Mini big chop et nouvelle routine capillaire (+ CONCOURS INSIDE !).

Je ne vais pas passer par quatre chemin: l’autre jour, après un bon gros masque bien riche et dégoulinant, j’ai pris mes ciseaux et j’ai coupé, boucle par boucle.

Ce qui ne devait être qu’un petit « entretien des pointes » a fini en quasi « big chop » puisque j’ai coupé une bonne dizaine de centimètres. J’en avais juste marre de me traîner deux textures COMPLÈTEMENT différentes: une super saine et ultra robuste (mes repousses), l’autre à bout de souffle, affinée comme jamais (mes longueurs). En fait, je me suis débarrassée de toute la partie de mes cheveux qui avait été décolorée l’année dernière. A l’époque, ma coiffeuse avait utilisé Olaplex pour limiter la casse, et je dois dire que ça avait vraiment très bien marché, sur le coup (c’est-à-dire juste après la décoloration et les jours qui ont suivi): mes cheveux étaient super épais, brillants, robustes, bref, le miracle après tant d’acharnement ! Rappelez-vous.

Et puis quelques semaines après, j’ai commencé à avoir de la casse. Cela ne s’est pas produit de façon soudaine, mes cheveux se sont fragilisés petit à petit… J’ai perdu beaucoup de masse, et même ma texture (mon degré de frisure si je peux dire ça comme ça) a été altéré. Ceci dit, et parce qu’on me l’a aussi demandé plusieurs fois: NON, je ne regrette absolument pas de l’avoir fait puisque j’étais méga fan de ce nouveau style. Si je n’avais pas eu mon mariage quelques mois après, je serais sûrement restée blonde (même si je sais que cette couleur ne plaisait pas à tout le monde… mais ça on s’en fout, non ?). Je n’exclus donc pas de le refaire un jour… mais ce n’est définitivement pas au programme pour le moment, si ça peut vous rassurer ;)

Je suis donc revenue à mon châtain naturel avec une colo maison… et j’étais plutôt satisfaite du résultat (ah, et déjà là aussi j’avais coupé pas mal car mes pointes avaient cramé):

 

 

Après ça, je n’ai plus fait grand chose de « méchant » à mes cheveux, j’ai surtout continué les soins profonds (d’ailleurs je continue d’appliquer plusieurs soirs par semaine un peu d’huile de gingembre).

J’ai aussi passé la plupart de mon temps à porter des tresses ou des lacewigs (principalement les modèles « Big Beautiful  Hair » de Outre, par exemple ici et ici, que vous retrouverez chez Black & White Beauty: perso j’ai une préférence pour les demies-têtes car le fait de laisser sortir ses cheveux naturels à l’avant fait plus naturel).

Bref, à force de patience et d’attention, j’ai obtenu une bonne longueur et je me suis retrouvée devant l’évidence: mes cheveux naturels sont BIEN PLUS épais et mes boucles sont BIEN PLUS rebondies dans ma « fraîche repousse » que dans mes longueurs traitées chimiquement (décoloration + coloration etc). Du coup, plutôt que de continuer avec deux textures (dont une, franchement usée…), j’ai pris mon courage à deux mains et j’ai coupé (encore !).

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-big-chop-natural-hair-puff-curls-3c-mixed-girl-biracial-metisse3
Je porte un body Jennyfer (je l’ai pris dans toutes les couleurs, il est canon !)
et un 501 Levi’s vintage

Me voilà donc aujourd’hui avec une tignasse 100% naturelle, chose plutôt inédite puisque j’avais auparavant quasiment toujours eu de la coloration ou autre dessus.

Je n’arrive pas encore à être 100% à l’aise avec cette longueur (je n’ai jamais eu les cheveux aussi courts il me semble… pas frisés du moins), c’est la raison pour laquelle je pense continuer à me rabattre sur les lacewigs en attendant… Mais une chose est sûre: j’ai hâte d’être à dans plusieurs mois / années car si j’arrive à maintenir cette « qualité » de cheveux, je pense que j’aurais une afro encore plus folle que celle que j’arborais il y a encore quelques années ! PATIENCE donc… :)

Ceci dit, ce n’est pas non plus trop trop court puisque j’arrive par exemple à faire un puff bien fourni:

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-big-chop-natural-hair-puff-curls-3c-mixed-girl-biracial-metisse

