Mini big chop et nouvelle routine capillaire (+ CONCOURS INSIDE !).

Je ne vais pas passer par quatre chemin: l’autre jour, après un bon gros masque bien riche et dégoulinant, j’ai pris mes ciseaux et j’ai coupé, boucle par boucle.

Ce qui ne devait être qu’un petit « entretien des pointes » a fini en quasi « big chop » puisque j’ai coupé une bonne dizaine de centimètres. J’en avais juste marre de me traîner deux textures COMPLÈTEMENT différentes: une super saine et ultra robuste (mes repousses), l’autre à bout de souffle, affinée comme jamais (mes longueurs). En fait, je me suis débarrassée de toute la partie de mes cheveux qui avait été décolorée l’année dernière. A l’époque, ma coiffeuse avait utilisé Olaplex pour limiter la casse, et je dois dire que ça avait vraiment très bien marché, sur le coup (c’est-à-dire juste après la décoloration et les jours qui ont suivi): mes cheveux étaient super épais, brillants, robustes, bref, le miracle après tant d’acharnement ! Rappelez-vous.

Et puis quelques semaines après, j’ai commencé à avoir de la casse. Cela ne s’est pas produit de façon soudaine, mes cheveux se sont fragilisés petit à petit… J’ai perdu beaucoup de masse, et même ma texture (mon degré de frisure si je peux dire ça comme ça) a été altéré. Ceci dit, et parce qu’on me l’a aussi demandé plusieurs fois: NON, je ne regrette absolument pas de l’avoir fait puisque j’étais méga fan de ce nouveau style. Si je n’avais pas eu mon mariage quelques mois après, je serais sûrement restée blonde (même si je sais que cette couleur ne plaisait pas à tout le monde… mais ça on s’en fout, non ?). Je n’exclus donc pas de le refaire un jour… mais ce n’est définitivement pas au programme pour le moment, si ça peut vous rassurer ;)

Je suis donc revenue à mon châtain naturel avec une colo maison… et j’étais plutôt satisfaite du résultat (ah, et déjà là aussi j’avais coupé pas mal car mes pointes avaient cramé):

 

 

Après ça, je n’ai plus fait grand chose de « méchant » à mes cheveux, j’ai surtout continué les soins profonds (d’ailleurs je continue d’appliquer plusieurs soirs par semaine un peu d’huile de gingembre).

J’ai aussi passé la plupart de mon temps à porter des tresses ou des lacewigs (principalement les modèles « Big Beautiful  Hair » de Outre, par exemple ici et ici, que vous retrouverez chez Black & White Beauty: perso j’ai une préférence pour les demies-têtes car le fait de laisser sortir ses cheveux naturels à l’avant fait plus naturel).

Bref, à force de patience et d’attention, j’ai obtenu une bonne longueur et je me suis retrouvée devant l’évidence: mes cheveux naturels sont BIEN PLUS épais et mes boucles sont BIEN PLUS rebondies dans ma « fraîche repousse » que dans mes longueurs traitées chimiquement (décoloration + coloration etc). Du coup, plutôt que de continuer avec deux textures (dont une, franchement usée…), j’ai pris mon courage à deux mains et j’ai coupé (encore !).

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-big-chop-natural-hair-puff-curls-3c-mixed-girl-biracial-metisse3
Je porte un body Jennyfer (je l’ai pris dans toutes les couleurs, il est canon !)
et un 501 Levi’s vintage

Me voilà donc aujourd’hui avec une tignasse 100% naturelle, chose plutôt inédite puisque j’avais auparavant quasiment toujours eu de la coloration ou autre dessus.

Je n’arrive pas encore à être 100% à l’aise avec cette longueur (je n’ai jamais eu les cheveux aussi courts il me semble… pas frisés du moins), c’est la raison pour laquelle je pense continuer à me rabattre sur les lacewigs en attendant… Mais une chose est sûre: j’ai hâte d’être à dans plusieurs mois / années car si j’arrive à maintenir cette « qualité » de cheveux, je pense que j’aurais une afro encore plus folle que celle que j’arborais il y a encore quelques années ! PATIENCE donc… :)

Ceci dit, ce n’est pas non plus trop trop court puisque j’arrive par exemple à faire un puff bien fourni:

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-big-chop-natural-hair-puff-curls-3c-mixed-girl-biracial-metisse

