Ahhhh si j’avais connu le mascara Eyeko plus tôt…

eyeko
Ce moment frustrant où tu as l’impression d’être la dernière au courant. C’est exactement ce que j’ai ressenti lorsque je suis tombée sur cette démo des nouveaux produits Eyeko.

ALLO ? NON MAIS ALLO QUOI ? Pourquoi personne ne m’a parlé de cette marque avant ? Franchement les filles je vous en veux… et vous allez vite comprendre pourquoi ;)

Le site d’Eyeko est assez chronophage: personnellement, j’y ai bien passé une demie-heure, entre les présentations produits, les démos, et bien sûr toutes les vidéos YouTube parlant du produit (et, évidemment, la dizaine de vidéos suggérées par YouTube à chaque fin de séquence)… et je ne vous parle pas du moment crucial du choix de produits à commander.

Alors voilà, c’est simple, J’ADORE cette marque. Tout d’abord, d’un point de vue marketing (tant au niveau du logo que je trouve extrêmement bien pensé que de la façon dont les produits sont présentés sur le site): la marque a tout bon. On a VRAIMENT l’impression de s’adresser à des EXPERTS DU EYE MAKEUP (on finit même par se demander pourquoi on achetait d’autres marques avant). En même temps, EYEko, quoi. J’aime que la marque (ouhhh je sens que je pars dans un post plus orienté « com/marketing » que « beauté » mais allé, qui m’aime me suive !) ait une certaine « ligne de conduite ». Eyeko, c’est l’expert des yeux, point. Ce n’est pas chez Eyeko que vous trouverez un rouge-à-lèvres, un aspirateur vapeur ou un highlighter. En revanche, vous pouvez être sûre que la marque est dévouée corps et âmes à la beauté de nos petits yeux ;)

eyeko-Making-Eyes-since-1999« Making eyes since 1999 », si c’est pas la classe comme baseline ça !

En toute logique (et simplicité), Eyeko propose donc des mascaras et des eyeliners. Rien de foufou jusque là me direz-vous. Sauf que les produits sont de vraies merveilles d’efficacité et de précision. J’y croirais si on me disait qu’ils avaient été approuvés par la Nasa.

mercredie-blog-mode-beaute-makeup-eyeko-skinny-mascara-eyeliner-review
On entend souvent parler de filles qui galèrent avec l’eyeliner, qu’il s’agisse de son application ou bien de la finition de la pointe. Je dirais, et ceci est un avis tout à fait personnel, que dans 90% des cas, ces filles n’utilisent pas les bons produits. Et pour cause, trouver un bon eyeliner c’est un peu mission impossible (je trouve) ! Pointe feutre qui sèche trop vite, liquide qui coule, plume trop fine… Je dois en avoir une dizaine dans mon attirail makeup (du Guerlain au ELF en passant par L’Oréal), et bien AUCUN ne m’a donné entière satisfaction jusque là. Je n’ai pas encore testé mon Eyeko mais rien qu’à voir la manière dont il « glisse » sur la paupière sur les vidéos, je pense ne pas m’être trompée.

C’est du mascara « Skinny » que je veux vous parler aujourd’hui.

mercredie-blog-mode-beaute-makeup-test-review-eyeliner-mascara-skinny-eyeko
Il faut savoir que je cumule les désavantages d’un point de vue cils : ils ne sont pas bien pigmentés, très courts, pas du tout recourbés et assez peu fournis. QUI DIT MIEUX ? J’ai donc eu l’impression que j’allais pouvoir obtenir les meilleurs résultats en optant pour le Skinny, un des 3 mascaras héros de la marque.  Sa promesse ? Etirer les cils au maximum (même les plus courts). NICKEL.

mercredie-blog-mode-beaute-makeup-test-review-mascara-skinny-eyekoSa forme est assez peu courante, on dirait plus un bâtonnet qu’une vraie brosse…

J’ai été agréablement surprise de découvrir que la boîte du mascara contenait le fameux « bouclier », censé protéger la paupière d’un coup de mascara malvenu lors de l’application sur les cils. Ingénieux sans doute… Je n’en ai personnellement pas franchement l’utilité (c’est sûrement destiné aux filles dont les cils dépassent les 2mm de long).

mercredie-blog-mode-beaute-makeup-test-review-eyeliner-mascara-skinny-eyeko-mediator-bouclier-shield
Le produit en lui-même sent bon et a l’air vraiment « concentré » (peut-être que je m’emballe mais c’est vraiment l’impression que j’ai eue en entendant le « poccc ! » (je le fais bien hein ;) qu’a fait la brosse en sortant de son tube). J’aime bien la forme du tube d’ailleurs (OSEF je sais !).

