Mes 12 favoris pour maman et bébé (et quelques trucs complètement inutiles !).

J’ai eu beau me dire que “je n’achèterai que l’essentiel”, je me suis bien évidemment laissée séduire par les sirènes du marketing et autres recommandations de mamans du web. Parfois pour le meilleur, et aussi quelque fois pour le pire. Petit florilège de ce que j’ai vraiment ADORÉ (pour moi, mais aussi pour bébé !) et de ces trucs que je n’aurais jamais dû acheter… en espérant vous être utile :)

1. Trouvez-vous votre crème hydratante sauveuse de vie (de la maternité aux mois qui suivront) ! Il y a fort à parier que vous n’aurez pas énormément de temps à consacrer aux soins (du moins, aux vôtres…) et encore moins aux mises en beauté. Or, comme l’idée n’est pas non plus de se laisser tomber en ruines, je vous suggère grandement de dénicher celle qui deviendra l’essentiel de votre routine, qui remplacera votre makeup (pas besoin quand on a une peau nickel) et redonnera un petit coup de pep’s à votre par temps de mou. Perso, j’ai adoré (et j’adore toujours) la crème Hydra-Essentiel de Clarins.

2. Pas vraiment un produit ni un service, plutôt un petit conseil tout simple (auquel je ne prêtais pas beaucoup d’importance): prenez À BLOC de photos / vidéos ! Mitraillez comme pas possible, même ces moments dans lesquels vous serez loin d’être au top (de toute façon, ça n’arrivera probablement pas vu le contexte ahah !). Capturez votre chambre à la mat’, filmez les premiers moments avec bébé dans vos bras (même s’il ne se passe “rien”), immortalisez sa petite bouille chaque jour (elle change SI vite !), enregistrez ses premiers bruits… Bref, profitez de la technologie pour vous construire ces souvenirs si importants (mais ne restez pas non plus sur votre téléphone) ! Ne vous dites pas que vous ferez “des belles photos” quand “vous aurez le temps” ou “avec un pro”, ce ne sont pas celles-ci qui comptent. Les plus importantes seront celles de “la vraie vie”, celles que vous regarderez en vous disant “Olala, tu te rappelles, il bavait tout le temps“, “J’avais oublié comme il était chevelu !“, “C’est dingue comme j’en pouvais plus ce jour-là !” etc.

3. Ma gaine Belly Bandit Original: portée à peine quelques heures après mon accouchement, elle m’a permis de me sentir soutenue très rapidement (sachant qu’on a zéro force abdominale et a priori souvent des douleurs dans cette zone et plus bas…), de “remettre en place” mes organes très rapidement (selon les dires des sages-femmes qui me suivaient) et de retrouver un ventre “plat” (tout est relatif hein) beaucoup plus rapidement.

4. Un porte-bébé de ouf (à savoir qu’il me tenait à cœur de vivre ma maternité sans poussette – pour moi, c’était un peu l’objet de l’enfer, encombrant, qui emmerde tout le monde en ville, pas pratique avec un chien, bref, il était hors de question d’en acheter une… mais ça, c’était avant la canicule). Pour autant, je ne regrette pas ce modèle d’Artipoppe (qui coûte clairement une blinde, et uniquement pour le style). Je ne recommande pas spécialement cette marque (il en existe d’autres aussi bien, aussi confortables pour bébé, pour beaucoup moins cher), mais j’avais vraiment envie d’un truc beau, pour prendre plaisir à l’associer à mes tenues, et donc le porter tous les jours. Mission réussie.

Porte-bébé Artipoppe Zeitgest

5. Vinted, vinted et encore vinted ! C’est simple, j’ai acheté l’intégralité des vêtements de mon fils (de zéro à 6 mois) sur la plateforme, avant même sa naissance. Une panoplie de bodies, pyjamas, petits ensembles et autres vestes, que je choisissais la plupart du temps neufs et étiquetés (je choisissais ce critère en général) et souvent en lot (il suffit de trouver une vintie qui a les mêmes goûts que vous !). En plus de faire d’ÉNORMES économies (plus de mille euros si on compare aux prix du commerce), ça fait tellement plaisir de réutiliser ce qui existe déjà.

