J’aime bien la famille Knowles.

L’autre jour je suis allée voir Beyoncé en concert à Zurich (#NARMOL).

mercredie-concert-beyonce-zurich
Sauf que, si j’avais pu, je serais allée à Paris. En effet, le jour de la mise en vente des billets, alerte tel un suricate, je criais déjà victoire au moment de balancer 6 tickets dans mon panier. J’ai vite déchanté quand, au moment de confirmer l’envoi des précieux, j’ai vu que le site de réservation avait toujours mon adresse parisienne en mémoire (…). La suite est assez facile à deviner : le temps de mettre à jour ma nouvelle adresse, mes places avaient déjà été rachetées. Il était je pense 10h06 et Beyoncé pouvait déjà se vanter d’avoir pré-rempli 2 Bercy en moins de 10min. Évidemment, ce fut le drame. Mais je me suis bien vite ressaisie et j’ai découvert que Queen B allait aussi être de passage en Suisse, Zurich même. Boum j’achète les billets, sans même savoir que Genève – Suisse en bagnole c’était 3h30 (lalalalala la la…).

Arrive le jour J. Il est 15h30 et nous voilà parties mes copines, mon mec (mon chauffeur charmant) et moi pour un trajet d’intenses réminiscences musicales (encore désolée pour la torture). Une fois dans le Hallenstadion, je réalise ce que 15.000 personnes dans une salle de concert veut dire (il faut se rappeler que le dernier concert que j’ai vu c’était Solange à la Cigale et c’était, comme qui dirait, “un peu” plus intimiste).

En guise de première partie, un lover surchauffé, répondant au doux nom de James Lucas, fils spirituel de D’Angelo et Usher, se disant « MADE FOR LOVE » (enfin, c’est ce qui est sorti de sa bouche au moment où il a fait péter les boutons de sa chemise, de toute évidence beaucoup trop ajustée pour lui). Bref, pas trop mon trip, mais c’était quand même marrant de le voir se trémousser torse nu, enfin, en gilet de barman sans manches.

La pression monte. On nous passe à peu près toutes les campagnes dans lesquelles Beyoncé s’est investie ces derniers mois : parfum Heat, pub Pepsi (campagne dont je vous parlais déjà ici, coucou Vicious Sights !), H&M… Tout y passe.

Un rideau avec un “B” inversé tombe. B est sur le point d’arriver. Ensuite, comment vous dire, impossible de me rappeler ce qui s’est vraiment passé au moment où elle est apparue, si ce n’est que j’en ai eu des frissons partout partout ! Heureusement, le fabuleux driver cité plus haut avait filmé la scène (oui, j’ai une fantastique chaîne Youtube avec 3 vues):

Les hits s’enchaînent, les dance moves aussi. Mention spéciale pour les sensationnels Twins qui font vraiment le show pour Mrs Carter !

mercredie-blog-mode-Zurich-Beyonce-concert-Suisse-Hallenstadion-mrs-carter-show-live-twinsJ’ai passé un moment absolument génial même si je ne vous cacherais pas que j’étais mille fois plus dans l’ambiance quand il s’agissait des tubes punchy (« Who run the world », « Grown Woman », “Why don’t you love me?”…) ou un peu oldschool (« Survivor », « Crazy in love »…) qu’au moment plus « slowesques » du concert.

mercredie-blog-mode-Zurich-Beyonce-concert-Suisse-Hallenstadion-mrs-carter-show-live9mercredie-blog-mode-Zurich-Beyonce-concert-Suisse-Hallenstadion-mrs-carter-show-live-blue-jumpsuit-sequins
Je n’aime pas ce côté du R’N’B… Mais bon, en même temps on peut pas avoir le beurre et l’argent sur le compte en banque de Blue Ivy Carter: il faut bien que Queen Bey reprenne son souffle de temps en temps. Je n’ai pas non plus aimé (après j’arrête car j’ai vraiment passé un super moment !!) certaines versions de chansons choisies pour ce concert (notamment « If I were a boy », complètement massacrée j’ai trouvé).

mercredie-blog-mode-Zurich-Beyonce-concert-Suisse-Hallenstadion-mrs-carter-show-live3
Single Ladies“, super perf’ aussi (toujours sur ma chaîne Youtube, qui aura maintenant 4 vues à son actif, merci !):

On en prend vraiment plein les mirettes: des paillettes, des flammes, des flash, bref une vraie composition pyrotechnique. Et c’est sans parler des tableaux vidéos qui venaient ponctuer les différentes chansons, tous plus réussis les uns que les autres (j’ai bien aimé le côté dark de certains d’entre eux !).

