Mon carré inversé… tressé.

Ola les chiquitas !
Quoi de neuf depuis la dernière fois ? Vous avez survécu à la canicule ?

Bon, aujourd’hui je ne vais pas vous annoncer grand chose de nouveau… je voulais simplement revenir (rapidement) sur mes dernières box braids (que vous avez déjà pu découvrir dans mes derniers articles et sur Instagram… donc vraiment pas la news du siècle encore une fois !). Néanmoins, comme j’ai reçu pas mal de questions sur le sujet, je vous propose un petit article dédié ;)


(combi H&M ancienne co, déjà vue dans cet article)

Comme chaque année au moment des températures « extrêmes » (je parle des mois chauds de l’été et des premières neiges l’hiver), j’ai eu envie de me faire des tresses (praticité level 10.000 bonjour !). Mais j’avais envie de changer un peu cette fois-ci.

A force de chercher des modèles sur Internet (je checke généralement Google Images, Pinterest et Instagram… mais j’avoue que c’est rarement concluant donc si vous connaissez de bonnes « bases de données » pour les box braids, PARTAGEZ SVP, MERCI !), je suis tombée sur la fameuse coiffure de Jada Pinkett Smith dans « Set it off ».

jada-pinkett-smith-in-set-it-off-(1996)
Lucky Will...

Il n’en fallait pas plus pour me convaincre de (re)tenter les tresses courtes, « au carré » (encore plus court que ce que j’avais en 2015 à Maurice et à la Réunion).

Alors, niveau pratique, rien de bien différent par rapport aux tresses classiques, si ce n’est qu’il faut évidemment couper les mèches plus courtes et « finaliser le tout » en brûlant les bouts (à la bougie, à la sénégalaise quoi !), à la longueur désirée (à savoir que la forme « rentrée » des mèches se crée naturellement une fois brûlées… hééé oui, moi aussi, j’ai toujours trouvé ça formidable !).

J’avais aussi envie d’un truc un peu « graphique », genre « structuré asymétrique » (ouhhhh, la requête pas relou DU TOUT): j’ai donc un côté plus court que l’autre, MAIS… (brace yourselves)… C’EST FAIT EXPRÈS ! Je précise vu qu’on me l’a quand même fait remarquer (« OUI EUH PAR CONTRE JE CROIS QU’IL Y A UN SOUCI AU NIVEAU DE LA LONGUEUR… blablabla« … non mais les gens sont-ils sérieux ?).

Je suis plutôt ravie du résultat, ça change pas mal et c’est vraiment pratique. Le seul truc un peu pénible c’est cette longueur un peu « bâtarde » qui m’empêche d’attacher mes tresses simplement (un peu galère avant la douche par exemple… mais il y a bien pire hein !).

mercredie-blog-beaute-box-braids-carre-bob-inverted-plongeant-tresses-kanekalon-atelier-du-regard-soiree-inaugurationPetite vue de dos (merci à l’Atelier du Regard Genève et à son super siège pour la photo) !
(body Jennyfer)

mercredie-blog-beaute-box-braids-carre-bob-inverted-plongeant-tresses-kanekalon-pink-lips-metallica-rock-t-shirtAh et puis j’ai mis des petites perlouz (comme les gamines de 8 ans) pour le style !
(t-shirt Asos)

Voilà voilà, basta cosi pour aujourd’hui !

Si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à me les poser en commentaires ! D’ailleurs, vous pouvez me laisser un petit mot même si vous n’avez PAS de questions hein (vous croyez que je ne vous vois pas, à délaisser les blogs et à préférer liker les photos sur vos feeds Insta, Facebook etc !? héhéhé !).

Allé je vous embrasse, à la prochaine ;)

mercredie-blog-beaute-box-braids-carre-bob-inverted-plongeant-tresses-kanekalon-little-black-dress-lunettes-celine
Robe LinkShe – Chanel Slingback (= quand tu mixes du super cheap et du super chic…)

Ma mise en beauté de mariage (makeup & coiffure) !

mercredie-mariage-mac-cosmetics-mac-fixing-spray-charlotte-tilbury-bronze-glow-lightscapade-highlighter-enlumineur-matte-liquid-lipstick-fashion-legacy-red-rouge

Mille ans après mon mariage (pardonnez cette lenteur…), je vous propose de revenir sur la mise en beauté que j’ai adoptée pour l’occasion.

Je ne me souviens même plus si je l’avais clairement expliqué ou pas mais… j’ai préféré tout faire moi-même le jour J (comprenez, makeup et coiffure). Ceci s’explique sans doute du fait que j’ai TRÈS souvent été déçue du résultat les quelques fois où j’ai eu à passer entre les mains de quelqu’un (lors de shootings, d’événements, de défilés etc). Or, vous vous doutez bien qu’il était absolument hors de question pour moi de prendre le moindre risque pour mon mariage ! J’ai donc opté pour le « fait-maison ». EN PLUS ÇA FAIT DES ÉCONOMIES !

Pour les cheveux, après mille et un questionnements, j’ai décidé que je porterai mes frisettes habituelles, en mode « libres » (pas de coiffure spécifique, pas de chignon sophistiqué… rien que du naturel… enfin presque). Problème: il me manquait encore quelques centimètres pour avoir la chevelure rêvée le jour J. Et j’ajouterai que la météo imprévisible me faisait grave flipper.


Ce genre de contretemps n’était juste pas envisageable.

J’ai donc fini par opter pour une lacewig: simple, efficace, idéale pour une coupe nickel par tous les temps ! Mon choix s’est porté sur le modèle « 3c whirly » de la collection Big Beautiful Hair de Outre (que j’ai évidemment beaucoup peigné et coupé un peu… beaucoup… pour obtenir une coupe similaire à celle que j’avais à l’époque, en un peu plus long).

Personne n’a tilté qu’il ne s’agissait pas de mes « vrais cheveux ». Je m’en félicite encore, tiens… #fierté.

En ce qui concerne le makeup, me suis quand même permise de tenter quelques délires, et plus particulièrement dès lors que j’ai su quelle robe je porterai. J’ai par exemple eu ma période « Je veux un makeup qui claque, genre COUTURE / RUNWAY« … hashtag mariage catwalk. Ce qui m’a notamment amenée à tester ce genre de truc:

#glitter #goldeyes #goldmakeup

Une publication partagée par Priscilla Rossi (@mercredieblog) le


C’était plutôt cool, et c’est le genre de petite fantaisie qui, après tout, me ressemblait pas mal… mais c’était sans compter un point HYPER important: je pleure vraiment très TRÈS facilement.

Ce genre de makeup était donc le pire des mauvais plans pour une future mariée comme moi.

Qui c’est qui pleurait avant même de se rendre à l’église ? C’est bibi.

Et puis, à force d’essayages foufous ou trop classiques, j’ai fini par revenir sur mes fondamentaux: un look assez « light », avec des lèvres d’un rouge profond, mat. Bon, attention, pas trop light non plus, c’est pour un mariage ! Il faut donc amplifier le truc pour que 1. ça tienne le « choc » (des embrassades, des pleurs, des bisous…), 2. ça rende bien sur les photos, mais surtout… 3. ça me ressemble ! Hé oui, c’est bête, mais à force d’essayages, je me suis rendue compte qu’il n’y avait absolument aucun sens à vouloir me « transformer » pour ce jour si important. D’autant plus que la plupart des makeup de mariée « classiques » sont généralement très centrés sur les yeux (chose qui ne me va pas vraiment en général) et très peu sur la bouche. Or, mettez-moi une bouche rose pâle… et déjà, ce n’est plus vraiment moi (en plus, ça me donne l’air fatigué) ! Ç’aurait été dommage pour un jour si important… non ?

mercredie-mariage-mac-cosmetiques-bride-natural-afro-cheveux-frises-lacewig-big-beautiful

mercredie-mariage-mac-cosmetics-mac-fixing-spray-charlotte-tilbury-bronze-glow-lightscapade-highlighter-enlumineur

mercredie-mariage-mac-cosmetics-mac-fixing-spray-charlotte-tilbury-bronze-glow-lightscapade-highlighter-enlumineur-photo-love-session-maison-guillemette-pince-cheveux-dolce

(photos La Femme Gribouillage)

Et puisque c’est vraiment un makeup très très simple… je vous ai fait une petite vidéo. Hé oui, rappelez-vous, j’ai une chaîne Youtube. C’est vrai, elle prenait un peu la poussière… mais je vais essayer d’y remédier ;)

Pour ce makeup, j’ai utilisé (par ordre d’apparition):

 

 

* Fond de teint Bobbi Brown Long Wear Finish Compact Foundation (teinte « Warm Natural »)
* Pinceau fond de teint Sephora Pro 56
* Anti-cernes MAC Studio Finish (teintes NC35 et NC30)
* Pinceau Bare Escentuals Max Coverage Concealer + Beauty Blender
* Brume MAC Prep+Prime Fix+
* Poudre MAC Mineralize Skinfinish (teinte « Medium Golden »)
* MAC Cream Color Base (teinte « Hush »)
* Palette Too Faced « Chocolate Bar »
* Pinceau Sigma Large Shader E60
* Pinceau MAC 286
* Crayon Sephora Contour Eye Pencil 12HR wear (teinte 13 « Tiramisu matte« )
* Recourbe-cil MAC
* Mascara MAC « Haute & Naughty Too Black Lash »
* Pinceau / brosse à sourcils Anastasia Beverly Hills
* Fixateur sourcils invisible Black Up
* Palette contouring / highlighting Charlotte Tilbury Filmstar Bronze & Glow (teinte « Medium Dark »)
* Pinceau contouring MAC
* Strobe Cream MAC
* Highlighter MAC « Soft & Gentle » Mineralize Skinfinish
* Pinceau contouring MAC
* Blush H&M (+ pinceau NARS Yachiyo)
* Primer lèvres MAC Prep+Prime
* Lipstick MAC Retro Matte Liquid Lipcolor (teinte « Fashion Legacy »)

 

 

J’espère que cet article pour plaira. Pour continuer sur le thème du mariage, je vous propose de (re)lire mes précédents articles !

********** Pour visionner mon mini film de mariage… c’est par ICI ! **********
********** Pour lire mon article mariage « à chaud »… c’est par ICI ! **********
********** Pour lire mon article « préparatifs et wedding planner »… c’est par ICI ! **********
********** Pour lire mon article « déco »… c’est par ICI ! **********
********** Pour lire mon article « tenues et accessoires »… c’est par ICI ! **********
********** Pour lire mes « 20 conseils pour un mariage plus que parfait »… c’est par ICI ! **********

Mini big chop et nouvelle routine capillaire (+ CONCOURS INSIDE !).

Je ne vais pas passer par quatre chemin: l’autre jour, après un bon gros masque bien riche et dégoulinant, j’ai pris mes ciseaux et j’ai coupé, boucle par boucle.

Ce qui ne devait être qu’un petit « entretien des pointes » a fini en quasi « big chop » puisque j’ai coupé une bonne dizaine de centimètres. J’en avais juste marre de me traîner deux textures COMPLÈTEMENT différentes: une super saine et ultra robuste (mes repousses), l’autre à bout de souffle, affinée comme jamais (mes longueurs). En fait, je me suis débarrassée de toute la partie de mes cheveux qui avait été décolorée l’année dernière. A l’époque, ma coiffeuse avait utilisé Olaplex pour limiter la casse, et je dois dire que ça avait vraiment très bien marché, sur le coup (c’est-à-dire juste après la décoloration et les jours qui ont suivi): mes cheveux étaient super épais, brillants, robustes, bref, le miracle après tant d’acharnement ! Rappelez-vous.

Et puis quelques semaines après, j’ai commencé à avoir de la casse. Cela ne s’est pas produit de façon soudaine, mes cheveux se sont fragilisés petit à petit… J’ai perdu beaucoup de masse, et même ma texture (mon degré de frisure si je peux dire ça comme ça) a été altéré. Ceci dit, et parce qu’on me l’a aussi demandé plusieurs fois: NON, je ne regrette absolument pas de l’avoir fait puisque j’étais méga fan de ce nouveau style. Si je n’avais pas eu mon mariage quelques mois après, je serais sûrement restée blonde (même si je sais que cette couleur ne plaisait pas à tout le monde… mais ça on s’en fout, non ?). Je n’exclus donc pas de le refaire un jour… mais ce n’est définitivement pas au programme pour le moment, si ça peut vous rassurer ;)

Je suis donc revenue à mon châtain naturel avec une colo maison… et j’étais plutôt satisfaite du résultat (ah, et déjà là aussi j’avais coupé pas mal car mes pointes avaient cramé):

 

 

Après ça, je n’ai plus fait grand chose de « méchant » à mes cheveux, j’ai surtout continué les soins profonds (d’ailleurs je continue d’appliquer plusieurs soirs par semaine un peu d’huile de gingembre).

J’ai aussi passé la plupart de mon temps à porter des tresses ou des lacewigs (principalement les modèles « Big Beautiful  Hair » de Outre, par exemple ici et ici, que vous retrouverez chez Black & White Beauty: perso j’ai une préférence pour les demies-têtes car le fait de laisser sortir ses cheveux naturels à l’avant fait plus naturel).

Bref, à force de patience et d’attention, j’ai obtenu une bonne longueur et je me suis retrouvée devant l’évidence: mes cheveux naturels sont BIEN PLUS épais et mes boucles sont BIEN PLUS rebondies dans ma « fraîche repousse » que dans mes longueurs traitées chimiquement (décoloration + coloration etc). Du coup, plutôt que de continuer avec deux textures (dont une, franchement usée…), j’ai pris mon courage à deux mains et j’ai coupé (encore !).

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-big-chop-natural-hair-puff-curls-3c-mixed-girl-biracial-metisse3
Je porte un body Jennyfer (je l’ai pris dans toutes les couleurs, il est canon !)
et un 501 Levi’s vintage

Me voilà donc aujourd’hui avec une tignasse 100% naturelle, chose plutôt inédite puisque j’avais auparavant quasiment toujours eu de la coloration ou autre dessus.

Je n’arrive pas encore à être 100% à l’aise avec cette longueur (je n’ai jamais eu les cheveux aussi courts il me semble… pas frisés du moins), c’est la raison pour laquelle je pense continuer à me rabattre sur les lacewigs en attendant… Mais une chose est sûre: j’ai hâte d’être à dans plusieurs mois / années car si j’arrive à maintenir cette « qualité » de cheveux, je pense que j’aurais une afro encore plus folle que celle que j’arborais il y a encore quelques années ! PATIENCE donc… :)

Ceci dit, ce n’est pas non plus trop trop court puisque j’arrive par exemple à faire un puff bien fourni:

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-big-chop-natural-hair-puff-curls-3c-mixed-girl-biracial-metisse

J’ai profité de ce changement pour mettre un peu à jour ma routine (et la simplifier, enfin je trouve !). Très gros coups de coeur pour deux marques / collections… D’abord, la gamme « Botanicals Fresh Care » de L’Oréal, à l’infusion d’huile de carthame (pour cheveux secs), dont le parfum est juste WAHOU – et avec une compo est intéressante (sans silicone, sans paraben et sans colorant) ! Je suis MÉGA fan du masque (c’est lui dont je parlais au tout début de l’article hihi), du démêlant et de la pommade (en gros, tout sauf le shampoing). Autre superbe découverte, la marque Curl Smith, 100% dédiée aux boucles et avec de jolis ingrédients à l’intérieur: je kiffe le cowash et la « oil-in-cream » que j’utilise en leave-in (en gros, j’alterne avec le Botanicals Fresh Care) ! Je me tourne aussi régulièrement (avant chaque shampoing) vers leur « Intense Deep Treatment Oil Serum » que je laisse poser toute la nuit pour un max d’effet ! Si ça vous intéresse, la marque livre gratuitement partout dans le monde.

Et pour la phase styling, rien de nouveau sous le soleil, juste un retour aux essentiels: mon gel Ecostyler puissance 10000 (comprenez, le plus fort) pour lisser mes edges (ou quand je veux vraiment des boucles très très très serrées) et ma crème-gel Sebastian Potion 9, toujours la mieux à mes yeux pour un wash&go réussi à tous les coups ;)

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-big-chop-natural-hair-avis-test-routine-capillaire-curl-smith-leave-in-conditioner-l-oreal-botanicals-fresh-care-carthame

Pour mettre toutes les chances de mon côté, je dors aussi depuis quelques temps avec une taie d’oreiller en soie naturelle Silkine: grâce à elle, l’hydratation de mes cheveux est préservée, j’ai moins de « plis » dans ma coiffure au réveil… et c’est aussi bon pour la peau (que l’on froisse moins du coup) !

Enfin, j’essaye de limiter un maximum la chaleur… mais la plupart du temps je n’ai pas le temps de laisser mes cheveux sécher naturellement, du coup j’utilise mon nouveau sèche-cheveux Philips DryCare Prestige, respectueux de l’hydratation des cheveux. J’obtiens ainsi le même résultat qu’auparavant (pour revoir ma vidéo routine…), sauf que j’abîme encore moins mes cheveux ! Et pour celles qui seraient toujours à le recherche du sèche-cheveux idéal, je ne peux que le recommander. Je vous propose donc aujourd’hui de participer au concours que j’organise avec Philips et de tenter de remporter x2 sèche-cheveux DryCare Prestige ainsi qu’x1 Curler ProCare (ça, c’est pour mes lectrices « lisses » qui rêvent de boucles ahah !).

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-big-chop-natural-hair-avis-test-routine-seche-cheveux-diffuseur-philips-curler-prestige-drycare-procare

Pour tenter votre chance, laissez-moi un commentaire sous cet article et n’oubliez pas de mentionner le lot que vous souhaiteriez remporter (sèche-cheveux ou curler). Les gagnantes seront tirées au sort, vous avez jusqu’au 1er juin minuit pour participer. IMPORTANT: le concours est réservé aux résidentes suisses (des prochains concours arrivent pour les françaises !).

BONNE CHANCE !

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-big-chop-natural-hair-puff-curls-3c-mixed-girl-biracial-metisse2

C’est peut-être un détail pour vous… mais pour moi les cheveux de Miss France veulent dire beaucoup !

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-naturels-afro-miss-france-comite-alicia-aylies-brushing

Je n’ai pas regardé la cérémonie Miss France… mais lorsque j’ai découvert le visage de l’élue, j’ai poussé un « WOW » silencieux (en gros j’ai rien dit parce que le contexte ne me le permettait pas, mais je l’ai pensé très très fort).

Comme beaucoup, j’ai d’abord trouvé à Alicia Aylies une ressemblance avec Rihanna (ses traits fins, ses yeux incroyables yeux verts…) (la pauvre n’a pas fini d’entendre cette comparaison…) et puis, à bien y réfléchir, je dirais plutôt qu’elle me rappelle Romy, version DOM-TOMisée (frisée, aussi).

1

Ennnnfin bref. Si je m’adresse à vous aujourd’hui ce n’est pas pour proposer un concours de sosies (dommage hein ?). Non.

En fait, je voulais partager avec vous le sentiment tout bizarre que j’ai ressenti hier matin, alors que je checkais mon feed Facebook: quel étonnant changement capillaire à seulement 24h de l’élection !

 

J’ai ressenti un petit choc quand j’ai découvert ce lissage. Pourquoi avoir modifié si soudainement ce qui représentait, à mon sens, son plus bel attribut physique (loin de moi l’idée de dire qu’elle est moins belle ainsi, c’est juste le genre de différence qui saute quand même aux yeux, plus particulièrement dans une compétition basée sur l’apparence… même chauve je pense qu’elle resterait plus douce que 99% des femmes) ?

Je me suis d’abord demandée (sur Facebook), si cette coiffure lui avait été imposée ou non. Après tout, Alicia Aylies en avait peut-être envie ? Peut-être même que c’est le genre de brushing qu’elle demande régulièrement ? Et puis j’ai regardé son Instagram perso et je me suis dit que ça n’avait pas trop l’air d’être le genre de la maison (#InspecteurGadget).

Plusieurs personnes ont ensuite crié au parlé de racisme… Pour être parfaitement sincère, ça me saoule un peu. S’il y avait vraiment un problème de ce type au sein du concours, on ne verrait jamais aucune femme de couleur parmi les finalistes… or, quid de Sonia Rolland, Corinne Coman, Cindy Fabre, Chloé Mortaud, Flora Coquerel, toutes sacrées MISS FRANCE depuis 2000 ? Ce serait un peu gros quand même, non ? Et puis, entre nous, j’ajouterais que moins on parle de race, mieux je me porte… la « pauvre » jeune fille aura malheureusement tout le temps d’expérimenter le « vrai » racisme, agressif et puant, de la fachosphère au cours de l’année à venir (on se souvient des milliers de lettres d’insultes reçues par Sonia Rolland après son élection…).

Finalement, la seule option qui me reste,
c’est la pression conformiste.

Une certaine idée du cheveu frisé qui voudrait que celui-ci fasse négligé (pour rester polie). Évidemment la communauté afro en souffre plus particulièrement (du fait d’un certain passif historique notamment). Je suis cependant intimement convaincue que ce problème dépasse la notion raciale: qu’il soit afro, blond, brun ou roux, le cheveu frisé volumineux a toujours été à l’opposé des standards de beauté classiques. Je ne compte d’ailleurs plus les témoignages de situation d’entretiens professionnels où l’on faisait comprendre à la candidate que les cheveux « tirés et plaqués » étaient de rigueur, une chevelure frisée étant évidemment trop « farfelue » pour être prise au sérieux.

C’est grave quand même. Tellement, que le sujet est d’ailleurs mis au même rang que la perception du poids chez les femmes par Dove, dans sa campagne #LoveYourCurls (après #LoveYourBody).

 

 

Alors à ceux qui m’expliquaient qu’il fallait « arrêter de polémiquer pour rien », qu’elle pourrait « retrouver ses boucles le lendemain » (faut voir dans quel état aussi, si c’est brushing obligatoire tous les jours !), je répondrai que, non, ce ne sont pas « que des cheveux ». Ce passage éclair de l’afro (maîtrisée et arrangée pour le show mais afro quand même) au brushing Saint Algue, c’est un message assez nul qui est renvoyé.

D’une part, c’est dire « bon allé, ça suffit les conneries, t’as pu porter ta touffe pendant l’élection mais maintenant que tu as le titre, il faut être présentable« . Autant dire que pour toutes les frisées (encore une fois, afro ou non), qui se réjouissaient de voir la beauté d’une miss à leur image enfin célébrée, c’est une grosse claque dans la gueule, arrivée par surprise (ou, du moins, beaucoup plus vite que prévu !).

D’autre part, ce « détail » peut également être interprété comme du « white-washing » (volonté d’atténuer, voire de faire disparaître les principales caractéristiques physiques négroïdes pour tendre vers une apparence plus « occidentalisée »). Je vous invite à faire des recherches sur le sujet si cela vous intéresse, il faudrait plus que 2-3 lignes dans un article Miss France pour expliciter. Pour ma part, j’ai envie de penser qu’il ne faut pas voir aussi « loin » mais c’est un point de vue qui demeure intéressant et respectable.

Vous l’aurez compris, j’ai hâte de retrouver notre Miss France au naturel, comme elle avait choisi de se présenter avant sa victoire… Et vous ?

PS: j’ai hésité avant de publier cet article car je milite personnellement au quotidien contre tout ce qui a trait à vouloir diviser (et toutes les pensées extrémistes). Merci de bien vouloir prendre l’intégralité de cet article en considération et non pas une petite phrase par-ci, par-là, qui, sortie de son contexte pourrait avoir un tout autre sens ;)

 

UPDATE DU 20.12.2016: Sylvie Tellier m’a répondu… mais je doute qu’elle ait lu mon article vu la teneur de son tweet.

Vous aviez oublié, hein ?

mercredie-blog-cheveux-natural-hair-afro-4c-kinky-curls-curly-platinum-platine-blonde-blond-how-to-olaplex-test-mixed-girl-metisse-frises2

… hé bien moi aussi !

Sérieusement, cette époque « blonde platine » me paraît être à des années lumières maintenant (sans doute parce que j’ai changé 10x de coiffure depuis, la routine quoi).

J’ai reçu cette semaine ces photos (by Draz Photo pour Cazance, le salon qui m’a permis de vivre cette (folle) transformation) et, SANS SURPRISE, j’ai eu mon petit moment de nostalgie. Quoiqu’on ait pu me dire (« ça ne te va pas au teint« , « ça ne fait pas naturel« , « ça ne met pas tes boucles à leur avantage« …), c’était un VRAI KIFF et il m’arrive souvent de regretter d’être retournée au châtain… J’aimais tellement le côté (gentil) Alien que me donnait cette teinte !

Pour tout vous dire, s’il n’y avait pas cette histoire de mariage (LOL), je pense que je serais restée blonde bien plus longtemps. Celles qui me connaissent un peu savent ce que ça veut dire… j’y reviendrai sans doute un jour (bon, entre temps, j’aurais sûrement rasé mes cheveux, porté 1000 perruques et fait 50.000 tresses).

Ce blond complètement surhumain reste à ce jour mon expérience capillaire la plus dingue :) pour celles qui auraient raté mon article sur le sujet (quoi ? COMMENT ?), c’est par ici !

mercredie-blog-cheveux-natural-hair-afro-4c-kinky-curls-curly-platinum-platine-blonde-blond-how-to-olaplex-test-mixed-girl-metisse-frises

mercredie-blog-cheveux-natural-hair-afro-4c-kinky-curls-curly-platinum-platine-blonde-blond-how-to-olaplex-test-mixed-girl-metisse-frises3

L’épineuse question de… ma coiffure de mariage !

Attention, attention, point d’emballement. Je préfère être cash: je ne sais TOUJOURS PAS comment je serai coiffée pour mon mariage (qui a lieu mi-Septembre… je suis donc LAAAAARGE !).

mercredie-blog-mode-suisse-geneve-jean-topshop-mom-straight-evelyn-lacewig-curly-bob-afro-hair

C’est simple, je change d’avis environ 50x par jour: rien qu’hier, j’ai oscillé entre des envies de longues box braids style Zoe Kravitz, de lacewig afro et même… de CHIGNONS (oui, oui, le truc complètement anti-moi mais bon, je vous le redis, je suis en mode errance maximale).

Il y a peut-être 3 choses sur lesquelles je pense avoir définitivement acté:

1. LONGUEUR: ce ne sera certainement pas quelque chose d’incroyablement long, d’une part, car je ne veux pas être gênée par mes cheveux et, d’autre part, parce que je trouve qu’une coiffure plutôt courte mettra davantage en valeur ma silhouette, vu la robe que j’ai choisie.

2. COULEUR: je vais rester dans les tons de châtain / chocolat, histoire de garder un souvenir « intemporel » de ce jour (en évitant les couleurs farfelues…. que j’adore pourtant explorer le restant de l’année lol).

3. TEXTURE: mon futur me préfère frisée donc… DONC VOILÀ.

Finalement, ce mini descriptif ressemble beaucoup à ma coiffure naturelle, n’est-ce pas ? ahaha ! L’ennui c’est que, contrairement à ce que vous pouvez penser, mes cheveux sont LOINNNNNNN d’être au top tous les jours (je sais juste prendre mes selfies au bon moment… le blog et mes réseaux sociaux ne sont qu’une version ultra-sélective et ameliorée de moi-même). J’ai envie d’être au top toute la journée (et sur les photos !), du coup je pense me tourner vers des extensions, un crochet ou même une lacewig… quitte à ce qu’on ne voit même pas la différence avec mes cheveux naturels. La raison étant que ce genre d’apparat ne craint ni la chaleur, ni l’humidité… le rêve donc.

À ce jour j’ai déjà pu tester pas mal de « dispositifs » (LOL) dans cette optique « mariage ». La lacewig « Evelyn » par exemple (que j’ai coupée un max pour obtenir un petit carré court et rétro), que vous avez pu apercevoir sur mon compte Instagram:

mercredie-blog-mode-suisse-geneve-jean-topshop-mom-straight-evelyn-lacewig-curly-bob-afro-hair-stan-smith

mercredie-blog-mode-suisse-geneve-jean-topshop-mom-straight-evelyn-lacewig-curly-bob-afro-hair-stan-smith2

mercredie-blog-mode-suisse-geneve-jean-topshop-mom-straight-stan-smith

mercredie-blog-mode-suisse-geneve-jean-topshop-mom-straight-evelyn-lacewig-curly-bob-afro-hair-stan-smith-blazer-123-paris2

mercredie-blog-mode-suisse-geneve-jean-topshop-mom-straight-evelyn-lacewig-curly-bob-afro-hair-stan-smith-blazer-123-paris-apc-sac-seau
Top Zara (ancienne co) – Jean Topshop (similaires ici, ici et ici) – Blazer 1.2.3 ParisStan Smith Adidas – Sac APC (similaires ici, ici, ici et ici)

(j’ai d’ailleurs tellement aimé cette nuque dégagée que je me suis lancée dans la coupe improvisée de mes cheveux naturels… hastag grande folle)

Okayyyyy soo… I went crazy on Sunday 😆 1. I dyed my hair back to natural brown 2. Cut it all off #ScissorHappy (3. #AllByMyself, as Céline would say 😂) Question now: what’s next?

A photo posted by Priscilla Rossi (@mercredieblog) on

Sinon, dans une version un poil moins frisée, j’ai aussi beaucoup aimé ce tissage (un seul paquet suffit ! et la qualité est exceptionnelle pour du synthétique !)… mais peut-être est-ce trop volumineux pour l’occasion ? AHHHHHH !!

 

🙌🏼 NEW HAIR 🙌🏼 (« Natural Bohemian Kanubia » by Sensationnel, dispo et soldé en ce moment sur www.blackandwhitebeauty.com, un paquet suffit pour toute la tête 😏)

 

A photo posted by Priscilla Rossi (@mercredieblog) on

Lalala !

Bref, voilà où j’en suis les filles. Par pitié ne me demandez plus ce que sera ma coiffure de mariage car je pense que je ne me déciderai qu’au petit matin du jour J !!
:D des bisous.

J’ai testé la gamme Acticurl (+ CONCOURS CHEVEUX !).

J’ai recu au printemps la gamme Acticurl d’Activilong que j’ai eu l’occasion de tester ces dernières semaines.

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-bouclés-frisés-activilong-acticurl-leave-in-spray-co-wash-shampoing-test-avis-gel-activateur-glycérine-pitaya-aloe-vera

Cette collection promet de discipliner les boucles grâce à « une formule vitaminée inédite »: extrait de pitaya, aloes et glycérine végétale (ingrédient qui me réussit généralement plutôt bien, rappelez-vous) notamment.

J’ai ainsi pu tester les cinq produits suivants:

Le shampoing activateur de boucles: chouette shampoing doux, qui peut être utilisé lors de chaque « wash day » pour laver ses boucles et nettoyer son cuir chevelu tout en respectant la protection lipidique naturelle des cheveux (non décapant). Je pense qu’il s’agit d’un bon produit de « préparation » des boucles si vous utilisez les autres produits styling de la gamme par la suite (seul, il ne permet, à mon sens, pas d’activer les boucles).

La crème lavante douce co-wash: à mi-chemin entre le shampoing et l’après-shampoing, elle permet de laver la chevelure tout en douceur et peut être utilisée lors de chaque « wash day » elle aussi. Je n’ai pas trouvé qu’elle avait un pouvoir démêlant suffisant ceci dit. À voir si vous avez une grosse tignasse ou non donc…

=> Je n’ai pas constaté de folle différence entre ces deux produits de lavage.

Le leave-in: je pense qu’il s’agit du leave-in le plus léger que j’ai jamais pu essayer (sa texture est plus liquide que crémeuse). Moi qui avait l’habitude des crèmes compactes et autres smoothies bien épais, je pensais qu’il n’aurait absolument aucun effet sur mes boucles… et en fait elles ont adoré ! J’ai obtenu une super définition avant même d’appliquer le gel.

Le gel activateur de boucles: ce gel est top ! Si vous connaissez la texture de l’aloe vera pure, vous vous rendrez compte que les deux sont très similaires ! Non seulement il apporte une excellente définition (ce gel sera parfait si vous avez l’habitude par exemple de travailler vos cheveux boucle par boucle après le shampoing… vous n’aurez aucun frisottis avec lui !) mais aussi une belle brillance. J’ai beaucoup aimé :)

Le spray activateur de boucles: pour ce qui concerne le spray, je suis un peu plus mitigée. Disons que si vous avez l’habitude d’en utiliser et que vous voyez une vraie différence avec le traditionnel mix « eau + AS », alors foncez car il est en ligne avec les autres produits de la gamme. Autrement je pense qu’il n’est pas indispensable.

Vous l’aurez compris, j’ai surtout apprecié les produits styling ! Au-delà de cela, j’ai trouvé l’odeur de toute la gamme vraiment à tomber (en particulier celle du leave-in qui, pour le coup, reste trèèès longtemps sur les cheveux, pour mon plus grand bonheur !). Notons aussi que tout est sans paraben / sans silicone / sans huiles minérales. Néanmoins, ce n’est pas une gamme pour moi (à part peut-être le gel qui est très hydratant et non asséchant) car mes cheveux décolorés puis recolorés ont besoin de soins pour cheveux abimés / fragilisés et non de produits 100% dédiés à la beauté des boucles. Mais si vous avez les cheveux non traités chimiquement et en excellente santé, alors cette gamme est faite pour vous :)

Elle est disponible ici.

 

———————————- CONCOURS ———————————-

 

Deux choses par rapport à mes cheveux décolorés:

– d’une part, j’essaye de moins les manipuler, en particulier en cette période estivale (d’où le fait que j’alterne lacewigs et autres foulards en coiffures protectrices).

