J’ai kiffé pour vous: ZePressing (parce qu’on a toutes mieux à faire que des lessives et du repassage !).

« En cette époque d’accélération, de compétition, survoltée, hyperconnectée, la lenteur est un luxe inouï, ô combien enviable« .

Tweet de Bernard Pivot sur lequel je suis tombée ce matin.

En le lisant, je me suis dit « Diantre (non, ça évidemment je ne me le suis pas dit), quand est-ce que j’ai le temps d’aller lentement (ou, du moins, à mon rythme) dans la vie ? ». La réponse fut cinglante: JAMAIS. Comme beaucoup d’entre vous j’imagine, je suis SANS ARRÊT en train de courir partout, de gérer 12.000 trucs, bref, la fameuse charge mentale. A tel point que parfois je m’en rends vraiment malade. Et donc Bernard a raison: à l’heure actuelle, la lenteur est un luxe auquel je n’ai résolument pas accès (pas du tout la fin du monde, mais un peu déprimant quand même).Pourtant Dieu sait que j’aimerais prendre le temps de faire certaines choses… ne serait-ce que prendre le temps de ne rien faire. Me poser dans le canap’ et manger un cordon bleu en pilou pilou par exemple (je suis pas compliquée). Mais cela m’est impossible en ce moment.

Je suis donc toute ouïe quand on me parle de moyens de gagner du temps. Finalement, c’est tout bête, pour gagner du temps, il suffit d’ôter de sa « to do list » les activités qui en font perdre. Et parmi elles, l’entretien du linge: le tri, le lavage, l’étendage, le rangement, sans parler du repassage / nettoyage à sec des vêtements qui en ont besoin. Je ne sais pas vous, mais ça me prend facilement trois heures chaque semaine. Trois heures pendant lesquelles j’aurais mille autres choses plus intéressantes à faire…

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-blogger-blogueuse-bloggeuse-test-avis-review-zepressing-a-domicile-pressing3Allez viens, je te raconte comment ce service tout simple a révolutionné ma life.

C’est facile, me direz-vous, de déléguer ses corvées… encore faut-il que 1. le service soit bien exécuté (parce que si c’est pour repasser derrière, c’est pas la peine…) et 2. que cela ne me coûte pas trop cher non plus.

Du coup, quand j’ai été contacté par ZePressing, je me suis d’abord dit que ça n’allait pas franchement m’intéresser (et donc vous non plus)… puis je me suis penchée de plus près sur le site, ses différentes prestations ainsi que les tarifs proposés. ET (SPOILER ALERT), J’AI ÉTÉ TRÈS AGRÉABLEMENT SURPRISE, je me suis retrouvée emballée par le service.

Laissez-moi vous expliquer.

Si j’avais bien compris que le concept de « pressing à domicile » (offert sur les villes de Genève, Nyon, Gland et Lausanne dès le 1er novembre !) impliquait sûrement une collecte et une livraison (à domicile, bien sûr), je ne m’attendais en revanche pas à ce que les horaires soient autant en ma faveur: du lundi au samedi, de 13h à 21h. Pardon ? « samedi » ? « 21h » ? Il y a donc VRAIMENT des gens qui peuvent m’aider aux seuls moments où je suis dispo ?! J’AIME !

Quant aux prix, je ne vous cache pas que je m’attendais un peu à me faire allumer (en me disant qu’il fallait quand même bien payer le « plus » du service de la collecte/livraison). Et bien pas vraiment: les prix sont parfois encore moins chers que ceux de mon pressing de quartier. Comptez par exemple 4,50.- (ou 3,60.- si vous prenez l’abonnement, je vous explique en bas en quoi ça consiste) pour une chemise lavée, repassée, sur cintre ou encore 22.- (17,60.- avec abonnement) pour un costume 2 pièces. Franchement, RIEN À DIRE.

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-blogger-blogueuse-bloggeuse-test-avis-review-zepressing-a-domicile-pressing

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-blogger-blogueuse-bloggeuse-test-avis-review-zepressing-a-domicile-pressing2Le bonheur de ne pas se balader avec les grandes housses de pressing quand on est livré directement chez soi !

Donc pour résumer: il existe des mecs à Genève qui peuvent venir récupérer mon linge, le laver, le plier, le repasser, me le ramener chez moi, à des moments où je suis EFFECTIVEMENT chez moi… ET ÇA ME COÛTE PAS PLUS CHER QUE D’ALLER SUPPLIER DEVANT LA PORTE DU MONSIEUR PRESSING DE MON QUARTIER QUI FERME SON RIDEAU DE FER SOUS MES YEUX ALORS QUE J’AI 163 CHEMISES DANS LES BRAS À FAIRE REPASSER.

Je ne sais pas vous, mais moi je trouve ça révolutionnaire (et je ne pense pas exagérer en utilisant ce mot).

J’ai ainsi utilisé le bon d’achat qui m’a été offert pour envoyer un costume, et 6kg de linge à simplement « repasser / plier » (oui, oui, ça existe, ça coûte 10.- le kilo, 8.- avec abonnement): le livreur qui est venu à mon domicile a été d’une courtoisie et d’une gentillesse vraiment appréciables, a pris mes vêtements et les a déposés dans une box associée à mon compte client (ouvert en ligne ou sur l’application ZePressing), pour éviter tout mélange ou perte j’imagine. 48h plus tard, ce même monsieur est revenu m’apporter mon linge. Incroyablement rapide, nickel, sympa.

Alors voilà, ça va vous paraître ridicule, mais j’étais TELLEMENT CONTENTE de découvrir que quelqu’un pouvait me soulager de ce genre de tâche ! J’ai même commencé à calculer le nombre d’heures qu’il m’aurait fallu pour laver et repasser tout ça (enfin, en vrai c’est mon super mari qui repasse, mais ça le fait tout autant c*** que moi !), aller au pressing, récupérer les trucs au pressing… FRANCHEMENT ON A TOUS AUTRE CHOSE À FOUTRE NON ?

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-blogger-blogueuse-bloggeuse-test-avis-review-zepressing-a-domicile-pressing5

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-blogger-blogueuse-bloggeuse-test-avis-review-zepressing-a-domicile-pressing6
Genre passer plus de temps avec Monsieur Loulou !

Il y a même un côté « libérateur » dans le sens où, plutôt que de m’empêcher de porter certains vêtements (car tissu spécial ou autre qui fera que je devrais aller au pressing), je peux désormais TOUT porter et faire rentrer le traitement de ce linge dans mon forfait, sans avoir à me prendre la tête !

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-blogger-blogueuse-bloggeuse-test-avis-review-zepressing-a-domicile-pressing4Est-ce que j’ai l’air de me prendre la tête ? Je ne crois pas.

Bref, ZePressing propose ses services « à la carte » (si vous avez un besoin ponctuel par exemple). Perso, je pense souscrire à l’abonnement mensuel: en payant 99.-/mois (sans engagement), je dispose de 99.- de crédit à utiliser (si pas entièrement utilisé, le crédit restant est reporté au mois suivant bien sûr) et surtout de -20% sur les prix habituels (même si je dépasse les 99.-). Je suis prête à payer ce montant s’il m’épargne toute lessive/repassage/pressing (entre le prix de l’eau, de l’électricité, des produits, et puis surtout vu le temps qu’on y passe, ce montant me paraît raisonnable sur un mois… à voir si j’arrive à faire passer tout mon linge sur ce montant, mais j’ai bon espoir !).

Et vous ? Vous préférez tout faire vous même ? Ou vous seriez prête à payer un certain montant pour être libérées de ce genre de tâches ménagères ?

Quoiqu’il en soit, je suis vraiment contente de partager ce que je considère comme THE bon plan de l’année. Bon plan, certes, excessivement pragmatique… mais je suis convaincue qu’il plaira à beaucoup d’entre vous, si vous avez la chance de pouvoir vous offrir une telle aide.

Article réalisé en partenariat avec la marque ZePressing.

Les réponses du Dr. Grosdidier de la Clinique du Lac à toutes vos questions sur la chirurgie esthétique !

Bonjour bonjour !

Que vous ayez ou non participé à mon appel à questions le mois dernier sur le sujet de la chirurgie esthétique, il y a fort à parier que l’article du jour vous intéressera. Pourquoi ? Tout simplement parce que j’ai eu la chance de passer un moment avec le Dr. Grosdidier, chirurgien principal de la Clinique du Lac (un lieu de médecine esthétique nouvellement implantée à Genève, en Suisse, mais qui existe également depuis plusieurs années à Aix-les-Bains, côté français, pour les chirurgies), qui a bien voulu répondre à toutes VOS questions (que vous m’aviez transmises par tous les biais possibles et imaginables: mails, DM, réponses à mes IG stories…) ! Merci d’ailleurs pour vos partages, votre enthousiasme  et votre confiance ;)

Pour celles qui n’auraient pas tout suivi (ouh les vilaines !), j’ai eu envie d’organiser cette discussion car vous êtes tous les jours nombreuses à me questionner sur le sujet de la médecine / chirurgie esthétique: c’est toujours avec beaucoup de plaisir que je vous réponds, sur la base de mon expérience, néanmoins, n’ayant ni les connaissances ni la formation pour vous orienter, il m’a paru judicieux et intéressant de solliciter l’avis d’un véritable professionnel, et de tourner cela de façon interactive. Le fait que l’échange ait eu lieu en live sur Instagram vous a également permis de réagir et rebondir en direct, pour notre plus grand plaisir.

Revenons donc sur vos interrogations et, surtout, sur les réponses du Dr. Grosdidier :)

mercredie-blog-mode-beaute-chirurgie-esthetique-chirurgien-clinique-du-lac-medecine-esthetique-led-laser-geneve-suisse-romande-interview-live-instagram-direct-dr-grosdidier-chirurgien


**************************** LE VISAGE *****************************

(traitement des rides, injections, rhinoplastie et tutti quanti)

– Quelle différence entre botox et acide hyaluronique ?
Dr. Grosdidier: Bien que l’objectif soit le même (traiter les rides), les deux n’ont rien à voir. Le botox est une toxine qui permet de bloquer la transmission entre le nerf et le muscle, et donc de relâcher ce dernier. Il s’utilise typiquement au niveau du front ou pour diminuer les ridules autour des yeux, mais peut avoir un petit côté « figeant »: il est donc clef de savoir jouer sur les quantités afin de conserver une petite motricité pour un résultat plus naturel (les expressions du visages sont toujours visibles !). L’acide hyaluronique, quant à lui, vient apporter du volume (dans le but de combler une ride, un sillon nasogénien ou des joues creuses par exemple). Il peut aussi être utilisé pour augmenter la taille des lèvres, pour réparer une cicatrice creuse ou pour traiter les cernes (lorsqu’il s’agit d’un creux marqué et non pas d’une poche graisseuse).

– Quelle sont les méthodes les plus efficaces pour faire disparaître des petites rides ?
DG: Tout dépend de la zone concernée: sur le front, on va pouvoir détendre le muscle avec du botox, mais pour les joues, on utilisera plutôt de l’acide hyaluronique. Quoi qu’il en soit, ces produits sont résorbables: le résultat du botox dure six mois maximum, de six à douze mois pour ce qui concerne les traitements à l’acide hyaluronique.

Que se passe-t-il lorsque l’effet du produit commence à s’estomper ?
DG: C’est « retour à la case départ » avec le botox (la contraction du muscle reprend, tout simplement). Avec l’acide hyaluronique en revanche, la zone conservera malgré tout un aspect légèrement repulpé que l’on pourra alors parfaire au fil des retouches (au bout de trois ou quatre injections par exemple, on n’a beaucoup moins besoin d’en mettre).

– Peut-on réellement moduler le dosage du botox ?
DG: Parfaitement. Certains médecins aiment figer complètement pour obtenir un visage 100% lisse… Mais ceci est de moins en moins la demande des patients qui réclament plus de naturel, d’où la nécessité de savoir justement adapter ces dosages.

– Que faire pour traiter des paupières tombantes ?
DG: On peut mettre une petite goutte de botox qui va légèrement relever la partie extérieure du sourcil pour ouvrir le regard. En revanche, lorsqu’on a vraiment un excès de peau, il faut alors la couper (chirurgie obligatoire). Tout dépend donc de la personne puisque nous avons tous des formes de paupières différentes (les asiatiques par exemple n’ont pas, ou très peu, de pli).

– Que pensez-vous des rhinoplasties par injection d’acide hyaluronique ?
DG: L’acide hyaluronique est très polyvalent. Sa mission est d’apporter du volume donc on peut l’utiliser pour remodeler légèrement un nez et lisser sa forme, dans le cas de petits défauts (bosse modérée, petite encoche…). Dans le cas d’une grosse bosse ou d’une pointe de nez très élargie par exemple, la chirurgie devient nécessaire pour corriger ces défauts. Cette technique est résorbable, néanmoins rien n’empêche de faire des retouches: cela reste beaucoup moins invasif qu’une chirurgie, et d’un point de vue prix aussi, cela peut être avantageux (sachant qu’une seringue coûte entre 400 et 500.-).

– Quelle technique pour retirer des grains de beauté ?
DG: L’avis d’un dermatologue est primordial avant tout traitement. A partir du moment où son diagnostic indique une lésion bénigne, un traitement laser devient alors envisageable (c’est la technique qui laissera le moins de trace).

– Comment réduire les taches pigmentaires liées à l’acné ?
DG: Quelle que soit la peau (blanche, mate, métisse…), il va falloir attendre des années pour que la pigmentation s’atténue et s’homogénéise d’elle-même, petit-à-petit. Une approche au cas par cas est nécessaire pour savoir quelle technique préconiser (laser par exemple), et pour éviter tout risque de sur-pigmentation.

 

***************************** LA SILHOUETTE *****************************
(liposuccion, cicatrices, plis et cetera)

– Peut-on corriger la peau du ventre qui s’est relâchée après une grossesse ?
DG: Tout dépend du niveau de relâchement. Dans le cas de simples vergetures, des techniques de lumière pulsée ou de LED peuvent aider en stimulant la rétraction des tissus, on peut également préconiser du laser pour stimuler cette même rétraction en l’agressant thermiquement (mieux vaut s’y prendre le plus tôt possible). Dans le cas d’un plus gros relâchement, il faudra passer par la chirurgie pour retendre la peau. On peut aussi faire les deux (chirurgie d’abord, puis les LED, lumière pulsée ou laser pour soigner les vergetures et la cicatrice de chirurgie).

 mercredie-blog-mode-beaute-chirurgie-esthetique-chirurgien-clinique-du-lac-medecine-esthetique-led-laser-geneve-suisse-romande-avis

 

– Comment se passe la convalescence après une liposuccion ?
DG: Dans la plupart des cas, il faut porter un vêtement de contention pour maintenir et plaquer les tissus pour assurer une bonne cicatrisation. Les douleurs sont très variables selon les zones (les hanches par exemple sont plus sensibles), mais dans tous les cas, il faut prévoir un arrêt de dix à quinze jours. Les résultats quant à eux sont visibles à trois, quatre, cinq voire six mois, il faut donc beaucoup de patience également !

– Quels sont les résultats pour le traitement de cicatrices chéloïdes au laser ?
DG: On laisse généralement évoluer une cicatrice pendant un an voire un an et demi avant toute mesure. Si, malgré les massages et les soins locaux, celle-ci ne se rétracte pas, on considère qu’elle est chéloïde (cicatrice qui continue à être inflammatoire, il s’agit d’une mauvaise réaction du corps). Généralement, on procède ensuite par injection de corticoïdes dans la cicatrice pour calmer cette inflammation et la faire se rétracter, puis laser (ce dernier ne va pas traiter la chéloïde, mais en améliorer l’aspect final).

