« Le mariage est une longue conversation qui semble toujours trop brève »

Le dix-sept septembre dernier (en toutes lettres, comme sur les chèques ou les papiers de notaires, ça mérite au moins tout ça de solennité), je vivais le plus beau jour de ma vie.

mercredie-blog-mode-mariage-arthur-degorce-la-belle-histoire-video-videaste-wedding-teaser-emotional

Entendez bien, il y a encore quelques jours, j’aurais été la première à me foutre de la gueule de toute personne qualifiant son mariage de la sorte. Et pourtant, j’ai beau le tourner dans TOUS les sens, imaginer toutes les situations possibles, toutes les joies potentielles qui me tomberont sans doute dessus un de ces quatre… je ne vois PAS comment une journée pourrait être plus belle, plus entraînante, plus réussie que celle que j’ai vécue. Que nous avons vécue. Si bien que, depuis une semaine, je me réveille chaque matin avec l’angoisse d’oublier progressivement les petits détails qui, mis bout à bout, ont contribué à porter cette incroyable journée de septembre.

(c’est là que je me dis « b**** de ****** MERCI Arthur ! ». Merci d’avoir su capturer tout ça et d’en avoir fait quelque chose d’au moins aussi fou que ce qui nous est arrivé…)

Ce film est une pure merveille (le fait que je sois dedans n’est pas un critère de jugement valide !). Simplement parce que j’ai beau l’avoir contemplé regardé cinquante plusieurs fois, je parviens toujours à y trouver une nouvelle subtilité, une nouvelle attention, un nouveau détail qui, pour mon plus grand plaisir, ne trouvera de sens que dans mes yeux. C’est mon Inception à moi. Notre inception de couple.

Aujourd’hui je me remémore, pelle-mêle, mes impressions les plus marquantes.

– La plénitude au samedi matin, chacun de notre côté (Axel et moi n’avons pas passé la nuit précédent le mariage ensemble, à l’ancienne), chacun à prendre un bain, probablement exactement à la même heure, sans le savoir… alors que nous n’en prenons jamais en temps normal.

– Les discours de nos papas, pourtant novices en la matière, qui ont fait fondre en larmes à peu près toutes les tables.

– Les effusions de joie et de gentillesse. Axel et moi étions bien conscients de notre chance d’avoir grandi dans des foyers simples, remplis d’amour, de respect et de générosité… et le fait d’avoir pu partager ces valeurs tout au long du mariage a, je le sais, fait exploser les jauges de bonheur de tout le monde. Quelle bénédiction d’entendre, aujourd’hui encore, nos invités nous « remercier pour ce moment » (dommage que Valérie ait marqué cette référence à tout jamais). Quel plaisir j’ai à y repenser, à me dire que notre extase s’est littéralement déversé sur nous tous.

– Le véritable show offert par notre prêtre. Une décontraction et un esprit de fête qui ont su donner le ton de la journée.

– Les pensées pour nos amis et proches dont l’absence n’était malheureusement pas un choix.

– La gentillesse d’Inna et Fatou.

– L’implication et la volonté de « tout donner » de nos invités. Un hug virtuel phénoménal à Alex, Alexis, Boule, Clem, Elsa, JB, Jess, Juju, Lolo, Margot, Marie, Phil, Soso et Toini, nos témoins et demoiselles d’honneur. Un toast à leurs prestations variées, hors du commun et tellement justes :)

– Ma mémé qui me dit, petit sourire en coin, qu’elle ne s’attendait « vraiment pas à ça« .

– Le mot « grandiose » que je n’avais jusqu’alors jamais prononcé dans la « vraie vie » (allé, je l’avais peut-être lu à haute voix devant toute la classe pendant un cours de Français !), que je n’ai cessé d’employer tout le weekend !

– L’évolution du ressentiment. J’ai été attristée que certaines personnes n’aient pas « fait l’effort » d’être parmi nous. Déçue même. Finalement, aujourd’hui, je suis presque désolée pour elles.

– Le air guitar.

– Ce que signifie « agrandir la famille ». Avoir l’impression d’assister à des retrouvailles… de personnes qui ne s’étaient pourtant jamais rencontrées auparavant ! Entendre ses invités demander « quand est-ce qu’on se refait un truc tous ensemble ? ». La confirmation d’être entourée des meilleures personnes qui soient et, qui dans la plus grande des logiques, ont envie de continuer l’histoire ensemble. J’ai encore du mal à y croire… mais c’est aussi ça, « agrandir la famille ».