– d’autre part, j’ai dû faire un gros tri dans mes produits capillaires et, une fois n’est pas coutume, plutôt que de les jeter je vous propose de les remporter sous forme de lot ! Hé oui, il est là le concours ;)

Comme d’habitude, il y a un mix de produits neufs et de produits testés / utilisés, des marques françaises, américaines etc… Dans tous les cas, tout est nickel et dans un état de propreté impeccable, évidemment (on n’est pas chez les pouilleux ici).

concours-mercredie-blog-cheveux-produits-capillaires
concours-mercredie-blog-cheveux-produits-capillaires1
Pour participer, il vous suffit de laisser un commentaire sous cet article avant le dimanche 17 juillet minuit (concours reserve a la France metropolitaine et a Geneve pour une remise en mains propres). La gagnante sera tirée au sort, annoncée sur ma page Facebook et contactée par email.
BONNE CHANCE !

Laqué.

Amateurs de gastronomie asiatique, désolée mais c’est bien de perfectos et de lipsticks que je vais vous parler aujourd’hui. D’ailleurs, en parlant de perf’, c’est le festival des perfectos en ce moment (mi-juin… normal !).

mercredie-blog-mode-combinaison-plumeti-h&m-noire-black-jumpsuit-escarpins-asos-blouson-cuir-rouge-123-paris

Je varie un petit peu les plaisirs: entre mon Balenciaga, mon Zara baby blue et cette magnifique trouvaille 1.2.3 Paris (que vous aviez déjà pu apercevoir rapidement via mon compte Instagram):


J’adore ce nouveau cuir rouge ! Il donne un petit côté wokenwol à ma combi plumetis transparente (c’est la faute du flash !) romantique, shoppée 30CHF chez H&M la semaine dernière (en pleine période de liquidation, alors que le Flagship genevois était sur le point d’ouvrir). Tout le monde pense que je l’ai payée une folie et moi je la porte au moins une fois par semaine (avec des sandales, des escarpins, mes Stan… bref, tout sauf des Crocs). La vie, la vraie.

Ce perfecto rouge donnait déjà grave de peps à ma blondeur… et aujourd’hui je le trouve assez chouette, particulièrement lorsque je le avec mon Chinese Lacquer by Armani ;)

 

Une petite update capillaire s’impose, non ? Vous ne croyiez quand même pas que j’allais terminer cet article, l’air de rien « Ouais et puis je suis brune, bisous !« , ce serait bien mal me connaître #tmtc

Il s’agit tout simplement d’un nouveau crochet braids (pour les novices, un petit explicatif dans ce précédent article !). Étant toujours aussi incapable de faire des cornrows, je me suis une nouvelle fois rendue chez Amy Coiffure (salon afro situé aux Paquis à Genève, dans mon bled tu vois) pour me faire tresser la tête… pour faire la base quoi. J’ai ensuite procédé moi-même à la pose des crochets tranquillou bilou à la maison (non pas que je sois radine au point de ne pas vouloir payer une prestation totale, c’est juste que je ne sais jamais comment je veux poser mes mèches toussa toussa… donc quitte à être relou, autant l’être avec moi-même !). Et puis j’ai acheté un crochet, faut bien que je pratique un peu.

Le plus incroyable dans toute cette histoire, c’est que cette coiffure ne coûte (presque) rien: comptez seulement 8€ par paquet de mèches ! J’ai utilisé 3 paquets de « Freetress natte water wave bulk » (dispo en plusieurs coloris sur le site superbeaute.fr) pour cette coiffure (en coupant les mèches en deux), soit une toute nouvelle tête pour la modique somme de… attention #modePierreBellemareActivé… 25€ ! Dingue, non ? Enfin « nouvelle tête »… temporaire hein ;) je suis toujours blonde « en-dessous » (le blend est pas mal du fait de mes racines !). Aussi, il s’agit de mèches SYNTHÉTIQUES (oui, je sais, personne n’y croit mais c’est la vérité !), donc durée de vie limitée (un mois max pour ma part). Ça reste malgré tout rentable car zéro entretien et zéro temps passé à me coiffer le matin… bref, si seulement ça pouvait être pareil avec mes cheveux naturels ahah !

Bisous bisous.

mercredie-blog-mode-combinaison-plumeti-h&m-noire-black-jumpsuit-escarpins-asos-crochet-braids-freetress-natte-water-wave-bulk2« MY MILKSHAKE INEXPENSIVE NEW CURLY STYLE IS BETTER THAN YOURS… » FACE

mercredie-blog-mode-combinaison-plumeti-h&m-noire-black-jumpsuit-escarpins-asos-crochet-braids-freetress-natte-water-wave-bulk3

mercredie-blog-mode-combinaison-plumeti-h&m-noire-black-jumpsuit-crochet-braids-freetress-natte-water-wave-bulk

mercredie-blog-mode-combinaison-plumeti-h&m-noire-black-jumpsuit-escarpins-asos-crochet-braids-freetress-natte-water-wave-bulk-blouson-cuir-rouge-123-paris3

mercredie-blog-mode-combinaison-plumeti-h&m-noire-black-jumpsuit-escarpins-asos-crochet-braids-freetress-natte-water-wave-bulk-blouson-cuir-rouge-123-paris-sac-bag-chanel-boy-chevron

mercredie-blog-mode-combinaison-plumeti-h&m-noire-black-jumpsuit-escarpins-asos-crochet-braids-freetress-natte-water-wave-bulk-blouson-cuir-rouge-123-parisPerfecto 1.2.3 Paris – Combinaison H&M – Escarpins Asos (similaires ici, ici, ici, ici et ici) – Sac « Boy » Chanel (dispo ici et ici) – Lip Maestro Armani

Décolorer ses cheveux afro naturels en blond platine (je vous dis TOUT !).

ENFIN ! Le voilà, l’article « cheveux » le plus attendu de l’année ! Ahaha ! Celui dans lequel je vous dis tout, absolument TOUT (enfin, je crois) sur ma dernière aventure capillaire, celle de la décoloration (extrême) !

Je propose d’aborder chaque point sous forme de questions: j’ai moins ce sentiment de monologue permanent et et je me donne aussi l’impression de faire l’interview du siècle devant une foultitude de frisées impatientes.

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned2

POURQUOI as-tu fait ça ?
Au risque de vous décevoir, et même si je porte très souvent de grosses lunettes de soleil, je ne suis pas une inconditionnelle de Polnareff.
Ceci dit, et parce qu’il s’agit là d’une des questions qui m’a été la plus posée ces dernières semaines, je vais tâcher d’y répondre un peu plus sérieusement. J’avoue ne pas savoir si ce « MAIS POURQUOI ? » est à prendre comme un « Tu n’aurais jamais dû faire ça ! » ou plutôt comme un « Je suis sincèrement intéressée par la raison d’un tel acte de folie« … Par souci d’efficacité, je vais considérer qu’une véritable envie de savoir se cache derrière cette interrogation. En fait, j’ai toujours eu envie de tester ce genre de blond (= le blond platine) sur moi/ma peau/mes cheveux. Jamais je n’avais pu faire cette expérience avec des rajouts / tissages / extensions car 1. je trouve que ça fait tout de suite très cheap / 2. on aurait immédiatement grillé l’effet racine. Du coup ce n’était plus qu’une question de temps avant que je me lance. D’ailleurs je vous parlais déjà de mon envie dans cette vidéo l’année dernière, après ma première décoloration au Bal des Créateurs:

Niveau inspirations, je vous invite à consulter mon précédent article sur le sujet :)

 

Chez qui es-tu allée ?
Pour passer de mon châtain méché à ce blond platine, mon choix s’est porté sur le salon Cazance, à Genève. Mon critère numéro 1 était de trouver un salon proposant la technologie Olaplex (je vous expliquerai pourquoi un peu plus bas): quand j’ai vu que Cazance diposait de ces produits, je n’ai pas hésité une seconde car j’avais déjà une excellente image de ce salon, reconnu notamment dans le domaine de la pose d’extensions (Great Lengths) mais aussi pour l’ensemble de ses prestations beauté haut de gamme (manucure, extensions de cils, soins du corps…). Pour tout vous dire, le jour de mes recherches, ce post s’affichait fièrement sur leur page facebook, j’étais donc plutôt convaincue !

J’ai d’abord pris contact avec Cazance via Facebook (vous obtenez généralement une réponse dans l’heure, que ce soit pour une demande d’info ou pour booker un rendez-vous): après avoir expliqué mon désir de décolorer mes bouclettes, on m’a invitée à passer au salon pour établir un diagnostic. Je m’y suis donc rendue le soir-même, une technicienne est venue analyse mes cheveux et écouter ma requête et le rendez-vous était pris pour la semaine suivante ;)

 

Combien ça coûte ?
Je vous parle de ça tout de suite car, en plus d’être une question qui soit souvent revenue, il faut surtout savoir que le prix dépend complètement de vos cheveux: on ne décolore pas de la même façon des cheveux longs, des cheveux courts, des cheveux afro, des cheveux fins, des cheveux vierges, des cheveux déjà traités chimiquement… Pas mal de facteurs sont à prendre en compte ! Ainsi, un devis précis ne pourra vous être proposé qu’après être allée faire établir le fameux diagnostic capillaire ;)

 

Comment ça s’est passé ?
Très bien… par contre, c’était long (mais ça, vous vous en doutiez !).
Pour le coup je pense avoir été la cliente la plus casse-c******* de la Terre puisque j’avais rendez-vous à 18h… sachant qu’il aura fallu près de sept heures pour préparer / décolorer / soigner / coiffer mes cheveux, je vous laisse faire le calcul… AHHHHHHH !!!

Amélie a d’abord procédé à un lissage au fer de mes cheveux pour plus de précision (important lorsque l’on souhaite une décoloration totale et pas juste des mèches…) avant d’appliquer le mélange sur mes longueurs (enfin, mes « mi-longueurs », c’est-à-dire mes repousses de cheveux sans précédentes mèches décolorées).

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned-cazance-geneve4
Je ne sais pas trop ce qui se passait dans ma tête au moment où j’ai pris cette photo… LOL

Puis on s’est attaquées aux pointes et, après un premier rinçage, on a procédé à l’application du mix décolorant sur mes racines: ça mousse et ça picote un peu mais rien de bien méchant !

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises

Juste après le rinçage « final », j’ai dû garder une joyeuse mixture violette sur la tête encore quelques temps, histoire de faire disparaître le jaune de la décoloration, très Sangoku.

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned-cazance-geneve2

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned-cazance-geneve3

Il serait vraiment dommage de ne pas préciser qu’il était à peu près minuit lorsque j’ai pris cette photo: Cazance est un salon très ouvert sur l’extérieur et je peux vous dire que quand on est la seule cliente présente dans la seule enseigne ouverte et bien illuminée à une heure pareille, vous pouvez faire très peur aux passants (petite dédicace au groupe de jeunes ayant évoquer Alien à ma vue). On a ensuite rincé le produit violet (je crois avoir déjà parlé de « rinçage final » mais en fait il y en a eu tellement que je m’y perds un peu ahah !) et brushingué rapidement ma touffe…

Je ne peux pas résister au plaisir de partager avec vous cet instant.

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned-cazance-geneve
« Et si je partais comme ça finalement ? »

On m’a ensuite appliqué un soin (ou deux ? ça y est je ne me souviens plus !), avant de procéder au styling final qui donnait donc à peu près ça…

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned5

Au niveau du résultat, j’étais ravie car Amélie m’avait dit qu’elle ne pensait pas pouvoir tirer la décoloration vers un blond très clair… et elle a réussi à me donner le platine exact que je souhaitais ! J’ai demandé à ce qu’on colore dès la racine car j’avais envie d’un effet un peu fantastique… When Daenerys meets Missandei !

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-rootsCette photo est horrible, on dirait un crâne de petit vieux, mais au moins on voit qu’aucun cheveu n’a résisté à l’appel du blond ;)

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned-rootsTrès Legolas cette photo.

On remarque que mes pointes sont d’un blond légèrement différents: comme celles-ci étaient déjà fragilisées par les dernières mèches que j’avais faites chez Jennifer Tasset à Chambéry, pour protéger mes cheveux, Amélie n’a pas laissé poser le produit aussi longtemps sur celles-ci, d’où l’effet un peu nuancé sur les longueurs ;)

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned3

 

Olaplex, c’est quoi ?
Comme je vous l’expliquais en début d’article, je souhaitais faire ma décoloration en combinant le procédé avec la technologie Olaplex. Olaplex est un traitement qui peut s’ajouter à quasiment n’importe quel traitement chimique des cheveux (coloration, décoloration…) et qui permet de réduire considérablement la casse.

Pour vous la faire courte, c’est ce que le coiffeur de Kim Kardashian (ma grande copine !) a utilisé sur sa chevelure pour la faire passer du brun au blond platine lors de la dernière Fashion Week.

Kim-Kardashian-Hair-Transformation

Olaplex a donc été utilisé tout au long du process de ma décoloration (il « suffit » d’ajouter le produit à ceux habituellement utilisés).

 

Quel effet a eu Olaplex sur tes boucles ?
J’avoue que c’était un peu le flip au moment du dernier rinçage car mes cheveux étaient radicalement différents (en termes de couleurs, de texture, de sensation au toucher…) et, surtout, je trouvais mes boucles très détendues… Heureusement, elles ont fini par se redessiner (je les ai aussi pas mal froissées sous le diffuseur pour les aider). Puis, au fur et à mesure des shampoings les jours suivants, j’ai retrouvé des boucles quasiment identiques à celles que j’avais avant ma décoloration ;)

 

Dans quel état sont tes cheveux aujourd’hui ?
J’avoue avoir été clairement bluffée par Olaplex dès les premiers instants: aucun cheveu n’est tombé après ma décoloration au salon (du rinçage jusqu’au séchage au diffuseur, alors que mes cheveux ont quand même toujours eu une grosse tendance à casser facilement). Aussi étonnant que cela puisse paraître, mes cheveux étaient plus épais, plus forts et plus volumineux que jamais (je m’attendais à l’effet inverse), comme en témoignent ces photos prises quelques jours après ma décoloration:

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned

Néanmoins (et c’est là que ça se gâte un petit peu), cette impression de santé s’est estompée après le premier mois (malgré le fait que je continuais le traitement Olaplex à la maison avec le produit exprès): mes cheveux sont de nouveau très fragiles et beaucoup sont tombés, surtout à l’arrière (je suis loin d’être chauve hein, mais certains n’ont pas tenu le choc finalement). La photo ci-dessous montre bien que mes pointes sont un peu moins « pleines » et plus clairsemées qu’avant…

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum6

 

Je ne saurais trop expliquer d’où est venue ce changement, je me rappelle juste que je voyageais pas mal à ce moment et que je n’avais pas spécialement eu le temps de prendre vraiment soin de mes cheveux… mais j’imagine que les frottements sont également très « dangereux » sur des cheveux fragilisés (je pense notamment à ceux contre la taie d’oreiller, sur l’appuie-tête d’une voiture etc).

Une décoloration demande de toute façon des SOINS constants et je me suis bien rendue compte qu’un premier manquement peut être « fatal » (façon de parler !). Je comprends mieux pourquoi beaucoup de filles se retrouvent ensuite obligées de couper leurs cheveux courts après ce genre d’expérience. Pour autant je ne me sens pas désespérée, mais j’avoue que je soigne / hydrate / chouchoute mes cheveux DÈS que je le peux !

Dans tous les cas, les coiffeuses de chez Cazance savent recommander le traitement le plus approprié pour obtenir le résultat souhaité et aussi pour garder vos cheveux sains !

 

Quelle est ta nouvelle routine ?
J’utilisais au départ uniquement le soin Olaplex environ un shampoing sur deux mais j’ai rapidement trouvé que ce n’était pas suffisant… Du coup j’ai testé énormément de petites choses ces dernières semaines et, à ma grande surprise, les soins qui ont le mieux fonctionné sont les… traitements « maison » !!! Je suis devenue une grande fan des bains d’huiles avant-shampoing, mais aussi des masques naturels (ex: avocat – oeuf – huile d’olive). Je les trouve beaucoup plus efficaces que pas mal d’autres masques que j’avais l’habitude d’utiliser jusqu’à présent… L’huile de coco peut littéralement SAUVER les cheveux ultra fragilisés par les décolorations ! J’en applique partout (du cuir chevelu jusqu’aux pointes) et je laisse poser un max de temps avant ou après shampoing (parfois plusieurs journées durant après m’être fait un bun ou avoir protégé ma touffe avec un foulard).

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned-routine

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned-routine2

Pour maintenir mon blond, je ne jure toujours que par le « soin nuanceur de couleur » de Christophe Robin qui neutralise en quelques minutes tous les reflets dégueu (mais attention à ne pas laisser poser trop longtemps… au risque de vous retrouver avec des mèches bleues… ça m’est arrivé plusieurs fois ahaha !). Ce produit est cher mais est vraiment le meilleur à mes yeux !

Enfin, concernant les produits de coiffage, je suis restée fidèle à la gamme Bb. Curls de Bumble & Bumble (revue complète à lire ici), à savoir que je n’utilise plus que deux produits: l’après-shampoing sur-mesure (que j’utilise en leave-in) et le gel-huile ;)

 

Bilan: si c’était à refaire..?
Même si tout cela n’est pas de tout repos, je suis archi contente d’avoir sauté le pas ! J’adore ma nouvelle couleur et le peps que celle-ci apporte à mes bouclettes (et à mon style en général !). La couleur est très facile à gérer (un coup de masque bleu une fois de temps en temps et c’est réglé), c’est vraiment la question de la nutrition/réparation du cheveux qui occupe la majeure partie de mon temps maintenant (j’avais déjà des cheveux secs à la base donc même si Olaplex a très bien fonctionné, l’effet a fini par s’estomper et c’est là qu’il ne faut pas se laisser aller à la négligence !). Il n’empêche que, si c’était à refaire, je le referai mille fois !! Je tenterais peut-être simplement de saturer mes cheveux d’huile de coco la veille de la décoloration (j’ai lu que cela pouvait encore plus bloquer les effets négatifs de la transformation chimique…).

Pour l’avoir lu une bonne dizaine de fois sur le web (je continue de me documenter ahah !), on se retrouve quasiment toujours contrainte de faire un compromis sur la longueur après une décoloration: les pointes prennent cher, il vaut donc mieux vite se débarrasser de quelques cm endommagés pour ne pas que la casse remonte sur la partie plus saine ! C’est donc ce que j’ai fait :)

Enfin, je retournerai très probablement chez Cazance: ce salon est vraiment topissime, les coiffeuses sont brillantes, très très à l’écoute et d’une gentillesse rare.

 

C’est quoi la suite ?
Je n’ai pas la moindre idée de si je serai toujours blonde pour mon mariage (je vous jure que c’est vrai, personne ne me croit quand je le dis…). Je n’ai pas envie d’avoir fait tous ces efforts « pour rien » et de repasser au brun aussi rapidement… Je n’ai pas non plus envie de profiter de ma base ultra claire pour tenter des délires gris ou pastel comme on voit partout, ce n’est pas quelque chose qui m’attire vraiment pour le moment. Je pense me tourner très vite vers une coiffure protectrice (surtout avec l’arrivée de l’été, la plage, le sable, le vent abîment déjà beaucoup mes cheveux en temps normal alors cette année ça va être la folie…!), sans doute un crochet braids (brun, en accord avec mes 2cm de racines brunes !), histoire de laisser mes bouclettes blondes se reposer un peu :)

 

Voilà voilà, j’espère n’avoir rien oublié, n’hésitez pas à partager vos expériences ou vos questions dans les commentaires, c’est toujours très enrichissant ;) à très vite !

Mes inspirations platine.

Hello les girls !

Fausse alerte, mon article sur ma dernière décoloration n’est toujours pas prêt, et vous voulez savoir pourquoi ? Parce que je suis toujours en phase de découverte: chaque jour j’apprends de nouvelles choses (des positives mais aussi des moins réjouissantes !) et je souhaite vraiment pouvoir vous donner un avis objectif et, surtout, les meilleurs conseils possibles si vous souhaitez vous lancer dans l’aventure vous aussi, alors encore un peu de patience, je vous dirai TOUT, promis (comme d’habitude) !

En attendant, vous avez été plusieurs à me demander quelles avaient été mes « inspirations » pour en venir à ce craquage résultat… La réponse aujourd’hui en images !

J’ai toujours trouvé le contraste « teint mat » et « cheveux décolorés » super cool. Sauf sur les Ganguro, mais on n’en croise pas tellement par chez nous. Et puis, sans originalité aucune, j’étais très amoureuse de Satya Oblette dans ma jeunesse (d’ailleurs, Satya, si tu me lis, je t’ai croisé avant-hier dans ma rue, tu aurais pu me dire que tu habitais à Genève, ça suffit les cachoteries !).

tumblr_n3it84017c1t5lw1oo1_1280

3409e45349ec9f6b3397bfe10e87a1d0_XL

platinum-blonde-hair-dark-skin-tone-7

https-_s-media-cache-ak0.pinimg.com_736x_7b_a8_73_7ba873a9876fe7c97af041c909346144

Et puis, après, il y a le stade au-dessus, le level up, le combo teint mat + cheveux décolorés + bouclettes par milliers.

Dans ce cas, deux options s’offre à toi:
1. Soit tu nais quarteronne (et tu as bien souvent, en plus de la combinaison d’enfer, de magnifiques yeux clairs), un peu comme la superbe Stéphanie Rose Bertram…

rose-bertram_865548

tumblr_nqtmq8HL2j1qk0v9so1_1280
2. Soit tu fais comme moi et tu passes par la case bleachcertes plus agressive (surtout si tu cherches aussi à t’éclaircir les yeux avec ! LOL – HASHTAG BLAGUE -), mais efficace.

Amazing+Spider+Man+2+World+Premiere+tlPEddfxGohl

http-_shawnsapp.tumblr.com_image_102848152517

A ce sujet, j’ai récemment découvert Kassala Holdsclaw et sa crinière magnifique: couleur parfaite, épaisseur de folie, je bave.

Kassala Holdsclawzzzzz

Processed with VSCOcam with a6 preset
Et vous, c’est votre délire ou pas du tout la blondeur extrême sur cheveux afro ? Si vous n’aviez qu’un mot pour qualifier ce look: cool, cheap, moche, magnifique ?

Lâchez-vous dans les commentaires (je ne prendrai rien de mal, j’en ai déjà beaucoup entendu ahah !!) ;)

Choisir c’est renoncer.

Si vous me suivez ailleurs qu’ici (sur ma page facebook par exemple), vous savez que mon gros changement capillaire a eu lieu ! Ce que vous savez peut-être moins, c’est que cela fait bientôt un mois que je me trimballe avec ma nouvelle tête: je cours tellement après le temps qu’il m’est de plus en plus difficile de vous tenir à jour en live.

D’ailleurs, ça commence à vraiment me saouler, j’ai l’impression que ma vie est faite de choix: mes soirées (oui car la journée je travaille !) par exemple, sont organisées autour des activités suivantes:
REGARDER UNE SÉRIE (surtout depuis le retour de GoT… mais j’ai aussi quelques épisodes d’Orphan Black à rattraper) ou LA TV (j’ADORE la télévision…),
CUISINER (je n’aime toujours pas trop ça mais j’essaye de faire des efforts, surtout que j’ai investi dans un chouette robot et que je dois désormais faire gaffe à ce que je mange),
ALLER AU SPORT (mon rythme idéal: 3 fois 2 heures par semaine… mais ça fait belle lurette que je n’y arrive plus),
M’OCCUPER DE MOI (une session lavage de cheveux équivaut à au moins 2h, ça donne le ton pour le reste de la soirée… mais j’aime bien aussi avoir des ongles pas trop dégueu et les jambes douces, donc je tente généralement de fusionner ce genre de tâches !),
PRÉPARER MON MARIAGE (loin d’être une Bridezilla, ça demande quand même pas mal de taf toutes ces affaires !),
SORTIR (avoir une vie sociale c’est quand même sympa aussi, non ?),
– ADMIN (… la phobie administrative a-t-elle été officiellement reconnue ?),
BLOGGER (sûrement ce qui vous concerne le plus… comprendre shooter des photos, écrire, répondre aux commentaires, aux mails, animer ma page facebook et mon compte Insta…),
LIRE (j’adore lire, mais je fais partie de ces gens qui mettent six mois à terminer un bouquin… vu la fréquence à laquelle j’ouvre la quinzaine de bouquins qui squattent ma table de chevet, ce n’est pas prêt de s’arranger !).

Et j’en oublie plein (volontairement, ou pas).
La réalité c’est que je ne peux généralement combiner « que » deux de ces activités au maximum, à moins de vraiment avoir envie d’aller au lit à 2h du matin. Le weekend, je rattrape ce que je n’ai pas pu réaliser durant la semaine (tout en essayant de m’éloigner un peu de mon ordi, histoire que mon chéri et que mon chien ne tirent pas trop la gueule !).

Ce post est finalement un élément de réponse aux copains qui me demandent toujours « Mais QUAND trouves-tu le temps de tenir un blog ?« . Now you know.

Et vous, à quoi ressemblent vos journées/soirées/weekend « types » ?

En attendant le prochain post, je vous souhaite une belle semaine et je vous laisse sur une tenue 100% Promod (bon, sauf les chaussures) !

mercredie-blog-mode-geneve-promod-sac-bourse-seau-moutarde-total-look-afro-big-hair-natural-escarpins-asos3

mercredie-blog-mode-geneve-promod-sac-bourse-seau-moutarde-total-look-afro-big-hair-natural2

mercredie-blog-mode-geneve-promod-sac-bourse-seau-moutarde-total-look-escarpins-asos

mercredie-blog-mode-geneve-promod-sac-bourse-seau-moutarde-total-look-afro-big-hair-natural-cheveux

mercredie-blog-mode-geneve-promod-sac-bourse-seau-moutarde-total-look-afro-big-hair-natural-escarpins-asos

mercredie-blog-mode-geneve-promod-sac-bourse-seau-moutarde-total-look-afro-big-hair-natural-escarpins-asos2

mercredie-blog-mode-geneve-promod-sac-bourse-seau-moutarde-total-look-afro-big-hair-natural-escarpins-asos4Top Promod – Pantalon Promod – Sac Promod – Escarpins Asos (similaires ici, ici, ici, ici, ici, ici et ici)

Perfect hair and love session <3

Mes enfants, si vous saviez… Si vous saviez tout ce que je suis en train d’expérimenter sur mes cheveux ces temps-ci, je pense que vous pousseriez des hurlements (d’horreur ? de joie ? le temps seul nous le dira !). Une chose est sûre: à partir d’aujourd’hui, il va falloir suivre. Commençons donc par le commencement: il y a quelques semaines, j’ai pris rendez-vous chez Miss Mag (un salon parisien que j’adore, dont je vous avais déjà parlé il y a quelques temps) pour un soin profond et… attention attention… une COUPE ! Oui oui, vous avez bien lu ! Vous connaissiez déjà ma peur panique du coiffeur ? Hé bien celle de la coupe est encore pire (d’où mes routines « pointes » jusqu’à présent très DIY).

Magali a d’abord procédé au soin (le fameux « Tokio Inkarami » dont mes bouclettes raffolent !), avant de s’atteler à la coupe. Ma première crainte fut que celle-ci soit pratiquée sur cheveux lissés (et donc l’angoisse du « trop coupé » une fois bouclé !) mais j’ai très vite été rassurée par Magali qui:
1. a une nature de cheveux pas si éloignée de la mienne (she knows the deal).
2. m’a expliqué avoir très bien compris la « structure » de ma coupe habituelle frisée (mi « boule » mi « champignon », comme j’aime à la définir !) et que celle-ci sera préservée, malgré une base lissée.
3. m’a dit que le travail serai ainsi beaucoup plus précis (et moi, j’aime quand c’est carré !).

WOKAY ! J’achète.

Bilan: quel BONHEUR d’avoir enfin rencontré un coiffeur qui sait ce que « juste les pointes » veut dire ! Aucune perte de ma longueur à la fin de la coupe (malgré pas mal de cheveux jonchant le sol), simplement une chevelure plus fraîche, de la racine jusqu’aux pointes ! Magali m’a également fait découvrir deux produits (disponibles au salon), qui font désormais partie de ma nouvelle routine de soins / coiffage (je vous updaterai prochainement):
– Un sérum CHI (« Deep Brilliance Reflect ») à la protéine de soie qui a effectivement fait briller mes cheveux de mille feux (tout en étant complètement imperceptible au toucher !).
– La « Black Seed Oil » de Kardashian Beauty… qui est juste la meilleure huile que mes cheveux aient jamais goûtée (et vous commencez à me connaître, pour me faire aimer un produit Kardashian il fallait vraiment y aller !! LOL). Si vous ne me croyez pas, je vous invite à lire les reviews de ce produit, toutes plus élogieuses les unes que les autres (et, de toute façon, lorsque vous l’aurez senti, vous n’aurez qu’une envie: l’acheter !).

 

– Bonne nouvelle n°1: si vous recherchez quelqu’un pour avoir le même genre de rendu « boule » que moi, Magali devrait pouvoir vous aider !
– Bonne nouvelle n°2: vous aviez déjà été nombreuses à vous rendre au salon suite à mon premier article… et pour vous faire plaisir, Magali propose de vous accorder 10€ de réduction sur votre prochain soin Tokio (tous les tarifs du salon sont disponibles ici) :)

Grâce à Miss Mag, j’ai aussi pu faire mon shooting « love session » avec un brush du feu de dieu (qui a bien tenu malgré la pluie !). En effet, mon fiancé et moi rencontrions dans la même journée pour la première fois la photographe qui nous fera l’honneur d’immortaliser notre mariage aka La Femme Gribouillage ! Voici donc quelques chouettes photos (qui me permettent par la même occasion de vous montrer à quoi ressemblaient mes cheveux à peine quelques minutes après avoir quitté le salon !).

mercredie-blog-beaute-la-femme-gribouillage-love-session-photographe-mariage-soin-tokio-inkarami-missmag-coiffure

mercredie-blog-beaute-la-femme-gribouillage-love-session-photographe-mariage-soin-tokio-inkarami-missmag-coiffure2

mercredie-blog-beaute-la-femme-gribouillage-love-session-photographe-mariage-soin-tokio-inkarami-missmag-coiffure3

Les jours passant et l’humidité aidant, je me suis ensuite retrouvée avec une sorte de wavy très étonnant

mercredie-blog-mode-cheveux-frises-soin-tokio-inkarami2

Après le premier shampoing, mes bouclettes ont fait leur grand retour, sappées gonflées comme jamais (merci le soin et la nouvelle coupe !):

mercredie-blog-mode-cheveux-frises-soin-tokio-inkarami

Et voilà ! Il ne me reste maintenant plus qu’à vous dire une chose… préparez-vous à une sacrée surprise capillaire de ma part (celles qui savent déjà… chut !!).

Rendez-vous sur mon compte Instagram (@mercredieblog) pour ne pas rater la nouvelle :D

J’ai testé la nouvelle gamme Bb. Curl de Bumble and Bumble…

L’autre jour, c’était Noël dans ma boîte aux lettres puisque j’ai reçu des produits de la dernière gamme « spécial boucles » de Bumble and Bumble.

OMG can’t wait to test the new @bumbleandbumble #BBcurl line 😍😍😍 #BBcurlsquad

Une photo publiée par Priscilla Rossi (@mercredieblog) le


Au risque de passer pour une victime du marketing, j’étais déjà conquise par les produits de par leur style !! Les couleurs du packaging sont tellement cool (et inhabituelles !) que j’ai immédiatement eu l’impression d’avoir à faire à de vrais NOUVEAUX produits. Et cela s’est confirmé à la lecture de certains intitulés: « custom conditioner » (= à utiliser comme on le souhaite, en après-shampoing ou en leave-in !), « gel huile anti-humidité » (hum, je suis toujours aussi sceptique face à tout ce qui se présente comme « anti-humidité »… par contre ce mix de « gel huile » me parle énormément !) etc…


Assez tortillé, passons au test ! Note: je n’ai pas encore testé le shampoing sans sulfate, pour la bête raison que j’avais oublié de le mettre dans ma douche au moment de me laver les cheveux. J’ai donc utilisé mes shampoing et AS habituels. Je vais donc principalement vous parler des produits de soin / styling.

J’avais envie, pour cette première, de me faire « la totale ». J’ai commencé par utiliser le spray de « base de coiffage » sur cheveux humides: son rôle est de préparer la chevelure à recevoir les produits suivants. J’ai ensuite appliqué le « custom conditioner » en tant que leave-in… j’ai adoré: texte nourrissante mais pas poisseuse du tout sur les cheveux. Puis j’ai saisi mes cheveux, petite section par petite section, en ajoutant à chaque fois un doigt de « gel huile anti-humidité » pour dessiner mes bouclettes, de la racine jusqu’aux pointes ! Pour celles qui connaissent, la texture de ce produit est très similaire au « Potion 9 » de Sebastian que j’utilisais jusqu’à présent. Enfin (je vous ai dit que je voulais la totale !!!), j’ai terminé en déposant quelques pressions de mousse sur l’ensemble de ma chevelure.

Il faut savoir que la marque a porté un soin tout particulier à développer des conseils et des routines bien spécifiques à chaque type de boucles (plein de tutos HYPER UTILES à découvrir absolument ici). En gros, il y a de fortes chances pour que vous n’ayez pas à utiliser plus de deux produits de la gamme pour obtenir un superbe résultat (plutôt rassurant… vu le prix).

