Colour B4, ou comment j’ai éliminé toute trace de coloration sur mes cheveux.

Aujourd’hui je vais vous parler d’un produit cheveux qui mériterait d’être connu de toutes les filles de la planète (du moins celles qui ont des cheveux… et aussi celles qui se les colorent de temps en temps, ce qui, avouez, représente une bonne partie de la population féminine mondiale).

Quelle fille ne s’est pas un jour demandé comment se débarrasser de toute trace de coloration sur ses cheveux ? Qui, parmi vous, ne s’est pas un jour retrouvé avec un noir corbeau au lieu du marron glacé ou du blond cendré tant espéré ? Qui n’a pas un jour regretté sa couleur naturelle après une coloration coup de tête en 30 minutes dans sa salle de bain ? Hum. Si, comme moi, vous vous retrouvez dans toutes au moins une de ces situations, alors ouvrez bien vos mirettes, j’ai un petit produit miracle à vous présenter (et je ne suis pas sponsorisée ;). Ce produit, vendu sous forme de kit au UK, c’est le Colour B4 “Hair Colour Remover”, un peu le CTRL+Z de la colo. Acheté lors de mon dernier séjour à London (d’ailleurs B4 = “before”, pour les marginales qui auraient pris tchèque en LV1..),  je savais que ce petit kit me servirait un jour !!!

Pour celles qui ne seraient pas tout-à-fait au point avec mes dernières aventures coloresques, sachez que je vivais depuis plusieurs semaines avec un bon centimètre et demi de racines bien dégueu, ne faisant pas vraiment honneur au reste de ma chevelure, toujours assez foncée, avec des reflets bordeaux/violets (même si on n’a jamais vraiment réussi à les voir sur mes photos looks, du fait de la piètre qualité de mon éclairage intérieur).

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-apres-coloration-sans-flash-inoa-chatain-clair-rouge-irisemercredie-blog-mode-forezan-cognin-chambery-savoie-vila-ersatz-sandro-sneakers-Albatorock-lacets-bracelet-perles-noires-croix
Bref, lassée de ressembler à la homeless des cheveux de service, j’allais, comme d’habitude, procéder à une “coloration de sauvetage” (c’est-à-dire me colorer les cheveux en un marron on ne peut plus banal censé m’aider à me refaire une place dans la norme capillaire). Et puis je me suis dit “Tiens, et si je l’utilisais mon kit ?“… J’ai eu un petit doute car mes cheveux sont un peu secs ces jours et je n’avais pas franchement envie de les bousiller davantage… et puis je me rappelais de ce que disait la boîte “Contains no ammonia no bleach“, ce qui a quand même son petit effet rassurant.

color-b4-colour-hair-remover
colour-B4-hair-color-remover
Je me suis lancée dans la lecture de la FAQ présente dans le mode d’emploi et, je ne me rappelle plus exactement ce que cela disait mais en gros une question disait “Est-ce que Colour B4 va abimer mes cheveux ?” et j’avais bien aimé la réponse, sincère et directe “Non, par contre Colour B4 ne va pas les améliorer/rendre plus beaux non plus“. OK c’est donc très clair. Je me dis que, au pire et comme après chaque torture chimique infligée à mes cheveux, je leur ferai un petit masque de Hair Mayonnaise miraculeux d’amour, et tout rentrera dans l’ordre.

Je procède donc à la préparation (classique, on mix 2 produits pour activer le truc), puis à l’application (pas évidente le produit est très liquide) et, enfin, au temps de pause (je crois une demie-heure). Tout se passe bien (enfin, le produit pue le pet foireux quand même, il faut le dire)… Un peu trop bien même. Hé oui NAÏVE comme je suis je n’avais même pas pris le temps de réfléchir un peu à ce à quoi pouvait ressembler ma couleur “naturelle”, c’est-à-dire celle enfouie sous toutes mes récentes colorations… En l’occurence, mon châtain clair naturel… mais grave éclairci/roussi par le soleil l’été dernier (genre la couleur trop bizarre, comme on peut le voir ici ou ici, ahhhh la magie des archives !). Je ne vous raconte pas le choc quand j’ai vu ma couleur hyper foncée, à laquelle je m’étais habituée ces derniers mois, virer vers un “caramel” bizarroïde (et même blond par endroit !). GROSSE ANGOISSE DANS LA BATHROOM (surtout quand tu réalises que ce n’est pas à 23h un soir de semaine que tu trouveras un coiffeur pour rattraper le truc… Je me voyais déjà arriver au boulot le lendemain, larmes aux yeux et touffe frisée orange).

