à ce que l’on pourrait penser, sont de qualité bien meilleure qu’il y a quelques années en arrière (où on avait littéralement l’impression d’avoir du plastique sur la tête !). La preuve, les fibres utilisées pour la Solange peuvent même être passés au sèche-cheveux et aux fers ! (à lisser/boucler…) ! Mais il est vrai que les perruques « synthétiques » durent beaucoup moins longtemps que celles faites de cheveux naturels. Comptez une bonne centaine d’euros pour un modèle avec des cheveux naturels d’entrée de gamme, jusqu’à plus de 1000 euros pour de la perruque naturelle de compétition façon Beyoncé.

 

Combien de temps ça dure ?
Comme je le disais dans la question précédente, tout dépend de la qualité de la perruque et des fibres utilisées. Une lace wig faite de cheveux 100% naturels pourra durer plusieurs années. Une perruque synthétique, portée tous les jours, aura déjà pris un petit coup de vieux au bout d’un mois…

 

Tu préfères les lace wigs ou les tissages ?
C’est un peu comme demander si je préfère les shorts ou les pantalons… Comment vous dire… j’aime les deux, disons qu’ils ont chacun un usage différent :)

La lace wig est plus pratique et rapide à mettre en place et permet souvent des changements plus « radicaux ». En plus, on peut se la poser « seule ». Le tissage quant à lui peut être très joli et parfois même plus naturel… mais niveau entretien et hygiène, c’est plus fastidieux ! Il faut aussi se le faire faire par quelqu’un d’autre, à moins d’être contorsionniste et très habiles de ses 10 doigts un peu comme ma mère qui se les pose elle-même. Les tissages abiment aussi beaucoup plus les cheveux (problème de traction).

mercredie-blog-mode-beaute-suisse-geneve-lace-wig-solange-test-perruque-cheveux9
Voilà voilà, j’espère avoir fait le tour ! Si ce n’était pas le cas, n’hésitez pas à utiliser les commentaires ! (et, pour info, je porte le Satin Lip Pencil Yu de chez Nars)

N’oubliez pas de vous rendre sur ma page facebook pour découvrir le bon de réduction de 15% valable chez Black & White Beauty ;)

J’ai testé pour vous: la lace wig « Solange ».

La grande question c’est: qu’est-ce qu’une lacewig ? Comme son nom l’indique, il s’agit d’une wig (= perruque) sur laquelle on a ajouté un petit filet de lace (= dentelle) afin que celle-ci s’applique sur les pourtours du visage et puisse se confondre avec la peau. Il n’est ainsi pas rare de voir les « lacewigs » désignées comme « perruques indétectables ».

mercredie-blog-mode-beaute-lace-wig-solange-test-wave-curly3

Parler de perruques en dehors de la blogo « ethnique » est souvent un peu « sensible », voire tabou. En effet, ce genre d’accessoire capillaire a souvent mauvaise réputation (trop lourde, trop fake, pas pratique…). Pourtant, les lacewigs d’aujourd’hui sont vraiment top: elles permettent de changer de look en un rien de temps, pour une grande occasion ou même au quotidien ! Il y a quelques années – avant d’opter pour ma coiffure actuelle dite « naturelle »- j’aimais déjà beaucoup varier les coiffures grâce à ces fameuses lacewigs !

Et puis certaines d’entre vous ne le savent peut-être pas, mais ces perruques n’ont absolument rien de nouveau ! Elles sont notamment portées par la plupart des stars afro-américaines arborant de longs cheveux lisses (hé non, ce ne sont pas leurs « vrais » cheveux… désolée pour celles et ceux qui y croyaient encore ahah !).

24-honey-blonde-27-light-auburn-30-beyonce-wavy-full-lace-wig-cew001ciara1a1211cw1full-lace-wigs_beyonce-knowles-008

La différence fondamentale avec une perruque « classique » réside dans le fait que les lacewigs disposent de ce petit contour en dentelle (couleur chair, évidemment !): après l’avoir découpé le plus près possible des cheveux de la perruque, celui-ci devient quasiment invisible sur le haut du front. De plus, les lacewigs ont souvent quelques « baby hair » (= duvet) au niveau de la dentelle, pour un rendu extrêmement naturel (en gros, grâce à eux, on évite la grosse démarcation entre le front et le début de la perruque, puisque les cheveux apparaissent progressivement).

En toute logique, plus la lacewig aura un aspect « naturel », plus le rendu le sera lui aussi… Attention, les fails ne sont pas rares à ce niveau !

Rihanna-Letterman1tyra-banks-pictures-22

Pour ma part, j’ai eu envie de tester une wig de couleur très similaire à ma texture de cheveux ainsi qu’à ma couleur du moment (châtain/chocolat), bien bouclée et assez longue. Mon site préféré de cosmétiques Black & White Beauty m’a ainsi proposé de tester le modèle Solange, répondant en tous points à mes critères !

De très bonne qualité, cette lacewig m’est arrivée avec de très belles boucles extrêmement définies… dans lesquelles j’ai rapidement passé une centaine de coups de brosse afin de gagner en volume et perdre un peu en « précision ». Et au final, le résultat se rapproche quand même pas mal de mes cheveux naturels, avec beaucoup plus de longueur :)

mercredie-blog-mode-beaute-lace-wig-solange-test-wave-curly8mercredie-blog-mode-beaute-lace-wig-solange-test-wave-curly7mercredie-blog-mode-beaute-lace-wig-solange-test-wave-curly2

Et comme vous pouvez le voir au niveau du front/des racines, la wig matche parfaitement ma peau !

mercredie-blog-mode-beaute-lace-wig-solange-test-wave-curly4

Je peux donc l’enlever et la remettre au gré de mes envies (pratique pour se laver les cheveux ! d’ailleurs vous pouvez laver la lacewig elle aussi… pour une hygiène et un confort irréprochables ;).

Allé, je vous quitte avec quelques photos un peu plus « look », en espérant vous avoir convaincues des avantages des lacewigs ;)

mercredie-blog-mode-beaute-lace-wig-solange-test-wave-curly5mercredie-blog-mode-beaute-lace-wig-solange-test-wave-curlymercredie-blog-mode-beaute-lace-wig-solange-test-wave-curly6

Lacewig Solange (via Black & White Beauty) – Robe Best Mountain (modèle Dary, ancienne collection) – Bottines Zara (ancienne collection)

Hairspiration.

Dans la vie, c’est important d’avoir des modèles. Des références intellectuelles, artistiques, de style… et, pourquoi pas, de cheveux.

20130306-190557

Samio

On dit souvent que l’entretien des cheveux frisés naturels s’apparente à une journey (un « parcours » quoi, pour faire simple). Et c’est complètement vrai ! En effet, entre le moment où l’on décide de couper ses pointes défrisées, traitées chimiquement ou tout simplement abîmées, et le moment où l’on a le sentiment d’avoir atteint sa nature et sa longueur de rêve, il se passe beaucoup de choses. Et je sais combien la tentation peut être forte, parfois, de vouloir « en finir » et de retourner aux cheveux lisses, si faciles à coiffer ! C’est pourquoi je pense qu’il faut être parfaitement consciente du temps et des efforts que demandent les cheveux afro avant de se lancer dans l’aventure… Surtout si, comme moi, vous avez une certaine ambition à ce niveau ;)

Aujourd’hui, j’aimerais donc partager avec vous mes hairspiration, ces personnalités ou simples photos m’ayant donné envie de continuer ma petite routine et de prendre soin de mes cheveux frisés… Un peu à la manière des blogs thinspiration et fitspiration (dont l’objectif est de motiver les femmes en quête de minceur / d’inspiration fitness), ces visuels parfois hallucinants peuvent aussi se révéler un peu frustrants, de par leur perfection. Mais bon, il faut viser haut, ça stimule et quand c’est trop simple c’est pas drôle :)

Avant de vous parler des personnalités m’ayant inspirée, je voulais vous présenter Gina aka Natural Belle, une blogueuse sensationnelle toujours très inspirée par les domaines de la beauté et des cheveux naturel.

natural belle
Je suis fan de ce qu’elle fait et vous invite à visiter son tumblr, surtout si vous êtes à la recherche d’inspirations cheveux naturels/beautés black ! J’ai d’ailleurs eu la chance infinie de pouvoir répondre à ses questions, via ses désormais célèbres « Hair Talks » ! Vous pourrez ainsi lire ma petite interview ici (c’est en anglais, mais je me ferai un plaisir de traduire si besoin est !).

Introduction et présentations faites, place maintenant aux hairspirations, et plus particulièrement, aux personnalités m’ayant toujours fait rêver… D’abord, Noémie Lenoir. Je crois que c’est elle qui m’a vraiment donné envie de laisser mes cheveux boucler. Je me souviens feuilleter les pages de La Redoute quand j’étais petite, UNIQUEMENT pour pouvoir l’observer…

noemie-lenoir3dda4e5f5a30b1b127c6c74e43e44041a794ddeada366b10ce7570c431eddb46c5adf717911315c9c1fa06db6b65ae81
Et puis, un jour, j’ai eu l’impression qu’elle les avait défrisés (ou, du moins, beaucoup abîmés…) et j’ai fini par ne plus trop aimer le rendu « ondulé » pas super healthy de sa chevelure… Si je me souviens bien, c’est à peu près à ce moment qu’elle a d’ailleurs fini par les raser.

Viva Glam Casino To Benefit DIFFA
Toujours parmi les françaises, j’ai toujours eu une énorme admiration pour l’afro de Sophie Ducasse aka Tiga, que j’ai eu la chance de rencontrer il y a quelques années. Très élégante et sauvage à la fois, j’adore sa texture, sa couleur et sa longueur !

000000381775-sophie_ducasse-fullsize000000381844-sophie_ducasse-fullsize169-tiga-posant-pour-o-feminin-1er-octobre-2012
Ceci dit, il faut bien l’avouer, la majorité de mes inspirations provient des US… Je commence donc avec une femme que j’ai toujours trouvé particulièrement belle, Lisa Bonet ! Oui oui Denise du Cosby Show, mère de Zoé Kravitz et actuellement compagne de Jason Momoa (Khal Drogo dans Game of Thrones ;). Bref, on s’en fout un peu de son background professionnel et amoureux, je voulais juste dire que j’étais fan de ses cheveux… avant qu’elle ne se fasse des locks.

Denise+01-1024x819ca. 1988 --- Actress Lisa Bonet --- Image by © Lance Staedler/CORBIS OUTLINE
Et enfin, un peu plus contemporaines, mes deux vraies idoles, qui représentent à mes yeux la perfection capillaire. Taren Guy pour commencer, une vloggeuse fantastique dont je pourrais vous parler pendant des heures… mais je vais simplement vous dire de checker ses vidéos sur Youtube… J’ai dû voir toutes ses vidéos au moins 3 fois et je dois dire qu’elle a été ma « coach » numéro 1 dans ma hair journey ! Il faut dire qu’elle est toujours de très très bon conseil…

tumblr_med7l65UUY1qce4odo1_1280taren-guy-1
Et, comme il faut finir cet article en beauté, voici MON rêve capillaire incarné, j’ai nommé la chanteuse Elle Varner. Je voudrais EXACTEMENT les mêmes cheveux, le même volume, les mêmes bouclettes, la même coupe…

Elle VarnerurlImage 3elle-image-varnertumblr-vv-iah-qdah-1187051999
Voilà voilà ! Et vous, quelles sont vos inspirations cheveux (même s’il ne s’agit pas de cheveux afro hein !) ? N’hésitez pas à consulter mon board Curls sur Pinterest si le sujet vous intéresse !

Ma routine teint (+ mes poudres HD favorites !)

Il y a quelques jours, je vous demandais sur ma page Facebook quel sujet vous intéresserait le plus pour mon prochain article. Vous aviez été nombreuses à vouloir un post makeup. Pour être parfaitement honnête j’avais commencé à le faire… et puis je me suis dit qu’avant d’attaquer le maquillage, je préférais faire un petit point « introductif » en vous présentant ma routine soins du visage/de la peau. Alors pour celles qui ne l’auraient pas lu, je le dis et répète, mieux vaut investir plus de temps, d’effort et d’argent dans des bons produits skincare pour soigner sa peau que de penser directement maquillage. Aujourd’hui, je vais donc partager avec vous ma routine teint :D

Après avoir préparé ma peau (et éventuellement appliqué un primer teint), je dépose mon fond de teint. Je jongle entre 4 produits différents dans l’année:

mercredie-blog-mode-beaute-makeup-favoris-fond-de-teint-elf-zero-defaut-flawless-foundation-test-deam-nude-mousse-loreal-black-up-maestro-armani

J’utilise souvent, pendant l’été, le Dream Nude Mousse de Maybelline (1) et le fond de teint fluide de Black Up (2) pour la simple et bonne raison que leurs teintes sont un peu plus foncées que ma carnation naturelle. Le Maybelline est assez aérien et du coup très léger à porter. Le Black Up est un peu plus couvrant, idéal en soirée par exemple.

Le Flawless Finish/Zéro Défaut de ELF (3) et le Maestro d’Armani (4) sont quant à eux mes fonds de teint de tous les jours car leurs teintes matchent parfaitement ma couleur de peau. Vous connaissez déjà le Maestro (je vous en ai déjà parlé plusieurs fois), une merveille de légèreté et un rendu vraiment velouté que j’adore. En revanche, je crois que je n’ai que rarement évoqué le Flawless Finish (ou « Zéro Défaut » sur le site français) de ELF. Et pourtant, croyez-le ou non, il a longtemps été MON fond de teint préféré de tous les temps, il suffit de voir tous les flacons qui traînent encore chez moi…

mercredie-blog-mode-beaute-makeup-favoris-fond-de-teint-elf-zero-defaut-flawless-foundation

Ce qui est « drôle », c’est que ces deux fonds de teint ont des prix radicalement opposés: le Maestro d’Armani coûte 65€ tandis que celui de chez ELF ne coûte que 6.80€ ! Or, pour moi, ils sont chacun numéro 1 dans leur domaine: je me tourne vers le Maestro lorsque je recherche le naturel, la transparence, en gros un produit qui sublime mon grain de peau sans trop « couvrir », tandis que j’ai longtemps acheté le ELF pour son niveau de couvrance mais aussi le naturel du rendu. A essayer absolument !

Ensuite, je corrige mes petites imperfections. D’abord, les tâches, que je dissimule avec le correcteur (1) Vichy Dermablend (je l’utilise depuis mes 14 ans, quand j’ai eu mes premiers problèmes de peau… 10 ans de fidélité, autant vous dire que je considère ce produit comme une valeur sûre :P), que je tapote avec mon annulaire. Puis, mes cernes, que j’atténue grâce au (2) Studio Finish Concealer, l’anticerne le plus efficace jamais croisé dans ma vie folle de testeuse make-up.

mercredie-blog-mode-beaute-makeup-favoris-fond-de-teint-elf-zero-defaut-flawless-foundation-correcteurs-concealer-mac-vichy-dermablend
Pour finir, je fixe et matifie avec une poudre HD. Ce genre de poudre m’évite en effet d’avoir la peau qui brille et assure cet effet « haute définition » que l’on recherche toutes. J’en connais un petit rayon sur ces fameuses poudres HD ! Je crois avoir trouvé la bonne… mais je voulais vous parler des 3 que j’ai pu essayer auparavant.

mercredie-blog-mode-beaute-makeup-poudre-hd-avis-test-mac-essence-makeupforever-makeup-for-ever-mufe-poudre-libre-elf-poudre-libre-poudre-hd-mufe
Pour vous retracer un peu l’historique, j’ai d’abord testé LA poudre libre HD par excellence, celle de chez Make Up Forever (2) ! Pas mal du tout… mais alors quelle présentation foireuse ! Énormément de perte de produit et ça, ça me foutait vraiment les boules, surtout qu’elle est loin d’être donnée. J’ai donc tenté l’équivalent de chez ELF (2), toujours en format « poudre libre »… Même constat concernant les pertes… Mais bon, celle-ci étant beaucoup moins chère, j’étais un peu moins énervée :)

Et puis je me suis focalisée sur les formats compact (3 et 4)… Une vraie révélation !

mercredie-blog-mode-beaute-makeup-poudre-hd-avis-test-mac-essence-makeupforever-makeup-for-ever-mufe-poudre-libre
Je me suis d’abord tournée vers la Prep+Prime de MAC… vraiment, vraiment bien ! Mais elle aussi coûte relativement chère… sans compter que, si vous êtes aussi douées que moi, vous ferez tomber le poudrier et exploser son contenu en moins de 2 semaines. Du coup, complètement par hasard, je me suis tournée vers la poudre similaire de chez Essence (qui coûte moins de 5€ !) et là… autant vous dire que j’ai trouvé MA poudre ! Rendu identique aux produits MAC ou Make Up Forever mais à petit prix ! J’aime :)

Pour finir, et surtout pour celles qui se demandent comment j’applique tous ces produits, voici maintenant mes pinceaux fétiches !

mercredie-blog-mode-beaute-makeup-favoris-fond-de-teint-elf-zero-defaut-flawless-foundation-test-deam-nude-mousse-loreal-black-up-maestro-armani-pinceaux-brushes-mac-elfJ’utilise les désormais incontournables pinceaux 187 et 190 de MAC pour appliquer mes fonds de teint liquides. Le premier, un pinceau « stipple », me procure un résultat assez léger, aérien, tandis que le second est réservé aux effets à la fois plus travaillés et plus couvrants. Pour déposer ma poudre fixante HD, j’adore le pinceau poudre ELF (vendu à seulement 4€ !).

