Looking back.

J’ai vu passer pas mal de “bilans de la décennie” (sur Twitter et ailleurs), récapitulant les grands événements personnels vécus par chacun entre 2009 et 2019.

Je crois que j’aurais un peu de mal à résumer ces dix dernières années, tant celles-ci furent riches et réellement “clefs” pour le restant de ma vie : rencontre de mon amoureux, fin des études, déménagement à Genève, adoption d’Harlem, lancement du blog, voyages, évolutions professionnelles, achats immobiliers, mariage…

Bon, il semblerait que j’y sois finalement arrivée sans trop le vouloir ! Mais laissez-moi quand même revenir plus particulièrement sur 2019, une année “à part” et marquante, pour tout un tas de raisons.

  • Je n’ai pas réactivé mes notifications Facebook, Instagram ou Twitter. Je passe bien sûr toujours beaucoup de temps sur les réseaux, mais au moins je décide du moment… et ça me va bien.
  • J’ai eu un petit garçon (sans déconner ?).
  • J’ai fait zéro sport (enfin si, j’ai fait UN cours de yoga avant les congés de Noël…).
  • J’ai quitté mon job.
  • J’ai été encore plus casse-****** concernant l’hygiène (hashtag maniaquerie) que d’habitude.
  • J’ai adoré balancer des “Ok boomer” à tout bout de champ.
  • J’ai pu m’intéresser et m’investir davantage dans les causes qui me touchent ou me révoltent (faits de discriminations et racisme, violences policières, violences envers les femmes, bafouement des droits sociaux…). J’espère sincèrement pouvoir y consacrer encore plus de temps en 2020.
  • J’ai perdu un ami.
  • J’ai arrêté de discuter avec les gens qui pensent savoir mieux que moi ce que j’explique ou qui m’interrompent.
  • Je n’ai pas réussi à voir mes amis aussi souvent que je le voulais.
  • Je me suis rendue compte de la puissance infinie du réseau (humain, pas social).
  • Je me suis obligée à toujours envisager l’envers des situations avant de juger ou de participer.
  • J’ai moins bien géré mon argent qu’à l’accoutumée.
  • J’ai laissé tomber pas mal d’éléments toxiques (personnes, environnements, activités, objectifs…).
  • J’ai repris la confiance.
  • J’ai promis une vidéo “routine capillaire” que je n’ai toujours pas publiée…
  • Je me suis enfin sentie “chez moi”, chez moi.
  • Je ne me suis jamais sentie aussi proche de vous qu’à travers mes échanges “grossesse et maternité“.
  • Je ne me suis pas laissée faire face à une marque qui m’a prise pour une imbécile (to be continued les kids).

Je ne sais pas vraiment de quoi la nouvelle année sera faite, mais je sais ce que j’ai envie d’y trouver.

Je vous souhaite à tous et à toutes la plus merveilleuse des années

Je porte une robe “Rumba” de Leon & Harper (dispo ici et ici), un caban Isabel Marant et un sac Jérôme Dreyfuss.

Photos Alexandra Christin @mxdgirl

Pregnancy hair and glow.

Ola la compagnie !

Petit article express ce matin car j’avais envie de partager avec vous mes petits indispensables “beauté” (un bien grand mot, à chaque jour suffit sa peine hein) de ce dernier mois de grossesse. Ce mois où on n’a plus forcément le temps, l’envie, la force de bien s’occuper de ses cheveux (pourtant parfois assoiffés), ce mois où on a le visage littéralement prêt-à-exploser (merci la rétention d’eau et autres joyeusetés, cf. la dernière photo de ce post… #suspense).

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-swiss-blogger-bloggeuse-maternite-grossesse-cheveux-frises-soins-visage-beaute-favoris4

Pour mes cheveux, pas envie de me répéter douze mille fois (et de vous embêter avec mes radotages), je vous avais déjà détaillé ma routine (assez minimaliste depuis quelques mois) dans cet article récemment… Seules deux petites choses que j’avais envie de rajouter.

