La vérité sur… les CURES “JUICE DETOX”.

Parmi les choses les plus inattendues que j’ai pu tester cette année figurent les cures “detox” de jus frais. Comme je l’expliquais dans ce premier article, je suis loin d’avoir le régime alimentaire le plus sain du monde… alors imaginer me nourrir exclusivement de jus de fruits pendant plusieurs jours me semblait tout bonnement fou.

Et pourtant, quelques mois après mon premier essai, je me suis laissée tenter par une nouvelle proposition de Private DetoxBox.

Attention: l’idée de cet article n’est pas de vous expliquer une nouvelle fois en quoi a consisté mon expérience 100% jus (car, très sincèrement, le concept reste assez similaire d’une marque à l’autre) mais plutôt d’en faire un bilan très transparent, histoire que vous ayez toutes les cartes en main pour déterminer si oui ou non ce genre de cure peut vous intéresser :)

mercredie-blog-geneve-private-detox-box-test-avis-cure-juice-maillot-de-bain-albertine

J’ai donc essayé sur trois jours une “JuiceBox & Soup” composée de quatre jus de fruits et d’une soupe chaque jour.

En comparaison avec ma précédente cure, je dois dire qu’il y avait beaucoup de similitudes: les ingrédients tout d’abord (notamment le fameux mix “citron – gingembre” dans le premier jus du matin, mais aussi le concombre, la betterave, la pomme etc), le petit guide très complet fourni avec la box, la livraison ultra fraîche (assurée via des petits sacs glacière). Au niveau du prix aussi, on reste dans la même fourchette (oh oh !).

mercredie-blog-geneve-private-detox-box-test-avis-cure-juice

mercredie-blog-geneve-private-detox-box-test-avis-cure-juice2

Si bon nombre d’éléments se sont retrouvés très similaires (toujours par rapport à ma précédente cure), j’ai particulièrement apprécié deux aspects complètement nouveaux: tout d’abord le fait que les bouteilles étaient d’une bien plus grande contenance chez Private DetoxBox (500mL), mais aussi l’arrivée des soupes dans ma cure (une petite touche de “salé” bienvenue !).

Cette seconde petite cure s’est très très bien passée… mais celle-ci m’a surtout permis de dresser la liste de tout ce que j’aurais aimé savoir avant de tenter l’expérience !

 

1. Il est primordial de bien sélectionner votre “fournisseur”. Évidemment, la qualité est le critère numéro un (n’hésitez pas à consulter les avis sur les réseaux sociaux pour vous faire une idée !) mais il peut également se révéler judicieux de vérifier les ingrédients utilisés, ne serait-ce que pour une question de goût ! Moi par exemple, j’ai horreur du goût du concombre (rappelez-vous)… alors, forcément, j’ai adoré la possibilité de se créer son programme “sur mesure”, avec les jus de substitution de son choix.

mercredie-blog-geneve-private-detox-box-test-avis-cure-juice3

Sachez aussi que de nouveaux acteurs proposent désormais d’allier jus de fruits et compléments alimentaires (exemple avec la société Spiralps, qui distribue des boissons revitalisantes à la spiruline fraîche).

 

2. Vient ensuite le prix. Sans surprise, ce genre de cure coûte (très) cher (entre 150 et 200€ pour trois jours en général). Guettez donc les sites de ventes privées qui proposent de plus en plus de chouettes deals à ce sujet !

 

3. Il faut aussi bien comprendre qu’une cure de jus de 3 jours correspond, en fait, à 9 jours de régime alimentaire spécifique: en effet, vous devez vous préparer à entamer la cure, mais aussi à en sortir, si vous voulez retirer tous les bénéfices de l’expérience ! Cela signifie notamment un arrêt progressif des produits carnés et laitiers (dans l’idéal, il faudrait ne consommer que des fruits et légumes les 2/3 jours encadrant vos 3 jours de détox). N’oubliez donc pas de faire vos courses en fonction ;)

 

4. Une autre chose que j’aurais aimé savoir: la véritable texture de ces fameux jus de fruits. Sans trop de raisons, je m’étais imaginé que j’allais avoir droit à des jus de consistance épaisse (je pensais clairement “smoothie bourratif”), or il n’en est rien. Mais alors, RIEN à voir ! A vrai dire, les jus de fruits pressés à froid sont extrêmement liquides (j’ai eu un petit choc lorsque je l’ai découvert… sans doute la “déception” de ne rien sentir passer dans le gosier au moment de la déglutition !).

