L’Institut Leonor Greyl, un must pour le soin des cheveux… même afros (+ CONCOURS INSIDE !).

Je n’ai pas été chez le coiffeur depuis… sans doute la fin de l’année dernière, pour une couleur (pour tenter de me débarrasser une bonne fois pour toute de mes pointes décolorées). C’est donc à l’Institut Leonor Greyl (rue Tronchet à Paris 8, 01 42 65 32 26) que j’ai fait confiance pour chouchouter ma chevelure nouvellement 100% naturelle (pour celles qui n’auraient pas tout suivi, j’ai procédé à un petit big chop en mai dernier).

Si l’idée de me faire couper les cheveux par un inconnu m’effraie toujours autant, je confie bien volontiers mon afro à Leonor Greyl pour un soin profond ! C’est simple, pour moi, c’est la référence en la matière (je reçois d’ailleurs régulièrement leurs produits et j’ai toujours eu de très bons résultats, même si je n’en ai que très peu parlé sur le blog… je vous en expliquerai la raison un peu plus tard dans l’article !). J’avais quelques doutes concernant leur approche du cheveu afro / frisé… mais mon passage au salon m’a démontré que je n’avais aucune crainte à avoir ! Allez c’est parti je vous dis tout (attention les yeux, j’ai fait péter les GIFs de partout !).

mercredie-blog-cheveux-beaute-geneve-paris-leonor-greyl-soin-casque-avis-test-tronchet-institut-naturels-frises-afro-stephane-vanilles

Après avoir enfilé mon peignoir blanc siglé (sans rien en-dessous, pour mieux profiter du massage des épaules et de la nuque qui permettent de stimuler la circulation sanguine !), c’est Sylvie qui s’est occupée de toute la partie soin. Un diagnostic assez précis est d’abord établi (on me pose plusieurs questions sur mes habitudes de coiffage, produits etc…) puis le cheveu est analysé grâce à un appareil permettant de grossir jusqu’à 200x le cheveu (photo en bas à gauche). Est-ce que j’ai le droit de me la péter un peu ? Oui je crois ! Alors j’ai bien eu la confirmation que mes cheveux tout naturels pétaient la santé et étaient fort comme jamais (aucune casse pendant le brossage à sec par exemple, le truc inimaginable il y a encore quelques mois puisqu’une simple manipulation aux doigts suffisaient à casser mes cheveux). Bien contente (et ça confirme ma décision un peu fofolle d’avoir coupé mes longueurs !).

Sylvie procède par section (en même temps, vu l’épaisseur que j’ai maintenant, pas trop le choix !). Le process d’application de mon soin profond était par la suite un peu complexe et je ne suis pas sûre de me rappeler de tout (et, surtout, SUR-MESURE ; vous donc pouvez être certaines que vous recevrez le meilleur soin qui soit en fonction de vos cheveux, même s’il ne correspond pas à 100% à celui que j’ai eu !)… je vais quand même tenter un petit résumé: d’abord l’huile avant-shampoing Leonor Greyl appliquée sur toutes les longueurs, puis une mixture maison (j’ai le souvenir qu’elle contenait plusieurs pâtes dont un peu de crème aux fleurs, ce soin lavant vert hyper spécifique de la marque, et probablement un masque + autre chose). Je suis ensuite passée sous le casque à vapeur une dizaine de minutes pour bien faire pénétrer, avant de savourer un moment de détente (massage !).

mercredie-blog-cheveux-beaute-geneve-paris-leonor-greyl-soin-casque-avis-test-tronchet-institut-naturels-frises-afro

Une fois le produit rincé et mes cheveux délicatement shampouinés (avec de nouveau la crème aux fleurs), la circulation sanguine est réactivée une dernière fois: d’abord par le massage « ventouse » (qui vient aspirer le cuir chevelu, zone par zone) puis par un massage « vibration ». C’est une partie vraiment très agréable (et c’est d’ailleurs pour cela que je n’ai pas filmé: j’avais envie de kiffer un peu).

