C’est peut-être un détail pour vous… mais pour moi les cheveux de Miss France veulent dire beaucoup !

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-naturels-afro-miss-france-comite-alicia-aylies-brushing

Je n’ai pas regardé la cérémonie Miss France… mais lorsque j’ai découvert le visage de l’élue, j’ai poussé un « WOW » silencieux (en gros j’ai rien dit parce que le contexte ne me le permettait pas, mais je l’ai pensé très très fort).

Comme beaucoup, j’ai d’abord trouvé à Alicia Aylies une ressemblance avec Rihanna (ses traits fins, ses yeux incroyables yeux verts…) (la pauvre n’a pas fini d’entendre cette comparaison…) et puis, à bien y réfléchir, je dirais plutôt qu’elle me rappelle Romy, version DOM-TOMisée (frisée, aussi).

1

Ennnnfin bref. Si je m’adresse à vous aujourd’hui ce n’est pas pour proposer un concours de sosies (dommage hein ?). Non.

En fait, je voulais partager avec vous le sentiment tout bizarre que j’ai ressenti hier matin, alors que je checkais mon feed Facebook: quel étonnant changement capillaire à seulement 24h de l’élection !

 

J’ai ressenti un petit choc quand j’ai découvert ce lissage. Pourquoi avoir modifié si soudainement ce qui représentait, à mon sens, son plus bel attribut physique (loin de moi l’idée de dire qu’elle est moins belle ainsi, c’est juste le genre de différence qui saute quand même aux yeux, plus particulièrement dans une compétition basée sur l’apparence… même chauve je pense qu’elle resterait plus douce que 99% des femmes) ?

Je me suis d’abord demandée (sur Facebook), si cette coiffure lui avait été imposée ou non. Après tout, Alicia Aylies en avait peut-être envie ? Peut-être même que c’est le genre de brushing qu’elle demande régulièrement ? Et puis j’ai regardé son Instagram perso et je me suis dit que ça n’avait pas trop l’air d’être le genre de la maison (#InspecteurGadget).

Plusieurs personnes ont ensuite crié au parlé de racisme… Pour être parfaitement sincère, ça me saoule un peu. S’il y avait vraiment un problème de ce type au sein du concours, on ne verrait jamais aucune femme de couleur parmi les finalistes… or, quid de Sonia Rolland, Corinne Coman, Cindy Fabre, Chloé Mortaud, Flora Coquerel, toutes sacrées MISS FRANCE depuis 2000 ? Ce serait un peu gros quand même, non ? Et puis, entre nous, j’ajouterais que moins on parle de race, mieux je me porte… la « pauvre » jeune fille aura malheureusement tout le temps d’expérimenter le « vrai » racisme, agressif et puant, de la fachosphère au cours de l’année à venir (on se souvient des milliers de lettres d’insultes reçues par Sonia Rolland après son élection…).

Finalement, la seule option qui me reste,
c’est la pression conformiste.

Une certaine idée du cheveu frisé qui voudrait que celui-ci fasse négligé (pour rester polie). Évidemment la communauté afro en souffre plus particulièrement (du fait d’un certain passif historique notamment). Je suis cependant intimement convaincue que ce problème dépasse la notion raciale: qu’il soit afro, blond, brun ou roux, le cheveu frisé volumineux a toujours été à l’opposé des standards de beauté classiques. Je ne compte d’ailleurs plus les témoignages de situation d’entretiens professionnels où l’on faisait comprendre à la candidate que les cheveux « tirés et plaqués » étaient de rigueur, une chevelure frisée étant évidemment trop « farfelue » pour être prise au sérieux.

C’est grave quand même. Tellement, que le sujet est d’ailleurs mis au même rang que la perception du poids chez les femmes par Dove, dans sa campagne #LoveYourCurls (après #LoveYourBody).