J’ai profité de ce changement pour mettre un peu à jour ma routine (et la simplifier, enfin je trouve !). Très gros coups de coeur pour deux marques / collections… D’abord, la gamme « Botanicals Fresh Care » de L’Oréal, à l’infusion d’huile de carthame (pour cheveux secs), dont le parfum est juste WAHOU – et avec une compo est intéressante (sans silicone, sans paraben et sans colorant) ! Je suis MÉGA fan du masque (c’est lui dont je parlais au tout début de l’article hihi), du démêlant et de la pommade (en gros, tout sauf le shampoing). Autre superbe découverte, la marque Curl Smith, 100% dédiée aux boucles et avec de jolis ingrédients à l’intérieur: je kiffe le cowash et la « oil-in-cream » que j’utilise en leave-in (en gros, j’alterne avec le Botanicals Fresh Care) ! Je me tourne aussi régulièrement (avant chaque shampoing) vers leur « Intense Deep Treatment Oil Serum » que je laisse poser toute la nuit pour un max d’effet ! Si ça vous intéresse, la marque livre gratuitement partout dans le monde.

Et pour la phase styling, rien de nouveau sous le soleil, juste un retour aux essentiels: mon gel Ecostyler puissance 10000 (comprenez, le plus fort) pour lisser mes edges (ou quand je veux vraiment des boucles très très très serrées) et ma crème-gel Sebastian Potion 9, toujours la mieux à mes yeux pour un wash&go réussi à tous les coups ;)

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-big-chop-natural-hair-avis-test-routine-capillaire-curl-smith-leave-in-conditioner-l-oreal-botanicals-fresh-care-carthame

Pour mettre toutes les chances de mon côté, je dors aussi depuis quelques temps avec une taie d’oreiller en soie naturelle Silkine: grâce à elle, l’hydratation de mes cheveux est préservée, j’ai moins de « plis » dans ma coiffure au réveil… et c’est aussi bon pour la peau (que l’on froisse moins du coup) !

Enfin, j’essaye de limiter un maximum la chaleur… mais la plupart du temps je n’ai pas le temps de laisser mes cheveux sécher naturellement, du coup j’utilise mon nouveau sèche-cheveux Philips DryCare Prestige, respectueux de l’hydratation des cheveux. J’obtiens ainsi le même résultat qu’auparavant (pour revoir ma vidéo routine…), sauf que j’abîme encore moins mes cheveux ! Et pour celles qui seraient toujours à le recherche du sèche-cheveux idéal, je ne peux que le recommander. Je vous propose donc aujourd’hui de participer au concours que j’organise avec Philips et de tenter de remporter x2 sèche-cheveux DryCare Prestige ainsi qu’x1 Curler ProCare (ça, c’est pour mes lectrices « lisses » qui rêvent de boucles ahah !).

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-big-chop-natural-hair-avis-test-routine-seche-cheveux-diffuseur-philips-curler-prestige-drycare-procare

Pour tenter votre chance, laissez-moi un commentaire sous cet article et n’oubliez pas de mentionner le lot que vous souhaiteriez remporter (sèche-cheveux ou curler). Les gagnantes seront tirées au sort, vous avez jusqu’au 1er juin minuit pour participer. IMPORTANT: le concours est réservé aux résidentes suisses (des prochains concours arrivent pour les françaises !).

BONNE CHANCE !

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-big-chop-natural-hair-puff-curls-3c-mixed-girl-biracial-metisse2

Décolorer ses cheveux afro naturels en blond platine (je vous dis TOUT !).

ENFIN ! Le voilà, l’article « cheveux » le plus attendu de l’année ! Ahaha ! Celui dans lequel je vous dis tout, absolument TOUT (enfin, je crois) sur ma dernière aventure capillaire, celle de la décoloration (extrême) !

Je propose d’aborder chaque point sous forme de questions: j’ai moins ce sentiment de monologue permanent et et je me donne aussi l’impression de faire l’interview du siècle devant une foultitude de frisées impatientes.