Ce que je retiens:
l’importance d’une huile avant-shampoing (je le faisais déjà mais pas forcément avec l’huile Leonor Greyl… finalement je me dis que les deux flacons que j’ai à la maison vont y passer !)
le rôle du brossage sur cheveux secs (oui oui, vous avez bien lu…), une fois l’huile appliquée: cela permet de bien étaler la matière sur le cheveu et ainsi une meilleure pénétration (mes cheveux étant en parfaite santé, ils n’ont absolument pas cassé, ce n’est peut-être pas la chose à faire si vous avez les longueurs très très fragiles en revanche

la possibilité d’appliquer son masque directement sur l’huile en pré-shampoing (donc sur cheveux secs, première fois que j’entendais ça… et à l’heure où je vous écris, j’ai huile de Leonor Greyl et masque à l’orchidée qui posent sur la tête !).
comment réellement utiliser la crème aux fleurs (à appliquer raie par raie et à ensuite faire mousser avec un peu d’eau pour laver très progressivement la chevelure…) ! Je l’avais déjà à la maison, je l’appliquais correctement… mais je la rinçais mal (je rinçais tout direct, alors qu’il faut masser les cheveux pendant de longues minutes en ajoutant l’eau petit à petit pour bien en tirer tous les bénéfices !). Je ne comprenais donc pas l’utilité du produit… d’où le fait que je ne l’avais jamais mentionné ici ou sur mes réseaux sociaux  comme je le disais plus haut !

Place ensuite à la coiffure (et j’avoue que, comme souvent, j’avais déjà prévu de repasser chez moi après mon passage au salon pour me recoiffer… éventuellement même me relaver les cheveux pour mettre mes boucles en place !). J’avais même pris mon gel au cas où… Je me retrouve donc entre les mains de Stéphane: je n’avais absolument aucune idée de ce qu’il comptait faire à mes cheveux mais vu la confiance dans son regard, je me suis dit « voyons donc de quoi il est capable » ! Quelle ne fut pas ma surprise quand celui-ci a commencé à prendre des mini sections, à les peigner et à les enrouler doucement sur elles-mêmes pour créer des tortillons (une technique qui n’est pas sans rappeler ma première vidéo coiffure !). Vous n’imaginez même pas comme j’étais contente (et fascinée par sa technique plutôt efficace pour créer de belles boucles). Le tout, sans même utiliser du gel (uniquement de la crème !).

Le résultat était super sympa, des boucles ultra définies (que j’ai ensuite légèrement déconstruites avec mon pic afro), beaucoup de volume et surtout énormément de souplesse et de brillance (sans doute dû au fait qu’il n’y avait finalement qu’une crème d’appliquée et non pas 1000 produits comme je le fais d’habitude…).

Et voici le résultat, deux jours après mon passage chez Leonor Greyl…

mercredie-blog-cheveux-beaute-geneve-paris-leonor-greyl-soin-casque-avis-test-tronchet-institut-naturels-frises-afro-resultat

J’aime bien cette technique même si je la trouve un peu longue et fastidieuse (mais justement, c’est cool à faire faire par son coiffeur ahaha !). Je ne pense donc pas la reproduire à la maison (je le faisais beaucoup avant quand mes longueurs ne bouclaient pas) puisque depuis ma coupe, mes cheveux bouclent à la perfection tous seuls pendant le séchage. J’étais néanmoins ravie de constater que le salon s’y connaissait très bien en styling des cheveux de ce type (tmtc que c’est pas partout hein !).

En bref, je recommande chaudement l’Institut à tous les cheveux frisés ou afro, tant pour la partie soin (j’attribuerai un 9.5/10) que pour la partie styling (7.5/10). C’était vraiment top pour moi de recevoir mon « ordonnance beauté » (c’est-à-dire une sélection de produits adaptés à ma chevelure) et, surtout, de voir comment les utiliser / les combiner / les détourner pour obtenir un résultat parfait ! A ce jour, j’utilise donc l’huile Leonor Greyl + le masque à l’orchidée en pré-shampoing +  crème aux fleurs ou shampoing crème de moelle de bambou en lavage + crème de jour éclat naturel pour le coiffage (avec une pointe de masque pour encore mieux définir mes boucles). Vous retrouverez l’intégralité des produits de la marque sur leur boutique en ligne et chez Feel Unique (-20% grâce au code « CHERIS20 » jusqu’au 18/10/17 !).

Côté prix, comptez entre 100 et 150€ pour un soin profond d’1h30 comme moi (135€ pour une longueur et une nature de cheveux similaires aux miens !).