 

 

Alors à ceux qui m’expliquaient qu’il fallait « arrêter de polémiquer pour rien », qu’elle pourrait « retrouver ses boucles le lendemain » (faut voir dans quel état aussi, si c’est brushing obligatoire tous les jours !), je répondrai que, non, ce ne sont pas « que des cheveux ». Ce passage éclair de l’afro (maîtrisée et arrangée pour le show mais afro quand même) au brushing Saint Algue, c’est un message assez nul qui est renvoyé.

D’une part, c’est dire « bon allé, ça suffit les conneries, t’as pu porter ta touffe pendant l’élection mais maintenant que tu as le titre, il faut être présentable« . Autant dire que pour toutes les frisées (encore une fois, afro ou non), qui se réjouissaient de voir la beauté d’une miss à leur image enfin célébrée, c’est une grosse claque dans la gueule, arrivée par surprise (ou, du moins, beaucoup plus vite que prévu !).

D’autre part, ce « détail » peut également être interprété comme du « white-washing » (volonté d’atténuer, voire de faire disparaître les principales caractéristiques physiques négroïdes pour tendre vers une apparence plus « occidentalisée »). Je vous invite à faire des recherches sur le sujet si cela vous intéresse, il faudrait plus que 2-3 lignes dans un article Miss France pour expliciter. Pour ma part, j’ai envie de penser qu’il ne faut pas voir aussi « loin » mais c’est un point de vue qui demeure intéressant et respectable.

Vous l’aurez compris, j’ai hâte de retrouver notre Miss France au naturel, comme elle avait choisi de se présenter avant sa victoire… Et vous ?

PS: j’ai hésité avant de publier cet article car je milite personnellement au quotidien contre tout ce qui a trait à vouloir diviser (et toutes les pensées extrémistes). Merci de bien vouloir prendre l’intégralité de cet article en considération et non pas une petite phrase par-ci, par-là, qui, sortie de son contexte pourrait avoir un tout autre sens ;)

 

UPDATE DU 20.12.2016: Sylvie Tellier m’a répondu… mais je doute qu’elle ait lu mon article vu la teneur de son tweet.

Da-ba-dee da-ba-daa.

Ne me remerciez pas, ce genre de titre, c’est toujours cadeau (et avec les sous-titres) !

De quoi allons-nous parler aujourd’hui ? Très franchement, je ne sais pas trop… Ça sent l’article qui va partir en live en moins de deux. Je crois que le temps de ma remise en question bloguesque annuelle est arrivée (genre si j’avais une chaîne Youtube bien alimentée, j’aurais sûrement pondu une vidéo « MISE AU POINT », ahaha !).

Comme je l’expliquais dans cet article, j’ai l’esprit bien occupé cette année… ajoutons à cela un manque latent de motivation (je ne laisse filer aucune opportunité de chiller)… et on obtient beaucoup de questions ! Et voici celle qui revient le plus souvent: « Mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir raconter aujourd’hui ?« . Non pas que je me force à écrire, bien au contraire ! J’ai plein de choses que j’aimerais vous raconter… mais pas toujours liées aux univers de la mode et de la beauté. Du coup, parfois, je suis partagée entre l’idée de poster des tenues « comme ça BOOM sans bullshit », et celle de partager avec vous des histoires plus développées, pas forcément en rapport avec mes tenues ou mes coiffures du jour (olalala, la fin du monde !). Évidemment, je sais que certaines blogueuses sont très fortes pour étayer leurs propos de tenues du jour, sans trop se prendre la tête… mais moi j’ai du mal. J’ai toujours l’impression d’être en hors sujet complet. Mais en même temps, si je reste trop « factuelle » dans mon blabla, c’est l’ennui mortel: tout le monde s’en fout de savoir comment j’ai shoppé telle ou telle pièce, combien j’étais trop heureuse d’obtenir une remise surprise en caisse et pourquoi je n’ai jamais reporté telle paire de chaussures, non ? Finalement, QUI a envie de lire de la mode « pragmatique » tous les jours sur des blogs mode ? De moins en moins de monde il me semble… moi-même, ça ne m’intéresse plus tellement.