D’une, j’ai retrouvé ma passion pour le “pineapple”, c’est-à-dire le fait de m’attacher les cheveux de façon très très loose au plus haut de mon crâne avant d’aller dormir. Je ne le faisais plus depuis des années (la dernière fois que je vous en avais parlé, c’était ici, en 2014…) et je dois dire que c’était un peu idiot de ma part d’avoir abandonné. Au programme avec cette technique: une chevelure qui paraît beaucoup plus longue (l’élastique / le chouchou étirant les premiers centimètres aux racines) et des boucles d’aspect moins “fouilli” et plus définies (comme elles frottent moins contre l’oreiller pendant le sommeil).

On le voit d’ailleurs très bien sur ce post IG (3 jours après le shampoing):


 


De deux, je me surprends à réutiliser et à retomber amoureuse de la gamme Bb.Curls de Bumble & Bumble. J’adore vraiment cette collection, j’avais oublié à quel point elle me réussissait (alors que j’avais rédigé et partagé avec vous ce test, mais bon… comme quoi, même moi je n’arrive pas à retenir tout ce que je fais parfois ahah !). Alors si vous avez envie de (re)découvrir une gamme que je qualifierais de “sans faute” pour vos boucles (et que vous avez quand même un bon budget à consacrer…), foncez !

Parmi mes favoris figurent ainsi le spray primer (que j’utilise pour redynamiser mes boucles le matin après avoir lâché mon pineapple), le conditioner 3-en-1 (que vous pouvez utiliser en après-shampoing ou en leave-in !), et le gel (pas besoin de vous en dire plus, si ce n’est qu’il est excellent).

Voili voilou.

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-swiss-blogger-bloggeuse-maternite-grossesse-cheveux-frises-soins-visage-beaute-favoris3
Par contre on est d’accord que cette coiffure me rajoute 25kg ?

 

Et parce qu’il y a aussi un visage avec de la peau, des yeux et des lèvres sous cette petite montagne de cheveux, passons maintenant aux produits skincare/makeup/etc. qui font mon bonheur en ce moment (et là aussi, ça va être rapido !).

Pour prendre soin de ma peau, j’utilise la crème de jour Resveratrol Lift Cachemire redensifiante de Caudalie ainsi que l’Eau de beauté en spray de la même marque (j’adore son côté “piquant” et tonique, elle réveille la peau à n’importe quel moment de la journée, que l’on porte ou non du maquillage d’ailleurs).

Et quand j’ai l’air vraiment fatiguée ou que je veux à tout prix faire disparaître une tache ou une cicatrice (en vrai, ça n’arrive quasiment jamais vu que je passe 90% de mon temps sans makeup mais bon…), je me tourne vers le Creamy Concealer de Nars (je confirme, le meilleur anticerne du monde) que je combine avec quelques touches de mon highlighter favori (parce qu’il est très léger !), le Living Luminizer de RMS Beauty. Et toujours pour les touches discrètes qui font la différence: je me recourbe les cils (j’utilise le recourbe-cils Mac), j’intensifie mes sourcils avec le Boy Brow de Glossier (je n’en suis pas méga satisfaite pour être honnête… mais ça va bien en attendant la fin de ma grossesse, étant donné que je ne souhaite pas faire de retouches de pigmentation semi-permanente) et j’hydrate et sublime mes lèvres (comme avec un gloss) avec le tout nouveau baume-à-lèvres DHC dont je suis littéralement fan depuis que je l’ai reçu !

Résultat du petit chantier en photo:

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-swiss-blogger-bloggeuse-maternite-grossesse-cheveux-frises-soins-visage-beaute-favoris
Meet my most pregnant face ever

Et vous, quels étaient (sont ?) les produits beauté chouchous de votre grossesse ? :)

1 2 3 4 18