Le jour d’avant.

Croyez-le ou non, les shootings, c’est pas tant mon truc (dixit la fille qui poste des articles illustrés depuis 2012). Je parle des séances photos perso hein. Or, avec la grossesse, je ne compte plus le nombre de fois où l’on m’a demandé si j’avais prévu d’immortaliser certains moments « d’avant » (certaines personnes ont d’ailleurs été très insistantes, coucou Estelle !). Aujourd’hui, alors que bébé est bel et bien arrivé et que je dispose d’environ 14 minutes à moi pour vous dire que je suis toujours de ce monde et que ça se passe pas trop mal (on s’en reparlera d’ailleurs !), je faisais le tour des quelques séances que j’ai pu organiser ces dernières semaines… et j’avais envie de partager quelques clichés avec vous. Parce qu’il faut le dire, Alena a fait un excellent travail !

Le titre de cet article est un peu mensonger, le shooting n’a pas eu lieu la veille de mon accouchement… mais une semaine avant. Sauf que « la semaine d’avant », ça sonnait terriblement moins bien quand même. Bref, je ne regrette pas du tout d’avoir pris le temps de capturer nos derniers moments de couple, « à deux ».

A ce stade, j’avais le ventre rond comme un ballon (alors qu’il avait été plutôt discret pendant toute ma grossesse) et je me posais 46.000 questions (même si je me la joue calme et plénitude puissance 12).

Est-ce je suis prête ?
Est-ce que je vais y arriver ?
Est-ce que je vais l’aimer au premier regard comme toutes les autres mamans ?
Est-ce que lui va m’aimer au premier contact ?
Est-ce qu’il sera en bonne santé ?
Est-ce que je parviendrai à faire aussi bien que mes parents ?
Est-ce que ce ne sera vraiment « que du bonheur » (spoiler alert: non, arrêtez les mythos) ?
Est-ce que j’ai tout fait comme il fallait ?
Est-ce qu’on va réussir à gérer le chien en même temps (ne rigolez pas, imaginer qu’Harlem se sente délaissé m’a fait faire des cauchemars) ?
Est-ce que tous ces massages du périnée vont porter leurs fruits ? (spoiler alert: oui !)
Est-ce que je vais arrêter de changer de taille de soutien-gorge toutes les 3 semaines ?
Est-ce que je vais perdre mon « glouglou » (comprenez, mon triple menton de grossesse) après l’accouchement ? (spoiler alert: c’est long à partir)
Est-ce que je vais réussir mon allaitement ?
Est-ce que je vais accoucher avant Meghan Markle ? Et Tina Kunakey ? (LOL, on en était là…)
Est-ce que je vais hurler pendant mon accouchement comme une hystérique ?
Est-ce que ça va se voir que j’ai jamais changé une couche ?
Est-ce que j’aurai une collègue de chambre supportable ? Et son (ses ?) bébé(s) ?
Est-ce que je vais survivre aux réveils matinaux ? (moi, très grosse dormeuse)
Est-ce que j’ai vraiment bien fait d’acheter tous ces vêtements en taille « naissance » (via Vinted, heureusement) ?
Est-ce qu’il pèse vraiment 4kg200 à 36sa ? Est-ce que ça va passer ?!
Est-ce que ces cours d’haptonomie vont servir à quelque chose ?
Est-ce qu’on aura vraiment envie d’aller marcher une heure quand je sentirai mes premières contractions (comme recommandé pendant notre session de préparation à la naissance) ?
Est-ce qu’on achète une poussette ?
Est-ce que je vais devoir réorganiser ma vie professionnelle ?
Est-ce qu’il aura les cheveux frisés ? Des traits africains ?
Est-ce qu’il sera bien accueilli par Harlem (oui, encore lui, mais c’est quand même mon premier bébé…) ?
Est-ce que je vais me transformer en « mamoune » de la ligue des officiers d’état civil ?
Est-ce que je vais partager des photos de mon fils sur internet ?
Est-ce qu’on a choisi le bon prénom ? Et si j’ai envie de changer au moment où je vois sa tête ? Est-ce qu’on lui en donne un deuxième ?
Est-ce qu’il va falloir que j’apprenne à cuisiner ? (spoiler alert: tmtc que je vais bien devoir m’y mettre)
Est-ce que je vais mettre 9 autres mois à perdre mes kilos de grossesse ? Est-ce qu’Axel me trouvera toujours jolie ?
Est-ce que je vais regretter d’avoir dit que je ne voulais aucune visite à la maternité ? D’ailleurs, est-ce qu’elle est bien cette maternité ?
Est-ce que je vais pouvoir échapper aux avis/conseils/recommandations/partage d’expérience/injonctions/ remarques de toute part ?
Est-ce qu’il va me/lui/nous ressembler ?