 

5. Conséquence de mon point #4: préparez votre abonnement toilettes. Mais pipi uniquement ! Héhé ! Sans trop rentrer dans les détails (on partage beaucoup de choses les loulous, mais quand même !), les fibres ayant été éliminées au moment de la préparation des jus, vous ne constaterez pas d’effet laxatif. Je ne sais pas si c’est une bonne ou une mauvaise nouvelle pour votre transit.

 

6. Un autre point méga important: essayez de programmer votre cure une semaine où vous n’avez pas (trop) de sorties prévues. Encore moins de repas de famille LOL. Pour ma part, j’en avais un le dernier jour de ma cure et, même avec toute la bonne volonté du monde, je n’ai pas pu m’empêcher de “craquer” sur quelques fruits et légumes (pas un craquage de ouf donc… mais j’aurais préféré m’en tenir au “tout” liquide, comme convenu, pour ces 3 jours !).

mercredie-blog-geneve-private-detox-box-test-avis-cure-juice4

 

7. Dernier point, probablement le plus important: une cure de jus de fruits n’est pas un régime ! Vous perdrez certes quelques petits kilos et vous aurez le ventre ultra plat… mais tout reviendra quasiment à coup sûr dès que vous reprendrez une alimentation solide ! De toute façon une alimentation uniquement liquide n’est pas viable sur le long terme. L’objectif de la detox est simplement de mettre son système digestif au repos (ce qui vous permettra notamment d’améliorer considérablement la qualité de votre sommeil et de vous donner plus d’énergie en journée !) et éventuellement de vous remettre sur le droit chemin d’un point de vue alimentaire (personnellement, ce qui me faisait le plus envie pendant et après ma cure était des fruits et légumes frais… comme quoi, tout est possible, même quand on part de trèèèèès loin comme moi LOL).

Je rappelle enfin que vous ne devez pas entamer ce genre de cure si vous avez des problèmes de santé. En cas de doute, demandez d’abord l’avis de votre médecin ;)

 

J’espère avoir répondu à toutes vos interrogations sur le sujet. Je compte continuer ma série d’articles “La vérité sur…” avec, je pense, un prochain article sur les silicones ;) d’ailleurs si vous avez des suggestions / requêtes spécifiques, n’hésitez pas à me le faire savoir en commentaires !

TOUT sur ma cure “detox” Fit’n’Tasty aux jus de fruits et légumes !

J’ai testé la “cure detox” Fit’n’tasty la semaine dernière… Autrement dit, je n’ai consommé QUE des jus de fruits et légumes frais sur une durée de 3 jours.

J’ai toujours eu un régime alimentaire assez freestyle: faire attention à ce que je mange n’a tout bonnement jamais fait partie de mes habitudes (d’où mon cynisme assez récurrent sur la tendance “healthy”…). Si j’adore les fruits, je n’ai en revanche jamais eu de véritable attirance pour les légumes… Comme je l’ai toujours dit, la vie est trop courte pour manger de la salade. Un bout de poivron peut me gâcher un plat, manger des crudités est une véritable épreuve et j’avoue avoir du mal à cacher ma déception lorsque l’on me sert un gazpacho en entrée (à mes yeux, une des pires inventions culinaires de l’humanité). Voilà voilà. Les légumes c’est joli, Arcimboldo gère sa mère et tout… mais, par pitié… pas de ça dans mon assiette. J’ai probablement un petit souci psychologique puisque même les herbes de Provence me donnent des sueurs froides. Il y a bien deux-trois légumes que j’aime (que j’adore, même !): les lentilles, l’artichaut, les asperges, le maïs… mais, comment dire… je peux trèèèèès bien m’en passer ;)