Par exemple, il faudrait que j’essaye cette technique…

Et TADA… voici le résultat de mon super mix en image…

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-3c-natural-nappy-curly-curls-bumble-and-bumble-bbcurl-squad-review
Blogueuse beauté aux lèvres gercées… pardon pour cet affront !

J’ai été particulièrement bluffée par la mousse: je la trouvais complètement « insignifiante » au moment de l’application (texture super légère, aucun effet gainant visible sur les cheveux mouillés…) et pourtant ! Après 20min de séchage, mes boucles étaient presque trop définies (on le voit encore sur les mèches les plus proches de mon visage). J’ai simplement passé mes doigts entre mes cheveux pour défaire tout ça… mais quelle surprise !

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-3c-natural-nappy-curly-curls-bumble-and-bumble-bbcurl-squad-review2

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-3c-natural-nappy-curly-curls-bumble-and-bumble-bbcurl-squad-review3Alors, vous aimez ?

Allé, sans trop me la péter, je crois que je peux faire partie de la #bbcurlsquad, cette gamme a vraiment fait kiffer ma chevelure: ça faisait longtemps que je n’avais pas eu la boucle aussi brillante (je m’étais habituée au rendu « mat » de la routine que j’avais jusqu’à présent). Les produits sont tous très très très light, nickel pour les bouclées aux cheveux fins comme moi (oui oui, j’admets enfin la vérité: j’ai beau avoir une sacrée touffe, mes cheveux sont vraiment fins…).

Pour ma part, je continuerai à utiliser le « custom conditioner » et le « gel-huile » (deux produits qui suffisent largement dans ma routine, d’autant plus que j’essaye de ne plus saturer ma touffe avec trop de couches)… et éventuellement le spray pour rafraîchir mes boucles les matins :)

Rendez-vous pour un prochain post « look » afin de voir à quoi ressemblent mes cheveux à J+2, +3 etc… ;)

Le cheveu crépu est-il moche ?

Ok, aujourd’hui je suis un peu énervée. Et je vais tout de suite répondre à la question posée dans le titre… non. Bien sûr que NON.

Disclaimer: ATTENTION, cet article va vous sembler complètement loufoque (« Pourquoi elle fait tout un fromage de ces histoires de… cheveux ? ») si vous ne faites pas partie de la communauté afro… (je n’essaye pas de jouer les physios  de la lecture d’article (en mode « toi tu rentres », « toi tu rentres pas »), je préviens juste). Bisous.

Comme je l’expliquais dans mon précédent article, je n’ai pas reçu que des compliments sur mon dernier crochet braids. Jusque là, NARMOL (c’est la vie, Larry). Ce qui m’a fortement déplu, en revanche, c’est la nature des commentaires négatifs reçus (ça et là, ici, sur les réseaux sociaux, dans mon entourage proche…). Compilation: « Qu’est-ce que c’est moche cette texture !« , « Pourquoi cacher tes belles boucles ?« , « Tes boucles à toi sont tellement plus belles« …

mercredie-blog-mode-geneve-jupe-asos-color-block-cuir-cuban-twist-equal-crochet-natural-afro-braid5

Si, de prime abord, ces petites remarques peuvent sembler anodines, je dois bien avouer avoir été un peu choquée par le caractère catégorique de ces jugements du style, « le cheveu crépu, c’est moche, un point c’est tout« . Désolée mais non. A la limite, je peux concevoir que ce genre de coiffure ne soit pas au goût de tout le monde… Mais entendre des gens affirmer, OKLM (je parle comme les jeunes), que « ces cheveux sont affreux« , me met en rogne. Simplement parce que cette même nature de cheveu (que je portais alors sous forme de rajouts) correspond à la nature des cheveux de millions (millards ?) de femmes dans le monde. Je trouve parfaitement incroyable de constater que ces critiques émanent de… personnes noires ayant justement ce type de cheveu au naturel !

Alors si tu es crépue et que tu portes des extensions bouclées, tu as eu une upgrade… par contre si comme moi tu troques tes boucles pour une masse de coton, tu t’enlaidis ? Vraiment, j’ai envie de lancer le plus gros des « WTF » dans les airs.

Mais que se passe-t-il aujourd’hui dans la communauté afro ?

S’il est, selon moi, difficile de nier le mal du « colorisme » (qui veut que les peaux les plus claires et métissées soient plus avantagées, mises en avant, intégrées… que les peaux plus foncées… malheureusement) du fait d’un nombre indéfinissable de facteurs (historiques, médiatiques, culturels…), j’ai toujours du mal à comprendre cette « auto-flagellation » pratiquée par certaines femmes noires aux cheveux très crépus. Pourquoi avoir voulu, à tout prix, établir une hiérarchie de la boucle ? Une boucle naturelle, sans aucun artifice, est forcément belle, puisqu’elle est telle qu’elle nous a été attribuée par la génétique, la nature, Dieu… à vous de choisir.

Depuis quelques années maintenant, sur la toile afro, c’est un peu la guerre des textures. Comme si LA belle boucle (le nouveau « good hair ») était la 3C, par excellence. Comme si tout ce qui évoquait de près ou de loin la nature crépue était honteux, laid, inesthétique. Encore une fois, ce qui me fait le plus de peine est de constater que ces sentiments négatifs sont « intra-communautaires »: les femmes afro ont, elles-mêmes, codifié cette évaluation capillaire. Pour exemple, on blâme souvent la Youtubeuse Taren Guy d’avoir été favorisée par son teint et la nature de ses cheveux (boucles détendues). J’ai pu lire la même chose au sujet d’Alyssa Forever. Certaines hardcores sont même allées jusqu’à comparer le succès de ces femmes aux cheveux « bouclés » à celui, moindre, de Youtubeuses crépues, pensant ainsi dénoncer ce qu’elles considèrent être unfair… Pourquoi ? Ne pourrions-nous pas attribuer cette réussite à d’autres éléments (comme la personnalité par exemple) ? Bref, je divague un peu mais vous voyez où je veux en venir.

Come on girls! Il est temps de nous rendre compte du petit trésor que nous avons toutes au-dessus de notre tête, qu’il soit ondulé, lisse, crépu, bouclé, frisé…

Comment ne pas tomber amoureuse de sa nature crépue quand on se retrouve devant les vidéos/photos de Naptural85, Hey Fran Hey ou, plus près de chez nous, Fatou ou Ursula ? Il est évidemment nécessaire de respecter la vraie nature de ses cheveux, et donc, d’établir une routine adaptée (qui ne correspond pas forcément à celle de sa Youtubeuse préférée !). Ou, comme moi, jouez avec les extensions, crochets, tissages… afin d’explorer toutes les textures possibles et imaginables, tout en respectant sa vraie nature :)

Tout comme il existe plusieurs dizaines de carnations noires différentes, une foultitude de textures naturelles de cheveux « coexistent » au sein de la communauté afro. Il serait peut-être temps de les célébrer plutôt que de les monter les unes contre les autres…

PS: est-ce que quelqu’un a pu rattraper mon WTF au vol ?

mercredie-blog-mode-geneve-jupe-asos-color-block-cuir-cuban-twist-equal-crochet-natural-afro-braid

mercredie-blog-mode-geneve-jupe-asos-color-block-cuir

mercredie-blog-mode-geneve-jupe-asos-color-block-cuir-cuban-twist-equal-crochet-natural-afro-braid-gif

mercredie-blog-mode-geneve-jupe-asos-color-block-cuir-cuban-twist-equal-crochet-natural-afro-braid2

mercredie-blog-mode-geneve-jupe-asos-color-block-cuir-boots-cuirJupe Asos – Top Asos (similaires ici, ici et ici) – Boots H&M (ancienne co) – Sac APC

Accepter les compliments quand on porte des extensions ?

« Vos cheveux sont superbes ! ».

Hum hum… Comment réagir lorsque l’on sait pertinemment que… que la vérité est ailleurs qu’il s’agit en fait de 4 paquets de Cuban Twist coloris 4 ?

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-afro-big-hair-crochet-braids-cuban-twist-la-redoute-coralie-marabelle-short-chinese-laundry-riley-over-the-knee-boots-cuissardes

Ma dernière coiffure a suscité beaucoup de commentaires (dont beaucoup de négatifs !). Mais elle m’a surtout fait réaliser que nous n’avions pas toutes la même approche dès lors qu’il s’agissait de « gérer les compliments » (oui parce qu’il y en a eu quand même !).

Pour ma part, je suis plutôt du genre à « tout avouer »: j’ai tendance à répondre « Merci, ce sont des extensions » (ou « C’est un crochet braids » si mon interlocuteur est « aguerri » LOL). Pourquoi ? Simplement parce que, 8 fois sur 10, le compliment sera suivi du fameux « Et… ce sont tes vrais cheveux ?« … Question à laquelle il faudra:
1. Soit sortir un gros gros mytho histoire de ne pas perdre la face (« Oui oui, c’est TOUT à moi !« ), mais, petit rappel, mentir c’est mal.
2. Soit dire la vérité (#akward dans la mesure où c’est un peu avouer que la personne a en fait complimenté les cheveux de quelqu’un d’autre… LOL ! Enfin, moi, c’est comme ça que je le ressens !).

Du coup, perso, je ne laisse plus planer le mystère (en même temps, tenir un blog avec une rubrique « cheveux » pousse un peu à la transparence).

Ça me rappelle la réaction d’un collègue (noir) qui avait HALLUCINÉ le jour où j’étais arrivée au taf avec des cheveux tout lisses: en réponse aux « Sympa ta nouvelle coupe !« , « Ça te va bien les cheveux comme ça !« , j’avais répondu « Merci, c’est une perruque » (oui, oui, CASH, histoire d’éviter les incompréhensions sans fin du style « une lacew… quoi ?« ). Mon collègue était on ne peut plus choqué. Il était d’ailleurs ensuite venu me voir pour m’expliquer que JAMAIS, au grand JAMAIS il n’avait entendu ses sœur être aussi directes dans leurs explications capillaires (« You know, my sisters… they’re always like « oh yes, you know… it’s a piece of hair », « It mostly is my real hair »… THEY WOULD NEVER ADMIT THAT IT’S A WIG!« ).

#old mais, si vous ne l’avez pas déjà vu, je vous recommande vivement « Good Hair » qui évoque le sujet (et bien d’autres !).

Voilà voilà.

J’ai parfois l’impression que demander à une femme afro de s’expliquer sur ses cheveux (alors qu’elle porte une lacewig, un tissage ou autre…) peut se révéler aussi tendu qu’une table ronde sur le conflit israélo-palestinien… Me trompe-je ?

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-afro-big-hair-crochet-braids-cuban-twist-la-redoute-coralie-marabelle-short

mercredie-blog-mode-beaute-cuban-twist-la-redoute-coralie-marabelle-short-chinese-laundry-riley-over-the-knee-boots-cuissardes

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-afro-big-hair-crochet-braids-cuban-twist-la-redoute-coralie-marabelle-short-chinese-laundry-riley-over-the-knee-boots-cuissardes2

mercredie-blog-mode-afro-big-hair-crochet-braids-cuban-twist-la-redoute-coralie-marabelle-short-chinese-laundry-riley-over-the-knee-boots-cuissardes-karly-coat-caban-manteau-isabel-marant

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-afro-big-hair-crochet-braids-cuban-twist-la-redoute-coralie-marabelle-short-karly-coat-caban-manteau-isabel-marant-sac-seau-apc-bourse

mercredie-blog-la-redoute-coralie-marabelle-short-chinese-laundry-riley-over-the-knee-boots-cuissardes-karly-coat-caban-manteau-isabel-marant

mercredie-blog-mode-beaute-la-redoute-coralie-marabelle-short-chinese-laundry-riley-over-the-knee-boots-cuissardes-karly-coat-caban-manteau-isabel-marant2
Pull cachemire La Redoute – Short La Redoute x Coralie Marabelle (similaire ici) – Manteau « Karly » Isabel Marant (également dispo ici et ici) – Boots « Riley » Chinese Laundry – Sac seau APC (ancienne co)

Le tissage est mort… Longue vie aux crochet braids !

J’annonce: poster un look en arborant une nouvelle coiffure sans vraiment expliquer ce qu’on a fait à sa touffe est, de loin, le meilleur cliffhanger de tous les temps. Et comme je suis un peu plus sympa que les programmateurs HBO, je vous détaille tout aujourd’hui ;)

mercredie-blog-beaute-coiffure-cheveux-afro-frises-crochet-braids-braid-mojito-twist-superbeaute-kinky-big-hair

Il y a quelques semaines, j’ai eu la furieuse envie de faire un crochet braids. C’est simple, c’est LA coiffure dont tout le monde parle en ce moment et, même si j’entendais parler de cette technique depuis plusieurs années déjà, je n’avais jamais vraiment osé franchir le pas, allez savoir pourquoi (sans doute de peur que le résultat ne soit pas très naturel…).

Mais le crochet braids, qu’est-ce que c’est au juste ?
C’est tout simplement une nouvelle façon de poser des mèches (différente du tissage, du piqué-lâché…), ultra simple et rapide, qui a en plus l’avantage d’offrir un résultat très naturel et modulable: en effet, si le crochet braids est bien réalisé, il vous est possible de « faire bouger »/ »positionner » votre coiffure comme bon vous semble (comprenez, par exemple, changer l’emplacement de votre raie etc), contrairement aux bons vieux tissages (où chaque nouveau mouvement est un risque de faire apparaître une belle rangée de coutures ahah !).

Et pourquoi « crochet » ?
C’est vrai que j’ai oublié de vous préciser le point majeur de différenciation du crochet braids. A l’instar d’un tissage, on commence par faire des tresses plaquées avec les cheveux naturels… seulement, ensuite, au lieu de coudre les mèches par rangées, on va venir accrocher chaque mèche, une par une, par le biais d’un « crochet »/aiguille (ambiance tricot) ! Bref, plus ça va, plus je me perds dans des explications floues… alors le plus simple reste de vous montrer une démo ;)

Je suis certaine que, grâce à cette vidéo, vous comprenez maintenant ce que je voulais dire par « modulable » (on peut porter sa coiffure raie au milieu, sur le côté droit ou gauche…).

Vous avez aussi la version hardcore premium, appelée « vixen« , qui vous permet de faire quasiment n’importe quelle coiffure en donnant l’illusion qu’il s’agit de vos vrais cheveux, grâce à une méthode de tressage initial bien spécifique (en quatre zones). Voici le résultat:

img_3001-1

img_5119

img_5912

Quelles mèches peut-on utiliser ?
Alors là c’est freestyle complet: naturelles ou synthétiques, lisses ou super crépues… c’est vous qui choisissez ! Je porte les mèches « Cuban Twist » de la marque Equal (disponibles en plusieurs teintes et longueurs chez ma boutique préférée !) en teinte 4 et longueur 12 (comptez entre 3 et 4 paquets pour beaucoup de volume comme moi, sachant que ma coiffeuse a séparé en deux chaque mèche). J’en suis très contente: je rêvais d’avoir une vraie texture kinky mousseuse naturelle (finalement, elles se fondent super bien avec mes racines et mes cheveux plutôt crépus autour du front) ! En revanche c’est vraiment du synthétique (dans le sens où les mèches s’emmêlent très vite et ont tendance à se transformer en locks très vite… mais bon, vu leur prix (7€ le paquet), on leur pardonne !).

Combien de temps peut-on garder un crochet-braids ?
La durée de vie de votre coiffure dépend de la qualité de vos mèches. Ceci dit, et même si vous avez des mèches increvables, on évitera de garder un crochet braids plus d’un mois et demi (comme pour toutes les coiffures protectrices).

Pourquoi c’est TROP DE LA BALLE ?
D’abord parce que c’est beaucoup plus naturel qu’un tissage (surtout si vous optez pour une texture de mèches naturelle et volumineuse, bouclée, ondulée ou frisée), à vous les coiffures « ouvertes » ! D’ailleurs PERSONNE n’a voulu me croire quand j’ai expliqué que ce n’était pas mes cheveux (on n’a malheureusement pas l’habitude de voir ce genre de texture très crépue posée en rajouts). Ensuite, parce que c’est plutôt simple à réaliser (en plus d’être souvent moins cher que d’autres coiffures, non seulement en « main d’œuvre » mais aussi en choix de mèches !). Enfin, je trouve que le cuir chevelu est moins étouffé qu’avec un tissage.

Très franchement, je ne vais pas faire de tissage ou porter de lacewigs de si tôt ! Je suis convaincue par tous les avantages du crochet braids :)

mercredie-blog-beaute-coiffure-cheveux-afro-frises-crochet-braids-braid-mojito-twist-superbeaute-kinky-big-hair2

Où faire réaliser son crochet braids ?
A priori dans n’importe quel salon afro qui sait tresser ! J’ai profité d’un weekend à Paris pour organiser l’affaire. Je suis tombée sur une annonce d’Inès (coiffeuse à domicile) sur le bon coin et nous avons rapidement convenu d’un rendez-vous: travail soigné, très à l’écoute et de bon conseils, je ne peut que vous la recommander (lindtlonaATyahoo.fr – remplacez le AT par @ bien sûr).

Alors, convaincue ? Que pensez-vous de cette texture/couleur sur moi ?

mercredie-blog-beaute-coiffure-cheveux-afro-frises-crochet-braids-braid-mojito-twist-superbeaute-kinky-big-hair3

La vérité sur… l’entretien du blond sur cheveux afro.

Deuxième article de ma catégorie « la vérité sur…« , et aujourd’hui on va parler décoloration, frisettes et soins :)

En ce moment je change de cheveux un peu tous les jours. Et j’exagère à peine. Entre les lacewigs (lisses, frisées…), les crochets braids e tutti quanti… en ce moment c’est la débandade !! Seulement voilà: « en dessous », ma frisure est TOUJOURS blonde. Et j’ajouterais même que cette blondeur est toujours NICKEL (modestie, quand tu nous tiens).

mercredie-blog-beaute-cheveux-entretenir-blond-decoloration-afro-hair-bleached-christophe-robin-baby-blonde-silicon-mix-kanechom-goat-milk.jpg

Cette photo, postée il y a quelques semaines sur mon compte Instagram, en témoigne: malgré mes racines châtains de plus en plus voyantes, mon blond cendré est toujours AU TOP, pas une once de jaunerie (à savoir que je ne suis pas retournée chez le coiffeur depuis mon dernier passage chez Jennifer Tasset !). « Mais comment fait-elle ? » « Quel est son secret ??« … allé allé je vous dis tout et je me motive en me disant que vous mourrez d’envie de savoir.

Même si je persiste à dire que ma décoloration n’a pas bousillé ma chevelure (contrairement à une première expérience qui m’avait littéralement forcé à tout couper, il y a de cela 6-7 ans, #contente), impossible de nier le fait qu’elle les a sensibilisés (normal, on a strippé une bonne partie de ma mélanine !). C’est particulièrement vrai au niveau des pointes (sans surprise, hein).

🍍 Bonne nuit les curlies 🍍#naturalhair #curlyhair #curlyhairdontcare #longcurlyhair #afrohair #pinapplehair

Une photo publiée par Priscilla Rossi (@mercredieblog) le

 

Enfin bon, comme je disais plus haut, ça pourrait être pire ;)

Mes cheveux étant DÉJÀ secs de nature, j’ai dû redoubler d’attention pour éviter de les casser en masse (notamment lorsque je les manipule: j’évite de trop tripoter mes pointes ou de serrer trop fort mes buns etc.). Et je crois que cela n’est pas une si mauvaise idée puisque je trouve que mes cheveux poussent plutôt bien depuis quelques mois, malgré ces fameuses décolorations (je m’en rends surtout compte lorsque je les lisse).

 

Bon, euh… on en parle du nouveau #Steampod de @lorealprofessionnelfr 🙆🙆🙆 !!!?? Ma revue bientôt sur le #blog 😊

Une photo publiée par Priscilla Rossi (@mercredieblog) le

 

Finalement, mon plus gros dilemme a été de choisir/prioriser entre: prendre soin de ma couleur (pour éviter que mon blond ne vire au jaune) ou prendre soin de mes cheveux afro (empêcher que mes bouclettes ne se cassent). J’ai traversé quelques semaines d’errance totale durant lesquelles j’avais 1.soit les cheveux super nourris… mais le blond salement vénitien, 2. soit le blond cendré idéal… mais une touffe de paille. Frustration level 1000.

Et puis, j’ai fini par me tourner vers le soin nuanceur de couleur Christophe Robin dont tout le monde parlait (initialement mon coiffeur Loïc du Bal des Créateurs): celui-ci est suffisamment riche pour soigner, à lui tout seul, ma chevelure assoiffée, en plus de corriger le blond d’une manière exceptionnelle (son bleu intense neutralise à coup sûr le moindre reflet jaune, c’est vraiment de la folie !). Attention à ne pas laisser poser plus de 45min au risque de se retrouver avec une chevelure bleue / grise pas super seyante. Petit souci ceci dit: la taille du pot est inversement proportionnelle à son prix (36,50€ les 250mL). Du coup, ça m’embête un peu de l’utiliser chaque semaine…

Mais c’était sans compter ma parade: grâce à Taren Guy (encore et toujours !!!), j’ai découvert le masque « Silicon Mix«  qui fait des miracles sur mes cheveux (tellement que j’ai fait une commande de 5 pots XXL, de peur qu’ils arrêtent un jour la production ahah !). Et en me renseignant un peu sur le sujet, je me suis rendue compte que les connaisseuses le mélangeaient avec les masques de la marque « Kanechom » (à shopper sur Amazon). Une sorte de mix magique. J’ai donc commandé un pot de « Kanechom » au lait de chèvre (qu’est-ce qu’il faut pas entendre !!).

Hé bien je confirme que ces produits sont top (qu’on utilise le « Silicon Mix » seul ou avec un masque « Kanechom ») ! Néanmoins, petit disclaimer pour celles que ça préoccupe: c’est du très chimique ;)

Sinon, si vous voulez voir la vidéo qui m’a convaincue de tester, c’est juste ici (for English speakers only, sorry):

Petite parenthèse: la chaîne de cette jeune femme est très étrange puisque les 3/4 de ses vidéos traite de son mari infidèle (et vous avez droit à tous les détails), c’est d’un gênant absolu. Heureusement qu’elle donne de bons conseils cheveux LOL

Du coup, moi, j’alterne (je me lave les cheveux une à deux fois par semaine): un coup c’est Christophe Robin (pour redonner de sa « froideur » à mon blond), un coup, c’est « Silicon Mix + Kanechom » pour le soin profond. Ca fait maintenant des mois que ça dure et mes cheveux, tant au niveau de la forme que de la couleur, sont top :D

Et vous, connaissiez-vous ses produits, notamment « Silicon Mix » et « Kanechom » (apparemment incontournables dans les salons de coiffure dominicains… mais très difficiles à trouver en Europe…) ?

J’ai testé le Steampod 2.0 et… J’AI ADORÉ !!!

Pas besoin de me connaître personnellement pour savoir que les lisseurs, c’est pas trop mon truc. Perspicaces comme vous êtes, vous aurez deviné que je préfère généralement porter mes cheveux frisés. Il m’arrive cependant de succomber à la tentation du lissage baguette, par exemple ici, lorsque je découvrais les fers GHD.

J’ai eu envie de retenter l’expérience ce weekend, après avoir reçu le tout dernier Steampod (pardon, le NEW GENERATION STEAMPOD 2.0) de L’Oréal, présenté comme une véritable innovation. Et, avant de vous dire tout le bien que je pense de ce fer, j’ai envie de vous balancer cette photo (qui sera, je pense, mon « before / after » de l’année..!):

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-hair-steampod-test-loreal-professionnel-rowenta-review-before-after-nappy-blonde-curly-frisesVoilà voilà (pourtant, on partait de loin, très loin).

Comment vous dire..? Cette petite chose est une merveille ! Laissez-moi vous la présenter plus en détails ;)


LE STEAMPOD, QU’EST-CE QUE C’EST ?

Il s’agit d’un « outil de coiffage révolutionnaire » composé d’un fer à lisser (plaques céramiques + peigne intégré) et d’une petit centrale vapeur. Oui, parce que tout l’intérêt du STEAMpod, c’est l’intervention de la vapeur ! En effet, celle-ci vient ouvrir la cuticule du cheveu et ainsi maintenir son niveau d’hydratation naturel. Et qu’est-ce que ça veut dire, concrètement ? Tout simplement que les cheveux ne se retrouvent pas rêches et sans vie (comme après une mise en beauté avec un fer à lisser classique…), mais bien soyeux et plein de mouvement, avec une vraie finition professionnelle.


QUOI DE NEUF AVEC LA VERSION 2.0 ?

Le dernier Steampod est une version améliorée de son prédécesseur, encore plus efficace et, surtout encore plus facile à manier (car plus léger que son grand frère).

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-hair-steampod-test-loreal-professionnel-rowenta-review-before-after-nappy-blonde-curly-frises4


COMMENT CA MARCHE ?

Pour ma part, je me suis lavée les cheveux avec un shampoing clarifiant (le « Puriphying » de Mizani) histoire de me débarrasser de l’accumulation de tous les produits précédemment appliqués sur ma tignasse et commencer sur une base super clean. Je les ai ensuite essorés, puis j’ai appliqué, mèche par mèche, une petite dose de lait lissant spécial Steampod, avant de procéder à un brushing très approximatif (sèche cheveux + grosse brosse) qui aura eu le mérite de faire pénétrer la crème (niveau esthétique… ça donne ce que vous pouvez voir sur la photo de gauche, un peu plus haut LOL). Mes cheveux sont alors prêts pour le Steampod !

Je remplis la centrale vapeur avec de l’eau du robinet (car la mienne n’est pas trop calcaire), puis je branche le Steampod. En quelques secondes, il est prêt à être utilisé. Je choisis la température maximale (210°) car, c’est pour moi le meilleur moyen d’obtenir des pointes parfaitement lisses (et aussi parce que je ne me sers de ce lisseur que très occasionnellement, je peux donc me permettre ce petit coup de folie). Je procède petite section par petite section, en veillant de toujours utiliser le fer dans le bon sens (il suffit de suivre les petites flèches présentes sur l’appareil).

Le lissage va vraiment très vite, tout « glisse comme sur des roulettes » (hum hum): en à peine 30min, j’ai terminé ! Oui, oui, SEULEMENT trente minutes (j’ai moi-même halluciné) !

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-hair-steampod-test-loreal-professionnel-rowenta-review-before-after-nappy-blonde-curly-frises-cartier-destinee-engagement-ring-bague-fiancailles

Ne pas hésiter à appliquer une dose de sérum de finition, pour des pointes encore plus soyeuses !


CE QUE J’EN PENSE

Pour être parfaitement honnête, je partais assez pessimiste… Je n’avais jusqu’à présent jamais obtenu de résultat 100% nette avec mes précédents lisseurs (le GHD et le Hairissime). Hé ben j’ai vite changé d’avis: on est clairement un niveau au-dessus avec le Steampod 2.0 puisqu’un seul passage suffit pour obtenir une chevelure souple, digne de mes plus belles lacewigs ahah ! Ce résultat incroyable s’explique par l’alliance de la vapeur (qui améliore considérablement le rendu du cheveu) et du peigne intégré aux plaques céramiques (qui assure une lissage sans faute !). Il faut quand même veiller à bien démêler la mèche de cheveu avec un vrai peigne ou une brosse avant d’utiliser le fer si vous partez sur une base bien frisée comme la mienne.

Mon lissage reste absolument impeccable pendant plusieurs jours, je pense que l’addition des produits (lait de lissage + sérum) y est pour beaucoup !

Le Steampod est parfois présenté comme un « soin »… je ne sais pas si l’on peut aller jusque là car on modifie quand même considérablement la forme du cheveu par la chaleur (ce qui n’est généralement pas super recommandé aux cheveux naturels… qui veulent le rester). Néanmoins, la vapeur amoindrit le choc thermique en préparant les cheveux à recevoir la chaleur des plaques. Ainsi, si vous êtes une adepte des lissages fréquents, je ne saurais que vous recommander ce petit investissement ! Votre chevelure vous remerciera… surtout vos pointes (qui sont les plus fragilisées par le procédé).

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-hair-steampod-test-loreal-professionnel-rowenta-review-before-after-nappy-blonde-curly-frises2

OÙ LE TROUVER ?

Assez facilement sur le web, notamment ici (notez que la prise est anglaise, il faudra utiliser un adaptateur) ou encore dans les salons de coiffure. Avant de procéder à l’achat, sachez que vous pouvez aussi demander un lissage Steampod en salon (appelez pour connaître les tarifs, il faut généralement compter une soixantaine d’euros).


POUR RÉSUMER…

Si vous cherchez un nouveau fer à lisser, FONCEZ !!

PHOTO EN HAUTE RÉSOLUTION (= vous pouvez cliquer dessus afin de voir à quel point le résultat est ouf sur chaque mèche et chaque longueur):

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-hair-steampod-test-loreal-professionnel-rowenta-review-before-after-nappy-blonde-curly-frises3

Je n’ai procédé à aucune « mise en beauté » pour cette fois (aucune ondulation, juste un lissage « baguette »), mais sachez que le Steampod offre également cette possibilité. L’exemple le plus dingue à ce jour demeure pour moi les passages de Fatou chez Gilles Boldron (ici et ici). Bluffant non ? ;)

Mes trois favoris « co-wash ».

Petite « nouveauté » dans ma routine (qui, je dois bien l’avouer, évolue sans cesse, pour le meilleur et parfois pour le pire): l’utilisation de produits lavants types « cleansing conditioners ».

Vous savez très certainement que je ne raffole pas des shampoings: je les trouve généralement beaucoup trop « décapants » pour mes cheveux, déjà très secs par nature… J’ai ainsi toujours privilégié l’utilisation d’après-shampoing (uniquement), pour le lavage ET le démêlage. Il m’arrivait de procéder à un shampoing « clarifiant » de temps à autres (mettons, une fois par mois), histoire de bien décrasser mon cuir chevelu (#classe) et d’éliminer les différentes couches de produits coiffants qui auraient pu s’accumuler et mal partir avec uniquement de l’après-shampoing.

Et puis, un jour, je me suis décidée à tester les « cleansing conditioner » qui traînaient chez moi (entre ceux que j’avais reçus et ceux que j’avais achetés un peu par hasard…) et trois d’entre eux sont clairement devenus mes chouchoux :)

mercredie-blog-beaute-cheveux-frises-naturels-nappy-no-poo-low-poo-shampoing-test-avis-cleansing-conditioner-matrix-biolage-mizani-true-textures-renpure-coconut-creme-co-wash

« Cleansing conditioner », « cleansing cream »… mais de quoi parle-t-on, au juste ?

Si je devais m’exprimer très simplement je dirais qu’il s’agit de shampoings supra doux (qui ne moussent, du coup, généralement pas des masses) OU d’après-shampoing un peu plus nettoyants qu’à l’accoutumée… un joyeux entre-deux tout compte fait !

La version Matrix (« Biolage Cleansing Conditioner for Curly Hair ») est très agréable à utiliser (j’adore le système de flacon pompe !), elle laisse les cheveux tout doux et on a vraiment l’impression de recevoir un mini soin avant même la phase « après-shampoing » ! Elle est sans silicone, sans sulfate et sans paraben. J’aime bien laisser poser quelques minutes avant de rincer, j’ai remarqué que mes cheveux étaient légèrement plus faciles à démêler par la suite. La texture est vraiment très légère et ne laisse aucun dépôt sur les cheveux… Je recommanderais ce produit aux bouclées type « caucasiennes », n’ayant pas nécessairement énormément de volume, qui trouvent leur chevelure trop desséchées après le shampoing.

J’aime aussi beaucoup la « cleansing cream » de Mizani (gamme « True Textures ») dont je vous parlais déjà ici ! Si vous avez déjà pu tester la marque et que vous en êtes satisfaites, alors je ne saurais que vous conseiller de tester ce produit, tout aussi efficace que ses confrères ! Le seul point négatif réside dans le fait que la bouteille soit un peu plus petite que celles des autres marques que j’ai pu essayer…

Ma préférence se porte sur la « crème cowash » Coconut de chez Renpure (marque dont je n’avais absolument jamais entendu parler…). Je l’avais commandé un peu (beaucoup) par hasard, et j’ai tout bonnement halluciné lors de ma première utilisation: la texture est folle, on dirait vraiment du lait de coco ! Malgré l’aspect trèèèès liquide de cette « crème lavante », les cheveux sont vraiment chouchoutés (le produit est à base d’huile de coco, excellente pour « nos » cheveux :). Pour moi c’est vraiment LE meilleur « cleansing conditioner » car il permet de nettoyer et nourrir mes cheveux frisés en une seule fois, on a vraiment l’impression de baigner ses cheveux dans de l’huile de coco à chaque lavage, j’ai adoré cette sensation (mes bouclettes aussi) ! Vous serez également contentes de savoir qu’il ne contient ni sulfate, ni paraben, ni plein d’autres choses d’ailleurs… Cerise sur le gâteau (et contrairement à ce que je pensais au moment de découvrir le produit), il ne suffit que d’une toute petite dose pour cleaner et soigner l’ensemble de sa chevelure… ajoutez à cela le format pompe et vous comprendrez qu’il s’agit d’un excellent petit « investissement » ;)

Alors, QUI parmi vous utilise ce genre de produit ? Qui continue d’utiliser des shampoings ? Qui ne jure que par le NO POO absolu ? Je suis curieuse :)

PS: Pour celles qui se poseraient la question: oui, je continue d’utiliser un après-shampoing classique après avoir appliqué et rincé ma « cleansing cream » car mes cheveux sont vraiment difficiles à démêler sans… Ceci dit, si vous avez les cheveux plus fins et pas trop embrouillés, peut-être que vous n’aurez même plus besoin de cette étape :)

J’ai testé pour vous… la lacewig « sur-mesure » !