Voilà voilà ! Vous voyez, petit à petit, vous finirez par TOUT savoir sur mon make-up :)
Bonne semaine à toutes !

It’s good to be a chocolate brunette.

J’ai craqué, j’en ai eu marre du rouge/prune grenat/and co.

Maintenant, j’en ai la preuve (même si on m’avait avertie 20.000 fois): les dérivés de rouge/violet vieillissent SUPER mal. D’ailleurs quand je revois l’image que j’ai mis en en-tête de mon article sur les soins de la peau (celle-là), je me dis que ce n’était pas la photo la plus vendeuse pour un blog qui parle de beauté/cheveux… Racines apparentes, pointes desséchées violet/rouge/orange… la cata. Il était grand temps de faire quelque chose.

mercredie-blog-mode-beaute-coloration-loreal-preference-mouse-415-cheveux-frises-afro-marron-cuivre-prodigieux4

Je savais à peu près ce que je voulais: un châtain, « chocolaté », suffisamment chaud pour pouvoir être « estival », suffisamment foncé pour créer un vrai contraste avec ma peau quand même assez claire (TOUT est relatif). Perdue dans l’allée coloration de Monop’, une couleur m’interpelle: la 415 « marron givré prodigieux ». Mention spéciale pour les copywriters qui dénichent les noms de teinte, beau boulot, j’ai succombé…

Enfin presque, parce que je vous avouerais que je n’avais même pas remarqué qu’il s’agissait d’une mousse (Préférence Mousse Absolue de L’Oréal). The attrape-couillon innovation du moment. Quand j’ai vu ça, je me suis dit « Laisse tomber je vais prendre un kit classique, les mousses…

cest-de-la-merde-jpcoffe
Fermeture des guillemets.

Et puis j’ai lu LE truc qui allait me faire changer d’avis (et que je trouve assez révolutionnaire sur le marché des colorations maison): celle-ci est réutilisable. Qu’est-ce que ça veut dire ? Bah que, contrairement aux colorations classiques, la bouteille ne risque pas d’être rongée par l’acide si on conserve le produit après son utilisation. En gros, avec Préférence Mousse, vous ne vous servez que de ce dont vous avez besoin. Le reste de la mousse reste dans le flacon, prêt à être ré-appliquée une prochaine fois ! J’ai trouvé ça canon, notamment pour le fameux problème des racines.

mercredie-blog-mode-beaute-coloration-loreal-preference-mouse-415-cheveux-frises-afro-marron-cuivre-prodigieux5
Je me suis aussi mise dans l’esprit que les « principes actifs » de cette coloration devait être les mêmes que pour une texture crème… Au final, seul le format change (et comme on dit, l’habit ne fait pas le moine). Alors parlons-en, justement, du format. J’ai bien aimé l’application sur cheveux secs de cette mousse, super facile (même si j’étais un peu méfiante au début, la mousse n’imprégnant pas les cheveux aussi rapidement qu’une crème le fait en général). Du coup, en 10-15 minutes c’était réglé pour toute ma tignasse.

J’ai rincé, après avoir laissé poser une bonne demie-heure, jusqu’à ce que « l’eau soit claire » comme mentionné dans le mode d’emploi et… pour une fois j’ai réussi à atteindre ce stade d’eau CLAIRE (d’habitude, même après 25min de rinçage à l’eau tiède, elle reste toujours sacrément colorée). J’étais contente (oui, il m’en faut peu).

Pour être honnête, mes cheveux n’étaient pas bousillés… mais pas au top non plus. J’ai donc appliqué le soin fourni dans le kit (que j’ai mélangé au masque réparateur ultra riche de Laura Sim’s pour encore plus de nutrition). 30min plus tard, j’ai rincé et là… mes cheveux étaient vraiment ULTRA BRILLANTS et, surtout, réparés. J’ai suivi ma petite routine capillaire habituelle par la suite puis séché mes cheveux avec mon diffuseur, comme d’hab.

Résultats jour +1:

mercredie-blog-mode-beaute-coloration-loreal-preference-mouse-415-cheveux-frises-afro-marron-cuivre-prodigieux2mercredie-blog-mode-beaute-coloration-loreal-preference-mouse-415-cheveux-frises-afro-marron-cuivre-prodigieux3
Cette couleur révèle beaucoup mieux mes boucles, elle donne un côté plus « fourni » à mes cheveux et j’adore ! Et puis c’est beaucoup plus naturel, ça fera plaisir à celles qui s’opposaient à mes précédentes colorations ;)

Et vous les filles, vous avez déjà testé les colos version mousse ? Moi je suis très satisfaite de celle-ci (surtout de la concordance couleur sur la boite / couleur obtenue, sans même devoir utiliser mon désormais célèbre Colour B4 !), reste à voir ce que donne la tenue (toujours le même problème !).

Confessions intimes: comment j’ai retrouvé un teint (presque) parfait.

Parmi tous les brouillons d’articles qui traînent dans mes tiroirs, celui-ci doit être le plus ancien. Cela fait bien un an que j’ai envie de l’écrire… mais j’ai TOUJOURS quelque chose à rajouter, modifier, supprimer… Je vais donc me lancer aujourd’hui et vous parler de comment j’ai pu soigner ma peau après des années de problèmes.

mercredie-blog-mode-beaute-soin-peau-acne-traitement-conseil-layering-mille-feuilles-aesop-layering
C’est assez drôle car, depuis plus ou moins un mois, j’ai l’impression que les posts sur la peau et ses problèmes fleurissent. Parmi les plus intéressants, je retiens l’article d’Elsamuse ainsi que les vidéos de Kayture et d’Elsa Makeup que je vous invite vivement à lire/regarder.

elsamusekaytureelsamakeupOui, je sais ce que vous vous dites en voyant ces photos… Pas facile de croire que ces trois petites bombes aient un jour souffert de problèmes de peau...

Portée par cette vague de témoignages dermatologiques, j’avais donc eu envie de vous raconter MON histoire ;)

Depuis toute toute petite, ma mère a toujours pris ENORMEMENT soin de ma peau et de mes cheveux (façon rassurante de dire que j’étais un pot de Nivéa sur pattes, maman si tu passes par ici…). Je suis aujourd’hui convaincue que c’est grâce à cela que j’ai maintenant une peau du corps… j’ai envie de dire « parfaite » (douce, lisse, sans imperfections…). Okay, ça fait un peu personal branling… mais bon, je n’y suis absolument pour rien alors disons que c’est ma façon à moi de remercier ma maman. Un jour je développerai ici ma petite théorie sur le « bagage » de l’enfance, dès lors qu’il s’agit de « beauté », voire même d’apparence en général (en gros, je suis persuadée qu’INVESTIR au moment de l’enfance – qu’il s’agisse des soins portés au corps, de l’alimentation, ou de la pratique d’un sport – permet de se « blinder » un peu pour plus tard…). Non non, je n’appartiens à aucune secte, c’est juste que ça a fonctionné pour moi… alors je me dis que ça pourrait toujours être un sujet de discussion LOL.

Bref, si au niveau de la « peau du corps » je suis relativement chanceuse, j’ai en revanche connu pas mal de mésaventures avec mon visage. En effet, à l’adolescence, alors que je commençais à prendre goût au « Ouiiiiiiii saluuuuuut c’est moiiiiiii, je parade avec mon teint « flawless » et « glowy » et je vous fous grave les boules à toi et à ton acné déjà bien installée !« , j’ai malgré tout fait la plus grosse erreur de ma vie, un certain été 2003.

mercredie-blog-mode-beaute-soin-peau-acne-traitement-conseil-layering-mille-feuilles-eteN’essayez pas de régler votre ordinateur… J’aimais juste être (très) bronzée à 14 ans.

Bref, le dernier jour de mes vacances, je réalise que mon teint n’est pas aussi bronzé que le reste de mon corps. Pensant avoir trouvé LA parade, je décide donc de me badigeonner la tronche de Monoï, histoire d’amoindrir un peu le décalage coloriel visage – corps (erf…). À la fin de la journée, ça avait vraiment bien marché. Mais, petit détail important, j’étais aussi défigurée. Pour la première fois de ma vie d’ado, je me retrouvais avec une joyeuse bande de boutons partout sur la gueule (et en prime un nez cramé avec des lambeaux de peau en guise de narines, glamour bonjour !). La rentrée en seconde approchait à grands pas et je me voyais déjà devoir porter un masque de fer faire péter les premiers jours à cause de ça.

Malgré un traitement d’urgence dermatologique et un apprentissage rapide et approfondi du make-up cache-misère correcteur, j’ai fini par admettre que j’allais devoir me battre contre ce qui devait pourtant n’être qu’une poussée d’acné accidentelle (mais aussi des cicatrices, des tâches et l’impression d’être une véritable horreur sans maquillage). Mon calvaire a pris fin vers 17 – 18 ans, sûrement un coup des hormones. À 24 ans, je n’ai aujourd’hui quasiment plus de problèmes de peau et, avec tous les produits/techniques que j’ai testés, je pense être désormais en mesure de donner quelques conseils (que j’aurais définitivement dû suivre plus tôt). Alors évidemment je ne suis pas dermato, je ne fais que vous communiquer ce qui a marché pour moi et ce que je continue de faire à ce jour.

 

1. BUY SKINCARE, NOT MAKEUP
Bien que mes obsessions maquillage soient particulièrement prononcées, je pense être devenue « avec l’âge » une vraie « skincare » addict. Mon expérience m’a fait réaliser combien la vie était plus simple avant ce fameux été pourri, quand j’avais une peau absolument parfaite et rayonnante et que le maquillage n’avait de véritable intérêt/nécessité que sur mes yeux ou mes lèvres. Avoir une belle peau vaut TOUS LES MAQUILLAGES DU MONDE, et c’est pour cela qu’elle mérite les meilleurs traitements (attention, je n’ai pas dit les plus onéreux, vous allez le voir !). Il vaut mieux la traiter, la soigner, la chouchouter, avant de vouloir la « travestir ».

black skin care-woman

 

2. METTRE SA PEAU AU REPOS
Je sens que cette partie risque d’en irriter certaines. Avant de la developper, sachez que JE SAIS combien il peut être dur (voire carrément impossible) de se passer de maquillage lorsque l’on souffre de problèmes de peau (ce que je vais vous dire pourra sembler, justement, « facile à dire »). Il y a quelques années, j’aurais préféré porter du Desigual et des Buffalo fluo plutôt que de sortir sans fond de teint… Mais je pense qu’il faut arrêter de se voiler la face (PA PA PAAAAAAAAAAAA !) et d’accepter une évidence: le maquillage étouffe la peau. Ok, j’exagère peut-être, disons qu’il « recouvre » la peau dans ce cas. Je vois déjà surgir les « OUI NON MAIS MOI J’UTILISE DES PRODUITS NON COMEDOGENES ! », « CLINIQUE FAIT DES SUPER FONDS DE TEINT QUI LAISSENT RESPIRER LA PEAU!, « J’UTILISE LE FOND DE TEINT MOUSSE LE PLUS LEGER DE LA GALAXIE ». D’accord… Mais descendez 2sec de la planète des Bisounours et avouez que tout cela n’est ni plus ni moins qu’une couche supplémentaire séparant la peau du « monde extérieur ». C’est un peu comme si je m’enroulais la tronche dans du film alimentaire et que je faisais deux petits trous au niveau du nez pour éviter l’asphyxie: OKAY, j’arrive à respirer, mais c’est franchement pas l’idéal. Voilà pourquoi, quand je vois les peaux d’Alicia Keys ou de Chimène Badi en représentation, j’ai envie de leur crier « BORDAYL mais t’es encore plus moche avec ton crépi sur la gueule qu’avec tes micro-kystes visibles au grand jour« . Bref, respirer c’est important (et ça, personne ne pourra me dire le contraire).

 

3. TROUVER SON RITUEL
Non, je ne vais pas vous écrire le 768.009e article sur la technique du mille-feuilles que tout le monde connait déjà (ceci dit, si tel n’était pas le cas, je vous invite d’urgence à découvrir le blog de Sonia et son groupe facebook). Ce procédé de soins asiatique « traditionnel » (dans le sens où, là-bas, il est naturel pour les femmes de suivre cette méthode) prône l’application de plusieurs couches sur la peau dans le but de la soigner et la nourrir de façon… optimale. Hé en voilà, moi c’est LE rituel qui m’a sauvé la peau. Voici donc ma routine du soir, élaborée suivant l’approche du « mille-feuilles ».

huiles

 

4. DIRE OUI AUX HUILES !
Encouragée par les reines du mille-feuille, je me suis convertie aux HUILES pour éliminer TOUS les résidus présents sur ma peau. J’ai longtemps utilisé des eaux, des lotions, des laits (et même des lingettes démaquillantes !)… hé bien PLUS JAMAIS vous m’y reprendrez. Il suffit de faire le test avec un coton imbibée d’eau micellaire: après le passage de l’huile, plus aucune trace (ce qui est loin d’être le cas lorsqu’on utilise d’autres produits…). Pour en avoir déjà discuté environ 400.000 fois avec mes copines souffrant de problèmes de peau, il me semble toujours nécessaire de rappeler que NON, toutes les huiles ne pénètrent pas la peau et que NON vous ne brillerez pas toute la sainte journée telle l’étoile du berger ! M’enfin bon, après, je ne me battrai pas non plus corps et âmes pour vous convaincre… mais j’ai envie de dire que ce serait bien dommage con de ne pas essayer. En fait, les huiles sont mes meilleures alliées pour « désincruster » les moindres petites impuretés venues se nicher dans mes pores.

Bon, il faut aussi savoir la choisir son huile hein, c’est comme en cuisine ;)
Pendant un an et demi, j’ai utilisé de l’huile d’olive. Vous voyez, ça ne coûte pas plus cher de bien se démaquiller. Pour des questions de confort, je me suis ensuite convertie à l’huile démaquillante DHC, incroyablement efficace (même pour les yeux), plus légère, et quand même beaucoup plus pratique avec son flacon pompe.

 

4. SAVONNER
Oui parce que sinon vous risquez de vous retrouvez en moi 2003, version post-Monoï. Une fois que vous vous êtes appliquée l’huile sur votre visage maquillé, que vous vous êtes massée le visage, les yeux et les lèvres pour tout faire partir, prenez un coton et enlevez le tout. Puis, on se savonne la tronche. Moi je n’ai pas de recommandation bien spécifique pour le savon étant donné qu’il s’agit typiquement de produits qui ne pénètrent pas (vraiment) la peau. Perso, j’aime bien les pains types Alep ou Marseille… Mais en ce moment j’utilise un gel nettoyant tout bête de chez Garnier pour peaux grasses… Donc pas la peine de se prendre trop la tête sur ça, il suffit juste d’éliminer l’huile avec un mélange eau + savon.

alep-1

5. CROIRE EN LES « TONIQUES »
Tonic / lotion tonifiante / toner… vous voyez bien de quoi je veux parler ! Après être passée par la case eau + savon, appliquez TOUJOURS un tonique sur votre peau (à l’aide d’un coton). J’utilise celle de chez Aesop à l’orange amère… J’ai rarement été aussi bluffée par un produit soin, c’est-à-dire que depuis que je l’utilise, ma peau ne brille PLUS DU TOUT et reste PARFAITEMENT mate tout au long de la journée. Ce tonique est fait pour les peaux mixtes et est donc idéal pour moi. Sinon, dans les toniques excellents et doux, j’utilisais l’eau micellaire purifiante Effaclar de La Roche Posay.

 

6. ON NE LESINE PAS SUR L’HYDRATATION
Encore un point qui va un peu aller à l’encontre des pensées « usuelles » (et de certains conseils de dermato aussi !)… On croit effectivement bien souvent que le meilleur moyen de traiter une peau trop grasse est de « l’assécher ». Pas du tout mon petit. Il m’a suffit de passer quelques nuits avec une BONNE couche de crème hydratante sur la tronche, après être passée par les cases huiles / savon / tonique, pour me rendre compte du contraire. Et quand je dis bonne couche en majuscule, c’est vraiment pas des blagounettes.