Couverture des rêves Aden + Anaïs – Tapis Maisons du monde

6. Un nid d’ange à la fois confortable et résistant. Gros kiff pour ce magnifique modèle en wax, à la base pour que bébé dorme dedans occasionnellement… Finalement, il s’y est senti tellement bien que c’est devenu son cocon pendant les deux premiers mois: non seulement mon fils y était bien au chaud et rassuré, mais en plus ce truc était super pratique pour transporter bébé sans le réveiller, ou pour faire petit lit d’appoint !

Nid d’ange Sevira Kids

7. Dans la même veine, je collectionne les langes. Le genre de trucs dont on ne connaît absolument pas l’utilité avant d’avoir eu un bébé, et qui dépanne environ 12.000 fois par jour une fois qu’il est arrivé: pour faire office de couverture, essuyer les reflux, protéger du soleil, couvrir un matelas à langer… Je confirme que les meilleurs sont les Aden + Anais (tellement doux, jolis et résistants), néanmoins, je ne recommande pas forcément la taille “maxi” que je trouve finalement assez encombrante (ça traîne par terre et prend beaucoup de place dans un sac).

8. Une jolie déco, originale et durable, pour la chambre de bébé. Mon mari et moi sommes tous les deux des amoureux des animaux et de la nature, nous avons donc opté pour une ambiance très “wildlife” pour notre petit, sans trop de surprise. Là aussi, nous avons préféré nous tourner vers des meubles d’occasion (lit ancien, commode, armoire…) que nous avons relookés (et désinfectés aussi, vous me connaissez maintenant LOL) nous-mêmes.

Suspension en bambou et pouf La Redoute – Suspension murale en macramé Etsy – Affiche “Welcome To The Jungle” Desenio – Descente de lit en peau de mouton

Notre grande commode à tiroirs par exemple (TELLEMENT PRATIQUES CES TIROIRS D’AILLEURS), c’est la fameuse Hemnes Ikea que nous avons revernie et dont nous avons changé les boutons. Rien de sorcier, mais l’effet est plutôt chaleureux, non ?

Et pour les affiches au mur, j’aime toujours autant la sélection de posters pour enfants de Desenio !

Affiches “Animal Alphabet” et “Vintage Monkey” + cadres Desenio – Matelas à langer Lilikim
Affiche “Welcome To The Jungle” Desenio – Peluche croco Done by Deer

9. Pour les repas (qui se limitent pour le moment au lait artificiel), j’ai, comme beaucoup de mamans, testé plusieurs marques. Ma préférée est Suavinex, pas donnée mais fait clairement ses preuves (aucune fuite, pas de colique, faciles à laver, jolis…). Et pour les bibs “on the go”, je recommande mille fois les petits compartiments doseurs à trimballer partout (il suffit d’en remplir quelques uns et d’avoir des biberons d’eau avec vous !).

10. Et parce que l’hygiène et la santé de bébé sont primordiales, nous avons testé plusieurs choses là aussi. Pour les couches par exemple, je retiens trois marques (toutes plutôt clean: sans lotion, chlore, parfum…) avec lesquelles nous n’avons jamais eu de fuites. Pingo tout d’abord (écologiques et biodégradables !), mais aussi les couches Tamboor (marque propriétaire Orchestra, certifiées PEFC) et enfin Harmonie de Pampers (conçues avec des ingrédients d’origine végétale). Si chacune ont leurs avantages et leurs inconvénients propres (prix, réseau de distribution…), je suis à peu près certaine que vous ne rencontrerez pas de problème avec celles-ci.

Je n’ai malheureusement pas réussi à passer aux couches lavables… alors je me rattrape en utilisant des carrés de coton lavables en bambou pour le nettoyer (à l’eau ou au liniment), plutôt que des lingettes. Et lorsque ces dernières sont vraiment indispensables, c’est pour les marques Waterwipes ou plus récemment Rascal & Friends que je craque.

Un autre truc qui dépanne bien aussi: les parfums bébé. Beaucoup de marques en proposent (je vous avais parlé de celui de l’Occitane qui sent divinement bon et que je porte moi-même maintenant !): très pratiques à pulvériser en urgence sur les fringues de bébé quand il vient de se vomir dessus et qu’on n’a pas le temps de le changer (hé ouais, ça arrive, j’ai pas honte de le dire LOL).