On commençait à s’ennuyer sec niveau cheveux ici, non ? Il faut dire que ça faisait bien 3 semaines que je n’avais pas changé de coiffure (lolilol).

Pour la première fois de ma vie, j’ai testé le concept de lacewig sur-mesure. Et là vous vous dites sûrement « mais qu’est-ce que ça veut dire ? ». Deux cas de figure: si vous vous demandez ce que « lacewig » veut dire, alors je vous invite à lire cet article ou encore à visionner cette joyeuse vidéo. Si, en revanche, vous voulez savoir ce que lacewig SUR-MESURE veut dire, lisez donc la suite de cette article.

mercredie-blog-beaute--test-avis-review-cheveux-afro-frises-naturels-lacewig-blonde-beyonce-ciara-long-wavy-bob-unikbe-sur-mesure-ombre3

Le service est proposé par le site spécialiste UnikBe (qui vend également des lacewigs plus « classiques », des tissages et autres accessoires). Pour réaliser la wig de vos rêves, il vous suffira de définir vos souhaits avec la marque, à savoir longueur, texture, couleurs etc… Tout semble être possible ! Niveau tarif, il faudra compter entre 320 et 570€.

Pour ma part, j’ai simplement envoyé deux photos et des explications de ce que je désirais en utilisant ce formulaire. Pour tout  vous dire, voici ce que j’ai partagé: la photo de gauche pour la coupe et la photo de droite pour la couleur.

mercredie-blog-beaute-cheveux-lacewig-lace-wig-test-sur-mesure-unikbe-journda-dunn-carre-bob-wavy

J’ai ensuite reçu un retour m’expliquant que je devrais m’attendre à une ressemblance de 80% pour la coupe et de 70% pour la couleur (on m’a dit que les longueurs seraient un peu plus claires). J’ai apprécié que l’on m’explique en toute transparence ce que j’allais recevoir et j’ai finalement validé ma commande pour lancer la production…

… quinze jours plus tard, j’ai reçu ma lacewig:

mercredie-blog-beaute--test-avis-review-cheveux-afro-frises-naturels-lacewig-blonde-beyonce-ciara-long-wavy-bob-unikbe-sur-mesure-ombre2

Alors, effectivement, la coupe est très ressemblante (juste un peu plus longue que sur la photo… mais à la limite je préfère ça que l’inverse lol) et la couleur est vraiment plus claire (heureusement, je me suis habituée au blond ces derniers mois !)… mais, globalement, je suis très impressionnée par la qualité de cette lacewig.

Je n’avais jamais porté de lacewig aussi « confortable » ! Elle est excessivement souple, son intérieur est très fin, aucune gêne sur le cuir chevelu et elle est vraiment légère à porter. La raie est très bien dessinée et offre un rendu naturel. Les cheveux sont, eux aussi, d’une qualité rare. Je n’ai aucun problème à croire UnikBe qui promet une durée de vie de plus d’un an pour un port quotidien !

mercredie-blog-beaute--test-avis-review-cheveux-afro-frises-naturels-lacewig-blonde-beyonce-ciara-long-wavy-bob-unikbe-sur-mesure-ombre

Pour un résultat encore plus naturel, vous pouvez lacher quelques uns de vos vrais cheveux à l’avant (un peu comme je l’avais fait dans cet article par exemple). Je ne l’ai pas fait cette fois histoire que vous voyiez bien la finesse de la raie de cette lacewig, c’est assez impressionnant !

Bilan très positif donc ! Néanmoins, compte tenu de la très grande qualité de ce genre de perruque (mais aussi de son prix !), je la recommanderais surtout à des femmes cherchant à porter une perruque tous les jours. UnikBe s’adresse ainsi également aux femmes recherchant des perruques dites « médicales » (je le précise pour les femmes souffrant d’alopécie ou étant actuellement traitées par chimiothérapie qui m’ont déjà contactée suite à la parution de certains de mes articles « perruques »). Honnêtement, si vous souhaitez simplement une lacewig sympa / « pour changer de tête » occasionnellement, je pense que vous pouvez vous rabattre sur des solutions plus économiques / moins premium sans souci ;)

Cette lacewig a aussi été l’occasion pour moi de mettre à l’épreuve le fer à lisser « L’Liss Evolution 3 » que j’ai reçu de la marque Hairissime. Il s’agit d’un modèle multi-fonction qui permet non seulement de lisser les cheveux mais aussi de les mettre en forme et de créer des boucles grâce à sa brosse ronde intégrée. Je l’ai d’abord utilisé pour lisser mes cheveux naturels (la lacewig étant très fine, c’était vraiment nécessaire de « diminuer la masse » !).

mercredie-blog-beaute-hairissime-l-liss-evolution-test-avis-review-cheveux-afro-frises-naturels

Ce fer n’est pas mon préféré pour dompter ma frisure (il manque un petit peigne pour assurer un lissage très net), je pense qu’il serait plus adapté pour des cheveux de type « oriental » ou « caucasien » par exemple. Il reste cependant très intéressant de par son côté « 2-en-1 », soit la possibilité de lisser et boucler en un rien de temps sa chevelure. Je m’en suis donc servie directement sur ma lacewig, histoire d’apporter quelques boucles (pas trop non plus, je ne suis pas fan des boucles trop sophistiquées…).

mercredie-blog-beaute-hairissime-l-liss-evolution-test-avis-review-cheveux-afro-frises-naturels-lacewig-blonde-beyonce-ciara-long-wavy-bob-unikbe-sur-mesure-ombre3

Et voilà le résultat:

mercredie-blog-beaute--test-avis-review-cheveux-afro-frises-naturels-lacewig-blonde-beyonce-ciara-long-wavy-bob-unikbe-sur-mesure-ombre4

mercredie-blog-beaute--test-avis-review-cheveux-afro-frises-naturels-lacewig-blonde-beyonce-ciara-long-wavy-bob-unikbe-sur-mesure-ombre5« Avant – Après » Hairissime L’Liss Evolution 3

J’aime bien le mouvement qui a été créé en à peine deux minutes (photo de droite), un poil plus romantique, mais tout en subtilité ;)

Et vous, seriez-vous tentée par une lace sur-mesure ?

Le rêve d’une vie: ma nouvelle coiffeuse

mercredie-blog-beaute-geneve-suisse-coiffeuse-crafters-calendar-vanity-table-miroir-lampes-ampoule-micka-ikea-maquillage-makeup-organizer-acrylic3

Je m’apprête à partager avec vous l’un de mes plus beaux aboutissements de cette année (lol): mon nouveau petit coin beauté (makeup, coiffure etc). J’en rêvais littéralement depuis des années… d’autant plus que les sites d’inspiration ne manquaient pas de me foutre les boules mettre l’eau à la bouche à ce sujet.

J’avoue que je ne savais pas vraiment comment m’organiser: j’ai longtemps cru que je n’arriverai JAMAIS à me créer la coiffeuse de mes rêves tant mes attentes étaient hautes (encore une fois, grosse pression due à mes heures d’errance sur Instagram et sur les blogs beauté américains). Vous ne me croyez pas ? Je vous invite à taper « room tour » sur Youtube ou, pire, à lire cet article (qui est littéralement un aperçu de ce que je n’aurais JAMAIS, too much… but still inspiring). Alors, bon, à force j’ai pu me faire une idée très précise de ce que je voulais… mais j’ai aussi eu à batailler sur pas mal de points:

1. D’abord, la couleur: l’ensemble du mobilier de ma chambre étant noir, j’avais quand même envie d’avoir une coiffeuse assortie… Mais quelle ne fut pas ma surprise lorsque je me suis rendue compte que 90% des inspirations « coiffeuses » trouvées sur Internet étaient blanches laquées#PasCool.

2. Ensuite, la quête de la bonne « table ». Je parle de « table » dans la mesure où j’étais initialement très ouverte quant à la nature de celle-ci (une console, une coiffeuse « pré-designée… peu m’importait)… et puis je me suis finalement rendue compte que ce qui pêchait avec ma coiffeuse actuelle était le manque d’espaces « cachés » (autrement dit, de tiroirs !), la preuve ci-dessous:

mercredie-blog-beaute-geneve-suisse-coiffeuse-crafters-calendar-vanity-table-miroir-lampes-ampoule-micka-ikea-beforeUn petit meuble très charmant… mais pas vraiment idéal pour ranger (voire carrément DISSIMULER) tout mon makeup (mon mec a déjà sa dose de produits de beauté dans la salle-de-bains… garder la chambre un minimum « neutre » n’était pas de refus !).

Le fait d’avoir un espace de rangement aussi limité m’obligeait à disperser mon maquillage un peu partout, dans près d’une douzaine d’emplacements différents (trousses de toilette, vanity… bref, SUPER PRATIQUE au quotidien, vous en conviendrez…).

Je me suis rendue compte des avantages d’un bureau (oui oui, un BUREAU, le truc le moins sexy de la planète beauté): belle surface disponible, plein de rangements et souvent moins cher qu’une coiffeuse déjà construite. Et puis franchement je ne suis jamais tombée sur un modèle de coiffeuse à mon goût (POURQUOI est-ce qu’il faut toujours que les modèles soient pensées pour des « princesses » en mode cucul puissance 1000, sérieux ?). J’ai donc acheté ce bureau Micke en noir: un grand tiroir profond déroulant (dans lequel j’ai implémenté plusieurs rangements pour trier mes différents produits) et une colonne ouverte à étages pour déposer mes vernis et autre appareils de manucure (limes, ciseaux, lampes UV, crèmes pour les mains…), mes bougies… mais aussi tout ce qui trônait auparavant sur ma table de chevet (ma coiffeuse étant désormais quasiment collée à mon lit), à savoir mes livres, mes huiles essentielles toussa toussa.

3. Finalement, le plus dur aura été de trouver THE miroir. Sans trop d’originalité, j’avais envie d’un miroir façon « loge hollywoodienne », avec plein d’ampoules pour assurer une lumière parfaite. Combien de fois me suis-je laissée berner par l’horrible qualité de la lumière de ma chambre (déjà naturellement sombre au petit matin)… J’ai honnêtement passé plusieurs semaines à arpenter le web à la recherche de ce genre de miroir… à moins d’opter pour le fameux combo miroir + panneau d’ampoules Ikea (style ça), je vous annonce que c’est mission impossible.

Heureusement, impossible n’est pas Etsy ! J’ai déniché la boutique « Crafter’s Calendar«  tenue par Euripidis. Pour la faire courte, Euripidis c’est un peu le mec qui réalisera tous vos rêves de rangements makeup. Je suis rentrée en contact avec lui car j’avais plein de questions au sujet de ce miroir (et, vu le prix, j’avais quand même envie de m’assurer qu’il serait PARFAIT) et, en plus de me rassurer, il m’a expliqué tout ce qui pouvait être changé/amélioré pour correspondre à 100% à mes envies ! Le rêve absolu.

C’est ainsi qu’a été réalisé mon miroir: encadré en bois noir et avec socle (pour ne pas avoir à le fixer au mur), un interrupteur sur la droite (pour allumer les 12 ampoules que j’ai d’ailleurs achetées chez Ikea) et une prise de courant au centre (qui est dissimulée derrière mes makeup organizers sur les photos) qui me permettra par exemple de brancher n’importe quel appareil (du chargeur de portable au fer à lisser… AHHHHH ! LOVE IT !!!).

mercredie-blog-beaute-geneve-suisse-coiffeuse-crafters-calendar-vanity-table-miroir-lampes-ampoule-micka-ikea

mercredie-blog-beaute-geneve-suisse-coiffeuse-crafters-calendar-vanity-table-miroir-lampes-ampoule-micka-ikea-maquillage-makeup-organizer-acrylic

La lumière est tout simplement géniale et très homogène (de part la disposition des ampoules), très très proche de la lumière naturelle et donc parfaite pour mes rush du matin :)

Ce petit coin beauté me met sincèrement en joie dès que j’entre dans ma chambre et me donnerait presque envie de sortir du lit plus rapidement chaque matin (« presque », j’ai dit) ! Je crois avoir atteint le summum de la superficialité mais, tant pis, j’assume. Ce truc est de loin le meuble que je préfère dans tout mon appart AHAH !

Voici donc à quoi mon joyeux bordel ressemble, tous tiroirs ouverts:

mercredie-blog-beaute-geneve-suisse-coiffeuse-crafters-calendar-vanity-table-miroir-lampes-ampoule-micka-ikea-maquillage-makeup-organizer-acrylic

De gauche à droite et de haut en bas:
J’ai gardé ma lampe de chevet tactile (pour lire etc… pas besoin de 12 ampoules au beau milieu de la nuit LOL !), mon miroir grossissant (pratique pour déposer mon eyeliner ou travailler mon mascara !), mon livre « Bobby Brown » (auquel j’adore me référer quand j’ai envie d’essayer un nouveau makeup !), ensuite mes lipsticks aux couleurs « originales », puis mon organizer contenant toutes mes bases et fonds de teint, mes principaux pinceaux mais aussi tous mes produits yeux (dans les tiroirs), j’ai ensuite tous mes eyeliners, gloss, blush, anti-cernes et fixateur de makeup, suivis d’un joli bocal en porcelaine « chèvre » dans lequel j’ai tous mes élastiques à cheveux, et enfin encore des lipsticks (rouges, cette fois).

Comme je l’ai dit plus haut, j’ai inséré des rangements dans mon tiroir de sorte que je puisse trier mes mascaras, lipsticks, crèmes et poudres compactes, produits sourcils, palettes et accessoires (faux-cils, recourbe-cils, beauty blenders…).

mercredie-blog-beaute-geneve-suisse-coiffeuse-crafters-calendar-vanity-table-miroir-lampes-ampoule-micka-ikea-maquillage-makeup-organizer-acrylic2Mes organizers en acrylique viennent d’un peu partout (notamment de chez Muji) et l’organizer central noir provient lui aussi de la boutique Crafter’s Calendar

J’ai profité de ce petit relooking pour shopper quelques nouveaux rangements bijoux (qui eux sont sur ma commode) chez Urban Outfitters ;)

mercredie-blog-beaute-geneve-suisse-coiffeuse-crafters-calendar-vanity-table-miroir-lampes-ampoule-micka-ikea-maquillage-makeup-organizer-acrylic-boite-bijoux-rangement-urban-outfitters-cornes

mercredie-blog-beaute-geneve-suisse-coiffeuse-crafters-calendar-vanity-table-miroir-lampes-ampoule-micka-ikea-maquillage-makeup-organizer-acrylic-boite-bijoux-rangement-urban-outfitters

 

Et voilà ! C’est pas vraiment un « room tour » mais vous avez maintenant une idée de ce à quoi ressemble mon petit coin beauté. Encore une fois, les produits proposés par Crafter’s Calendar sont vraiment top. Les prix sont parfois, je l’accorde, un peu élevés… C’est bientôt Noël, pourquoi ne pas ajouter un de ces articles sur votre liste ? ;)

 

– CONCOURS –

Hé oui, comme annoncé plus haut, je vous propose un joli concours, Euripidis ayant insisté pour offrir cette opportunité à mes lectrices (<3) ! Ce très joli makeup organizer blanc est mis en jeu:

11145162_713231392122137_3647693578052019147_o

Pour participer c’est tout simple, il vous suffit de poster une photo de VOTRE coin beauté (ATTENTION, il ne s’agit pas de simplement partager mon article !):
– Soit sur Facebook (avec le hashtag #MercredieXCraftersCalendar)
– Soit sur Instagram (toujours avec le hashtag #MercredieXCraftersCalendar et sans oublier de me tagger @mercredieblog)

J’ai vraiment hâte de voir tout ça ! N’oubliez pas de passer votre Instagram en public le temps du concours pour que je puisse prendre en compte votre participation.

Vous avez jusqu’à dimanche 25 octobre minuit (n’essayez pas de m’arnaquer avec le changement d’heure !!) pour jouer. La gagnante sera tirée au sort et annoncée sur ma page facebook.

BONNE CHANCE !

BRAVO A MARIE G. QUI EST LA GAGNANTE DE CE CONCOURS !

Ventes privées Sephora… J’achète quoi ?

Si, comme moi, vous attendiez frénétiquement la prochaine salve de réductions Sephora, sachez que vous pouvez d’ores et déjà bénéficier de 25% de réduction avec le code « FREVPOB », et ce jusqu’au 12 octobre :)

J’avais pas mal de petites (et grosses !) choses à acheter, j’ai donc écumé le e-shop hier soir. Comme d’habitude, je me suis créé plein de wishlists (les « renouvellements de stock », les « indispensables », les « petits plaisirs », les « rêves à exaucer »… oui, là aussi j’essaye d’être un peu créative pour ça aussi LOL), je me suis dit que ça pourrait être pas mal de les partager avec vous !

Voici donc aujourd’hui une nouvelle sélection shopping 100% beauté (qui inclue d’ailleurs plein de produits que j’ai récemment découverts et adorés !).

 

– PARFUMS –

Alors là, vous en conviendrez, c’est chacun ses goûts donc ce n’est pas moi qui vais vous conseiller à ce niveau. Pour ma part, je ne manquerai pas de profiter de ces ventes « privées » (plus que publiques !) pour me réapprovisionner en Serge Lutens « Ambre Sultan », mon parfum fétiche. Auparavant, je portais le Narciso Rodriguez mais je m’en suis un peu lassée, et j’ai fini par le trouver trop artificiel. Aussi, si vous aimez les senteurs fines et sucrées, je vous recommande de tester la dernière eau de toilette « Black Opium » (que j’ai eu la chance de découvrir à travers un partenariat avec YSL, rappelez-vous).

 

Ensuite, le makeup est très clairement le rayon qui aura mis mon compte Paypal à feu et à sang.

 

– PRIMERS –

Commençons par le teint, si vous le voulez bien, et même carrément par les « primers » et autres « beautificateurs » (vous me suivez ?) de teint. Je recommande tout d’abord, la CC Cream Nude Magique de L’Oréal qui, malgré sa couleur un peu chelou (verdâtre !), embellit instantanément toutes les carnations (magiiiiiie !). Je l’ai longtemps utilisée avant d’appliquer mon fond de teint et j’en ai toujours été très satisfaite (même sans rien après, elle adoucit énormément les rougeurs et autres imperfections !). Idem pour la BB crème au ginseng Erborian que j’ai en « doré »: elle n’était malheureusement pas assez foncée pour mon teint cet été mais elle sera de nouveau parfaite pour cet hiver ! Elle fonctionne comme la CC Cream L’Oréal (seule ou avant le fond de teint), à la différence qu’elle est beaucoup plus couvrante (sans être un fond de teint), un chouette entre-deux !

La base « Infaillible » de L’Oréal et sa texture gel m’ont vraiment interpellée, d’autant plus que je brille de mille feux depuis mon retour de vacances (et ma dernière crise d’acné…), hâte de voir ce qu’elle a dans le tube niveau « matité » !

Je termine avec la base Météorites de Guerlain que j’ai toujours rêvé d’utiliser (ou, simplement, d’avoir sur ma coiffeuse… hum hum) (56€ quand même) (merci les -25%).

 

– FONDS DE TEINT –

Deux fonds de teint INDISPENSABLES ensuite (tout deux Armani, comme par hasard !): le Maestro (pour celles qui aiment la transparence et recevoir des compliments sur leur peau, je vous en avais déjà parlé ici) et le Face Fabric qui n’est, très honnêtement, que la version « crème aérée » du Maestro, tant l’effet rendu est similaire (quoiqu’un poil plus mat).

A compléter avec l’excellent correcteur « Full Cover » de chez Makeup Forever, parfait pour camoufler les cernes, mais aussi les boutons et les cicatrices.

 

– BLUSHES-

Ce serait dommage de ne pas rehausser votre nouveau teint parfait avec une pointe de blush ! Pourquoi pas avec cette palette Sleek super pratique, incluant kit duo contouring et blush rosé (un EXCELLENT rapport qualité prix !) ? Ou bien avec un « Multiple » by Nars (j’ai personnellement un faible pour les teintes « Orgasm » et « Copacabana », je vous en parlais d’ailleurs dans cet article très « strobing » avant l’heure !).

mercredie-blog-mode-beaute-copacabana-test-nars-the-multiple-highlighter3

Si vous vous sentez d’humeur audacieuse, je ne pourrais que vous inciter à découvrir ce blush (Nars, toujours) en coloris « Exhibit A » (un rouge PUR, à utiliser avec parcimonie sur les joues) que je porte à peu près 350 jours par an tant je trouve qu’il s’accorde à merveille avec tous mes lipsticks rouges ! Tout comme ce blush liquide/crème (un peu indescriptible en fait) de chez Givenchy, qui n’a pas fait grand bruit lors de sa sortie mais que j’adore cependant porter l’hiver (comme sur la photo ci-dessous) !

mercredie-blog-beaute-maquillage-givenchy-memoire-de-forme-blush-test-review-avis-swatch

– CONTOURING –

Trois après tout le monde, vous voulez vous mettre au contouring ? Rien n’est jamais trop tard, surtout avec des produits simples et efficaces ;)

Je n’en ai testé aucun parmi cette sélection mais j’ai entendu énormément bien sur les palettes Sephora et Smashbox ! J’ai adoré l’idée d’un crayon/stick proposée par Sephora (surtout à ce prix !). Enfin, je ne vous apprends rien en vous disant que l’highlighter What’s Up! de Benefit est une valeur sûre ;)

 

– YEUX –

Quatre petits produits pour les yeux: un crayon contour des yeux hyper pigmenté absolument sensationnel sur mes yeux depuis que je suis blonde (je l’ai pris dans toutes les teintes de marrons qui existaient !), l’ombre à paupière stick Nars qui sublimera tous les regards en « Hollywoodland », ce mascara YSL que j’ai eu le plaisir de tester et que je me tâte à acheter en marron (mon Dieu que j’adore ce tube doré/brossé…) et, enfin, cette jolie palette Too Faced que vous avez sûrement déjà vue chez toutes les youtubeuses beauté ;)

 

– SOURCILS –

Faisons ça vite, faisons ça bien: LE crayon soucil parfait (je n’en ai jamais trouvé d’aussi naturels jusqu’à présent) by Dior, le kit Benefit « Brow Zings » que j’adore également (idéal pour un effet un peu plus graphique), le « Brow Tech to go » de Smashbox dont la pointe permet de réalisé un effet « hair stroke » carrément canon.

Il y aussi le soin « Liposourcil » de Talika que j’ai essayé pendant plusieurs mois et qui, ma foi, est plutôt pas mal pour stimuler la pousse et la pigmentation des sourcils !

 

– LIPS –

J’ai et je recommande les « Satin Lip Pencils » de chez Nars (notamment la teinte « Yu » que je porte ici).

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-petite-robe-noire-maje-nars-yu-lip-pencil-satin

Je kifferais trop découvrir cette « huile-à-lèvres » au goût « légèrement sucré » (ça fait rêver pour cet hiver !) proposée par Clarins, le vernis-à-lèvres YSL (en « Rouge Laqué ») et le « Luxe Lip Color » de Bobbi Brown (en « Parisian Red ») <3

 

– SKINCARE –

Pas mal de jolies choses au rayon soins de la peau également ! Commençons par les « gadgets » et par la reine de mon monde: la brosse Clarisonic Mia 2. Celle qui a réhabilité mon teint et lissé mon grain de peau (je vous ai déjà beauuuucoup parlé, et là) ! Il y a aussi cette espèce de lampe « Free Skin » proposée par Talika, apparemment « miraculeuse » pour vaincre imperfection et brillance (j’ai succombé, on verra bien ce que ça donne !).

Mais aussi des produits plus « classiques » tels que le tonique clarifiant Clinique (extraite de la routine « Basic 3 temps ») qui a plus d’une fois sauvé la vie de mon visage ! J’aimerais aussi pouvoir tester cette huile solide 2-en-1 par Erborian (qui permet non seulement de démaquiller mais aussi de nettoyer, parfaite pour mon layering !), ce masque Glam Glow (après avoir découvert celui-ci) et, pour finir, ce sérum « White Plus » de Clarins qui pourrait peut-être m’aider à faire disparaître mes dernières tâches récalcitrantes…

 

– CHEVEUX –

Vous vous dites peut-être « le meilleur pour la fin » ? Mais non, pas du tout ! Sephora n’a jamais vraiment été ma « hair destination »… Mais ces -25% peuvent être utilisés très judicieusement, vous allez voir ;)

Du monoï pur pour nourrir mes cheveux décolorés (j’en parle dans ma dernière routine !) ou encore le soin bleu Christophe Robin qui me permet de conserver mon blond exactement comme je l’aime.

mercredie-blog-geneve-salon-coiffure-jennifer-tasset-chambery-couleur-cheveux-frises-naturels-afro-blonds-blonde-highlights-meches6

Il y a aussi deux produits Leonor Greyl, marque qui m’était jusqu’alors complètement inconnue, mais que vous avez été nombreuses à me recommander ! Et, sur ce coup là, vous avez eu 100% raison ! Quelle magnifique découverte ! La Crème aux Fleurs est un soin-crème nettoyant à appliquer sur cheveux secs, que l’on émulsionne ensuite à l’eau pour cleaner l’ensemble de la chevelure, en douceur. Ce process est certes plus fastidieux qu’un shampoing habituel mais mes cheveux m’ont remerciée, surtout mon cuir chevelu. Je suis aussi devenue folle de l’Eclat Naturel, une crème sans rinçage cette fois-ci, HYPER riche qui nourrit VRAIMENT mes cheveux ! Je comprends mieux pourquoi tout le monde disait d’y aller mollo, je ne pensais pas qu’elle serait si nourrissante… Bref une marque à essayer (que dis-je, ADOPTER !) d’urgence ! Je vous invite d’ailleurs à découvrir l’ensemble des produits Leonor Greyl ici ;)

 

Et c’est fini ! Je m’amuse pas mal à faire toutes ces petites sélections, j’espère qu’elles vous plaisent… N’hésitez pas à partager votre « butin » dans les commentaires :)

Ma nouvelle routine capillaire (pour cheveux naturels décolorés) !

Ola les curlies !

Pour faire suite à mon dernier article « Toujours plus blonde !« , je tenais absolument à partager avec vous ma nouvelle routine capillaire. J’ai mis ÉNORMÉMENT de temps à le faire et j’en suis tout-à-fait désolée MAIS j’ai une bonne excuse ;)

Je me suis rapidement rendue compte que mon ancienne routine ne tenait plus la route: mes cheveux blonds étaient beaucoup trop ternes et secs en suivant cette dernière. Et même si ce ne sont pas les produits qui manquent dans ma salle de bains, j’ai mis beaucoup de temps avant de déterminer ma nouvelle routine ultime ! J’ai en effet eu pas mal de jours d’errance… et je ne voulais pas revenir vers vous avec une routine « à peu près » ! C’est la perfection ou rien du tout (du moins, sur mes cheveux !) ;)

 

Trois produits ont rejoint mes favoris pour ce qui concerne le lavage:

mercredie-blog-beaute-cheveux-geneve-test-avis-cheveux-afro-naturels-3c-nappy-natural-yves-rocher-apres-shampoing-nutri-reparateur-jennifer-tasset-shampoing-renpure-coconut-cream-wash-cowashCrème co-wash Renpure, shampoing Jennifer Tasset, après-shampoing Yves Rocher

J’ai découvert la marque Renpure à travers sa crème co-wash à la noix de coco: je l’utilise à chaque co-wash, sa texture est juste hallucinante (on dirait presque du lait de coco pur !), elle laisse mes cheveux souples et hydratés.

J’utilise ensuite, une fois sur deux, le shampoing spécialement élaboré par Valérie du salon Jennifer Tasset (que je vous présentais dans cet article): réalisé sur-mesure, il est pigmenté et permet de maintenir mon blond au top (= éviter qu’il vire). Il suffit de très peu de produit pour faire mousser, du coup cette petite bouteille va me durer plusieurs mois très facilement !

Enfin, j’utilise l’après-shampoing nutri-réparateur Yves Rocher, pas trop mal pour démêler mes cheveux et, surtout, très très doux :)

 

Passons maintenant à une étape clef de ma nouvelle routine: les produits « styling »:

mercredie-cheveux-test-avis-cheveux-afro-naturels-3c-nappy-giovanni-weightless-moisture-leave-in-shea-moisture-curl-enhancing-smoothie-monoi-yves-rocher-sebastian-potion-9-argan-ecostyler-gelLeave-in Giovanni Cosmetics, monoï Yves Rocher, smoothie Shea Moisture, gels Sebastian et Ecostyler

Pour les appliquer, je divise mes cheveux en 4 sections et je travaille section par section.

Je commence par appliquer le leave-in Giovanni Cosmetics (dont je vous avais déjà parlé dans cet article) pour hydrater mes cheveux.

Je scelle ensuite l’hydratation avec une huile à laquelle je n’aurais JAMAIS pensé (c’est en tombant sur une vidéo de Taren Guy que j’ai décidé d’essayer): le monoï ! Le monoï a carrément SAUVÉ mes cheveux qui manquaient perdaient trop rapidement leur hydratation dans les jours post-shampoing. La différence avant / après est flagrante et l’odeur (qui dure !) est très agréable ! Pour ma part, j’ai choisi d’utiliser le monoï Yves Rocher mais n’importe quel autre fera l’affaire.

Ensuite, j’applique un peu de smoothie Shea Moisture pour boucler ma LOC method ;)

Je passe alors aux produits qui permettront de définir chacune de mes boucles: d’abord le gel crème Potion 9 de Sebastian et ensuite une pointe de gel à l’huile d’argan Eco Styler sur les pointes.

Et voilà ! Je sèche ensuite mes cheveux la tête en bas au diffuseur, après avoir bien crunché mes cheveux (je les « malaxe » du bout des doigts pour regrouper mes boucles et les faire plus rebondies). Cela me prend environ 20min :)

 

Au niveau des soins, je jongle tout simplement entre deux masques:

mercredie-blog-beaute-cheveux-geneve-silicon-mix-test-avis-cheveux-afro-naturels-3c-nappy-natural-christophe-robin-blond-blonde-masque-bleuMasque « Silicon Mix » Avanti et soin « Nuanceur de couleur » Christophe Robin

Je commence avec un masque dont le nom en fera frémir plus d’une: « Silicon Mix ». Il s’agit d’un soin miraculeux, très très connu aux US, notamment des salons afro-caribéens (il n’est pas très facile à trouver en Europe, je l’ai pour ma part commandé sur Internet). Je vous invite à consulter des reviews sur Youtube, je pense que vous serez bluffées ! En tout cas, il fait des miracles sur mes cheveux, on va dire qu’il outrepasse même mes précédents soins chéris, à savoir les « Hair Mayonnaise » et « Keratin 2-min reconstructor« , si si je vous jure !). Grâce à lui, zéro casse, des cheveux en pleine santé, comme s’ils n’avaient JAMAIS été décolorés, incroyable je vous dis !

J’alterne avec le soin « nuanceur de couleur » Christophe Robin, qui est en fait une pâte très pigmentée (bleue). Je le laisse poser entre une demie-heure et 45min et il neutralise immédiatement tous les reflets orangés (que toutes les blondes détestent !), pour assurer une blond cendré PARFAIT :) (j’en profite pour vous annoncer que ce soin est en super promo en ce moment sur le site de Sephora !).

 

Et voilà ! Vous savez tout, n’hésitez pas à partager vos astuces produits (ou même votre routine complète !) en commentaire ! Et n’oubliez pas de vous abonner à ma chaîne YouTube pour encore plus de contenus « cheveux » :)

mercredie-facebook

 

Toujours plus blonde !

Mais où s’arrêtera-t-elle ? Moi-même je ne le sais pas encore ! Une chose est sûre, plus c’est blond et clair, plus j’aime ;)

En attendant de voir jusqu’où mes RDV chez le coiffeur me mèneront, je vous ai préparé un petit « récapitulatif » de mes pérégrinations colorielles (désolée d’avance pour le nombre un peu abusé de selfies présents dans cet article).

L’aventure commence donc au Bal des Créateurs de Genève (salon dont je vous ai déjà parlé pas mal de fois depuis que j’ai changé de couleur de cheveux !), où je suis bien évidemment arrivée avec mes cheveux châtains naturels (j’avais procédé à un « ColorB4 » – pour relire mes articles sur le produit, c’est ici et – quelques mois auparavant pour éliminer mon dernier rouge… encore une fois, il faut me suivre !). J’avais aussi mon fameux benchmark photographique ;)

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-hair-natural-3C-nappy-frises-boucles-routine-couleur-dye

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-hair-natural-3C-nappy-frises-boucles-routine-couleur-dye-bal-des-createurs-geneve-salon-coiffure-coiffeur-hairstylist

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-hair-natural-3C-nappy-frises-boucles-routine-couleur-dye-benchmark

IMG_5904

Comme je vous le racontais dans ma dernière vidéo, c’est Loïc qui s’est occupé de mes mèches (variations de blonds cendrés). Pour un effet plus naturel, nous avions opté pour des mèches surtout sur le dessus de ma chevelure, en évitant les parties proches de ma nuque, histoire d’éviter l’effet « casque »/fake…

Voici le résultat après ma sortie du salon:

mercredie-blog-beaute-cheveux-blonds-afro-hair-naturels-natural-bal-des-createurs-geneve

Et voici le résultat après mon 2e passage chez le Bal des Créateurs (pour corriger les quelques mèches du dessus qui viraient un peu):

mercredie-blog-beaute-cheveux-blonds-afro-hair-naturels-natural-bal-des-createurs-geneve-platine-selfie

mercredie-blog-beaute-cheveux-blonds-afro-hair-naturels-natural-bal-des-createurs-geneve-platine

Et pour finir, voici une photo en extérieur, qui montre très bien toutes les teintes différentes de blonds que j’ai obtenues:

mercredie-blog-beaute-cheveux-blonds-afro-hair-naturels-natural-bal-des-createurs-geneve-platine-selfie-russian-red-lipstick-mac

Pour info, j’ai payé un peu plus de 200CHF pour ce résultat.

