J’ai testé pour vous… les nouveaux highlighters L’Oréal Paris !

Je ne me rappelle plus de la dernière fois que je vous ai parlé makeup ici mais, une chose est sûre, ça date ! En même temps, je n’ai jamais été hyper à l’aise avec cette catégorie pour la simple et bonne raison que je trouve que mes photos ne font jamais honneur aux résultats… Je ne réalise que très occasionnellement des looks sophistiqués (ça, vous le savez déjà), je me contente généralement d’une bouche bien vive et mate (ça aussi)… en revanche, s’il y a bien une chose sur laquelle je ne déconne jamais, c’est le teint. Il fut un temps où ma peau était perpétuellement lisse et belle, mais cette époque est révolue, je subis désormais les aléas de la vie (selon ce que je mange, mon humeur etc.) mais j’ai toujours mes petits chouchous fond de teint, crème, poudres… et BIEN ENTENDU, mes highlighters stars !

Bien avant le contouring et le strobing, j’étais déjà fan de ce petit effet lumière permettant de réhausser et d’illuminer le haut de la joue (mais aussi l’arcarde sourcilière, le V des lèvres ou bien même le décolleté) ! Et même qu’à l’époque, j’en parlais sans trop savoir comment le désigner lol (ça c’est vraiment pour dire que j’avais fumé tout le monde: jamais à l’heure, toujours en avance… ahaha ! #insupportable). A l’époque, je ne jurais que par le stick Copacabana de NARS, rappelez-vous

mercredie-blog-mode-beaute-copacabana-test-nars-the-multiple-highlighter3

Les choses ont évolué depuis puisque toutes les marques de cosmétiques proposent désormais leur(s) version(s) !

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler des derniers enlumineurs L’Oréal Paris, sortis il y a quelques semaines. Il existe 2 gammes différentes: les liquides (que l’on peut d’ailleurs mélanger à sa crème hydratante ou à son fond de teint pour un effet lumière / bonne mine) et les poudres. On retrouve 3 teintes différentes pour chacune des 2 versions (liquide ou crème): « éclat rosé glacé », « éclat neutre rosé », « éclat doré ». Ce choix permet ainsi à chaque carnation d’obtenir son « accord parfait » (pour les peaux mates et foncées, je vous recommande le doré !).

mercredie-blog-beaute-l-oreal-paris-highlighter-poudre-liquide-creme-avis-test

Quel format choisir ? Je ne pense pas qu’il y ait de vraie règle, pour tout vous dire – si ce n’est d’éviter les poudres quand on a la peau sèche et vice-versa. J’aurais tendance à recommander le highlighter liquide si vous travaillez sur une peau nue ou peu maquillée (car, perso, je ne supporte pas que mon fond de teint se mixe avec le produit… même si cela n’a pas vraiment été le cas avec ceux-ci, sans doute parce qu’ils sont très, très pigmentés !). Sur un visage peu chargé en fond de teint, vous obtiendrez ainsi un résultat ultra glowy ! A appliquer au doigt, au pinceau, ou a l’éponge.

mercredie-blog-beaute-l-oreal-paris-highlighter-poudre-liquide-creme-avis-test3Bien sûr, le résultat est beaucoup moins « pâté » lorsqu’on applique une quantité limitée de produit !! Là c’est vraiment pour vous montrer les différence de teintes et l’intensité des pigments ;)

Les highlighter poudre compacts, quant à eux, seront top, surtout sur une base « crémeuse » (comme du fond de teint justement). C’est ce que j’utilise en ce moment, je trouve qu’ils ont une meilleure tenue sur ma peau mixte. De plus, j’ai plus de facilité à moduler l’intensité en ajoutant la poudre petit à petit à l’aide d’un pinceau éventail.

mercredie-blog-beaute-l-oreal-paris-highlighter-poudre-liquide-creme-avis-test2

Combien ça coûte ? Comptez 11,50€ pour les highlighters liquides et 14,50€ pour les poudres :)

Et alors, ça donne quoi ? Voilà le résultat (j’ai utilisé la poudre dorée): c’est frais, naturel et discret, idéal pour un highlighter « de tous les jours » !

mercredie-blog-beaute-l-oreal-paris-highlighter-poudre-liquide-creme-avis-test4

Pour vous aussi l’enlumineur est un indispensable makeup ? :)

Mes sept lipsticks rouges préférés.

Hola les chiquitas ! Aujourd’hui je me suis dit que j’allais faire un point sur mes rouges-à-lèvres

mercredie-blog-mode-beaute-test-avis-rouge-a-levres-preferes-ruby-woo-mac-lace-wig-wavy-bob-short-izzy-model-model-superbeaute

Si vous me connaissez « bien » (tout est relatif ici bas…), vous savez combien j’affectionne ma touche de rouge sur les lèvres. J’ai des instants de folie, durant lesquels je tente des variantes orangées et je me permets même quelques écarts plus osés, voire carrément wtf.

Néanmoins, je reviens toujours au « vrai » rouge, que j’appelle « rouge franc », ne me demandez pas pourquoi ni d’où je sors cette appellation. D’ailleurs, qui entend « Bonjour, je recherche un excellent rouge franc » se trouve très probablement à quelques mètres de moi chez Sephora.

