Big smile.

Ola les jeunes (et moins jeunes) !

Aujourd’hui on va parler chicots. Pas lui hein. Non, on va parler de mes dents. Je vous avais de toute façon prévenus dans mon article “Trop bright mon sourire !” (comme je me la pétais graaaave !) qu’il y aurait du nouveau. Il semblerait que vous ne vous soyez finalement rendues compte de rien… et pour cause, j’ai suivi un traitement d’orthodontie invisible, et ce pendant près de 9 mois. TA TA TA !

mercredie-blog-beaute-dents-invisalign-avis-traitement-review-before-after-avant-apres-lebahar-orthodontie-thonon-geneva-dental-lounge-aesthetics-clinic2

Si vous avez lu mon précédent article “dentaire” (lol), vous vous souviendrez que j’avais été éblouie de découvrir que TOUT était possible avec les dents (= les faire bouger, les allonger, les raccourcir…) avec, bien entendu, la limite de ne pas porter atteinte à leur santé. Ma conversation avec le Dr. Lebahar du Geneva Dental Lounge m’avait vraiment fait halluciner. C’est d’ailleurs suite à cela qu’il m’avait été proposé de réfléchir à ce que je souhaitais éventuellement modifier/améliorer – d’un point de vue exclusivement esthétique – dans mon sourire, histoire de tester un nouveau service du centre.

J’ai donc passé plusieurs semaines à écumer les photos de sourires sur Google Images (quelle vie) et, à force, je me suis rendue compte que les sourires que je trouvais les plus canons étaient ceux ayant un max de projection: les sourires “pleins”, avec des dents jusqu’au fond de la mâchoire (je suis sûre que vous voyez ce que je veux dire).

Pour illustrer, deux exemples de l'”extrême”, Julia Roberts et Caroline Receveur:

Julia-Roberts-14Photo ultra vintage

caroline-receveur-dents-sourire
(à savoir que Caroline porte des facettes)

Pour la petite histoire, j’ai connu le bonheur de porter des bagues (métalliques) entre 15 et 16 ans pour fermer l’écart entre mes deux dents de devant et, surtout, corriger mes dents, trop en avant. C’était plutôt chiant mais au final je me suis retrouvée avec une belle dentition, parfaitement alignée (selon les critères d’orthodontie classique).

Depuis la fin de ce traitement, j’ai toujours eu l’impression que mes bagues m’avaient un peu beaucoup trop “rentré les dents vers l’intérieur” (surtout qu’il avait fallu m’arracher 4 prémolaires pour installer mon appareil !), le tout “uniquement” dans le but de les avoir BIEN alignées. Vous me direz, c’est super d’avoir les dents HYPER droites… mais est-ce le plus satisfaisant d’un point de vue esthétique ?

dents

Mes 6 dents de devant sont ainsi très voyantes,
tandis que celles du fond sont parties en vacances

Je suis donc retournée vers le Dr. Lebahar avec le rêve de redonner plus d’amplitude à mon sourire. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque l’on m’a répondu que c’était tout-à-fait possible, en plus par le biais d’un traitement invisible… via les fameux aligneurs Invisalign ;)

IMG_6034

Invisalign, c’est quoi ?
C’est un traitement d’orthodontie qui vise à corriger la position des dents. Ses avantages sont principalement la discrétion et le confort (pas d’élastiques ou de bouts de ferraille qui s’accrochent dans la chair de la joue #souvenirsouvenir). Ce traitement compte plusieurs aligneurs (de mémoire j’en ai eu 17 en tout): on en change toutes les deux semaines et à chaque fois, le nouvel aligneur pousse les modifications un peu plus loin (en gros, l’aligneur “1 de 17” est très proche de vos dents actuelles, tandis que le “17 de 17” est l’aligneur final qui correspond au résultat final). Le port des aligneurs dure plus ou moins longtemps en fonction du “travail” à entreprendre (comme tous les types de traitements d’orthodontie, finalement). Le coùt d’un traitement Invisalign est évidemment plus élevé que celui des bagues classiques (faire une demande de devis me paraît indispensable et c’est d’ailleurs ce que proposent tous les orthodontistes).

Ma demande
Après avoir discuté du résultat que je souhaitais obtenir (grosso modo, reprojeter légèrement mes dents de devant vers l’avant, et beaucoup celles du fond), mon orthodontiste m’a montré une vidéo de “l’évolution” escomptée.

