Elles (et moi), dans l’objectif d’Ernest Piccot.

Cet article a été réalisé en Octobre 2020, alors que le contexte sanitaire laissait présager une éventuelle réouverture des musées. La tenue de l’exposition présentée dans cet article n’étant malheureusement pas garantie, je tenais malgré tout à vous faire profiter de ce que j’ai pu réaliser avec l’aide de la Ville de Carouge et du photographe Samuel Rubio. Et, qui sait, avec un peu de chance vous pourrez peut-être découvrir l’expo à votre tour

Si vous me suivez depuis (suffisamment) longtemps – c’est-à-dire avant l’ère Insta – vous savez que j’ai pas mal évolué niveau photo. Non, bien sûr, je ne parle pas de mon niveau (toujours moyen… chacun son métier !) mais plutôt de la façon dont je prends la pose. Au fil des années (et des rencontres…), la timide que je suis a fini par bien vouloir sortir de chez elle pour se faire photographier en extérieur (le tout, sans se retrouver tétanisée par le regard des autres, tant de progrès !). Pour celles qui ne comprendraient pas à quoi je fais allusion, je me réfère à ça :)

Figurez-vous que j’ai franchi une nouvelle étape à l’occasion de l’exposition « Elles. Dans l’objectif d’Ernest Piccot. 1930-1950« , puisque j’ai eu le privilège de me faire tirer le portrait façon Ernest Piccot. Ernest Piccot, mais qui est-ce ? Minute papillon j’y viens.

Entre 1930 et 1950, Ernest Piccot a participé, avec son art, à la couverture des moments les plus marquants de la commune de Carouge (mariages, baptêmes…).

Reconnaissable entre mille à son costume en velours vert, le photographe était moins connu pour ses portraits de femmes, qu’il transformait littéralement en stars de cinéma le temps d’un shooting.

Largement inspiré par les magazines des années 1930 à 1950, les portraits de Piccot respirent l’allure et le chic, à l’image des stars du cinéma américain de l’époque. 

Ces genevoises « anonymes », toutes apprêtées pour l’occasion, repartaient avec ce souvenir d’exception immortalisant un glamour souvent très éloigné de leur réalité quotidienne.

Ceci n’est clairement pas une star du cinéma américain.

Si le studio de Piccot, anciennement établi au numéro 17 de la place du Marché à Carouge, n’existe plus, l’exposition « Elles, dans l’objectif d’Ernest Piccot » nous permet de remonter le temps et de découvrir l’œuvre laissée derrière lui.

A découvrir : une cinquantaine de photos argentiques (seulement, mais aucune d’entre elle n’est visible sur Internet… la magie des talents historiques locaux !) qui avaient été déposées aux archives de la ville peu après la mort de Piccot en 1985 et les appareils ayant appartenu au maître.

Si vous n’êtes pas trop mauvaises en maths et en temporalité, vous réaliserez bien vite qu’organiser une séance avec Piccot lui-même aurait été compliqué ! C’est Samuel Rubio qui a repris le flambeau le temps d’une journée pour me faire vivre ma petite heure de gloire. Défi relevé haut la main (je parle du travail du photographe !).

Je vous recommande donc très chaleureusement cette (petite) exposition si vous avez l’occasion de vous rendre à Carouge. Et n’oubliez pas de partager le portrait en noir et blanc que vous pourrez prendre sur les lieux (en profitant des décors et accessoires mis à votre disposition pour vous parer de charme !), avec le hashtag #EllesCarouge.

Musée de Carouge
Boulevard des Promenades 25
1227 Carouge
Du 19 septembre 2020 au 7 mars 2021
Du mardi au dimanche, de 14h à 18h
www.carouge.ch/musee

Article réalisé en collaboration avec la ville de Carouge.

Mes 10 restaurants favoris à Genève !

Je sens que je vais ADORER écrire cet article ! Oui parce que, la bouffe et moi, c’est une vraie grande histoire d’amour (j’entends déjà l’ironie dans la bouche de mes proches… « SANS DÉCONNER ?« ). Très étonnant donc de n’avoir absolument jamais abordé ce sujet ici… Sans doute parce que je déteste – malheureusement – cuisiner (trop long, trop chiant, trop d’effort pour un si court moment), et que je ne me sens donc pas du tout légitime sur ce créneau. Mais finalement, je me dis que pas besoin de savoir-faire pour savoir apprécier.