Voilà voilà, jusqu’ici, rien de bien bien nouveau sous le soleil puisque j’ai quand même partagé pas mal de photos de tout ça avec vous sur Instagram et Facebook. SAUF QUE, j’ai récemment franchi un nouveau cap en devenant ENCORE PLUS BLONDE ;)

Même si j’y pensais de plus en plus, je n’avais pas non plus prévu de le faire si rapidement… et puis j’ai été contactée par Redken qui m’a proposé de découvrir un salon partenaire et de tester la prestation de mon choix… si c’est pas le karma ça ? J’ai donc immédiatement pensé à la possibilité de faire encore plus de mèches, encore plus claires ! Comme j’allais être de passage dans ma ville d’origine (Chambéry), je lui ai demandé de me trouver le MEILLEUR coloriste là-bas (rien que ça #chiante). En un rien de temps, le RDV était pris chez Jennifer Tasset Coiffure (façon de parler puisque le salon prend « sans rendez-vous, mais vous voyez où je veux en venir !), salon dont la réputation n’est plus à faire sur Chambéry (27 Rue Basse du Château), #LuckyMe. Autant vous dire que j’étais COMME UNE FOLLE ;)

Je me suis retrouvée entre les mains expertes de Valérie, technicienne couleur du salon, avec un moodboard photographique légèrement mis à jour pour l’occasion. Shakira était toujours dans la place, mais aux côtés d’autres blondinettes (JLO et une charmante inconnue).

mercredie-blog-beaute-benchmark

Pour moi, il s’agissait d’un blond un peu plus audacieux, plus clair mais toujours cendré (voire platine à certains endroits !). Pour obtenir cet effet, il a principalement fallu augmenter le nombre de mèches, de sorte que j’en ai un peu partout sur la tête (plutôt qu’uniquement sur le dessus).

Je ne me souviens plus exactement combien de temps on a laissé poser les mèches, mais ça a duré plus longtemps que lors de ma précédente décolo. On a ensuite procédé à un gloss pour fixer la bonne teinte de blond. Puis Valérie a utilisé le shampoing et le conditioner « Frizz Dismiss » de Redken, juste avant d’appliquer un soin profond pour soigner mes cheveux.

mercredie-blog-beaute-cheveux-geneve-test-avis-cheveux-afro-naturels-3c-nappy-natural-redken-frizz-dismiss

C’est ensuite Jennifer Tasset elle-même qui s’est occupé du séchage et du coiffage (évidemment, je lui ai donné toutes mes petites instructions ahah !).

Jennifer m’a d’ailleurs fait découvrir un produit tout-à-fait innovant, appartenant lui aussi à la gamme « Frizz Dismiss » de Redken: il s’agit de petites lingettes nommées « Fly away fix » qui permettent, comme son nom l’indique, de lisser le cheveu (par « lisser » j’entends éliminer les frisottis, non pas « raidir » hein !). Jennifer a utilisé deux lingettes sur l’ensemble de ma chevelure: il suffit de saisir une section de cheveux de taille moyenne, de l’entourer avec la lingette et de faire glisser celle-ci des racines jusqu’aux pointes. Cela a permis de donner encore plus de tenue à mon afro et de réduire les frisottis (qui se voient beaucoup plus depuis que mes cheveux sont blonds !).

J’ai vraiment passé un super moment dans ce salon. La façon dont tout le monde était aux petits soins avec les clientes étaient tout simplement en ligne avec le standing du lieu. Je suis donc repartie ultra satisfaite (avec, en prime, ma nouvelle adresse coiffure favorite à Chambéry !). J’en profite pour remercier Redken pour cette formidable opportunité qui s’est proposée à moi ;)

mercredie-blog-geneve-salon-coiffure-jennifer-tasset-chambery-couleur-cheveux-frises-naturels-afro-blonds-blonde-highlights-meches
Jennifer Tasset, moi et Valérie !

Moi qui sort du salon

Je suis absolument conquise par ma nouvelle couleur de cheveux, même si j’ai mis plusieurs jours à m’habituer ahah ! Voici quelques petits clichés qui montreront beaucoup mieux à quoi ma chevelure ressemble aujourd’hui:

mercredie-blog-geneve-salon-coiffure-jennifer-tasset-chambery-couleur-cheveux-frises-naturels-afro-blonds-blonde-highlights-meches3Mon blond en intérieur (lumière artificielle), sorry pour la tête de killeuse !

mercredie-blog-geneve-salon-coiffure-jennifer-tasset-chambery-couleur-cheveux-frises-naturels-afro-blonds-blonde-highlights-meches2 mercredie-blog-geneve-salon-coiffure-jennifer-tasset-chambery-couleur-cheveux-frises-naturels-afro-blonds-blonde-highlights-meches4Mon blond sous une lumière naturelle ;)

Cela va faire bientôt deux semaines que je porte mes cheveux de la sorte. J’adore cette nouvelle teinte, j’ai l’impression qu’elle donne une toute autre dimension à mes boucles ! J’ai encore plus envie de les toucher, de les chouchouter (même si aucune casse ne fait sentir pour le moment, je sais très bien que mes cheveux ont été très fragilisés récemment…).

Prochaine étape (je n’allais pas m’arrêter en si bon chemin LOL) ? Hé bien je crois que je vais finalement colorer également mes racines (même si ce n’était pas DU TOUT au programme initialement, je ne me voyais pas aller chez le coiffeur tous les mois…) ! En effet, je pense maintenant que l’on voit peut-être un peu trop le contraste entre mon châtain naturel et mes longueurs éclaircies:

mercredie-blog-geneve-salon-coiffure-jennifer-tasset-chambery-couleur-cheveux-frises-naturels-afro-blonds-blonde-highlights-meches6

A l’heure où je vous parle, je ne sais même pas si c’est possible… mais voilà ce qui se trame dans ma tête en tout cas (je sais que vous voulez toujours TOUT savoir dès qu’il s’agit de mes cheveux ahah !).

Ça y est, vous êtes maintenant complètement « à jour » sur ce qu’il se passe sur ma tête ! Je vous tiendrai bien évidemment au courant de la suite… et je vous donne rendez-vous très vite pour un article 100% routine (sans surprise, j’ai dû un peu changer de produits…). Bisous (n’hésitez pas à me donner votre avis sur ma nouvelle couleur dans les commentaires !).

J’ai testé… les produits « Au Naturale » de Dark & Lovely !

On connaît déjà toutes la compagnie Softsheen Carson (L’Oréal) et sa gamme Dark & Lovely (dont les produits sont (ou ont été) un peu LA BASE de toute salle de bain afro qui se respecte, un peu comme la Pink lotion, quoi !).

Pour ma part, j’avais davantage en tête mes anciens kits de défrisage que de réels produits de soin… Mais ça, c’était avant de découvrir les produits de la gamme « Au Naturale » ;)

 

aunatural_2

 

Pour éviter toute confusion, je préfère vous annoncer suite la couleur: la gamme n’a de « naturel » que le nom. En effet, par « Au Naturale » (bon sang, j’ai horreur de ce micmac en franglish..!), Dark & Lovely souhaite simplement attirer l’attention des personnes portant leurs cheveux naturels (crêpus, bouclés, frisés…), les ingrédients sont en aucun cas 100% naturels ! On retrouve par exemple, pêle-mêle, des dérivés de silicones ou encore de l’amodimethicone (je ne sais pas vraiment de quoi il s’agit… ceci dit, une chose est sûre, ça ne pousse pas dans les champs).

Tous les produits sont néanmoins infusés d’huile de mangue et de lait de bambou, et sont également sans petrolatum, sans d’huile minérale, sans parabènes et sans alcool asséchant. Au risque de paraître redondante (je le rappelle dans chaque article « cheveux »… mais c’est pour les nouvelles arrivantes ;), je n’ai personnellement jamais prôné le 100% naturel, donc les compositions des produits ne sont pas ma première préoccupation.

 

Alors, quels produits ai-je donc testés ? Je dois avouer que je me suis un peu perdue dans la collection: j’ai d’abord été attirée par la collection « Moisture LOC » (qui, comme son nom l’indique réplique la fameuse LOC method, dont je vous parlais déjà ici)… et puis je me suis égarée sur le site de Superbeauté pour finalement aussi commander la crème définition (qui, elle, appartient à la gamme « Anti Shrinkage », faut suivre !). En gros, voilà ce que j’ai reçu (les produits m’ont été offerts):

 

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-test-review-avis-routine-natural-hair-4c-dark-lovely-au-naturale-anti-shrinkage-loc-moisture-method

 

Je commence ma revue avec les produits « Moisture LOC ». La gamme complète se compose de 5 produits: un shampoing, un masque, un spray hydratant, une huile, une crème « étanchéité » (nom qui fait très BTP, au passage). Pour ma part, j’ai pu en découvrir trois.

 

– Le masque:
J’ai d’abord testé ce masque de façon « classique » (temps de pose d’environ 20min après mon shampoing), et j’en ai été tellement contente que j’ai tenté une approche plus hardcore en le laissant poser toute la nuit. Résultat ? Des cheveux nourris, souples et brillants, vraiment une découverte sympa ! Et, contrairement aux masques plus gras ou à « morceaux » (celles qui utilisent le Hair Mayonnaise sauront de quoi je parle LOL !), on pourrait presque le laisser dans les cheveux en guise de leave-in (ou bien, tout simplement, ne pas le rincer complètement) ! Je vous assure, avant de rincer, mes boucles étaient tellement jolies que j’avais presque envie de passer directement au diffuseur, pour voir :)

 

– L’huile:
Là encore, j’ai adoré ! Cette huile sent vraiment trop bon (tous les produits ont cette même délicieuse odeur, d’ailleurs) et n’est pas du tout grasse (sur ce dernier point, elle m’a beaucoup rappelé l’huile Mizani dont je vous parlais déjà dans cet article) ! Sachant que l’on peut se contenter d’un simple spray d’eau pour l’étape du leave-in (« L » dans la LOC method), j’ai souvent utilisé cette huile en step 2 (le « O » de LOC, pour « oil »), juste avant d’appliquer la crème étancheité (ou une crème d’une autre marque !). Mais je l’ai également utilisée pour nourrir mes cheveux secs le matin, le soir, après la plage etc… bref, une vraie huile multitasking (j’oubliais, elle fait aussi briller !) comme je les aime (et qui dure très longtemps pour couronner le tout !).

 

 

– La (fameuse) crème « étanchéité »:
Et c’est là que le bas blesse… Hé oui, il fallait bien un petit fail ! Je n’ai pas aimé cette crème: elle ne m’a ni donné de belles boucles, ni vraiment « scellé » mon hydratation (du moins, je n’ai pas eu l’impression d’avoir les cheveux plus hydratés que d’habitude…), donc pour l' »étanchéité », bof bof…

 

Aussi, comme je vous l’ai dit plus haut, j’ai également essayé la crème définition (de la collection « Anti Shrinkage »). Ce dernier point de vue sera court, net et précis: malgré son odeur divine, je… ou plutôt mes cheveux, n’ont pas du tout accroché ! Mes boucles n’étaient toujours pas définies, à mon grand désespoir :( Peut-être est-ce dû au fait que le produit vise à réduire le « shrinkage » ? Ou que la tenue promise n’est que « moyenne » ? A essayer sur une touffe aux boucles plus resserrées peut-être…

 

BILAN:

Points positifs:
– J’aime beaucoup le fait qu’une marque propose la panoplie complète de la LOC method, cette approche universelle qui ravit la plupart des cheveux afro.
– Les prix restent dans la norme (même s’ils sont forcément plus élevés qu’en grande surface).
– Tous les produits sentent extrêmement bon.
– L’huile peut-être utilisée à toutes les sauces.
– Le masque est vraiment extra pour soigner les cheveux.

Points négatifs:
– Le nom « Au Naturale » qui peut facilement être mal interprété.
– Le fait qu’il n’y ait pas de conditioner dans la collection « Moisture LOC » (WTF !!! J’aurais tellement préféré un bon AS qu’un shampoing…)
– Les crèmes (des gammes « Moisture LOC » et « Anti-shrinkage ») qui n’ont pas donné un très joli résultat sur mes boucles.

 

Maintenant, c’est à vous de voir ;)
Petite note importante: la majeure partie de mon test s’est passé avant ma décoloration. Pour ma nouvelle routine de « blonde », repassez un peu plus tard, promis je me grouille pour vous poster ça !

8 produits naturels dont je ne peux plus me passer !

Wuuuuuuuut ? Des produits « naturels » sur ce blog ? « Elle a fumé ? C’est un article sponsorisé ou quoi ? Qu’est-ce qui se passe ? ». Il se passe que NON je n’utilise pas QUE des produits blindés de produits chimiques, il m’arrive effectivement de tester (et d’adhérer à) des produits 100% naturels, parfois même bruts (si, si je vous jure !).

Voici donc les 8 indispensables naturels qui ont révolutionné ma vie, rien que ça:

 

mercredie-blog-beaute-routine-naturelle-produits-naturels-indispensables-deo-alun-beurre-karite-argan-huile-egyptian-cream-nigelle-jojoba-essentielle-lavande-coco-miel-manuka-bio

 

1. La pierre d’alun:
C’est simple, je n’ai pas utilisé de « vrai » déodorant depuis plus de 6 mois, je suis complètement convertie à ce truc ! En plus de ne rien sentir, de ne pas marquer les vêtements et de durer mille ans (je l’utilise tous les jours et je n’en vois toujours pas la fin !), la pierre d’alun est le meilleur anti-transpirant que j’ai jamais testé. Vraiment. Notez toutefois que toutes les pierres d’alun contiennent de l’aluminium, mais sachez aussi que l’aluminium contenu dans les pierre d’alun « naturelles » ne se fixe pas sur la peau, s’élimine naturellement sous la douche ou par la transpiration et est donc sans incidences sur la santé (contrairement aux déodorants contenant des hydrates de chlorure d’aluminium potentiellement cancérigènes). Vous reconnaîtrez une pierre d’alun naturelle (en pharmacie ou boutique bio) par la mention « potassium alum » dans ses ingrédients. Bonus: vous pouvez aussi utiliser la pierre d’alun sur vos pieds si vous avez tendance à embaumer vos chaussures…!

 

2. Le beurre de karité
Un GRAND classique (surtout si vous évoluez dans un environnement afro) ! Dommage que son odeur soit si horrible particulière, sinon elle aurait tout bon (quoique des alternatives parfumées se trouvent très facilement) ! Le beurre de karité s’utilise un peu à toutes les sauces, bien que je conserve une préférence pour les zones sèches de ma peau (coudes, genoux, talons, lèvres gercées…) ou encore pour nourrir mes cheveux. Dans cette dernière situation, je préfère vous prévenir, niveau style, vous ne ressemblerez à rien ! Ce beurre est en effet tellement riche qu’il est difficile de l’utiliser autrement qu’en masque avant ou après shampoing. Mais c’est déjà pas mal ;)

 

3. Le miel de manuka
Ce qui est drôle, c’est que je rédige cet article avec ma couche de miel sur la face ! Appliquée une à deux fois par semaine sur mon visage (à l’aide d’un pinceau), cette substance fait des merveilles sur mes petits boutons et cicatrices. Le manuka (cousin de l’arbre à thé) et plus particulièrement son miel est très efficace d’un point de vue antiseptique, antibactérien et antifongique. Il est beaucoup plus riche que les autres miels (au niveau des minéraux, des vitamines et des anti-oxydants qu’il contient !). A utiliser en toute confiance sur les plaies, les petites brûlures, les cicatrices, les ampoules, les piqûres d’insectes et les boutons d’acné.

 

4. L’huile d’argan
Voici une huile que je n’applique, cette fois-ci, que sur mes cheveux (jamais testé sur la peau). Elle s’utilise très facilement sur les pointes en « soin de jour » (pas besoin de rincer car, bien que super nourrissante, l’huile d’argan n’est pas alourdissante) ou bien en étape intermédiaire de la LOC method (Leave-in / Oil / Cream dont je vous parlais déjà dans cet article). Avantage: pas besoin d’en mettre trois tonnes, l’effet est là, même en utilisant une petite quantité (surtout sur cheveux secs !). J’ai beaucoup aimé celle proposée par le site Fleurance Nature.

 

5. L’huile essentielle de lavande
Je suis absolument fan de l’odeur de la lavande (dans mon top 3 avec l’amande et la fleur d’oranger… tiens ça me fait penser que je devrais vous parler « parfum » un de ces 4 !). Le saviez-vous ? La lavande est un sédatif naturel ! Du coup, j’ai toujours un flacon d’HE de lavande sur ma table de chevet: je dépose quelques gouttes sur mon oreiller au moment d’aller au lit, histoire d’avoir un sommeil le plus apaisé possible ! Cette technique peut être utile si vous avez des enfants un peu anxieux (de dormir ailleurs que chez eux par exemple !), elle n’est juste pas recommandée aux femmes enceintes.

 

6. L’huile de coco
Probablement, avec l’huile d’olive, une des huiles les plus multitask qui soit ! Huile de beauté, huile de soin, huile de cuisine… elle sert à tout et excelle dans tout ! Pour ma part, elle est ma meilleure huile de démaquillage (hé oui, j’ai arrêté d’utiliser ma DHC, et mon porte-monnaie ne s’en porte que mieux !). J’en ai testées plusieurs (j’ai notamment été assez déçue de celle-là) et je dois dire que les meilleures pour cette utilisation demeurent les huile de coco bio, vierge et pressées à froid (qui généralement sentent vraiment la noix de coco « fraîche », contrairement à d’autres huiles de qualité moindre…). Je ne l’utilise que peu sur mes cheveux car je n’aime pas l’odeur qu’elle laisse (et j’ai de toute façon besoin de la rincer car elle rend mes bouclettes beaucoup trop grasses, pas cool).

 

7. L’Egyptian Cream
Si vous ne connaissez pas encore cette crème miraculeuse, je ne sais plus quoi faire pour vous… Non je rigole :) Il est temps de vous rattraper ! Ce baume (à base d’ingrédients 100% naturels tels que le miel, la gelée royale ou la propolis), utilisé par plein de célébrités (Madonna ne jure que par elle !) est lui aussi multi-usages. Je l’utilise personnellement sur le corps (zones sèches) mais aussi sur le visage (en crème de nuit, attention vous allez briller !) pour diminuer mes cicatrices et mes petits boutons (j’ai lu un peu partout que certaines personnes avaient réussi à se débarrasser de leur acné grâce à cette crème, après avoir TOUT essayé, c’est fou non ?). Elle serait également idéale pour traiter l’eczéma et le psoriasis… Son seul inconvénient reste son prix. Ils font raquer les pharaons.

 

8. Ma petite recette « maison » pour le visage
Et je termine avec une création personnelle (enfin… qui m’a été soufflée par l’une d’entre vous à l’occasion de cette vidéo): mon huile pour le visage à base d’huiles de jojoba et de nigelle.

 

mercredie-blog-beaute-soins-naturels-indispensables-aroma-zone-jojoba-peaux-mixtes-routine-cosmetiques-bio

 

J’ai acheté sur le site Aroma Zone un petit flacon dans lequel j’ai mis 80% d’huile de jojoba et 20% d’huile de nigelle. J’utilise ce mélange tous les matins sur mon visage et, contre toute attente, l’effet le plus fou que j’obtiens est… la matité de mon teint ! Incroyable. Alors bien sûr, pendant les 5 – 10min qui suivent l’application, je brille de mille feux mais, passé ce délai, je n’ai plus aucune sensation de gras, je peux appliquer mon maquillage (fond de teint uniquement, je ne poudre jamais) et je suis mate toute la journée (une collègue m’avait même fait la réflexion au tout début de ce « traitement » !). Si vous souffrez de petites imperfections et de brillance, je vous invite vivement à essayer ! Pour info, l’huile de jojoba utilisée seule est, elle aussi, excellente pour vous démaquiller, et l’huile de nigelle est connue pour lutter contre l’acné ;)

 

Et vous ? Quels sont vos petites astuces / soins naturels favoris ? Dites-moi tout dans les commentaires ;)

I’M A BLONDIE BABY (+ CONCOURS INSIDE !).

mercredie-blog-cheveux-afro-boucles-hair-natural-naturels-highlights-blond-blonde-bleached-curls-curly-3c

 

PETIT POINT CAPILLAIRE: j’avais dans l’idée de m’éclaircir la touffe et, pour effectuer ce « petit » changement, je me suis rendue au génialissime Bal des Créateurs (à Genève) ! Même si je suis très contente du résultat, j’ai un nouveau rendez-vous demain au salon pour faire quelques modifications, donc je n’entrerai pas (encore) dans les détails aujourd’hui…

 

blondy now (merci @loic_hairstylist 😍)

Une photo publiée par Priscilla Rossi (@mercredieblog) le

Cascade de blonds 💇🏼 Une photo publiée par Priscilla Rossi (@mercredieblog) le

 

Je vous rassure (oui parce que je sais que vous étiez en panique totale… LOL), je vous pondrai un article détaillé très bientôt ! Je vous raconterai évidement comment ça s’est passé, ce que j’ai demandé à mon coiffeur… mais aussi ce que je pense du résultat, comment j’entretiens tout ça, ce que ça a changé dans ma routine… Vous saurez ABSOLUMENT tout (et vous savez combien j’aime vous raconter mes expériences beauté dans leurs moindres détails, rappelez-vous de cet article sur mes sourcils par exemple).

 

Aujourd’hui, j’avais surtout envie de partager avec vous plein de clichés de mes cheveux fraîchement éclaircis (ceux sur Instagram… n’étaient apparemment pas suffisants ahaha !).

Je vous donne RDV plus bas pour une (deux ?) nouvelle(s) réjouissante(s) ;)

 

mercredie-blog-cheveux-afro-boucles-hair-natural-naturels-highlights-blond-blonde-bleached-curls-curly-3c2

mercredie-blog-cheveux-afro-boucles-hair-natural-naturels-highlights-blond-blonde-bleached-curls-curly-3c8

mercredie-blog-cheveux-afro-boucles-hair-natural-naturels-highlights-blond-blonde-bleached-curls-curly-3c4

🐑

Une photo publiée par Priscilla Rossi (@mercredieblog) le

 

Alors, qu’en pensez-vous ? J’ai mis BEAUCOUP de temps à m’habituer (oui oui, plus encore que quand je passe du frisé au lisse avec une lacewig ! c’est fou !) mais je crois que j’aime vraiment beaucoup ce changement :)

 

Allé, trêve de bavardages, je sais que si vous êtes là c’est pour le CONCOURS ahahah !

Mais, un concours POUR QUOI ? Hé bien tout simplement car j’ai fêté hier les 3 ans de mon blog (j’ai même légèrement changé le design du blog, vous l’aurez peut-être déjà remarqué) !!

Qu’est-ce que je vous propose ? Une possibilité de remporter un très joli lot de produits soins pour les cheveux (mais pas que !) car plus les jours passent et plus je constate que cette thématique est celle qui vous intéresse le plus. Moi qui avait commencé ce blog avec l’idée de ne parler que de mode, je vous avoue que ce retournement de situation reste une très belle surprise, merci à toutes pour votre enthousiasme et vos retours TOUJOURS agréables !

 

Cette opération est possible grâce au e-shop Superbeauté.fr (chez qui j’avais tout d’abord commandé une lacewig et avec qui j’apprécie collaborer désormais !) qui souhaite récompenser la gagnante de ce concours avec un magnifique lot de produits SHEA MOISTURE appartenant à la nouvelle gamme 10-en-1 « Superfruit complex »: le shampoing, l’après-shampoing, le sérum, le masque mais aussi le savon qui n’est pas sur la photo !

Superfruit-Group-Hair

Pour tout vous dire, je ne l’ai même pas encore testée mais elle est sur ma liste et je suis plus qu’excitée à l’idée de la découvrir tant j’en ai entendu du bien (chez SunKissAlba par exemple) !!

 

Pour participer:
1. Laissez-moi un commentaire (n’hésitez pas à me faire des suggestions ou à me donner votre avis sur ma rubrique cheveux !)
2. Citez un produit vendu par le site Superbeauté (ne mettez pas le lien par contre sinon votre commentaire finira dans mes spams…), vous verrez, il y a du choix !
3. Les résultats seront annoncés exclusivement sur ma page Facebook, la gagnante aura 24h pour se manifester par ce biais donc ABONNEZ-VOUS pour ne pas rater votre lot si vous êtes tirée au sort :)
4. Le concours est réservé aux résidents de France métropolitaine/Corse.

Vous avez jusqu’à jeudi 20 août 2015 minuit pour participer, bonne chance à toutes !

J’ai testé les produits Giovanni Cosmetics (+ CONCOURS INSIDE !).

Il y a encore quelques petites années, trouver certaines marques de produits capillaires spécialisées curly/afro était particulièrement compliqué. Il semblerait que les choses s’améliorent puisque j’ai récemment découvert un tout nouvel e-shop tout chou tout mignon nommé Mohaera, proposant « des soins pour cheveux très secs à crépus ou défrisés ». On peut y trouver des marques telles qu’Aménaïde, Les Secrets de Loly ou encore Giovanni Cosmetics.

Mohaera propose aussi une foultitude de petits conseils bien utiles pour nos cheveux (récemment, un super petit article sur l’entretien des pointes !).

Lorsque la créatrice du shop m’a proposé de découvrir ses produits, j’ai DIRECT pensé à la marque Giovanni Cosmetics qui me faisait envie depuis pas mal de temps.

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-routine-giovanni-test-avis-mohaera-boucles-frises

Je suis tombée plusieurs fois sur les produits Giovanni Cosmetics en Angleterre, mais comme je voyageais toujours en bagage à main, impossible de ramener des liquides ! #frustration

Cette marque américaine se positionne sur la fabrication de soins cosmétiques naturels et vegan et ce, pour tous les types de cheveux. Leurs produits sont: sans sodium laureth, sans phtalates, sans silicones, sans PEG, sans huiles minérales et sans parabènes… pour votre plus grand plaisir ;)

 

giovannicosmeticslogo

 

J’ai eu de la chance puisque j’ai pu recevoir une superbe routine composée du shampoing et de l’après-shampoing « Smooth As Silk » et du leave-in « Weightless Moisture » (tous sont vendus au prix unique de 12,50€). Ces produits me faisaient également un peu rêver dans la mesure où ils figurent parmi les favoris de ma Natural Hair Guru favorite: Miss Taren Guy !

Taren parle du leave-in à partir de 5min32…

Il faut dire que, comme beaucoup de frisées, je suis les aventures de Taren Guy depuis plusieurs années, et je suis à chaque fois convaincue d’essayer les produits qu’elle recommande. Hé oui, avant d’être blogueuse/youtubeuse beauté, je suis avant tout une lectrice et une abonnée d’autres plateformes beauté ! Pire, je suis même complètement FAN de cette nana. J’étais d’ailleurs comme une dinde dingue le jour où elle a liké une des parutions de ma page facebook (dans laquelle je la mentionnais) ahah !

Bref, vous vous demandez sans doute ce que donne cette petite gamme Giovanni Cosmetics ? Laissez-moi vous répondre: de très belles choses :)

J’ai vraiment apprécié le fait que 3 produits « seulement » (pour certaines ça sonnera comme beaucoup, mais pour moi c’est extrêmement réduit !) suffisent à ma routine:
– Le shampoing (à base d’huiles végétales de romarin, de neem et de lavande) en plus d’être très doux, est VRAIMENT nourrissant.
– Le conditioner (enrichi en protéine de soie), quant à lui, démêle VRAIMENT (même sans silicones !) et rend les cheveux super doux en plus de limiter les frisottis.
– Le leave-in (enrichi en vitamine E, Provitamine B5 et jus d’aloe vera) rééquilibre l’hydratation de mes cheveux, les renforce, et sublime la définition de mes boucles (une sorte de 2-en-1 « soin + coiffage des boucles » !) le tout, sans alourdir ! D’habitude il me faut choisir entre l’afro « volumineuse » mais mal nourrie OU la nutrition parfaite mais les boucles un peu aplaties par la richesse des produits utilisés… là ce n’est pas le cas ! Mon afro est VRAIMENT « aérée » et mes boucles super définies.

J’avais utilisé la routine 2 jours avant de shooter cette photo par exemple:

mercredie-blog-mode-geneve-robe-creme-other-stories-jonak-amiu-noir-firmoo-lunettes2

Pour résumer: une excellente surprise ! Et comme Mohaera et moi souhaitions vous donner la chance de vous en rendre compte par vous-mêmes, nous vous proposons un petit concours ! En jeu: cette même routine capillaire (shampoing + conditioner « Smooth As Silk » et leave-in « Weightless Moisture ») qui sera parfaitement adaptée aux cheveux secs à crépus et ceux traités chimiquement par défrisage ou coloration !

Pour participer, c’est simple:
– Dites-moi en commentaire pourquoi il vous faut cette routine.
– Citez-moi trois marques vendues sur le site Mohaera (autres que Giovanni Cosmetics !).
– Vous avez jusqu’à vendredi 31 Juillet minuit pour jouer. La gagnante sera tirée au sort et annoncée sur ma page Facebook et sur celle de Mohaera.

BONNE CHANCE !

REVEAL: de l’afro au carré wavy !

thumb izzy

Cela fait maintenant près d’une semaine que je me trimballe, contre toute attente, avec un magnifique (la modestiiiiiie) carré ondulé (il n’est en effet pas rare que je passe à l’acte dès lors qu’une envie capillaire me titille !).

Je vous avais même demandé votre avis sur cette coupe… avant de partager dans la foulée une photo du résultat (je ne perds pas de temps).

Wavy bob please (je vous explique TOUT bientôt sur mon #blog…).

Une photo publiée par Priscilla Rossi (@mercredieblog) le

Aujourd’hui il est temps de vous révéler mon secret, c’est-à-dire comment j’ai réussi à obtenir un résultat aussi canon ! J’avoue avoir fait TELLEMENT de teasing (vous avez été si nombreuses à vouloir savoir pour quelle technique de brush j’avais opté et si MES BOUCLES ALLAIENT REVENIR !), je ne pense pas me tromper en disant que vous serez surprises..!

En fait, si je ne vous ai pas immédiatement dit qu’il s’agissait d’une lacewig, c’était pour vous prouver combien celle-ci était indétectable… et le moins que l’on puisse dire c’est que vous n’y avez vu que du feu (un peu comme tout mon entourage d’ailleurs !), exceptées quelques expertes qui ont rapidement grillé le subterfuge sur Instagram ;)

Quelques informations sur ce modèle:
– il m’a été envoyé par l’excellent site superbeaute.fr
– il s’agit de cheveux synthétiques FUTURA (bonne qualité donc puisqu’on peut notamment la lisser au fer sans risque !)
– je porte le coloris OM430P (qui du coup rappelle plutôt bien ma couleur naturelle !)
– le site propose des wig caps
– je NE dors PAS avec (moment sexy lorsque je la retire… qui n’est pas sans rappeler une certaine scène de « How to get away with a murder » !)

Voilà voilà, j’espère vous avoir bluffées, j’ai hâte de recevoir vos avis !

Pour en savoir plus sur les lacewigs, je vous invite aussi à lire mes précédents articles sur le sujet (ici, ici ou encore ).

Ma métamorphose capillaire grâce au soin Tokio Inkarami (et à Miss Mag !).

Celles qui suivent savent que j’ai fait une petite pause au salon de coiffure Miss Mag la semaine dernière. Situé au cœur du quartier de Villiers (11 rue de la terrasse, Paris 17e), le salon est tenu par Magali, passionnée du cheveu qui ne souhaite qu’une chose, la satisfaction de ses clientes !

mercredie-blog-mode-paris-salon-coiffure-afro-miss-mag-17e-villiers2

J’avais été contactée par l’équipe pour venir tester leurs services (les prestations phares du salon étant le soin Tokio Inkarami dont je vais vous parler tout de suite, mais également le balayage Sunglitz à l’argile !) mais 1. n’étant pas sur Paris et 2. étant particulièrement sceptique à l’idée de me rendre chez le coiffeur, j’avais un peu fait tarder notre rencontre… Et puis, j’ai fini par me décider, en me disant qu’après tout, un petit soin ne pourrait pas faire de mal à ma touffe (aujourd’hui, je me demande encore POURQUOI j’ai attendu si longtemps !!).

Bref, lorsque je suis arrivée au salon j’ai tout de suite apprécié l’ambiance à la fois élégante (mais sans chichi !) et relaxante (clairement, ça change de certains salons où l’on ne s’entend littéralement pas parler, entre les bruits des appareils et les jacassements des coiffeuses… je sais, c’est très cliché mais bon, tmtc où je veux en venir !). J’ai été extrêmement bien accueillie, d’abord par une coiffeuse senior du salon, puis par Magali qui est arrivée toute souriante/pimpante, au choix. Nous avons discuté des champs des possibles (en gros, un soin ou un balayage) et comme je n’étais moi-même pas certaine de ce que je voulais niveau couleur (rappelez-vous, ça change un peu tous les jours en ce moment…), nous avons finalement opté pour le fameux soin Tokio.