Moisturizer

 

7. ADAPTER SON RITUEL AU MATIN
La matin, ma routine est quasiment similaire: je me savonne le visage doucement pour enlever ce qui a pu se déposer durant la nuit, puis j’applique mon tonique, et enfin une crème hydratante (une plus légère que celle du soir, et en plus petite quantité). En fait, je saute uniquement la case « huile » (car elle prend franchement du temps et que je ne la considère plus comme primordiale à ce moment de la journée).

Alors voilà. J’ai commencé ce rituel il y a 3 ans environ, et je dois dire que j’ai retrouvé un grain de peau extrêmement fin, que j’ai beaucoup moins de boutons/points noirs, et surtout, que je peux sortir sans maquillage. J’ai aussi changé mes habitudes de fond de teint (je ne jure que par le Maestro d’Armani et son incroyable finesse dont je vous parlais déjà ici).

 

J’espère que cet article vous intéressera, je posterai bientot sur mes produits favoris soins et, pourquoi pas, mes favoris make-up teint, comme je vous l’avais déjà annoncé sur ma page Facebook ;) x

J’ai testé la gamme de soins capillaires US Hawaïian Silky (CONCOURS inside !).

Je vous l’annonçais il y a quelques semaines sur ma page Facebook : grâce à Black & White Beauty (mon e-shop préféré pour acheter ses produits de beauté à prix discount) j’ai pu découvrir une nouvelle marque US de soins pour les cheveux, Hawaiian Silky, dispo en exclusivité sur leur site. Tous les produits de la marque sont sans paraben et sans sulfate et conviennent à tous les types de cheveux.

J’ai donc testé le shampoing, le conditioner, l’huile traitante et le « miracle worker » (14 in 1, rien que ça !) de leur toute dernière gamme à l’huile d’argan, le tout pendant plusieurs jours, histoire de pouvoir vous donner mon avis le plus complet.

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-nappy-afro-huile-argan-oil-hawaiian-silky-test-huile-natural-cheveux-frises
Je n’ai pas pour habitude d’utiliser du shampoing pour me laver les cheveux : je suis une adepte du « no poo », c’est-à-dire que je ne me sers, en général, que d’un après-shampoing. J’ai donc un peu bouleversé ma routine avec Hawaiian Silky. Le shampoing est vraiment très doux, je n’ai pas eu l’impression de « décaper » ma chevelure (contrairement à ce qui m’arrive avec les shampoings en général) avec celui-ci. On dit souvent qu’utiliser le shampoing et l’après-shampoing d’une même gamme décuple les effets…. L’après-shampoing est, sans surprise, extrêmement doux également: après le rinçage, mes cheveux ont l’air gainés et soyeux. Ils ne cassent pas non plus. Le couple shampoing-AS se révèle donc très nourrissant. Seul bémol, je ne l’ai pas trouvé suffisamment « démêlant », mais en même temps j’ai une sacrée touffe donc je suis vraiment difficile à ce niveau là ;)

Pour être parfaitement honnête, c’est surtout au niveau des soins que j’ai été bluffée ! L’huile d’abord. Elle est absolument GÉNIALE. Comme elle le promet, elle n’alourdit pas les cheveux, elle ne les graisse pas non plus. On a vraiment tous les bénéfices d’une huile sans ses inconvénients puisqu’elle ne fait « que » nourrir et faire briller ! Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, l’utilisation de cette huile n’est pas réservée aux cheveux afros puisque j’ai pu la faire essayer à des copines aux cheveux « européens » (sur leurs pointes uniquement bien sûr !). Résultat: elles avaient l’air moins sèches et abîmées et étaient redevenues souples et brillantes (mais pas grasses). Chapeau pour cela car c’est vraiment mission impossible de trouver une huile qui ne donne pas d’aspect graisseux aux cheveux. Je ne peux vraiment que vous la recommander, je l’utilise chaque soir avant d’aller me coucher. Je peux en appliquer généreusement puisqu’encore une fois elle n’alourdit pas mes cheveux ! Ensuite, je protège mes boucles en enfilant un petit bonnet de satin (celui-ci est génial), une taie d’oreiller en satin fait aussi très bien l’affaire. Grâce à ce petit rituel, mes boucles sont toujours pleine de peps au réveil, brillantes et « fraîches » (il m’arrive même de ne pas avoir à mouiller mes cheveux pour me coiffer !).

Concernant le « Miracle Worker », même constat, c’est que du plus !

Hawaiian_Silky_MIRACLE_WORKER_14_in_1_8oz_spray-1Je l’utilise en leave-in (crème de soin/coiffage) et mes cheveux sont doux, nourris, mes boucles définies… Bref, j’ai adoré ce produit. Pour celles qui se demandent le pourquoi du comment du 14 in 1, voici les bénéfices du Miracle Worker: Hydrate / Définit les boucles / Adoucit / Apporte de la brillance / Apaise le cuir chevelu sec / Réduit la casse et renforce / Pour de belles tresses / Répare les cheveux agressés par les produits chimiques / Non gras / Démêle / Augmente l’épaisseur des cheveux / Protège les cheveux de la chaleur / Aide à soulager les sensations de brûlure. Voilà voilà ! Je suis donc convaincue par cette gamme et SURTOUT par les deux soins que j’ai pu tester.

skryte-fotky[3]
1ère bonne nouvelle:
a
vec Black & White Beauty, nous avons donc décidé de mettre en jeu une gamme de soin complète Hawaiian Silky à l’huile d’argan (afin que vous puissiez vous aussi vous faire une idée de ces produits !) ainsi qu’un bon de réduction de 15% valable sur l’ensemble du site (hors promos et offres spéciales en cours), vous pourrez ainsi combiner cette gamme avec d’autres produits, accessoires… à prix sympa !

– 2ème bonne nouvelle: parce que Black & White Beauty nous kiffe grave, il réserve une surprise à tous les fans de ma page Facebook !

Modalités de participation:
– Répondre en commentaire à cette question: Quelle est l’avant-dernière action du Miracle Worker d’après le descriptif présent sur le site Black & White Beauty ?
– Le concours est réservé aux fan des pages facebook mercredie.com et Black & White Beauty.
– Vous avez jusqu’à dimanche 30 juin 23h59 pour participer à ce concours 100% gagnant :)

Alors, BONNE CHANCE !

PS1: la gagnante du concours Le Souk Parisien est LadyCee bravo à elle !
PS2: dernière semaine pour les Be Fashion Talents ! Aidez-moi !!! :)

Mon secret pour BEAUCOUP de volume dans les cheveux !

mercredie-blog-mode-beaute-geneve-big-hair-afro-backcombing-creper-cheveux-volume-peigne2
Dis donc les titres aguicheurs ça y va en ce moment ! Mais bon, vu le nombre de fois où l’on m’a demandé ces derniers jours comment je faisais pour transformer mes petites boucles en BIG HAIR je me suis dit que cette petite astuce toute conne allait en ravir plus d’une (et pourtant, elle est bien connue, mais peut-être que mes copines bouclées ne se doutent même pas qu’elles peuvent le faire aussi sur leur chevelure ;).

Pour passer de ça…

mercredie-blog-mode-beaute-geneve-big-hair-afro-backcombing-creper-cheveux-volume-peigne2-before
A ça… (pour celles qui n’arriveraient pas trop à voir la différence, gardez votre excitation, les gifs before/after arrivent plus tard dans le post et AUTANT VOUS DIRE QUE C’EST NIVEAU SPIELBERG)

mercredie-blog-mode-beaute-geneve-big-hair-afro-backcombing-creper-cheveux-volume-peigne-after(notez surtout la différence au niveau du « décollement » des racines)

Rien de plus simple ! Vous n’aurez besoin que d’un peigne à dents resserrées ! Je suis sûre que vous voyez où je veux en venir ;) hé oui, on va parler crêpage dans cet article ! Parce qu’au final, du volume, c’est pas comme si je n’en avais pas naturellement. Mais moi, mon vrai problème, c’est que j’ai les bouclettes qui ont tendance à se recroqueviller sur elles-mêmes, s’affaisser… Bref j’ai parfois l’impression de ressembler à un champignon (d’ailleurs plus je vois ma photo dans cet article, plus je me dis que j’aurais vraiment dû crêper mes cheveux). Pour remédier à cela, la solution miracle c’est bien évidemment de crêper les racines (surtout pas les longueurs, malheureuse, tu risques d’abimer tes boucles et c’est MOCHE). Je m’y prends comme ça (vous n’êtes pas obligées de loucher):

mercredie-blog-mode-beaute-geneve-big-hair-afro-backcombing-creper-cheveux-volume-peigne2-gif

Et voilà ! Le fait de crêper les racines permet vraiment de maintenir mes boucles « en l’air » (puisqu’elles reposent sur une base qu’on a un peu emmêlée donc c’est du costaud) et d’avoir vraiment beaucoup plus de volume (un volume plus « mousseux »… bon, après, on aime ou on n’aime pas). Perso, je n’ai aucun problème à démêler mes cheveux par la suite au moment du shampoing donc no worries les girls.

Quelques exemples « avant-après » à couper le souffle:

mercredie-blog-mode-beaute-geneve-big-hair-afro-backcombing-creper-cheveux-volume-777
mercredie-blog-mode-beaute-geneve-big-hair-afro-backcombing-creper-cheveux-volume-888Voilà, c’est assez subtil (mais on devient très vite parano pour le moindre détail dès que ça touche les cheveux je trouve) et encore une fois il faut vraiment constater la différence au niveau du « soulèvement » des racines sur le dessus de mon crâne ;)

Je continue mes appels aux votes ce mois de Juin car grâce à VOUS j’ai été sélectionnée pour la finale des Be Fashion Talents ! Vous pouvez toujours voter 1x/jour donc je me permets de vous faire cette piqûre de rappel en espérant que je polluerai pas trop votre lecture ! Merci d’avance ;)

Vous avez le pouvoir sur mes cheveux.

Derrière ce titre loufoque se cache un petit constat que je fais depuis quelques temps grâce à mon blog. C’est fou ce que j’adore recevoir des commentaires (que ce soit ici ou sur Facebook d’ailleurs !) et c’est encore plus fou de lire certaines choses, comme par exemple vos avis sur mes tenues, mes tentatives looks ou même cheveux. Jusque là j’ai de la chance car je n’ai encore jamais reçu de mot trop haineux (il faut croire que les trolls n’ont pas encore trouvé cette adresse). Et même lorsque vos messages vont à l’encontre de ce dont je parle ou présente dans un post (par exemple lorsque vous trouvez qu’une tenue ne me va pas), c’est toujours très intéressant et constructif.

On ne se connait pas personnellement donc je me dis que vous n’avez aucune raison de me mentir pour me faire plaisir et que votre avis sera forcément objectif. C’est vrai, j’imagine mal mes « vraies » copines me balancer à la gueule que j’ai autant de charisme qu’une loutre en Desigual dans ma tenue du jour… quoique pour ce genre de remarque je peux déjà compter sur mon amoureux (hihi).

En tout cas, j’ai trouvé super chouettes vos réflexions concernant mon high bun la dernière fois (pour voir le post, c’est ici !). Du coup, je le fais plus souvent (et c’est bien plus rapide que l’afro) alors voilà, on remet ça aujourd’hui ! x

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-serafini-manhattan-afro-hair-cheveux-frises-bun-chignon-chemise-mango-colmercredie-blog-mode-geneve-suisse-serafini-manhattan-afro-hair-cheveux-frises-bun-chignon-chemise-mango-col2mercredie-blog-mode-geneve-suisse-serafini-manhattan-afro-hair-cheveux-frises-bun-chignon-chemise-mango-col3mercredie-blog-mode-geneve-suisse-serafini-manhattanmercredie-blog-mode-geneve-suisse-serafini-manhattan-afro-hair-cheveux-frises-bun-chignon-chemise-mango-col-veste-stylenanda-acne-ersatzmercredie-blog-mode-geneve-suisse-serafini-manhattan-afro-hair-cheveux-frises-bun-chignon-chemise-mango-col-veste-stylenanda-acne-ersatz2mercredie-blog-mode-geneve-suisse-serafini-manhattan-afro-hair-cheveux-frises-bun-chignon-chemise-mango-col-veste-stylenanda-acne-ersatz3

Chemise Mango (similaires ici et ici) – Jean Maje Scotch – Sneakers Serafini Manhattan (similaires ici, ici et ici) – Veste Stylenanda

Le concours Be Fashion Talents… c’est reparti pour un tour ! Et oui je suis finaliste et fière représentante de la Rhône-Alpes, j’ai plus que jamais besoin de vos votes quotidiens (aucune inscription, juste un petit clic sur J’AIME et c’est fait :) pour remporter le titre de « Bee la plus stylée de France » + une parution dans le magazine + 2000e de bons d’achats, bref le rêve et de quoi célébrer dignement le premier anniversaire du blog (qui arrive à grands pas ;).

Concours Choies « hair extensions »: 2 gagnantes par jour !

Vous n’avez pas pu les rater, elles sont partout, ces fameuses extensions « clip » hyper simples à poser et quasi indétectables. On a récemment vu passer celles de chez Franck Provost ou encore de 1001 extensions sur la blogo… J’ai de mon côté découvert que Choies en proposait également… et la bonne nouvelle du jour c’est que le site propose un grand concours avec 2 gagnantes chaque jour jusqu’au 5 juin !

Choies giveaway banner
Pour vous donner un aperçu, voici le genre d’extensions que vous pourrez remporter:

choies giveway extensions
Et parce que certaines risquent de se demander pourquoi je parle de ce genre de concours (« MANDIEU y’en a que pour les cheveux raides !! »), sachez que j’aurais été absolument ravie de participer, à une époque où je trouvais que les cheveux frisés faisaient désordre…

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-extensions-tissage-lisse-long-lacewig
Bref, dépêchez-vous, il ne reste plus beaucoup de temps pour participer (et c’est aussi la dernière ligne droite des Be Fashion Talents, toujours cette bonne vieille piqûre de rappel quotidienne, merci pour vos clics !).

« Findation » ou comment trouver la nuance de fond de teint PARFAITE.

Qui oserait acheter son fond de teint en ligne sans l’avoir testé IRL ? Qui compte vraiment sur un swatch pour trouver la teinte la plus adaptée à sa carnation ? Qui se base sur les petites carrés beiges supposés indiquer le rendu réel du produit sur la peau ? Moi perso, j’ai du mal dans toutes ces situations.

Mais aujourd’hui est un jour particulier dans cette rubrique « Beauty ». Pourquoi ? Parce que, mes enfants, j’ai découvert un site absolument fou (via le blog d’Hélène), qui existe pourtant depuis 2012 si on en croit sa FAQ (POURQUOI PERSONNE NE M’A PREVENUE PLUS TOT ?!?). Le concept est simple, la mécanique derrière un peu moins (sauf pour celles qui auraient fait un Master Spé « algorithme »), en tout cas, l’outil est suffisamment bluffant et pratique pour avoir son petit article dédié aujourd’hui ;)

findation-logo-found-foundation-makeupCe site c’est Findation (find + foundation = trouver son fond de teint) et, au cas où le nom ne serait pas suffisamment évocateur, vous avez toujours la homepage pour vous mettre au parfum: « You know your foundation shade in Chanel/Urban Decay/Maybelline…, find your match in Shiseido/ELF/Armani/Dior…« . En gros, si vous avez la référence d’au moins 2 fonds de teint (ayant rempli vos attentes en termes de teinte), la plateforme est capable de vous proposer plusieurs dizaines d’autres fonds de teint, d’autres marques, fortement susceptibles de matcher votre carnation. Si ça c’est pas du rêve, ça y ressemble pas mal.