 

Afin de vous permettre de découvrir l’expérience d’un soin personnalité, Leonor Greyl et moi-même vous proposons de remporter un assortiment coffret répondant à vos besoins !

mercredie-blog-cheveux-beaute-geneve-paris-leonor-greyl-soin-casque-avis-test-tronchet-institut-naturels-frises-afro-huile-de-palme-masque-orchidee-shampoing-creme-moelle-bamboumercredie-blog-cheveux-beaute-geneve-paris-leonor-greyl-soin-casque-avis-test-tronchet-institut-naturels-frises-afro-huile-de-palme-masque-orchidee-shampoing-creme-moelle-bambou

Pour participer, c’est très simple, il vous suffit de:
1. Suivre les comptes @mercredieblog et @leonorgreyl sur Instagram
2. Me laisser un petit mot en commentaire de cet article en indiquant votre pseudo Instagram ! NB: J’ai installé un petit plugin afin de vous permettre de commenter très facilement depuis votre compte Facebook. Vous pouvez l’utiliser ou bien commenter via la section habituelle de commentaires ;)

Vous avez jusqu’à lundi 11 septembre minuit pour participer.
La gagnante sera annoncée dans ma story Insta et contactée par messagerie Instagram ;) BONNE CHANCE À TOUTES !

Mini big chop et nouvelle routine capillaire (+ CONCOURS INSIDE !).

Je ne vais pas passer par quatre chemin: l’autre jour, après un bon gros masque bien riche et dégoulinant, j’ai pris mes ciseaux et j’ai coupé, boucle par boucle.

Ce qui ne devait être qu’un petit « entretien des pointes » a fini en quasi « big chop » puisque j’ai coupé une bonne dizaine de centimètres. J’en avais juste marre de me traîner deux textures COMPLÈTEMENT différentes: une super saine et ultra robuste (mes repousses), l’autre à bout de souffle, affinée comme jamais (mes longueurs). En fait, je me suis débarrassée de toute la partie de mes cheveux qui avait été décolorée l’année dernière. A l’époque, ma coiffeuse avait utilisé Olaplex pour limiter la casse, et je dois dire que ça avait vraiment très bien marché, sur le coup (c’est-à-dire juste après la décoloration et les jours qui ont suivi): mes cheveux étaient super épais, brillants, robustes, bref, le miracle après tant d’acharnement ! Rappelez-vous.

Et puis quelques semaines après, j’ai commencé à avoir de la casse. Cela ne s’est pas produit de façon soudaine, mes cheveux se sont fragilisés petit à petit… J’ai perdu beaucoup de masse, et même ma texture (mon degré de frisure si je peux dire ça comme ça) a été altéré. Ceci dit, et parce qu’on me l’a aussi demandé plusieurs fois: NON, je ne regrette absolument pas de l’avoir fait puisque j’étais méga fan de ce nouveau style. Si je n’avais pas eu mon mariage quelques mois après, je serais sûrement restée blonde (même si je sais que cette couleur ne plaisait pas à tout le monde… mais ça on s’en fout, non ?). Je n’exclus donc pas de le refaire un jour… mais ce n’est définitivement pas au programme pour le moment, si ça peut vous rassurer ;)

Je suis donc revenue à mon châtain naturel avec une colo maison… et j’étais plutôt satisfaite du résultat (ah, et déjà là aussi j’avais coupé pas mal car mes pointes avaient cramé):

 

 

Après ça, je n’ai plus fait grand chose de « méchant » à mes cheveux, j’ai surtout continué les soins profonds (d’ailleurs je continue d’appliquer plusieurs soirs par semaine un peu d’huile de gingembre).

J’ai aussi passé la plupart de mon temps à porter des tresses ou des lacewigs (principalement les modèles « Big Beautiful  Hair » de Outre, par exemple ici et ici, que vous retrouverez chez Black & White Beauty: perso j’ai une préférence pour les demies-têtes car le fait de laisser sortir ses cheveux naturels à l’avant fait plus naturel).

Bref, à force de patience et d’attention, j’ai obtenu une bonne longueur et je me suis retrouvée devant l’évidence: mes cheveux naturels sont BIEN PLUS épais et mes boucles sont BIEN PLUS rebondies dans ma « fraîche repousse » que dans mes longueurs traitées chimiquement (décoloration + coloration etc). Du coup, plutôt que de continuer avec deux textures (dont une, franchement usée…), j’ai pris mon courage à deux mains et j’ai coupé (encore !).