J’ai profité de ce changement pour mettre un peu à jour ma routine (et la simplifier, enfin je trouve !). Très gros coups de coeur pour deux marques / collections… D’abord, la gamme « Botanicals Fresh Care » de L’Oréal, à l’infusion d’huile de carthame (pour cheveux secs), dont le parfum est juste WAHOU – et avec une compo est intéressante (sans silicone, sans paraben et sans colorant) ! Je suis MÉGA fan du masque (c’est lui dont je parlais au tout début de l’article hihi), du démêlant et de la pommade (en gros, tout sauf le shampoing). Autre superbe découverte, la marque Curl Smith, 100% dédiée aux boucles et avec de jolis ingrédients à l’intérieur: je kiffe le cowash et la « oil-in-cream » que j’utilise en leave-in (en gros, j’alterne avec le Botanicals Fresh Care) ! Je me tourne aussi régulièrement (avant chaque shampoing) vers leur « Intense Deep Treatment Oil Serum » que je laisse poser toute la nuit pour un max d’effet ! Si ça vous intéresse, la marque livre gratuitement partout dans le monde.

Et pour la phase styling, rien de nouveau sous le soleil, juste un retour aux essentiels: mon gel Ecostyler puissance 10000 (comprenez, le plus fort) pour lisser mes edges (ou quand je veux vraiment des boucles très très très serrées) et ma crème-gel Sebastian Potion 9, toujours la mieux à mes yeux pour un wash&go réussi à tous les coups ;)

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-big-chop-natural-hair-avis-test-routine-capillaire-curl-smith-leave-in-conditioner-l-oreal-botanicals-fresh-care-carthame

Pour mettre toutes les chances de mon côté, je dors aussi depuis quelques temps avec une taie d’oreiller en soie naturelle Silkine: grâce à elle, l’hydratation de mes cheveux est préservée, j’ai moins de « plis » dans ma coiffure au réveil… et c’est aussi bon pour la peau (que l’on froisse moins du coup) !

Enfin, j’essaye de limiter un maximum la chaleur… mais la plupart du temps je n’ai pas le temps de laisser mes cheveux sécher naturellement, du coup j’utilise mon nouveau sèche-cheveux Philips DryCare Prestige, respectueux de l’hydratation des cheveux. J’obtiens ainsi le même résultat qu’auparavant (pour revoir ma vidéo routine…), sauf que j’abîme encore moins mes cheveux ! Et pour celles qui seraient toujours à le recherche du sèche-cheveux idéal, je ne peux que le recommander. Je vous propose donc aujourd’hui de participer au concours que j’organise avec Philips et de tenter de remporter x2 sèche-cheveux DryCare Prestige ainsi qu’x1 Curler ProCare (ça, c’est pour mes lectrices « lisses » qui rêvent de boucles ahah !).

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-big-chop-natural-hair-avis-test-routine-seche-cheveux-diffuseur-philips-curler-prestige-drycare-procare

Pour tenter votre chance, laissez-moi un commentaire sous cet article et n’oubliez pas de mentionner le lot que vous souhaiteriez remporter (sèche-cheveux ou curler). Les gagnantes seront tirées au sort, vous avez jusqu’au 1er juin minuit pour participer. IMPORTANT: le concours est réservé aux résidentes suisses (des prochains concours arrivent pour les françaises !).

BONNE CHANCE !

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-big-chop-natural-hair-puff-curls-3c-mixed-girl-biracial-metisse2

C’est peut-être un détail pour vous… mais pour moi les cheveux de Miss France veulent dire beaucoup !

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-naturels-afro-miss-france-comite-alicia-aylies-brushing

Je n’ai pas regardé la cérémonie Miss France… mais lorsque j’ai découvert le visage de l’élue, j’ai poussé un « WOW » silencieux (en gros j’ai rien dit parce que le contexte ne me le permettait pas, mais je l’ai pensé très très fort).

Comme beaucoup, j’ai d’abord trouvé à Alicia Aylies une ressemblance avec Rihanna (ses traits fins, ses yeux incroyables yeux verts…) (la pauvre n’a pas fini d’entendre cette comparaison…) et puis, à bien y réfléchir, je dirais plutôt qu’elle me rappelle Romy, version DOM-TOMisée (frisée, aussi).

1

Ennnnfin bref. Si je m’adresse à vous aujourd’hui ce n’est pas pour proposer un concours de sosies (dommage hein ?). Non.

En fait, je voulais partager avec vous le sentiment tout bizarre que j’ai ressenti hier matin, alors que je checkais mon feed Facebook: quel étonnant changement capillaire à seulement 24h de l’élection !

