Ahhhh si j’avais connu le mascara Eyeko plus tôt…

eyeko
Ce moment frustrant où tu as l’impression d’être la dernière au courant. C’est exactement ce que j’ai ressenti lorsque je suis tombée sur cette démo des nouveaux produits Eyeko.

ALLO ? NON MAIS ALLO QUOI ? Pourquoi personne ne m’a parlé de cette marque avant ? Franchement les filles je vous en veux… et vous allez vite comprendre pourquoi ;)

Le site d’Eyeko est assez chronophage: personnellement, j’y ai bien passé une demie-heure, entre les présentations produits, les démos, et bien sûr toutes les vidéos YouTube parlant du produit (et, évidemment, la dizaine de vidéos suggérées par YouTube à chaque fin de séquence)… et je ne vous parle pas du moment crucial du choix de produits à commander.

Alors voilà, c’est simple, J’ADORE cette marque. Tout d’abord, d’un point de vue marketing (tant au niveau du logo que je trouve extrêmement bien pensé que de la façon dont les produits sont présentés sur le site): la marque a tout bon. On a VRAIMENT l’impression de s’adresser à des EXPERTS DU EYE MAKEUP (on finit même par se demander pourquoi on achetait d’autres marques avant). En même temps, EYEko, quoi. J’aime que la marque (ouhhh je sens que je pars dans un post plus orienté “com/marketing” que “beauté” mais allé, qui m’aime me suive !) ait une certaine « ligne de conduite ». Eyeko, c’est l’expert des yeux, point. Ce n’est pas chez Eyeko que vous trouverez un rouge-à-lèvres, un aspirateur vapeur ou un highlighter. En revanche, vous pouvez être sûre que la marque est dévouée corps et âmes à la beauté de nos petits yeux ;)

eyeko-Making-Eyes-since-1999“Making eyes since 1999”, si c’est pas la classe comme baseline ça !

En toute logique (et simplicité), Eyeko propose donc des mascaras et des eyeliners. Rien de foufou jusque là me direz-vous. Sauf que les produits sont de vraies merveilles d’efficacité et de précision. J’y croirais si on me disait qu’ils avaient été approuvés par la Nasa.

mercredie-blog-mode-beaute-makeup-eyeko-skinny-mascara-eyeliner-review
On entend souvent parler de filles qui galèrent avec l’eyeliner, qu’il s’agisse de son application ou bien de la finition de la pointe. Je dirais, et ceci est un avis tout à fait personnel, que dans 90% des cas, ces filles n’utilisent pas les bons produits. Et pour cause, trouver un bon eyeliner c’est un peu mission impossible (je trouve) ! Pointe feutre qui sèche trop vite, liquide qui coule, plume trop fine… Je dois en avoir une dizaine dans mon attirail makeup (du Guerlain au ELF en passant par L’Oréal), et bien AUCUN ne m’a donné entière satisfaction jusque là. Je n’ai pas encore testé mon Eyeko mais rien qu’à voir la manière dont il « glisse » sur la paupière sur les vidéos, je pense ne pas m’être trompée.

C’est du mascara “Skinny” que je veux vous parler aujourd’hui.

mercredie-blog-mode-beaute-makeup-test-review-eyeliner-mascara-skinny-eyeko
Il faut savoir que je cumule les désavantages d’un point de vue cils : ils ne sont pas bien pigmentés, très courts, pas du tout recourbés et assez peu fournis. QUI DIT MIEUX ? J’ai donc eu l’impression que j’allais pouvoir obtenir les meilleurs résultats en optant pour le Skinny, un des 3 mascaras héros de la marque.  Sa promesse ? Etirer les cils au maximum (même les plus courts). NICKEL.

mercredie-blog-mode-beaute-makeup-test-review-mascara-skinny-eyekoSa forme est assez peu courante, on dirait plus un bâtonnet qu’une vraie brosse…

J’ai été agréablement surprise de découvrir que la boîte du mascara contenait le fameux « bouclier », censé protéger la paupière d’un coup de mascara malvenu lors de l’application sur les cils. Ingénieux sans doute… Je n’en ai personnellement pas franchement l’utilité (c’est sûrement destiné aux filles dont les cils dépassent les 2mm de long).

mercredie-blog-mode-beaute-makeup-test-review-eyeliner-mascara-skinny-eyeko-mediator-bouclier-shield
Le produit en lui-même sent bon et a l’air vraiment “concentré” (peut-être que je m’emballe mais c’est vraiment l’impression que j’ai eue en entendant le « poccc ! » (je le fais bien hein ;) qu’a fait la brosse en sortant de son tube). J’aime bien la forme du tube d’ailleurs (OSEF je sais !).