J’ai fait le test avec les 2 fonds de teint dont j’ai été le plus satisfaite (en plus, deux extrêmes en termes de prix): le Maestro d’Armani (en teinte 7, dont je vous parlais ici) et le Zéro Défaut d’Eyes Lips Face (teinte caramel).

test-findation-foundation-armani-maestro-mercredie-blog-beaute-makeup-maquillage-elf-eyes-lips-face-caramel-shadeSi je clique sur « Find my matches »… BOOM, une centaine de propositions, à travers toutes les marques, toutes les gammes, tous les prix et sous toutes les formes (liquides, poudres, mousses…):

test-findation-foundation-armani-maestro-mercredie-blog-beaute-makeup-maquillage-elf-eyes-lips-face-caramel-shade-results
C’est dingue, j’adore ce site alors que je n’ai même pas encore essayé le moindre fond de teint m’ayant été proposé… mais j’adore le concept ! D’abord parce qu’il me permet de découvrir plein de produits sur lesquels je n’aurais absolument JAMAIS porté mon attention. Ensuite parce que ce site utilise les principes du crowdsourcing. Qu’est-ce que c’est ? Tout simplement le fait, pour une marque, une entreprise, un artiste… de capitaliser sur le contenu créé et proposé par ses audiences (consommateurs, fans, internautes…) pour à son tour créer ou proposer un service ou produit nouveau. Vous connaissez toutes Wikipédia ? C’est sans doute le plus parlant de tous les services utilisant le crowdsourcing. En interrogeant plusieurs femmes sur la similarité de plusieurs fond de teint qu’elles ont pu utiliser, Findation a pu se constituer une base de données complète et crédible (car fondé sur l’avis d’utilisatrices lambda) et ainsi nous proposer ce service résolument innovant. Enfin, parce que c’est aussi sacrément pratique de ne pas devoir se déplacer dans tous les Sephora, Marionnaud, Printemps… du coin pour pouvoir essayer toutes les teintes du fond de teint qui nous fait de l’oeil depuis plusieurs jours !

Alors, combien serez-vous à utiliser Findation pour trouver votre futur fond de teint :D

PS: les Be Fashion Talents se terminent dans 5 jours, vous pouvez toujours voter pour moi une fois par jour (il suffit de cliquer sur « J’aime », aucune inscription nécessaire) ! Les résultats sont serrés, j’ai donc TOUJOURS besoin de votre soutien :) merci et désolée pour ce spam quotidien..!

Le Hair Mayonnaise, le soin qui fait des miracles sur mes cheveux frisés.

Je vous en parlais déjà dans l’article vous présentant ma routine soin pour mes cheveux frisés: toutes les filles ayant des cheveux abîmés ou secs devraient connaître le Hair Mayonnaise ! D’abord parce que les avis sont unanimes à son sujet (combien d’heures j’ai passées sur les blogs / vidéos Youtube US vantant les mérites de ce soin), ensuite parce que les effets sont immédiats. VRAIMENT.

Pour tout vous dire, j’utilise le Hair Mayonnaise après chaque couleur (je n’applique jamais le petit soin fourni avec les kits coloration, le HM est 100x plus puissant !), tout simplement parce que, bien souvent, mes cheveux sont quand même assez bousillés au moment du rinçage (ils cassent, ils sont rêches au toucher, bref, l’angoisse). Je laisse alors poser le HM pendant toute une nuit, et ce n’est que le lendemain, après l’avoir rincé que je découvre vraiment ma couleur, dans le sens où elle resplendit vu que mes cheveux ont été nourris en profondeur ;). Ceci dit, cela fait plus de 5 ans que j’utilise ce produit, donc bien avant que je parte dans mon délire de coloration, j’accordais déjà toute ma confiance à ce produit. Aujourd’hui encore, dès qu’on commence à me dire « J’ai les cheveux un peu abîmés en ce moment, tu connaîtrais pas un truc qui… » « HAIR MAYONNAISE ». Voilà ;)

Vous pouvez l’utiliser en soin « profond » en le laissant poser plusieurs heures (ou toute une nuit, comme moi, grandes folles !) ou bien en soin « quotidien », en le laissant poser 20 minutes après le shampoing par exemple (vos cheveux seront déjà 10x plus réparés qu’avec un après-shampoing classique). Dans les deux cas, je ne lésine jamais sur la quantité !

J’utilisais jusqu’à présent le Hair Mayonnaise de chez Organic Root Stimulator dont voici le descriptif: « Véritable traitement de fond pour les cheveux très secs, affaiblis, dévitalisés. L’œuf, l’ortie, les huiles végétales apportent protéines, vitamines et minéraux pour nourrir, restructurer et réhydrater en profondeur. Dès la première application, les cheveux sont régénérés. Ils retrouvent élasticité, corps et brillance« .

organic-root-stimulator-hair-mayonnaiseEt puis j’ai eu la chance de pouvoir tester celui de chez Vitale, grâce à Black&White Beauty (d’ailleurs, les deux sont à tout petit prix sur le site, moins de 5€ !).

vitale-olive-oil-soins-capillaires-masque-hair-mayonnaise-huile-olive
Alors après avoir essayé les deux, voici mon bilan:

– Hair Mayonnaise Organic Root Stimulator: ultra riche (peut-être même trop « lourd » pour certaines natures de cheveux), texture crémeuse, réparation immédiate et visible du cheveux, on a vraiment l’impression de s’enduire les cheveux de mayonnaise faite maison ;)

– Hair Mayonnaise Vitale: riche également mais un tout petit moins que le Organic Root Stimulator, texture un peu moins fondante mais plus « pâteuse », réparation immédiate et visible du cheveux, sensation de fraîcheur sur la tête (il est plus « aéré » et il a une odeur légèrement « mentholée » je trouve).

Je crois que celui de chez Organic Root Stimulator convient davantage à mon type de cheveux. C’est étonnant parce qu’apparemment beaucoup de filles préfèrent celui de chez Vitale. Mon conseil serait finalement d’adapter votre choix en fonction de la nature de vos cheveux: s’ils sont, comme moi très épais, agressés (chimiquement, ou tout simplement par des brushings, des coiffures tirées…) et que vous cherchez un soin ultra pénétrant alors je vous orienterais vers celui de chez Organic Root Stimulator. Si, au contraire, vous avez des cheveux abîmés mais plutôt fins (j’aurais tendance à dire de type « européens », même si ça ne veut rien dire vous voyez ce que je veux dire ;), je vous recommanderais celui de chez Vitale, car plus léger selon moi :)
En fait, j’ai peur que le Organic Root Stimulator soit trop « fort » pour les cheveux « normaux » ahaha, je ne voudrais pas que vous vous retrouviez avec les cheveux tout graisseux au final ;)

Bref, si vous vous voulez essayer l’un des deux, je peux d’ores et déjà vous garantir que vous ne serez pas déçues ! Vous ferez un bien fou à vos cheveux dans les deux cas ;)

PS: les votes continuent :) merci d’avance pour votre petit clic !

Les cheveux prune, c’est encore mieux que les cheveux rouges.

Comme annoncé en exclusivité mondiale sur ma page facebook, je me suis de nouveau coloré les cheveux.

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-avant-apres-before-after-syoss-coloration-violet-purple-hair-dye-curly-curls-syoss-mixing-colors-prune-grenat
Et cette fois-ci, on peut dire que C’EST LA BONNE. C’est vrai, je disais déjà ça la dernière fois, après avoir testé la Olia « rouge cerise profond ». Mais au final, c’était un peu trop ROUGE (en même temps normal, vu le nom de la teinte).

Et puis surtout, j’ai été vraiment déçue par la tenue de la couleur: au bout d’un mois, elle a complètement disparu ! Je suis ainsi passée de ça…

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-hair-color-couleur-olia-test-review-avis-avant-apres-before-after-rouge-cerise-profond-test-red-cherry-curly-curls-nappy-boucles-frises1
… à ça (soit ma couleur naturelle, retrouvée après l’utilisation d’un kit Colour B4):

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-afro-hair-nappy-red-rouge-curly-lunettes-glasses-eyeglasses-ray-ban-rayban-5226Assez scandaleux vu le prix du coffret et tout le tintouin fait autour de cette nouvelle COLO RÉVOLUTIONNAIRE.

J’ai donc eu envie de tester le « Prune Grenat » de Syoss (dans la gamme Mixing Colors). Et comme j’avais envie d’avoir un résultat PARFAITEMENT uniforme:
1. J’ai pris 2 kits,
2. Je me suis peignée les cheveux afin de « défaire » les boucles et faire pénétrer la coloration de partout.

EPIC RESULT.

923555_131579150369539_1447286808_n
J’ai laissé poser 30min (après avoir passé 25min passées à appliquer le produit). Au rinçage, toujours la même impression de meurtre dans ma baignoire mais l’eau est quand même devenue plus claire plus rapidement qu’avec Olia, peut-être un signe que mes cheveux ont davantage « absorbé » le produit ?

Bref, au séchage, mes cheveux ne sont que brillance et volupté (…), bien qu’un petit peu abîmés (mais très vite réparés grâce au soin miracle dont je vous parlerai dans mon prochain post « Cheveux » ;).

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-avant-apres-before-after-syoss-coloration-violet-purple-hair-dye-curly-curls-syoss-mixing-colors-prune-grenat-2mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-avant-apres-before-after-syoss-coloration-violet-purple-hair-dye-curly-curls-syoss-mixing-colors-prune-grenat-3mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-avant-apres-before-after-syoss-coloration-violet-purple-hair-dye-curly-curls-syoss-mixing-colors-prune-grenat-4mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-red-hair-curly-nappy-afro-curls-natural-frises-crepus-rouges-violets-burgundy-bordeaux-olia-rouge-cerise-profond-syoss-mixing-colors-prune-grenat
Alors, vous aimez ? Moi en tout cas c’est bien la première fois que j’arrive à assortir mes cheveux avec mon rouge-à-lèvres (encore un sans marque !) ;)

Je vous rappelle (je sais ça sonne un peu comme du harcèlement mais c’est comme ça qu’on motive ses troupes !) que je participe aux BE FASHION TALENTS et qu’il vous suffit de cliquer ici pour me soutenir :) merci par avance !

Banana bun, version frisée.

Ca faisait un bail que je ne parlais pas « cheveux » par ici. Je m’en rends compte car je faisais un tour sur les premières pages de mon blog (si si, ça m’arrive) et, à part des dizaines de photos de moi prenant la pause toute seule dans mon dressing, ça ne vole malheureusement pas bien haut niveau diversité :) Peut-être que ça se passerait différemment si je sortais un peu de chez moi me mettais à faire des photos en extérieur. Hummmm mais non, c’est toujours pas mon truc.

On ne dirait pas comme ça mais j’expérimente pas mal de coiffures avec mes cheveux frisés. Seulement, comme je me sens vraiment bien avec mes cheveux « lâchés » (dit comme ça, ça fait un peu « lâcher de fauves » / « Felindra tête de tigre !« ), vous ne voyez en principe que cette « coiffure ». Et puis l’autre jour, alors que je n’avais pas le temps de « travailler mes boucles », je me suis faite un bun un peu plus haut que d’habitude. L’avantage avec ma nature de cheveux c’est que je n’ai pas besoin de boudin (je sais on dit « beignet » mais je préfère boudin) pour avoir du volume. N’empêche, imaginez 2sec le résultat que je pourrais obtenir avec un truc comme celui-là. LA FOLIE, LA FOLIE.

Enfin bref, je vous parle d’un bun HAUT-PLACÉ, un bun qui se positionne limite au niveau du front, un bun de compète quoi. J’ai ensuite fait ressortir quelques mèches: j’en ai enroulées certaines autour du chignon, fixées d’autres à l’aide de petites pinces, en créant une sorte de « cascade » de frisettes. Ca fait un peu banane au final, et j’aime bien.

Contente Prissou.

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-geneve-switzerland-coiffure-nappy-bun-afro-hair-natural-couleur-curls-boucles-frises-curly
Je ne pourrai pas vous donner le nom de mon lipstick car c’est un sans marque que j’ai acheté 2€ au marché. Par contre, j’utilise le blush crème Soft Copper de Max Factor et le bronzer Matte de NYX qui est une vraie tuerie pour le contouring (on dirait presque que je me suis faite enlever des molaires comme Kim Kardashian, la CLASSE !).

Dans mon prochain post je vous parlerai ÉVIDEMMENT de ma nouvelle couleur de cheveux ;) alors restez dans les parages et n’oubliez  de vous rendre ici et de cliquer sur ma photo pour soutenir ma participation aux BE FASHION TALENTS, MERCIIIII !

OLlA-lalalahhhhhh les boucles rouges !

Vous connaissez la fille qui n’était jamais contente de ses cheveux ?
Vous êtes sur son blog. COUCOU.

mercredie-blog-mode-beaute-curly-curls-nappy-boucles-frises-cheveux-hair-color-couleur-olia-test-review-avis-avant-apres-before-after-rouge-cerise-profond-test-red-cherry-3

Hé oui je faisais ma star il y a à peine quelques semaines à vous parler du Colour B4, ce fantastique produit qui permet d’éliminer les traces de couleurs chimiques effectuées sur les cheveux. J’avais ainsi réussi à retrouver mon châtain clair naturel de l’été dernier… Et puis en fait je n’ai pas supporté. Trop clair, trop fade, trop triste. TROP PAS MOI QUOI (lol).

Or, je vous rappelle que j’avais dans la tête le « projet » (ouais je sais, pendant que certain(e)s économisent pour acheter leur premier appart’, s’engagent dans l’humanitaire en Somalie, ou encore décident de tout quitter pour vivre de leur passion du cupcake… moi je me « projette » dans une nouvelle couleur de cheveux, c’est moche) de me teindre en rouge. Le genre de rouge qui tire davantage vers le bordeaux que vers le rouge orangé. J’ai longtemps hésité entre deux produits: le « red passion » de XXL Live Schwarzkopf, über flashy et le « rouge cerise profond » de chez Olia (Garnier). Après avoir pesé le pour et le contre (et surtout après avoir replacé mon délire capillaire dans un contexte professionnel), je me suis dit qu’un rouge un peu plus « discret » serait sans doute plus approprié. J’ai donc choisi Olia.

J’avais lu pas mal d’avis négatifs sur cette « nouvelle génération de coloration »: couleur non fidèle à la photo de la boîte, cheveux abîmés après application, mauvaise tenue… Personnellement, j’ai adoré le résultat (je trouve ma couleur très similaire à celle sur la boîte), mes cheveux sont super brillants (comme vous pouvez le voir sur la photo que j’ai postée sur Facebook, 2h après avoir fait ma couleur… d’ailleurs l’intensité de la couleur était folle grâce au soleil !). En ce qui concerne la tenue, je n’ai encore pas lavé mes cheveux donc je ne peux pas vous dire… mais je sens que ça va dégorger pas mal (ce qui est assez commun pour les colorations rouges). Je vous dirai si vous voulez. Bref, pas mal Olia (par contre je n’ai pas du tout eu l’impression d’utiliser une coloration « à base d’huile »… mais bon).

Alors voilà on y est, j’ai les cheveux rouges dont je rêvais :)
Pour rappel, voici une photo de mes cheveux naturels avant…

DSC_0526

Et voici le résultat après ;)

mercredie-blog-curly-curls-nappy-boucles-frises-mode-beaute-cheveux-hair-color-couleur-olia-test-review-avis-avant-apres-before-after-rouge-cerise-profond-test-red-cherry-4mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-curly-curls-nappy-boucles-frises-hair-color-couleur-olia-test-review-avis-avant-apres-before-after-rouge-cerise-profond-test-red-cherry-2mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-hair-color-couleur-olia-test-review-avis-avant-apres-before-after-rouge-cerise-profond-test-red-cherry-curly-curls-nappy-boucles-frisesJe sais que beaucoup n’aimeront pas (trop fake, trop chimique, trop Larusso, trop perruque… ;) mais moi j’adore le petit coup de peps que ce rouge donne à mon teint, et à… ma coiffure tout simplement (je trouvais mes cheveux un peu plats en ce moment… NON JE DECONNE).

Alors, qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas si vous avez des questions ;) x

Ahhhh si j’avais connu le mascara Eyeko plus tôt…

eyeko
Ce moment frustrant où tu as l’impression d’être la dernière au courant. C’est exactement ce que j’ai ressenti lorsque je suis tombée sur cette démo des nouveaux produits Eyeko.

ALLO ? NON MAIS ALLO QUOI ? Pourquoi personne ne m’a parlé de cette marque avant ? Franchement les filles je vous en veux… et vous allez vite comprendre pourquoi ;)

Le site d’Eyeko est assez chronophage: personnellement, j’y ai bien passé une demie-heure, entre les présentations produits, les démos, et bien sûr toutes les vidéos YouTube parlant du produit (et, évidemment, la dizaine de vidéos suggérées par YouTube à chaque fin de séquence)… et je ne vous parle pas du moment crucial du choix de produits à commander.

Alors voilà, c’est simple, J’ADORE cette marque. Tout d’abord, d’un point de vue marketing (tant au niveau du logo que je trouve extrêmement bien pensé que de la façon dont les produits sont présentés sur le site): la marque a tout bon. On a VRAIMENT l’impression de s’adresser à des EXPERTS DU EYE MAKEUP (on finit même par se demander pourquoi on achetait d’autres marques avant). En même temps, EYEko, quoi. J’aime que la marque (ouhhh je sens que je pars dans un post plus orienté « com/marketing » que « beauté » mais allé, qui m’aime me suive !) ait une certaine « ligne de conduite ». Eyeko, c’est l’expert des yeux, point. Ce n’est pas chez Eyeko que vous trouverez un rouge-à-lèvres, un aspirateur vapeur ou un highlighter. En revanche, vous pouvez être sûre que la marque est dévouée corps et âmes à la beauté de nos petits yeux ;)

eyeko-Making-Eyes-since-1999« Making eyes since 1999 », si c’est pas la classe comme baseline ça !