 

**************************** LA POITRINE ***************************
(tout, tout, tout sur les tétés, qu’il s’agisse d’augmentation ou de réduction d’ailleurs !)

– Que faire pour relifter une poitrine tombante après une variation de poids importante ou une grossesse?
DG: Lorsqu’une poitrine est tombante (on parle de « ptose »), il y a excès de peau. Il va falloir le faire disparaître par de la chirurgie: cela veut dire que le chirurgien sera contraint de faire des cicatrices (un compromis qui n’est pas toujours bien acceptée), nécessaires pour remonter le niveau de l’aréole (qui ont tendance à pointer vers le bas lorsque les seins tombent). Selon le stade de ptose, on peut alors faire une cicatrice verticale, autour de l’aréole ou horizontale sous le sein. S’il y a un souhait d’apporter un peu plus de volume, une prothèse pourra alors être insérée (et aidera, par la même occasion, à retendre la peau). Néanmoins, les prothèses ne sont pas indispensable pour corriger une poitrine tombante !

– J’ai une trop grosse poitrine par rapport à ma taille et ma morphologie… que faire ?
DG: Une réduction mammaire est possible. L’opération se passe sous anesthésie générale (en ambulatoire ou avec une nuit à la clinique). On va venir réduire le volume mais aussi modifier la forme car en général un sein trop gros a tendance à tomber, il faut donc le remonter (ce que j’expliquais un peu plus haut). Une fois le remodelage exécuté, la patiente se réveille avec un gros pansement (qui maintient le tissu glandulaire), qu’elle devra conserver plus ou moins longtemps pour la cicatrisation. Les fils sont retirés après 15 jours (entre temps, des soins locaux peuvent être effectués par la patiente). Le port d’un soutien-gorge spécial pendant un à deux mois est aussi préconisé. Prévoir entre une à deux semaines de convalescence. En fonction du volume retiré, le prix de cette opération varie entre 4500 et 6000.-.

– Quid de la sensibilité suite à une opération (augmentation ou réduction mammaire) ?
DG: Il y a toujours une perte de sensibilité après une telle opération, néanmoins elle est dans la plupart des cas temporaire.

– J’envisage une augmentation mammaire, mais j’ai la peau noire et je crains d’avoir une grosse cicatrice…
DG: Il est difficile d’anticiper à 100% comment se passera la cicatrisation d’une peau foncée (le risque de cicatrice chéloïde ou sur-pigmentée est plus important que pour les peaux claires). Mais il est également possible de passer la prothèse sous le sein pour un résultat plus discret (puisque la cicatrice est camouflée dans le pli).

– Quel lien entre cancer du sein et prothèse ?
DG: Il n’y a aucune relation clairement établie entre les deux. Il est important de savoir qu’une prothèse ne gêne aucunement le suivi de santé. Idéalement, on contrôle d’ailleurs le sein avant l’opération. Par la suite, les mammographies sont faisables normalement, la prothèse étant transparente. Idem pour les palpations.

– Le sport après une chirurgie mammaire est-il possible ?
DG: Après un traitement de ptose ou une réduction mammaire, il faut compter un bon mois avant de reprendre une activité sportive pour que le tissu glandulaire cicatrise bien. Dans le cas d’augmentation avec prothèses, surtout si celles-ci sont placées sous le muscle pectoral, il faut se laisser bien deux mois avant de pouvoir réactiver le haut du corps (au risque de déplacer la prothèse).

 

************************* QUESTIONS D’ORDRE GÉNÉRAL *************************

– Que faut-il vérifier lorsque l’on recherche un chirurgien ?
DG: Évidemment, qu’il est bien diplômé ! Le plus important ensuite est le relationnel, et ce dans les deux sens: si l’attente de la patiente est mal comprise par le chirurgien, celle-ci ne sera pas satisfaite et, inversement, si la patiente ne comprend pas ce que le chirurgien raconte, les suites de l’opération ne seront pas entreprises correctement (risques de mauvaise cicatrisation etc). Une excellente communication entre les deux parties est donc primordiale et doit être constatée dès la première consultation. Pour être sûr que les deux parlent bien de la même chose, il peut aussi être judicieux de montrer quelques photos (mais il faut aussi garder en tête que la plupart des photos de stars sont retouchées): cela évite toute incompréhension. Plus il y a de moyens de mieux saisir les envies de la patiente, mieux sera le résultat !

– Y a-t-il des moments de l’année plus propices que d’autres pour subir une intervention ?
DG: Techniquement, il n’existe aucune contrainte (les différentes températures rencontrées au cours de l’année ne posent pas de problème par exemple). En revanche, la saison peut avoir une incidence sur le confort de la patiente: une chirurgie abdominale qui nécessite de porter un gros pansement ainsi qu’une gaine sera forcément plus désagréable à vivre en plein mois d’Août caniculaire que pendant le reste de l’année. Il faut aussi bien penser à protéger toute cicatrice du soleil. Les traitements lasers ne sont ainsi pas du tout recommandés pendant la période estivale (ou juste avant).

Voilà, vous savez tout. Et si des questions persistent, n’hésitez pas à les partager en commentaires ! Encore une fois, un immense MERCI à la Clinique du Lac pour son accueil et pour nous avoir permis d’organiser cette rencontre.

mercredie-blog-mode-beaute-chirurgie-esthetique-chirurgien-clinique-du-lac-medecine-esthetique-led-laser-geneve-suisse-romande-rue-arquebuse-accueil

mercredie-blog-mode-beaute-chirurgie-esthetique-chirurgien-clinique-du-lac-medecine-esthetique-led-laser-geneve-suisse-romande-rue-arquebuse-entree

Clinique du Lac
Rue du l’Arquebuse, 7-9, 1204 Genève
Téléphone: + 41 (0)22 322 00 90

Outre la chirurgie esthétique, La Clinique du Lac propose également plusieurs traitements de médecine esthétique dont notamment les dernières techniques de laser et de détatouage.

mercredie-blog-mode-beaute-chirurgie-esthetique-chirurgien-clinique-du-lac-medecine-esthetique-led-laser-geneve-suisse-romande

Article réalisé en partenariat avec la Clinique du Lac.

J’ai testé pour vous… les services de stylisme de La Malle Française.

Comment s’est passé votre été (je sais qu’il n’est pas fini mais ça m’intéresse quand même) ? J’espère que vous avez toutes bien pu profiter ! En ce qui me concerne, les derniers mois sont sûrement les plus chargés de toute mon année 2018 (enfin, je le souhaite !): entre le taf, les gros travaux de rénovation, les déplacements et les partages que j’essaye de faire régulièrement ici ou là pour vous tenir au juice, pas facile facile. Ce qui explique peut-être pourquoi je suis un peu à l’affût de tous les petits services qui peuvent m’épargner du temps (j’en ai sélectionné un petit paquet, je vous raconterai tout ça très vite !).

C’est pourquoi, aujourd’hui, je voulais vous parler de La Malle Française, un site français qui vous propose de recevoir directement chez vous une sélection de vêtements, chaussures et accessoires (12 pièces en tout) soigneusement réalisée par une styliste, selon vos goûts, vos besoins, et votre morphologie !

Et la preuve que j’ai été bien conseillée… vous avez été nombreuses à repérer ce petit look que j’ai partagé en preview la semaine dernière sur mon compte Instagram:

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-switzerland-blogger-combinaison-la-malle-francaise-jean-scarlet-lee-chemisier-cache-coeur-portefeuile-jolie-jolie-petits-jours

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-switzerland-blogger-combinaison-la-malle-francaise-jean-scarlet-lee-chemisier-cache-coeur-portefeuile-jolie-jolie-petits-jours-afro-hair2

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-switzerland-blogger-combinaison-la-malle-francaise-jean-scarlet-lee-chemisier-cache-coeur-portefeuile-jolie-jolie-petits-jours-afro-hair

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-switzerland-blogger-combinaison-la-malle-francaise-jean-scarlet-lee-chemisier-cache-coeur-portefeuile-jolie-jolie-petits-jours-afro-hair-espadrilles-castanerArticles provenant de ma Malle: Chemisier cache-coeur Jolie Jolie – Jean Scarlet Lee

Comment ça marche, vous entends-je hurler à dix kilomètres.

C’est simple (et vraiment rapide !), il suffit de vous connecter sur le site. On vous demandera tout d’abord votre avis sur plusieurs looks (il vous suffit de dire si vous aimez ou non). Ensuite, vous avez un rendez-vous personnalisé avec une styliste (le mien a duré environ un quart d’heure): nous avons discuté de mes goûts, de ce dont j’avais besoin dans ma garde-robe, des marques que je préférais (sachant que le site propose exclusivement des marques françaises telles que Sessun, Cacharel, Replay, Maison Scotch, Loreak Mendian ou encore Petite Mendigote) etc. J’ai complété ce rendez-vous en lui envoyant par mail quelques photos de moi de plain-pied pour que ma conseillère se rende compte de ma silhouette de façon plus précise.

Et c’est tout ! A partir de là, La Malle Française dispose de toutes les infos nécessaires pour pouvoir vous envoyer votre jolie malle blanche personnalisée:

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-switzerland-blogger-combinaison-la-malle-francaise-selection-styliste

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-switzerland-blogger-combinaison-la-malle-francaise-selection-styliste3Ma malle bien remplie (dont une combi, une robe, un short, plusieurs jeans, des chemisiers, des boots et une paire de ballerines… bref de quoi se concocter un ou plusieurs jolis looks très facilement !)

Sur l’intégralité des articles reçus, je dirais que j’ai vraiment ADORÉ les 3/4. Belle perf’ non ?

Le prix de chaque pièce est indiqué sur un document afin que vous puissiez tranquillement décider lesquelles vous garderez et lesquelles vous souhaitez renvoyer (c’est exactement le même que celui en boutique, aucune commission n’est appliquée par le site).

C’est simple, on ne garde que ce qui nous plaît, le renvoi des autres pièces est par la suite complètement gratuit (tout comme l’envoi initial de la malle d’ailleurs) ! Vous avez 7 jours pour essayer et renvoyer les articles si besoin.

 

************** ET DONC, JE RECOMMANDE OU PAS ? **************

A toutes celles qui n’ont pas le temps, ou qui ne savent pas forcément comment shopper ou s’habiller, La Malle Française est le service idéal: gratuit, efficace et personnalisé, je recommande à toutes celles qui se reconnaîtront dans cette situation d’essayer !

Personnellement, je retiens surtout les conseils très personnalisés et la disponibilité de ma styliste qui s’est proposée plusieurs fois de m’aider dès réception du colis (pour les essayages, pour savoir comment porter tel ou tel vêtement etc…). C’est un peu une vendeuse en magasin mais en 100% dédiée à nous et à domicile, le top ;)

****************************

Alors, convaincues ? N’hésitez pas à me donner vos impressions ou à partager toute question en commentaires. En attendant, je vous propose de découvrir les deux autres tenues que j’ai pu créer grâce à ma malle ;)

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-switzerland-blogger-combinaison-la-malle-francaise-robe-jolie-jolie-petits-jours-irenee-sandales-steve-madden-nude2

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-switzerland-blogger-combinaison-la-malle-francaise-robe-jolie-jolie-petits-jours-irenee-sandales-steve-madden-nude

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-switzerland-blogger-combinaison-la-malle-francaise-robe-jolie-jolie-petits-jours-afro-hair-big-cheveux-frises-ruby-woo-mac-lipstickRobe Jolie Jolie « Petits Jours »

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-switzerland-blogger-combinaison-la-malle-francaise-combinaison-hartford-boots-petite-mendigote

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-switzerland-blogger-combinaison-la-malle-francaise-combinaison-hartford-boots-petite-mendigote2

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-switzerland-blogger-combinaison-la-malle-francaise-combinaison-hartford-boots-petite-mendigote-frohawkCombinaison Hartford et boots Petite Mendigote

Article réalisé en partenariat avec la marque La Malle Française.

J’ai testé pour vous… la culotte menstruelle FEMPO !

Ivre, elle se décide à vivre en slip et expose son nouveau choix de vie décadent partout sur les internets.

mercredie-blog-mode-geneve-geneva-suisse-switzerland-fempo-culotte-menstruelle-avis-review-test--de-regles1

Mais non.

Ce n’est pas non plus un de mes fameux #ootd (un hasthag so 2015 qui fait encore vibrer mes feeds IG et FB).

Aujourd’hui j’aimerais vous parler de manière plus détaillée des fameuses… culottes menstruelles (aussi affectueusement nommées « culotte de règles »).

J’en vois déjà venir: « Mais c’est super perso comme sujet« , « C’est dégueu« , « C’est chaud de parler de ça sur un blog« . Certes, ce n’est pas le sujet le plus classique à aborder, mais en même temps vous êtes majoritairement des femmes à me lire… et jusqu’à preuve du contraire, on y passe toutes une fois par mois. Par ailleurs, j’ai tellement eu la révélation avec ces culottes qu’il fallait que je vous en parle (déjà fait sur Instagram mais vu les réactions que ça avait suscité, autant dédier un article !).

J’ai eu l’occasion de tester le modèle FEMPO, une jeune marque française, à vrai dire la première à proposer ce genre de produit.

 

Alors, qui est vraiment cette culotte et quels sont ses réseaux ?

C’est une jolie culotte de couleur noire, aussi confortables que la plus bonne de tes culottes, à la différence qu’elle est doublée et qu’elle se porte en période de règles, faisant ainsi office de protection hygiénique.

 

Comment ça ? Ça remplace un tampon ou une serviette ?

Tout-à-fait. Malgré sa finesse, la culotte FEMPO retient les fluides et peut être portée toute la journée.

mercredie-blog-mode-geneve-geneva-suisse-switzerland-fempo-culotte-menstruelle-avis-review-test-de-regles7Genre là je la porte et je suis pas en train de faire des imprimés sur ma housse de couette, ça va

 

Mais bon sang (!), c’est pas possible ? Comment ça fonctionne ?

Alors là, je vais simplement vous copier-coller l’explication de la marque car je ne saurais faire mieux: « Le premier tissu est en coton, guide le sang et permet de garder cette sensation de peau sèche. La deuxième est absorbante et garde le sang à l’intérieur de la culotte. Le troisième tissus est imperméable et respirant, il retient le sang et empêche les fuites !« .  Pas de nanoparticules d’argent, composée de textiles CERTIFIÉS OEKO-TEX® | STANDARD 100 (comme pour les nourrissons): aucune sensation d’humidité, pas d’odeur, que du confort et de la sécurité (et c’est joli en plus !).

 

Tout le monde peut l’utiliser ?

Je recommanderai surtout la culotte portée seule aux flux légers à moyens, au-dessus, n’hésitez pas à essayer petit-à-petit afin de voir par vous-même jusqu’où vous pouvez aller (testez donc un peu vos limites !). Vous pouvez aussi la porter en complément d’une cup ou d’un tampon.

 

Et après t’en fais quoi, tu la jettes ?

mercredie-blog-mode-geneve-geneva-suisse-switzerland-fempo-culotte-menstruelle-avis-review-test--de-regles7Voilà, là je viens de la jeter au plafond

Ben non, elle se lave (en deux temps: d’abord on la rince bien à la main et l’eau froide, puis on la balance au lave-linge, sans aucun risque de tâche ou autre, n’ayez crainte) ! On évite cependant les hautes températures et l’adoucissant. Il s’agit donc d’une solution durable et écologique !

 

Où ça se trouve et combien ça coûte ?

A commander directement sur le site, au prix de 29,90€ (prononcé avec la voix de Pierre Bellemare, RIP). Existe aussi dans sa version shorty.

mercredie-blog-mode-geneve-geneva-suisse-switzerland-fempo-culotte-menstruelle-avis-review-test--de-regles3NB: celles qui souhaitent exposer fièrement leurs vergetures préfèreront, comme moi la culotte au shorty… mais c’est vous qui voyez.