Pour couronner le tout (je sais, vous me prenez désormais pour une vraie cas-soc’…), je ne bois que très peu. Et ça, c’est clairement mauvais ! Je dois à peine être à un litre par jour. Je n’ose même pas dire “un litre d’eau” puisque ce n’est quasiment jamais de l’eau: je suis toujours obligée de rajouter un peu de sirop ou, pire, de me tourner vers des sodas ou des jus car… je n’aime tout simplement pas l’eau (!). J’essaye bien, de temps en temps dans l’année, de me forcer à en boire “beaucoup”… mais cela ne m’est tout simplement pas naturel (c’est le comble), du coup, je finis toujours par revenir à mes vieilles habitudes de faible hydratation… Et sinon, je suis toujours vivante hein.

Pas mal mon intro, non ? Disons que maintenant vous êtes bien fixée sur le personnage… et la teneur du challenge du “100% jus” pour moi ! Ne me demandez pas pourquoi j’ai eu envie de tenter cette “juice detox” (qui, vous l’avez bien compris, va plutôt à l’encontre de mes habitudes alimentaires), ça m’est venu comme ça. J’avais sans doute envie de voir quels pouvaient être les effets de ce tout nouveau genre de consommation sur mon corps, mon organisme, mon moral etc.

J’ai eu la chance de pouvoir tester la cure sur 3 jours proposée par Fit’n’tasty (proposée en Suisse exclusivement). J’avais déjà pas mal entendu parler de ce genre de “diets”, que ce soit dans mon entourage ou sur les réseaux sociaux.

Que nous promet cette cure ?
“Un corps reboosté”, “un plein d’énergie grâce aux vitamines, enzymes et minéraux présents en abondance dans les fruits et légumes sélectionnés” et un “début parfait pour un régime ou un changement de vos habitudes alimentaires”. Je trouve que ça sonne plutôt bien.

Combien de temps durent les cures Fit’n’tasty?
Vous avez le choix entre 1, 3, 5 et 7 jours. Pour ma part, j’ai choisi une durée de 3 jours.

De quoi est-elle composée ?
J’ai choisi la cure “First Date” qui compte 5 jus par jour:

mercredie-blog-geneve-suisse-fit-n-tasty-juice-detox-jus-fruits-legumes-locaux-bio-test-avis-diet1 – Gingembre, citron, eau
2 – Pomme, poire, épinard, concombre, spiruline
3 – Carotte, pomme, kiwi
4 – Betterave, pomme, carotte, persil, citron
5 – Poire, laitue, céleri, concombre, persil, citron

Cette cure nous invite à avoir un repas léger à midi (avec des suggestions de la part de Fit’n’tasty) et il faut attendre environ 2h entre la consommation de chaque jus.

D’où viennent les jus de fruits et légumes ?
Tous les légumes et fruits utilisés sont bio et proviennent essentiellement de la région. Ils sont pressés à froid à Lausanne (si je ne m’abuse).

Comment ça s’est passé ? Est-ce que c’est bon ? T’as survécu ?
C’est probablement ce qui vous intéresse le plus, n’est-ce pas ? ;) Sachez qu’avant de vous lancer dans la cure, une petite préparation de 3 jours est nécessaire pour marquer la “transition”. Pendant cette période, j’ai réduit progressivement ma consommation de viande et poissons, de produits laitiers, d’œufs… pour arriver à ne manger que des légumes et fruits à J-1. Jusque là, rien de trooooop compliqué (ça me change un peu quand même !): tout vous est expliqué dans le petit guide détaillé envoyé par Fit’n’tasty avant de recevoir vos produits.