C’est simple, J’ADORE manger. C’est en général une des choses qui surprend et marque le plus mes collègues de travail par exemple (tant d’un point de vue quanti que quali d’ailleurs, hashtag petit goret). Je crois qu’il n’y a pas une agence où je n’ai pas eu de surnom lié à la bouffe. Ou à mon goût pour les déj sophistiqués. Ou à mes tiroirs remplis de douceurs. Ou à ma manie de toujours me faire péter une pâtisserie en fin de repas. Chacun son truc. Je fume pas, je bois pas de café, pas de thé, laissez-moi me nourrir dans le style et la volupté.

C’est d’ailleurs souvent la gastronomie qui va driver mon choix de destination. Le menu qui va orienter le choix du restaurant (dans le sens où, clairement, je me fiche du cadre si la bouffe est excellente). Je suis ainsi du genre à trouver une fête, un mariage, une soirée de Noël « ratée » parce que le menu n’était pas top. Ne me jugez pas merci.

Enfin bref, aujourd’hui, je suis bien contente d’aborder ce thème et ça me permet de partager quelques recommandations de restos sur Genève, vu que la question revient souvent sur les réseaux sociaux.

mercredie-blog-mode-geneve-lifestyle-geneva-swiss-blogger-blogueuse-bloggeuse-food-restaurants-geneve-meilleurs-restos-avis-ou-aller Symphonie divine pour les papilles

Please note: PAS de classement dans le listing qui suit.

 

1. CAFÉ DES BAINS
Énorme coup de cœur pour cette adresse culte (une institution depuis 1901), c’est LA valeur sûre dans le style cuisine française à Genève (avec en prime une toute nouvelle équipe). Une cuisine sublimant les produits simples, frais et d’excellente qualité, arrangés de façon à la fois fine, originale et incroyablement goûteuse: chaque coup de fourchette est un véritable plaisir ! Accueil toujours parfait, ambiance feutrée mais cool le soir, service systématiquement impeccable: j’y envoie ceux qui recherchent une belle adresse… et tous reviennent sous le charme !

Mes suggestions: l’incontournable cheesecake (qu’on est obligés d’adorer, même quand on n’aime pas les cheesecakes !) ou encore l’inimitable macaron à l’avocat (en dessert !)… un délice qui me fait saliver rien que d’en parler.
Le petit truc en plus: le service voiturier gratuit
Prix: €€€

mercredie-blog-mode-geneve-lifestyle-geneva-swiss-blogger-blogueuse-bloggeuse-food-restaurants-geneve-meilleurs-restos-avis-cafe-des-bains-oeuf-bio-parfait-cheesecake Et comme je n’arrive pas à m’empêcher de manger dès que les plats arrivent, je suis obligée de piquer des photos de leur Insta: l’oeuf parfait bio et le célèbre cheesecake

 

2. PATARA
Situé au pied de l’hôtel Beau Rivage sur le quai du Mont Blanc, ce restaurant gastronomique est très probablement le meilleur thaï de Genève. Mon mari et moi l’avons choisi pour fêter notre dixième anniversaire… nous n’aurions pas pu prendre une meilleure décision (je nous entends encore avouer « Encore meilleur qu’en Thaïlande…« ). Les saveurs et arrangements sont exceptionnels (et si ça peut en rassurer parmi vous, moi qui n’arrive pas à manger épicé, j’ai malgré tout trouvé mon bonheur ultime). On quitte également le lieu marqués par l’extrême gentillesse de l’équipe.

mercredie-blog-mode-geneve-lifestyle-geneva-swiss-blogger-blogueuse-bloggeuse-food-restaurants-geneve-meilleurs-restos-avis-patara-thai-beau-rivage-fine-food-thai-best2

Mes suggestions: les crevettes géantes sauvages au curry rouge servies dans une ananas frais mais aussi le trio de crèmes glacées (celle au thé rouge… hummmmm !).
Le petit truc en plus: les très nombreuses options végétariennes.
Prix: €€€€

mercredie-blog-mode-geneve-lifestyle-geneva-swiss-blogger-blogueuse-bloggeuse-food-restaurants-geneve-meilleurs-restos-avis-patara-thai-beau-rivage-fine-food-thai-best Un plat divin, malheureusement très mal immortalisé en photo (téléphone qui galère en ambiance tamisée oblige !)