11. Pour le bain, nous avons opté pour la baignoire Flexi de Stokke (se plie très facilement et prend zéro place dans la salle de bains, dans le coffre etc.) à associer avec une jolie cape (parfaites pour enrober bébé, de la tête aux pieds et en un mouvement) pour un moment de bain réussi et sans pleurs ;)

12. Et pour terminer cette liste de favoris, deux accessoires un poil “gadgets” mais qui sont finalement bien utiles: l’attache-tétine (vous comprendrez vous-même pourquoi c’est indispensable..!) et aussi le rétroviseur pour siège-arrière (bien pratique pour surveiller bébé en toute sécurité sur la route).

Place maintenant aux articles dont vous pourrez, à mon sens, complètement vous passer (présentés un peu en vrac, parce que bon, j’ai plus le temps pour développer pour des trucs qui servent à rien !): la taille “naissance” (achetez du 1 mois directement, vous ne verrez quasi aucune différence et ça durera plus longtemps… encore que, mon fils était habillé en 3 mois à la maternité), le chauffe-biberon (bébé s’est très bien fait à l’eau d’Evian à température ambiante !), les meubles à usage réduit ou temporaire (exemple, la table à langer… pourquoi acheter un meuble dédié quand vous pouvez faire ça sur une commode ? et en plus vous êtes libres de choisir la hauteur qui vous convient, important pour les couples de “grands” comme nous !), le sac à langer (n’importe quel grand sac fera très bien l’affaire en fait, et en plus il sera plus joli ahah !), les cosmétiques pour bébé (chez nous, ça tourne à l’eau, au lait pour le corps Weleda et à l’eau de fleur d’oranger pour le visage !).

Et vous, quels sont vos indispensables de maternité, puériculture etc. ? Y a-t-il beaucoup d’articles que vous regrettez d’avoir achetés ?

Article réalisé en collaboration avec Desenio

Décolorer ses cheveux afro naturels en blond platine (je vous dis TOUT !).

ENFIN ! Le voilà, l’article “cheveux” le plus attendu de l’année ! Ahaha ! Celui dans lequel je vous dis tout, absolument TOUT (enfin, je crois) sur ma dernière aventure capillaire, celle de la décoloration (extrême) !

Je propose d’aborder chaque point sous forme de questions: j’ai moins ce sentiment de monologue permanent et et je me donne aussi l’impression de faire l’interview du siècle devant une foultitude de frisées impatientes.

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned2

POURQUOI as-tu fait ça ?
Au risque de vous décevoir, et même si je porte très souvent de grosses lunettes de soleil, je ne suis pas une inconditionnelle de Polnareff.
Ceci dit, et parce qu’il s’agit là d’une des questions qui m’a été la plus posée ces dernières semaines, je vais tâcher d’y répondre un peu plus sérieusement. J’avoue ne pas savoir si ce “MAIS POURQUOI ?” est à prendre comme un “Tu n’aurais jamais dû faire ça !” ou plutôt comme un “Je suis sincèrement intéressée par la raison d’un tel acte de folie“… Par souci d’efficacité, je vais considérer qu’une véritable envie de savoir se cache derrière cette interrogation. En fait, j’ai toujours eu envie de tester ce genre de blond (= le blond platine) sur moi/ma peau/mes cheveux. Jamais je n’avais pu faire cette expérience avec des rajouts / tissages / extensions car 1. je trouve que ça fait tout de suite très cheap / 2. on aurait immédiatement grillé l’effet racine. Du coup ce n’était plus qu’une question de temps avant que je me lance. D’ailleurs je vous parlais déjà de mon envie dans cette vidéo l’année dernière, après ma première décoloration au Bal des Créateurs:

Niveau inspirations, je vous invite à consulter mon précédent article sur le sujet :)

 

Chez qui es-tu allée ?
Pour passer de mon châtain méché à ce blond platine, mon choix s’est porté sur le salon Cazance, à Genève. Mon critère numéro 1 était de trouver un salon proposant la technologie Olaplex (je vous expliquerai pourquoi un peu plus bas): quand j’ai vu que Cazance diposait de ces produits, je n’ai pas hésité une seconde car j’avais déjà une excellente image de ce salon, reconnu notamment dans le domaine de la pose d’extensions (Great Lengths) mais aussi pour l’ensemble de ses prestations beauté haut de gamme (manucure, extensions de cils, soins du corps…). Pour tout vous dire, le jour de mes recherches, ce post s’affichait fièrement sur leur page facebook, j’étais donc plutôt convaincue !