En toute logique (et simplicité), Eyeko propose donc des mascaras et des eyeliners. Rien de foufou jusque là me direz-vous. Sauf que les produits sont de vraies merveilles d’efficacité et de précision. J’y croirais si on me disait qu’ils avaient été approuvés par la Nasa.

mercredie-blog-mode-beaute-makeup-eyeko-skinny-mascara-eyeliner-review
On entend souvent parler de filles qui galèrent avec l’eyeliner, qu’il s’agisse de son application ou bien de la finition de la pointe. Je dirais, et ceci est un avis tout à fait personnel, que dans 90% des cas, ces filles n’utilisent pas les bons produits. Et pour cause, trouver un bon eyeliner c’est un peu mission impossible (je trouve) ! Pointe feutre qui sèche trop vite, liquide qui coule, plume trop fine… Je dois en avoir une dizaine dans mon attirail makeup (du Guerlain au ELF en passant par L’Oréal), et bien AUCUN ne m’a donné entière satisfaction jusque là. Je n’ai pas encore testé mon Eyeko mais rien qu’à voir la manière dont il « glisse » sur la paupière sur les vidéos, je pense ne pas m’être trompée.

C’est du mascara « Skinny » que je veux vous parler aujourd’hui.

mercredie-blog-mode-beaute-makeup-test-review-eyeliner-mascara-skinny-eyeko
Il faut savoir que je cumule les désavantages d’un point de vue cils : ils ne sont pas bien pigmentés, très courts, pas du tout recourbés et assez peu fournis. QUI DIT MIEUX ? J’ai donc eu l’impression que j’allais pouvoir obtenir les meilleurs résultats en optant pour le Skinny, un des 3 mascaras héros de la marque.  Sa promesse ? Etirer les cils au maximum (même les plus courts). NICKEL.

mercredie-blog-mode-beaute-makeup-test-review-mascara-skinny-eyekoSa forme est assez peu courante, on dirait plus un bâtonnet qu’une vraie brosse…

J’ai été agréablement surprise de découvrir que la boîte du mascara contenait le fameux « bouclier », censé protéger la paupière d’un coup de mascara malvenu lors de l’application sur les cils. Ingénieux sans doute… Je n’en ai personnellement pas franchement l’utilité (c’est sûrement destiné aux filles dont les cils dépassent les 2mm de long).

mercredie-blog-mode-beaute-makeup-test-review-eyeliner-mascara-skinny-eyeko-mediator-bouclier-shield
Le produit en lui-même sent bon et a l’air vraiment « concentré » (peut-être que je m’emballe mais c’est vraiment l’impression que j’ai eue en entendant le « poccc ! » (je le fais bien hein ;) qu’a fait la brosse en sortant de son tube). J’aime bien la forme du tube d’ailleurs (OSEF je sais !).

Les résultats ? Ecoutez, je crois que je vais jeter tous les mascaras qui traînent sur ma coiffeuse, j’ai trouvé mon maître. Des cils super épais (bien que toujours peu fournis), recourbés à la perfection, très bien séparés. Une application super simple, même sur les cils du bas. TROP KEWL ! A MOI LES CILS DE STAAAAAAAAR (j’ai appliqué une couche seulement sur les photos ci-dessous !):

mercredie-blog-mode-beaute-makeup-test-review-eyeliner-mascara-skinny-eyeko-before2mercredie-blog-mode-beaute-makeup-test-review-eyeliner-mascara-skinny-eyeko-after2
Et le petit .gif qui va bien…
Pas de cils, PLEIN DE CILS… Pas de cils, ENCORE PLUS DE CILS… Allé bisou :)

C8_7FY on Make A Gif, Animated Gifs

(le mascara Skinny coûte 18€ et l‘eyeliner 11€. Tous deux sont dispo sur www.eyeko.com)

Colour B4, ou comment j’ai éliminé toute trace de coloration sur mes cheveux.

Aujourd’hui je vais vous parler d’un produit cheveux qui mériterait d’être connu de toutes les filles de la planète (du moins celles qui ont des cheveux… et aussi celles qui se les colorent de temps en temps, ce qui, avouez, représente une bonne partie de la population féminine mondiale).

Quelle fille ne s’est pas un jour demandé comment se débarrasser de toute trace de coloration sur ses cheveux ? Qui, parmi vous, ne s’est pas un jour retrouvé avec un noir corbeau au lieu du marron glacé ou du blond cendré tant espéré ? Qui n’a pas un jour regretté sa couleur naturelle après une coloration coup de tête en 30 minutes dans sa salle de bain ? Hum. Si, comme moi, vous vous retrouvez dans toutes au moins une de ces situations, alors ouvrez bien vos mirettes, j’ai un petit produit miracle à vous présenter (et je ne suis pas sponsorisée ;). Ce produit, vendu sous forme de kit au UK, c’est le Colour B4 « Hair Colour Remover », un peu le CTRL+Z de la colo. Acheté lors de mon dernier séjour à London (d’ailleurs B4 = « before », pour les marginales qui auraient pris tchèque en LV1..),  je savais que ce petit kit me servirait un jour !!!

Pour celles qui ne seraient pas tout-à-fait au point avec mes dernières aventures coloresques, sachez que je vivais depuis plusieurs semaines avec un bon centimètre et demi de racines bien dégueu, ne faisant pas vraiment honneur au reste de ma chevelure, toujours assez foncée, avec des reflets bordeaux/violets (même si on n’a jamais vraiment réussi à les voir sur mes photos looks, du fait de la piètre qualité de mon éclairage intérieur).

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-apres-coloration-sans-flash-inoa-chatain-clair-rouge-irisemercredie-blog-mode-forezan-cognin-chambery-savoie-vila-ersatz-sandro-sneakers-Albatorock-lacets-bracelet-perles-noires-croix
Bref, lassée de ressembler à la homeless des cheveux de service, j’allais, comme d’habitude, procéder à une « coloration de sauvetage » (c’est-à-dire me colorer les cheveux en un marron on ne peut plus banal censé m’aider à me refaire une place dans la norme capillaire). Et puis je me suis dit « Tiens, et si je l’utilisais mon kit ?« … J’ai eu un petit doute car mes cheveux sont un peu secs ces jours et je n’avais pas franchement envie de les bousiller davantage… et puis je me rappelais de ce que disait la boîte « Contains no ammonia no bleach« , ce qui a quand même son petit effet rassurant.

color-b4-colour-hair-remover
colour-B4-hair-color-remover
Je me suis lancée dans la lecture de la FAQ présente dans le mode d’emploi et, je ne me rappelle plus exactement ce que cela disait mais en gros une question disait « Est-ce que Colour B4 va abimer mes cheveux ? » et j’avais bien aimé la réponse, sincère et directe « Non, par contre Colour B4 ne va pas les améliorer/rendre plus beaux non plus« . OK c’est donc très clair. Je me dis que, au pire et comme après chaque torture chimique infligée à mes cheveux, je leur ferai un petit masque de Hair Mayonnaise miraculeux d’amour, et tout rentrera dans l’ordre.

Je procède donc à la préparation (classique, on mix 2 produits pour activer le truc), puis à l’application (pas évidente le produit est très liquide) et, enfin, au temps de pause (je crois une demie-heure). Tout se passe bien (enfin, le produit pue le pet foireux quand même, il faut le dire)… Un peu trop bien même. Hé oui NAÏVE comme je suis je n’avais même pas pris le temps de réfléchir un peu à ce à quoi pouvait ressembler ma couleur « naturelle », c’est-à-dire celle enfouie sous toutes mes récentes colorations… En l’occurence, mon châtain clair naturel… mais grave éclairci/roussi par le soleil l’été dernier (genre la couleur trop bizarre, comme on peut le voir ici ou ici, ahhhh la magie des archives !). Je ne vous raconte pas le choc quand j’ai vu ma couleur hyper foncée, à laquelle je m’étais habituée ces derniers mois, virer vers un « caramel » bizarroïde (et même blond par endroit !). GROSSE ANGOISSE DANS LA BATHROOM (surtout quand tu réalises que ce n’est pas à 23h un soir de semaine que tu trouveras un coiffeur pour rattraper le truc… Je me voyais déjà arriver au boulot le lendemain, larmes aux yeux et touffe frisée orange).

Finalement, tout cela n’était qu’un effet de surprise (j’avais oublié que j’avais les cheveux aussi clairs LA-BAS DESSOUS) et, une fois le temps de pause passé et les cheveux rincés, j’ai trouvé le résultat potable. Un petit aperçu ci-dessous:

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-frises-curls-nappy-hair-color-remover-colour-b4-review-avis-before-after2mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-frises-curls-nappy-hair-color-remover-colour-b4-review-avis-before-aftermercredie-blog-mode-beaute-cheveux-frises-curls-nappy-hair-color-remover-colour-b4-review-avis-before-after3
Et le plus impressionnant, ce sont les racines et le « baby hair »/duvet tout autour de mon visage:

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-frises-curls-nappy-hair-color-remover-colour-b4-review-avis-before-after4mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-frises-curls-nappy-hair-color-remover-colour-b4-review-avis-before-after5
On peut donc dire que Colour B4 tient vraiment ses promesses, le produit « décape » (en version beaucoup plus douce que chez le coiffeur !) la couleur à la perfection. Mes cheveux ne sont pas du tout abimés (bon, j’ai fait un masque et appliqué mes produits hydratants habituels). Conclusion: la prochaine fois que je vais à Londres, j’en achète 2 ou 3, un accident de couleur est si vite arrivé ;)

Notez que si vous avez une couleur bien imprégnée, deux applications de Colour B4 seront sans doute nécessaires. Autre point important: le Colour B4 n’élimine que les « darker tones » c’est-à-dire les colorations plus foncées que votre couleur naturelle (ce qui veut dire que, en toute logique, si vous êtes naturellement brune mais que vous êtes devenue blonde, l’application du Colour B4 ne vous rendra pas vos cheveux bruns ! FAUT PAS RÊVER NON PLUS !).

Alors voilà, j’ai retrouvé ma couleur de l’été (celle que je cherchais à cacher à tout prix cet hiver car je ne supporte pas ses reflets orangés horribles). On m’a dit que c’était beaucoup plus doux et que ça m’allait mieux au teint. Il n’empêche que j’ai toujours envie de me colorer les cheveux en rouge et que je me dis que ma base plus claire est maintenant adéquate pour ce genre d’opération… Vous en pensez quoi ? J’ai besoin de vos avis !!! :)

Merci x bonne semaine..

PS: j’ai répondu à toutes vos questions sur le Colour B4 ici :)

Mon fond de teint du moment: le Maestro de Giorgio Armani.

Je vais vous parler aujourd’hui du fond de teint qui illumine depuis plusieurs semaines mon quotidien (ainsi que mon teint): le Maestro Maquillage Fusion de Giorgio Armani.

armani-maestro

Pourtant, rien ne me prédestinais à l’acheter (même si j’en avais entendu énormément de bien sur les internettes), et ce pour trois raisons:
– Je ne savais même pas que Georges faisait du makeup (l’inculture totale),
– Balancer 70 balles dans un fond de teint n’était pas franchement au programme,
– Mon ex fond de teint me convenait tout-à-fait, pour la simple et bonne raison qu’il était parfaitement adapté à ma carnation (le ELF flawless finish foundation en Caramel pour les curieuses, à seulement 6,80e #AHAHAH).

Et puis ce qui devait arriver, arriva. Je me suis faite choper par une représentante Armani chez Manor (hum bon ok j’étais déjà en train de scruter l’ensemble de la gamme depuis 5min). J’ai pu tester ce fond de teint sur ma main et là autant vous dire que… je n’avais jamais testé pareille texture ! Une micro goutte suffit à s’étaler sur tout le dessus de la main et, SURTOUT, quelle finesse ! Une sorte de micro-film teinté, étirable à volonté et, cerise sur le gateau, extrêmement léger: « grâce à sa technologie de pigment « intelligent », ce fluide ultra-fin fusionne avec la couleur naturelle de votre peau pour un teint sur-mesure et sans aucune sensation de matière », pour une fois, ce petit délire de copywriter descriptif reflète parfaitement ce que j’ai ressenti. J’avais déjà à moitié acheté le produit.

J’ai ensuite pu essayer le produit sur ma peau et là j’ai vraiment été conquise. La teinte était exactement la bonne et j’ai adoré la transparence du rendu: un peu comme si le fond de teint sélectionnait les zones à estomper (rougeurs, petits boutons, cernes…) et ne laissait apparaître que les « jolies » irrégularités de la peau (petites tâches/grains de beauté…). Un bon « flouteur » donc mais définitivement pas un « couvreur ». En plus, il n’a pas du tout fait briller ma peau (en principe j’ai besoin d’une finition poudrée), on peut donc dire qu’il a un effet matifiant. Enfin, comme je l’expliquais plus haut, une micro-dose de produit suffit pour tout le visage (je l’applique avec le 187 de MAC pour encore plus de légèreté).

En résumé, je dirais que, de par sa texture incroyablement fine et son rendu perfecteur, le Maestro s’apparente à une BB cream de luxe et vaut vraiment son prix.

L’avant/après en images (il y a une légère différence de luminosité entre les deux photos, en réalité le rendu est moins « jaune » mais c’est juste pour vous montrer l’action « unifiante » du Maestro):

mercredie-blog-beaute-amani-maestro-review-before-after-foundation-fond-de-teint

Il est nickel pour mon petit makeup du moment, réalisé avec un bronzer ELF, le liner L’Oréal Perfect Slim et le mascara I <3 volume de Essence (je vous invite à zoomer en cliquant sur les photos pour voir mes sourcils épilés à l’arrache le rendu du fond de teint un peu plus précisément):

mercredie-blog-beaute-beauty-test-before-after-armani-fond-de-teint-maestro-foundation-review-lookA++ ;)

Ma routine cheveux frisés :)

ENFIN !
Je suis vraiment désolée pour cette attente, certaines (et même certains !) d’entre vous me demandaient depuis longtemps d’éditer ce post et j’ai un peu traîné… Mais je voulais faire au plus complet alors j’espère que cet article vous sera utile et répondra à vos questions :). Il y a quelques jours, je vous rappelais mon « petit » historique capillaire, voici donc aujourd’hui ma « routine cheveux frisés ». Mais avant toute chose, quelques précisions d’ordre « techniques »…

Mon type de boucles tout d’abord. Si je me fie au site référence Naturally Curly, mon curl pattern se rapproche du 3c, soit l’intermédiaire entre les cheveux bouclés et les cheveux crépus. Personnellement j’appelle ça des « cheveux frisés »… Mais QUI SAIT, ça peut toujours servir de savoir que je suis « 3c » (genre si un jour je me retrouve dans un ascenseur en panne avec UNIQUEMENT des filles aux cheveux bouclés, ça pourrait être un bon moyen de briser la glace). Mes boucles ne sont donc pas trop « resserrées », en revanche la partie la plus proches de mon visage (le duvet ou babyhair) est quasiment crépu, personne n’a jamais su pourquoi (dans la famille on a l’habitude de dire que j’ai « les cheveux de papa » sur l’ensemble de la tête et « ceux de maman » sur le pourtour ;). En même temps on ne le remarque jamais vraiment étant donné que mes cheveux ont tendance à tomber vers l’avant et à me donner l’air d’un petit champignon (implantation capillaire bien étrange, je vous l’accorde).

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-frises-crepu-nappy-afro-hair
Je ne peigne ni ne brosse jamais mes cheveux quand ils sont secs. Par contre je les démêle sous la douche avec un après-shampoing et un peigne afro à larges dents comme celui-là.

Je me lave les cheveux 1 à 2 fois max par semaine: nulle besoin de plus, mes cheveux ne graissant absolument pas. Au contraire, ils tendent à se dessécher avec le temps. Je profite donc du shampoing pour faire le plein d’hydratation avec les produits et la méthode que vous explique un peu plus bas ;)

J’utilise très peu de shampoing puisque je favorise la technique du co-wash, à savoir le remplacement du shampoing par un après-shampoing, beaucoup plus doux, nourrissant et qui me permet en plus de démêler mes cheveux très facilement. Certes un après-shampoing ne mousse pas autant qu’un vrai shampoing, il n’empêche que ça nettoie quand même ;). Mes après-shampoings préférés sont ceux de la marque Pantene: bien qu’ils contiennent beaucoup de produits chimiques, ils sont de loin les meilleurs que j’ai pu utiliser, ils me permettent de démêler mes cheveux super facilement. Mon préféré est le Repair and Care.