Des questions si auto-centrées vous me direz… Mais il m’était encore bien plus difficile de me projeter sur ce petit être « invisible ». Les choses ont évidemment un peu changé depuis (quoique…) et je me pose désormais un peu moins de questions (quoique, bis). Cela fera sans doute l’objet d’un prochain article… d’ici là je vous embrasse bien fort.

Photos: Alena Zhiltsova

Pregnancy hair and glow.

Ola la compagnie !

Petit article express ce matin car j’avais envie de partager avec vous mes petits indispensables « beauté » (un bien grand mot, à chaque jour suffit sa peine hein) de ce dernier mois de grossesse. Ce mois où on n’a plus forcément le temps, l’envie, la force de bien s’occuper de ses cheveux (pourtant parfois assoiffés), ce mois où on a le visage littéralement prêt-à-exploser (merci la rétention d’eau et autres joyeusetés, cf. la dernière photo de ce post… #suspense).

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-swiss-blogger-bloggeuse-maternite-grossesse-cheveux-frises-soins-visage-beaute-favoris4

Pour mes cheveux, pas envie de me répéter douze mille fois (et de vous embêter avec mes radotages), je vous avais déjà détaillé ma routine (assez minimaliste depuis quelques mois) dans cet article récemment… Seules deux petites choses que j’avais envie de rajouter.

D’une, j’ai retrouvé ma passion pour le « pineapple », c’est-à-dire le fait de m’attacher les cheveux de façon très très loose au plus haut de mon crâne avant d’aller dormir. Je ne le faisais plus depuis des années (la dernière fois que je vous en avais parlé, c’était ici, en 2014…) et je dois dire que c’était un peu idiot de ma part d’avoir abandonné. Au programme avec cette technique: une chevelure qui paraît beaucoup plus longue (l’élastique / le chouchou étirant les premiers centimètres aux racines) et des boucles d’aspect moins « fouilli » et plus définies (comme elles frottent moins contre l’oreiller pendant le sommeil).

On le voit d’ailleurs très bien sur ce post IG (3 jours après le shampoing):


 


De deux, je me surprends à réutiliser et à retomber amoureuse de la gamme Bb.Curls de Bumble & Bumble. J’adore vraiment cette collection, j’avais oublié à quel point elle me réussissait (alors que j’avais rédigé et partagé avec vous ce test, mais bon… comme quoi, même moi je n’arrive pas à retenir tout ce que je fais parfois ahah !). Alors si vous avez envie de (re)découvrir une gamme que je qualifierais de « sans faute » pour vos boucles (et que vous avez quand même un bon budget à consacrer…), foncez !

Parmi mes favoris figurent ainsi le spray primer (que j’utilise pour redynamiser mes boucles le matin après avoir lâché mon pineapple), le conditioner 3-en-1 (que vous pouvez utiliser en après-shampoing ou en leave-in !), et le gel (pas besoin de vous en dire plus, si ce n’est qu’il est excellent).

Voili voilou.

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-swiss-blogger-bloggeuse-maternite-grossesse-cheveux-frises-soins-visage-beaute-favoris3
Par contre on est d’accord que cette coiffure me rajoute 25kg ?

 

Et parce qu’il y a aussi un visage avec de la peau, des yeux et des lèvres sous cette petite montagne de cheveux, passons maintenant aux produits skincare/makeup/etc. qui font mon bonheur en ce moment (et là aussi, ça va être rapido !).

Pour prendre soin de ma peau, j’utilise la crème de jour Resveratrol Lift Cachemire redensifiante de Caudalie ainsi que l’Eau de beauté en spray de la même marque (j’adore son côté « piquant » et tonique, elle réveille la peau à n’importe quel moment de la journée, que l’on porte ou non du maquillage d’ailleurs).