Jour 1:
Honnêtement, et DE LOIN, le jour le plus dur..! J’étais excitée comme une puce au moment où le livreur est arrivé chez moi (à 8h du matin environ), avec son colis réfrigéré plein de bonnes vitamines ! J’ai immédiatement bu mon premier jus (citron/gingembre) pour le petit “petit-déjeuner”, parfait pour “décrasser” et franchement bon !

… mais j’ai vite déchanté au moment de boire le second jus de la journée, à base notamment de concombre: j’ai horreur du concombre, or le goût est particulièrement présent dans ce jus (j’aurais dû renseigner Fit’n’tasty qui accepte de changer certains ingrédients dans ce genre de cas ! tant pis… je vais me surpasser !). A ce moment là, je me suis vraiment demandée dans quoi je m’étais embarquée ahaha (d’autant plus que TOUS mes collègues avaient des plats succulents pour leur pause déj…) ! Je n’avais pas réellement “faim”, c’était vraiment la gourmandise qui parlait… Et celle-ci a été pour le moins bavarde. Jamais je n’avais réalisé combien TOUT LE MONDE parle TOUT LE TEMPS de bouffe ! Je me rappelle encore de cette maman dans mon bus qui détaillait par le menu, au téléphone, la recette du “cake tyrolien aux Smarties” que ses gamins avaient adoré pour leur anniversaire… Erf. J’en salivais.

Du coup, pour mon déjeuner, j’ai opté pour un verre de lait de riz (encore une fois, parce que je n’avais pas faim du tout… et que j’avais envie de rester au “tout liquide” le temps de cette cure ! si vous ressentez une grosse sensation de faim, il vaut mieux opter pour quelques crudités ou les repas suggérés par Fit’n’tasty), boisson que j’ai toujours trouvé assez “filling”. Ca m’a largement suffit, et comme j’ai un faible pour le goût de cette boisson, j’ai pu satisfaire ma gourmandise un minimum ;)

Le troisième jus, pris en début d’après-midi, était également très bon (carotte, pomme, kiwi) et était comme un petit goûter sucré pour moi. Le quatrième était sympa aussi (à fort goût de betterave), même si, à ce moment là, je commençais un peu à me poser des questions: encore une fois, tout le monde parlait bouffe, mon Instagram était rempli de #pornfood et les pubs TV de fin de journée étaient toutes très alléchantes… Le moment le plus dur a été la consommation du dernier jus, environ une heure avant d’aller au lit, pour la simple et bonne raison qu’il avait lui aussi un fort goût de… concombre (#PrissouEnSouffrance). Je suis allée au lit avec, je ne vous le cache pas, une très forte envie d’aller voir ce qui se passait dans mon frigo… Mais j’ai fini par m’endormir ;)

Jour 2:
Je me réveille comme une fleur (cette expression existe-t-elle réellement ?), alors que d’habitude c’est plutôt #zombieland ! Je n’en reviens pas. Est-ce que c’est l’absence de “digestion” qui est responsable de cet état (sachant que j’ai tendance à manger très tard, généralement) ? Sans doute. Je me réjouis à l’idée de boire mon petit jus gingembre-citron et je file au taf avec mes jus de la journée dans mon sac. Il faisait plutôt très chaud ce jour là, donc j’ai naturellement kiffé ne boire “que” des jus bien frais ! Même le goût du concombre passait un peu mieux que la veille ;) je n’ai ressenti aucune sensation de faim, et pour être honnête, une fois le midi passé, je me suis dit que j’avais déjà fait la moitié de ma cure et que ce serait idiot de ne pas la finir “correctement” ! Mentalement, j’étais Xena la guerrière.