Je n’arriverai pas à obtenir le rendu disons « volumineux » de ma coiffure si je ne séchais pas ma tête en bas. C’est vraiment l’étape primordiale pour « décoller » les racines et faire « flotter » les boucles (comme c’est imagé, c’est beau !). J’ai pendant longtemps utilisé un diffuseur (qui permet d’avoir du volume et de ne pas « casser » la définition des boucles) et j’ai récemment abandonné car je préfère le rendu mousseux que j’obtiens sans l’utiliser.

Quels produits j’utilise ? ON ARRIVE AU CLIMAX DE CET ARTICLE !
Alors on peut dire que ma routine soin/entretien s’organise autour de 5 étapes:

1. Je nourris

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-routine-frises-mixed-chicks-conditioner-leave-in-ultra-doux-franck-provost-expert-nutrition-samy-cream-big-curlsJe tiens à préciser que le jaune est loin d’être ma couleur favorite. Il semblerait ceci dit qu’elle soit celle des packagings des crèmes nourrissantes que je considère comme les plus efficaces. Je les applique directement en sortant de la douche, sur cheveux humides, en répartissant bien sur toute la tête.

Mon préféré de tout les temps est le Leave-In Conditioner de Mixed Chicks, une marque sensationnelle, spécialement conçue pour les cheveux « métissés », frisés ou bouclés. Mais qui coûte assez cher malheureusement. Cette marque est très difficile à trouver dans le commerce (je crois qu’il n’y a que 2 ou 3 distributeurs à Paris !), vous pouvez cependant acheter en ligne le plus petit format ($15) ou carrément le litre, plus avantageux.

Ensuite, deux marques assez équivalentes, non seulement en termes de prix mais aussi en termes de rendu: la crème Extreme Nutrition de Franck Provost (qui en plus sent DIVINEMENT bon) et la Ultra Doux à l’huile d’avocat et beurre de karité. Ma préférence se porte sur la Franck Provost mais quand je n’arrive pas à la trouver, la Ultra Doux convient très bien également. Enfin, il faut quand même que je vous dise que j’ai un petit problème psychologique avec la Ultra Doux: sur la bouteille il est écrit « Pour cheveux très secs ou frisés« , et ça m’énerve. Comme si avoir les cheveux frisés induisait forcément la sècheresse. Ca existe bien les gens avec les cheveux lisses et secs, tout comme les chevelures frisés et à tendance grasse j’imagine non ? Bref ça m’embête que l’on associe une NATURE de cheveux à un PROBLEME. Un peu comme si sur les étiquettes de fringues ou écrivait « XS pour personnes très fines… OU ANOREXIQUE ». VOILA VOILA je m’emballe mais c’est vraiment ce que je me dis à chaque fois que je relis la bouteille.

Enfin, j’ai découvert récemment au UK la crème Big Curls de la marque Samy, qui marche très bien aussi, bien que la propriété nourrissante soit un peu moins présente que pour les 3 autres produits.

2. Je définis

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-routine-frises-john-frieda-frizzeaze-serum-strong-curly-nice-curls-curl-activator-green-vertAprès avoir appliqué ma crème nourrissante, j’apporte une touche « sculptante » à mes boucles, pour assurer brillance et surtout définition. J’ai du essayer une quarantaine de produits différents mais je n’en ai vraiment que 2 chouchous. Je me suis rendue compte que je les adorais vraiment pour la simple et bonne raison que ce sont les deux seuls que j’arrive à « finir » et que je me sens obligée de racheter par la suite (alors que tous les autres continuent de dormir dans ma salle de bain… MAIS ON SAIT JAMAIS).

Le premier, qui apporte surtout brillance et définition genre « boucles parfaites », est le sérum Frizz Ease de John Frieda. Je prends le bleu car c’est le plus « concentré » donc parfait pour ma tignasse.

Le second est un produit quasiment inconnu et très difficile à trouver dans le commerce: c’est le gel assouplissant et activateur de boucles de Curly Nice à la glycérine VERT (j’insiste sur la couleur car j’ai essayé le bleu et le jaune et… ils sont tout pourris). En fait, si je ne devais garder qu’un seul produit pour toute ma routine, ce serait celui-ci ! Il ne s’agit pas vraiment d’un gel mais plutôt d’une « pâte » s’apparentant à une gelée hyper compacte (ça fait même boing boing quand on tape sur le pot ;). A priori la texture ne respire pas la légèreté et pourtant c’est grâce à ce produit que j’arrive à la fois à avoir des boucles définies, volumineuses et surtout cet effet « gouffa » que j’aime tant. Le plus dur est de trouver la bonne dose à appliquer sur la tête car encore une fois, la texture est vraiment chelou, mais une fois qu’on a trouvé le truc on se rend compte que ce produit est vraiment génial ! Je le commande chez Black & White Beauty (6,90e).

C’est à cette étape que je passe au séchage de mes cheveux. Une fois qu’ils sont parfaitement secs…

3. Je fixe

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-routine-frises-john-frieda-frizzeaze-laque-sprayEtape non indispensable, mais j’aime bien avoir la certitude que mes boucles resteront pleine d’énergie et bien en place toute la journée. J’utilise donc le spray fixant Frizz Ease de John Frieda qui en plus protège les cheveux de l’humidité.

4. Je soigne

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-routine-frises-hair-mayonnaise-organics-huile-arganJ’essaye de me faire un masque au moins une fois par semaine (après mon co-wash). Et pour cela, je n’ai rien trouvé de mieux que le Hair Mayonnaise, un grand classique. Extrêmement riche, ultra super méga démélant, il transforme radicalement mes cheveux à chaque application (par exemple je l’applique après m’être faite une couleur, quand j’ai l’impression d’avoir bousillé mes cheveux, qu’ils sont devenus cassants et secs… je laisse poser quelques heures, idéalement toute la nuit et, au rinçage, mes cheveux sont de nouveau doux, épais et brillants, MACCHHIIIIIIE !). J’aime aussi rajouter dans le pot quelques cuillères d’huile d’argan pour plus de brillance !

5. Je ravive
mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-routine-frises-john-frieda-twisted-sistaJ’arrive à maintenir mes boucles assez facilement pendant plusieurs jours, principalement grâce au Curly Nice. La technique du pineapple permet également de bien préserver ses boucles pendant le dodo. Ceci dit, il arrive que mes boucles soient super moches au réveil: au lieu de refaire un shampoing (ou plutôt un co-wash :), je m’humidifie les mains tout simplement avec l’eau du robinet, je passe ensuite mes doigts dans mes cheveux, et je vaporise une eau qui permet de « redynamiser » mes boucles. Mes préférés sont le Perfecting Spray Dream Curls de John Frieda (plus légère) et le 30 sec curl spray de Twisted Sista (plus riche).

Voilà, vous savez (quasiment) tout maintenant !
N’hésitez pas à me laissez un commentaire pour partager vos routines perso/astuces, c’est toujours très intéressant :)

Vous saurez tout sur mes cheveux.

Attention, je sonne l’alerte au GROS TITRE MENSONGER.
Je ne pourrai jamais TOUT vous raconter sur mes cheveux en UN SEUL post. Quelque part tant mieux, ça m’occupera jusqu’à fin 2013.

J’ai commencé ce blog il y a quelques mois et vous m’avez, pour la plupart, toujours connue avec les cheveux frisés. Normal, ce sont mes cheveux naturels. Pourtant, et aussi surprenant que cela puisse paraître, je n’ai cette coiffure que depuis peu de temps… Preuves à l’appui:

mercredie-blog-beaute-cheveux-hair-coiffures-tissage-tresses-rajouts-wig-nappy-afro copieHé oui, j’ai comme qui dirait un CERTAIN background coiffure. Mentions très spéciales pour la coupe « Petit ours brun » (2), la « Side-cut avant Rihanna, Ayem et compagnie l’heure, blonde de surcroît (6), le style tapisserie égyptienne en relief (9) et, enfin, la chevelure d’hiver dite « manteau » (15).

Je pense avoir essayé à peu près toutes les coupes, les longueurs, les textures et presque aussi toutes les couleurs de cheveux (cette sélection photo n’est pas exhaustive, je vous épargne quelques erreurs de jeunesse). Avant d’arborer mes bouclettes, je suis donc passée par les plaques céramiques quotidiennes, les brushings dominicaux, les défrisages mensuels, les rajouts/extensions/et autres tissages trimestriels…

Depuis quelques temps, je reçois quasiment quotidiennement des demandes concernant l’entretien de mes frisettes: quelle est ma routine ? qui est mon coiffeur ? QUELS SONT MES RÉSEAUX ? On se croirait presque dans « Enquête Exclusive ».

bernard-de-la-villardiere-lol-tumbr-enquete-exclusive

Il était donc grand temps que j’entame cette nouvelle rubrique « Cheveux ». Je tenais cependant à planter le décor, notamment via cette petite « rétrospective » car je ne voulais pas passer pour la fille « capillairement irréprochable » qui a toujours su prendre soin de ses cheveux frisés… J’ai effectivement passé la plus grande partie de ma vie à l’esquiver cet « entretien des cheveux frisés ».

mercredie-blog-mode-beaute-rubrique-cheveux-afro-hair-nappy-boucles-curly-curls

Je ne souhaite pas non plus être associée au mouvement « nappy » (« natural and happy ») pronant la plupart du temps l’utilisation de produits 100% naturels. Il existe une sorte de lobby sur les produits naturels et les cheveux frisés qui me déplaît au plus haut point. Je pense que l’on peut TRÈS BIEN s’occuper de ses cheveux sans FORCÉMENT renier toutes substances chimiques. Bien sûr, j’ai eu ma période natural. Moi, naturelle, j’ai massé mon cuir chevelu avec des huiles 100% végétales (coco, ricin, jasmin etc), moi, naturelle, je me suis fait des masques aux beurres extra purs (j’ai même été jusqu’à la margarine), moi, naturelle, j’ai concocté des mayonnaises pour cheveux. Moi, naturelle (bon allé j’arrête ici ma rhétorique présidentielle), je me suis lavée les cheveux avec des shampoings bio qui ressemblaient davantage à des soupes Liebig qu’à de véritables produits de beauté.
À part transformer ma salle de bain en cuisine de chef étoilé, tout cela n’a pas servi à grand chose.

bernard-de-la-villardiere-lol-tumbr-gif-daccord-enquete-exclusive
Certes mes cheveux étaient nourris, renforcés, gainés, tout ce que vous voulez… Il n’empêche que je n’ai JAMAIS aimé le rendu « visuel » de ces pratiques dites « naturelles ». Alors ce n’est peut-être pas « politiquement correct » de vous dire ça mais je vais le faire car:
1. C’est ce que je pense
2. Je me sens d’humeur incroyablement rebelle ce matin alors nique le système.

Ce n’est pas parce que vous allez utiliser des produits naturels que vos cheveux seront beaux (dans le sens « présentables » et « jolis à regarder »).

Certes, santé rime souvent avec beauté (et c’est d’ailleurs assez logique). Mais jusqu’à présent, je n’ai jamais vu de produit « naturel » capable de « styliser » mes cheveux comme je le souhaitais (quoique la glycérine… mais je vous en parlerai une prochaine fois ;). Avec du recul, je réalise qu’il n’y a aucun intérêt à avoir une routine 100% naturelle si le résultat esthétique n’est pas celui que l’on attend. Je suis donc finalement repassée du « côté obscur », à savoir l’utilisation de produits « chimiques » (dans le sens « pas 100% naturels », je ne me coiffe pas non plus à l’acide citrique). Note du 22/02: « Lauriane » me signale que l’acide citrique n’est rien d’autre que le composant principal du jus de citron. VOILA VOILA. SHAME ON ME.

Je pense avoir trouvé aujourd’hui le juste milieu :) et j’ai vraiment hâte de partager avec vous mes expériences/tests/découvertes/produits chouchous avec vous. Alors à très vite pour le prochain article de ma nouvelle rubrique « Cheveux » (dans lequel je vous parlerai sûrement de ma routine ;).

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-frises-naturels-routine-hair-nappy-afro mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-frises-naturels-routine-hair-nappy-afro-2

Ce qu’il faut absolument shopper à Londres.

Cet article fait suite à celui que je vous proposais la semaine dernière, à savoir mon « Petit guide pour un week-end shopping à Londres réussi« . Vous savez donc maintenant comment vous rendre à Londres et à peu près comment vous organiser. Mais la vraie question c’est « Je shoppe QUOI ? ». Voici donc ma petite « liste pratique » des articles que vous devez absolument ramener (parce qu’introuvables en France / pas chers / ou juste vraiment trop cool), boutique par boutique (hé oui, à la bien COUSINE).

Comme je l’expliquais la semaine dernière, rendez-vous à Oxford Street et dirigez vous en premier lieu chez Primark:

PRIMARK_LOGO_hd11
Pourquoi faire Primark en premier (et surtout, le matin) ?

– Parce que Primark le week-end – et encore plus l’après-midi – c’est juste ingérable. La boutique ouvre à 9h le samedi, faites-moi confiance, c’est définitivement l’heure idéale pour vous y rendre.
– Aussi, tout y est tellement peu cher qu’une fois sortie vous trouverez tout hors de prix: cela calmera vos ardeurs shopping ;)

On y trouve quoi ?
Des fringues bien sûr (femmes & hommes), vraiment pour tous les styles (casual / rock / girly…) et sur plusieurs étages. Mais vous pourrez aussi dénicher des pièces sympa dans le « coin » lingerie, des accessoires tendances mais surtout originaux et pratiques (genre des turbans pour protéger vos cheveux sous la douche, des semelles en mousse à découper à votre pointure…), des bijoux et des chaussures. Le tout à prix souvent très bas (en période de soldes c’est assez dingue).

Ce qu’il faut absolument ramener ?
Primark est véritablement le temple du basic. Du coup, faites le plein de:
– T-shirts en coton (cols ronds, en V, destructurés…), ils coûtent entre £2 et £8,
– Chaussettes, collants fantaisie (j’en ai trouvé une paire basique noire… mais cloutés ! je vous les montrerai bientôt dans un look ;), comptez moins de £4,
– Des ensembles lingerie très sympas pour moins de £10 (ex: les « My perfect everyday bra« , super simples et confortables coûtent environ £5, idem pour la lingerie « sportive »), des gaines et autres subterfuges que vous pouvez porter sous vos tenues moulantes… Ne passez pas non plus à côté des INCROYABLES pyjamas du magasin (tous SUPER MAMIE COMFY):

http://4.bp.blogspot.com/-TH7JYb8OmWA/UH-sxCj-w8I/AAAAAAAAJRo/tuM1Nhbep4o/s400/primark+pyjama.jpg
– Chaussures: certes ce n’est pas de la grande qualité (assez similaires à ce qu’on peut trouver chez New Look par exemple), mais on ne crachera pas devant une petite paire de ballerines à £4. J’ai moi-même craqué sur une petite paire de chaussures à imprimé léopard esprit Anniel, pour £5 seulement (que je vous montrerai aussi bientôt ;).
– Accessoires & « Gadgets »: plein de conneries pour les cheveux mais aussi des baumes à lèvres (le fameux Carmex, mais aussi des LipSmackers et mêmes des petits pots de vaseline à l’ancienne, so British!), des bonbons, des sprays pour l’haleine (wtf ?).

http://25.media.tumblr.com/tumblr_lw7j20v2Hq1qir3ewo1_500.jpg
Une astuce
?
N’attendez pas d’avoir fait le tour du magasin pour vous rendre aux cabines d’essayage. En effet, chez Primark, on se retrouve très vite avec le shopping bag rempli à raz bord. Or les cabines sont limitées à 6 ou 7 articles. Je vous recommande donc d’aller direct essayer vos articles dès que vous avez atteint ce nombre limite: cela vous permettra d’être fixee sur la taille des articles (et de vous y tenir pour le reste de votre shopping) et, en plus, il n’y aura pas foule aux cabines (attention, à partir de 11h, il faut bien compter 20min d’attente !).

Pour contrer l’overdose de fringues, j’aime bien aller faire un tour chez Boots ou Superdrug après mes 2h30 chez Primark (ça tombe bien c’est juste en face !).

boots logo
SuperdrugLogo

On y trouve quoi ?
Des produits de beauté par milliers (hair, skin, body, nails…), bref mon paradis. Les prix sont tous très accessibles, il y a souvent des promos du genre « 3 for 2 » et le choix est IMMENSE (je n’ai jamais vu autant de produits pour cheveux frisés en Europe qu’en Angleterre de toute façon !).