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned2

POURQUOI as-tu fait ça ?
Au risque de vous décevoir, et même si je porte très souvent de grosses lunettes de soleil, je ne suis pas une inconditionnelle de Polnareff.
Ceci dit, et parce qu’il s’agit là d’une des questions qui m’a été la plus posée ces dernières semaines, je vais tâcher d’y répondre un peu plus sérieusement. J’avoue ne pas savoir si ce « MAIS POURQUOI ? » est à prendre comme un « Tu n’aurais jamais dû faire ça ! » ou plutôt comme un « Je suis sincèrement intéressée par la raison d’un tel acte de folie« … Par souci d’efficacité, je vais considérer qu’une véritable envie de savoir se cache derrière cette interrogation. En fait, j’ai toujours eu envie de tester ce genre de blond (= le blond platine) sur moi/ma peau/mes cheveux. Jamais je n’avais pu faire cette expérience avec des rajouts / tissages / extensions car 1. je trouve que ça fait tout de suite très cheap / 2. on aurait immédiatement grillé l’effet racine. Du coup ce n’était plus qu’une question de temps avant que je me lance. D’ailleurs je vous parlais déjà de mon envie dans cette vidéo l’année dernière, après ma première décoloration au Bal des Créateurs:

Niveau inspirations, je vous invite à consulter mon précédent article sur le sujet :)

 

Chez qui es-tu allée ?
Pour passer de mon châtain méché à ce blond platine, mon choix s’est porté sur le salon Cazance, à Genève. Mon critère numéro 1 était de trouver un salon proposant la technologie Olaplex (je vous expliquerai pourquoi un peu plus bas): quand j’ai vu que Cazance diposait de ces produits, je n’ai pas hésité une seconde car j’avais déjà une excellente image de ce salon, reconnu notamment dans le domaine de la pose d’extensions (Great Lengths) mais aussi pour l’ensemble de ses prestations beauté haut de gamme (manucure, extensions de cils, soins du corps…). Pour tout vous dire, le jour de mes recherches, ce post s’affichait fièrement sur leur page facebook, j’étais donc plutôt convaincue !

J’ai d’abord pris contact avec Cazance via Facebook (vous obtenez généralement une réponse dans l’heure, que ce soit pour une demande d’info ou pour booker un rendez-vous): après avoir expliqué mon désir de décolorer mes bouclettes, on m’a invitée à passer au salon pour établir un diagnostic. Je m’y suis donc rendue le soir-même, une technicienne est venue analyse mes cheveux et écouter ma requête et le rendez-vous était pris pour la semaine suivante ;)

 

Combien ça coûte ?
Je vous parle de ça tout de suite car, en plus d’être une question qui soit souvent revenue, il faut surtout savoir que le prix dépend complètement de vos cheveux: on ne décolore pas de la même façon des cheveux longs, des cheveux courts, des cheveux afro, des cheveux fins, des cheveux vierges, des cheveux déjà traités chimiquement… Pas mal de facteurs sont à prendre en compte ! Ainsi, un devis précis ne pourra vous être proposé qu’après être allée faire établir le fameux diagnostic capillaire ;)

 

Comment ça s’est passé ?
Très bien… par contre, c’était long (mais ça, vous vous en doutiez !).
Pour le coup je pense avoir été la cliente la plus casse-c******* de la Terre puisque j’avais rendez-vous à 18h… sachant qu’il aura fallu près de sept heures pour préparer / décolorer / soigner / coiffer mes cheveux, je vous laisse faire le calcul… AHHHHHHH !!!

Amélie a d’abord procédé à un lissage au fer de mes cheveux pour plus de précision (important lorsque l’on souhaite une décoloration totale et pas juste des mèches…) avant d’appliquer le mélange sur mes longueurs (enfin, mes « mi-longueurs », c’est-à-dire mes repousses de cheveux sans précédentes mèches décolorées).

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned-cazance-geneve4
Je ne sais pas trop ce qui se passait dans ma tête au moment où j’ai pris cette photo… LOL

Puis on s’est attaquées aux pointes et, après un premier rinçage, on a procédé à l’application du mix décolorant sur mes racines: ça mousse et ça picote un peu mais rien de bien méchant !

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises

Juste après le rinçage « final », j’ai dû garder une joyeuse mixture violette sur la tête encore quelques temps, histoire de faire disparaître le jaune de la décoloration, très Sangoku.

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned-cazance-geneve2

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned-cazance-geneve3

Il serait vraiment dommage de ne pas préciser qu’il était à peu près minuit lorsque j’ai pris cette photo: Cazance est un salon très ouvert sur l’extérieur et je peux vous dire que quand on est la seule cliente présente dans la seule enseigne ouverte et bien illuminée à une heure pareille, vous pouvez faire très peur aux passants (petite dédicace au groupe de jeunes ayant évoquer Alien à ma vue). On a ensuite rincé le produit violet (je crois avoir déjà parlé de « rinçage final » mais en fait il y en a eu tellement que je m’y perds un peu ahah !) et brushingué rapidement ma touffe…

Je ne peux pas résister au plaisir de partager avec vous cet instant.