 

3. CIRO TRATTORIA GOURMET
Oubliez tout ce que vous savez sur la cuisine italienne (et surtout ses clichés !). Ici, pas de pizza, mais plutôt le vrai goût de l’Italie, avec au menu: des pâtes fraîches à tomber par terre, des poissons et fruits de mer succulents… et très souvent, un plat aux truffes fraîches. Le tout, accompagné des meilleurs vins !

Ma suggestion: la carte change tous les jours et en fonction des saisons, suivez vos envies, vous ne serez jamais déçus.
Le petit truc en plus: le menu dégustation à 50.-, idéal pour découvrir le potentiel de l’adresse.
Prix: €€ – €€€

mercredie-blog-mode-geneve-lifestyle-geneva-swiss-blogger-blogueuse-bloggeuse-food-restaurants-geneve-meilleurs-restos-avis-ciro-italien-trattoria-gourmet-rue-de-berne-paquis

 

4. LA PETITE VENDÉE – DAI TRE FRATELLI SCALEA
Et si on aime les pizzas, on fait comment ? Une seule adresse pour moi, La Petite Vendée au Petit Lancy (mon QG pendant 5 ans, comme je travaillais juste à côté). Mais attention, vous avez intérêt à avoir de l’appétit: les pizzas, en plus d’être sensationnelles, sont tout bonnement GIGANTESQUES (et bravo si vous parvenez à terminer un panuozzo seul). Et les portions sont tout aussi copieuses (et délicieuses) pour tous les autres plats (viandes, poissons, pâtes…).

Ma suggestion: les « fagotini al tartuffo », des petites pâtes fraîches à la crème, fourrées à la truffe (un plat qui a longtemps été ma comfort food au moment du déjeuner !).
Le petit truc en plus: la terrasse, sûrement une des plus agréables l’été à Genève.
Prix: €€ – €€€

mercredie-blog-mode-geneve-lifestyle-geneva-swiss-blogger-blogueuse-bloggeuse-food-restaurants-geneve-meilleurs-restos-avis-petit-lancy-tre-3-fratelli-scalea-braceria-petite-vendee-pizza
Apéro à la Braceria, le « grill » des frères Scalea, juste à côté de la Petite Vendée

 

5. LES CINQ PORTES
Une adresse chaleureuse et ambiancée, à la cuisine française et créative, située en plein cœur des Paquis, où il fait bon déguster un plateau de fromages – charcuterie pour l’apéro… mais le risque est toujours de rester pour le dîner, tant la carte est appétissante ! On se laisse facilement tenter par n’importe quel plat, et on n’en sort jamais déçu. L’équipe est adorable est toujours aux petits soins.

Ma suggestion: les lasagnes végétariennes, un régal absolu (même si généralement je préfère celles au bœuf !)… tout comme le fondant au chocolat ;)
Le petit truc en plus: le brunch du dimanche (du choix, du goût, et surtout, pas besoin de réserver 2 mois à l’avance pour espérer une place !).
Prix: €€ – €€€

mercredie-blog-mode-geneve-lifestyle-geneva-swiss-blogger-blogueuse-bloggeuse-food-restaurants-geneve-meilleurs-restos-avis-brasserie-les-cinq-5-portes-tataki-tartare-thon
Le carpaccio de thon et ses petits légumes…

 

6. MU-FOOD
La voilà l’adresse vegan de Genève qui ravira toutes les papilles (même les plus exigeantes et non vegan) ! Depuis le temps que je devais m’y rendre (recommandé mille fois par ma chère voisine Maica !). Verdict: TOUT, absolument TOUT, de l’entrée au dessert, y est gourmand et délicieux. Les plats sont divins, les textures surprenantes et uniques. S’il fallait choisir un endroit pour convaincre un gros viandard (ou tout autre vegano-sceptique) qu’on pouvait se régaler avec un menu végétalien, ce serait celui-ci sans hésiter ;)

Ma suggestion: le fameux « joie gras » (un foie gras vegan), l’incontournable de la maison.
Le petit truc en plus: des ingrédients souvent locaux et issus de l’agriculture bio.
Prix: €€ – €€€

mercredie-blog-mode-geneve-lifestyle-geneva-swiss-blogger-blogueuse-bloggeuse-food-restaurants-geneve-meilleurs-restos-avis-mu-food-vegan-vegetarien-tempeh
L’excellent tempeh commandé par ma belle-soeur Elsa… approuvé par moi aussi !

 

7. COTTAGE CAFÉ
Sûrement le seul lieu dans lequel je me réjouis de commander une salade (oops, je reviens sur ce que je disais plus haut !). Pourquoi ? Pour les compositions savoureuses, créatives (pas mal de « sucré-salé », j’adore !): des fruits rouges, des figues… un bonheur à l’arrivée des beaux jours !