J’ai d’abord pris contact avec Cazance via Facebook (vous obtenez généralement une réponse dans l’heure, que ce soit pour une demande d’info ou pour booker un rendez-vous): après avoir expliqué mon désir de décolorer mes bouclettes, on m’a invitée à passer au salon pour établir un diagnostic. Je m’y suis donc rendue le soir-même, une technicienne est venue analyse mes cheveux et écouter ma requête et le rendez-vous était pris pour la semaine suivante ;)

 

Combien ça coûte ?
Je vous parle de ça tout de suite car, en plus d’être une question qui soit souvent revenue, il faut surtout savoir que le prix dépend complètement de vos cheveux: on ne décolore pas de la même façon des cheveux longs, des cheveux courts, des cheveux afro, des cheveux fins, des cheveux vierges, des cheveux déjà traités chimiquement… Pas mal de facteurs sont à prendre en compte ! Ainsi, un devis précis ne pourra vous être proposé qu’après être allée faire établir le fameux diagnostic capillaire ;)

 

Comment ça s’est passé ?
Très bien… par contre, c’était long (mais ça, vous vous en doutiez !).
Pour le coup je pense avoir été la cliente la plus casse-c******* de la Terre puisque j’avais rendez-vous à 18h… sachant qu’il aura fallu près de sept heures pour préparer / décolorer / soigner / coiffer mes cheveux, je vous laisse faire le calcul… AHHHHHHH !!!

Amélie a d’abord procédé à un lissage au fer de mes cheveux pour plus de précision (important lorsque l’on souhaite une décoloration totale et pas juste des mèches…) avant d’appliquer le mélange sur mes longueurs (enfin, mes “mi-longueurs”, c’est-à-dire mes repousses de cheveux sans précédentes mèches décolorées).

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned-cazance-geneve4
Je ne sais pas trop ce qui se passait dans ma tête au moment où j’ai pris cette photo… LOL

Puis on s’est attaquées aux pointes et, après un premier rinçage, on a procédé à l’application du mix décolorant sur mes racines: ça mousse et ça picote un peu mais rien de bien méchant !

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises

Juste après le rinçage “final”, j’ai dû garder une joyeuse mixture violette sur la tête encore quelques temps, histoire de faire disparaître le jaune de la décoloration, très Sangoku.

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned-cazance-geneve2

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned-cazance-geneve3

Il serait vraiment dommage de ne pas préciser qu’il était à peu près minuit lorsque j’ai pris cette photo: Cazance est un salon très ouvert sur l’extérieur et je peux vous dire que quand on est la seule cliente présente dans la seule enseigne ouverte et bien illuminée à une heure pareille, vous pouvez faire très peur aux passants (petite dédicace au groupe de jeunes ayant évoquer Alien à ma vue). On a ensuite rincé le produit violet (je crois avoir déjà parlé de “rinçage final” mais en fait il y en a eu tellement que je m’y perds un peu ahah !) et brushingué rapidement ma touffe…

Je ne peux pas résister au plaisir de partager avec vous cet instant.

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned-cazance-geneve
“Et si je partais comme ça finalement ?”

On m’a ensuite appliqué un soin (ou deux ? ça y est je ne me souviens plus !), avant de procéder au styling final qui donnait donc à peu près ça…

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned5

Au niveau du résultat, j’étais ravie car Amélie m’avait dit qu’elle ne pensait pas pouvoir tirer la décoloration vers un blond très clair… et elle a réussi à me donner le platine exact que je souhaitais ! J’ai demandé à ce qu’on colore dès la racine car j’avais envie d’un effet un peu fantastique… When Daenerys meets Missandei !