– Le rire. La BASE.

– L’intensité de la lumière pendant nos photos. Un coucher de soleil si intense que même mon bouquet ultra vif, paraissait pourtant froid à côté.

– La tendresse inconditionnelle d’une sœur pour son « petit frère ».

– Les trucs qui me paraissaient, il y a quelques jours encore, inimaginables: Margot en talons fins, Marie caressant mon chien sans risquer l’amputation, Jonathan « superbe » en coupe cintrée, ma belle-maman en mode breakdance sur la piste…

– Les remerciements plus que les félicitations.

– Un « T’es trop belle » que je ne pourrai jamais oublier.

– Les milliers de kilomètres parcourus par beaucoup pour être de la partie.

– L’exceptionnelle attention de tous nos « prestataires » (j’utilise vraiment ce mot pour que vous compreniez de qui je parle mais il sonne aujourd’hui presque comme une « insulte », vu les relations nouées avec certains d’entre eux !). Plus particulièrement celle de notre wedding planner Estelle (MC2 mon amour): nous pensions recevoir un « bon coup de main », nous avons gagné une amie.

– Les habits traditionnels éblouissants de mes oncles et tantes maliens.

– L’allure de mon homme.

– Entendre ses proches lancer qu’ils n’avaient jamais assisté à « un mariage pareil !« .

– « Il vaut mieux un bon ami qu’un mauvais frère« , Maman.

– Les huit années de bonheur non-stop passées à côté de mon amoureux, qui affirmait que le mariage n’était vraiment pas « son truc ». Mariage plus vieux…

Voilà les petits loups, ça part un petit peu dans tous les sens mais je voulais vraiment vous raconter tout ça « à chaud »… Je reviendrai avec d’autres articles plus détaillé quant aux préparatifs et au jour J (mais BIEN SÛR qu’on va parler mode et beauté, ahah !). J’ai même une poignée de tips à vous proposer ;)

Avant de vous quitter je voulais vous dire un truc. Partager sa vidéo de mariage n’est pas un acte anodin (j’ai écrit « anodingue » sans le faire exprès… coïncidence ? je ne crois pas). Néanmoins, quand je repense à l’intensité des sentiments ressentis ce jour-ci, impossible de résister ! En fait, la dose de bienveillance reçue me rappelle celle dont vous avez toujours fait preuve à mon égard, ici, sur les réseaux sociaux ou encore dans la « vraie » vie (quand j’ai la chance de vous croiser au café ou le samedi chez IKEA !). JAMAIS, depuis que j’ai commencé ce blog, je ne me suis sentie mal à l’aise, ennuyée ou persécutée. J’ai une chance inouïe de vous avoir « à mes côtés » et d’être, « ici » aussi, entourée de gens tout simplement bien. Aujourd’hui c’est avec une deuxième famille que je partage ce moment très personnel. Alors merci, je vous embrasse tous et toutes affectueusement.

 

Et à mon désormais mari, une « dernière » fois: pour le siècle des siècles, je t’aime.

********** Pour visionner mon mini film de mariage… c’est par ICI ! **********
********** Pour lire mon article « préparatifs et wedding planner »… c’est par ICI ! **********
********** Pour lire mon article « déco »… c’est par ICI ! **********
********** Pour lire mon article « mode et accessoires »… c’est par ICI ! **********
********** Pour lire mes « 20 conseils pour un mariage plus que parfait (que vous ne lirez nulle part ailleurs !) »… c’est par ICI ! **********

Perfect hair and love session <3

Mes enfants, si vous saviez… Si vous saviez tout ce que je suis en train d’expérimenter sur mes cheveux ces temps-ci, je pense que vous pousseriez des hurlements (d’horreur ? de joie ? le temps seul nous le dira !). Une chose est sûre: à partir d’aujourd’hui, il va falloir suivre. Commençons donc par le commencement: il y a quelques semaines, j’ai pris rendez-vous chez Miss Mag (un salon parisien que j’adore, dont je vous avais déjà parlé il y a quelques temps) pour un soin profond et… attention attention… une COUPE ! Oui oui, vous avez bien lu ! Vous connaissiez déjà ma peur panique du coiffeur ? Hé bien celle de la coupe est encore pire (d’où mes routines « pointes » jusqu’à présent très DIY).