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-big-chop-natural-hair-puff-curls-3c-mixed-girl-biracial-metisse3
Je porte un body Jennyfer (je l’ai pris dans toutes les couleurs, il est canon !)
et un 501 Levi’s vintage

Me voilà donc aujourd’hui avec une tignasse 100% naturelle, chose plutôt inédite puisque j’avais auparavant quasiment toujours eu de la coloration ou autre dessus.

Je n’arrive pas encore à être 100% à l’aise avec cette longueur (je n’ai jamais eu les cheveux aussi courts il me semble… pas frisés du moins), c’est la raison pour laquelle je pense continuer à me rabattre sur les lacewigs en attendant… Mais une chose est sûre: j’ai hâte d’être à dans plusieurs mois / années car si j’arrive à maintenir cette « qualité » de cheveux, je pense que j’aurais une afro encore plus folle que celle que j’arborais il y a encore quelques années ! PATIENCE donc… :)

Ceci dit, ce n’est pas non plus trop trop court puisque j’arrive par exemple à faire un puff bien fourni:

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-big-chop-natural-hair-puff-curls-3c-mixed-girl-biracial-metisse

J’ai profité de ce changement pour mettre un peu à jour ma routine (et la simplifier, enfin je trouve !). Très gros coups de coeur pour deux marques / collections… D’abord, la gamme « Botanicals Fresh Care » de L’Oréal, à l’infusion d’huile de carthame (pour cheveux secs), dont le parfum est juste WAHOU – et avec une compo est intéressante (sans silicone, sans paraben et sans colorant) ! Je suis MÉGA fan du masque (c’est lui dont je parlais au tout début de l’article hihi), du démêlant et de la pommade (en gros, tout sauf le shampoing). Autre superbe découverte, la marque Curl Smith, 100% dédiée aux boucles et avec de jolis ingrédients à l’intérieur: je kiffe le cowash et la « oil-in-cream » que j’utilise en leave-in (en gros, j’alterne avec le Botanicals Fresh Care) ! Je me tourne aussi régulièrement (avant chaque shampoing) vers leur « Intense Deep Treatment Oil Serum » que je laisse poser toute la nuit pour un max d’effet ! Si ça vous intéresse, la marque livre gratuitement partout dans le monde.

Et pour la phase styling, rien de nouveau sous le soleil, juste un retour aux essentiels: mon gel Ecostyler puissance 10000 (comprenez, le plus fort) pour lisser mes edges (ou quand je veux vraiment des boucles très très très serrées) et ma crème-gel Sebastian Potion 9, toujours la mieux à mes yeux pour un wash&go réussi à tous les coups ;)

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-big-chop-natural-hair-avis-test-routine-capillaire-curl-smith-leave-in-conditioner-l-oreal-botanicals-fresh-care-carthame

Pour mettre toutes les chances de mon côté, je dors aussi depuis quelques temps avec une taie d’oreiller en soie naturelle Silkine: grâce à elle, l’hydratation de mes cheveux est préservée, j’ai moins de « plis » dans ma coiffure au réveil… et c’est aussi bon pour la peau (que l’on froisse moins du coup) !

Enfin, j’essaye de limiter un maximum la chaleur… mais la plupart du temps je n’ai pas le temps de laisser mes cheveux sécher naturellement, du coup j’utilise mon nouveau sèche-cheveux Philips DryCare Prestige, respectueux de l’hydratation des cheveux. J’obtiens ainsi le même résultat qu’auparavant (pour revoir ma vidéo routine…), sauf que j’abîme encore moins mes cheveux ! Et pour celles qui seraient toujours à le recherche du sèche-cheveux idéal, je ne peux que le recommander. Je vous propose donc aujourd’hui de participer au concours que j’organise avec Philips et de tenter de remporter x2 sèche-cheveux DryCare Prestige ainsi qu’x1 Curler ProCare (ça, c’est pour mes lectrices « lisses » qui rêvent de boucles ahah !).

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-big-chop-natural-hair-avis-test-routine-seche-cheveux-diffuseur-philips-curler-prestige-drycare-procare

Pour tenter votre chance, laissez-moi un commentaire sous cet article et n’oubliez pas de mentionner le lot que vous souhaiteriez remporter (sèche-cheveux ou curler). Les gagnantes seront tirées au sort, vous avez jusqu’au 1er juin minuit pour participer. IMPORTANT: le concours est réservé aux résidentes suisses (des prochains concours arrivent pour les françaises !).

BONNE CHANCE !

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-big-chop-natural-hair-puff-curls-3c-mixed-girl-biracial-metisse2

1 2 3 4 15