Jour 3:
Après une nouvelle nuit de sommeil trrrrès profond et réparateur, j’ai entamé ma journée en mode winneuse ! Je n’avais pas DU TOUT faim, même les céréales et autres conneries Doowap (oui, je mange des Doowap… quand j’ai plus de Pitch) présents dans mon garde-manger ne me faisaient pas envie ! Je me sentais super légère et en pleine forme, prête à terminer ma cure en beauté :) J’ai eu la certitude de pouvoir finir ma cure sans aucun problème, je me sentais même prête à la poursuivre encore quelques jours, pour vous dire ! Et c’est ce qui s’est passé… Enfin presque. J’avoue ne pas avoir bu mon DERNIER jus car je n’en pouvais plus du fameux goût de concombre. Voilà mon seul “écart” sur 3 jours. J’ai remplacé celui-ci par une de mes tisanes favorites, l’infusion détox Fleurance Naturelle (au délicieux petit goût d’anis !) ;)

Qui c’est qui termine sa cure @fitntasty en mode EASY EASY ? C’est moi !!! 🍋🍓🍍🍇🍒🍆🍅 Je suis trop fière de moi, c’est la PREMIÈRE FOIS que j’arrive à suivre un régime alimentaire un peu “strict” sans craquer (même si la journée n’est pas finie, je sais que je vais la terminer sans problème avec mes 5 jus 😝). J’ai trouvé le premier jour assez rude et frustrant… Mais aujourd’hui je crois que je pourrai même continuer la cure un jour ou deux, à croire que le corps s’adapte (et apprécie !). Bref je vous ferai un bilan détaillé bientôt sur le #blog ! En attendant si les produits #detox #FitNTasty vous tentent, vous pouvez utiliser le code MERCREDIE pour obtenir -10% sur votre commande 👍

Une photo publiée par Priscilla Rossi (@mercredieblog) le

Je porte un collier Boutique Minimaliste

Les jours d’après:
J’ai progressivement réintroduit les aliments solides à mon alimentation, en commençant par des fruits et légumes, et en revenant tout doucement aux aliments type poissons et fromages (ahhhh le FROMAGE, mon dieu qu’il m’avait manqué lui !). A ce jour, je n’ai toujours pas remangé de viande… #FOU

Et au niveau du poids ?
J’ai bien évidemment perdu du poids: 1,5 rien que sur les 3 jours (un peu plus en comptant les 6 jours de transition). Mais je suis déjà en train de les reprendre (normal quand on retourne aux aliments solides !). La cure n’est donc pas à recommander pour une perte de poids durable… mais elle est indéniablement idéale pour obtenir un ventre plat (et l’effet dure plusieurs jours vu que, très honnêtement, on n’a pas vraiment envie de manger lourd après… donc pas de ballonnement !).

 

Vernis (#Monop) assorti au maillot (@rougegorgelingerie) 😜

 

Une photo publiée par Priscilla Rossi (@mercredieblog) le

Maillot de bain Rouge Gorge Lingerie (haut et bas)

Cette cure fut donc une expérience très intéressante, non seulement d’un point de vue physiologique, mais aussi “mental” ! Pour la première fois, je me suis sentie en “total contrôle” de mon corps et de mes envies (alors que d’habitude je suis la première à craquer et à me jeter sur bonbons, pâtisseries et autres sucreries !). J’ai également eu l’impression de faire beaucoup de bien à mon corps et cela s’est notamment reflété à travers la qualité de mon sommeil et mon absence totale de fatigue (je n’ai jamais aussi bien dormi que durant ces 3 jours, je n’ai pas baillé de la journée, je n’ai ressenti aucun coup de barre au boulot… bref, j’étais vraiment en pleine forme !).

Je ne saurai donc que vous conseiller de tester ce genre de cure (sur un ou trois jours pour commencer !), à la condition bien sûr que vous soyez en bonne santé (prenez le temps de demander l’avis d’un professionnel de la santé si vous êtes enceinte, en train d’allaiter, si vous êtes malades ou fragiles etc… on ne déconne pas avec ça).

Si l’expérience vous tente, utilisez le code MERCREDIE pour obtenir une réduction de 10% sur le site Fit’n’tasty ;) et, surtout, revenez ici me raconter comment ça s’est passé ;) des bisous !