Magali a d’abord procédé au soin (le fameux « Tokio Inkarami » dont mes bouclettes raffolent !), avant de s’atteler à la coupe. Ma première crainte fut que celle-ci soit pratiquée sur cheveux lissés (et donc l’angoisse du « trop coupé » une fois bouclé !) mais j’ai très vite été rassurée par Magali qui:
1. a une nature de cheveux pas si éloignée de la mienne (she knows the deal).
2. m’a expliqué avoir très bien compris la « structure » de ma coupe habituelle frisée (mi « boule » mi « champignon », comme j’aime à la définir !) et que celle-ci sera préservée, malgré une base lissée.
3. m’a dit que le travail serai ainsi beaucoup plus précis (et moi, j’aime quand c’est carré !).

WOKAY ! J’achète.

Bilan: quel BONHEUR d’avoir enfin rencontré un coiffeur qui sait ce que « juste les pointes » veut dire ! Aucune perte de ma longueur à la fin de la coupe (malgré pas mal de cheveux jonchant le sol), simplement une chevelure plus fraîche, de la racine jusqu’aux pointes ! Magali m’a également fait découvrir deux produits (disponibles au salon), qui font désormais partie de ma nouvelle routine de soins / coiffage (je vous updaterai prochainement):
– Un sérum CHI (« Deep Brilliance Reflect ») à la protéine de soie qui a effectivement fait briller mes cheveux de mille feux (tout en étant complètement imperceptible au toucher !).
– La « Black Seed Oil » de Kardashian Beauty… qui est juste la meilleure huile que mes cheveux aient jamais goûtée (et vous commencez à me connaître, pour me faire aimer un produit Kardashian il fallait vraiment y aller !! LOL). Si vous ne me croyez pas, je vous invite à lire les reviews de ce produit, toutes plus élogieuses les unes que les autres (et, de toute façon, lorsque vous l’aurez senti, vous n’aurez qu’une envie: l’acheter !).

 

– Bonne nouvelle n°1: si vous recherchez quelqu’un pour avoir le même genre de rendu « boule » que moi, Magali devrait pouvoir vous aider !
– Bonne nouvelle n°2: vous aviez déjà été nombreuses à vous rendre au salon suite à mon premier article… et pour vous faire plaisir, Magali propose de vous accorder 10€ de réduction sur votre prochain soin Tokio (tous les tarifs du salon sont disponibles ici) :)

Grâce à Miss Mag, j’ai aussi pu faire mon shooting « love session » avec un brush du feu de dieu (qui a bien tenu malgré la pluie !). En effet, mon fiancé et moi rencontrions dans la même journée pour la première fois la photographe qui nous fera l’honneur d’immortaliser notre mariage aka La Femme Gribouillage ! Voici donc quelques chouettes photos (qui me permettent par la même occasion de vous montrer à quoi ressemblaient mes cheveux à peine quelques minutes après avoir quitté le salon !).

mercredie-blog-beaute-la-femme-gribouillage-love-session-photographe-mariage-soin-tokio-inkarami-missmag-coiffure

mercredie-blog-beaute-la-femme-gribouillage-love-session-photographe-mariage-soin-tokio-inkarami-missmag-coiffure2

mercredie-blog-beaute-la-femme-gribouillage-love-session-photographe-mariage-soin-tokio-inkarami-missmag-coiffure3

Les jours passant et l’humidité aidant, je me suis ensuite retrouvée avec une sorte de wavy très étonnant

mercredie-blog-mode-cheveux-frises-soin-tokio-inkarami2

Après le premier shampoing, mes bouclettes ont fait leur grand retour, sappées gonflées comme jamais (merci le soin et la nouvelle coupe !):

mercredie-blog-mode-cheveux-frises-soin-tokio-inkarami

Et voilà ! Il ne me reste maintenant plus qu’à vous dire une chose… préparez-vous à une sacrée surprise capillaire de ma part (celles qui savent déjà… chut !!).

Rendez-vous sur mon compte Instagram (@mercredieblog) pour ne pas rater la nouvelle :D

1 2 3 4 6