mercredie-blog-mode-Zurich-Beyonce-concert-Suisse-Hallenstadion-mrs-carter-show-livemercredie-blog-mode-Zurich-Beyonce-concert-Suisse-Hallenstadion-mrs-carter-show-live-cabaret2mercredie-blog-mode-Zurich-Beyonce-concert-Suisse-Hallenstadion-mrs-carter-show-live-cabaretmercredie-zurich-beyonce-concert-Suisse-Hallenstadion-mrs-carter-show-live-ballerinasmercredie-blog-mode-Zurich-Beyonce-concert-Suisse-Hallenstadion-mrs-carter-show-live6mercredie-blog-mode-Zurich-Beyonce-concert-Suisse-Hallenstadion-mrs-carter-show-live7mercredie-blog-mode-Zurich-Beyonce-concert-Suisse-Hallenstadion-mrs-carter-show-live8
Et les petits “chanceux” dans la fosse qui ont pu voir Be de près (mais qui se sont surtout retrouvés entourés de téléphones portables en mode vidéo pendant toute la soirée). Mrs Carter s’est en effet payée un petit bain de foule !

mercredie-blog-mode-Zurich-Beyonce-concert-Suisse-Hallenstadion-mrs-carter-show-live12mercredie-blog-mode-Zurich-Beyonce-concert-Suisse-Hallenstadion-mrs-carter-show-live11mercredie-blog-mode-Zurich-Beyonce-concert-Suisse-Hallenstadion-mrs-carter-show-live10
Pour celles qui se posent la question: NON Beyoncé n’est pas grosse, elle est juste normale et je pense qu’il suffit de la comparer à ses danseuses pour s’en rendre compte.
Elle est suffisamment fit pour pouvoir se permettre de porter un body jambes nues (ou même avec un collant transparent, ce que je veux dire c’est qu’il n’y a aucun effet “jelly”). Elle est également suffisamment pulpeuse pour pouvoir enfiler une combinaison über-moulante sans avoir l’air d’une enfant de 7 ans qui fait de la GRS planche-à-pain.

url
Beyoncé est une sportive de haut niveau, chacun de ses concerts s’apparente à l’un des plus intenses entraînements de cardio jamais vu sur scène. Et elle chante (c’est con à dire mais, de moins en moins d’artistes osent le live en même temps que la danse).

J’espère avoir pu partager un peu cette “magie” avec vous, surtout avec celles qui n’ont pas eu la chance d’assister à un des concerts européens de Beyoncé… On se quitte avec ma photo préférée, une vraie petite princesse dans cette tenue <3 <3 <3

mercredie-blog-mode-Zurich-Beyonce-concert-Suisse-Hallenstadion-mrs-carter-show-live2

J’ai vu Solange au Nouveau Casino…

J’ai eu la chance d’être invitée samedi dernier au concert de Solange par ma super copine Sophie. Vous connaissez déjà toutes mon adoration pour la cadette Knowles, l’idée cadeau était donc parfaite.

solange-concert-paris-nouveau-casino-mercredie-blog-mode-knowles-beyonceSeulement voilà, je tenais à partager mon expérience, pour le moins surprenante pour ne pas dire “un peu décevante” de cette soirée au Nouveau Casino. Vous n’êtes tout d’abord pas sans savoir qu’il faisait un temps plus que pourri la semaine dernière à Paris. On aura bouffé beaucoup de neige mais on sera quand même arrivées pile à l’heure pour le début de soirée (20h). Une première partie était prévue. Pourtant, de 20h à 21h30, nous n’avons fait qu’ATTENDRE… heureusement, en musique. Le DJ nous avait en effet ressorti sa sélection de sons r’n’b les plus poussiéreux (Aaliyah, En Vogue ou encore TLC…). Ok j’ADORE, mais c’est pas NON PLUS ce que j’attendais d’une “première partie”. Ou alors je t’en fais une quand tu veux, moi aussi, de première partie. Je peux même te faire des quatorzièmes parties avec ma montagne de CD “2 titres” du genre qui traînent chez moi depuis la fin de la mode des cheveux crêpés et des colliers ras-le-cou en plastique noirs. Mais bref. Après avoir donc passé plus d’1h30, debout, à patienter au milieu de la foule en folie, Solange arrive, “comme une fleur”. Ça peut paraître étonnant d’arriver “comme une fleur” à son PROPRE concert, pourtant je vous jure que ca s’est passé. Solange s’est donc pointée, l’air pas vraiment excitée d’être sur scène. Je m’attendais à un petit mot d’entrée, pourquoi pas même, une petite excuse. Même un kitschissime “HELLO PARIS”. Mais que nenni… la première chanson avait déjà commencé de toute façon. On ne saura sans doute jamais le pourquoi de ce retard… Peut-être avait-elle des soucis d’ordre personnel, peut-être avait-t-elle rencontré des difficultés pour venir (quoique si la personne lambda arrive à être à l’heure malgré le bordel en ville, la petite soeur de Beyoncé, belle-soeur de Jay-Z et tata de Blue Ivy ne devrait pas s’en sortir trop difficilement…).  Quoiqu’il en soit, j’ai vraiment eu l’impression qu’elle n’était pas emballée d’être parmi nous. Cela s’est accentué lorsqu’au bout d’à peine 10min elle a lancé un regard noir à la régie juste avant de retirer son oreillette.