Quelle est la différence entre les deux boutiques?
On y retrouve globalement les mêmes produits, la différence principale est le prix: Boots se veut un peu plus « premium » donc légèrement plus cher.

Ce qu’il faut absolument ramener ?
Tous ce que vous avez toujours voulu essayer en France, ici proposé en moins cher. Par exemple, j’ai pu trouver un genre de « caviar manucure » proposé par la marque MUA (Make-Up Artist) sous le nom de « Nail Constellations » à seulement £3 (donc bien moins cher que Ciaté). Les micro-billes sont absolument identiques.

http://farm9.staticflickr.com/8482/8251050242_025bb7e8e8_b.jpgNiveau cheveux c’est la même chose, le choix est impressionnant et vous aurez accès à un paquet de nouveautés à prix réduits. J’en ai profité pour faire l’acquisition du « Color B4« , un décolorant pour cheveux vous permettant de retrouver votre couleur naturelle, sans ammoniaque et sans « bleach » ainsi que la teinte « Intense Red » de Schwarzkopf Live XXL. Pour finir, le make-up vaut lui aussi vraiment le détour.

En bref, que ce soit chez Boots ou Superdrug, vous pourrez trouvez plein de marques inconnues ou peu distribuées en France telles que Max Factor, Revlon ou MUA pour le make-up mais aussi Umberto Giannini, Trevor Sorbie, ArganOil, Samy ou John Frieda pour les soins capillaires. Profitez également des produits brandés Boots ou Superdrug, super sympas eux-aussi (j’adore les lingettes démaquillantes au tea tree, ultra fraîches et purifiantes de Superdrug, idem pour des produits un peu plus « gourmands » tels que la gamme capillaire extra-riche Superdrug « Coconut and Sweet Almond »).

http://cdni.condenast.co.uk/320x360/s_v/UmburtoGminis.jpgUne astuce ?
Enfin, les deux boutiques proposent des produits formats réduits, vraiment pratiques quand on voyage (par exemple des mini pots Nivea ou encore des minis flacons de crème pour les cheveux Umberto Giannini).

Vous pouvez maintenant vous recentrer de nouveau sur les fringues. Rendez-vous chez Urban Outfitters, Topshop et Forever 21.

urban-outfitters-londonlogo topshop londres london
LOGO_Forever21 Logo
On y trouve quoi ?
J’ai regroupé les 3 boutiques car on y trouve plus ou moins les mêmes choses, à savoir un joyeux mix de fringues/accessoires/chaussures. Les deux premiers proposent des articles très stylés, parfois de créateurs, bien souvent pointus. Evidemment les prix ne sont pas ceux de Primark… Quoique Forever 21 peut être assez compétitif. Vous trouverez dans ce dernier shop – que je compare à un immense Jennyfer dans mon précédent article – PLEIN de fringues super fraîches, tendances, pas chères, et aussi des accessoires super chouettes.

Ce qu’il faut absolument ramener ?
Des accessoires pas forcément « modes » chez Urban (tels que des coques iPhone, des bouquins… en fait c’est un peu le Colette local), de belles pièces fringues et des superbes sacs à main chez Topshop, et enfin, plein de vêtements et d’adorables bijoux (pas chers du tout) chez Forever 21.

Une astuce ?
Privilégiez Forever, une vraie mine d’or ;)

Bien sûr d’autres shops existent (et de très cool, du style Aldo pour les chaussures et les accessoires, River Island pour les fringues etc…), mais je voulais vraiment vous donner les incontournables (je trouve par exemple qu’il est un peu inutile de se rendre chez Zara and co là-bas, quoique j’ai trouvé quelques restes de la collection Maison Martin Margiela chez H&M !), c’est-à-dire ceux qui n’existent pas en France ou qui ne disposent pas (encore) de e-shop français.

VOUS VOILÀ PRÊTES POUR UNE SESSION SHOPPING DE MALADE À LONDRES ;)

Lazy in my new boots.

Un petit article paresseux, pas de merveilleuses histoires à vous raconter aujourd’hui (et puis la suite du post London Shopping m’occupe pas mal aussi ;). Découvrez en attendant et en exclusivité internationale ma frohawk du jour (OKAYY pas aussi réussie que celle-ci ou celle-là, j’ai les bouclettes qui dégoulinent…).

– Au fait, des petites folies mes nouvelles boots Givenchy-like ! –

1-mercredie-blog-mode-beaute-chemise-circus-jean-denim-perles-bijoux-aldo-bague-rings2-mercredie-blog-mode-beaute-chemise-circus-jean-denim-perles-bijoux-aldo-bague-zara-boots-bottes-givenchy-ersatz-afro-hair-mohawk4-mercredie-blog-mode-beaute-chemise-circus-jean-denim-perles-bijoux-aldo-bague-zara-boots-bottes-givenchy-ersatz5-mercredie-blog-mode-beaute-chemise-circus-jean-denim-perles-bijoux-aldo-bague-zara-boots-bottes-givenchy-ersatz-afro-hair-mohawk-48-mercredie-blog-mode-beaute-chemise-circus-jean-denim-perles-bijoux-aldo-bague-zara-boots-bottes-givenchy-ersatz-afro-hair-margiela-oversized-masculine-jacket-manteau-veste-mohawk-39-mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-mohawk-afro-hair-cheveux-curly-boucles-frisesChemise Circus and co (déjà aperçue dans ce look), similaires ci-dessous:

Jean biker Zara (aussi vu dans ce look, similaire ici) – Veste oversized Maison Martin Margiela pour H&M (toute l’histoire dans ce post !) – Bottes Givenchy-like eBay (similaires chez Choies et ici si vous êtes pétées de tunes et que vous faites du 35) – Bagues et bracelet Aldo

Un smoky express avec le Smoky Master de Maybelline.

Un jour nouveau se lève sur le blog puisque j’entame ma toute nouvelle rubrique « beauté » ! On va commencer mollo avec un make-up SIMPLISSIME, un smoky noir simple et discret, idéal pour tous les jours.

2-mercredie-blog-mode-beaute-maquillage-makeup-smoky-master-black-maybelline-nars-mac-concealer-studio-finish-bb-cream-dermablend-ysl-touche-eclatRien de foufou me direz-vous… sauf que je viens de découvrir le Smoky Master de Maybelline et que je trouve ce crayon vraiment bien pensé: il permet évidemment de tracer son trait mais aussi de l’estomper grâce à son embout estompeur. C’est tout bête mais il fallait y penser.

Les produits utilisés pour ce make-up:

1-mercredie-blog-mode-beaute-maquillage-makeup-smoky-master-maybelline-nars-mac-concealer-studio-finish-bb-cream-dermablend-ysl-touche-eclat1. Master Smoky de Maybelline (black)
2. BB Cream de Superdrug (teinte Medium)
3. Correcteur Dermablend de Vichy (teinte Bronze 55)
4. Studio Finish Concealer de MAC (teinte 30)
5. Pinceau 187 de MAC
6. Touche éclat d’Yves Saint Laurent (teinte 5)
7. Stick The Multiple de NARS (teinte Orgasm)
8. Mascara I <3 Extreme d’Essence
9. Crayon Sourcils Poudre de Dior
10. Sheer Gloss Balm Xperience de Max Factor (teinte 06)
11. Baume-à-lèvres Carmex

Je vais d’abord unifier mon teint. Comme j’ai une sainte horreur de l’effet plâtre de certains fonds de teint (en même temps qui en raffole..? Oh mais toi peut-être ?!), j’ai récemment franchi le cap des BB creams et je suis fan de leur effet translucide et rayonnant à la fois. J’ai donc profité de mon dernier passage à Londres pour tester celle de Superdrug: cheap (environ 5e), sans paraben et EN PLUS à ma teinte (c’est pas souvent)… bref parfaite ! Je l’applique avec le pinceau 187 de MAC pour un effet light.

mercredie-blog-mode-beaute-maquillage-tuto-makeup-smoky-master-maybelline-nars-mac-concealer-studio-finish-bb-cream-dermablend-ysl-touche-eclat-orgasm-mutliple-2-highlighterJ’efface ensuite mes cernes avec le Concealer Studio Finish de Mac (teinte 30), un incontournable que j’utilise depuis 5 ans. J’utilise le correcteur Dermablend de Vichy pour cacher les imperfections/petites tâches.

mercredie-blog-mode-beaute-maquillage-tuto-makeup-smoky-master-maybelline-nars-mac-concealer-studio-finish-bb-cream-dermablend-ysl-touche-eclat-orgasm-mutliple-highlighterNe poudrez jamais une BB cream, ce serait dommage de perdre le « rayonnant » du produit !

Puis, j’illumine, en 2 étapes. Je dépose en premier quelques gouttes de Touche Éclat sous mon arcade, sous mes yeux et sur l’os de mon nez (on tapote, on n’étire surtout pas). J’applique ensuite le fantastique blush stick The Multiple de Nars, en teinte Orgasm, de mes joues jusqu’aux tempes. C’est un rosé transparent, à la fois nacré et scintillant. L’effet ultra lumineux qu’il crée sur les pommettes est vraiment top. Mieux que Photoshop.

mercredie-blog-mode-beaute-maquillage-tuto-makeup-smoky-master-maybelline-nars-mac-concealer-studio-finish-bb-cream-dermablend-ysl-touche-eclat-orgasm-mutliple-highlighter-3 mercredie-blog-mode-beaute-maquillage-tuto-makeup-smoky-master-maybelline-nars-mac-concealer-studio-finish-bb-cream-dermablend-ysl-touche-eclat-orgasm-mutliple-highlighter-7mercredie-blog-mode-beaute-maquillage-tuto-makeup-smoky-master-maybelline-nars-mac-concealer-studio-finish-bb-cream-dermablend-ysl-touche-eclat-orgasm-mutliple-highlighter-6Mon teint est prêt (ah oui et j’ai aussi redessiné mes sourcils inexistants très fins avec le crayon Sourcils Poudre de Dior).

Passons à la création du smoky. Un truc que j’aime bien faire avec mes crayons (pour voir s’ils sont gras crémeux comme je les aime), c’est le test sur la waterline. J’ai été bluffée par le Smoky Master, un passage suffit pour teinter tout l’intérieur de l’oeil !

mercredie-blog-mode-beaute-maquillage-tuto-makeup-smoky-master-maybelline-nars-mac-concealer-studio-finish-bb-cream-dermablend-waterlineCette photo ne sert à rien mais je l’aime bien.

mercredie-blog-mode-beaute-maquillage-tuto-makeup-smoky-master-maybelline-black-waterlineJe trace ensuite deux traits (plus ou moins épais, selon l’intensité que vous souhaitez donner à votre smoky), aux raz des cils supérieurs et inférieurs. Je les estompe ensuite avec l’enbout mousse de l’autre côté du crayon.

mercredie-blog-mode-beaute-maquillage-tuto-makeup-smoky-master-maybelline-nars-mac-concealer-studio-finish-bb-cream-dermablend-ysl-touche-eclat-orgasm-mutliple-highlighter-smudgemercredie-blog-mode-beaute-maquillage-tuto-makeup-smoky-master-maybelline-nars-mac-concealer-studio-finish-bb-cream-dermablend-ysl-touche-eclat-orgasm-mutliple-highlighter-smudge-2À partir de la c’est freestyle: vous pouvez répéter l’opération pour un résultat plus intense (comme chez Beautylab), vous pouvez aussi faire remonter votre couleur plus haut sur la paupière mobile. Personnellement, j’ai opté pour un smokey très discret (je n’ai tracé qu’un trait et je l’ai ensuite étiré au max avec l’embout mousse). Je termine avec un peu de mascara.

mercredie-blog-mode-beaute-maquillage-tuto-makeup-smoky-master-maybelline-black-waterline-closeup3mercredie-blog-mode-beaute-maquillage-tuto-makeup-smoky-master-maybelline-black-waterline-closup2mercredie-blog-mode-beaute-maquillage-tuto-makeup-smoky-master-maybelline-nars-mac-concealer-studio-finish-bb-cream-dermablend-ysl-touche-eclat-orgasm-mutliple-highlighter-before-afterAvant / Après

Vous pouvez aussi faire les DINGUES en traçant un trait d’eye-liner et en ajoutant une  touche de lipstick rose…

mercredie-blog-mode-beaute-maquillage-tuto-makeup-smoky-master-maybelline-black-waterline-result-side

Mon bilan à propos du Smoky Master:

Les PLUS:
– Super pratique pour un make-up simple et rapide,
– Texture ultra VRAIMENT crémeuse du liner (qui est aussi très pigmenté),
– Du coup, il tient super bien dans la waterline,
– Existe en 5 coloris (black, chocolate, navy, violet, grey),
– Pas cher (+/- 5e).

Les MOINS:
– La matière file vite dans les plis de la paupière,
– L’éponge est difficile à nettoyer: parfois on pense estomper, en fait on ruine juste tout son make-up parce que l’embout n’était pas 100% propre,
– Pour un résultat plus sophistiqué, rien de tel qu’un bon fard poudre et un estompeur…

Je recommande ce produit pour celles qui cherchent davantage la praticité que la sophistication/créativité).

Les internets m’ont fait kiffer #3.

Cette semaine j’ai bien aimé…

Ce close-up d’un magnifique smokey marron naturel…
L’incollable CaramelSkin m’indique qu’il s’agit de la talentueuse make-up artist Linda Hallberg ;)

smokey-eyes-naturel-marron-brown-makeup-eye
Cette fantastique vidéo (de la série Pardon My French) de Garance Doré sur Stella McCartney (she is SO COOL !):

Tomber sur Dudley O’Shaughnessy dans la nouvelle campagne Benetton:

benetton-Dudley O'Shaughnessy
… que l’on avait déjà remarqué dans We found love de Rihanna…

Comme Beyoncé reste quand même ma préferée (vous avez fini par le comprendre je pense), je voulais partager ces jolis clichés de sa préparation au Superbowl, vus chez Grazia:

beyonce-superbowl-knowles-3beyonce-superbowl-knowles-2beyonce-superbowl-knowles
Je voulais aussi vous parler d’une de mes séries préferées du moment de tous les temps: American Horror Story. Amateurs d’humour noir, de gore et de protagonistes bercés bien trop près du mur sévèrement dérangés, vous avez frappé la porte du bon asile.

American-Horror-Story-Asylum-american-horror-story-32431050-1600-1200
La saison 2 a malheureusement pris fin la semaine dernière, Dieu que l’attente va être longue..! En attendant, je ne me lasse pas de regarder une de mes scènes favorites, dans laquelle l’héroïne de cette saison, Jessica Lange aka Sister Jude, la nonne sadique en charge de l’asile, perd complètement la boule (c’est le moins qu’on puisse dire…):

J’ai rarement vu quelque chose d’aussi drôle que l’expression de Pepper (1min21) ou encore la « percussion » à 1min40..!

Voici d’ailleurs la véritable identité de Pepper, notre adorable attardée mentale… Splendide make-up performance (l’actrice est quand même pas mal « aidée » par son physique). Allé, je suis sympa, je vous mets aussi le BTS (Behind The Scene bande d’incultes).

tumblr_md8z41W7tc1rpoyx0o1_1280

Sans transition aucune (HEUREUSEMENT !), continuons sur Elle Varner, mon idéal cheveux du moment (et excellente artiste by the way). Allé, encore 2-3 ans à tirer et j’aurai sa longueur…

elle-varner-hair-culry-nappy-black-afro-2elle-varner-hair-culry-nappy-black-afro-4elle-varner-hair-culry-nappy-black-afro
Pour finir, rigolons un peu avec cette fantastique vidéo, What A Girl’s Hair Means:

Vous y réfléchirez à deux fois avant de vous faire un bun.

Je voulais des cheveux rouges…

Et j’ai eu des reflets auburn.

Telle est l’arnaque la dure loi de la coloration.

Hé oui, rappelez-vous, je vous parlais il y a quelques jours de ma nouvelle lubie cheveux, me faire un joli rouge dans ce style.

tumblr_mavcy9RG0C1rzdtgxo1_500
Suite à ça, j’ai passé une bonne partie de mon temps à chercher la référence de mon rouge « parfait », à savoir un rouge proche du « bordeaux ». Un rouge pas trop rouge finalement, tirant plus vers le rouge-rose que le violine mémé (j’ai, comme beaucoup d’entre vous j’en suis certaine, été traumatisée plus jeune par ces fameuses mamies aux cheveux violets fluo…). Bref, encore un truc super compliqué à expliquer à une coiffeuse qui serait, de toute évidence, trop choquée par ma masse capillaire pour pouvoir prêter attention à mes demandes si particulières.

J’ai surtout compris que je ne pourrai jamais obtenir une couleur intense sans passer par la case décoloration… Ok, déjà, ça, on oublie.