Et, là encore, j’en ai vu passer des tubes: des cheaps, des beaucoup trop chers, des glossy, des mates, des semi-permanents, des qui ne duraient même pas 5min… la totale. Je me considère donc aujourd’hui à même de pouvoir vous présenter mes rouges ultimes de tous les temps, ceux que j’ai toujours dans mon sac-à-main, ceux qui m’habillent et me me font me sentir au top de ma forme (un peu comme une jolie petite robe noire !).

mercredie-blog-test-swatches-lipstick-rouge-a-levres-mac-ruby-woo-niwel-veloute-infaillible-l-oreal-red-max-factor-ruby-tuesday-kiko-ultra-glossy-rouge-dior-999-giorgio-armani-chinese-lacquer

Comme j’avais la flemme de faire 7 photos différentes de moi portant les différents lipsticks, je me suis dit que j’allais faire un vrai truc de blogueuse beauté: des swatches. Et là, la vérité m’a tout simplement sauté aux yeux: en fait TOUS mes rouges se ressemblent, les différences sont tellement subtiles que n’importe quelle personne normalement constituée ne comprendraient pas l’intérêt d’acheter et de cumuler autant de produits similaires… Il y a donc une part de psychothérapie dans ce post (parce que, CLAIREMENT, je ne m’en étais jamais rendue compte auparavant… assez grave quand même !).

Place aux images (n’hésitez pas à cliquer dessus pour agrandir… et apprécier les différences EXTRAORDINAIRES qui existent entre toutes ces teintes ahaha):

mercredie-blog-mode-geneve-beaute-maquillage-rouges-a-levres-rouge-lipstick-iconique-mac-ruby-niwel-giorgio-armani-l-oreal-dior-swatch-swatches-testAvec flash

mercredie-blog-mode-geneve-beaute-maquillage-rouges-a-levres-rouge-lipstick-iconique-mac-ruby-niwel-giorgio-armani-l-oreal-dior-swatch-swatches-test2Sans flash

Alors voilà où j’en suis les meufs.

Les deux extrêmes (le « Ruby Woo » de chez MAC et le « Chinese Lacquer » d’Armani) sont de loin mes deux préférés. D’ailleurs, sur les deux photos illustrant cet article, je porte le Ruby Woo: j’adore son rendu mat et très (très très) sophistiqué. Pour ce qui concerne le Lip Maestro, il est loin d’être aussi brillant que sur la photo flashée, je dirais qu’il tire même carrément vers le mat (mais est beaucoup moins « éteint » que le MAC).

Ensuite, de gauche à droite:
– Le Niwel (le e-shop de la marque devrait ouvrir bientôt) est vraiment top à porter, très crémeux (il ne s’appelle pas « rouge-à-lèvres velouté » pour rien !) et la tenue est très bonne.
– Le « Red Infaillible » de la gamme du même nom de L’Oréal (dont je vous parlais dans cette vidéo) est également excellentissime et INCONTESTABLEMENT le meilleur en terme de tenue (appliqué le matin, malmené toute la journée, notamment pendant les repas, il a encore fière allure après le sport et MÊME avant d’aller au lit… un exploit je vous dis !). La teinte est parfaite pour lui aussi… Le seul inconvénient que je lui trouve est le fait qu’il soit assez difficile à démaquiller !
– Le « Ruby Tuesday » de chez Max Factor. Alors, déjà, Max Factor c’est quasiment impossible à trouver en France donc je ferai court (par contre si vous habitez en Suisse, vous le trouverez ici !). C’était tout simplement le rouge que je portais non-stop il y a encore 2/3 ans. Je m’en suis légèrement lassée du fait de sa teinte léééééégèrement rosée. Niveau tenue, il arrive juste derrière l’Infaillible: excellente.
– Le Kiko « Ruby Red« , sûrement celui que je porte le moins souvent: la couleur est top mais il brille beaucoup et tire vers le rose comme le « Ruby Tuesday » de chez Max Factor. Décidément, j’ai un truc avec les rubis (ceci n’est pas un appel du pied)…
– Le « Rouge Dior – 999« : alors lui, je sais pas trop quoi dire… si ce n’est que j’en attendais beaucoup (plus). Il faut dire que j’étais allée chez Sephora (encore…) en demandant justement de l’aide pour trouver MON nouveau rouge. Au moment de décrire ce que je souhaitais, la vendeuse avait bloqué deux secondes sur mon visage et m’avait répondu « Oui donc exactement ce que vous portez aujourd’hui en fait« … Humm…. Voilàààà c’est ça ! ENCORE un rouge madame ! Mais je sais pas, je le trouve trop violet sur mes lèvres (alors que lors de mes tests en magasin j’avais adoré son rendu sur ma main…). Du coup je le porte beaucoup plus exceptionnellement que les autres. Il n’empêche qu’il demeure très confortable et super pratique à appliquer (ah oui, et j’avais acheté le crayon correspondant… que j’utilise du coup pour tous mes autres rouges-à-lèvres rouges ;)).

Fin du bilan.

Je ne sais pas si je suis la seule dans ce cas, mais acheter des rouges me met toujours tellement en joie que je pense que je ne m’arrêterai jamais. D’ailleurs, à l’heure où j’écris cet article, je viens d’aller chercher une commande Click&Collect chez S… (j’arrête, vous allez croire que je fais de la pub !): le « Hot Cherry » de chez Estee Lauder qui est juste foufou dans son intensité (et, pour une fois, je suis juste DINGUE de son côté pailleté !). Bref, je vous en reparlerai, c’est certain… C’était juste pour vous dire que la folie continuait…

mercredie-blog-mode-beaute-test-avis-rouge-a-levres-preferes-ruby-woo-mac-lace-wig-wavy-bob-short-izzy-model-model-superbeaute4
Je porte ici le MAC « Ruby Woo« 

PS: non je n’ai pas oublié de vous parler de ma nouvelle coupe et de mes sourcils, « c’est dans le pipe » comme disent les vieux.

[show_shopthepost_widget id= »863099″]

1 2 3 4 5