Regardez le mouvement des dents du fond,
on voit qu’elles seront beaucoup plus visibles qu’avant ;) 

Alors, je le concède, c’est un peu flippant de voir ses dents bouger comme ça / autant mais après plusieurs harcèlements conversations (“Vous êtes sûr que ce sera joli !? Je veux que ce soit naturel hein, pas que ça fasse comme si j’avais des dents qui poussaient dans les joues !“), j’ai été convaincue. Quelques semaines plus tard, nous recevions les aligneurs et je pouvais commencer le traitement ;)

Mon expérience
J’ai donc porté mes aligneurs pendant 9 mois, environ 22h par jour (= tout le temps, sauf pendant les repas). Disons que c’est une habitude à prendre (on se retrouve à devoir aller aux toilettes pour enlever son appareil quand on va au resto ou bien à refuser de goûter des trucs délicieux aux stands de dégustation LOL idéal si vous voulez perdre du poids) mais ce n’est vraiment pas compliqué à vivre, je trouve. J’ai cependant mis un peu de temps à parler parfaitement correctement (et c’est d’ailleurs à cause de cela que mes proches ont remarqué l’appareil au depart !), mais ça aussi, ça passe vite. Visuellement, c’est vraiment proche de l’invisible (d’ailleurs je portais mes aligneurs ici, ici et ici et il me semble que personne n’a jamais rien remarqué lol).

En termes de douleur, c’est largement surmontable et surtout beaucoup plus confortable que les bagues traditionnelles. Après, tout dépend de la gravité du truc, c’est sûr que si vous faites des “gros travaux” vous risquez de douiller un peu plus que moi, mais vraiment rien d’affreux encore une fois :)

Aujourd’hui j’ai tout terminé, et pour maintenir le travail en place, je dois désormais porter des gouttières de contention sur-mesure la nuit, idealement à vie (j’avoue que j’oublie de temps à autres) car, vous le savez sans doute, les dents bougent tout au long de notre vie. Celles-ci ont été réalisées au cabinet de Thonon où exerce désormais mon orthodontiste de façon permanente.

20160507_112731

Le résultat :)
Je suis aux anges, je n’ai plus de “trou noir” passées les canines et le résultat est SUPER naturel ! Je n’ai vraiment pas l’impression d’avoir un sourire fake (j’ai tenu à garder les autres “défauts” de ma dentition: j’ai conservé la petite cassure que j’aie sur une de mes dents de devant, elles ont toutes toujours des formes un peu irrégulières… et encore heureux car l’effet “bloc blanc hollywoodien” ne m’attire pas plus que ça. Bref, ça reste naturel, vraiment.

Je suis absolument ravie d’avoir pu tester Invisalign dans un tel cadre et remercie le Dr. Lebahar pour cette chouette opportunité :)

mercredie-blog-beaute-dents-invisalign-avis-traitement-review-before-after-avant-apres-lebahar-orthodontie-thonon-geneva-dental-lounge-aesthetics-clinic3Un petit “avant / après” (évidemment l’orientation de mon visage n’est pas le même mais je trouve qu’on voit quand même la différence !)

Mes recommandations pour les personnes pensant à suivre un traitement d’orthodontie
Je tiens tout d’abord à préciser que:
1. J’ai parfaitement conscience que ce traitement n’est pas un test “ordinaire” et que peu d’entre vous vont se dire “tiens je me ferais bien un petit Invisalign aujourd’hui !
2. Jamais je n’aurais fait ce traitement s’il ne m’avait pas été proposé “pour test” (encore une fois, ce traitement est onéreux et mes dents n’en avaient clairement pas besoin), la seule condition pour ce test était de m’assurer que ma santé n’était en aucun cas engagée ;)

De fait, l’objectif de cet article n’est pas de vous inciter à suivre ce traitement (encore une fois, je suis certaine que la plupart d’entre vous n’en avez pas besoin !) mais à simplement partager cette expérience assez spéciale avec vous. Et si vous faites partie de cette minorité de personnes en pleine réflexion sur la question, ou bien carrément sur le point d’entamer un traitement Invisalign, cela me permet de vous encourager ! FONCEZ ! Il s’agit sincèrement de la solution la plus agréable, qui ne mettra (quasiment) aucune barrière à votre vie sociale, ce qui est primordial a mes yeux ;)

Sur ce, j’espère vous avoir fait découvrir un nouveau pan des soins esthétiques… et vous souhaite une belle journée ! Bises.

Et si la beauté de ma peau dépendait de mon alimentation ?

Salut les kids,

Vous l’aurez compris, il est devenu impossible pour moi de parler skincare ici sans évoquer l’acné, ce (mon ?) mal du siècle. Sauf qu’à l’heure où je vous parle, j’ai l’impression d’avoir ENFIN atteint le bout du tunnel. My skin is finally clear now, the spots are gone. Et ça mérite bien une petite pause musicale.

Look straight ahead, there’s nothing but clear skin.

Ça commençait vraiment à me faire du souci ces histoires… C’est pas comme si je me mariais dans trois mois (allé ça y est je suis à deux doigts de balancer la date !).