 

J’ai ressenti un petit choc quand j’ai découvert ce lissage. Pourquoi avoir modifié si soudainement ce qui représentait, à mon sens, son plus bel attribut physique (loin de moi l’idée de dire qu’elle est moins belle ainsi, c’est juste le genre de différence qui saute quand même aux yeux, plus particulièrement dans une compétition basée sur l’apparence… même chauve je pense qu’elle resterait plus douce que 99% des femmes) ?

Je me suis d’abord demandée (sur Facebook), si cette coiffure lui avait été imposée ou non. Après tout, Alicia Aylies en avait peut-être envie ? Peut-être même que c’est le genre de brushing qu’elle demande régulièrement ? Et puis j’ai regardé son Instagram perso et je me suis dit que ça n’avait pas trop l’air d’être le genre de la maison (#InspecteurGadget).

Plusieurs personnes ont ensuite crié au parlé de racisme… Pour être parfaitement sincère, ça me saoule un peu. S’il y avait vraiment un problème de ce type au sein du concours, on ne verrait jamais aucune femme de couleur parmi les finalistes… or, quid de Sonia Rolland, Corinne Coman, Cindy Fabre, Chloé Mortaud, Flora Coquerel, toutes sacrées MISS FRANCE depuis 2000 ? Ce serait un peu gros quand même, non ? Et puis, entre nous, j’ajouterais que moins on parle de race, mieux je me porte… la « pauvre » jeune fille aura malheureusement tout le temps d’expérimenter le « vrai » racisme, agressif et puant, de la fachosphère au cours de l’année à venir (on se souvient des milliers de lettres d’insultes reçues par Sonia Rolland après son élection…).

Finalement, la seule option qui me reste,
c’est la pression conformiste.

Une certaine idée du cheveu frisé qui voudrait que celui-ci fasse négligé (pour rester polie). Évidemment la communauté afro en souffre plus particulièrement (du fait d’un certain passif historique notamment). Je suis cependant intimement convaincue que ce problème dépasse la notion raciale: qu’il soit afro, blond, brun ou roux, le cheveu frisé volumineux a toujours été à l’opposé des standards de beauté classiques. Je ne compte d’ailleurs plus les témoignages de situation d’entretiens professionnels où l’on faisait comprendre à la candidate que les cheveux « tirés et plaqués » étaient de rigueur, une chevelure frisée étant évidemment trop « farfelue » pour être prise au sérieux.

C’est grave quand même. Tellement, que le sujet est d’ailleurs mis au même rang que la perception du poids chez les femmes par Dove, dans sa campagne #LoveYourCurls (après #LoveYourBody).

 

 

Alors à ceux qui m’expliquaient qu’il fallait « arrêter de polémiquer pour rien », qu’elle pourrait « retrouver ses boucles le lendemain » (faut voir dans quel état aussi, si c’est brushing obligatoire tous les jours !), je répondrai que, non, ce ne sont pas « que des cheveux ». Ce passage éclair de l’afro (maîtrisée et arrangée pour le show mais afro quand même) au brushing Saint Algue, c’est un message assez nul qui est renvoyé.

D’une part, c’est dire « bon allé, ça suffit les conneries, t’as pu porter ta touffe pendant l’élection mais maintenant que tu as le titre, il faut être présentable« . Autant dire que pour toutes les frisées (encore une fois, afro ou non), qui se réjouissaient de voir la beauté d’une miss à leur image enfin célébrée, c’est une grosse claque dans la gueule, arrivée par surprise (ou, du moins, beaucoup plus vite que prévu !).

D’autre part, ce « détail » peut également être interprété comme du « white-washing » (volonté d’atténuer, voire de faire disparaître les principales caractéristiques physiques négroïdes pour tendre vers une apparence plus « occidentalisée »). Je vous invite à faire des recherches sur le sujet si cela vous intéresse, il faudrait plus que 2-3 lignes dans un article Miss France pour expliciter. Pour ma part, j’ai envie de penser qu’il ne faut pas voir aussi « loin » mais c’est un point de vue qui demeure intéressant et respectable.

Vous l’aurez compris, j’ai hâte de retrouver notre Miss France au naturel, comme elle avait choisi de se présenter avant sa victoire… Et vous ?

PS: j’ai hésité avant de publier cet article car je milite personnellement au quotidien contre tout ce qui a trait à vouloir diviser (et toutes les pensées extrémistes). Merci de bien vouloir prendre l’intégralité de cet article en considération et non pas une petite phrase par-ci, par-là, qui, sortie de son contexte pourrait avoir un tout autre sens ;)

 

UPDATE DU 20.12.2016: Sylvie Tellier m’a répondu… mais je doute qu’elle ait lu mon article vu la teneur de son tweet.

1 2 3 4 14