 

Et donc, tu recommandes… ou pas ?

Mille fois OUI ! Déjà parce que ça rend les règles un peu plus chouettes et tellement moins compliquées. Évidemment c’est un autre « rituel », une nouvelle habitude à mettre en place… mais ça en vaut la chandelle. L’idéal étant pour moi d’en avoir au moins 3 ou 4 pour ne pas être à court (plus encore si vous voulez en porter pendant la nuit !). Ensuite, parce que ce genre de culotte représente pour moi un pas vers la simplicité, le confort et la durabilité pour toutes les femmes du monde (de la working girl qui doit faire mille choses en même temps à la jeune fille de pays en voie de développement qui doit parfois manquer l’école car en manque de protection…).

mercredie-blog-mode-geneve-geneva-suisse-switzerland-fempo-culotte-menstruelle-avis-review-test--de-regles6

Par ailleurs, en comparaison avec d’autres marques (notamment étrangères), acheter une culotte FEMPO vous reviendra globalement moins cher (pas de frais de douane, celles qui ont la chkoumoune apprécieront), votre commande arrivera à la vitesse de l’éclair…

Et en plus, avec le code « MERCIPRISCILLA » (en majuscule, déconnez pas), vous bénéficierez d’une garantie « satisfait ou remboursée pendant 60 jours. La marque étant toute jeune, ce genre de promesse courageuse devrait bien vous convaincre, non ?

Voili voilou, rdv sur la FAQ du site si vous avez d’autres questions… ou posez-les moi tout simplement en commentaires ;)

mercredie-blog-mode-geneve-geneva-suisse-switzerland-fempo-culotte-menstruelle-avis-review-test--de-regles2

mercredie-blog-mode-geneve-geneva-suisse-switzerland-fempo-culotte-menstruelle-avis-review-test--de-regles4Culotte FEMPO (descriptif tenue le plus court du monde des blogs)

Article réalisé en partenariat avec la marque FEMPO.

J’ai testé pour vous… la brosse-à-dents Philips Sonicare Diamond Clean (+ CONCOURS INSIDE !).

Rappelez-vous cette folle année (2015 ?) où je ne vous avais parlé quasiment que de mes dents (blanchiment, traitement Invisalign…). Et bien j’ai envie de vous dire qu’avec tout ce boulot, il aurait été dommage de ne pas en prendre soin comme il se doit par la suite…

Ca tombe bien, j’ai eu la chance de recevoir la brosse à dents « Sonicare Diamond Clean » de Philips, dans son charmant coloris Rose Gold qui plus est. J’aime pas trop les trucs trop girly en général… mais là c’est plutôt (très joli, car pas trop rose). Je suis joie (et vous le serez aussi, tout en fin d’article).

mercredie-blog-mode-beaute-suisse-swiss-switzerland-geneve-geneva-philips-brosse-a-dents-sonicare-diamond-pink-test-avis-review4C’est dans la joie là qu’on va bouger oh.

C’est marrant je ne pensais pas que j’aurais grand chose à vous raconter au sujet de cette… brosse-à-dents. Et finalement, je vais simplement vous retranscrire ma première utilisation. Déjà, je m’attendais à recevoir une brosse électrique (sonique) dans une boîte, avec une tête et un chargeur (simple, basique quoi). Un peu comme la brosse-à-dents que j’avais avant, d’une autre marque, qui m’a gentiment laissée tomber le mois dernier…

Première GROSSIÈRE erreur les amis.

La Philips Sonicare Diamond Clean édition Rose Gold nous vient dans un joli petit coffret voyage rose et rigide (qu’on a envie de prendre avec soit en weekend, pas le truc affreux dont on se demande l’utilité car encore plus encombrant qu’une trousse de toilette classique !). Coffret USB soit dit en passant… Boom. Oh, et il y a aussi x2 têtes de brossage, une standard et une compacte (j’utilise la standard… faudrait pas pousser l’originalité trop loin).

Ensuite – ça m’était complètement sorti de la tête – mais j’étais aussi trop contente de recevoir le fameux chargeur « verre » (vous savez, celui de la pub, dans lequel la fille balance sa brosse à dents et hop, ça charge). Tellement joli dans une salle de bains. Il en faut peu pour être heureuse.

mercredie-blog-mode-beaute-suisse-swiss-switzerland-geneve-geneva-philips-brosse-a-dents-sonicare-diamond-pink-test-avis-review5En théorie, pour que ça charge, il faut bien entendu le socle (qui lui, est sur secteur), mais j’aimais bien cette photo ahah !

Quand on regarde la brosse de plus près, on découvre aussi son très subtil (mais parfaitement lisible) écran lumineux. Celui-ci permet d’afficher ses différents modes:

– Clean: pour un nettoyage quotidien « exceptionnel » (j’utilise des guillemets car c’est ce que dit la marque… et je dois bien dire que c’est vrai ! moi qui n’avais jamais testé de brosse-à-dents « sonique », c’est juste incomparable avec les brosses électriques classiques « rotatives », 62 000 mouvements de brosse par minute les enfants, SOIXANTE DEUX MILLE !),

– Gum Care: pour doucement masser les gencives,
– Polissage: « pour des dents éclatantes » (j’ai l’impression qu’il s’agit du « Clean » en un peu plus puissant, je continue de m’habituer à ce premier et je testerai le polissage à l’occasion !),
– Sensitive: pour un nettoyage tout en douceur,
– Blancheur: pour éliminer les tâches à la surface des dents (en cours de test, à voir sur la durée !).

mercredie-blog-mode-beaute-suisse-swiss-switzerland-geneve-geneva-philips-brosse-a-dents-sonicare-diamond-pink-test-avis-review5

En deux mots, je SURKIFFE ma nouvelle brosse: sa prise en main est super agréable (taille parfaite, douce en main, pas lourde du tout), les vibrations ressenties sont surprenantes mais finalement très agréables (et ça réveille le matin !), la sensation d’hygiène est incomparable (la Sonicare Diamond Clean va PARTOUT, même l’arrière des dernières molaires se retrouve complètement lisse… c’est assez foufou), on a vraiment l’impression d’un nettoyage pro à chaque passage, elle se faufile partout et permet de cibler individuellement chaque quenotte à la perfection (moi qui souffre régulièrement des caries interdentaires, c’est ma dentiste qui va être contente… ou pas du coup). Et d’un point de vue purement esthétique, faut-il rappeler qu’elle est superbe ?

Bref, si vous cherchez à remplacer votre brosse-à-dents (qu’elle soit manuelle ou électrique d’ailleurs), je vous recommande mille fois la Diamond Clean de Philips Sonicare (après, vous êtes libres pour le choix de la couleur !).

mercredie-blog-mode-beaute-suisse-swiss-switzerland-geneve-geneva-philips-brosse-a-dents-sonicare-diamond-pink-test-avis-review2

mercredie-blog-mode-beaute-suisse-swiss-switzerland-geneve-geneva-philips-brosse-a-dents-sonicare-diamond-pink-test-avis-review3

mercredie-blog-mode-beaute-suisse-swiss-switzerland-geneve-geneva-philips-brosse-a-dents-sonicare-diamond-pink-test-avis-reviewBrosse à dents Philips Sonicare Rose Gold – T-shirt noué Zara – Pantalon Selected


———— CONCOURS (pour les résidentes suisses ONLY, désolée les autres !) ————

Je vous propose de remporter une brosse à dents Philips Sonicare Diamond Clean Rose Gold (d’une valeur de 299.-) afin que vous puissiez vous faire une idée vous-même du produit !

Pour participer, c’est pas compliqué, dites-moi simplement  POURQUOI vous auriez besoin d’une brosse à dents Sonicare dans votre vie (ici en commentaire ou sous les posts associés à cet article sur ma page Instagram et Facebook, ou partout à la fois !). Soyez créatives, pragmatiques ou faites-moi rire ! Je sélectionnerai la gagnante vendredi soir à minuit ;)

BONNE CHANCE !!!

J’ai testé pour vous… une matinée sport et relaxation chez Insens Genève.

Autant j’arrivais à être régulière dans ma pratique sportive entre 2014 et 2016, autant depuis six mois, il m’est devenu concrètement impossible de me rendre à la salle aussi souvent que je l’aimerais (snif…). Moi qui adorais le yoga par exemple (en fait, j’adore toujours), c’est un vrai crève-cœur… mais je ne peux malheureusement pas me dédoubler et pratiquer toutes les activités qui me font envie (j’espère quand même que vous aurez remarqué l’assiduité de mes publications ces derniers temps, j’arrive au moins à mieux m’organiser pour ça..!). Si je le pouvais, je passerai encore plus de temps à peindre ou à cuisiner par exemple (même si je déteste ça, mais il faut bien manger). Oh, et ma mère m’a offert une machine à coudre aussi. La question c’est: mais quand vais-je bien pouvoir me lancer ?

Bref, revenons à nos moutons.

Ce samedi-là donc, n’était pas tout-à-fait comme les autres puisque j’ai enfilé mon plus beau legging afin de me rendre chez Insens, un centre 100% bien-être basé à Genève (quartier des Eaux-Vives): le lieu propose bien entendu des cours collectifs (yoga, pilates, méditation, body balance, gym dos…) mais également des massages (du thaï à l’ayurvédique en passant par de la réflexologie ou du drainage lymphatique), et un restaurant de cuisine (« bien-être », là encore) ouvrira aussi bientôt ses portes ! Pour la faire simple: ce n’est pas chez Insens que vous allez vous mettre à stresser ;)

2-mercredie-blog-mode-geneve-lifestyle-bien-etre-sport-tendance-suisse-swiss-blogger-blogueuse-bloggeuse-switzerland-insens

J’ai donc commencé mon petit parcours well-being par une séance de body balance, une pratique qui me parlait plutôt très bien dans la mesure où j’ai pendant plusieurs années suivi les fameux cours Les Mills (c’était d’ailleurs mon cours préféré, un mix de cardio, d’étirements et de diverses postures de yoga / pilates). Mais c’était sans compter la créativité d’Alain Gagliardi, professeur body balance et gym dos du centre: danseur et chorégraphe reconnu, Alain m’a surprise en brisant en quelques sortes les codes habituels du body balance en lui associant des accessoires (ce jour-là, un ballon) mais aussi des pas de danse inattendus. Très chouette combinaison qui a rendu la séance vraiment agréable et ludique (sans rien retirer de son intensité).

1-mercredie-blog-mode-geneve-lifestyle-bien-etre-sport-tendance-suisse-swiss-blogger-blogueuse-bloggeuse-switzerland-bodybalance-insensLà c’est moi habitée par mes souvenirs de GRS

Je n’ai pas vu l’heure passer (sauf peut-être pendant les 10min d’abdos, malgré mon fidèle ballon que je devais presser de toutes mes forces avec mes quadriceps !) et j’ai trouvé cette approche bien plus rafraîchissante que celle des cours Les Mills (répéter la même choré pendant plusieurs semaines, ça a quand même un côté boring…). Le tout dans une salle particulièrement lumineuse… détail qui a son importance dans ce genre de contexte !

Je suis ensuite passée entre les mains expertes de Catherine pour un massage d’anthologie (un peu comme la story que je vous ai faite ce jour-là, pour celles qui l’ont suivie): j’ai demandé une attention particulière au bas de mon dos (là où j’ai ma scoliose) et à mes jambes (hummm le massage des tibias et des mollets de folie !)… et je n’ai bien évidemment pas été déçue :)

4-mercredie-blog-mode-geneve-lifestyle-bien-etre-sport-tendance-suisse-swiss-blogger-blogueuse-bloggeuse-switzerland-insens

Niveau tarifs et abonnements, comptez 350.- pour 10 cours (valables 6 mois), 660.- pour 20 cours (valables 9 mois) et 1’500.- pour 50 cours (valables un an), le choix de cours étant complètement libre (vous pourrez retrouver le programme au bas de cette page). Le premier cours est gratuit pour celles et ceux qui souhaiteraient faire un test :)

En conclusion, Insens est incontournable pour un « break » en plein centre-ville que je recommande grandement, tant pour ses cours (différents de ceux des clubs sportifs) que pour ses « bonus » de très haute qualité (massages, restaurants, événements bien-être etc)… dommage que le centre soit si loin de chez moi !

Insens Genève
Rue Ami-Lullin 12
1207 Genève
022 545 36 85

5-mercredie-blog-mode-geneve-lifestyle-bien-etre-sport-tendance-suisse-swiss-blogger-blogueuse-bloggeuse-switzerland-insens

6-mercredie-blog-mode-geneve-lifestyle-bien-etre-sport-tendance-suisse-swiss-blogger-blogueuse-bloggeuse-switzerland-insens-pukka-tea-the

3-mercredie-blog-mode-geneve-lifestyle-bien-etre-sport-tendance-suisse-swiss-blogger-blogueuse-bloggeuse-switzerland-insens

Article réalisé en collaboration avec le centre Insens

Summer is loading…

Je viens de vérifier et, sauf erreur de ma part, ça faisait depuis 2015 que je ne m’étais pas montrée ici les cheveux attachés.

Respirez un grand coup (je préviens, je voudrais pas que vous fassiez un malaise !)

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-blogueuse-bloggeuse-optic2000-lunettes-de-soleil-MAUI-JIM-SUNSHINE-725-64

Petite coiffure improvisée donc (j’ai séparé mes cheveux en deux sections à l’arrière, puis je les ai torsadés, comme pour faire une grosse vanille plaquée, avant de fixer le tout avec une pince… simple, basique). Un changement subtil qui permet, par la même occasion, de mettre en valeur ma nuque, mes épaules… et mes lunettes !

Cette jolie paire de solaires, parlons-en justement.