Mais, dis donc, t’étais pas sensée t’être débarrassée de tes boutons et de tes cicatrices il y a quelques mois avec Nadia ?“, me diront celles qui suivent direz-vous. Ben si… je croyais ! Sauf que j’ai connu une “rechute” de ouf environ 3 semaines après mon dernier traitement. Je me suis retrouvée avec une armada de microkystes partout sur le visage. Pour info, c’est arrivé dès le lendemain d’une grosse soirée pendant laquelle j’ai transpiré dansé non stop toute la nuit. C’était aussi la première fois depuis des mois que je portais autant de maquillage (j’avais sorti la totale: contouring / strobing / fond de teint / poudre, bref je ne sais pas ce qui m’a pris, un vrai tuto de youtubeuse beauté à moi toute seule). Et, visiblement le cocktail makeup lourd + sueur ne m’a pas réussi. Dois-je préciser que je ne m’étais pas non plus démaquillée avec ma sacrosainte Clarisonic ? …

Toutes les imperfections sont restées un bon mois sur mon visage et, évidemment, elles m’ont laissé un petit souvenir avant de partir: plein de taches.

giphy

C’est à peu près au même moment que je me suis résolue à consulter une nutritionniste / naturopathe. Pas vraiment pour mes problèmes de peau à la base, plutôt pour discuter d’autres symptômes qui, mis bout-à-bout, me pourrissaient la vie, et qui n’avaient jamais pu être soignés par le biais de la médecine “traditionnelle”. Je souffrais par exemple depuis plusieurs mois d’une fatigue extrême (pas genre juste le coup de mou qu’on a tous quand on est un peu surmenés, non non… je parle d’une léthargie quasi chronique: au réveil, dans les transports, avant, pendant et après les repas, après le sport, avant d’aller au lit, la semaine, les weekends… bref j’avais TOUJOURS envie de dormir, parfois même je m’endormais au travail, #NICKEL), mes cheveux étaient devenus très fragiles (même avant ma décoloration), j’avais de l’acné sur le visage mais également sur la poitrine et le dos (alors que JAMAIS de ma vie ça ne m’était arrivé…), mes règles étaient particulièrement douloureuses, j’avais des épisodes de vertiges et j’en passe…

Après avoir effectué un bilan sanguin auprès d’un laboratoire spécialisé, j’ai découvert que je souffrais de pas mal d’intolérances alimentaires (une vingtaine, pour tout vous dire). Parmi celles-ci, des aliments dont je me fiche un peu dans la mesure où je ne les consomme quasiment jamais tels que le kiwi, la pomme, la dinde ou encore la farine de graine de guar (je sais même pas ce que c’est LOL). Intolérance un peu plus vénère par contre pour les œufs, les produits au lait de vache et le poulet (j’ai failli faire un arrêt cardiaque quand j’ai vu ça). Et, pour couronner le tout, banane, vanille et gluten (= blé, orge, seigle, avoine, épeautre) sont tous dans le rouge.

Sachant que mon petit plaisir du soir (comprenez, de TOUS les soirs) était de m’enfiler un Cornetto vanille, autant vous dire que j’ai commencé à comprendre pourquoi je passais des sales nuits et que j’avais du mal à me lever le matin…

Alors bon, on n’est pas la pour parler de ce qui se trouve désormais dans mon assiette (plus grand chose ! non je rigole je m’en sors très bien avec des produits de substitution en fait, je m’autorise même un petit écart de temps en temps), mais tout ça pour dire que je suis maintenant convaincue du lien entre ce que je mange et mon bien-être (je veux parler de l’état de ma peau en passant par la qualité de mes ongles ou encore de mon sommeil). Cela va paraitre très bête et évident pour certaines d’entre vous… mais jusqu’à présent je n’y croyais pas (et j’avais toujours mangé à peu près tout et n’importe quoi). Pour moi ces “histoire de gluten” c’était surtout un gros trip de bobos et toute la tendance autour me révulsait. Et pourtant aujourd’hui, après trois semaines de nouveau régime alimentaire, je “revis”: j’ai de nouveau la pêche (= je ne baille plus toutes les 5 minutes), j’ai retrouvé un joli grain de peau lisse et velouté et même un bon transit (voilà voilà).

mercredie-blog-beaute-routine-skincare-peau-clarisonic-acne

Comme je suis un peu debile kamikaze, l’autre jour je me suis fait une fondue avec des amis (est-ce qu’on est bon niveau produits laitiers et gluten ? oui je crois qu’on est pas mal du tout !) genre “juste pour voir”… Comment vous dire… j’ai compris dès le lendemain que la nutritionniste avait raison. Et, tout compte fait, Nadia aussi lorsqu’elle m’expliquait qu’avant de soigner l’acné il fallait en soigner la cause: à l’époque, persuadée que je n’avais aucun problème et que je pouvais manger n’importe quoi, nous ne nous étions pas vraiment attardées sur ce point. Shame on me !

L’autre jour j’ai lu ça sur un blog: “L’acné n’est pas une maladie, mais un symptôme”. Je trouve cette nouvelle approche parfaitement révolutionnaire… et je suis sûre qu’elle est vraie. Pour tout vous dire, j’ai jeté tout ce que j’avais de “spécial acné” dans ma salle de bain et je ne vois que des améliorations ! Rendez-vous dans un prochain article pour découvrir ma routine skincare qui vient compléter mon nouveau régime alimentaire ;)