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned-cazance-geneve
« Et si je partais comme ça finalement ? »

On m’a ensuite appliqué un soin (ou deux ? ça y est je ne me souviens plus !), avant de procéder au styling final qui donnait donc à peu près ça…

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned5

Au niveau du résultat, j’étais ravie car Amélie m’avait dit qu’elle ne pensait pas pouvoir tirer la décoloration vers un blond très clair… et elle a réussi à me donner le platine exact que je souhaitais ! J’ai demandé à ce qu’on colore dès la racine car j’avais envie d’un effet un peu fantastique… When Daenerys meets Missandei !

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-rootsCette photo est horrible, on dirait un crâne de petit vieux, mais au moins on voit qu’aucun cheveu n’a résisté à l’appel du blond ;)

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned-rootsTrès Legolas cette photo.

On remarque que mes pointes sont d’un blond légèrement différents: comme celles-ci étaient déjà fragilisées par les dernières mèches que j’avais faites chez Jennifer Tasset à Chambéry, pour protéger mes cheveux, Amélie n’a pas laissé poser le produit aussi longtemps sur celles-ci, d’où l’effet un peu nuancé sur les longueurs ;)

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned3

 

Olaplex, c’est quoi ?
Comme je vous l’expliquais en début d’article, je souhaitais faire ma décoloration en combinant le procédé avec la technologie Olaplex. Olaplex est un traitement qui peut s’ajouter à quasiment n’importe quel traitement chimique des cheveux (coloration, décoloration…) et qui permet de réduire considérablement la casse.

Pour vous la faire courte, c’est ce que le coiffeur de Kim Kardashian (ma grande copine !) a utilisé sur sa chevelure pour la faire passer du brun au blond platine lors de la dernière Fashion Week.

Kim-Kardashian-Hair-Transformation

Olaplex a donc été utilisé tout au long du process de ma décoloration (il « suffit » d’ajouter le produit à ceux habituellement utilisés).

 

Quel effet a eu Olaplex sur tes boucles ?
J’avoue que c’était un peu le flip au moment du dernier rinçage car mes cheveux étaient radicalement différents (en termes de couleurs, de texture, de sensation au toucher…) et, surtout, je trouvais mes boucles très détendues… Heureusement, elles ont fini par se redessiner (je les ai aussi pas mal froissées sous le diffuseur pour les aider). Puis, au fur et à mesure des shampoings les jours suivants, j’ai retrouvé des boucles quasiment identiques à celles que j’avais avant ma décoloration ;)

 

Dans quel état sont tes cheveux aujourd’hui ?
J’avoue avoir été clairement bluffée par Olaplex dès les premiers instants: aucun cheveu n’est tombé après ma décoloration au salon (du rinçage jusqu’au séchage au diffuseur, alors que mes cheveux ont quand même toujours eu une grosse tendance à casser facilement). Aussi étonnant que cela puisse paraître, mes cheveux étaient plus épais, plus forts et plus volumineux que jamais (je m’attendais à l’effet inverse), comme en témoignent ces photos prises quelques jours après ma décoloration:

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned

Néanmoins (et c’est là que ça se gâte un petit peu), cette impression de santé s’est estompée après le premier mois (malgré le fait que je continuais le traitement Olaplex à la maison avec le produit exprès): mes cheveux sont de nouveau très fragiles et beaucoup sont tombés, surtout à l’arrière (je suis loin d’être chauve hein, mais certains n’ont pas tenu le choc finalement). La photo ci-dessous montre bien que mes pointes sont un peu moins « pleines » et plus clairsemées qu’avant…

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum6

 

Je ne saurais trop expliquer d’où est venue ce changement, je me rappelle juste que je voyageais pas mal à ce moment et que je n’avais pas spécialement eu le temps de prendre vraiment soin de mes cheveux… mais j’imagine que les frottements sont également très « dangereux » sur des cheveux fragilisés (je pense notamment à ceux contre la taie d’oreiller, sur l’appuie-tête d’une voiture etc).

Une décoloration demande de toute façon des SOINS constants et je me suis bien rendue compte qu’un premier manquement peut être « fatal » (façon de parler !). Je comprends mieux pourquoi beaucoup de filles se retrouvent ensuite obligées de couper leurs cheveux courts après ce genre d’expérience. Pour autant je ne me sens pas désespérée, mais j’avoue que je soigne / hydrate / chouchoute mes cheveux DÈS que je le peux !