Invitée par Optic 2000 à sélectionner le modèle de mon choix, j’ai visité la boutique de Chêne-Bourg (merci encore mille fois à l’équipe, et plus particulièrement à Mickaël qui a su me recommander les modèles les plus adaptés à mon visage – apparemment propice à recevoir des « grosses » lunettes), mon choix s’est porté sur les « Sunshine » de la marque Maui Jim. Moi qui avais tendance à toujours sélectionner mes lunettes chez les mêmes designers, je me suis surprise à craquer pour cette griffe, complètement inconnue au bataillon pour ma part avant de la voir en boutique. En vrai, ce sont surtout ses couleurs délicieusement rétro (un mix d’écailles de tortue et de vieux rose) qui m’ont tapé dans l’œil (oh oh !):

« C’est bon, c’est SÛR, je choisis celles-ci ! »
« C’est vrai qu’elles vous vont vraiment très bien… »
« Ah non mais c’est surtout que j’imagine déjà avec quelle tenue j’ai envie de les porter ! »

Alors voilà, plutôt que de vous balancer douze mille portraits, j’ai préféré partager le « total look » que ces lunettes m’ont inspiré. À commencer par ce pantalon Vanessa Bruno (qui correspond en tout point à ce que je cherchais depuis pas mal de temps: taille haute, bootcut, en velours côtelé fin, bref, je retourne à mes années primaire / collège en pantalons Loïs et Cimarron !), légèrement surélevé par des petites sandales assorties et, surtout, ramené au mode été avec ce débardeur marinière ;)

Qu’en dites-vous ? :)

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-blogueuse-bloggeuse-optic2000-lunettes-de-soleil-MAUI-JIM-natural-hair-frohawk-pantalon-vanessa-bruno-flare-Dompay2

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-blogueuse-bloggeuse-optic2000-lunettes-de-soleil-MAUI-JIM-SUNSHINE-725-64-3

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-blogueuse-bloggeuse-optic2000-lunettes-de-soleil-MAUI-JIM-SUNSHINE-725-64-solaires

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-blogueuse-bloggeuse-optic2000-lunettes-de-soleil-MAUI-JIM-natural-hair-frohawk-pantalon-vanessa-bruno-flare-Dompay3

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-blogueuse-bloggeuse-optic2000-lunettes-de-soleil-MAUI-JIM-natural-hair-frohawk-pantalon-vanessa-bruno-flare-Dompay-harlem-bouledogue-francais-bulldog

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-blogueuse-bloggeuse-optic2000-lunettes-de-soleil-MAUI-JIM-natural-hair-frohawk-pantalon-vanessa-bruno-flare-Dompay5

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-blogueuse-bloggeuse-optic2000-lunettes-de-soleil-MAUI-JIM-SUNSHINE-725-64-natural-hair-frohawk2

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-blogueuse-bloggeuse-optic2000-lunettes-de-soleil-MAUI-JIM-natural-hair-frohawk-pantalon-vanessa-bruno-flare-Dompay

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-blogueuse-bloggeuse-optic2000-lunettes-de-soleil-MAUI-JIM-SUNSHINE-725-64-2

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-blogueuse-bloggeuse-optic2000-lunettes-de-soleil-MAUI-JIM-natural-hair-frohawk-pantalon-vanessa-bruno-flare-Dompay4

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-blogueuse-bloggeuse-optic2000-lunettes-de-soleil-MAUI-JIM-SUNSHINE-725-64-natural-hair-frohawkLunettes de soleil « Sunshine » Maui Jim – Débardeur Petit Bateau (similaires ici, ici, ici et ici) – Pantalon « Dompay » Vanessa Bruno (similaires ici, ici, ici, ici, ici, ici et ici) – Sandales « Irenee » Steve Madden (similaires ici, ici, ici, ici, ici, ici et ici) – Sac APC (similaires ici, ici et ici)

Article réalisé en partenariat avec Optic 2000

Mes quatre jours de roadtrip suisse !

J’ai profité de mes quelques semaines de break cet été pour me pencher sur tout un tas de tâches: admin, rangement, tri, sport, rendez-vous… et j’ai un peu voyagé. « Un peu » car, vous allez le voir, je suis restée sur le territoire…

J’avais très envie de partir quelques jours avec mes parents (qui étaient en congés au même moment que moi, pour une fois), ça faisait bien 10 ans que nous n’avions pas voyagé rien que tous les trois. Il fallait donc absolument trouver un moyen de profiter de nos quelques jours off simultanée ! Compte tenu des timings, je projetais d’aller en Italie, en Croatie ou en Grèce… jusqu’à ce que je reçoive une super proposition (timing parfait, le mektoub, je vous dis !): partir en roadtrip en Suisse (avec Europcar et Accor Hotels comme partenaires) ! Hum, hum. Un “roadtrip suisse” donc… qu’est-ce que ça peut bien donner ? Ça sonne quand même moins exotique que les destinations évoquées un peu plus haut… Et puis j’ai réalisé que, malgré mes six années passées à Genève, je n’avais jamais vraiment pris le temps d’aller plus loin que le canton de Vaud (allez, si, j’étais déjà allée à Zurich pour le concert de Beyoncé !)… J’ai donc accepté de l’aventure, accompagnée de mes parents et d’une magnifique New Beetle décapotable (à savoir que la dernière fois que j’avais conduit un cabriolet, c’était avec Barbie).

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-new-beetle-cabriolet-interlaken-decapotable
Séquence « Turbo » dans la région d’Interlaken

Nous nous sommes largement inspirés du “Grand Tour Switzerland” pour l’itinéraire (un site partageant les plus belles routes du pays): départ de Genève, arrivée à Lucerne, le tout en quatre jours et trois nuits (à l’Ibis Lausanne, au Novotel Bern Expo et à l’Ibis Luzern).

Jour 1:
Nous avons quitté Genève le dimanche en fin de matinée pour rejoindre l’une de mes terrasses favorites, celle du Deck (à Chexbres). La vue est y tout bonnement incroyable: on domine les vignes de Lavaux, avec le lac à l’horizon… un régal pour les yeux ! Dommage, le service s’est beaucoup détérioré (j’aurais dû me fier aux dernières reviews Tripadvisor…). Le restaurant adjacent, la Verrière, propose heureusement un superbe menu (et les serveurs y sont bien plus sympathiques !). Une fois le repas terminé, nous aurions pu nous balader le long de la « Riviera suisse » (Montreux, Vevey etc), mais un programme bien rempli nous attendait déjà à Gruyères.

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-en-famille-le-deck-chexbres
La vue sensationnelle du Deck

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-en-famille

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-en-famille-le-deck-chexbres-menu-avis

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-riviera-vevey
La Riviera vaudoise

15h: arrivée à Broc pour découvrir la Maison Cailler (le fameux chocolatier). Dimanche d’août et météo favorable obligent, c’est par un temps d’attente de près de 2h que nous avons été accueillis. Autant vous dire que nous nous sommes résignés à ne visiter que la “boutique”(qui, entre nous, fait un peu attrape touristes, mais bon…). Nous sommes ainsi repartis avec quelques paquets de chocolats pour la route (PARDON, à offrir), et nous avons continué sur Gruyères (village que je connaissais déjà pour y avoir emmené à peu près 95% des proches venus passer quelques jours en Suisse chez moi !).

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-en-famille-musée-chocolat-maison-cailler-visite

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-en-famille-musée-chocolat-maison-cailler

Fans de films d’horreur, il n’était pas envisageable pour ma mère et moi de ne pas visiter le musée HR Giger (une deuxième fois pour ma part), père de la créature d’Alien. Mon papa, plutôt fan de bières, nous a attendu au bar du même nom (et à la déco assortie). Le musée est top et se visite plutôt rapidement: on y découvre, de façon ultra immersive, une multitude d’œuvres (dessins, peintures, sketches… des créatures et des vaisseaux du film, mais pas que), des sculptures fascinantes et, en toute fin de visite, la collection privée de l’artiste. Un mini documentaire vous permettra par ailleurs de découvrir plein d’anecdotes sur le maître Giger (un peu dérangé quand même…). Nous nous sommes ensuite retrouvés pour une petite pause goûter (et la dégustation des incontournables meringues à la double crème de la Gruyère !).

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-gruyeres-musee-hr-giger-alien-avis-museum

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-gruyeres-musee-hr-giger-alien-avis-bar

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-gruyeres-musee-hr-giger-alien-avis-museum-collection-personnelle

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-gruyeres-musee-hr-giger-bar-meringue-double-creme

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-gruyeres-village

La balade se poursuit ensuite à travers le village au bout duquel s’élève le château. Notre petit tour terminé, l’occasion était trop belle pour ne pas succomber à l’appel de la fondue… nous avons donc dîné très tôt (vers 19h) et avons savouré une “moitié moitié” dans l’un des nombreux restaurants du village (qui ont de toute façon quasiment toute la même carte donc le choix était vite fait !).

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-gruyeres-musee-hr-giger-chateau-visite
La position de ma mère 99% du temps quand on se balade

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-gruyeres-musee-hr-giger-chateau-visite-mouton2
Le château de Gruyères (tout en haut)

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-gruyeres-musee-hr-giger-chateau-visite-mouton

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-gruyeres-hotel

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-gruyeres-vaches-parking

En fin de journée, nous avons rebroussé chemin pour nous rendre à l’hôtel Ibis de Lausanne centre (très bien situé !), où nous avons passé la nuit.

Jour 2:
Nous avons mis les voiles, sous un grand soleil, direction la station de ski de Rellerli. Le paysage montagnard était SPLENDIDE, nous avons pu admirer les chalets du domaine de Gstaad (et la cinquantaine de Porsche, Lamborghini croisées sur la route !). S’il était un peu tôt pour le ski, la météo était en revanche idéale pour une petite session… de luge !

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-paysage-view-pre-prairie-montains-montagne-gstaad2

Soyez pas trop jalouses…

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-paysage-view-pre-prairie-montains-montagne-gstaad-rellerli2

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-paysage-view-pre-prairie-montains-montagne-gstaad

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-paysage-view-pre-prairie-montains-montagne-gstaad-rellerli-luge

Le tarif est très accessible (26.- les 5 descentes), néanmoins j’avais zappé de compter la montée en téléphérique (90.- pour trois). Autrement dit, les sensations sont sympa mais il vaut mieux prévoir autre chose (par exemple une petite rando) pour rentabiliser la dépense ! Il est ensuite possible de redescendre soit en téléphérique, soit à pied (comptez 1h20 de marche environ): nous l’aurions fait avec plaisir mais, comme vous vous en doutez, pas le temps de niaiser !

Nous avons donc quitté Gstaad direction les cascades de Trummelbach (dans la « vallée des 72 cascades », rien que ça !): on peut d’ailleurs déjà en apercevoir depuis la voiture sur les routes avec, en prime, une vue majestueuse et de plus en plus claire sur le Mont-Schilthorn (vu dans « Au service de sa majesté », un James Bond de 1968). Impossible de rater le départ de la visite des chutes (très touristiques, vous ne serez pas les seuls sur place ahah !). L’entrée est tout-à-fait raisonnable et le tour vaut vraiment le détour: entre l’accès en ascenseur et la violence des chocs de l’eau sur les parois tout au long de la visite, le tout est vraiment impressionnant (k-way fortement recommandé !). Je n’aurais malheureusement pas énormément de photos à vous montrer des chutes… puisque j’ai fait tomber mon portable et explosé sa vitre pendant une tentative de selfie. BRAVO BRAVO.

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-paysage-view-pre-prairie-vert

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-chutes-cascades-trummelbach-falls

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-chutes-cascades-trummelbach-falls-Mont-Schilthorn-james-bond

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-chutes-cascades-trummelbach-falls-total-look-jean-denim

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-chutes-cascades-trummelbach-falls3

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-chutes-cascades-trummelbach-falls2

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-chutes-cascades-trummelbach-falls4Attention la douche !

Le soir, après avoir longé le somptueux lac de Thoune, nous nous sommes rendus au restaurant du Grand Hotel Giessbach, une petite merveille dissimulée dans la forêt et dont la vue donne tout juste sur une autre cascade et le lac. La carte est y particulièrement sophistiquée (avec un buffet d’antipasti italiens) et le service, exceptionnel. La petite touche rétro (décoration d’antan, très foncée et chargée) nous a vraiment interpellés. J’aurais néanmoins tendance à recommander le Restaurant Les Cascades pour le midi et non le soir, afin de profiter un peu plus longtemps de la vue sur le lac (quoique, si vous aimez l’ambiance « Shining », vous apprécierez l’hôtel en mode nuit).

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-interlaken-view-visit
Le lac de Thoune, près d’Interlaken, un paysage à couper le souffle !

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-restaurant-grand-hotel-giessbach-avis-Il faut quelques minutes de marche depuis le parking extérieur pour enfin entrevoir l’hôtel, il est tellement grandiose qu’on est on ne peut plus surpris lorsqu’il apparaît enfin sous nos yeux !

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-restaurant-grand-hotel-giessbach-vue-cascades

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-restaurant-grand-hotel-giessbach-avis-reviews

Après ça, nous sommes rentrés à Berne, plus précisément au Novotel Bern Expo, une excellente adresse si vous cherchez à séjourner dans la région !

 

Jour 3:
Après un sympathique petit-déjeuner au Novotel, nous reprenons la route en passant par plusieurs petites villes (dont Berthoud, Lueg, Affoltern, Trubschachen et Entlebuch, en suivant l’itinéraire du Grand Tour Suisse) afin de nous rendre à Lucerne.

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-novotel-gourmet-bar-bern-berne
Le restaurant du Novotel Bern Expo, très stylé !

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-paysage-view-pre-prairie-vert3

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-berthoud

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-affoltern

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-trubschachen-Gasthof-Bären2

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-paysage-view-pre-prairie-vert6

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-trubschachen

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-paysage-view-pre-prairie-vert2

Après plusieurs heures de conduite (très agréables, vous imaginez un peu la vue !), nous sommes finalement arrivés à Weggis où j’avais prévu une petite après-midi détente. J’avais en effet réservé une table à l’hôtel Beau Rivage pour le dîner, ce qui nous a permis de profiter de la piscine (et de l’accès direct au lac !). Le temps était radieux, la chaleur au rendez-vous… bref, c’était le jour parfait pour nous prélasser après les découvertes des précédents jours !

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-beau-rivage-weggis-lucerne-luzern-avis-review-piscine-pool-lake

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-beau-rivage-weggis-lucerne-luzern-avis-review-piscine-pool-lake-restaurant

Si vous aviez jeté un œil à mes stories Instagram, vous savez que le cadre du Beau Rivage est tout simplement fou (de tout le road trip, c’est vraiment l’un des moments que j’ai préféré… et je n’avais pas encore vu la grandeur de Lucerne !).

Nous avons terminé la journée à l’hôtel Ibis Styles de Lucerne: situation impeccable, en pleine vieille ville, pour notre visite du lendemain. Par ailleurs, la chambre que nous avons eue, en dernier étage, était superbe (ultra spacieuse, très stylée… avec, en prime, une grande terrasse pour prendre les premiers rayons du soleil avant même d’aller petit-déjeuner) !

 

Jour 4:
Journée dédiée à la découverte de Lucerne city ! Je ne sais pas pourquoi, j’avais une image de ville hyper « vieillotte » et « morte »… hé bien j’avais tout faux ! Mes parents et moi avons littéralement adoré cette ville (et je n’attends qu’une chose, y retourner avec mon mari !). L’architecture y est époustouflante, les gens adorables et la nourriture excellente. Quel regret de n’y avoir passé qu’une seule journée… J’ai aussi profité de notre balade en ville pour faire réparer l’écran de mon téléphone chez une boutique agrée Samsung, Smart Go (si jamais l’équipe passe par là: vous avez sauvé la fin du trip, merci merci !).

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-lucerne-luzern

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-lucerne-luzern2

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-lucerne-luzern3

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-lucerne-luzern4

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-lucerne-luzern6

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-lucerne-luzern7

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-lucerne-luzern5

Nous avons mis les voiles en milieu d’après-midi pour être de retour à Genève et rendre la voiture avant la fermeture de la boutique Europcar.

Bilan des opérations:
– Qu’est-ce que c’est VERT la Suisse (les prés, les forêts, les montages… c’est un paysage verdoyant sans fin quand on conduit) !
– On se marre quand même bien tous les trois (le trio de gogoles en décapotable sur l’autoroute… c’est nous !). Quelle chance d’avoir les parents les plus cool du monde !
– Un cabriolet pour se balader, c’est le pied (merci Europcar) !
– Quoi de plus agréable que de se glisser dans des draps tout propres et une literie confortable après une journée riche en découvertes (merci Accor Hotels !) ?

Bref, je recommande vivement le format « roadtrip » en famille et même pour des petites durées. Ces quelques jours d’exploration nous auront permis de découvrir les beautés de toute une partie de la Suisse :)

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-new-beetle-cabriolet-famille-decapotable
Ciao !

Les Bucoliques.

Je crois que j’ai rarement trouvé un été aussi long… c’est pas désagréable hein, c’est juste que j’avais perdu l’habitude. Allez, j’arrête de me plaindre, cette belle saison me permet de vous proposer proposer un peu plus de looks estivaux que d’habitude… le tout en extérieur ;)

Aujourd’hui je vous propose donc une petit cadre enchanteur et bucolique. Vous avez remarqué ? Non seulement j’upgrade mes décors de shooting, mais EN PLUS j’explore de nouveau champs lexicaux: entre nous, c’était quand la dernière fois que vous avez entendu ou employé l’adjectif « bucolique » ? Pour ma part, ça remonte sûrement aux cours de Latin en terminale, quand on étudiait les textes de Virgile (ça en jette wesh). Quand j’y pense, six années passées à étudier une langue morte, pendant que les copains rentraient tranquillou à la maison, finissaient leur nuit ou pouvaient célébrer le début du week-end une heure plus tôt… tous ces sacrifices pour quoi ? Pour terminer en robe légère dans un champ de vignes. Great deal.