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-rootsCette photo est horrible, on dirait un crâne de petit vieux, mais au moins on voit qu’aucun cheveu n’a résisté à l’appel du blond ;)

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned-rootsTrès Legolas cette photo.

On remarque que mes pointes sont d’un blond légèrement différents: comme celles-ci étaient déjà fragilisées par les dernières mèches que j’avais faites chez Jennifer Tasset à Chambéry, pour protéger mes cheveux, Amélie n’a pas laissé poser le produit aussi longtemps sur celles-ci, d’où l’effet un peu nuancé sur les longueurs ;)

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned3

 

Olaplex, c’est quoi ?
Comme je vous l’expliquais en début d’article, je souhaitais faire ma décoloration en combinant le procédé avec la technologie Olaplex. Olaplex est un traitement qui peut s’ajouter à quasiment n’importe quel traitement chimique des cheveux (coloration, décoloration…) et qui permet de réduire considérablement la casse.

Pour vous la faire courte, c’est ce que le coiffeur de Kim Kardashian (ma grande copine !) a utilisé sur sa chevelure pour la faire passer du brun au blond platine lors de la dernière Fashion Week.

Kim-Kardashian-Hair-Transformation

Olaplex a donc été utilisé tout au long du process de ma décoloration (il “suffit” d’ajouter le produit à ceux habituellement utilisés).

 

Quel effet a eu Olaplex sur tes boucles ?
J’avoue que c’était un peu le flip au moment du dernier rinçage car mes cheveux étaient radicalement différents (en termes de couleurs, de texture, de sensation au toucher…) et, surtout, je trouvais mes boucles très détendues… Heureusement, elles ont fini par se redessiner (je les ai aussi pas mal froissées sous le diffuseur pour les aider). Puis, au fur et à mesure des shampoings les jours suivants, j’ai retrouvé des boucles quasiment identiques à celles que j’avais avant ma décoloration ;)

 

Dans quel état sont tes cheveux aujourd’hui ?
J’avoue avoir été clairement bluffée par Olaplex dès les premiers instants: aucun cheveu n’est tombé après ma décoloration au salon (du rinçage jusqu’au séchage au diffuseur, alors que mes cheveux ont quand même toujours eu une grosse tendance à casser facilement). Aussi étonnant que cela puisse paraître, mes cheveux étaient plus épais, plus forts et plus volumineux que jamais (je m’attendais à l’effet inverse), comme en témoignent ces photos prises quelques jours après ma décoloration:

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned

Néanmoins (et c’est là que ça se gâte un petit peu), cette impression de santé s’est estompée après le premier mois (malgré le fait que je continuais le traitement Olaplex à la maison avec le produit exprès): mes cheveux sont de nouveau très fragiles et beaucoup sont tombés, surtout à l’arrière (je suis loin d’être chauve hein, mais certains n’ont pas tenu le choc finalement). La photo ci-dessous montre bien que mes pointes sont un peu moins “pleines” et plus clairsemées qu’avant…

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum6

 

Je ne saurais trop expliquer d’où est venue ce changement, je me rappelle juste que je voyageais pas mal à ce moment et que je n’avais pas spécialement eu le temps de prendre vraiment soin de mes cheveux… mais j’imagine que les frottements sont également très “dangereux” sur des cheveux fragilisés (je pense notamment à ceux contre la taie d’oreiller, sur l’appuie-tête d’une voiture etc).

Une décoloration demande de toute façon des SOINS constants et je me suis bien rendue compte qu’un premier manquement peut être “fatal” (façon de parler !). Je comprends mieux pourquoi beaucoup de filles se retrouvent ensuite obligées de couper leurs cheveux courts après ce genre d’expérience. Pour autant je ne me sens pas désespérée, mais j’avoue que je soigne / hydrate / chouchoute mes cheveux DÈS que je le peux !

Dans tous les cas, les coiffeuses de chez Cazance savent recommander le traitement le plus approprié pour obtenir le résultat souhaité et aussi pour garder vos cheveux sains !