Les résultats ? Ecoutez, je crois que je vais jeter tous les mascaras qui traînent sur ma coiffeuse, j’ai trouvé mon maître. Des cils super épais (bien que toujours peu fournis), recourbés à la perfection, très bien séparés. Une application super simple, même sur les cils du bas. TROP KEWL ! A MOI LES CILS DE STAAAAAAAAR (j’ai appliqué une couche seulement sur les photos ci-dessous !):

mercredie-blog-mode-beaute-makeup-test-review-eyeliner-mascara-skinny-eyeko-before2mercredie-blog-mode-beaute-makeup-test-review-eyeliner-mascara-skinny-eyeko-after2
Et le petit .gif qui va bien…
Pas de cils, PLEIN DE CILS… Pas de cils, ENCORE PLUS DE CILS… Allé bisou :)

C8_7FY on Make A Gif, Animated Gifs

(le mascara Skinny coûte 18€ et l‘eyeliner 11€. Tous deux sont dispo sur www.eyeko.com)

Vos questions concernant le Colour B4.

Je n’ai jamais eu autant de visites hier sur le blog en une journée (plus de 4000 !) et presque autant de questions sur le « Colour B4″… Non je rigole. Un peu moins, je vous rassure, mais cela montre bien que ce produit en a interéssé/étonné plus d’une ! Que ce soit via les commentaires, les mails ou les tweets, j’ai reçu énormément de questions, j’ai donc rassemblé ici mes réponses, pour le bien de tout le monde ;)

colour-b4

Où peut-on acheter le Colour B4 ?
Je l’ai acheté c Londres, dans un Superdrug. Ce kit n’est malheureusement pas distribué en France (mais vous pouvez quand même l’acheter via Amazon ou ebay UK).

Existe-t-il des produits similaires disponibles en France ?
Hier, Violett3 m’a parlé du « Color Out » de Nirvel. Il s’agit apparemment d’une bonne alternative (mais comme je ne l’ai pas testé je ne pourrai pas vous en dire plus).

Combien ça coûte ?
De mémoire, une petite dizaine d’euros.

Pourquoi ne pas simplement aller chez le coiffeur ?
Parce que je trouve que les « décapages » pratiqués chez le coiffeur bousillent littéralement les cheveux (bref, je préfère encore garder ma couleur et mes racines apparentes !). Le « Colour B4 » est beaucoup moins lourd en produits chimiques agressifs.

Est-ce qu’on retrouve vraiment sa couleur naturelle ?
Dans mon cas, oui. Ceci dit, la marque exlique aussi que s’il reste malgré tout des résidus de couleur après l’utilisation d’un kit, il ne faut pas hésiter à renouveler l’expérience pour vraiment tout éliminer.

Comment ça marche EXACTEMENT ?
Alors… Plutôt que de m’embarquer dans une explication scientifique du feu de Dieu, je préfère vous orienter simplement vers le site officiel (vous y trouverez en plus des vidéos et reviews, toujours sympa quand on n’est pas convaincue). N’étant pas complètement opposée aux produits chimiques pour mes cheveux (comme je vous l’expliquais dans cet article), j’ai simplement été convaincue par les photos de Before/After sur la toile, je n’ai pas vraiment cherché à comprendre comment cela fonctionnait (C’EST MAL).

Pourquoi n’es-tu pas redevenue brune ?
Pour la simple et bonne raison que je ne l’ai jamais été ;) Je suis née avec les cheveux châtains clairs et, chaque été, ceux-ci s’éclaircissent énormément (ce qui explique les mèches un peu plus claires que j’aies par-ci par-la).

Quels sont les inconvénients du Colour B4 ?
Franchement, à part le fait que le produit est très liquide (un peu plus que les colorations qui sont d’habitude plus « pâteuses ») et qu’il sent mauvais (je vous parlais hier, avec la poésie que l’on me connait, d’une odeur de « pet foireux »), je n’en vois pas spécialement.

Est-ce que ca fonctionne aussi pour le henné ?
Apparemment oui.

Voilà voilà, c’est tout ce que je peux dire sur ce produit. Je ne suis pas professionnelle de coiffure et je ne travaille pas non plus pour la marque donc pour toute question spécifique je vous invite à vous rapprocher de Colour B4 (je reçois beaucoup trop de mails, commentaires etc sur cet article, auxquels j’ai cessé de répondre).
Merci de votre compréhension.