Qu’est-ce que c’est ?
Un soin profond révolutionnaire tout droit venu du Japon qui promet, en une séance seulement, des cheveux complètement revitalisés, nourris à l’extrême, grâce notamment à une bonne dose de kératines d’origine naturelle, des acides aminés, des céramides, des protéines de soie et des plantes aux propriétés hydratantes et antioxydantes !

Un avant-après plutôt parlant, trouvé ici ;)

10408805_10152208519735373_7302236017210470347_n

C’est pour qui ?
Absolument TOUS les types de cheveux ! Il reste quand même idéal pour les cheveux abîmés, secs ou fragilisés (par l’usage répétitif de la chaleur, les traitements chimiques etc) et pour les cheveux afro ou frisés qui manquent naturellement de kératine.

Comment ça marche ?
Ce soin, qui dure au maximum 45 minutes, se décompose en cinq étapes puisque 5 produits différents vont être successivement appliqués/superposés sur vos cheveux :)

Après le shampoing (et le fantastique massage crânien… ahhhhhhh !!!), on applique un spray. S’en suit l’application d’une crème à la consistance plutôt épaisse, toujours en insistant mèche après mèche, afin de réparer le cheveu en profondeur. Je file ensuite une dizaine de minutes sous le casque, après m’être fait envelopper la tête d’une serviette bien chaude, histoire de bien faire pénétrer le produit…

Ensuite (et contrairement à ce à quoi je m’attendais), Magali procède à l’application d’une autre crème, DIRECTEMENT sur les couches précédentes, c’est-à-dire sans rincer les produits appliqués auparavant (autant vous dire que les cheveux sont on ne peut plus gorgés de bonnes choses à ce stade !). On termine avec un dernier shampoing doux avant l’application d’un dernier produit (LOL moi-même j’avoue que je n’ai pas tout suivi dans le process, en même temps j’étais trop occupée à kiffer mon siège massant..!) et un dernier coup de spray pour refermer les cuticules !

Et alors, quel résultat ?
Indéniablement, ce soin n’a RIEN à voir avec un quelconque soin/masque/traitement à domicile. La concentration des actifs, le process… les différences entre un soin professionnel et un soin à domicile sont telles que les résultats ne pourront, je pense, jamais être comparés. De fait, j’ai été littéralement ébahie au moment de toucher mes cheveux, encore mouillés, lorsque j’ai quitté le bac ! Ils étaient comme « regonflés », très légers et extrêmement renforcés (plus aucune élasticité ou casse, juste des cheveux super forts, EXACTEMENT ce qu’il me fallait) !

A savoir que, pendant le shampoing, j’avais demandé à Magali ce qu’elle pensait de mes cheveux (j’aime bien demander quand des professionnels les ont entre les mains: soit ça me rassure, soit ça me conforte dans l’idée que je fais de la m*****, notamment quand je suis dans mes phases de colorations ou d’usages de fers intempestifs…). Celle-ci m’avait répondu qu’ils étaient en super état. Je tiens donc à préciser que le Keratin 2 Minutes Reconstructor de chez ApHogee (dont je vous parlais ici) – bien qu’il soit un soin « maison » – n’y est sans doute pas étranger ;) Bref, petite aparté pour que vous compreniez que je ne suis pas allée au salon avec les cheveux pourris non plus LOL ! Même mes pointes (qui sont la raison principale de ma NON pousse de cheveux, vu que je suis accroc aux ciseaux et que je les coupe dès qu’elles ne sont plus PARFAITES) étaient renforcées, aussi costaudes que le reste de ma chevelure, un vrai miracle :)

Pas de photo pour vous montrer le « après » car:
1. Je n’avais pas mon « vrai » appareil photo et le rendu iPhone ne vendait pas du rêve
2. Et surtout, le soin n’a « visuellement » pas changé grand chose (si ce n’est que mes boucles sont beaucoup plus rebondies juste après le séchage), c’est surtout au toucher que l’on ressent la transformation ! Peut-être constaterez-vous malgré tout le changement à travers mes prochaines photos look ;)

Combien de temps durent les résultats ?
De 5 à 6 semaines ! Le masque « Tokio Home », vendu chez Colette permet notamment de prolonger l’effet du soin chez soi ;)

Combien ça coûte ?
Je n’ai pas payé cette prestation chez Miss Mag et j’ai complètement zappé de demander, #boulet. Certains salons préfèrent d’abord vous faire un devis (en tenant compte de l’état de votre chevelure, de sa longueur, de son épaisseur etc…), mais comptez généralement entre 60 et 100€ (sinon, contactez directement le salon par téléphone, les filles se feront une joie de vous informer: 01.42.27.51.72 !).

mercredie-blog-mode-paris-salon-coiffure-afro-miss-mag-17e-villiers

Alors, je recommande ou pas ?
Oui, oui oui et MILLE FOIS oui !

Et concernant le salon Miss Mag, plus spécifiquement ?
J’ai aimé: le standing et le confort du salon, le calme (surtout quand on est en pleine session de siège massant, c’est quand même agréable !), les marques utilisés (Farouk, Sunglitz, Moroccanoil…), les coiffeuses toutes adorables et très pro, le regard de Magali (qui semble garder en permanence un œil sur ce qui se passe dans le salon), le fait que le salon soit « tout public » (j’ai vu passer des femmes de tous les âges, appartenant très probablement à des milieux très différents et aux types de cheveux variés, du très caucasien au très crépus), le fait que Magali me demande comment je souhaitais coiffer mes cheveux, comment je désirais les sécher et qu’elle me propose plein de petites solutions pour améliorer le rendu de mes cheveux (séchage à l’air froid pour sceller les boucles, pourquoi pas un lissage du pourtour de ma tête, là où mes cheveux sont carrément crépus par rapport au reste de ma crinière…).

J’ai moins aimé la partie séchage/coiffage: je connais mes cheveux par cœur (j’ai d’ailleurs MA « technique » que je vous invite à (re)découvrir ici) et, du coup, certaines petites choses m’ont empêché d’obtenir un résultat « comme à la maison » (ex: je n’utilise jamais de serviette de bain pour sécher mes cheveux, je ne passe pas mes doigts dedans, j’utilise beauuuuucoup plus de crème…). Enfin, à la limite, il aurait simplement fallu informer Magali de mes préférences pour obtenir ce résultat PARFAIT ! J’avoue avoir eu la flemme (et je savais au fond de moi que, vu la qualité du soin, je serais encore plus épatée après mon premier rituel de shampoing/séchage/coiffage à la maison ahaha !). Bref, un « point négatif » vraiment minime ;)

Un très grand merci à toute l’équipe et plus particulièrement à Magali :) 
Pour vous abonner à la page Facebook (très bien alimentée !), c’est par ici !

« Keratin 2 Minute Reconstructor » de ApHogee ou le miracle soin (cheveux) de l’année.

Depuis le temps que je dois vous présenter mon nouveau soin chouchou… J’espère que vous ne m’en voulez pas d’avoir autant tardé ! Le pire c’est que j’avais prévu de vous le présenter dans ma dernière vidéo « cheveux » mais je n’ai toujours pas fini de la monter… Je propose donc, histoire de me faire pardonner, un petit article dédié au soin protéiné qui a juste révolutionné ma routine et, surtout l’état de mes cheveux fragiles: le « Keratin 2 minute reconstructor » de chez ApHogee ;)

Je remercie infiniment la lectrice qui m’a recommandé ce produit miraculeux (qu’elle se manifeste afin d’obtenir ma gratitude éternelle !!) ! J’étais un peu sceptique, d’autant plus que je n’avais jamais essayé aucun traitement protéiné auparavant… et les résultats sont réellement impressionnants.

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-routine-cheveux-afro-naturels-frises-secs-soins-proteine-aphogee-avis-test-blogueuse-bloggeuse-2-minute-reconstructor-treatment

ApHOgée, c’est quoi ?
Une marque qui propose différents produits, tous riches en protéines et particulièrement efficaces pour traiter la casse des cheveux. ApHogée fait un tabac absolu auprès des défrisées mais, plus généralement, des cheveux chimiquement sensibilisés (colorés, permanentés etc). La marque a une image plutôt « ethnique » mais je suis convaincue qu’elle peut s’utiliser sur n’importe quel type de chevelure !

Et le « Keratine 2 Reconstructor », plus précisément ?
Ce traitement puissant, profond et pénétrant est un mélange d’acides aminés de kératine, d’huiles botaniques et de vitamines. Il soigne miraculeusement les cheveux cassants et leur redonne toute leur force (oui, oui, vraiment !). Il est vendu sous deux formats différents (237ml et 473ml).

A qui s’adresse ce traitement ?
Le « Keratine 2 Reconstructor » est parfait pour soigner les cheveux colorés, décolorés, permanentés et défrisés. Il répare les dégâts causés par les traitements chimiques mais aussi par la chaleur, le chlore et l’eau dure. Il peut s’utiliser après chaque shampoing et ce, jusqu’à ce que les cheveux soient complètement « rétablis » et sains.

Comment l’utiliser ?
Il suffit de l’appliquer uniformément sur cheveux humides (légèrement essorés). Laissez poser 2 à 5min (seulement !), si possible sous une source de chaleur (casque, serviette chaude…), puis rincez. Un peu comme un après-shampoing finalement !

Qu’est-ce que j’en ai pensé ?
Pour faire simple, ce produit est ma révélation capillaire de l’année ! Difficile de ne pas être séduite par des résultats aussi intenses en un temps records (quelques minutes seulement). Les cheveux sont réellement transformés dès la première utilisation: ils sont robustes, les pointes ne cassent pas et très très très peu de cheveux tombent au moment du rinçage (à peine un ou deux, alors que quelques mois auparavant, c’était l’hécatombe). Et pour couronner le tout, il sent super bon et parfume délicatement la chevelure :)

C’est donc pour moi le « soin de la dernière chance », à tester ABSOLUMENT si vous êtes à deux doigts de craquer et de vous couper vos cheveux/pointes abimées !

Uniques points négatifs (il faut bien que j’en trouve quelques uns): le prix, un poil élevé (mais vu la qualité du soin c’est justifié) et le fait que le produit soit assez difficile à trouver en boutique (et même en ligne !). Quelques e-shops qui le distribuent: ici, ici et ici.

Je suis certaine que vous êtes nombreuses à connaître déjà ce soin, ce serait top que vous partagiez votre expérience en commentaire ;) merci et belle fin de semaine à toutes !

Tout sur ma lacewig « Jenna » :)

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-perruque-lace-wig-lacewig-jenna-lace-front-FS4:30-4

Il était temps que je lève le voile sur ma touffe du moment. Tant de grâce et de poésie réunies dans UNE SEULE phrase !

Comme chaque hiver, j’arrive à ce stade où je ne SUPPORTE plus mes cheveux. Impossible de les faire tenir en place, impossible d’avoir de belles boucles et impossible d’obtenir un volume QUI TIENT, à cause de l’humidité.

Par dessus le marché, j’ai dû couper mes pointes fragilisées (sur 3/4 cm), ce qui fait que j’ai également perdu un peu de longueur (mais pour le plus grand bien de mes cheveux… donc je suis toute excusée !).

Trimming those fried ends… 💇 #naturalhair #curlyhair #afrohair #cut

A post shared by Priscilla Rossi (@mercredieblog) on

 

Disons-le, il me fallait une parade. J’ai hésité entre pas mal de choses pour planquer mes cheveux naturels quelques temps: tissage, box braids, lacewig… et j’ai finalement opté pour une lacewig. Mais c’est quoi une lacewig ? Si tu te poses encore la question, alors je t’invite vivement à consulter cet article, et aussi celui-là.

Vu ce dont j’avais envie (une belle masse avec de grosses boucles) et le temps que je voulais y consacrer, cette lacewig nommée « Jenna » (dispo ici et ici) s’est présentée comme la solution idéale. Sans parler de l’avantage économique (moins de 40e la nouvelle tête, le rêve !).

J’ai aussi été tentée par les dernières photos d’Alyssa aka ForeverFlawlyss sur son compte instagram.

Really enjoyed seeing the sun today ☀️ seems like it's been forever #wigonfleek

A post shared by ALYSSA FOREVER (@foreverflawlyss) on

 

Bien qu’elle ne porte pas DU TOUT le même modèle que moi, elle a réussi à me (re-)convaincre du rendu naturel des lacewigs… J’ai donc sauté le pas et j’ai cliqué sur « commander » !

Pour la poser, aucune difficulté: je vous conseille d’aplanir votre masse capillaire naturelle en faisant des nattes collées. Voilà l’envers du décor:

Curly girl le jour, #SnoopDogg la nuit 😂 plutôt mourir que de dormir avec ma #lacewig..!

A post shared by Priscilla Rossi (@mercredieblog) on

… Ou « comment perdre 15 ans en une photographie » !

Vous pouvez également ajouter une « cap » (un petit bonnet léger) pour protéger vos tresses des frottements avec la perruque. Puis, il suffit de poser la lacewig (perso, je commence toujours par positionner les petits peignes de devant, histoire que ma raie soit là où je le désire, et je termine par l’arrière, avec les peignes situés au niveau de la nuque). Et voilà ! J’avais fait quelques photos rapides pour vous l’expliquer dans cet article.

Les cheveux de « Jenna » sont synthétiques: le rendu est ultra naturel… en revanche vous ne pourrez pas garder la lacewig en super état aussi longtemps que si elle était faite de cheveux naturels. En effe,t au bout de 3/4 semaines, l’arrière commence à pas mal s’emmêler et à faire des grosses locks. Je la porte tous les jours (mais je l’enlève chaque soir) et je ne pense pas que je la garderai plus qu’un mois et demi.

Mais bon, 40e seulement (et « tout compris » !) pour être parfaitement coiffée pendant un bon mois, ça me paraît tout-à-fait raisonnable, non ? :)

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-perruque-lace-wig-lacewig-jenna-lace-front-FS4:30-2

Je laisse toujours un peu de mes cheveux naturels/baby hair » à l’avant (pas trop non plus, je rappelle qu’en dessous j’ai toujours les cheveux rouges !). Je les plaque avec deux pinces, de part et d’autre de ma raie, pour un rendu très naturel et bien « fondu ». On n’y voit que du feu ;)

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-perruque-lace-wig-lacewig-jenna-lace-front-FS4:30-3

Ah oui, et je l’ai raccourcie aussi (en coupant boucle par boucle, et en créant une sorte de carré plongeant)… c’était vraiment TROP long au départ (jamais je n’aurais pu sortir avec..!).


mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-perruque-lace-wig-lacewig-jenna-lace-front-FS4:30-6
Pour info, j’ai pris la teinte « FS4/30 » qui est un mix de châtain et de mèches dorées

Et pour revoir la lacewig « en action », c’est juste en dessous (n’oubliez pas de vous abonner à ma chaîne Youtube !):

Mon tout premier HAUL (mode + beauté + cheveux) :)

Pour découvrir mes derniers petits craquages shopping (mode/make-up/soins/cheveux…), c’est par ici !

Et même que je vous dis tout (ou presque) sur ma dernière lacewig (ce ne sont pas mes vrais cheveux dans la vidéo). Pour en savoir plus sur le sujet, je vous invite à relire mes précédents articles (ici et ici): tout, tout, TOUT vous saurez tout sur les lacewigs, les vraies, les fausses, les laides, les belles…

Marinière, mini veste dentelle (collection actuelle) et gilet long (soldes) H&M
Eyeliner « The Curve » NYX (similaire marque Sephora)
Fond de teint « Face Fabric » (teinte 4 – beige foncé) Armani
Pinceau fond de teint « Good Karma » Urban Decay
Crayons sourcils Anastasia Beverly Hills dispo ici et ici
Highlighter « Living Luminizer » RMS Beauty dispo ici et ici
Lipstick « Lip Maestro » Armani
Lacewig « Jenna » (que j’ai coupee) dispo ici
Huiles diverses Aroma-Zone

Les 5 huiles que mes cheveux frisés préfèrent.

Vous le savez, entre les huiles et moi, il y a quelque chose de fort.

Que ce soit pour mon visage (soin ou démaquillage), pour mon corps (hydratation générale ou localisée) ou pour mes cheveux (soin quotidien, bain avant-shampoing…), je peux difficilement me passer d’elles. Et je ne pense pas être la seule ! Les marques beauté semblent en effet avoir ressenti une certaine demande puisqu’elles proposent, aujourd’hui, quasiment TOUTES leurs produits à base d’huile (en coloration, en soin démaquillant, en soin hydratant…). Pardon, mais ceci était inévitable.

Je vais donc vous parler de quatre huiles « cheveux » que j’ai testées ces derniers mois. Attention, il ne s’agit pas d’huiles « brutes » (ex: huile d’olive, de coco, d’avocat…) mais plutôt de soins profonds combinant eux-mêmes plusieurs variétés d’huiles (naturelles ou végétales pour la plupart).

mercredie-blog-beaute-mizani-niwel-farida-b-l-oreal-huile-mythic-oil-supreme-oil-nectar-huiles-vegetales-hydra-r-force-oil-essential
Je porte un top Mango et des boucles d’oreilles SheInside

J’ai beau avoir de la « masse », mes cheveux sont très fins et ont tendance à casser facilement si je n’en prends pas très régulièrement soin, surtout à cette période de l’année. Les huiles me sont donc d’un grand recours, encore plus lorsqu’elles sont déjà « préparées » (car souvent beaucoup moins grasses et lourdes que les huiles pures) !

Entrons maintenant dans le vif du sujet…

mercredie-blog-beaute-cheveux-frises-huiles-niwel-farida-b-l-oreal-mizani-supreme-miracle-essential-oil-nectar-argan-roucoucou


1. Mizani – Supreme Oil

Je commence avec cette « huile sèche » de la marque Mizani, toujours à la pointe de l’innovation pour les cheveux de type afro ou frisé. Composée à 99% d’ingrédients naturels et à base de 8 huiles naturelles pures (huiles de sésame, jojoba, amande, avocat, abricot, olive, tournesol et argan) est également sans silicone, huile minérale et parabène. Niveau texture, le produit tend plus vers l’eau que l’huile, ce que j’ai trouvé plutôt surprenant la première fois !

Pour tout vous dire, cette huile a été le seul et unique produit de soin cheveux que j’ai emmené avec moi à New York ! Pourquoi ? Parce que je n’avais aucune idée du taux d’humidité de la ville (et les prévisions météo étaient vraiment bof bof), du coup, l’idée d’avoir une huile (= riche) sèche (= rendu ULTRA léger !) m’avait bien emballée ! En plus de tenir ses promesses (un vrai soin pour les cheveux, mais AUCUN effet gras !), j’ai trouvé mes cheveux très jolis (brillants et hydratés) cette semaine (alors que, avouons-le, les vacances en hôtel ne sont pas forcément idéales pour suivre une routine cheveux « comme à la maison »):

mercredie-blog-mode-nyc-hotel-new-york-avis-row-rownyc-by-salle-de-bains2

mercredie-blog-mode-new-york-conseils-voyage-hotel-avis-duane-street-hotel-tribeca-suite-acne-studios-blazer

Deux petits points faibles. D’abord, l’odeur, pas fan fan (plus proche du « naturel » que du « parfum », un peu trop « lourde » à mon goût). Ensuite, j’ai trouvé qu’il n’était pas des plus simples de doser la quantité de produit quand on renverse la bouteille dans le creux de sa main (surtout que le produit est très liquide…).

Note: 8/10
Vous pouvez la trouver dans les salons de coiffure distributeurs Mizani ou en ligne.

 

2. Farida B – Nectar d’huiles végétales

Quand on parle de spécialistes du cheveux frisés, ne pas penser à Farida B serait un peu sacrilège ;) Pour avoir eu la chance de tester pas mal de produits de cette marque, je peux vous dire que Farida B sait ce que les cheveux frisés réclament !

Cette huile, présentée comme un « nectar » (elle associe plusieurs huiles végétales) est également sans parabènes. Niveau rendu/texture, c’est un peu l’opposé de l’huile sèche Mizani puisqu’elle est très riche et plus lourde. En ce sens, je l’ai trouvée vraiment géniale en avant-shampoing pour son effet réparateur. En revanche, je l’ai trouvée trop généreuse pour être utilisée sur mes cheveux en soin quotidien (mes boucles se retrouvent trop alourdies, malheureusement…).

Niveau odeur, c’est très « naturel » là encore, un poil trop entêtant. Je n’ai pas non plus aimé le format « spray à jet très fin » qui est loin d’être pratique pour un usage en (plus) grande quantité (pour un bain d’huile par exemple).

Note: 7/10
Vous pouvez acheter le nectar directement sur la boutique en ligne de la marque.

 

3. L’Oréal Professionnel – Mythic Oil

La « Mythic Oil » de L’Oréal est un savant mélange d’huile nutritive d’avocat et de pépins de raisins inspiré des traditions orientales.

Sa texture est très intéressante: après avoir pressé le haut de la bouteille pour délivrer la juste dose de produit, visuellement, on croirait voir de l’huile… sauf que c’est beaucoup plus léger que cela ! C’est comme si on avait « aéré » l’huile (je ne sais pas trop si vous voyez ce que je veux dire mais je ne vois pas d’autre moyen de le décrire !).

Il faut savoir que cette huile est multi-usages: avant le shampoing pour un brushing parfait ou un séchage avec rendu glossy, en soin sur les longueurs ou encore en masque avec ou sans rinçage ! Pour ma part, je l’utilise tous les jours sur l’ensemble de ma chevelure. L’huile est immédiatement absorbée (pour preuve de sa légèreté, je peux vous dire que mes cheveux ne sont jamais devenus gras même après avoir appliqué des quantités parfois abusives… un vrai petit miracle !).

J’ai aussi beaucoup aimé la brillance apportée à mes cheveux ! Même l’odeur est top !!! Bref, carton plein :)

Note: 9,5/10
Vous pouvez trouver ce produit dans les salons distributeurs L’Oréal Professionnel.

 

4. Niwel – Oil Essential

Je termine avec cette toute nouvelle huile proposée par Niwel (marque qui, décidément, ne cesse de me surprendre avec ses produits plus chouettes les uns que les autres… je vous ai dit qu’un e-shop allait bientôt ouvrir ?) ! Ce soin au beurre de karité et à l’huile de roucou est proposé dans un petit flacon pompe (pratique !) et mêle richesse (c’est, des quatre huiles présentées dans cet article, la plus onctueuse) et légèreté (les cheveux ne sont pas graissés, ils restent parfaitement souples !). Bonus: brillance intense au rendez-vous :)

Un dernier truc que j’ai adoré: la couleur du produit. Je sais, c’est un peu concon… mais, que voulez-vous, cette magnifique couleur ambrée m’a vraiment donné envie de l’appliquer sur mes pointes assoiffés :)

En fait, je comprends pourquoi cette huile est un des chouchous de Noémie Lenoir !

LD81_010_313-767x1024

lg_53902f9d-2988-4bde-9681-0e450a627753

Note: 9/10
Vous pouvez trouver ce produit dans les salons distributeurs Niwel.

 

N’hésitez pas à me parler de votre expérience avec ces produits ou d’autres huiles en commentaires ;) bisou bisou

Mes nouveaux cheveux rouges avec Manic Panic (« Vampire Red ») !

Ahhhhhhhhhhhhhh les colos et moi…

C’EST VRAI, j’avais dit que j’arrêtais. Que j’arrêtais TOUT et que je laisserai mon châtain naturel et mes pointes éclaircies par le soleil reprendre leurs droits. Il semblerait qu’en réalité ce ne soit pas si facile… Les colorations et moi, c’est une grande histoire, une histoire sans fin même…

NeverEnding-Story
Sus à la fibre capillaiiiiiiiiiiire !!!

Plusieurs fois, j’ai succombé aux sirènes du rouge, avec plus ou moins de succès à chaque fois: résultat trop discret ici, tenue éphémère par là… il n’y avait bien que ce coup là qui fut plutôt réussi.

Et puis ces envies de « rouge » se sont un peu calmées, mais j’avais toujours envie de foncer mes cheveux (je trouve que mon châtain clair estival ne met pas vraiment mon teint en valeur…). J’ai ainsi testé le « chocolat / mousse absolue » de L’Oréal. J’avais adoré le résultat… et j’aime toujours autant d’ailleurs. Tellement que je balance une petite photo souvenir tiens, c’est cadeau:

mercredie-blog-mode-beaute-coloration-loreal-preference-mouse-415-cheveux-frises-afro-marron-cuivre-prodigieux4

Évidemment, mes cheveux ont pris cher à chaque fois… pas immédiatement (sur le coup, et jusqu’à une dizaine de jours après la coloration, je ne remarquais pas trop de différence) mais un mois passé et la casse était bel et bien là, bien installée. Bien sûr, j’ai redoublé de soins et j’ai sauvé la masse mais tout ça pour dire que mes cheveux n’en sont jamais vraiment sortis indemnes. Du coup j’ai voulu me la jouer naturelle en testant le henné, celui de Lush précisément. Résultat peu concluants, quand on compare la « pénibilité » de préparation, d’application et le temps de pause monstrueux avec l’intensité et la longévité du résultat. Alors, j’ai fait une dernière tentative avec les colorations Bigen, une coloration en poudre, à l’ancienne. Je crois que c’est avec elle que j’ai obtenu les meilleurs résultats ! La coloration a bien tenu plusieurs semaines: ça peut vous paraître peu mais pour moi c’est énorme !

Et depuis ? Depuis, plus rien. L’emmerdement absolu Le calme plat. Et ça ne pouvait plus durer !

J’avais, depuis plusieurs années déjà, envie de tester les colorations semi-permanentes Manic Panic, mi-goth mi-vegan ! J’entends par là que ces produits se trouvent généralement dans les boutiques underground de métalleux punk et qu’elles ont l’honneur de refuser toute souffrance sur les animaux (pas de test, pas de substances…): « Manic Panic is tested on celebrities, not animals« . Love it !

Réputées pour leur « douceur », ces colorations sont sans PPD (anti allergie), sans ammoniaque, sans péroxide et ont aussi une action hydratante sur les cheveux ! Et, en plus de ça, les résultats sont très souvent ultra intenses, sans forcément nécessiter de décoloration… Que demander de plus ! J’ai donc « craqué » cet été à New York, puisque Manic Panic était proposé dans quasiment tous les shops coiffure… J’ai pris deux pots du coloris « Vampire Red » en mode « Pourquoi pas…«  et quand je vois le résultat aujourd’hui, je me demande pourquoi j’ai attendu autant de temps !

Niveau application, c’est méga simple ! Un seul pot a suffit pour toute ma touffe !

vampire-red

J’ai déversé son contenu dans un bol à coloration et j’ai appliqué la crème/pâte, très facilement, mèche par mèche avec un pinceau pour coloration. J’ai ensuite laissé poser 4h (plus vous laissez poser longtemps et plus le résultat est intense), sous un sac plastique et un turban en éponge (#GrosseClasse, j’annonce).

Au moment du rinçage, c’est un peu comme si on égorgeait un animal dans la baignoire la panique à bord. Tellement FOU que j’avais envie de prendre une photo pour vous montrer, mais comprenez que ma position n’était pas des plus idéales pour mettre en œuvre cette inspiration soudaine.

Les instructions disent de rincer jusqu’à ce que l’eau soit claire mais j’avoue qu’après 25min la tête en bas, j’ai lâché l’affaire, l’eau étant toujours aussi rouge et saturée de couleur (un vrai remake de Carrie). J’ai fini par éponger mes cheveux avec une serviette foncée (prévoyez toujours LA serviette à niquer lorsque vous vous colorez les cheveux de cette couleur, car elle dégorgera à chaque shampoing… ça peut être pas mal aussi de protéger votre linge de lit s’il est clair les premiers jours !).

J’ai ensuite suivi ma routine habituelle (produits + séchage au diffuseur) et voici le résultat que j’ai obtenu (désolée pour la lumière, il faisait déjà nuit !):

Back to red

Une photo publiée par Priscilla Rossi (@mercredieblog) le

Rendu après un premier shampoing (avec beauuuuuucoup de coloration qui a dégorgé sous la douche)… j’ai l’impression que c’est toujours aussi cool:

mercredie-blog-mode-geneve-manic-panic-vampire-red-unbleached-cheveux-naturels-sans-decoloration-no-bleach-natural-afro-hair2
Faites pas gaffe, j’ai pas fait mes sourcils…

Globalement, je suis donc méga contente.

Ce que je trouve génial c’est que la couleur est assez « soft » en intérieur mais dès que l’on se trouve dehors, c’est un peu comme si le soleil mettait le feu à ma chevelure (LOL, imaginez le pestacle !), le rouge devient SUPRA POP !

photo 1

Niveau « santé », mes cheveux sont inchangés et à en croire la composition et les différents avis lus au sujet de la gamme, je doute qu’ils s’abîment avec le temps à cause de la coloration… :)

Deux mises en garde cependant.
1. Surtout, SURTOUT, mettez des gants. Des gants non troués (je me suis retrouvée avec trois doigts rouges fluo pendant 2 jours parce que j’avais utilisé les gants d’une ancienne coloration).

2. Faites gaffe au cuir chevelu et au pourtour de votre tête (prévoyez la vaseline !). Perso, je suis remontée trop haut pendant l’application, je me suis retrouvée avec le cuir chevelu rouge pendant plus d’une semaine (le temps que je me relave les cheveux quoi !).

Et, la question qui tue: où trouver les colorations Manic Panic ? Franchement, c’est un peu au petit bonheur la chance… Je sais que l’on peut tomber dessus dans les boutiques alternatives/punk de certaines villes mais j’imagine que tout le monde ici ne les fréquente pas forcément assidument ! Il vous reste alors l’alternative web (sur ce site, par exemple, ou bien sur Amazon !).

 

Et vous, connaissez-vous Manic Panic ? Avez-vous déjà testé ?

Update un mois et demi après avoir fait ma coloration Manic Panic: bien que ma baignoire soit rouge sang à chaque shampoing, ma couleur n’en est pas moins toujours présente ! Un poil moins vive qu’au début, mais là quand même, un véritable exploit (j’ai lavé mes cheveux environ 5 fois depuis, avec plusieurs masques et bains d’huiles !) :)

Une routine capillaire pour cheveux frisés / plusieurs options de produits (+ CONCOURS INSIDE !).

Il y a quelques semaines, j’échangeais avec vous mes petites astuces cheveux dans ma dernière vidéo routine slash wash’n’go slash étirage de cheveux pour illusion de cheveux plus longs:

J’en profitais pour vous présenter mes produits favoris. Or, il va de soi que je n’utilise pas SYSTEMATIQUEMENT les mêmes produits: il m’arrive, comme tout le monde je pense, d’alterner un peu, de tester de nouvelles combinaisons et d’essayer des produits qui m’ont fait craquer ou que j’ai tout simplement reçus de la part des marques.

natural-hair-meme-product-junkie-420x420-e1411747392686
L’objectif de l’article d’aujourd’hui est de vous donner des alternatives aux produits mis en avant dans ma dernière vidéo (j’ai pu en découvrir de très très très convaincants) ! Dans la mesure du possible, j’essaye de proposer des produits trouvables un peu partout (= pas seulement en France) et aussi avec plus ou moins de produits chimiques (avec, parfois même, certains complètement « clean », #revolution).

 

———- SHAMPOING ———- 

Sachant que je n’en n’utilise que très peu, je suis devenue carrément relou un peu intransigeante à ce niveau (comprendre: tout ce qui agresse/décape/mousse à mort… je zappe). Je n’en aurais donc « que » trois à vous proposer.

Le shampoing « repulpeur de boucles » de chez Farida B (que j’utilise dans la vidéo) pour commencer, qui est à la fois doux et clarifiant, idéal pour les cheveux frisés assez fins comme les miens.

Dans le même style, j’ai beaucoup aimé le shampoing Niwel de la nouvelle gamme « Oil Essential » (que vous pourrez trouver chez les coiffeurs distributeurs ou sur la boutique Niwel qui sera bientôt en ligne !).

Et pour celles qui recherchent encore plus de soin dans leur shampoing, je vous recommanderais vivement le 2-en-1 à l’huile d’olive de chez Dop, dont je vous avais déjà parlé dans cette vidéo:

Il sera PARFAIT pour les frisées/crépues à chevelure bien épaisse (il est également super abordable en termes de prix et vous pouvez le trouver dans toute grande surface qui se respecte !).

 

———- APRES-SHAMPOING ———- 

Si tu vides une bouteille de conditioner à chaque shampoing, tape dans tes mains !

funny-shampoo-conditioner-week
C’est l’histoiiiiiiiiiiiiire de ma vie…

D’où l’importance, que dis-je, la nécessité, de sélectionner le BON après-shampoing. Par « bon » j’entends « qui démêle, qui nourrit et qui n’alourdit pas ». Dans ma dernière vidéo, j’ai utilisé le « Expert Nutrition » de Franck Provost qui est assez avantageux compte tenu de son très grand format. Niveau démêlage, il se défend plutôt bien et je trouve mes cheveux bien nourris au moment du rinçage.

Pour celles qui auraient vraiment BEAUCOUP de matière, il existe des produits encore plus « forts » pour se débarrasser des noeuds: les AS Pantene . Ces derniers sont de loin les plus démêlants sur cette planète. S’ils parviennent à aussi bien gainer la chevelure, c’est surtout parce qu’ils sont bourrés de silicones (moi je m’en fous, j’en suis très contente… à partir du moment où on a compris que ces bidules n’agissaient qu’en surface, on comprend qu’il faut faire des soins profonds à côté pour obtenir une vraie réparation !).