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-robe-maxi-dress-george-longue-salmon-blogueuse-afro-hair-big-fro-natural-cheveux-frises-naturels-curly-nappy-3c

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-robe-maxi-dress-george-longue-salmon-blogueuse-afro-hair-big-fro-natural-cheveux-frises-naturels-curly-nappy-3c


« Gallus, dont la bucolique rapporte ici les paroles, cherche alors l’oubli dans l’évocation d’une Arcadie mythique qui lui offrirait un refuse contre la puissance tyrannique de l’Amour »: t’as rien compris en français ? imagine en latin.

Cette petite digression (pffffiou je donne tout aujourd’hui) linguistique me fait penser que j’aimerais bien apprendre une nouvelle langue ces prochains mois (une qui me soit vraiment utile cette fois, je précise quand même). L’espagnol, pourquoi pas ? Ou bien le japonais ou le chinois, si je me chauffe comme il faut… Il paraît qu’il existe des applis pas mal pour ça, il faudrait que je m’enquière (ouch…) de cette possibilité. En attendant, je ne connais personne qui soit devenu bilingue grâce à son téléphone… et j’imagine que vous non plus. Ceci dit, si vous êtes l’exception, manifestez-vous car ça m’intéresserait grandement. Oh, et puis je change de job en septembre (mais vu que vous êtes encore nombreux à penser que je suis blogueuse full time, ça vous fait une belle jambe !). J’y vais, j’ai pas trop peur, et ça va me faire du bien.

Retour au sujet principal de cet article: la mode, la mode, la mode. Avant de vous présenter mon look champêtre, je voulais partager avec vous mes 9 basiques Esprit préférés pour cet(te fin d’)été. Pour moi, Esprit est loin d’être une marque « tendance » (ce n’est pas chez elle qu’on retrouvera les « it pièces » de chaque saison). Au contraire, c’est plutôt une enseigne attachée à proposer tout au long de l’année une panoplie de bons basiques (qui ont en plus le mérite de durer dans le temps). Tout cela ne m’empêche pas de dénicher de temps en temps quelques « statement » pièces (comme la maxi robe de mon look du jour ou encore d’autres articles plus « essentiels »).

La sélection que je vous propose aujourd’hui me représente plutôt bien sachant que je ne porte quasiment jamais de pantalon l’été (dois-je vous rappeler ma passion pour les pièces toutes-en-un, style robes et combinaisons ?). Sans surprise, j’ai donc eu un gros coup de cœur pour la maxi robe à imprimés… mais ce n’est pas tout ! Quoi de plus pratique qu’une mini collection de petites jupes pour égayer la saison ? A associer avec n’importe quel top basique (un petit t-shirt côtelé blanc par exemple, je dis ça, je dis rien). Bon, vous l’aurez compris, cette sélection c’est un peu ce que ma valise pour une semaine de vacances pourrait contenir ! Allez, pluie de vichy, de motifs fleuris, de broderies anglaises et de petites nouettes sur vous les meufs !

mercredie-blog-blogger-mode-geneve-suisse-esprit-edc-selection-ete-2017-debardeur-robe-jupe-fleurs-fleurie-broderie-anglaise

1. Robe blanche à encolure volantée, 99,90.-
2. Maxi robe à motifs, 149,90.-
3. Jupe midi vichy, 79,90.-
4. Jupe en fin chiffon à petites fleurs, 79,90.-
5. Top à bretelles à nouer rouge, 49,90.-
6. Chemisier à carreaux vichy 100 % coton, 59,90.-
7. Jupe midi boutonnée jaune, 49,90.-
8. T-shirt côtelé blanc, 29,90.-
9. Jupe rayée à volants, 59,90.-

PS: pour celles que ça tracasse, les liens pointent vers le site suisse mais il y a évidemment les mêmes articles en France ;)

Et maintenant, PLACE AU LOOK (enfin !). J’attends vos commentaires (j’ai remarqué que quand je suppliais vous me laissiez des petits mots… ahaha) !

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-robe-maxi-dress-george-longue-salmon-blogueuse-afro-hair-big-fro-natural-cheveux-frises-naturels-curly-nappy-3c

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-robe-maxi-dress-george-longue-salmon-blogueuse-afro-hair-big-fro-natural-cheveux-frises-naturels-curly-nappy-3c

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-robe-maxi-dress-george-longue-salmon-blogueuse-afro-hair-big-fro-natural-cheveux-frises-naturels-curly-nappy-3c

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-robe-maxi-dress-george-longue-salmon-blogueuse-afro-hair-big-fro-natural-cheveux-frises-naturels-curly-nappy-3c

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-robe-maxi-dress-george-longue-salmon-blogueuse-afro-hair-big-fro-natural-cheveux-frises-naturels-curly-nappy-3c

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-robe-maxi-dress-george-longue-salmon-blogueuse-afro-hair-big-fro-natural-cheveux-frises-naturels-curly-nappy-3c

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-robe-maxi-dress-george-longue-salmon-blogueuse-afro-hair-big-fro-natural-cheveux-frises-naturels-curly-nappy-3c

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-robe-maxi-dress-george-longue-salmon-blogueuse-afro-hair-big-fro-natural-cheveux-frises-naturels-curly-nappy-3c

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-robe-maxi-dress-george-longue-salmon-blogueuse-afro-hair-big-fro-natural-cheveux-frises-naturels-curly-nappy-3c

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-robe-maxi-dress-george-longue-salmon-blogueuse-afro-hair-big-fro-natural-cheveux-frises-naturels-curly-nappy-3c

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-robe-maxi-dress-george-longue-salmon-blogueuse-afro-hair-big-fro-natural-cheveux-frises-naturels-curly-nappy-3c

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-robe-maxi-dress-george-longue-salmon-blogueuse-afro-hair-big-fro-natural-cheveux-frises-naturels-curly-nappy-3c

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-robe-maxi-dress-george-longue-salmon-blogueuse-afro-hair-big-fro-natural-cheveux-frises-naturels-curly-nappy-3c
Robe Esprit « George » – Espadrilles Castaner « Carina » – Cheveux perso ;)

La musique et moi… 20 random facts (+ CONCOURS INSIDE !).

mercredie-blog-mode-lifestyle-geneve-suisse-blogueuse-bloggeuse-musique-mastercard

Je parle assez peu de musique sur le blog… Enfin, les plus fidèles savent que je ne manque jamais une occasion de poser une petit référence (souvent foireuse) par-ci par-là dans mes articles. Sur Facebook aussi, j’adore partager avec vous mes petits « pépites du passé » (sachant que mon oreille musicale est restée coincée quelque part entre 1990 et 2006). Ce que vous savez peut-être moins, ce sont les 20 faits que j’ai choisi de lister pour vous aujourd’hui !

 

1. Je suis fan de Daniel Balavoine (autant attaquer cette liste franchement).

2. « Leave me alone » de Michael Jackson est sans doute le clip qui m’a le plus marquée. Déjà parce que ce titre est fou… mais surtout parce que son style visuel (« collage » méga baroque) est unique: chiens en costard, dentier géant qui claque, cookies volants, squelette d’éléphant dansant… tout était là pour traumatiser (non, plutôt « fasciner ») la petite fille que j’étais. Pour tout vous dire, mes rêves utilisent à peu près la même esthétique et la même imagerie. Je rêve donc façon année 90.

« En route pour le pays du WTFFFFFFFFFFF ! »

3. Vanessa Paradis est ma chanteuse française préférée (et je trouve que « Pourtant » est l’une des plus jolies chansons d’amour de tous les temps). Et d’un point de vue international, vous connaissez bien entendu mon amour pour Beyoncé… mais peut-être pas mon admiration pour Gwen Stefani ;)

#iconic

4. Je n’ai aucune chanson sur mon téléphone. Voilà. C’est dit.

5. Quand j’étais à l’école primaire, j’animais une radio (« Radio Dingo »). Enfin, je faisais style ! Je me servais du gros poste (genre ghetto blaster) de mes parents et, avec mes copines Clémence et Valentine, on jouait les présentatrices: on introduisait les chansons qui passaient (de mémoire, « Wannabe » des Spice Girls, « Shame on you » d’Ophélie Winter ou encore « Savoir Aimer » de Florent Pagny… vive l’éclectisme) et on faisait même nous-mêmes les coupures publicitaires (c’était une station à petit budget). En attendant, je conserve ces souvenirs enregistrés sur cassette (est-ce que les jeunes qui me lisent savent encore ce que sont les K7 audio ?) quelque part dans une boîte chez mes parents. Bien cachée, la boîte.

6. La chanson qui me donne la pêche ? « Change de pote » des Casseurs Flowteurs !

7. Je suis surtout branchée hip-hop (rap français principalement) mais j’écoute aussi du rock, de la chanson française et un peu d’électro… pour la forme ;)

8. Raphaël est le premier artiste (« connu ») que je suis allée voir en concert (… gros LOL).

9. Pour moi, « Clubbed to death » n’est pas la BO de Matrix. C’est la musique sur laquelle j’ai fait environ 7260 galas de danse contemporaine.

10. Je ne supporte absolument plus les titres « Happy » de Pharrell et « Uptown Funk » de Bruno Mars. Elles ont d’ailleurs été bannies de ma playlist mariage.

11. Avant l’ère de l’internet décontracté, j’allais à la médiathèque de Chambéry avec une seule et unique mission: pouvoir emprunter pour la 50ème fois « Jagged Little Pill » d’Alanis Morissette (artiste que j’adore toujours d’ailleurs).

12. J’ai une mémoire auditive de folie: je reconnais par exemple toutes les voix au quart de tour (de connaissances, d’acteurs, de chanteurs… et pas les plus connus !) mais, SURTOUT, je connais un nombre incalculable de chansons PAR CŒUR (mes potes me surnomment le « jukebox humain » lol). Je retiens aussi tout naturellement les moindres petits effets musicaux dans les chansons… d’où mes talents de synchronisation en air instruments. Oh, et je pourrais parfaitement exploser Laurent Baffie à un blind test. Laurent, si tu passes par là…

(grosse préférence pour le air piano, mais je me débrouille pas mal en air guitar aussi)

13. Par contre, j’ai été refoulée au casting de « N’oubliez pas les paroles » après avoir passé les épreuves de sélection écrite. « Trop timide » qu’ils disaient. Nagui fais quelque chose !

14. Mon groupe préféré ? No Doubt. Aucune surprise.

15. Je suis un peu amoureuse d’Adam Levine. Et pourtant, peu aurait misé un kopeck sur lui back in the days.

16. Un des moments les plus bizarres de toute ma vie: me retrouver contrainte d’écouter « Overprotected » de Britney Spears, volume max, dans la voiture des parents de ma correspondante italienne (hé ouais, j’avais une corres’ au collège, ne soyez pas jaloux ça va !), fan ultime de Brit Brit. Sauf que, quand je dis « volume max », c’est un SACRÉ euphémisme: JAMAIS DE MA VIE je n’avais écouté de la musique AUSSI FORT. JAMAIS JAMAIS JAMAIS (et pourtant j’en ai fait des concerts la tête dans la sono…). J’avais peur que mes tympans brûlent. J’étais tellement au bout de ma vie (tout en faisant style que tout était normal, vous voyez le genre..?) que je regardais un peu partout autour de moi en espérant qu’il s’agisse d’une caméra cachée. Je précise que la voiture était à l’arrêt puisque nous attendions sa mère sur un parking. Encore plus chelou, donc. A chaque fois que j’y repense (ou que j’entends cette fantastique chanson… imaginez-moi à 0min43 ahahah !), je peux pas m’empêcher d’éclater de rire !

17. « Things I’ve seen » de Spooks, la chanson qui me rend nostalgique de l’adolescence (et des complets en cuir). A l’époque je m’étais coloré les cheveux en rouge pour faire comme la chanteuse… évidemment le résultat n’avait rien à voir ;)

18. J’ai chanté « Gangsta’s Paradise » au concert de mon lycée. Hashtag #thuglife.

19. Avant Youtube et les premières plateformes de téléchargement (Napster, Kazaa, Morpheus…), je pouvais taper des sprints dès que j’entendais le début de la chanson « It’s like that » de Run DMC démarrer sur MTV. Ce clip c’était la vie et je ne pouvais simplement pas le manquer.

« And that’s the way it is!« 

20. Je ne suis pas franchement branchée festivals… principalement parce que j’ai toujours l’impression d’être à l’arrache et que ça nécessite souvent un peu d’organisation (mais c’est déjà trop pour moi !). Dernier festival en date, aucun stand n’acceptait la CB et je me suis retrouvée à devoir prendre le bus pour trouver un distributeur 2km plus loin… super pratique hein ? Alala si on pouvait avoir l’ambiance festival… sans les inconvénients ! Hé bien c’est justement ce que propose Mastercard cette année ! La marque est, en effet, le sponsor officiel de quatre gros festivals européens cette année:

– « Balaton Sound – The Festival Beach » en Hongrie (du 5 au 9 juillet 2017), l’un des plus grands festival de musique électronique en Europe,
– « Electric Castle » en Roumanie (du 12 au 16 juillet 2017),
– « Sziget Festival » en Hongrie (du 9 au 16 août 2017), qui a la particularité d’avoir lieu sur une île !
– « New Horizons » (du 25 au 26 août 2017) en Allemagne, un autre festival électro.

Mastercard permettra, d’une part, à tous les participants de pouvoir payer sans contact à tous les stands (YOUHOUUUU !) et mettra, d’autre part, en jeu plusieurs « PACKS VIP » afin d’assister à ces festivals dans les meilleures conditions ! Je vous propose donc de participer aux deux prochains tirages au sort (RDV sur la page facebook Mastercard et laissez un commentaire sous les posts en question): vous avez jusqu’au 4 juillet pour tenter de remporter un pack VIP pour le « Sziget Festival », et jusqu’au 13 juillet pour le « New Horizons » ! BONNE CHANCE !!!

mercredie-blog-mode-lifestyle-geneve-suisse-blogueuse-bloggeuse-musique-mastercard2

Bliss.

Je suis pas mal « baskets » en ce moment (mais ça va, je suis bien dans mes baskets).

C’est assez nouveau parce que, quand j’y réfléchis bien, à part les Stan Smith (originalité bonjour), j’ai rarement été attachée à mes paires de sneakers (oh si, peut-être à la période des compensées Isabel Marant que j’adorais porter… d’ailleurs ce sont toujours mes « go to shoes » quand je prends l’avion par exemple: confort maximum et merci les scratch).

Hé bien les amis, il semblerait que les choses changent ! Je crois que je suis en train de basculer du côté Reebok Classic, très doucement, mais sûrement. En fait ça fait teeeeellement longtemps que ces baskets me font de l’œil (je vous parle d’un temps où quelques heureux élus avaient l’internet en 56k forfait Intégrales Wanadoo): au collège déjà, je les trouvais trop craquantes en blanc (malgré le côté racaillette)… mais comme je faisais déjà du 40 à 13 ans, autant vous dire que c’était la dernière chose à acheter pour détourner l’attention de mes panards. Petit sursaut d’envie quelques années plus tard, quand Alicia Keys a re-designé ce modèle iconique (bon, plus par attitude de groupie que par vrai coup de cœur: pas trop fan du motif « piano », complètement wtf, avouons-le).