 

Quelle est ta nouvelle routine ?
J’utilisais au départ uniquement le soin Olaplex environ un shampoing sur deux mais j’ai rapidement trouvé que ce n’était pas suffisant… Du coup j’ai testé énormément de petites choses ces dernières semaines et, à ma grande surprise, les soins qui ont le mieux fonctionné sont les… traitements “maison” !!! Je suis devenue une grande fan des bains d’huiles avant-shampoing, mais aussi des masques naturels (ex: avocat – oeuf – huile d’olive). Je les trouve beaucoup plus efficaces que pas mal d’autres masques que j’avais l’habitude d’utiliser jusqu’à présent… L’huile de coco peut littéralement SAUVER les cheveux ultra fragilisés par les décolorations ! J’en applique partout (du cuir chevelu jusqu’aux pointes) et je laisse poser un max de temps avant ou après shampoing (parfois plusieurs journées durant après m’être fait un bun ou avoir protégé ma touffe avec un foulard).

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned-routine

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned-routine2

Pour maintenir mon blond, je ne jure toujours que par le “soin nuanceur de couleur” de Christophe Robin qui neutralise en quelques minutes tous les reflets dégueu (mais attention à ne pas laisser poser trop longtemps… au risque de vous retrouver avec des mèches bleues… ça m’est arrivé plusieurs fois ahaha !). Ce produit est cher mais est vraiment le meilleur à mes yeux !

Enfin, concernant les produits de coiffage, je suis restée fidèle à la gamme Bb. Curls de Bumble & Bumble (revue complète à lire ici), à savoir que je n’utilise plus que deux produits: l’après-shampoing sur-mesure (que j’utilise en leave-in) et le gel-huile ;)

 

Bilan: si c’était à refaire..?
Même si tout cela n’est pas de tout repos, je suis archi contente d’avoir sauté le pas ! J’adore ma nouvelle couleur et le peps que celle-ci apporte à mes bouclettes (et à mon style en général !). La couleur est très facile à gérer (un coup de masque bleu une fois de temps en temps et c’est réglé), c’est vraiment la question de la nutrition/réparation du cheveux qui occupe la majeure partie de mon temps maintenant (j’avais déjà des cheveux secs à la base donc même si Olaplex a très bien fonctionné, l’effet a fini par s’estomper et c’est là qu’il ne faut pas se laisser aller à la négligence !). Il n’empêche que, si c’était à refaire, je le referai mille fois !! Je tenterais peut-être simplement de saturer mes cheveux d’huile de coco la veille de la décoloration (j’ai lu que cela pouvait encore plus bloquer les effets négatifs de la transformation chimique…).

Pour l’avoir lu une bonne dizaine de fois sur le web (je continue de me documenter ahah !), on se retrouve quasiment toujours contrainte de faire un compromis sur la longueur après une décoloration: les pointes prennent cher, il vaut donc mieux vite se débarrasser de quelques cm endommagés pour ne pas que la casse remonte sur la partie plus saine ! C’est donc ce que j’ai fait :)

Enfin, je retournerai très probablement chez Cazance: ce salon est vraiment topissime, les coiffeuses sont brillantes, très très à l’écoute et d’une gentillesse rare.

 

C’est quoi la suite ?
Je n’ai pas la moindre idée de si je serai toujours blonde pour mon mariage (je vous jure que c’est vrai, personne ne me croit quand je le dis…). Je n’ai pas envie d’avoir fait tous ces efforts “pour rien” et de repasser au brun aussi rapidement… Je n’ai pas non plus envie de profiter de ma base ultra claire pour tenter des délires gris ou pastel comme on voit partout, ce n’est pas quelque chose qui m’attire vraiment pour le moment. Je pense me tourner très vite vers une coiffure protectrice (surtout avec l’arrivée de l’été, la plage, le sable, le vent abîment déjà beaucoup mes cheveux en temps normal alors cette année ça va être la folie…!), sans doute un crochet braids (brun, en accord avec mes 2cm de racines brunes !), histoire de laisser mes bouclettes blondes se reposer un peu :)

 

Voilà voilà, j’espère n’avoir rien oublié, n’hésitez pas à partager vos expériences ou vos questions dans les commentaires, c’est toujours très enrichissant ;) à très vite !

1 2 3 4 13