Si vous avez l’occasion de vous rendre aux US (ou, tout simplement, si vous êtes ok pour commander en ligne !), je vous conseillerais le flacon pompe géant « Moist » de la marque Aussie, un excellent compromis (l’efficacité du démêlage « Pantene » dans une bouteille aussi grosse que chez Franck Provost LOL !) mais surtout un  INCONTOURNABLE pour bon nombre de frisées US. Nombreuses sont d’ailleurs celles préconisant de NE PAS rincer le produit dans sa totalité et de le laisser sur la chevelure, en guise de leave-in. Pour ma part, je me suis laissée tenter lors de mon passage à NYC, et je dois vous avouer que je trouve cet AS absolument génial (et l’odeur… un régal !).

J’ai aussi été très satisfaite du démêlant « Boucles Sublimes » Elseve de L’Oréal (dispo en grandes surfaces et très facilement identifiable en rayon grâce à sa bouteille orange vif !). Seul point négatif: son format ridiculement minuscule (comparé aux autres AS présentés dans cet article). Du coup, c’est un peu la bouteille que j’emporte partout avec moi, quand je pars en weekend par exemple (hé oui, ça fait moins con que de transporter un flacon d’un demi-litre !).

Pour finir, enfin surtout pour celles qui recherchent une alternative moins « dure » en produits chimiques (sans paraben/silicone), les après-shampoings Ultra Doux sont également très chouettes (et j’ai toujours entendu beaucoup de bien de la part d’autres frisées !). Je recommande celui-ci pour les cheveux secs ou frisés et celui-là pour les cheveux crépus/frisés et très fragilisés.

 

———- LEAVE-IN ———- 

Niveau leave-in, pas mal de choix aussi. La crème soin « Expert Nutrition » de Franck Provost que j’ai recommandée à moultes occasions et à plein de copines/lectrices, a toujours remporté un franc succès: SUPER efficace, pas chère, dispo en grande surface… elle a tout bon à mon sens ! Elle est de loin la meilleure que j’ai jamais testée (méga riche, fait briller, soigne et définit les boucles… que demander de plus).

Vous pouvez aussi vous rabattre sur son équivalent chez Dop, toujours dans la gamme à l’huile d’olive. Je la trouve juste un poil moins efficace niveau nutrition et définition des boucles. Elle a cependant l’avantage d’être sans silicone et sans paraben.

Si vous cherchez une solution vraiment SUPER clean, vous avez aussi celui de chez Mixed Chicks, que vous pourrez trouver dans certaines boutiques en ligne ou « en vrai » sur Paris et qui fera le bonheur de TOUTES les bouclettes (quelle que soit votre texture, vos origines…).

 

———- GEL ———- 

Le gel, c’est un peu la final touch pour mes boucles, le produit qui m’évitera tout rendu mousseux ou frisotant :)

Je suis complètement fan du « Potion 9 » de Sebastian (que vous pourrez shopper chez les coiffeurs revendeurs, probablement en boutiques professionnelles et aussi en ligne). Ceci dit, je dois dire que le gel crème « Perfect Curl » de chez Mizani est tout bonnement excellent dans son genre également !

J’ai aussi découvert récemment le gel « Acticurl » de chez Activilong, qui est une petite tuerie aussi (quoiqu’un peu plus light donc parfait pour toutes celles qui craignent l’effet « carton »): sans paraben, sans silicone, à l’aloé véra bio et à la glycérine végétale, vraiment, ne pas le tester sur vos boucles serait dommage ;)

Je terminerai cette partie sur les gels avec des produits « non gels » (what ?) mais permettant d’obtenir des résultats similaires (ouuuuf !). J’ai notamment a-do-ré le rendu de la glycérine pure sur mes cheveux. Et tout ça pour seulement… 2,90 ! Probablement le produit le plus cheap de toute ma routine ahah !

J’ai aussi LOOOOONGTEMPS utilisé le sérum John Frieda qui, pour moi, remplit très bien le job: très léger mais très efficace, pas besoin de beaucoup de pressions pour s’occuper d’une tête entière… à tester donc si la texture crème-gel vous rebute !

Et pour finir (et surtout, pour ravir les adeptes de mousses), je vous recommanderai la mousse « Expert Boucles » de Franck Provost que je garde toujours sous le coude dans un coin de ma salle de bains. Pourquoi ? Tout simplement car je trouve qu’il n’existe rien de plus « puissant » qu’une mousse: j’ai ainsi tendance à en appliquer en « finition », à la place du gel, lorsqu’il fait très humide ou qu’il neige = avec la mousse, c’est zéro frisottis assuré :)

J’espère que, grâce à cette petite sélection de produits, chacune pourra trouver une solution adaptée à ses cheveux/besoins/moyens/préférences :)

 

———- CONCOURS ———- 

Comme je vous le disais plus haut, je teste énormément de produits (que j’achète ou que l’on m’envoie !). De fait, il m’arrive de ne pas être 100% satisfaite de certains d’entre eux. Plutôt que de les laisser traîner et prendre la poussière, je les mets aujourd’hui en jeu à travers un petit concours, histoire de vous en faire un peu profiter !

Voici, un petit aperçu du lot:

mercredie-blog-beaute-cheveux-routine-concours-produits-test-mizani-niwel-farida-b-kinky-curly-curls-unleashed
Cliquez sur la photo pour plus de détails sur chaque produit ;)

Au programme: du Farida B, du Niwel, du Mizani, du Kinky Curly, du Shea Moisture, du Curls Unleashed… il y a même une Tangle Teezer ! Bref, que des belles marques et des jolis produits (qui n’ont simplement pas fonctionné aussi bien que je l’attendais sur mes cheveux… mais qui vous enchanteront peut-être !).

Certains produits sont complètement neufs, d’autres ont été testé une ou plusieurs fois mais, globalement vous aurez toujours laaaargement assez de produits pour les utiliser quotidiennement et vous faire vous aussi une idée. Aussi, j’insiste sur le fait qu’ils sont irréprochables niveau « hygiène d’utilisation » (je suis tellement maniac avec ça que ça me paraît indispensable de le rappeler !).

Pour participer, c’est très simple, il vous suffit de me laisser un commentaire :)
Le concours est ouvert aux françaises et aux genevoises (pour ces dernières, une remise en mains propres sera organisée).
Vous avez jusqu’à dimanche 21 décembre minuit pour participer !

Je vous souhaite bonne chance <3

CONCOURS TERMINE: la gagnante est Wizzz, bravo à elle :)

Comment protéger ses boucles pendant la nuit et les raviver le lendemain matin.

mercredie-blog-beaute-cheveux-frises-boucles-conserver-nuit-dormir-proteger-coiffure-ananas-pineapple-astuce-nappy-afro-hair-natural

Je ne compte plus le nombre de fois où vous m’avez demandé comment je faisais pour « dormir avec mes cheveux » (comprenez, comment je protège mes boucles pendant la nuit). Et je vous comprends ! Moi-même j’ai expérimenté plusieurs méthodes avant de pouvoir en trouver une qui soit vraiment « efficace »…

Celle-ci est toute simple. Vous connaissez sans doute l’approche pineapple, cette couette géante et approximative réalisée le plus possible à l’avant du crâne ? Hé bien, pour ma part, c’est celle que je suis, mais avec un petit twist ! En effet, je ne fais NON PAS UNE MAIS BIEN DEUX couettes (une à l’avant et l’autre à l’arrière, comme vous le verrez sur les photos suivantes, absolument indispensables vu la complexité de la technique… ahah !).

J’aime vraiment cette technique car elle me permet non seulement de conserver la définition de mes boucles (particulièrement sur les longueurs) et aussi de ne pas me réveiller avec un côté tout plat !

mercredie-blog-beaute-cheveux-frises-boucles-conserver-nuit-dormir-proteger-coiffure-ananas-pineapple-astuce-nappy-afro-hair-natural3

Il est très important d’utiliser de très gros chouchous (oui oui, vous m’avez bien lu, je parle vraiment de CHOUCHOUS) afin d’éviter de « marquer » les boucles.

L’idée est de laisser le plus de longueur possible sortir donc n’hésitez pas à « étirer » vos cheveux (en séparant chaque couette en deux et en tirant dans des directions opposées).

mercredie-blog-beaute-cheveux-frises-boucles-conserver-nuit-dormir-proteger-coiffure-ananas-pineapple-astuce-nappy-afro-hair-natural2

Et puis ben… voilà, c’est tout ! Vous avez toujours la possibilité d’enrouler par dessus un foulard en soie ou en satin si vous en avez l’habitude. En ce qui me concerne, j’ai toujours eu un peu de mal avec ce genre d’accessoires de nuit et je n’ai jamais vu de différence folle entre les moments où je les utilisais et les autres fois… Disons que j’ai l’air suffisamment débile comme ça pour devoir EN PLUS ajouter un petit voilage.

mercredie-blog-beaute-cheveux-frises-boucles-conserver-nuit-dormir-proteger-coiffure-ananas-pineapple-astuce-nappy-afro-hair-natural4

Au petit matin, deux produits chouchous pour réveiller les boucles qui se seraient éventuellement un peu emmêlées pendant la nuit (mais BEAUCOUP moins que si je n’avais pas fait mes deux ananas !):

Le spray Curl Recharge de chez Mizani (pour revoir ma vidéo test de toute la gamme, c’est ici) qui est parfait pour un usage lorsque les boucles sont encore bien jolies: sa texture ultra légère, proche de l’eau, va permettre de réveiller et de nourrir les boucles très naturellement (en gros, je spray juste un peu partout et hop, un coup de diffuseur (2min à peine) et c’est reparti pour un tour !).

– Et le spray Acticurl de chez Activilong que j’utilise plutôt sur les derniers jours après shampoing, lorsque mes boucles commencent à partir plus en live et que j’ai besoin de quasiment les redessiner. Celui-ci contient de l’aloé vera et de la glycérine végétale, deux ingrédients que j’ai déjà utilisés en tant que « gel », d’où la belle performance niveau définition des boucles ! Pour rappel, voici ce que donne la glycérine pure après application de mes produits habituels le jour du shampoing…

 

N’hésitez pas à partager VOS astuces « coiffures dodo time » dans les commentaires ;)

J’ai testé le salon de coiffure Niwel…

Et mes cheveux ont adoré :)

Je vous en avais déjà brièvement parlé dans cet article et aussi sur Instagram, mais cette expérience méritait VRAIMENT un post à part ! J’ai effectivement osé me rendre dans un salon de coiffure, après plus ou moins 5 ans d’abstinence (je vous en ai parlé plus d’une fois et, à en croire vos réactions ici par exemple, je suis loin d’être la seule à souffrir de phobie administrative du salon de coiffure !).

J’ai été invitée par Niwel, afin de découvrir leurs services capillaires (après avoir testé et surkiffé les produits de soins pour la peau, je ne pouvais qu’accepter !). Le salon est situé au deuxième étage des Galeries Lafayette Haussmann et c’est Christelle, la coiffeuse star du salon qui s’est occupée de « mon cas ». Pas trop de fantaisie dans mon aventure, je vous rassure, puisque je n’étais venue « que » pour un soin. Mais… QUAND MÊME ! Laisser quelqu’un d’autre manipuler mes cheveux me paraissait déjà complètement surréaliste !

Tout s’est très bien passé, même l’étape démêlage après le shampoing (moi qui avait l’habitude des coiffeuses qui pratiquaient surtout « l’arrachage ») ! Puis, après avoir laissé poser le soin quelques minutes, je me suis retrouvée sur les fauteuils de coiffage…

Et là, je vous avoue que le stress est monté. Je n’ai pas pu m’empêcher de demander à Christelle quels produits elle allait utiliser sur mes cheveux (oui, la grosse relou... mais sachant que j’ai testé environ 35 marques différentes rien que depuis le début de l’année, je ne pense pas trop me planter en disant que je sais EXACTEMENT comment mes cheveux réagissent à tel ou tel type de produits LOL). Après m’avoir rassurée sur le fait que les produits Niwel était particulièrement adaptés aux cheveux métissés/intermédiaires/ni boucles ni crépus, BREF, aux cheveux COMME LES MIENS, je me suis laissée faire :)

J’avais envie de repartir « comme j’étais venue » (c’est-à-dire sans trop de sophistication dans les boucles, beaucoup de volume avec un effet « naturel », sorte de mélange de bordel et de définition… facile, non ?).

(là vous vous dites « oh putain la meuf… » mais je m’en fous, je continue)

Après avoir essoré légèrement mes cheveux, Christelle a directement appliqué un sérum sur l’ensemble de ma chevelure (typiquement, le truc que je ne fais jamais, donc j’étais tendue je me demandais un peu ce que ça allait donner) puis une crème de coiffage (ouf, un classique !).

photo

Mais… PAS DE GEL / PAS DE TEXTURISANT / PAS DE CURL ACTIVATOR / Rien…
= panique totale.

J’explique à Christelle que mes boucles, plutôt détendues par nature, ont besoin de ce genre de produits pour avoir du rebond et de la définition. Elle m’explique qu’il n’y en aura pas besoin et qu’elle gère. Je lui fais confiance (j’ai encore du mal à y croire moi-même mais, face à autant d’assurance, pas trop le choix LOL).

Elle a ensuite créé des petits twists avant de me faire passer sous le casque chauffant… UN PEU COMME A LA MAISON (= je me détends un peu) !

Séchage comme à la maison #LeCasque #Niwel #Paris #Haussmann #Lafayette #cheveux

Une photo publiée par Priscilla Rossi (@mercredieblog) le


Une bonne vingtaine de minutes plus tard, Christelle est revenue et a défait mes twists – qui étaient encore un peu humides. Elle m’a assuré que c’était exactement ce qu’il fallait pour le look qu’elle avait en tête (à ce moment, j’aurais donné n’importe quoi pour y être, dans sa tête). Enfin… elle m’avait glissé quelques instants auparavant qu’elle était la coiffeuse de Noémie Lenoir et qu’elle et moi avions une texture similaire ! WOWWWWWWWWWW LA FOLIE J’EN POUVAIS PLUS, donc j’ai (un peu) arrêté de stresser (oui je sais, cet article sonne très « ascenseur émotionnel »).

En fait, ce n’est vraiment qu’au moment où Christelle s’est emparé d’un sèche-cheveux SANS DIFFUSEUR que j’ai failli craquer (comment ça, je prends mes histoires de cheveux trop à cœur ?). Je me suis vraiment demandé comment j’allais sortir du salon… surtout que sa technique de séchage était très étonnante (elle froissait mes cheveux en les « enfermant » dans son poing et en soufflant dessus quelques secondes à chaque fois). Christelle a ensuite « ébouriffé » le haut de mon crâne histoire de décoller les racines et donner beaucoup de volume (I like) et, à peine 5min plus tard, j’avais une méga touffe.

En revanche, les belles bouclettes que j’attendais n’étaient pas au rendez-vous (il s’agissait plus d’une énorme masse mousseuse). J’étais déçue et, parce que je pense que cela s’est vu, Christelle m’a rapidement expliqué que ce résultat était normal vu qu’elle comptait donner « du style à mon afro »

Et c’est à ce moment très précis que j’ai compris que j’avais VRAIMENT BIEN FAIT D’ÊTRE VENUE :) Christelle a sorti l’arme secrète: le fer à boucler. L’idée était en fait de construire de grosses boucles plus précises sur ma base hyper floue et volumineuse. GROS KIFF. Je n’y aurais jamais pensé ! Il était initialement question de n’en faire que quelques unes… et puis au fur et à mesure que je voyais ma nouvelle coiffure se révéler, je lui ai demandé de répéter l’opération un peu partout sur ma tête :)

Un quart d’heure plus tard, Christelle avait fini. Je suis ressortie du salon avec une incroyable masse bouclée et vraiment plus brillante que d’habitude (on m’a même complimenté sur ce dernier point alors que je me baladais dans les Galeries par la suite !). J’avais un peu les cheveux de la plus bombasses des bombes de tes copines.


Morale de l’histoire:
on ne va pas chez le coiffure pour qu’il reproduise bêtement notre routine, mais bien pour le laisser exprimer tous ses talents de COIFFURE :) Et, pour le coup, j’ai beaucoup accroché à cette technique (utilisation du fer à boucler sur une base frisée), comme vous avez pu le voir dans cet article ou sur ma photo de profil Facebook.

Amies parisiennes frisées, vous savez maintenant où aller !
Encore un grand merci à Niwel (notamment Claire et Christelle !).

 

Et pour revoir ma routine « habituelle », c’est ici:

Ma routine capillaire pour avoir de belles frisettes et surtout BEAUCOUP de volume !

thumbnail routine cheveux

Alors, juste pour que vous sachiez, j’atteins des niveaux d’excitation JAMAIS éprouvés auparavant, rien qu’à l’idée de publier cet article..!

giphy
Et pour cause: PAS UN JOUR ne passe sans une question en rapport avec mes cheveux ! Un « truc de fou » comme disent les jeunes. J’ai même reçu un texto, une fois (wtf ? c’était si urgent que ça ?).

Aujourd’hui, j’ai donc l’impression de répondre à ce que l’on pourrait qualifier de véritable « attente »… et ça me fait un peu d’émotion, vous voyez :)

Dans cette petite « mise à nue » capillaire, vous verrez TOUT, du shampoing au séchage du haut de ma petite tête. Pour moi, ce n’est qu’une simple routine, que j’exécute consciencieusement une à deux fois par semaine… Mais il semblerait que celle-ci soit restée « mystérieuse » trop longtemps… Mais ça, c’était le passé ! LET’S SPREAD THE LOVE ! Et surtout, ABONNEZ-VOUS, ABONNEZ-VOUS, ABONNEZ-VOUS !

Par avance, pardon pour:
– Mon (insupportable) franglais,
– Les dépôts blanchâtres de crème mal étalée (je ne les ai pas vus au moment de tourner vu que je n’utilisais que le petit écran de la caméra pour (me) suivre… la prochaine fois, je prendrai un vrai miroir, ça fera moins crado ahaha !)
– Les longs passages sèche-cheveux (mais je voulais que ce soit réaliste, mes cheveux mettent tellement de temps à sécher !)

routine-soins-mercredie-cheveux-naturels-frises-farida-b-expert-nutrition-frank-provost-creme-soin-apres-shampoing-gel-potion-9-sebastian

1. Shampoing repulpeur de boucles, Farida B
2. Après-shampoing soin professionnel Expert Nutrition, Frank Provost (dispo en grandes surfaces)
3. Soin sans rinçage Expert Nutrition, Frank Provost (dispo en grandes surfaces)
4. Traitement coiffant Potion 9, Sebastian
5. Gel crème Perfect Curls, Mizani

Un moment beauté avec Inna Modja…

Wow wow… WOW !!!

mercredie-blog-mode-beaute-rencontre-interview-inna-modja-mizani-questions-cheveux-afro-crepus-frises-boucles-metisses
Voilà les trois mots qui me sont venus à l’esprit lorsque je me suis retrouvée en face de la sublimissime Inna Modja le mois dernier (je vous en parlais déjà un petit peu dans cet article…) ! Au point que j’en oublie presque les questions que j’avais préparées pour l’occasion. Heureusement, j’ai vite retrouvé mes notes la mémoire et je suis plus qu’heureuse de partager aujourd’hui avec vous cet échange girly, certes, mais surtout très enrichissant

– Bonjour Inna, quel plaisir de te rencontrer ! On a déjà dû te le dire un milliard de fois, mais QU’EST-CE QUE TU ES BELLE ! J’ai remarqué ton goût pour les makeup « prononcés », peux-tu m’en dire plus sur ta routine maquillage ?
– Pour mon regard, l’eyeliner est un incontournable ! J’ai une préférence pour les liners feutre. Il m’arrive aussi de l’appliquer au pinceau mais j’ai toujours peur de faire des paquets ! Et pour la bouche, un rouge-à-lèvres mat, pour être chic en toutes circonstances. Je suis folle des rouges-à-lèvres, j’en ai toute une collection ! La plupart sont mats car j’ai un peu de mal avec les textures gloss… Je trouve qu’elles vieillissent mal sur les lèvres.


Un superbe coffret maquillage (très Make Up For Ever), rempli comme il se doit ;)

– Attention, question piège: et si tu devais choisir entre le maquillage du regard et celui de la bouche ?
– Hum… J’ai pris l’habitude de faire les deux. Ceci dit, aujourd’hui je choisirais sûrement les yeux !

– Tu sembles maîtriser l’art du maquillage à la perfection ! Rassure-moi, tu as bien dû commettre quelques petites erreurs à ce niveau ?
– Oh oui… Savoir ce qui nous va et nous met en valeur prend du temps et, pour ma part, j’ai beaucoup expérimenté ! Ma plus grosse erreur a sans doute été de vouloir TOUT faire en même temps: toutes les couleurs, partout, et sans aucune mesure… au point de parfois ressembler à un clown !

– Beaucoup de mes lectrices voulaient savoir le secret de ta peau éclatante, pourrais-tu le partager avec nous ?
– J’ai la peau très sèche, du coup, je la chouchoute, je ne zappe jamais mes rituels de soins, hydratants pour la plupart. Cela ne me prend finalement pas beaucoup de temps et je ne perçois pas cela comme une contrainte, ils font partie intégrante de ma routine quotidienne (je ne suis pas du genre à rester des heures enfermées dans ma salle de bain !). Aussi, je me démaquille toujours religieusement, c’est très important d’aller au lit avec une peau parfaitement propre. J’utilise l’eau micellaire Esthederm pour nettoyer mon maquillage, la pollution… puis je rince à l’eau claire et… c’est tout ! Je le fais également le matin pour éliminer les impuretés accumulées pendant la nuit. La marque propose aussi une eau en spray que je trouve très agréable à appliquer et qui rend ma peau encore plus confortable…

– Quelles sont tes icônes beauté ?
Diana Ross et Miriam Makeba. J’ai toujours voulu leur ressembler (ndlr: je crois que tu as réussi !).

Photo of Diana Ross

Makeba

– Tu es ambassadrice Mizani depuis maintenant quatre ans, l’heure est maintenant venue d’aborder le point culminant de cette interview: les cheveux ! Juste pour vérifier, un petit test: tu pars sur une île déserte et tu n’as le droit d’emmener qu’un seul type de produit, soit pour la peau, soit pour les cheveux, que fais-tu (oui, j’aime bien les choix tyranniques !) ?
Je ne pourrais pas survivre sans produits pour… mes cheveux ! Je suis certaine que je pourrais trouver des alternatives naturelles pour entretenir ma peau… mais pour mes cheveux, ce n’est pas la même histoire ! Ils ont besoin de tellement d’amour… mais ils aiment aussi qu’on leur foute la paix, tout est question d’équilibre, de douceur. A force d’utiliser trop de produits et de les manipuler trop souvent, on finit par les abîmer…
inna-2014_02d
– Bon, maintenant tu es obligée de me dire quels sont tes produits favoris (rire sarcastique)…
L’huile de la gamme Supreme Oil de Mizani, sans hésitation ! Et la brosse Tangle Tweezer, qui m’a littéralement sauvé la vie !

– Parle-moi de tes cheveux…
– Le public a l’habitude de me voir porter l’afro, cela fait partie de mon « image », je pense. Pourtant, dans « la vraie vie », je suis amoureuse des tresses, notamment des box braids que j’ai adoré porter cet été, mais aussi pendant toute mon adolescence ! Là où j’ai grandi (au Mali et au Ghana), il y avait toujours quelqu’un pour me tresser. J’aime changer de tête, les braids, les nattes collées, les rastas… cela fait partie de ma culture après tout. Pour en revenir à mon afro, je recherche avant tout le volume, la longueur m’importe peu… Je n’ai pas de problème à tricher un peu de temps en temps en portant des tissages et des perruques, aucun mystère autour de cela !

– Comment fais-tu pour préserver ta chevelure pendant la nuit ?
– C’est très simple, je divise mes cheveux en quatre sections, puis je me fais des grosses tresses (ou des twists) afin d’éviter que ceux-ci s’emmêlent. Je crains terriblement les nœuds ! Je dors aussi avec une taie en satin… (petit sourire d’Inna).

– … pas de bonnet donc (petit sourire de moi-même) ?
– Non, lui, je l’ai laissé tomber ! C’est un vrai tue-l’amour ! Enfin… il m’arrive de le porter quand mon mec n’est pas là ! (ndlr: les vraies savent LOL).

– Qu’est-ce que tu aimes le plus dans le mouvement « nappy » ?
– Le fait que certaines femmes aient complètement repris confiance en elles, et cela rien qu’à travers leur coiffure. Ce qui me plaît le plus dans ce mouvement c’est de voir que ce bien-être capillaire se répercute ensuite sur le reste du corps, sur l’état d’esprit et même sur le plan social. Que du positif, donc.

– Et qu’est-ce qui t’embête le plus, toujours dans cette tendance ?
– Le côté « extrême ». Je ne supporte pas de lire ou d’entendre des choses telles que « les vraies noires ne se défrisent pas les cheveux ». Chacun fait ce qu’il veut ! Nous sommes libres de faire ce qui nous plaît avec nos cheveux, pourquoi toujours vouloir dicter aux autres le mode de vie à adopter ? J’ai moi-même été beaucoup critiquée par les médias et sur les réseaux sociaux, non pas au sujet de ma musique, mais… sur ma coiffure ! Une minorité de femmes m’ont attaquée sur le fait que je portais des tissages ou des perruques, pour faire simple, autre chose que « l’afro libre » (comme on dit). Je ne comprends pas l’intérêt de ce genre de réactions.

– Comme quoi, les cons sont partout, et de tous les côtés ! Que répondrais-tu à ceux qui trouvent encore le cheveu crépu « moche » ?
– Rien. Les préjugés ont la vie dure et malheureusement, il sera toujours très difficile de changer les avis de certains, on ne peut pas plaire à tout le monde ! Chacun est libre de penser ce qu’il veut, au final. En tout cas, ce genre de réflexion ne m’atteint pas et ne m’empêchera pas de continuer de faire ce qui me plaît. Je suis une artiste après tout, je ne tiens pas à me présenter comme une militante.

– Il y a quelques semaines, j’ai partagé sur ma page facebook la vidéo d’une performance artistique, « You can touch my hair ». J’ai été soufflée par le nombres de réactions et de commentaires que celle-ci a suscité ! Je me suis rendue compte que je n’étais pas la seule à avoir du mal avec tous ces gens qui veulent passer leurs mains dans mes cheveux… Et toi, qu’en penses-tu ? Combien de fois par jour te demande-t-on si on peut toucher ton afro ?

– Oh mon dieu, sans arrêt ! Je n’aime pas du tout ça, du coup je réponds systématiquement « non ». Sauf que parfois, on ne me demande même pas la permission. Je me souviens d’une fois où quelqu’un a mis sa main dans mes cheveux dans les transports… je trouve cela tellement déplacé ! Est-ce que j’irai tripoter des inconnus comme ça, moi ? Je comprends que cette « différence » ou « originalité » puisse intriguer, je comprends que les gens soient curieux… mais quand même. Je ne suis pas un caniche (ndlr: évitez de lui sortir que « ohhh on dirait de la barbe-à-papa »…).

– Allé allé, un peu de mode maintenant. A part ta sœur, qui est ton créateur préféré ?
– Je ne suis pas fidèle à une marque en particulier, disons que je pioche un peu partout. Cela correspond plutôt bien à mon style que je qualifierais de varié, éclectique… J’essaye de faire un mix qui me ressemble, c’est un moyen d’expression pour moi et en tant qu’artiste, cela compte énormément ! Je dois quand même dire que j’ai pas mal été habillée par Gucci récemment, et cela pour mon plus grand plaisir.

mercredie-blog-mode-beaute-mizani-rencontre-inna-modja-interview

– C’est très drôle, il y a encore quelques minutes, je discutais avec La Petite Shade que j’ai rencontrée juste avant de venir. Je lui ai dit que j’allais te rencontrer et elle m’a raconté combien elle était honorée que tu aies porté ses créations dans ton dernier clip, « C’est la vie » !

inna-modja-clip-c-est-la-vie-la-petite-shade-creations-vetements

– Ah, Shade, je l’adore ! Une vraie bulle de bonheur cette fille. Ces vêtements sont magnifiques, je lui ai déjà dit, elle le sait. Entre femmes, on doit se soutenir… en fait, je me sens bien avec les filles ! Je ne me suis jamais sentie en « compétition » avec les autres femmes. Shade fait partie de ces artistes de talent que j’ai envie de « prendre sous mon aile »…

– Ton actu ?
– Mon troisième album, « Motel Bamako », sortira en Février prochain (ndlr: on a hâte).

Encore un grand merci à Inna, sans oublier Mizani, sans qui cette rencontre n’aurait probablement jamais eu lieu !

mercredie-blog-mode-beaute-mizani-rencontre-inna-modja-interview2

Pour celles qui l’auraient manqué, passez voir cette vidéo dans laquelle je vous fais part de mon amour pour la gamme True Textures de la marque :)

Mon long weekend parisien: découvertes et bons plans.

J’étais à Paris la semaine dernière et ce court séjour fut loin d’être reposant ! A peine sortie du TGV, valise de 30kg au bout des bras (principalement remplie de vos commandes du vide-dressing LOL), j’ai repris mes habitudes d’ex- » »parisienne » », à savoir planifier mes journées, heure par heure sur mon iPhone. Mon côté psycho qui effraye toujours les gens que je rencontre… mais bon, j’ai tellement tendance à TOUT oublier (les horaires, les dates, la tête des gens, les RDV, les trains…) que notes et autres agendas me sont devenus indispensables.

Jeudi.
Jeudi matin, j’ai dormi.
Jeudi midi, j’ai déjeuné avec mes copines (coucou Soso et Chloé !), non loin du boulevard Haussmann puisque j’avais rendez-vous au salon de coiffure Niwel des Galeries. J’aurais bien aimé vous raconter l’expérience mais, en fait, je crois qu’il me faut un article en entier pour cela, donc soyez patientes… En attendant, si vous me suivez sur Instagram ou Facebook, vous savez que je suis repartie ravie du résultat (et j’ai appris pas mal de trucs !). Merci Niwel et merci Christelle <3

En fin d’après-midi avait lieu la soirée Weleda au cours de laquelle nous a été présenté le Bioty Tour. Nous avons aussi pu rencontrer la belle Joyce Jonathan, ambassadrice de la marque.

J’ai terminé ma soirée en dînant à l’Ave Maria (dont la carte est toujours aussi folle et alléchante), avec mon ami photographe Ben PG ;)


J’ai jamais été très dessert de toute façon…

Vendredi.
Parce que j’avais un petit entretien de prévu avec Inna Modja, ambassadrice Mizani (dont je vous parlais dans cette vidéo), j’ai choisi de porter ma jolie petite veste à sequins Asos

… avec mes nouvelles sunnies du tonnerre:


(lunettes Marc Jacobs, via Visio-Net)

Mais avant, j’ai déjeuné avec ma copine Hiley au Paradis de Fruit, même si, à mon grand désespoir, la citronnade sicilienne n’était plus sur la carte. Mes anciennes habitudes en ont pris un sacré coup.

J’ai donc tenté de me consoler en tentant une petite session shopping aux Halles, mais cet endroit est toujours aussi en travaux oppressant, et avec assez peu de choix finalement… L’après-midi a donc continué en direction de la rue St Honoré qui est définitivement ma go to shopping destination <3

Juste avant de rentrer dans la boutique Stories, j’avais repéré cette très jolie demoiselle, au physique qui me disait quand même bien quelque chose… mais que je n’aurais jamais osé aborder… C’est finalement dans la file d’attente que celle-ci est venue me parler… et mes doutes ont été levés, il s’agissait bien de la ravissante Shade :)

Nous avons continué notre shopping ensemble et n’avons pas cessé de rigoler jusqu’au passage en caisse (non pas parce que nous étions ruinées, mais plus parce qu’il fallait se tenir un peu quand même !). Bref, une chouette rencontre inopinée ! J’en profite pour vous faire découvrir sa marque, Nash Prints It, et ses superbes créations (que l’on a d’ailleurs déjà pu apercevoir dans le clip « C’est la vie » d’Inna Modja) <333

Chez Stories, j’ai notamment craqué pour cette somptueuse paire de bottes <3

Parce que la vie est (parfois) plutôt bien faite, j’ai pu directement enchaîner sur mon super tête avec Inna Modja, à l’hôtel Burgundy. Quelle chance de pouvoir l’inteviewer, dans un cadre intimiste qui n’a pu que mettre en lumière l’incroyable douceur de la jolie chanteuse malienne. Je partagerai avec vous très bientôt le contenu de cet échange beauté haut en surprises :)

Ma journée s’est achevée au Café Soprano, dans Le Marais, où j’ai pu déguster l’une des meilleures pizzas blanches de toute ma life. Super choix Marie. Bien ouej.

Samedi.
Mon samedi a commencé sur les chapeaux de roues puisqu’avec mes amies Soso et Juju, j’ai participé à une session de Hint Hunt, un « live escape game » situé non loin de Beaubourg. Le concept est à la fois simple et super excitant puisque vous avez 1h pour tenter de sortir d’une salle en répondant à diverses énigmes. Autant vous dire que nous nous sommes bien activés les méninges et que les fous rires étaient de la partie ! Essayez, si vous en avez l’occasion ;)

L’aprem, j’ai refait un peu de shopping (original…): parmi les incontournables du quartier, Hema et Kiko, chez qui on trouve TOUJOURS plein de conneries à acheter.