Et puis 2017, nous y voilà: MON ANNÉE !!! Premier essai plutôt concluant (bien que risqué) avec ce précédent look autour du modèle « basique » tout noir… Et boom, aujourd’hui j’enchaîne avec cette très belle collaboration entre Reebok et la marque makeup Face Stokholm !

mercredie-blog-mode-reebok-face-stockholm-freestyle-hi-loyal-wisdom-outfit-nude

J’ai craqué pour la teinte « Loyal Wisdom » qui est un peu indescriptible (entre du gris, du rose… mais assez passe-partout finalement, surtout avec mon look tout doux du jour).

Et pour donner un peu de pep’s à tout ça (je rappelle qu’on n’est pas sur un blog macarons et filtres pastel ici), des lèvres mates et des ongles… bleus. Aucune logique ahaha ! Gros craquage sur le « Indigo-go » de MAC et ce vieux vernis Yves Rocher qui traîne sur ma coiffeuse depuis environ 14 ans (comprenez: c’est pas la peine de me demander où trouver la référence).

Bon allé je vous laisse, je m’en vais mater « J’me présente, je m’appelle Daniel » (<3 Balavoine).

mercredie-blog-mode-suisse-bloggeuse-lacewig-big-beautiful-hair-outre-reebok-face-stockholm-freestyle-hi-loyal-wisdom-outfit-nude-leather-perfecto-rose3

mercredie-blog-mode-suisse-bloggeuse-lacewig-big-beautiful-hair-outre-outfit-nude-leather-perfecto-rose-Indigo-Go-mac-matte-lipstick-blue-daniel-wellington2

mercredie-blog-mode-suisse-bloggeuse-lacewig-big-beautiful-hair-outre-reebok-face-stockholm-freestyle-hi-loyal-wisdom-outfit-nude-leather-perfecto-rose4

mercredie-blog-mode-suisse-bloggeuse-lacewig-big-beautiful-hair-outre-outfit-nude-leather-perfecto-rose-la-redoute

mercredie-blog-mode-suisse-bloggeuse-lacewig-big-beautiful-hair-outre-reebok-face-stockholm-freestyle-hi-loyal-wisdom-outfit-nude-leather-perfecto-rose

mercredie-blog-mode-suisse-bloggeuse-lacewig-big-beautiful-hair-outre-outfit-nude-leather-perfecto-rose-Indigo-Go-mac-matte-lipstick-blue-daniel-wellington
(il paraît que j’ai l’air obèse sur cette photo mais je l’aime bien quand même)

mercredie-blog-mode-suisse-bloggeuse-lacewig-big-beautiful-hair-outre-outfit-nude-leather-perfecto-rose-Indigo-Go-mac-matte-lipstick-blue

mercredie-blog-mode-suisse-bloggeuse-lacewig-big-beautiful-hair-outre-reebok-face-stockholm-freestyle-hi-loyal-wisdom-outfit-nude-leather-perfecto-rose2
Perfecto La Redoute – T-shirt Mango – Pantalon Zara (similaires ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici, ici et ici) – Reebok Classic x Face Stockholm – Lipstick MAC matte « Indigo-Go » – Lacewig Outre « Big is Beautiful » – Montre Daniel Wellington – Bagues Stories (similaires ici et ici)

La street, c’est chic.

Un petit look pour finir le mois ?

J’aime les fringues, j’aime les défis… je ne pouvais donc que prendre part au mouvement « Remix Fashion » proposé depuis quelques semaines par Zalando. Un concept « tout bête » (mais qui a quand même eu le mérite de me faire prendre quelques petits risques !): mixer pièces « haut de gamme » et articles streetwear ! Osé, non ?

J’ai pris pas mal de temps à « concevoir » mon look… Ceci dit, je savais déjà que je ne porterai pas de grosse doudoune siglée par exemple (les doudounes et moi, ça ne passe toujours pas… sans doute la peur d’être trop imposante, les cheveux aidant déjà pas mal..!). Je suis super enthousiaste à l’idée de jouer le jeu, en revanche si c’est pour porter des trucs qui ne me correspondent pas, quel intérêt ? Je me suis donc tout naturellement orientée vers mes pièces et silhouettes mode favorites, en essayant d’y apporter un petit twist sportif !

Avec mon ami Ben PG, nous avons profité de mon dernier séjour à Londres pour nous caler un petit shooting rapidos… Je vous laisse apprécier (ou pas !!) ;)

PS: je vous connais, vous allez me parler de mes cheveux (ça fait des mois que je les laisse 100% tranquilles entre tresses et lacewigs et en mode « Silence ça pousse » donc je n’ai pas grand chose de nouveau à vous raconter à ce sujet ces temps-ci… mais promis je vais m’y remettre ahah !), je porte une lacewig Outre (couleur 4), dispo ici.

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-zalando-remix-fashion-free-people-maxi-dress-robe-sac-borse-elisabetta-franchi-reebok-freestyle-classic-chaussettes-adidas-sweat-calvin-klein2

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-zalando-remix-fashion-free-people-maxi-dress-robe-sac-borse-elisabetta-franchi-reebok-freestyle-classic-adidas-sweat-calvin-klein-jeans

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-zalando-remix-fashion-free-people-maxi-dress-robe-reebok-freestyle-adidas

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-zalando-remix-fashion-free-people-maxi-dress-robe-sac-borse-elisabetta-franchi-reebok-freestyle-classic-adidas-sweat-calvin-klein-jeans12

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-zalando-remix-fashion-free-people-maxi-dress-robe-sac-borse-elisabetta-franchi-reebok-freestyle-classic-baskets-adidas-originals-sweat-calvin-klein5

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-zalando-remix-fashion-free-people-maxi-dress-robe-sac-borse-elisabetta-franchi-reebok-freestyle-classic-adidas-sweat-calvin-klein7

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-zalando-remix-fashion-free-people-maxi-dress-robe-sac-borse-elisabetta-franchi-sweat-calvin-klein-jeans

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-zalando-remix-fashion-free-people-maxi-dress-robe-sac-borse-elisabetta-franchi-reebok-freestyle-classic-baskets-adidas-originals-sweat-calvin-klein-jeans11

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-zalando-remix-fashion-free-people-maxi-dress-robe-sac-borse-elisabetta-franchi-reebok-freestyle-classic-adidas-sweat-calvin-klein-jeans4

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-zalando-remix-fashion-free-people-maxi-dress-robe-sac-borse-elisabetta-franchi-reebok-freestyle-classic-adidas-sweat-calvin-klein-jeans8

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-zalando-remix-fashion-free-people-maxi-dress-robe-sac-borse-elisabetta-franchi-reebok-freestyle-classic-adidas-sweat-calvin-klein-jeans3

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-zalando-remix-fashion-free-people-maxi-dress-robe-sac-borse-elisabetta-franchi-reebok-freestyle-classic-adidas-sweat-calvin-klein-jeans6Robe longue Free People – Sweat Calvin Klein – Perfecto Even&Odd – Reebok montantes « Freestyle » – Sac Elisabetta Franchi – Chaussettes Adidas Originals

Coup de cœur pour la collection 1.2.3 Paris !

La semaine dernière, j’ai eu la chance d’être invitée à découvrir la nouvelle collection 1.2.3 Paris , au sein de deux de leurs boutiques: celle de Balexert (toute belle, toute neuve !) et aussi celle de Montreux (qui fêtait justement son anniversaire).

C’est drôle parce qu’à chaque fois que je dis que j’adore cette enseigne, il y a toujours quelqu’un pour me demander « Mais… tu trouves pas que c’est un peu trop classique ?« … C’est justement ce que me plaît chez 1.2.3 ! D’une saison à l’autre, on retrouve de très beaux basiques d’excellente qualité, dans un style chic mais, surtout, sans chichi: je DÉTESTE tomber sur une pièce canon… et ensuite découvrir le détail qui vient tout gâcher (logo hyper visible, inscription « cul-cul », couture colorée…), je suis sûre que voyez de quoi je parle ! Je n’ai jamais ce genre de surprise chez 1.2.3 et tous les articles durent (qu’il s’agisse de ce blazer navy, de mes sandales en cuir chéries, ou encore d’accessoires tels que ce collier ou ma jolie pochette !).

Ces deux soirées m’ont donné encore plus de raisons d’aimer la marque: toute l’équipe était absolument adorable (de la team web avec qui j’échangeais déjà régulièrement aux responsables régionales que j’ai pu rencontrer pendant l’événement). Mention spéciale pour les vendeuses, TOUJOURS très attentionnées et d’excellent conseil (c’était d’ailleurs trop mignon de voir les fidèles clientes découvrir les dernières pièces – entre deux petits-fours et une coupette à la main – et m’expliquer que « Tu sais, quand on vient ici, c’est 1.2.3 soleil !« ). Ça m’a rappelée une vendeuse de la boutique de Chambéry qui accueille toujours ma mère avec un « Bonnnnnnjour Madame Rossi !« , je trouve ça cool et ça fait sincèrement la différence de nos jours (je parle comme une petite vieille… mais c’est vrai !).

Bref, je m’emporte un peu mais, vous l’aurez compris, l’ambiance était chaleureuse… et idéale pour faire des milliers de selfies avec les clientes et quelques lectrices ahah !

mercredie-blog-mode-geneve-123-boutique-1.2.3-paris-anniversaire-montreux-selfie

mercredie-blog-mode-geneve-123-boutique-1.2.3-paris-anniversaire-balexert-inauguration-selfie

mercredie-blog-mode-geneve-123-boutique-1.2.3-paris-anniversaire-montreux-selfie3

mercredie-blog-mode-geneve-123-boutique-1.2.3-paris-anniversaire-montreux-selfie2

On peut encore trouver de tout en boutique: beaucoup de couleurs et d’imprimés, mais aussi quelques pièces simplissimes et très bien coupées (mes coups de cœur arrivent en fin d’article !).

mercredie-blog-mode-geneve-123-boutique-1.2.3-paris-anniversaire-balexert-inauguration

mercredie-blog-mode-geneve-123-boutique-1.2.3-paris-anniversaire-montreux-champagne

mercredie-blog-mode-geneve-123-boutique-1.2.3-paris-anniversaire-balexert-inauguration-nouvelle-collection

Ces soirées ont aussi permis de faire découvrir les coulisses du shooting de la nouvelle collection via un Oculus Rift: une expérience immersive qui donnait l’impression d’être sur le plateau photo, aux côtés du mannequin de la campagne !

mercredie-blog-mode-geneve-123-boutique-1.2.3-paris-anniversaire-montreux-nouvelle-collection-oculus-rift2

mercredie-blog-mode-geneve-123-boutique-1.2.3-paris-anniversaire-balexert-inauguration-oculus-rift

mercredie-blog-mode-geneve-123-boutique-1.2.3-paris-anniversaire-montreux-nouvelle-collection-oculus-rift

Parmi mes pièces coups de cœur, on retrouve cette marinière issue de la collaboration avec Armor Lux (elles sont devenues rares en boutique, victimes de leur succès !) que je portais pour l’occasion associée avec ce jean.

mercredie-blog-mode-geneve-123-boutique-1.2.3-paris-anniversaire-montreux-selfie4

J’ai aussi surkiffé cet outfit (et vous aussi visiblement, sur Instagram !), composé d’un petit top crocheté, de cette veste et de ce chouette jean enduit. La petite pochette vient aussi de chez 1.2.3 ;)

mercredie-blog-mode-geneve-123-boutique-1.2.3-paris-outfit-ootd-blazer-jean-enduit-sacoche-top-maille

Mais ma pièce préférée parmi toutes était de loin ce blouson !!

mercredie-blog-mode-geneve-123-boutique-1.2.3-paris-anniversaire-montreux

mercredie-blog-mode-geneve-123-boutique-1.2.3-paris-outfit-ootd-jean-enduit-top-maille-veste-cuir-rouge-biker-perfecto-red-leather-jacket
Ahhhhhhhhhh !

Je me régale de le porter en ce moment (surtout depuis que je suis blonde, j’ai l’impression de pouvoir échapper un peu plus facilement à l’éternel « Héééé on dirait Michael Jackson dans Thriller !« ). Je pense que vous allez le voir souvent par ici ;)

Merci encore à toutes d’être venues !

Une pièce forte… deux chouettes looks !

Parmi les choses reprochées aux blogueuses que je lis le plus souvent, il y a ce truc méga contradictoire qui dit que:
1. Elles ne re-portent jamais les fringues qu’elles présentent (« On les voit une fois sur le blog et après… ZOUH #videdressing« , bouhhhhhhh !),
2. Elles ne se renouvellent pas (« Elle est toujours habillée pareil celle-ci !« ).

Hummmm… D’ACCORD.

C’est quand même un peu tendu de proposer des styles différents chaque jour avec toujours les mêmes pièces… En revanche (oui parce que j’ai quand même un début de solution à proposer !), c’est toujours très cool de proposer plusieurs façons de porter un même vêtement ! Enfin je trouve. Bien que je sois encore trèèèèès loin des expertes en la matière, voici deux petites interprétations axées autour de cette ravissante veste imprimée. Cette dernière est proposée par La Redoute, tout comme les autres pièces qui composent mes tenues du jour, d’ailleurs (TANT QU’À FAIRE). L’enseigne et ses stylistes ont quelque peu modifié leurs collections, et le résultat se voit (et me plaît beaucoup !).

Avec l’hiver qui arrive, s’offrir un manteau léger c’est LA sacrée bonne idée si l’on cherche à multiplier les styles (sans trop se prendre la tête): à porter seul si les températures le permettent, ou sous un manteau cocon pour les diplomées ès technique de l’oignon.

Voici donc un premier look « tout doux », parfait pour « le jour » comme on dit, dans des tons très nude. Cet incroyable short graphique sort tout droit de la collection Coralie Marabelle x La Redoute de cet été ;)

mercredie-blog-mode-geneve-la-redoute-look-vero-moda-escarpins-eden-coralie-marabelle

mercredie-blog-mode-geneve-la-redoute-look-vero-moda-escarpins-eden-coralie-marabelle-chanel-chevron-black3

mercredie-blog-mode-geneve-la-redoute-look-vero-moda-escarpins-eden-coralie-marabelle2

mercredie-blog-mode-geneve-la-redoute-look-vero-moda-escarpins-eden-coralie-marabelle-chanel-chevron-black2Manteau Vero Moda via La Redoute – Top Cyrillus – Short Coralie Marabelle x La Redoute – Collants La Redoute – Escarpins « Elory » Eden via La Redoute – Sac Chanel

Et maintenant la version night – un poil plus sophistiquée…

mercredie-blog-mode-geneve-la-redoute-look-vero-moda-escarpins-eden-laura-clement-mademoiselle-r2
Ça y est, j’ai déjà perdu le controle de mon corps…

mercredie-blog-mode-geneve-la-redoute-look-vero-moda-escarpins-eden-laura-clement-chanel-boy-chevron-black-mademoiselle-r2

mercredie-blog-mode-geneve-la-redoute-look-vero-moda-escarpins-eden-laura-clement-chanel-boy-chevron-black-mademoiselle-r.-afro-blonde-hair-natural-nappy

mercredie-blog-mode-geneve-la-redoute-look-vero-moda-escarpins-eden-laura-clement-chanel-boy-chevron-black-mademoiselle-r3

mercredie-blog-mode-geneve-la-redoute-look-vero-moda-escarpins-eden-laura-clement-chanel-boy-chevron-black-mademoiselle-rManteau Vero Moda via La Redoute – Robe Mademoiselle R – Escarpins Laura Clément – Sac Chanel

Et voilà, deux looks 100% #LaRedouteStyle ! Mention spéciale pour ces deux paires d’escarpins que je m’amuse désormais à porter à toutes les sauces: les « python » d’Eden dans des styles plutôt rock, les « color block » de Laura Clément avec un boyfriend jean par exemple. Quelque chose me dit que vous allez les voir souvent par ici ;)

Vêtements et chaussures choisis par mes soins, offerts par La Redoute !