Et quand j’ai l’air vraiment fatiguée ou que je veux à tout prix faire disparaître une tache ou une cicatrice (en vrai, ça n’arrive quasiment jamais vu que je passe 90% de mon temps sans makeup mais bon…), je me tourne vers le Creamy Concealer de Nars (je confirme, le meilleur anticerne du monde) que je combine avec quelques touches de mon highlighter favori (parce qu’il est très léger !), le Living Luminizer de RMS Beauty. Et toujours pour les touches discrètes qui font la différence: je me recourbe les cils (j’utilise le recourbe-cils Mac), j’intensifie mes sourcils avec le Boy Brow de Glossier (je n’en suis pas méga satisfaite pour être honnête… mais ça va bien en attendant la fin de ma grossesse, étant donné que je ne souhaite pas faire de retouches de pigmentation semi-permanente) et j’hydrate et sublime mes lèvres (comme avec un gloss) avec le tout nouveau baume-à-lèvres DHC dont je suis littéralement fan depuis que je l’ai reçu !

Résultat du petit chantier en photo:

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-swiss-blogger-bloggeuse-maternite-grossesse-cheveux-frises-soins-visage-beaute-favoris
Meet my most pregnant face ever

Et vous, quels étaient (sont ?) les produits beauté chouchous de votre grossesse ? :)

La robe de ma grossesse.

A la question « Dois-je investir dans une foultitute de vêtements de grossesse« , j’aurais bien aimé que quelqu’un m’explique que NON. C’est moche, c’est SUPER cher… et vraiment, ça sert pas à grand chose (ou alors prouvez-moi le contraire mais à huit mois de grossesse, je suis toujours pas convaincue, hein). Les seules affaires « spécial maternité » que j’ai achetées, comme une imbécile en tout début de grossesse sans même savoir ce qui m’attendait, passent plus de temps coincées dans garde-robe que sur moi…

Bon, SAUF LES JEANS.

J’avoue qu’il n’y a pas trente milles solutions si l’on souhaite toujours en porter (et, quoiqu’il en soit, il faut tirer un trait sur les 501 taille haute que j’affectionnais tant 99,9% du temps auparavant…). Pour ma part, j’ai acheté trois slims (j’avais écrit slips, tout va bien), en lot sur Vinted, et c’est vraiment pratique. Après, si les jeans ne vous sont pas indispensables, sachez que je porte encore aujourd’hui très facilement n’importe quel pantalon à taille élastique / jogging, en taille très basse… et ça passe bien.

En revanche, pour tout ce qui est robe, t-shirt, pull… disons-le, la section « maternité » est souvent une vaste blague. Je m’arrêterai là, rien que d’en parler ça m’énerve. Les hormones tout ça.

En bref, si je ne devais vous parler que d’UNE seule pièce, ce serait celle là: la robe noire moulante à pression (dans laquelle j’ai choisi de vous annoncer la bonne nouvelle sur insta d’ailleurs).

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Priscilla Rossi (@mercredie) le

Shoppée en tout début de grossesse, pour son côté féminin mais quand même TELLEMENT pratique car extensible ET à pressions (ces pressions me sauvent la vie vous savez, surtout depuis que je me retrouve littéralement en galère pour juste soulever le genou…), je l’ai portée quasiment chaque semaine de ma grossesse: au travail, en weekend, par temps frigorifique sous un gros pull / crop top ample / teddy avec des collants, manches retroussées et en petites baskets avec l’arrivée des beaux jours… elle a clairement su s’adapter à toutes les circonstances (même pour les fêtes, sorties, resto… elle faisait « chic » et habillée assez facilement).

Vous l’aurez compris, c’est clairement MA pièce à shopper (en un ou plusieurs exemplaires bien sûr, ahah !), ce serait celle-ci  (évidemment, vous pouvez prendre plus de risques d’un point de vue coloriel, mais vous me connaissez maintenant…).

 mercredie-blog-mode-geneve-swiss-blogger-blogeuse-bloggeuse-robe-de-grossesse-moulante-noire-missguided-ideale-annonce-bébé

mercredie-blog-mode-geneve-swiss-blogger-blogeuse-bloggeuse-robe-de-grossesse-moulante-noire-missguided-ideale

mercredie-blog-mode-geneve-swiss-blogger-blogeuse-bloggeuse-robe-de-grossesse-moulante-noire-missguided-ideale-geneve-jet-d'eau

Et voici donc une petite sélection, vu que le modèle que je porte n’est plus vraiment dispo.