Accepter les compliments quand on porte des extensions ?

“Vos cheveux sont superbes !”.

Hum hum… Comment réagir lorsque l’on sait pertinemment que… que la vérité est ailleurs qu’il s’agit en fait de 4 paquets de Cuban Twist coloris 4 ?

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-afro-big-hair-crochet-braids-cuban-twist-la-redoute-coralie-marabelle-short-chinese-laundry-riley-over-the-knee-boots-cuissardes

Ma dernière coiffure a suscité beaucoup de commentaires (dont beaucoup de négatifs !). Mais elle m’a surtout fait réaliser que nous n’avions pas toutes la même approche dès lors qu’il s’agissait de “gérer les compliments” (oui parce qu’il y en a eu quand même !).

Pour ma part, je suis plutôt du genre à “tout avouer”: j’ai tendance à répondre “Merci, ce sont des extensions” (ou “C’est un crochet braids” si mon interlocuteur est “aguerri” LOL). Pourquoi ? Simplement parce que, 8 fois sur 10, le compliment sera suivi du fameux “Et… ce sont tes vrais cheveux ?“… Question à laquelle il faudra:
1. Soit sortir un gros gros mytho histoire de ne pas perdre la face (“Oui oui, c’est TOUT à moi !“), mais, petit rappel, mentir c’est mal.
2. Soit dire la vérité (#akward dans la mesure où c’est un peu avouer que la personne a en fait complimenté les cheveux de quelqu’un d’autre… LOL ! Enfin, moi, c’est comme ça que je le ressens !).

Du coup, perso, je ne laisse plus planer le mystère (en même temps, tenir un blog avec une rubrique “cheveux” pousse un peu à la transparence).

Ça me rappelle la réaction d’un collègue (noir) qui avait HALLUCINÉ le jour où j’étais arrivée au taf avec des cheveux tout lisses: en réponse aux “Sympa ta nouvelle coupe !“, “Ça te va bien les cheveux comme ça !“, j’avais répondu “Merci, c’est une perruque” (oui, oui, CASH, histoire d’éviter les incompréhensions sans fin du style “une lacew… quoi ?“). Mon collègue était on ne peut plus choqué. Il était d’ailleurs ensuite venu me voir pour m’expliquer que JAMAIS, au grand JAMAIS il n’avait entendu ses sœur être aussi directes dans leurs explications capillaires (“You know, my sisters… they’re always like “oh yes, you know… it’s a piece of hair”, “It mostly is my real hair”… THEY WOULD NEVER ADMIT THAT IT’S A WIG!“).

#old mais, si vous ne l’avez pas déjà vu, je vous recommande vivement “Good Hair” qui évoque le sujet (et bien d’autres !).

Voilà voilà.

J’ai parfois l’impression que demander à une femme afro de s’expliquer sur ses cheveux (alors qu’elle porte une lacewig, un tissage ou autre…) peut se révéler aussi tendu qu’une table ronde sur le conflit israélo-palestinien… Me trompe-je ?

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-afro-big-hair-crochet-braids-cuban-twist-la-redoute-coralie-marabelle-short

mercredie-blog-mode-beaute-cuban-twist-la-redoute-coralie-marabelle-short-chinese-laundry-riley-over-the-knee-boots-cuissardes

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-afro-big-hair-crochet-braids-cuban-twist-la-redoute-coralie-marabelle-short-chinese-laundry-riley-over-the-knee-boots-cuissardes2

mercredie-blog-mode-afro-big-hair-crochet-braids-cuban-twist-la-redoute-coralie-marabelle-short-chinese-laundry-riley-over-the-knee-boots-cuissardes-karly-coat-caban-manteau-isabel-marant

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-afro-big-hair-crochet-braids-cuban-twist-la-redoute-coralie-marabelle-short-karly-coat-caban-manteau-isabel-marant-sac-seau-apc-bourse

mercredie-blog-la-redoute-coralie-marabelle-short-chinese-laundry-riley-over-the-knee-boots-cuissardes-karly-coat-caban-manteau-isabel-marant

mercredie-blog-mode-beaute-la-redoute-coralie-marabelle-short-chinese-laundry-riley-over-the-knee-boots-cuissardes-karly-coat-caban-manteau-isabel-marant2
Pull cachemire La Redoute – Short La Redoute x Coralie Marabelle (similaire ici) – Manteau “Karly” Isabel Marant (également dispo ici et ici) – Boots “Riley” Chinese Laundry – Sac seau APC (ancienne co)

Trop court.

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-body-noir-decollete-echancre-dos-afro-hair-bun

Tenue on ne peut plus banale aujourd’hui (et preuve que si vous cherchez un look excentrique de période pré-fashion week, vous vous êtes trompées de chemin !).