Les résultats ? Ecoutez, je crois que je vais jeter tous les mascaras qui traînent sur ma coiffeuse, j’ai trouvé mon maître. Des cils super épais (bien que toujours peu fournis), recourbés à la perfection, très bien séparés. Une application super simple, même sur les cils du bas. TROP KEWL ! A MOI LES CILS DE STAAAAAAAAR (j’ai appliqué une couche seulement sur les photos ci-dessous !):

mercredie-blog-mode-beaute-makeup-test-review-eyeliner-mascara-skinny-eyeko-before2mercredie-blog-mode-beaute-makeup-test-review-eyeliner-mascara-skinny-eyeko-after2
Et le petit .gif qui va bien…
Pas de cils, PLEIN DE CILS… Pas de cils, ENCORE PLUS DE CILS… Allé bisou :)

C8_7FY on Make A Gif, Animated Gifs

(le mascara Skinny coûte 18€ et l‘eyeliner 11€. Tous deux sont dispo sur www.eyeko.com)

Mon fond de teint du moment: le Maestro de Giorgio Armani.

Je vais vous parler aujourd’hui du fond de teint qui illumine depuis plusieurs semaines mon quotidien (ainsi que mon teint): le Maestro Maquillage Fusion de Giorgio Armani.

armani-maestro

Pourtant, rien ne me prédestinais à l’acheter (même si j’en avais entendu énormément de bien sur les internettes), et ce pour trois raisons:
– Je ne savais même pas que Georges faisait du makeup (l’inculture totale),
– Balancer 70 balles dans un fond de teint n’était pas franchement au programme,
– Mon ex fond de teint me convenait tout-à-fait, pour la simple et bonne raison qu’il était parfaitement adapté à ma carnation (le ELF flawless finish foundation en Caramel pour les curieuses, à seulement 6,80e #AHAHAH).

Et puis ce qui devait arriver, arriva. Je me suis faite choper par une représentante Armani chez Manor (hum bon ok j’étais déjà en train de scruter l’ensemble de la gamme depuis 5min). J’ai pu tester ce fond de teint sur ma main et là autant vous dire que… je n’avais jamais testé pareille texture ! Une micro goutte suffit à s’étaler sur tout le dessus de la main et, SURTOUT, quelle finesse ! Une sorte de micro-film teinté, étirable à volonté et, cerise sur le gateau, extrêmement léger: “grâce à sa technologie de pigment « intelligent », ce fluide ultra-fin fusionne avec la couleur naturelle de votre peau pour un teint sur-mesure et sans aucune sensation de matière”, pour une fois, ce petit délire de copywriter descriptif reflète parfaitement ce que j’ai ressenti. J’avais déjà à moitié acheté le produit.

J’ai ensuite pu essayer le produit sur ma peau et là j’ai vraiment été conquise. La teinte était exactement la bonne et j’ai adoré la transparence du rendu: un peu comme si le fond de teint sélectionnait les zones à estomper (rougeurs, petits boutons, cernes…) et ne laissait apparaître que les “jolies” irrégularités de la peau (petites tâches/grains de beauté…). Un bon “flouteur” donc mais définitivement pas un “couvreur”. En plus, il n’a pas du tout fait briller ma peau (en principe j’ai besoin d’une finition poudrée), on peut donc dire qu’il a un effet matifiant. Enfin, comme je l’expliquais plus haut, une micro-dose de produit suffit pour tout le visage (je l’applique avec le 187 de MAC pour encore plus de légèreté).

En résumé, je dirais que, de par sa texture incroyablement fine et son rendu perfecteur, le Maestro s’apparente à une BB cream de luxe et vaut vraiment son prix.

L’avant/après en images (il y a une légère différence de luminosité entre les deux photos, en réalité le rendu est moins “jaune” mais c’est juste pour vous montrer l’action “unifiante” du Maestro):

mercredie-blog-beaute-amani-maestro-review-before-after-foundation-fond-de-teint

Il est nickel pour mon petit makeup du moment, réalisé avec un bronzer ELF, le liner L’Oréal Perfect Slim et le mascara I <3 volume de Essence (je vous invite à zoomer en cliquant sur les photos pour voir mes sourcils épilés à l’arrache le rendu du fond de teint un peu plus précisément):

mercredie-blog-beaute-beauty-test-before-after-armani-fond-de-teint-maestro-foundation-review-lookA++ ;)