Ma suggestion: les glaces et sorbets très originaux et « vraiment maison » !
Le petit truc en plus: le caractère très cosy à en intérieur (avec jeux de société, livres, bibelots), la magnifique terrasse donnant sur le parc et le jet d’eau en extérieur.
Prix: €€ – €€€

mercredie-blog-mode-geneve-lifestyle-geneva-swiss-blogger-blogueuse-bloggeuse-food-restaurants-geneve-meilleurs-restos-avis-cottage-cafe-salade

 

8. THF (THE HAMBURGER FOUNDATION)
Rendez-vous chez Hamburger Foundation (un des restaurants de la ville ou bien devant le truck !) pour déguster un burger simple… mais absolument parfait ! Pain savoureux, viande de qualité… tout y est ! On adore aussi la salade d’accueil et son super coleslaw.

Ma suggestion: un petit milkshake pour accompagner son cheeseburger.
Le petit truc en plus: le thé glacé de la Migros… mais c’est vrai que c’est le meilleur !
Prix: €€

mercredie-blog-mode-geneve-lifestyle-geneva-swiss-blogger-blogueuse-bloggeuse-food-restaurants-geneve-meilleurs-restos-avis-the-hamburger-foundation-burger-meilleur-burger-best Elle est contente elle a sa dose de chocolat

mercredie-blog-mode-geneve-lifestyle-geneva-swiss-blogger-blogueuse-bloggeuse-food-restaurants-geneve-meilleurs-restos-avis-the-hamburger-foundation-burger-meilleur-burger-best2

 

9. FUNKY MONKEY ROOM (FMR)
Un peu LA référence du burger fancy et créatif (des « créateurs de burgers », faut-il vraiment expliciter cette appellation ?). On se laisse bien volontiers tenter par les déclinaisons de burgers façon mexicaine ou encore au bleu ! Et ici aussi, soyez assurés de la qualité des steaks ! Et que dire des DESSERTS COMPLÈTEMENT FOUS (banana split, milshake oreo…) ? Bref, on n’est pas là pour faire un régime… et on kiffe.

Ma suggestion: le blue cheese monkey bien sûr.
Le petit truc en plus: la possibilité de choisir la taille de son burger (small, medium ou double).
Prix: €€

mercredie-blog-mode-geneve-lifestyle-geneva-swiss-blogger-blogueuse-bloggeuse-food-restaurants-geneve-meilleurs-restos-avis-fmr-funky-monkey-room-burger-meilleur-burger-best
Close-up très coquin

 

10. SUSURU
J’ai fait la découverte des ramens il y a peu… et je dois dire que Susuru tient – pour le moment – la palme de mes préférences. Trop d’amour et de saveurs dans ces nouilles japonaises (agrémentées d’un œuf mariné coulant, de poitrine de porc – ou de légumes/champignons dans sa version veggie, de cébette et de pousses de bambou) !

mercredie-blog-mode-geneve-lifestyle-geneva-swiss-blogger-blogueuse-bloggeuse-food-restaurants-geneve-meilleurs-restos-avis-susuru-ramen2

mercredie-blog-mode-geneve-lifestyle-geneva-swiss-blogger-blogueuse-bloggeuse-food-restaurants-geneve-meilleurs-restos-avis-susuru-ramen Photo sorties du compte IG Susuru

Ma suggestion: honnêtement, tout est trop bon.
Le petit truc en plus: les nouilles sont fabriquées sur place (oh, et le service ultra-rapide (en plus d’être sympa !), idéal à la pause déjeuner quand on est pressés).
Prix: €€

 

Bref, c’était le point SORTIE RESTOS à Genève. Celui-ci sort un peu de ma ligne éditoriale habituelle… Alors pour les plus accros, je vous conseille vivement de suivre Le Petit Chou qui s’est spécialisée sur le créneau :)

Et, juste parce que je m’en suis rendue compte en sélectionnant mes photos d’illustration (WARNING: ce qui suit n’a absolument aucune valeur éditoriale): mon profil droit est très propice à l’apéro.

mercredie-blog-mode-geneve-lifestyle-geneva-swiss-blogger-blogueuse-bloggeuse-food-restaurants-geneve-meilleurs-restos-avis-ou-aller-apero-cocktails

Allez, à tout bientôt et surtout… bon appétit !