Les pièces stylées à shopper d’urgence chez Missguided !

Qui dit « dimanche » dit jour de cuisine, rando, ménage, shopping en ligne.

Je ne sais pas vous mais, moi, j’ai une image assez précise du shop Missguided: une multitude de fringues très cool à prix accessibles MAIS qui, bien souvent, sont beaucoup trop « sexy » pour être portées dans la « vraie vie » (les robes à décolleté de ouf jusqu’au nombril et autres leggings lacérés sont quand même légion).

Bonne nouvelle ! Si tu es du même avis que moi et que tu as, malgré tout, conscience du potentiel stylé des pièces proposées par Missguided, c’est ton jour de chance ! Je propose en effet aujourd’hui une petite sélection de pièces qui ont sérieusement attiré mon attention (note: désactivez AdBlock pour pouvoir visualiser les articles) !

 

Des jolies robes tout d’abord: des longues, des courtes, des fluides, des « doudous », des minimalistes, des sophistiquées… vous trouverez forcément celle qu’il vous faut !

 

Trois hauts à manches longues, parfaits pour l’hiver (je me suis permise d’intégrer le même modèle en noir et en blanc car je ne savais pas lequel choisir !).

 

Ensuite, des tops un peu plus légers qui seront parfaits pour les soirées ou sous un gros gilet en laine ;)

 

Je ne pouvais pas passer à côté de la rubrique « body » ! J’ADORE les body (bodies ?) (ça sonne un peu « Chouchou – J’adore les sushis« ) et ceux proposés par Missguided sont juste trop canons. J’ai eu un petit faible pour les modèles « interchangeables » qui permettent de nouer les bretelles un peu comme on veut. Ils seront par exemple nickel sur un pantalon ample…

 

J’en parlais juste en haut, voici mes trois pantalons amples favoris (dont un qui me rappelle beaucoup celui que je portais dans ce look).

 

Et maintenant, les jupettes. Gros coup de cœur pour les modèles en suédine et les coupes super vintage !

 

Pour habiller tout ça, vous aurez forcément besoin d’un joli pardessus. Ça tombe bien, en voilà neuf ! Du trench au gilet fourrure en passant par le bomber satiné, vous avez le choix !

 

Et pour finir, voici mes trois paires de chaussures absolument magnifiques ! Qu’en pensez-vous ?

 

Et surtout, n’oubliez pas de profiter du code promo exclusif « FEMISMG » (valide jusqu’à ce soir minuit pour économiser 20% sur vos achats !). BON SHOPPING !!!

Rebelle attitude (+ CONCOURS INSIDE !).

mercredie-blog-mode-beaute-geneve-yves-saint-laurent-concours-instagram-black-opium-ysl-curls-blonde-curly-hair-natural-afro-bleached

 

Vous connaissez déjà toutes le parfum Black Opium d’Yves Saint Laurent lancé en 2014 (mais siiiii la pub avec une Edie Campbell scandaleusement envoûtante, tout comme la musique d’ailleurs « my head is a jungle jungle…« ). Mais saviez-vous qu’une version eau de toilette sera lancée en Septembre 2015 ?

 

Lucky me, j’ai reçu un flacon en avant-première et je peux d’ores et déjà vous dire que, si vous aimez les parfums gourmands et charismatiques, vous allez être servies !

Le nouveau flacon est également canon puisqu’il a troqué ses paillettes noires pour une version rose, encore plus glam ;)

 

AkGqlGIaNXVrDlnmC69wZDIKer-hzvP3EK0B9sO6NEQ (2)[2]

mercredie-black-opium-eau-de-toilette

 

Et qui dit occasion spéciale dit shooting spécial… OUI, j’ai OSÉ sortir de  mon dressing !

 

mercredie-blog-mode-beaute-geneve-yves-saint-laurent-concours-instagram-black-opium-ysl-balenciaga-leather-biker-jacket-maje-priscilla-ginger-zadig-voltaire3

mercredie-blog-mode-beaute-geneve-yves-saint-laurent-concours-instagram-black-opium-ysl

mercredie-blog-mode-beaute-geneve-yves-saint-laurent-concours-instagram-black-opium-ysl-balenciaga-leather-biker-jacket-maje-priscilla-ginger-zadig-voltaire

mercredie-blog-mode-beaute-geneve-yves-saint-laurent-concours-instagram-black-opium-ysl-balenciaga-leather-biker-jacket-maje-priscilla-ginger-zadig-voltaire6

mercredie-blog-mode-beaute-geneve-yves-saint-laurent-concours-instagram-black-opium-ysl-balenciaga-leather-biker-jacket-maje-priscilla

mercredie-blog-mode-beaute-geneve-yves-saint-laurent-concours-instagram-black-opium-ysl-balenciaga-leather-biker-jacket

 

 

 

Je suis donc quelque peu sortie de ma traditionnelle « zone de confort » avec ces photos prises en extérieur et au beau milieu de la nuit :) Ce fut d’ailleurs certainement la chose la plus rock & roll entreprise au cours de ma journée d’hier (enfin, la plus rock & roll APRÈS mon perfecto, évidemment) !

 

Mais rassurez-vous, j’ai quelques petites anecdotes beaucoup plus rebelles dans l’âme à partager avec vous aujourd’hui ;) Cosmopolitan nous propose en effet d’explorer, conjointement au lancement de l’eau de toilette Black Opium, quatre pistes pour illustrer cette fameuse « rebelle attitude » que je vous évoquais en titre de post.

 

ALLURE:
Il y a des gens qui ne savent jamais comment s’habiller, en particulier lors des événements. Ces personnes se sentent souvent rassurées de savoir comment TOI tu vas t’habiller (histoire de pouvoir s’inspirer et rester dans le même thème). Sauf que, ces gens, lorsqu’ils font partie de mon entourage, savent qu’ils ne peuvent absolument pas compter sur moi.

Dernière en date: « Tu vas t’habiller comment pour le mariage ? » « Oh… Sûrement une petite robe… », il ne m’en fallait pas plus pour débarquer en costume rose.

 

AMITIE:
Envie de barbecue mais pas de jardin ? Pas-de-problème ! Il suffit d’arriver les bras chargés de merguez/brochettes chez tes potes et de crier « C’est l’heure de l’apéro !!! » .

Testé et approuvé, de toute façon, ils ne peuvent pas refuser.

 

AMOUR:
Je vous ai déjà beaucoup parlé de mon toutou (qui occupe aussi pas mal mon Instagram !)… mais saviez-vous que je l’ai ramené à la maison sans même que mon chéri le sache (enfin, c’est un poil plus compliqué que ça… je vous raconterai, promis !) ? Restructuration familiale surprise ! Surprise qui ne fut pas forcément très « bonne » au début… mais le niveau de love pour Harlem a explosé avec le temps donc je m’auto-proclame largement pardonnée :)

 

À LA FOLIE:
Loin de moi l’idée de vouloir passer pour une folle cascadeuse de la life… Non, la mienne est plutôt rythmée de petits moments approximatifs, toujours délicieusement marrants. Là, tout de suite, je pense aux coups de bluff que nous mettons régulièrement en place avec mon mec. Exemple: donner un numéro de chambre complètement random dans un grand hôtel de luxe, le plus sérieusement possible, histoire d’accéder au bar privatif, au calme, t’as vu.

Objectif pour 2016: relooker mon chéri en bodyguard, enfiler ma plus belle robe + une paire de lunettes mouche et essayer de rejoindre un très grand événement (privé si possible, c’est plus fun !) en jouant la meuf à la fois énervée et confuse d’arriver en retard. Le tout exclusivement en anglais, bien sûr. On est bientôt prêts, il ne manque plus que l’oreillette de ma garde rapprochée. Gardez ça pour vous en attendant, par contre ;)

 

mercredie-blog-mode-beaute-geneve-yves-saint-laurent-concours-instagram-black-opium-ysl-balenciaga-leather-biker-jacket-maje-priscilla-ginger-zadig-voltaire2

mercredie-blog-mode-beaute-geneve-yves-saint-laurent-concours-instagram-black-opium-ysl-balenciaga-leather-biker-jacket-maje
Je porte le lipstick YSL Pur Couture Mat en teinte « rose perfecto » ;)

À vous !

Exprimez vos attitudes les plus rebelles sur Instagram (en utilisant les hashtags #yslblackopium et #cosmopolitan) pour prendre part au concours organisé par la marque. Cinq participantes seront tirées au sort et remporteront une Eau de Toilette Black Opium 50ml.

La Grande Gagnante remportera en plus le Mascara Volume Effet Faux Cils Formule Perfectionnéele rouge à Lèvres Rouge Pur Couture et le Khôl Couture Kajal !

Plus d’infos sur www.cosmopolitan.fr/yslblackopium ! BONNE CHANCE :)

 

Capture d’écran 2015-08-27 à 00.49.29

Billet sponsorisé YVES SAINT LAURENT® Via TINKERSTYLE

J’ai testé les produits de beauté Etam (+ CONCOURS INSIDE)…

Je vous l’annonçais il y a quelques semaines, Etam a lancé sa gamme de produits cosmétiques aux noms très évocateurs de l’univers lingerie (mascara « Volume Indécent« , crème « Push Up De Teint« …). Interpellée par tant de créativité autour des packagings, je n’en restais pas moins dubitative quant à la qualité effective des produits en question. Disons-le, les meilleurs cosmétiques se trouvent quand même rarement en boutique de sappes..!

Alors quand la marque m’a proposé de tester quelques produits de leur nouvelle collection « beauté » (joyeusement introduite par le hashtag #Pushupyourbeauty), je pensais que j’allais confirmer mes a priori… mais attendez de lire l’article jusqu’au bout ! J’ai choisi 5 articles: deux trios d’ombres à paupières « Trikini« , un mascara « Volume Pigeonnant » (j’ai été très intriguée par le mini format de la brosse !), un feutre correcteur de vernis « Strip Tease » (ces « gadget » manucure sont pour moi une grande première !) et, enfin, une eau « Bulleuse Rêveuse » (la description du parfum me faisait rêver…).

Commençons par les produits « yeux ». Je n’ai malheureusement pas encore eu le temps d’expérimenter les deux palettes dans un makeup mais, en attendant… MammaMia, qu’est-ce qu’elles claquent ces couleurs !

mercredie-blog-beaute-test-etam-trikini-trio-ombres-a-paupieres

mercredie-blog-beaute-test-etam-trikini-trio-ombres-a-paupieres2

J’avais envie de teintes bleutées, du coup mon choix c’est porté sur les trios « California Dreams » et « My Saylor is Rich » qui comportent, chacune, une option ultra intense, le tout au milieu de teintes plutôt dorées. En fait (allé, j’avoue), j’avais surtout envie depuis un moment de reproduire ce makeup de Beyoncé… ceci explique donc cela.

BeyonceMINE

Il ne reste plus qu’à voir ce que cela donne sur mes paupières. Je peux déjà vous dire que,  en ce qui concerne la pigmentation, la perf’ de ces « Trikini » est plutôt impressionnante (encore plus avec une touche de primer !).

Passons ensuite au mascara « Volume Pigeonnant« , qui est de loin LA révélation de ce test.

mercredie-blog-beaute-test-etam-volume-pigeonnant-meilleur-mascara

Moi qui pensais avoir trouvé le mascara idéal chez Eyeko (je sais, je vous en ai parlé un milliard de fois mais pour moi c’est vraiment une référence incontestable !), je pense pourtant avoir trouvé un nouveau favori ! J’imaginais au départ que la mini brosse devrait être utilisée uniquement sur les cils inférieurs mais QUE NENNI ! Le résultat sur l’ensemble des cils est juste DINGUE, la brosse dépose un maximum de produit pour un minimum de paquets, les cils, couverts de ce sublime noir intense s’épaississent et se courbent instantanément, bref… un mascara à tester absolument !

Quittons maintenant l’univers makeup et rejoignons celui des ongles. Pour la première fois de ma vie, j’ai testé un feutre correcteur de vernis… à savoir que j’étais plutôt vieille école: dissolvant + coton tige pour venir à bout des petits débordements. La pointe de ce feutre est super rigide, ce qui permet de bien insister sur les coins des ongles ou des cuticules que l’on aurait un peu foiré… et de corriger tout ça en un rien de temps. Ma manucure était vraiment PARFAITE après son passage :)

mercredie-blog-beaute-test-feutre-correcteur-vernis-etam-strip-teaseAvant

mercredie-blog-beaute-test-feutre-correcteur-vernis-etam-strip-tease2Après

Le seul point négatif est que la pointe reste comme imprégnée (donc colorée) du vernis que l’on vient d’effacer… j’imagine qu’il faudra donc la changer souvent pour obtenir un vrai « effaçage » et non pas un supplément de bavures multicolores ! Ceci dit, la marque semble avoir pensé à tout puisque le feutre se présente avec 3 pointes de rechange.

mercredie-blog-beaute-test-feutre-correcteur-vernis-etam-strip-tease3

Pour finir, j’ai voulu tester l’eau nue « Bulleuse Rêveuse« , à appliquer au choix sur la lingerie, la peau ou les cheveux. Odeur beaucoup plus sucrée que ce à quoi je m’attendais… mais néanmoins très agréable. Pour tout vous dire, j’ai trouvé que ce parfum était un véritable dupe du fameux « Pink Sugar » d’Aquolina que je portais au lycée (l’époque où je transformais les salles de classe en fête foraine, tellement l’odeur de barbe-à-papa était présente… Mon dieu, mes pauvres camarades quand j’y repense…): plus sucré, tu meurs.

mercredie-blog-beaute-test-etam-parfum-eau-nue-lingerie-peau-cheveux-bulleuse-reveuse-dupe-aquolina-pink-sugar

Sans grande surprise, la tenue n’est pas incroyable, mais suffit à nous faire voyager dans la gourmandise le temps de quelques heures (je ne l’ai testé que sur ma peau et quelques vêtements pour le moment, l’eau tient sans doute plus longtemps lorsqu’elle est déposée sur de la lingerie dans une armoire fermée !).

Voilà, voilà ! De belles surprises donc, et notamment des produits que je m’apprête d’ores et déjà à racheter une fois terminés (le mascara, le mascara !).

Afin que vous puissiez, vous aussi, vous faire une idée de la nouvelle gamme beauté Etam, je vous propose de remporter un bon d’achat de 50€ ! Pour participer au concours, il vous suffit de m’indiquer dans les commentaires quel serait le produit que vous souhaiteriez absolument tester (n’oubliez pas non plus d’entrer une adresse email valide dans l’emplacement correspondant). Vous avez jusqu’à dimanche 14 décembre 23h59 pour participer, BONNE CHANCE !

LE CONCOURS EST TERMINE, LA GRANDE GAGNANTE EST « THALIE87 » !

N’hésitez pas non plus à utiliser le hashtag #Pushupyourbeauty sur les réseaux sociaux pour poster vos réalisations makeup ou consulter des avis par exemple :)

Chillin’ in my pyjama.

Pendant longtemps, je n’ai eu que TRÈS peu d’intérêt pour les tenues dites « de nuit » (j’étais plutôt du genre à enfiler ce qui me passait sous la main avant d’aller me coucher, que celles qui ne l’ont jamais fait me lancent la première pierre). Idem pour mes moments cocooning a la maison. Un t-shirt en fin de vie, un short de sport, et ça repart.