Alors voilà, je crois qu’au fond, je souhaiterais me mettre à écrire plus et illustrer moins (surtout lorsque cela n’est pas nécessaire), tout simplement parce que je ressens davantage l’envie de m’exprimer sur une multitude de sujets que celle de « me montrer ». Je suis d’ailleurs un peu lassée de voir ma tronche partout (#autoflagellation), sur ce blog et ailleurs, alors qu’il me semble avoir un millier de choses plus intéressantes à partager. C’est notamment pour cette raison que je n’ai pas de compte Snapchat. Pour faire simple, j’ai quand même l’impression qu’on y trouve beaucoup de merde. Or, je pense déjà perdre suffisamment de temps à en regarder et lire chaque jour pour m’éparpiller sur une nouvelle plateforme. Et puis, pour être honnête, j’aime bien l’idée de me dire que je garde encore une part de « secret » et de « distance ». Bref, Snapchat, c’est TROP pour moi (je changerai peut-être d’avis un jour, et je rejoindrai le mouvement mille ans après tout le monde, comme je l’avais fait pour Instagram…). C’est compliqué, disons que j’ai super envie de vous raconter des choses plus « personnelles » qu’à l’accoutumée (surtout si ces « stories » peuvent vous aider, vous inspirer…) mais l’idée de partager tout et n’importe quoi à l’arrache en temps réel ne m’emballe pas du tout (toi aussi, parle comme une mémé de 95 ans !).

Par exemple, je kiffe mille fois plus lire les réflexions du quotidien de Marie ou écouter les pérégrinations « philosophiques » de Taren Guy sur Périscope que scroller frénétiquement mon feed Instagram (où tout est tellement décousu). C’est un peu comme s’il y avait deux écoles de contenu: les « WAH TROP COOL ! » et ceux qui font réfléchir, qui laissent leur empreinte, et qui auront éventuellement un petit impact sur ma vie. C’est super méga ambitieux et prétentieux, mais ça me ferait plaisir d’être dans la seconde catégorie.

Parfois j’ai l’impression qu’on est tous en train de devenir débiles, avec nos cerveaux addicts à l’instantané et au « prêt-à-comprendre » (je n’ai visiblement pas réussi à faire dégager la petite mémé de 95 ans qui sommeille en moi !). Je m’effraie moi-même à en chier devant un article journalistique « classique » (type Le Monde): trop de texte, trop d’analyse, pas assez d’images… le syndrôme TLDR, la honte un peu.

Bref, le blog me paraît être le support idéal pour blablater davantage (peut-être Youtube aussi) ! Je vais essayer d’écouter mes envies d’écriture histoire de prendre toujours plus de plaisir à poster ici… Qu’en pensez-vous ? Y a-t-il des sujets précis que vous souhaiteriez voir abordés ici ? J’ai déjà un petit paquet d’idées en tête mais j’aime toujours savoir ce qui se passe dans vos têtes aussi ;) bisou.

mercredie-blog-mode-perfecto-zara-bleu-clair-cheveux-afro-platine-chanel-boy-bag-chevrons-blond

mercredie-blog-mode-perfecto-zara-bleu-clair-cheveux-afro-platine-chanel-boy-bag-chevrons-blond2

mercredie-blog-mode-perfecto-zara-bleu-clair-chanel-boy-bag-chevrons-asos-skinny-high-waisted-levis

mercredie-blog-mode-perfecto-zara-bleu-clair-cheveux-afro-platine-chanel-boy-bag-chevrons-blond-asos-skinny-high-waisted-levis2

mercredie-blog-mode-perfecto-zara-bleu-clair-cheveux-afro-platine-chanel-boy-bag-chevrons-blond-asos-skinny-high-waisted-levis3
Sandales Asos (ancienne co, similaires ici, ici, ici, ici et ici) – Top Asos – Jean Levi’s (similaires ici et ici) – Sac Chanel (dispo ici et ici) – Perfecto Zara

[show_shopthepost_widget id= »1673296″]

1 2 3 4 10