“Trop court”… pour une fois je ne parle pas de mes cheveux.

En fait, j’avais juste envie de partager un de mes looks préférés, idéal pour les journées ensoleillées et mes petites virées au bord du lac (on se croisera sûrement à La Terrasse, au Bain des Pâquis ou encore aux abords de la Perle du lac, mes futurs QG d’été).

Ce short traînait dans mon armoire depuis bon nombre d’années, à l’étage “un jour peut-être”, entre un jogging peau de pêche et un crop top à plumes.

J’ai pourtant toujours bien aimé les mini shorts (j’ai d’ailleurs plusieurs 501 découpés que vous avez pu voir par-ci (si vous saviez comme je regrette d’avoir vendu cette chemise…), par- (je ne me reconnais pas sur ces photos, est-ce grave ?)… mais le petit modèle noir que je vous présente aujourd’hui ne m’attirait pas (plus) vraiment.

30882179_106_f
Le 501 ou comment bomber n’importe quel fessier plat

Je porte de moins en moins de poum poum…  Je ne sais pas si c’est dû au fait que je prenne de l’âge, que mes gambettes ne soient plus aussi parfaites qu’à mes 18 ans (j’ai fait mon entrée au club des varicosités), que ce genre de tenue ne soit pas des plus appropriées pour aller bosser ou que je ne sois, tout simplement, plus aussi à l’aise qu’avant. Fût un temps où je montrais mes jambes en permanence (coucou c’est moi, la fille aux jambes nues en plein hiver !!), je me prenais moins la tête.

Je ne dois sans doute pas être la seule à tergiverser sur la longueur règlementaire du short. Ma logique voudrait que celle-ci soit inversement proportionnelle à l’âge et à la profondeur du décolleté, histoire de rester dans ma “zone de confort”. Pour autant, je ne prétends pas détenir la vérité ultime, je ne jugerai pas et je n’enverrai pas au bûcher les filles qui ne me suivront pas dans ce raisonnement…

1426865664-terre-des-femmes-womans-worth-ad-campaign-2
Ce print est génial

L’environnement joue lui aussi un rôle prédominent. Jamais je ne serais sortie habillée comme ça à l’époque où j’habitais à Paris par exemple (et je dois bien avouer que je trouve ça malheureux): d’abord, parce que je n’aurais pas la foi/patience de rester aimable avec tous les relous des trottoirs, ensuite, parce que l’idée d’avoir autant de surface de peau en contact avec un strapontin de la RATP me pétrifie (mon côté Monk, ça faisait longtemps).

Bref, j’ai l’impression que je m’égare sur 3km pour dire un truc tout con: ce weekend, et contre toute attente, j’ai ressorti ce mini short, je l’ai même associé à un maxi décolleté (dans le dos, ouais, mais décolleté quand même !) et j’ai aimé ça. My name is Priscilla R. and I approve this Summer outfit.

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-body-noir-decollete-echancre-dos-afro-hair-naturels-cheveux-celine-trio-bag-red-rouge-ceinture-elbe-isabel-marant-holden-dune3

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-body-noir-decollete-echancre-dos-afro-hair-naturels-cheveux-celine-trio-bag-red-rouge2

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-body-noir-decollete-echancre-dos-afro-hair-naturels-cheveux-celine-trio-bag-red-rouge-ceinture-elbe-isabel-marant

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-body-noir-decollete-echancre-dos-afro-hair-naturels-cheveux-celine-trio-bag-red-rouge-ceinture-elbe-isabel-marant-holden-dune4

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-body-noir-decollete-echancre-dos-afro-hair-naturels-cheveux-celine-trio-bag-red-rouge-ceinture-elbe-isabel-marant-holden-dunemercredie-blog-mode-geneve-suisse-body-noir-decollete-echancre-dos-afro-hair-naturels-cheveux-celine-trio-bag-red-rouge-ceinture-elbe-isabel-marant-holden-dune

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-body-noir-decollete-echancre-dos-afro-hair-naturels-cheveux-celine-trio-bag-red-rouge

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-body-noir-decollete-echancre-dos-afro-hair-naturels-cheveux-celine-trio-bag-red-rouge-ceinture-elbe-isabel-marant-holden-dune2Short ? – Body Asos – Ceinture “Elbe” Isabel Marant – Claquettes Dune (similaires ici, ici (en plus jusqu’au 16/06 chez Missguided, vous avez -30% sur les chaussures avec le code LEPIED30 !) et ici) – Sac trio Céline – Collier Boutique Minimaliste

Et parce que vous n’alliez pas vous en sortir aussi facilement…

1 2 3 4 13