SAUF QUE, depuis un ou deux ans je dirais, je traîne de plus en plus dans les rayons pyjamas et lingerie des boutiques. Tout a commencé lors d’une virée shopping à Londres, pendant laquelle j’ai passé un temps absolument FOU à chercher une paire de pantoufles (niveau d’excitation maximum). J’avais l’impression que cette paire de grosses pantoufles allait décupler le bien-être de mes moments chill. Et puis, après, je me suis dit que ce serait idiot d’avoir des chaussons de la mort qui tue… et toujours mes tenues pourries. J’ai donc craqué pour un pyjama assorti, et j’avoue avoir pris du plaisir en le choisissant (comme s’il s’agissait de la tenue de ma vie, oui oui).

Cuisine-166

Depuis, j’ai renouvellé l’opération avec des ensembles caraco-boxer, des nuisettes… et j’aime beaucoup ça. Alors, en y réfléchissant bien, je trouve 3 explications pseudo-rationnelles à ce changement dans ma vie.

1. Étant donné que j’ai ENFIN réussi à optimiser ma garde-robe (= en faisant de vrais choix, plus qualitatifs que quantitatifs notamment), j’ai sûrement inconsciemment eu envie d’en faire de même avec la version « nuit » de mes fringues. Après tout, mieux vaut 2 ou 3 jolis pyjamas qu’une montagne de fringues en décrépitude (qu’on enfile en priant pour que personne ne nous surprenne dans cette tenue). Quoi de plus agréable (et rassurant ?) que de se retrouver dans un BEAU pyjama. C’est idiot, mais ça change la vie, croyez-moi. Surtout le dimanche (le jour « artillerie lourde », comprenez jour de shampoing et soins pour les cheveux, masque et autres joyeusetés sur le visage et épilation… bref, autant vous dire que la moindre touche glamour, aussi petite soit elle, est bénie dans ces moments).

2. J’ai l’impression de dormir BEAUCOUP mieux quand je me couche en look « princesse de la night ». Vous voyez cette sensation indescriptible que l’on ressent lorsqu’on s’apprête à passer une première nuit d’hôtel, dans des draps en coton extra doux, fraichement lavés et délicatement pliés avant notre arrivée..? Hé ben là c’est un peu pareil, sauf que c’est chaque soir, uniquement parce que je porte des choses à la fois jolies et hyper confortables. J’avoue avoir poussé le vice encore plus loin en devenant, en parallèle, très pointilleuse sur les matières de mes plaids et couvertures, en déposant systématiquement quelques gouttes de parfums pour le linge à la lavande après avoir fait mon lit et en investissant dans de nouvelles parures (c’est Harlem qui se réjouit au passage).

3. Enfin, raison presque « physiologique »: entre le blog, le sport, les sorties etc… je dors de moins en moins et je crois que j’ai vraiment besoin de me reconstituer un univers proche de la perfection pour les quelques heures de sommeil qui me restent… Plausible, non ?

Bref, je suis contente d’apporter aujourd’hui ma pierre à l’édifice #MODEPYJAMA, cette initiative lancée par Princesse tam.tam qui nous invite, nous les femmes, à nous accorder le temps que nous méritons toutes ! Parce que, finalement, le seul moment où nous nous arrêtons vraiment de courir partout, où nous avons le luxe de ne RIEN faire, c’est bien celui-là, l’instant pyjama.

Salon-301

Princesse tam.tam invite les femmes à decompresser en nuisette ou grosses chaussettes et à partager ce moment sur les réseaux sociaux avec le hashtag #ModePyjama.

La marque s’engage également auprès des femmes: en effet, pour chaque mention #ModePyjama, Princess tam.tam reversera 10 centimes à l’association « Joséphine pour la beauté des femmes« .

b9e56eb8d37ef31baaf4c8cdb30bbf2300448d43

Et ce n’est pas tout, vous pourrez aussi tenter votre chance pour gagner une invitation à la soirée #ModePyjama Party Princesse Tam.Tam organisée le 14 novembre. Pour participer, c’est simple:
– Immortalisez votre instant (video ou photo, en couleurs) avec les hashtags #ModePyjama et #PrincesseTamTam sur les réseaux sociaux (Instagram, Facebook et Twitter), vous avez droit à 3 photos maximum.
– Vous devez suivre au moins un des comptes de la marque (Twitter, Facebook ou Instagram).
– Vous avez jusqu’au 4 novembre 2014, 23h59 !

Un jury sélectionnera les 50 plus belles représentations du #ModePyjama. Les gagnantes remporteront une invitation pour 2 personnes pour prendre part à une soirée entre copines où tout sera permis :)

Couloir-109

Je suis plus que contente de participer à cette opération qui me parle complètement (en tant qu’ambassadrice assumée des dimanches pyjamas) et qui, par la même occasion, donne un petit coup de pouce aux belles ambitions de Joséphine !

Billet sponsorisé PRINCESSE TAM.TAM® Via TINKERSTYLE

Coffee Discoveries with Starbucks (+ CONCOURS INSIDE) !

Déguster une version extra fraîche de son Cappuccino ou de son Latte préféré sans avoir à se rendre au Starbucks du coin ? C’est désormais possible grâce aux « Discoveries » !

photo 3

Starbucks vient en effet de sortir ces nouvelles boissons inspirée des recettes authentiques de la marque (celles-ci sont préparées avec exactement les mêmes ingrédients que les boissons servies dans les cafés Starbucks !). Il existe 5 saveurs différentes, Cappuccino, Light Latte, Caramel Macchiato et Chocolate Mocha, vendues entre 1,99€ et 2,19€. Leur goût vous sera familier ;)

J’ai pu goûter les Cappuccino et Light Latte et je confirme leur saveur « Starbucks », reconnaissable entre mille ! N’étant pas une DINGUE de café moi-même, j’ai surtout fait kiffer mon entourage j’avoue avoir bien envie de tenter l’expérience Chocolate Mocha (bien plus mon truc !) maintenant ;)

starbucks-discoveries-mercredie-blog

Au-delà même de la qualité de ces cups, je trouve le concept super sympa: il suffit de stocker ses petites boissons au frigo et hop, on peut apprécier sa dose de caféine du matin, sur le chemin du boulot par exemple (et sans avoir à s’arrêter au Starbucks de sa ville… blindé la plupart du temps). Un bon moyen de commencer la journée ;)

photo 9

Afin de célébrer le lancement des Discoveries, Starbucks organise un grand concours Instagram. Pour participer, postez une photo du meilleur moment de votre journée sur votre compte Instagram avec les hashtags #bestofmyday et #starbucksdiscoveries. Soyez créatif(ve)s ! Cela peut-être un moment complice avec vos amis, un pique-nique en famille, une jolie vue depuis votre fenêtre… Bref, à vous d’immortaliser l’instant qui aura illuminé votre journée ! Vous pouvez aussi doubler vos chances de vous envoler pour Londres en insérant un moment « dégustation » (accompagné d’une boisson Discoveries Starbucks) sur votre cliché Instagram. Encore une fois, n’oubliez pas les deux hashtags (en DESCRIPTION et non en commentaire, sans mentionner d’autres marques que Starbucks).

Les meilleures photos seront sélectionnées par un jury. Le grand gagnant remportera un week-end shopping pour 2 à Londres (1000€ pour le transport et hébergement et 1000€ pour du shopping) et 50 autres gagnants recevront des goodies de la marque (des mugs et sacs réutilisables estampillés Starbucks) !

Alors… BONNE CHANCE (vous pouvez jouer du 23 juin au 23 juillet 2014) !

Billet sponsorisé STARBUCKS®TM via TINKERSTYLE

Baggy sauvages (+ CONCOURS INSIDE !).

Connaissez-vous les chaussures « Baggy » de chez Palladium ? Je suis sûre que oui ! Pour ma part, ce modèle (dans son coloris classique beige/blanc cassé) me rappelle certains looks de mes années collège :)

Dans le cadre d’un concours Instagram organisé par la marque, j’ai eu la chance de recevoir cette paire, pour le moins « wild » puisqu’à motifs léopard, présentée pourtant de façon assez discrète sur mon compteMission camouflage oblige !

Capture d’écran 2014-04-19 à 20.54.35

Et comme j’ai toujours été plutôt nulle en looks « mix & match », celui que je propose aujourd’hui est particulièrement sobre, histoire de garder le funky focus sur mes petons. Point trop n’en faut (je trouve).

mercredie-blog-mode-geneve-kurly-klips-palladium-baggy-leopard2

mercredie-blog-mode-geneve-kurly-klips

mercredie-blog-mode-geneve-palladium-baggy-leopard

mercredie-blog-mode-geneve-kurly-klips-palladium-baggy-leopard

mercredie-blog-mode-geneve-veste-peau-bash-ba&sh-palladium-baggy-leopard-kurly-klips

mercredie-blog-mode-geneve-veste-peau-bash-ba&sh-kurly-klipsSympa, non ? Et ça change de mes sempiternelles boots noires LOL

Pour participer à ce concours et tenter de remporter une paire de « Baggy » Palladium, c’est très simple ! Il vous suffit d’illustrer votre côté wild sur Instagram en postant vos meilleurs looks d’exploratrice (de ville, hein ! personne ne vous demande de partir en safari) !

_PAL8989 (2)

_PAL9046 (2)

Mes Baggy en mode urban exploration

photo 1

photo 2

Les détentrices des meilleures photos pourront à leur tour recevoir une paire de Palladium :)

N’oubliez pas de publier vos styles sous le hashtag #Explorationpalladium, vous n’êtes évidemment pas obligées de porter des chaussures Palladium dans vos looks (attention cependant, les photos Instagram mentionnant d’autres marques par un hashtag ne pourront pas être comptabilisées !).

BONNE CHANCE LES FILLES !

Information: Billet sponsorisé PALLADIUM®TM via TINKERSTYLE.
Les opinions exprimées ici sont celles de l’auteur et ne reflètent pas les opinions ou les positions de_PALLADIUM®TM

Sacrée Timberland !

Timberland est une marque que je ne connais quasiment pas. Enfin si, je connais (quand même…), mais de façon assez limitée (et sans doute un peu cliché). J’avoue que j’associe toujours les Timberland au swag des 90s, ces heures de gloire du hip-hop US. Et si vous êtes comme mon copain, ce nom vous évoquera peut-être aussi, à tort, ce mec.

Les Timberland sont d’ailleurs toujours fièrement représentées par quelques égéries plus contemporaines, comme par exemple Riri, Amber Rose ou Jourdan (encore elle):

rihanna-timberland

Amber-Rose-Vintage-Frames-ShopxCaviar-Exotic-Wood-Sunglasses-52

966x956Ça va, pas mal les ambassadrices mode ;)

Sauf que voilà, ce genre de look, soit on adore, soit on déteste. J’ai toujours été plutôt partisane des chaussures « mastoc » (même avec des petites robes dentelle), mais je comprends que cela ne puisse pas plaire à tout le monde.

Timberland est donc une marque assez clivante. Oops, je rectifie, était clivante. Car ça, c’était avant. Je vous assure que vous allez découvrir d’ici quelques petites secondes un modèle qui fera, j’en suis sûre, l’unanimité ! En effet, quelle surprise lorsque l’on m’a présenté la nouvelle collection Stratham Heights ! Quelle SACRÉE BONNE surprise même ! 

TIMBERLAND_LA_DAY_5_SEA_008Mettons-nous dans l’ambiance…

Cette saison, Timberland réinvente le classique en proposant de nouveaux designs beaucoup plus minimalistes, esthétiques… et surtout féminins à mort ! Le tout, toujours en cuirs souples et mat… si si, c’est possible, la preuve en image:

TIMBERLAND_LA_DAY5_STILLS_8066A_026_2Badaboum dans votre petit coeur à vous aussi ? <3

Proposées au prix de 125€, ces sandales au charme dingue nous promettent en plus un confort inégalable grâce à un système d’absorption breveté, permettant de moins sentir les chocs dans le talon. Comme le dit la marque, il devient ainsi possible de les porter « du matin au soir, en toute occasion, sans avoir à prendre une paire de rechange« .

Comme quoi, ils nous connaissent finalement bien, nous les filles, chez Timberland :)

TIMBERLAND_LA_DAY_3_DETAILS_HOUSE_013

Information: Billet sponsorisé TIMBERLAND®TM via TINKERSTYLE.
Les opinions exprimées ici sont celles de l’auteur et ne reflètent pas les opinions ou les positions de_TIMBERLAND®TM 

Le plus prestigieux concours de mannequins du monde a demarré !

Qui n’a jamais entendu parler d’Elite Model Look, l’agence de mannequins la plus connue au monde, et de son célèbre casting annuel ? Nombreuses sont les tops « îcones » s’étant illustrées dans le milieu suite à ce concours: Cindy Crawford, Naomi Campbell ou, plus récemment, Gisele Bundchen et notre Constance Jablonski nationale:

constance-jablonski-elite-model

J’ai toujours été fascinée par ce versant de la mode… D’ailleurs, si vous êtes comme moi, vous vous êtes sans doute déjà retrouvées devant un de ces reportages présentant le parcours des candidates, des premiers défilés sur les lieux de sélection jusqu’à la grande finale mondiale ! Je me demandais toujours comment ces filles faisaient, non pas pour être aussi sveltes, mais pour TOUTES avoir des cheveux aussi longs et lisses ! Je croyais même qu’il s’agissait d’un critère de sélection… LOL

6a00e54ef9645388340192aa8d5f8d970d-700wi

En revanche, vous connaissez peut-être moins la ligne Calor for Elite, partenaire du prestigieux événement, fruit de l’alliance de l’agence culte et de la marque emblématique de beauté Calor, spécialiste notamment des appareils coiffure ? J’ai toujours apprécié cette collection (incontournable dans pratiquement toutes les grandes surfaces !), principalement pour la variété de produits proposés mais aussi pour ses petits prix ! Je dispose d’ailleurs toujours, chez mes parents, d’un fer à boucler de la marque ainsi que de ce sèche-cheveux, acheté récemment après que mon ancien ait rendu l’âme (il possède notamment un petit diffuseur, idéal pour les retouches du matin sur mes cheveux bouclés humides !).

Des appareils d’excellente qualité, parfaitement accessibles et de plus en plus innovants, cela devait être souligné ;)

Et pour en revenir au concours, sachez que  les recruteurs de l’agence Elite Model Look partiront, du 2 avril au 7 juin 2014, à la recherche des mannequins de demain (âgées de 14 à 22 ans) pour la 31 année consécutive !

Si vous souhaitez vous inscrire (ou pousser une beauté de votre entourage à le faire), il vous faudra tout d’abord postuler en ligne (pré-sélection). Les castings se poursuivront ensuite dans les grands magasins de grandes villes de France (liste détaillée sur le site) ou bien en ligne, via un casting « de la dernière chance ». Douze finalistes seront choisies lors du Casting National, parmi 60 candidates, dans un lieu parisien prestigieux. Elles participeront aux 5 jours de préparation (Model Bootcamp) au cours duquel elles seront relookées, interviewées… bref, la totale ! Autant dire que celle qui remportera ce concours ne devra rien au hasard !

La Finale Nationale aura lieu à Paris, aux côtés de 350 invités VIP et journalistes, afin de désigner LA gagnante qui participera à la FINALE INTERNATIONALE en Chine !

Que de péripéties, n’est-ce pas ? Vous pourrez suivre le concours de très près via les comptes Facebook et Twitter d’Elite mais aussi à travers la jolie beauty addict Capucine (du blog Babillages, que l’on ne présente plus !) ambassadrice Calor. Celle-ci se glissera en effet dans les coulisses du casting pour partager avec nous toutes ses impressions !