Je continue mon rapport bitchy en me penchant maintenant sur sa dégaine. Bien que je trouve les cheveux crépus naturel assez stylés (ça change des perruques et des tissages), elle avait l’air sacrément à l’arrache ce soir-ci. J’en profite d’ailleurs pour rebondir sur l’article pondu à l’occasion par les Inrocks: “En parcourant des yeux les rangs de plus en plus serrés, on remarque que quelques spectatrices ont retenu les leçons de coiffure dictées par les pages « style » d’une certaine presse féminine. Copiées puis collées, les longues boucles brunes à la Solange étoilent la salle. C’est pourtant, cheveux courts et presque méconnaissable que la chanteuse fend la foule pour gagner la scène. Sosies capillaires et fans plus mesurés braquent l’estrade des yeux et des oreilles“. Ces quelques lignes me hérissent le poil (poin poin), surtout que je me sens un peu visée: sachez que je n’ai jamais cherché à être un “sosie capillaire” de Solange (j’ai pas fait exprès d’avoir la même nature de cheveux, je vous jure !) et j’ai encore moins attendu “une certaine presse féminine” pour savoir comment me coiffer (c’est quoi ce cliché de merde ?). ENFIN PASSONS. Fort heureusement, son petit ensemble Kenzo valait le détour (rappelons que tous les goûts sont dans la nature…).

solange-concert-paris-nouveau-casino-mercredie-blog-mode-knowles-beyonce-2Le show était super sympa. Dommage qu’il n’ait duré que 50min, rappel inclus. Je ne cherche pas à descendre la jolie Solange car j’ai VRAIMENT passé un super moment. Mais comment dire… c’est quand même difficile de ne pas occulter la grande soeur (surtout quand, à la sortie, on vous tend un flyer pour assister au Grand Journal avec Solange la petite soeur de Beyoncé en invitée). Tandis que B. nous en met bien souvent plein les mirettes, Solange donne davantage l’impression de planner sous acide. On n’a pas frappé à la même porte, bien qu’il s’agisse de la même famille.

Ce qui m’a manqué, c’est le dialogue avec le public (je vous rassure, je n’étais pas venue pour lui faire la causette, mais je m’attendais à un peu plus d’échange…).

J’aimerais terminer malgré tout sur une note positive. Sachez que Solange est absolument magnifique, un visage à la fois très similaire et très différent de celui de sa soeur, bien que lui aussi proche de la perfection. Elle dégage quelque chose de beaucoup plus “approximatif” que Queen B, elle en devient touchante, plus vraie, plus friendly. Elle est aussi excellente en live (bon, toujours rien à voir avec ça… JE POURRAIS MATER CETTE VIDÉO EN BOUCLE TOUTE MA VIE), sa voix est très claire, très agréable à écouter.

Je vous invite à découvrir/ré-écouter les 3 titres qui m’ont fait le plus kiffer:

1. T.O.N.Y. (de son ancien album, très “r’n’b”, raconte sa grossesse précoce et, si on en croit les lyrics, inattendue). J’adore le flow de ce titre, un peu moins le clip…

2. Lovers in the Parking Lot, ma chanson préférée de l’album True (l’histoire d’une jeune femme s’étant un peu trop joué des sentiments de son partenaire), vidéo only, aussi une TUERIE en live:

3. Losing You (que tout le monde connait maintenant mais qui fait toujours autant shaker les booties).

Solange I love once, I love you twice, I still love you more than beans and rice <3