Finalement, tout cela n’était qu’un effet de surprise (j’avais oublié que j’avais les cheveux aussi clairs LA-BAS DESSOUS) et, une fois le temps de pause passé et les cheveux rincés, j’ai trouvé le résultat potable. Un petit aperçu ci-dessous:

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-frises-curls-nappy-hair-color-remover-colour-b4-review-avis-before-after2mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-frises-curls-nappy-hair-color-remover-colour-b4-review-avis-before-aftermercredie-blog-mode-beaute-cheveux-frises-curls-nappy-hair-color-remover-colour-b4-review-avis-before-after3
Et le plus impressionnant, ce sont les racines et le “baby hair”/duvet tout autour de mon visage:

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-frises-curls-nappy-hair-color-remover-colour-b4-review-avis-before-after4mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-frises-curls-nappy-hair-color-remover-colour-b4-review-avis-before-after5
On peut donc dire que Colour B4 tient vraiment ses promesses, le produit “décape” (en version beaucoup plus douce que chez le coiffeur !) la couleur à la perfection. Mes cheveux ne sont pas du tout abimés (bon, j’ai fait un masque et appliqué mes produits hydratants habituels). Conclusion: la prochaine fois que je vais à Londres, j’en achète 2 ou 3, un accident de couleur est si vite arrivé ;)

Notez que si vous avez une couleur bien imprégnée, deux applications de Colour B4 seront sans doute nécessaires. Autre point important: le Colour B4 n’élimine que les “darker tones” c’est-à-dire les colorations plus foncées que votre couleur naturelle (ce qui veut dire que, en toute logique, si vous êtes naturellement brune mais que vous êtes devenue blonde, l’application du Colour B4 ne vous rendra pas vos cheveux bruns ! FAUT PAS RÊVER NON PLUS !).

Alors voilà, j’ai retrouvé ma couleur de l’été (celle que je cherchais à cacher à tout prix cet hiver car je ne supporte pas ses reflets orangés horribles). On m’a dit que c’était beaucoup plus doux et que ça m’allait mieux au teint. Il n’empêche que j’ai toujours envie de me colorer les cheveux en rouge et que je me dis que ma base plus claire est maintenant adéquate pour ce genre d’opération… Vous en pensez quoi ? J’ai besoin de vos avis !!! :)

Merci x bonne semaine..

PS: j’ai répondu à toutes vos questions sur le Colour B4 ici :)

Mon fond de teint du moment: le Maestro de Giorgio Armani.

Je vais vous parler aujourd’hui du fond de teint qui illumine depuis plusieurs semaines mon quotidien (ainsi que mon teint): le Maestro Maquillage Fusion de Giorgio Armani.

armani-maestro

Pourtant, rien ne me prédestinais à l’acheter (même si j’en avais entendu énormément de bien sur les internettes), et ce pour trois raisons:
– Je ne savais même pas que Georges faisait du makeup (l’inculture totale),
– Balancer 70 balles dans un fond de teint n’était pas franchement au programme,
– Mon ex fond de teint me convenait tout-à-fait, pour la simple et bonne raison qu’il était parfaitement adapté à ma carnation (le ELF flawless finish foundation en Caramel pour les curieuses, à seulement 6,80e #AHAHAH).

Et puis ce qui devait arriver, arriva. Je me suis faite choper par une représentante Armani chez Manor (hum bon ok j’étais déjà en train de scruter l’ensemble de la gamme depuis 5min). J’ai pu tester ce fond de teint sur ma main et là autant vous dire que… je n’avais jamais testé pareille texture ! Une micro goutte suffit à s’étaler sur tout le dessus de la main et, SURTOUT, quelle finesse ! Une sorte de micro-film teinté, étirable à volonté et, cerise sur le gateau, extrêmement léger: “grâce à sa technologie de pigment « intelligent », ce fluide ultra-fin fusionne avec la couleur naturelle de votre peau pour un teint sur-mesure et sans aucune sensation de matière”, pour une fois, ce petit délire de copywriter descriptif reflète parfaitement ce que j’ai ressenti. J’avais déjà à moitié acheté le produit.

J’ai ensuite pu essayer le produit sur ma peau et là j’ai vraiment été conquise. La teinte était exactement la bonne et j’ai adoré la transparence du rendu: un peu comme si le fond de teint sélectionnait les zones à estomper (rougeurs, petits boutons, cernes…) et ne laissait apparaître que les “jolies” irrégularités de la peau (petites tâches/grains de beauté…). Un bon “flouteur” donc mais définitivement pas un “couvreur”. En plus, il n’a pas du tout fait briller ma peau (en principe j’ai besoin d’une finition poudrée), on peut donc dire qu’il a un effet matifiant. Enfin, comme je l’expliquais plus haut, une micro-dose de produit suffit pour tout le visage (je l’applique avec le 187 de MAC pour encore plus de légèreté).

En résumé, je dirais que, de par sa texture incroyablement fine et son rendu perfecteur, le Maestro s’apparente à une BB cream de luxe et vaut vraiment son prix.

L’avant/après en images (il y a une légère différence de luminosité entre les deux photos, en réalité le rendu est moins “jaune” mais c’est juste pour vous montrer l’action “unifiante” du Maestro):

mercredie-blog-beaute-amani-maestro-review-before-after-foundation-fond-de-teint

Il est nickel pour mon petit makeup du moment, réalisé avec un bronzer ELF, le liner L’Oréal Perfect Slim et le mascara I <3 volume de Essence (je vous invite à zoomer en cliquant sur les photos pour voir mes sourcils épilés à l’arrache le rendu du fond de teint un peu plus précisément):

mercredie-blog-beaute-beauty-test-before-after-armani-fond-de-teint-maestro-foundation-review-lookA++ ;)