Fort heureusement, Pinterest et consors m’ont permis de découvrir la teinte 660 de Garnier 100% color, apparemment spécialement conçue pour rendre les cheveux, même les plus foncés, intensément flashy. Wouwou, PAR-FAIT !

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-auburn-rouge-bordeaux-burgundy-hair-100-Color-660

Bien sûr Seulement, impossible de mettre la main sur ce kit. J’ai donc terminé chez le grossiste coiffure de ma ville, où j’ai été (comme d’habitude) très bien conseillée. Ayant toujours une bouteille d’1L d’oxydant riche INOA 20 à la maison, j’ai choisi l’option pratique afin d’écouler mon stock intelligemment. J’ai été orientée vers la teinte – ATTENTION JE PRENDS MA RESPIRATION – châtain-clair-rouge-irisé. Un nom pareil  pouvait que me convaincre. J’arrive donc chez moi et après 35min de pose et surtout une bonne vingtaine de minutes de rinçage (ambiance Psychose dans la baignoire), je me retrouve avec de superbes reflets rouges-bordeaux, exactement comme je voulais :)

Avant, un pseudo marron chocolat (sans flash)

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-avant-coloration-avec-flash

Avant (avec flash)

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-avant-coloration-sans-flash
Et… après (sans flash)

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-apres-coloration-sans-flash-inoa-chatain-clair-rouge-irise
Après (avec flash)

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-apres-coloration-avec-flash-inoa-chatain-clair-rouge-irise
Alors oui, c’est sûr, on est loin de l’objectif initial (et les photos ne rendent pas vraiment justice au résultat réel !), mais sur des cheveux non décolorés, je suis quand même assez satisfaite du résultat, finalement bien plus portable qu’un rouge-bordeaux pigmenté à 100%… Prochaine étape peut-être ? ;)

Nouvelle obsession capillaire.

Voilà, on y est. Ce moment de l’année où j’ai envie de changer de couleur de cheveux.
J’ai tellement adoré la Balibulle version « alerte rousse » que je crois que ça m’a donné des idées (je vous rassure, je sais que le résultat n’aura RIEN à voir).

Je trouve ce style absolument rayonnant et plein de peps ! Je kiffe moi aussi l’effet bien chimique de ce rouge/pourpre/rose (aux dernières nouvelles on n’a jamais vu de métisses rousses donc je ne vois pas l’intérêt de vouloir jouer les « naturelles » sur ce coup).

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-hair-curly-natural-nappy-red-rouge-violet-purple-pink
Alors, c’est sûr, ça risque de faire un peu « Rihanna de l’année dernière »…

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-hair-curly-natural-nappy-red-rouge-violet-purple-pink-rihanna
J’hésite donc. Alors…

danette-pub-on-rmet-ca-sylvain-wiltord
… ou pas..?

Sabots vernis.

mercredie-blog-mode-opi-nail-polish-art-vernis-logo

Bon tout le monde le sait, je n’ai jamais été une grande fan des chevaux (mon truc c’est plutôt les cheveux ;)). Un peu plus de OPI mais toujours pas complètement à la folie non plus. Pourtant j’ai bien aimé le dernier (et premier !) clip de la marque colorée:

Musique C2C

L’idée de communication reste cependant assez flou à mes yeux… J’ai comme l’impression qu’à part utiliser des signaux forts et percutants POUR NOUS LES FILLES (de la danse, un cheval sympathique, une musique cool et une petite approche girl power), la marque ne raconte pas grand chose d’intéressant, même si l’approche est absolument nouvelle.

Pour ma part, j’adore la fin du spot, à partir de 1min38, quand la breakeuse entre en scène. Est-ce que ça me donnera envie d’acheter du vernis ? Pas sûr. Mais joli travail d’image en tout cas.

Two days in Paris.

J’ai beau avoir habité cette ville pendant deux ans, y revenir me fait toujours un peu d’effet. Comme on dit -attention, SORTEZ LES KLEENEX-, c’est toujours quand on ne les a plus qu’on se rend compte de la valeur des choses. Hé oui, un weekend en mode « touriste » sera toujours plus appréciable à mes yeux qu’un quotidien métro-boulot-dodo sur la capitale.

mercredie-blog-mode-brocante-paris
mercredie-blog-mode-escaliers-paris
mercredie-blog-mode-tag-graph-streetart-canal-st-martin-chat
Au programme, un peu de culture, quelques bonnes tables, de jolies découvertes et pas mal de shopping :)

J’avais envie de me faire l’expo « Cheveux chéris » du Quai Branly (musée où je n’avais encore jamais mis les pieds):

mercredie-blog-mode-cheveux-cheris-musee-quai-branly-jardin-lumiere

mercredie-blog-mode-cheveux-cheris-musee-quai-branly-riviere-mots
mercredie-blog-mode-cheveux-cheris-musee-quai-branly-riviere-mots-2

J’ai toujours été fascinée par les cheveux, sans doute parce que j’en ai pas mal bavé avec les miens, à tous les niveaux possibles et imaginables (esthétiquement, financièrement, socialement…). Aborder ce thème d’un point de vue socio/anthropo me paraissait donc assez intéressant. Depuis des millénaires, la coiffure reflète la personnalité des individus et véhicule bon nombres de messages (clichés sur les couleurs de cheveux, statut social/familial…). Entre tresses africaines et oeuvres « haute coiffure », l’expo nous fait voyager à travers toutes les siècles et les cultures. On y retrouve également de superbes portraits.

mercredie-blog-mode-cheveux-cheris-musee-quai-branly-tete-statue
mercredie-blog-mode-cheveux-cheris-musee-quai-branly-tete-statue-2
mercredie-blog-mode-cheveux-cheris-musee-quai-branly-noirs-black-cheveux-crepus

 

mercredie-blog-mode-cheveux-cheris-musee-quai-branly-portrait
mercredie-blog-mode-cheveux-cheris-musee-quai-branly-tete-portrait-5
mercredie-blog-mode-cheveux-cheris-musee-quai-branly-tete-portrait-4
mercredie-blog-mode-cheveux-cheris-musee-quai-branly-josephine-baker
mercredie-blog-mode-cheveux-cheris-musee-quai-branly-tete-portrait-2
mercredie-blog-mode-cheveux-cheris-musee-quai-branly-tete-portrait-6
mercredie-blog-mode-cheveux-cheris-musee-quai-branly-baiser

Le cours de l’exposition s’apparente un peu au cycle de vie d’une chevelure: plus on s’approche de la fin et plus on associe le cheveu au temps qui passe, à la maladie, à la mort. J’ai pour ma part été captivée par la partie « Le cheveu trophée », sans doute pour son aspect un peu gore, malveillant voire parfois insoutenable: on y évoque par exemple le scalp indien (que l’on récuperait pour humilier l’adversaire, si possible avec un peu de front ou, mieux encore, la RAIE (sinon c’est pas marrant).

Enfin, j’ai été littéralement absorbée par certaines archives vidéos de 1945 exposant ces femmes « collabos » qu’on rasait sur la place publique après la libération.

mercredie-blog-mode-cheveux-cheris-musee-quai-branly-femmes-tondues-1945-seconde-guerre-mondiale-liberation
Ambiance hein ? Allé, je crois que c’est le moment de la partie BONUS. Tout d’abord le médaillon méché, très preppy pour cet Automne/Hiver 2012:

mercredie-blog-mode-cheveux-cheris-musee-quai-branly-medaillon-cheveux
mercredie-blog-mode-cheveux-cheris-musee-quai-branly-medaillon-cheveux-2Le revival des deux mèches sur le front des années 90, oldschool:

mercredie-blog-mode-cheveux-cheris-musee-quai-branly-petite fille

Une rescapée du Titanic immortalisée dans la pierre:

mercredie-blog-mode-cheveux-cheris-musee-quai-branly-tete-piscine-cheveux-longs

Soso (et) la petite tête:

mercredie-blog-mode-cheveux-cheris-musee-quai-branly-tete-reduite

Et enfin, la noyade par cheveux, un accident domestique trop souvent négligé au Japon:

mercredie-blog-mode-cheveux-cheris-musee-quai-branly-asiatique-cheveux-longs

 

Sortons du Quai Branly et rendons-nous au canal St Martin (qui avait des faux airs de Printemps dimanche dernier):

mercredie-blog-mode-tag-graph-streetart-canal-st-martin
mercredie-blog-mode-canal-st-martin-canard
Les pigeons, ces rats du ciel (dansants):

mercredie-blog-mode-canal-st-martin-pigeons
mercredie-blog-mode-canal-st-martin-streetart-tag-graph-point-ephemere
mercredie-blog-mode-canal-st-martin-streetart-tag-graph
mercredie-blog-mode-canal-st-martin-pigeons-2
mercredie-blog-mode-canal-st-martin-streetart-tag-graph-singe

 

mercredie-blog-mode-canal-st-martin-el-moot-moot-streetart-tag-graph

mercredie-blog-mode-astieco-canal-st-martin
mercredie-blog-mode-canal-st-martin-antoine-et-lili
mercredie-blog-mode-canal-st-martin-koah-mango-zara-warehouseJe ne sais comment, j’ai fini par me retrouver à l’espace Beaurepaire où se reunissaient les jeunes créatrices Des filles en aiguille (mode, accessoires, déco, bijoux…).

mercredie-blog-mode-paris-des-filles-en-aiguilles-creatrices-espace-beaurepaire
Mon dieu mon dieu que de jolies choses, partout partout ! J’ai flashé sur les créations d’Emmanuelle Biennassis:

mercredie-blog-mode-emmanuelle-biennassis-4
mercredie-blog-mode-emmanuelle-biennassis-9mercredie-blog-mode-emmanuelle-biennassis-6
mercredie-blog-mode-emmanuelle-biennassis-5
De ravissantes formes, des matériaux girly et des couleurs audacieuses…

mercredie-blog-mode-emmanuelle-biennassis-10
mercredie-blog-mode-emmanuelle-biennassis-3
mercredie-blog-mode-emmanuelle-biennassis-8
mercredie-blog-mode-emmanuelle-biennassis-7
mercredie-blog-mode-emmanuelle-biennassis-2Comme il fallait bien faire un choix, j’ai jeté mon dévolu sur une bague en laiton/argent hirondelle, offerte par mon chéri, YOUPI!

mercredie-blog-mode-bague-georges-beaubourg-emmanuelle-biennassisLa petite sortie se poursuit (et se termine !) vers Châtelet pour un dernier moment de détente chez Georges, en haut de Beaubourg.

mercredie-blog-mode-paris-beaubourg-zidane
mercredie-blog-mode-paris-vue-beaubourg
mercredie-blog-mode-georges-beaubourg-rose
mercredie-blog-mode-bague-georges-beaubourg-emmanuelle-biennassis-2
mercredie-blog-mode-georges-beaubourg-bouteilles

Bon début de semaine :)

Détendue de la bouclette.

On nous bassine depuis des années avec le diktat de la minceur. Je vais vous parler d’un tout autre poids de notre société. Le poids de la chevelure. Par chance, celui-ci dépasse rarement la centaine de grammes, mais quand même, il mérite que je m’y attarde un peu.

Ces derniers mois, entre les lissages brésiliens, les lissages japonais ou bien même les lissages new-yorkais (si si, ça existe), j’ai bien failli croire qu’avoir des frisettes c’était un peu comme avoir le virus de Yosemite, en pire. Le comble ? Ce genre de lancement (d’un point de vue publicitaire uniquement, je n’ai pas testé le produit). « J’arrête de boucler« … Boucler est-il une addiction ? Je ne crois pas. Boucler est-il une menace pour la santé ? Encore moins. Alors pourquoi tant de haine ? Pourquoi ne pas plutôt arrêter-dêtre-c**.com et essayer de comprendre le fondement du problème (qui n’en est d’ailleurs pas un) ! Ça me rappelle le jour où un mec a traversé tout le métro pour venir me féliciter (wtf ?) d’avoir une afro. Mais bon sang, ce n’est en rien une revendication, c’est juste mes cheveux naturels. J’ai sans doute dû lui casser un peu son délire de Black Panther mais tant pis, il faut arrêter de penser que le fait de ne pas porter de tissages ou de perruques fait de nous des grosses rebelles. Arrêter de penser aussi qu’on a une afro parce que c’est trop tendance. On est simplement nées comme ça.

Bref, tout ça pour dire qu’au lieu de toujours vouloir casser la nature des ses cheveux, il vaudrait mieux les accepter, les chouchouter, révéler leur beauté naturelle, non ? Accepter ses cheveux, c’est stupide de légèreté. Mais qu’est-ce que ça fait du bien de voir que certaines marques COMPRENNENT les cheveux bouclés. L’ami Paul Mitchell par exemple s’est emparé du truc avec sa campagne « Truth about curls« , une sorte de plateforme sur laquelle toutes les frisées de la Terre confessent leurs problèmes curlesques. Morceaux choisis: « My curls are too frizzy« , « I wash my hair every morning« , « My curls don’t last the whole day« , « My curls are too hard to control« . Un vrai confessional capillaire. Au final, ça fait du bien de voir que je ne suis pas seule ! On galère toutes autant mais une chose est sûre, on ne se lissera jamais la tête pour faire comme tout le monde :)

Donc Paulo, bravo. Merci pour cette gamme de produits spécifiques qui ont l’air d’envoyer pas mal, mais merci surtout pour avoir créé ce mur des lamentations cet espace d’expression dédié aux bouclées. Un encore plus gros bravo pour avoir choisi Christina Caradona (du fantastique blog Trop Rouge) comme spokesperson.

D’un point de vue communautaire, je suis également très heureuse de lire les articles du récent Club des Bouclées ouvert sur l’Express Styles, où l’on peut trouver plein d’astuces pour par exemple démêler ses cheveux boucles (oui car c’est véritablement un cauchemar sans nom) ou encore en savoir plus sur le mouvement nappy (natural and happy, plutôt tourné vers le cheveu afro).

Voilà voilà, on se quitte sur quelques clichés de Christina qui est définitivement trop magnifique.


The classic quintessential French look.

C’est pas moi qui le dit, c’est Charlotte Tilbury, copine de Lisa Eldridge (la grande prêtresse beauty 2.0 à l’accent so british) !

Voici donc un superbe look, réplique de celui de Kate Moss pour la dernière couv’ Vogue France: bright red/orange lips (comment dire… j’adore), no-makeup smoky eyes et léger contouring… AHHHHHHH superbe !

Au parfum.

La visite des parfumeries locales, quand on est à Grasse, c’est un peu le passage obligé.

Fragonard tout d’abord: visite très intéressante pour tous ceux qui se demandent comment sont crées les parfums (je n’étais pas dans la plus ancienne des parfumeries Fragonard, l’établissement ressemblait davantage à un laboratoire qu’à un atelier de production). Ceci dit, la boutique était vraiment ravissante et le personnel adorable.

grasse-parfums-molinard-fragonard-galimard-fontaine

molinard

grasse-parfums-molinard-fragonard-galimard-vanille

grasse-parfums-molinard-fragonard-galimard-savons

grasse-parfums-molinard-fragonard-galimard

grasse-parfums-molinard-fragonard-galimard-savons2

 

Molinard: l’établissement regorge de charme, l’aspect traditionnel y est plus présent et on a vraiment l’impression de pénétrer dans un lieu chargé d’histoire. Les photos étant interdites pendant la visite, je ne peux malheureusement pas partager avec vous mes petites découvertes…

grasse-parfums-molinard-fragonard-galimard2

grasse-parfums-molinard-fragonard-galimard-bibliotheque

Ce serait dommage de ne pas sentir le mythique Habanita…

grasse-parfums-molinard-fragonard-galimard-habanita

Mises à part quelques redondances d’une visite à l’autre (ex: les questions que posent les guides pour motiver les troupes, du genre « Quelle est la difference entre un parfum, une eau de parfum et une eau de toilette ?« ) j’ai passé un tres bon moment au sein de ces deux parfumeries (je n’ai pas eu le temps de visiter Galimard).

Deux petits conseils avant de se quitter: si comme moi vous raffolez des effluves sucrées (parfums qui sentent le sucre gourmants comme Pink Sugar d’Aquolina par exemple), je vous recommande vivement Tendre Friandise de Molinard !

grasse-parfums-molinard-fragonard-galimard-tendre-friandise

Toujours chez Molinard, vous trouverez des sortes de galets sent-bons pour parfumer votre linge… Je trouve le choix de senteurs relativement limité et leur prix assez excessif… Mon petit truc c’est donc de vous tourner plutôt vers les savons (j’adooooore les cannelle-orange, vanille, mandarine et amande) qui coûtent je crois autour de 2 euros: vous pourrez eux-aussi les déposer dans votre dressing et parfumer vos vêtements ;)