Dans tous les cas, les coiffeuses de chez Cazance savent recommander le traitement le plus approprié pour obtenir le résultat souhaité et aussi pour garder vos cheveux sains !

 

Quelle est ta nouvelle routine ?
J’utilisais au départ uniquement le soin Olaplex environ un shampoing sur deux mais j’ai rapidement trouvé que ce n’était pas suffisant… Du coup j’ai testé énormément de petites choses ces dernières semaines et, à ma grande surprise, les soins qui ont le mieux fonctionné sont les… traitements « maison » !!! Je suis devenue une grande fan des bains d’huiles avant-shampoing, mais aussi des masques naturels (ex: avocat – oeuf – huile d’olive). Je les trouve beaucoup plus efficaces que pas mal d’autres masques que j’avais l’habitude d’utiliser jusqu’à présent… L’huile de coco peut littéralement SAUVER les cheveux ultra fragilisés par les décolorations ! J’en applique partout (du cuir chevelu jusqu’aux pointes) et je laisse poser un max de temps avant ou après shampoing (parfois plusieurs journées durant après m’être fait un bun ou avoir protégé ma touffe avec un foulard).

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned-routine

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned-routine2

Pour maintenir mon blond, je ne jure toujours que par le « soin nuanceur de couleur » de Christophe Robin qui neutralise en quelques minutes tous les reflets dégueu (mais attention à ne pas laisser poser trop longtemps… au risque de vous retrouver avec des mèches bleues… ça m’est arrivé plusieurs fois ahaha !). Ce produit est cher mais est vraiment le meilleur à mes yeux !

[show_shopthepost_widget id= »1633427″]

Enfin, concernant les produits de coiffage, je suis restée fidèle à la gamme Bb. Curls de Bumble & Bumble (revue complète à lire ici), à savoir que je n’utilise plus que deux produits: l’après-shampoing sur-mesure (que j’utilise en leave-in) et le gel-huile ;)

[show_shopthepost_widget id= »1633435″]

 

Bilan: si c’était à refaire..?
Même si tout cela n’est pas de tout repos, je suis archi contente d’avoir sauté le pas ! J’adore ma nouvelle couleur et le peps que celle-ci apporte à mes bouclettes (et à mon style en général !). La couleur est très facile à gérer (un coup de masque bleu une fois de temps en temps et c’est réglé), c’est vraiment la question de la nutrition/réparation du cheveux qui occupe la majeure partie de mon temps maintenant (j’avais déjà des cheveux secs à la base donc même si Olaplex a très bien fonctionné, l’effet a fini par s’estomper et c’est là qu’il ne faut pas se laisser aller à la négligence !). Il n’empêche que, si c’était à refaire, je le referai mille fois !! Je tenterais peut-être simplement de saturer mes cheveux d’huile de coco la veille de la décoloration (j’ai lu que cela pouvait encore plus bloquer les effets négatifs de la transformation chimique…).

Pour l’avoir lu une bonne dizaine de fois sur le web (je continue de me documenter ahah !), on se retrouve quasiment toujours contrainte de faire un compromis sur la longueur après une décoloration: les pointes prennent cher, il vaut donc mieux vite se débarrasser de quelques cm endommagés pour ne pas que la casse remonte sur la partie plus saine ! C’est donc ce que j’ai fait :)

Enfin, je retournerai très probablement chez Cazance: ce salon est vraiment topissime, les coiffeuses sont brillantes, très très à l’écoute et d’une gentillesse rare.

 

C’est quoi la suite ?
Je n’ai pas la moindre idée de si je serai toujours blonde pour mon mariage (je vous jure que c’est vrai, personne ne me croit quand je le dis…). Je n’ai pas envie d’avoir fait tous ces efforts « pour rien » et de repasser au brun aussi rapidement… Je n’ai pas non plus envie de profiter de ma base ultra claire pour tenter des délires gris ou pastel comme on voit partout, ce n’est pas quelque chose qui m’attire vraiment pour le moment. Je pense me tourner très vite vers une coiffure protectrice (surtout avec l’arrivée de l’été, la plage, le sable, le vent abîment déjà beaucoup mes cheveux en temps normal alors cette année ça va être la folie…!), sans doute un crochet braids (brun, en accord avec mes 2cm de racines brunes !), histoire de laisser mes bouclettes blondes se reposer un peu :)

 

Voilà voilà, j’espère n’avoir rien oublié, n’hésitez pas à partager vos expériences ou vos questions dans les commentaires, c’est toujours très enrichissant ;) à très vite !