Les choses sérieuses ont commencé chez Sephora où je me suis laissée tenter par le dernier blush Givenchy « Mémoire de forme » (pour être honnête, j’en suis assez déçue…) puis chez Bobbi Brown où j’ai notamment trouvé LE FOND DE TEINT DE MA VIE !!! Pour la première fois, je n’ai pas l’ombre d’une démarcation, la texture crème se fond instantanément mais couvre également très bien. C’est bien la première fois que je trouve ma couleur EXACTE dans un fond de teint (je pourrais appliquer 50.000 couches, on ne verrait toujours pas que je porte du fond de teint… FOU).

long_wear_even_finish_compact_foundation_warm_ivoryPour info, je porte la teinte « Honey ».

Puis, comme à peu près tout le continent européen Paris, je me suis rendue au Stade de France pour assister au concert du siècle: On The Run Tour de Beyoncé et Jay Z ;)

Jay-Z-and-Beyonce-On-the-Run-Tour

Puisque tout le monde en a déjà beaucoup trop parlé, je ne m’attarderai pas sur le sujet. Pour la faire courte, j’ai passé un super moment mais j’avoue avoir largement préféré la dernière prestation de Beyoncé à laquelle j’avais assisté, à Zurich, l’année dernière (show plus spectaculaire, enchaînements plus dynamiques et qualité de son bien plus acceptable meilleure). Mais il manquait Jay Z… donc je dirais que sa présence a compensé ces quelques lacunes :)

Dimanche.
Un weekend à Paris n’en est pas vraiment un si l’on oublie de passer par la case brunch ;)
Pour ma part, celui de L’Artiste (situé rue de la Roquette), figure parmi mes favoris !!! Si cela n’a pas encore été fait, rendez-vous y absolument !

Le reste de ma journée est passé à une vitesse folle.

Juste avant de repartir pour la gare, j’ai remonté la rue Saint Martin et je suis tombée sur la boutique Virginie Castaway, chez qui les prix étaient particulièrement intéressants, beaucoup plus bas qu’en général. J’ai failli craquer sur pas mal de pièces… Mais je n’avais plus DU TOUT de place dans ma valise donc… Il n’empêche que je voulais partager le bon plan ;)

J’ai utilisé Uber pour la première fois (#LATE) pour me rendre à la Gare de Lyon et, au final, je n’ai rien payé du tout puisque j’ai pu utiliser un code m’offrant 10€ sur ma première course :) l’expérience fut rapide mais agréable, je le referai sans doute (surtout qu’Uber vient d’arriver à Genève !). En attendant, vous pouvez utiliser le code « ljllc » pour bénéficier, à votre tour, de 10€ de réduc sur votre première course !

Voilà voilà, la série de selfies l’article se termine ENFIN. Je reprendrai quelques étapes de ces journées dans des articles dédiés plus approfondis très bientôt :) x

Cheveux frisés: comment gagner des centimètres en étirant ses boucles.

Mes amies frisées/crépues/bouclées sauront que je n’exagère RIEN en affirmant que nos cheveux peuvent doubler voire tripler (et peut-être même plus chez celles qui ont des bouclés très très serrées, en fait) de longueur selon les occasions.

Problème de shrinkage.

Le shrinkage (de l’anglais « to shrink » = rétrécir), c’est tout simplement le phenomène de rétrécissement des cheveux. Celui-ci peut survenir suite à l’utilisation de certains produits, après avoir été en contact avec de l’eau, après un sechage à l’air libre… bref. Je suis certaine que vous savez EXACTEMENT de quoi je veux parler. Et… si vous ne voyez TOUJOURS PAS, cette photo sera, je l’espère, plus parlante.

image_27094La Youtubeuse Hey Fran Hey

Perso, je fais partie de ces personnes pour qui la longueur des cheveux compte un peu (beaucoup ?), donc j’avoue que le shrinkage me les brise parfois sévère. Pourtant, mes cheveux sont loin d’être les « pires » (dans le sens où mes boucles sont assez loose donc je ne perds pas non plus des milliers de centimètre au séchage par exemple… vous le verrez dans ma vidéo « routine capillaire » qui paraîtra bientôt !), mais quand même, c’est parfois frustrant.

Du coup, pour gagner quelques centimètres, mon sèche-cheveux et son embout CONCENTRATEUR (vous savez, ça) sont mes meilleurs amis. Après avoir séché mes cheveux au diffuseur (ou bien à l’air libre, si VRAIMENT vous préférez !), je « m’attaque » aux racines (et uniquement à ces dernières car je ne cherche pas à étendre mes longueurs… mais vous pouvez l’envisager après tout, bande de folles).

Pour cela, je sélectionne une chaleur moyenne (mieux encore, la fonction « air froid » si vos cheveux sont fragiles) et faites passer l’embout concentrateur de votre sèche-cheveux sur une portion moyenne de cheveux, de la racine jusqu’à… où vous souhaitez ! Avec l’effet de la chaleur et du souffle, vos boucles vont s’aplatir et se détendre et vous gagnerez ainsi les précieux centimètres ! Pour ma part, je le fais quasi quotidiennement.

Pour celles qui en veulent plus (plus, plus…), je vous invite à découvrir cette technique de folie de Taren Guy (pour changer…) que j’avais déjà partagée sur ma page Facebook:

Rien de bien compliqué finalement, juste une nouvelle facon de séparer sa chevelure histoire de décupler les effets allongeants de la technique. Je dois avouer que le résultat est bluffant, comme vous pouvez le voir sur les photos ci-dessous:

avant

aprèsEn haut: séchage à l’air libre, après avoir appliqué ma routine de soin Mizani et avoir très légèrement détendue mes boucles au concentrateur / En bas: en suivant la méthode Taren Guy… Incroyable non ?

AUSSI: la photo du haut a été prise un mois après les photos du bas (donc zéro triche niveau pousse des cheveux hein !)

L’effet est dingue, mais je préfère quand même mille fois le tomber « boule » que j’ai d’habitude donc je n’ai pas beaucoup renouvelé l’expérience. Il n’empêche que, maintenant, vous avez la preuve que ça marche ;)

Sachez aussi qu’il existe des produits « anti-shrinkage » qui permettent au cheveux de se détendre un max et ainsi d’éviter le rétrécissement ! Je vous avais d’ailleurs déjà parlé de la crème « relaxante » Moisture Stretch de chez Mizani dans cet article.

mercredie-blog-beaute-cheveux-routine-afro-frises-naturels-mizani-produits-test-avis-true-textures-moisture-stretch

J’ai également récemment découvert la marque Curls Unleashed ORS (dispo chez Black and White Beauty) qui marche du tonnerre ! Je vous en reparlerai rapidement !

slide3

En tout cas, j’en connais quelques unes qui vont se redécouvrir une passion pour leur sèche-cheveux :)

Ces produits qui ont sauvé mon été (peau, makeup et cheveux).

mercredie-blog-beaute-youtube-chaine-essentiels-beaute-ete-rouge-a-levres-yves-rocher-test-avis-roge-cavailles-cc-cream-l-oreal-farida-b-cheveux-afro
Abonnez-vous à ma chaîne Youtube, plein de chouettes vidéos vont arriver :)

L’été est quasiment terminé, le temps est venu pour moi de faire un petit bilan rapide sur les produits qui m’ont été absolument essentiels. Évidemment, je partage, je suis sympa.

10489735_258131244380995_5744844418706308628_n
Oui oui, TOUS mes cheveux sont dans ce mini bun. Machiiiiiiie.

SKINCARE:
Huile protectrice satinante SPF 30 haute protection – Yves Rocher
Monoï « huile tiaré tradition » – Yves Rocher
Beurre de karité pur à la lavande – Karima Cosmétique
Solution Micellaire Sebium H2O – Bioderma (aussi dispo version peaux sensibles)
Huile bain et douche veloutante – Rogé Cavaillès

MAKEUP:
CC Cream Nude Magique anti-rougeurs – L’Oréal Paris
Fluide illuminateur sculptant – Yves Rocher
Stylo regard waterproof – Yves Rocher
Rouge brillance végétale Rose Grenadine, Rose Vif et Litchi – Yves Rocher

HAIR:
Baume nourrissant végétal – Farida B

10460231_264692930391493_1370079675473731266_n

10 conseils pour cheveux frisés… que j’ai arrêté de suivre.

Au début, j’avais un blog mode. Mais ça, c’était avant.

Depuis que j’ai commencé à parler « beauté », une certaine tendance se précise: mes posts « cheveux » sont, DE LOIN, les plus lus, commentés et partagés… Je m’en rends encore plus compte lorsque je jette un œil à vos petites têtes sur ma page facebook. Sérieux, je me marre trop, on dirait que j’ai réussi à attirer toutes les frisées du web, ça donne une belle concentration de profile pics bouclées, et rien que pour ce plaisir visuel, je vous kiffe. Je ne m’y attendais pas trop alors je commence à réfléchir à comment aborder ce thème de manière encore plus attractive (histoire d’éviter les sempiternels tests produits par exemple…).

Je pense que l’article d’aujourd’hui reflète bien cette nouvelle volonté ! En effet, je vais partager avec vous quelque chose d’assez personnel, à savoir les conseils qui m’ont été donnés, ou que j’ai dénichés sur la toile… et qui se sont révélés être des fails complets capillairement parlant. Du moins, sur MES cheveux.

Vous savez combien de fois je me suis sentie roulée après avoir appliqué scrupuleusement les pseudos « règles » du cheveu frisé ? Un sacré paquet de fois. Avec le recul, je vous assure que ça vaut parfois le coup d’aller un peu à l’encontre de celles-ci ! Évidemment, toutes mes conclusions sont personnelles et ne seront peut-être pas valides pour vous. Mais je partage quand même. Cadeau.

1. « Les silicones c’est de la merde »
Je vous l’ai déjà dit un milliard de fois, mais je ne suis pas pointilleuse niveau ingrédients. Et surtout pas avec les silicones. Autant je ne considère pas les parabènes et les sulfates comme indispensables à ma routine (et aux soins corporels en général !), autant les silicones jouent un rôle absolument clef dans la définition de mes boucles. Désolée… Je suis systématiquement déçue du rendu de mes cheveux après avoir utilisé des produits sans silicones (je les trouve toujours ternes et « mousseux » !). J’ai parfaitement conscience que les silicones ne font que colmater et gainer en surface… mais moi ça me va très bien et ça donne un sacré coup de peps à mes bouclettes. Le jour où mes cheveux tomberont un à un, je changerai peut-être d’avis… mais on en est loin. Donc, pour ma part, vive les silicones dans les cheveux !

NONNNN ! Ne partez pas ! Ne vous désabonnez pas ! Promis, les 9 prochains points sont bien moins hardcore ;)

2. « Rien de tel qu’un séchage à l’air libre pour les cheveux frisés »
Hum. Comment vous dire… Après un séchage à l’air libre, mes cheveux ne ressemblent absolument à RIEN. J’ai beau mettre les mêmes produits que d’habitude… rien n’y fait. Et le comble, c’est que je n’ai JAMAIS réussi à faire sécher complètement mes cheveux à l’air libre. J’avoue que passées les 6 heures d’attente, je me sens UN PEU obligée de dégainer mon sèche-cheveux (surtout quand je ressemble toujours à un épagneul breton trempé). Comment font ces filles pour avoir de belles boucles rebondies et un minimum de volume sans utiliser leur sèche-cheveux ??? Vous l’aurez compris, pour moi, c’est « jamais sans mon diffuseur ». Et la tête en bas, please. Par contre, jamais trop de chaleur, j’essaye de rester en mode « air froid ».

3. « Pour garder de belles boucles, il faut se laver les cheveux tous les jours »
Dieu du ciel, non. Du moins, tout dépend de ce que vous entendez par « belles boucles ». Personnellement, je préfère avoir des boucles un peu moins définies mais beaucoup de volume que des boucles parfaites… avec l’impression d’avoir 3 poils sur le caillou. Partant de ce principe, je peux affirmer que, plus les jours passent, et plus j’aime mes boucles. J’irai même jusqu’à dire que je redoute le jour du shampoing et son lendemain car je sais que j’aurai la tête plate 48h. Et ça, je déteste (ça, et les gens qui me demandent « Tu t’es coupé les cheveux ? » « … ») #TMTC.

natural-hair-pre-wash-post-wash-lol-nappy-curls-curly-hair-routine

Pour preuve, quelques images:

mercredie-blog-beaute-cheveux-conseils-frises-naturels-afro-boucles
Photo de gauche: lendemain de shampoing / Photo de droite: shampoing J+4

Vous me direz, c’est très léger comme différence… Surtout en photo. Mais en vrai, la réalité est toute autre. C’est peut-être un détail pour vous. Mais pour MOI, ça veut dire beaucoup. Surtout de face.

mercredie-blog-beaute-cheveux-frises-pre-wash-post-wash-conseils-cheveux-naturels-crepus-frises-bouclesJ’ai l’air de rigoler mais, en fait, j’ai trop les boules.
Ce « plat » sur le dessus, typique du jour du shampoing, m’agace au plus haut point.

En bref, mon afro est beaucoup plus « ronde » et plus « pleine » quelques jours après le shampoing.

4. « Il ne faut jamais peigner les cheveux frisés »
Je vous rassure, vous POUVEZ les peigner, mais seulement au niveau des racines. En effet, rien de tel que la technique du peigne afro pour les « décoller » et donner ainsi un aspect plus « aérien » à sa coiffure. Même que c’est Taren Guy qui m’a convaincue:

Et dans cet article, je vous présentais aussi une autre méthode pour donner du volume au niveau des racines (= les crêper).

mercredie-blog-mode-beaute-geneve-big-hair-afro-backcombing-creper-cheveux-volume-888
Avant/Après backcombing ;)

5. « Les coiffures pour cheveux naturels crépus fonctionnent tout aussi bien sur cheveux frisés »
Non, ces coiffures sont toujours un désastre sur ma tête. Et lorsque ce n’est pas catastrophique, c’est tout simplement à mille lieux du résultat attendu.

Rappelez-vous quand je m’étais motivée pour faire des bantu knots. C’était franchement très étrange (pas moche non plus… mais je crois que j’aurais préféré mille fois m’être lavée les cheveux exactement COMME D’HABITUDE quand j’ai vu le rendu sur mes boucles LOL):

mercredie-blog-mode-beaute-trench-kaki-zara-sneakers-bobby-isabel-marant-beige-like-ersatz-primark-pull-maille-bantu-knot-afro-hair-cheveux-profil

6. « Les marques professionnelles sont les meilleures »
Alors là, vous vous fourrez le doigt dans l’œil. Certaines marques pro m’ont beaucoup déçue… Et des produits plus mainstream ou de supermarchés m’ont carrément bluffée !

7. « Les marques spécialisées afros sont les meilleures »
Alors là, vous vous fourrez le doigt dans l’œil. Certaines marques pro m’ont beaucoup déçue… Et des produits plus mainstream ou de supermarchés m’ont carrément bluffée !

Oui, je sais, je me répète. Mais c’est le seul moyen que j’ai trouvé pour arriver à faire 10 points différents…

8. « Rien de tel que la LOC (ou LCO) method pour les cheveux naturels »
Et c’est MAINTENANT que je crée le rebondissement. Hé oui, j’ai laissé tomber la LOC method (dont je vous parlais pourtant dans cet article sur ma routine capillaire). Raison: j’ai énormément de mal à 1. doser la quantité d’huile 2. choisir la bonne huile 3. voir une quelconque différence d’un point de vue « santé » par rapport à quand je n’utilise pas d’huile. Pourtant, j’étais enchantée par cette méthode au début… mais un jour j’ai arrêté d’appliquer l’huile sur mes cheveux et je me suis rendue compte que mes boucles étaient plus « pleines », moins « scellées », plus grosses/mieux/bien quoi. J’ai complètement arrêté l’huile pendant un moment. Et puis j’y suis revenue, mais sur cheveux secs uniquement (après avoir séché mes cheveux au sèche-cheveux). Et je n’utilise pas d’huile « pure » (j’ai acheté l’huile extraordinaire d’Elsève à Londres la semaine dernière, par pure curiosité, et J’ADORE !). Je l’applique aussi le matin après avoir séché mes cheveux.

Grosso modo: l’huile intervient toujours dans ma routine, mais davantage en tant que produit « satellite » que comme « indispensable ».

9. « Pour plus d’efficacité, il faut laisser poser les masques toute la nuit »
Sans mentir, je constate exactement les mêmes résultats en laissant poser mon masque 30min seulement, avec du film plastique (pour faire « chauffer » un peu le produit et favoriser la pénétration) sur la tête ! Encore mieux quand je reste sous mon casque chauffant. L’ajout de chaleur me donne de meilleurs résultats qu’une longue durée de pose.

10. « Wash and GO »
Cette appellation (que je traduirais grossièrement par « Lave-toi les cheveux et vas-y, c’est bon ! » est juste une énorme arnaque. Pour rappel, on désigne par « wash’n go » le fait de se laver les cheveux, d’appliquer ses produits habituels, de sécher ses cheveux et… c’est tout ! Party ready. Sauf que ce « and go » me perturbe. Si seulement c’était AUSSI simple ! Personnellement, j’ai toujours plein de petits trucs à bidouiller avant de vraiment pouvoir « Go » ! Mettre une petite barrette par-ci (pour aplatir un côté), un coup de gel par-là (pour lisser mes frisottis sur le pourtour de ma tête, je vous en parlais dans cet article) et un dernier coup de peigne afro au niveau des racines. Bref, ce n’est facile pour personne ;)

J’adorerais avoir vos réactions, savoir si vous partagez mon point de vue, lire VOS expériences ;)

J’ai testé la gamme « True Textures » de Mizani et…

… comment vous dire… j’ai été soufflée par ces produits :)

Honnêtement, cela faisait un bail que je n’avais pas testé des produits d’une même collection (ici « True Textures », des soins « sublimateurs sans sulfates pour cheveux bouclés, frisés ou crépus naturels« ) aussi QUALI ! Mizani me les a envoyés il y a quelques semaines et, vraiment, je me suis sentie méga chanceuse car, je me répète, la notion de « technologie professionnelle » attribuée à la marque n’est pas due au hasard, ces produits sont de vraies bombes en pots !!!

La collection comprend le shampoing doux Curl Balance, la Cleasing Cream (un nettoyant à mi-chemin entre le shampoing et le soin, parfait pour celles qui pratiquent le low-poo !), le Spray hydratant nourrissant Curl Recharge, la crème nourrissante Curl Soft, la crème « relaxante » Moisture Stretch, le gel fixant Curl Set, le gel crème Perfect Curl et le masque Curl Replenish. Dit comme ça, ça en fait des produits ! Mais alors quand on se retrouve en face, on fait moins la maligne..! Okay c’est un peu Noël avant l’heure. Mais j’avoue que je me suis quand même un peu demandé comment j’allais pouvoir utiliser TOUS ces produits (8 bouteilles et pots, seriously ?), de façon « constructive ». J’y suis tout d’abord allée progressivement… et j’ai fini par utiliser quasiment tous les produits de la gamme pour mes wash’n’go, constatant que les résultats n’en étaient que meilleurs !

La preuve en photo #Instascenseur:


Ici, j’avais utilisé la crème Curl Soft, le gel Curl Set et le gel crème Perfect Curl après m’être lavée les cheveux avec la Cleansing Cream… et ma coupe n’a l’air de rien car il devait être 1h du mat’ et j’allais sortir mon chien…

Il faut dire que chaque produit a sa spécificité (la réparation, la « détente » de la boucle, la définition, le « ravivement » des boucles…) et cela se constate notamment de par leurs différentes textures. Du coup, cela offre également la possibilité de choisir son produit si on a un besoin bien spécifique (soit en caisse si l’on ne souhaite pas investir dans toute la gamme, soit dans sa salle de bain, lorsqu’on cherche à obtenir quelque chose de particulier pour ses cheveux: hydratation, définition…). Du coup, il m’arrive aussi de combiner différemment les produits les uns avec les autres, selon mes besoins ! J’avoue qu’il y a quand même quelques « indispensables », comme par exemple le gel Perfect Curl que je trouve DINGUE pour définir les boucles, un fluide similaire au Potion 9 de Sebastian dont je vous parlais dans mon précédent article « routine capillaire »).

J’ai particulièrement aimé les textures du gel fixant Curl Set (tout bonnement indescriptible) et celle de la crème relaxante Moisture Stretch (trèèèèès légère mais qui permet en effet de beaucoup détendre les boucles, idéale pour celles qui ont les cheveux très frisés… pour ma part je ne l’utilise pas beaucoup… car mes boucles sont déjà très « amples » à mon goût !).

mercredie-blog-beaute-cheveux-routine-afro-frises-naturels-mizani-produits-test-avis-true-textures-curl-set
Curl Set

mercredie-blog-beaute-cheveux-routine-afro-frises-naturels-mizani-produits-test-avis-true-textures-moisture-stretch
Moisture Stretch

Niveau composition, tous les produits sont enrichis en huile de jojoba, huile d’abricot, en vitamines et céramides reconstructeurs pour sublimer nos cheveux naturels :)

Rendez-vous sur le site de la marque pour connaître les salons distributeurs de la marque !

Je vous laisse visionner ma vidéo qui vous donnera tous les détails de mon test plus que concluant :)

Beauty Talk #2: j’ai testé sur mes cheveux…

La deuxième vidéo beauté est arrivée (d’ailleurs, n’oubliez pas de vous abonner à ma chaine Youtube !) ! Et cette fois, je parle cheveux :)

Beaucoup de jolies découvertes: j’ai notamment testé des produits des marques Lush, Kariline, Aménaïde, MGC, Hapsatou Sy

mercredie-blog-mode-video-beaute-test-avis-cheveux-amenaide-hapsatou-sy-a-bout-de-force-mgc-moelle-vegetale-lush-big-curly-wurly-kariline-amenaide

mercredie-blog-beaute-avis-video-test-cheveux-afro-naturels-freises-casting-color-chocolat-noir-big-lush-curly-wurly-look-kariline-mgc-moelle-vegetale-hapsatou-sy-a-bout-de-force-amenaidemercredie-blog-beaute-avis-video-test-cheveux-afro-naturels-freises-casting-color-chocolat-noir-big-lush-curly-wurly-look-kariline-mgc-moelle-vegetale-hapsatou-sy-a-bout-de-force-amenaide

1. Casting crème gloss L’Oréal (« chocolat noir »)
2. Shampoing « Big » de Lush
3. Shampoing « Curly Wurly » de Lush (« La Grande Boucle » en français ;)
4. Shampoing Look’N Kariline
5. Sérum Look’N Kariline
6. Hair Food karité Look’N Kariline
7. Masque moelle végétale MGC
8. Sérum à la moelle végétale MGC
9. Masque Hapsatou Sy « A bout de force« 
10. Collection Aménaïde

 

Je rêvais d’une très longue chevelure afro…

… quand, soudain, les extensions Kurly Klips me sont apparues !

mercredie-blog-mode-fashion-beauty-geneva-suisse-kurly-klips-afro-hair-extensions-clips-test-review-avis-tissage-weave-nappy-natural-my-spirals2

Attention, je préviens, après avoir lu ce post et vu le rendu ULTRA NATUREL sur ma petite tête, vous allez vouloir dévaliser le shop :)

Le problème avec les cheveux afro… c’est qu’ils mettent énormément de temps à pousser. Non pas qu’ils poussent moins vite, mais comme ceux-ci se développent en tortilles, il faut souvent attendre des plombes avoir d’avoir une belle longueur (problème du « shrinkage »). On dit d’ailleurs souvent que le meilleur ingrédient pour faire pousser les cheveux crépus/frisés c’est… La… PATIENCE !!! AH AH AH… La bonne blague.

Mais COMMENT ÇA SE PASSE quand on est plutôt de nature impatiente comme moi ? Hé ben… ça se passe qu’il existe plein de petits trucs pour faire passer le temps, nommés « coiffures protectrices ». Vous savez, les tissages, les tresses et autres twists qui permettent de laisser ses cheveux « au repos » (si tant est qu’on ne les garde pas trop longtemps et qu’on continue d’hydrater ses cheveux !) pendant quelques semaines, sans avoir à trop les manipuler, et qui permettent la plupart du temps de gagner en longueur. Ceci dit, ces mêmes « coiffures protectrices » peuvent se révéler carrément destructrices lorsqu’elles sont réalisées trop serrées ou renouvelées trop souvent.

C’est là que les Kurly Klips sont différentes. Il s’agit en effet d’extensions « clips », de différentes tailles, que l’on vient tout simplement attacher à sa chevelure préalablement tressée ou twister, de la nuque jusqu’au dessus de la tête, pour un résultat incroyablement naturel, comme en témoigne ci-dessous une photo de la magnifique créatrice, Lana.

Kurly-Klip-Hero

Pour tout vous dire, je n’ai même pas mis une demie heure pour tout « installer » (15min pour me tresser la tête de façon ULTRA grossière (je suis nulle à ça… mais en même temps les extensions sont tellement épaisses que cela ne sert pas vraiment à grand chose de tout bien tresser consciencieusement), et 15min pour y « clipper » les 14 rangées de mèches (je porte deux paquets).

mercredie-blog-mode-fashion-beauty-geneva-suisse-kurly-klips-afro-hair-extensions-clips-test-review-avis-tissage-weave-nappy-natural-my-spirals5

mercredie-blog-mode-fashion-beauty-geneva-suisse-kurly-klips-afro-hair-extensions-clips-test-review-avis-tissage-weave-nappy-natural-my-spirals4

Deux « types de boucles » sont proposées par Kurly Klips: la gamme « My Fro«  (boucles très serrées, cheveux crépus) et la gamme « My Spirals«  (boucles plus lâches, ce sont celles que je porte, en longueur « Shoulder Chic »).

Le gros avantage de ces clips, pour moi, c’est qu’elles sont extrêmement faciles à installer et à ôter. Ainsi, il devient beaucoup plus pratique de prendre soin de ses cheveux naturels tout en portant ce genre de coiffure « protectrice »: rien ne vous empêche de les enlever tous les soirs, de faire des soins sur vos vrais cheveux, et de les ré-installer le lendemain matin par exemple ! Je n’ai personnellement pas le temps de faire ça… mais j’arrive à me faire mon shampoing hebdomadaire, à appliquer mes soins et installer de nouveau mes Kurly Klips (le truc impossible à faire avec un tissage !). En ce sens, c’est vraiment un excellent compromis :)

J’adore aussi la façon dont mes cheveux naturels se mélangent à la perfection avec ces extensions:

mercredie-blog-mode-fashion-beauty-geneva-suisse-kurly-klips-afro-hair-extensions-clips-test-review-avis-tissage-weave-nappy-natural-my-spirals

Illusion parfaite, non ?

Autre point que j’ai surkiffé, la chaîne Youtube de la marque, animée par la belle Lana, qui apportent des réponses à TOUTES les questions que l’on pourrait se poser ! On y trouve une flopée de tutos permettant par exemple de découvrir comment poser ses extensions:

… ou encore comment « récupérer » ses mèches (c’est-à-dire les démêler et leur redonner leur forme d’origine car, comme toujours, les extensions frisées s’emmêlent très vite malheureusement !):

Cette dernière vidéo tient un rôle clé à mes yeux. Ces Kurly Klips représentent quand même un sacrée investissement (comptez 200$ par paquet, sachant qu’il faut deux paquets pour faire une tête entière, soit 400$ au total (environ 290€)). Alors quand, au bout de 2 semaines, mes cheveux ont commencé à s’emmêler, je me suis un peu mise à paniquer… et j’ai finalement fait exactement comme dans la vidéo. J’ai démêlé chacune des rangées d’extensions avec beaucoup d’après-shampoing (Pantene pour info), cela ne m’a pas pris beaucoup de temps, il suffisait de s’attaquer correctement aux pointes puis ma brosse à larges dents glissait toute seule !

Une fois rincées et séchées, les mèches ont retrouvées leur exact état d’origine :) du coup je pense les garder trèèèèèès longtemps, et ça c’est plutôt une bonne nouvelle.

Alors, qui va se lancer ?

mercredie-blog-mode-fashion-beauty-geneva-suisse-kurly-klips-afro-hair-extensions-clips-test-review-avis-tissage-weave-nappy-natural-my-spirals3

Du nouveau pour mes cheveux !

Vous savez que je teste en permanence de nouveaux produits pour mes cheveux ! Aujourd’hui je reviens sur le sujet afin de vous présenter mes dernières trouvailles et coups de coeur, pour la plupart dédiés aux cheveux afro et frisés.

Comme vous le savez déjà, je porte en ce moment un tissage (shoppé ici, que vous pouvez d’ailleurs voir dans sa version bouclée dans cet article ou encore dans mon streetstyle Madmoizelle, et dans sa version lissée au fer GHD ici), histoire de mettre un peu mes cheveux naturels au repos. Pour autant, j’ai pu tester de très chouettes produits sur mes cheveux naturels, il y a de cela quelques semaines.

mercredie-blog-beaute-cheveux-frises-conseils-routine-capillaire-nappy-afro-curls-boucles-produits-test-ecostyler-avis-gel-naturel-natural-curls-curl-ecstasy-milkshake-avis-test-laura-sims-creme-coiffage-soin-biotin-4c-secrets-loly

On commence avec la marque Laura Sim’s, que je connaissais déjà un peu (même sans avoir essayé les produits), pour la simple est bonne raison qu’elle est distribuée dans certaines grandes surfaces.

mercredie-blog-beaute-cheveux-frises-conseils-routine-capillaire-nappy-afro-laura-sims-test-produits-avis-creme-soin-coiffage-serum-pointes

J’ai pu tester 3 produits: la crème de soin anti-frisottis et la crème de coiffage de la gamme au beurre de karité. J’ai tout simplement A-DO-RE la crème de soin car elle a VRAIMENT un effet anti-frisottis ! Si, si, je vous jure. Même sur mon amas de frisettes, j’ai constaté une véritable diminution de l’aspect « mousseux » habituel ! Je l’ai utilisé directement sur cheveux mouillés, post-shampoing (en tant que « leave in » dans ma LOC method que je vous présentais déjà ici). La texture est très très liquide, plus proche de l’eau que de la crème, et n’alourdit absolument pas la chevelure. Vraiment, si vous êtes à la recherche d’un leave-in léger, je ne peux que vous le recommander. La crème de coiffage quant à elle, est plus épaisse, plus onctueuse. Elle est ainsi plus nourrissante et apporte de la texture aux cheveux, en plus de définir les boucles. Pas mal donc !

Le dernier produit testé est le sérum réparateur, destiné à lisser les pointes sèches et à leur redonner de la souplesse. J’ai coupé mes cheveux il n’y a pas si longtemps (pour revoir ma « technique » c’est par ici) donc je ne rencontre pas trop de problème de fourches actuellement… il n’empêche que j’ai adoré ce produit, très très léger lui aussi (alors qu’on a vraiment l’impression d’avoir une huile entre les doigts) et qui permet d’apporter beaucoup de brillance aux bouclettes, encore une fois sans alourdir.

Pour faire simple, le mieux est de vous montrer le résultat, après avoir appliqué la crème de soin, la crème de coiffage et le sérum (avec une toute petite pointe de gel sur mes pointes), photo que j’avais posté « live » après mon shampoing, sur ma page facebook il y a quelques temps:

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-afro-test-laura-sims-avis-produit-creme-soin-frisottis-coiffage-serum-reparateur-beurre-karite-pointes-abimees2

Sympa non ? Je vous invite vivement à tester ne serait-ce que la crème de soin qui est vraiment, vraiment bien et pourquoi pas les deux autres produits si vos cheveux sont secs et abimés ! Le seul bémol que j’ai rencontré est qu’il m’a fallu beaucoup de produit pour hydrater correctement toute ma tête (environ 5/6 pressions sur la pompe des flacons par section de cheveux !). Heureusement que ceux-ci sont abordables car je les ai vite terminés ;)

Pour information, les trois produits sont sans paraben. Notez aussi que la marque propose aussi désormais du makeup, idéal pour les peaux foncées ;)

Je passe maintenant à une toute autre marque, US cette fois, que j’avais toujours voulu tester: Curls. Mon site partenaire Black & White Beauty a exaucé mes voeux en m’envoyant deux des produits phares de la marque: le soin/masque Curl Ecstasy et le leave-in Curls Milshake.

mercredie-blog-beaute-cheveux-frises-conseils-routine-capillaire-nappy-afro-curls-curl-ecstasy-curl-milkshake

Comme vous pouvez le voir, j’ai déjà pas mal cartonné le masque, qui a la particularité de s’activer à la chaleur ! Beaucoup moins « gras » que le Hair Mayonnaise que j’utilise habituellement, celui-ci n’en est pas moins nourrissant (et l’odeur est vraiment gourmande !). Je l’applique sur cheveux mouillés, après mon shampoing, en me faisant des petites vanilles. Je « m’enturbanne » ensuite de papier cellophane et je me reste sous mon casque chauffant une vingtaine de minutes, puis je rince. Résultat: mes cheveux sont doux et souples, un vrai régal !

Je suis aussi séduite par le Curls Milshake (que j’ai vraiment commencé à utiliser après avoir terminé la crème de soin Laura Sim’s) qui a vraiment toutes les qualités d’un  excellent leave-in (léger et à base d’eau). Contrairement aux crèmes Laura Sim’s, on n’a pas besoin de beaucoup de produit pour couvrir toute sa chevelure… et toujours cette odeur délicieuse :)

On poursuit avec une vraie découverte pour moi: les gels Ecostyler. C’est assez incroyable que je sois passée à côté d’eux pendant autant de temps… je crois que les packagings ne m’ont jamais vraiment mise en confiance (vraiment oldschool !). Pourtant, nombreuses sont les « natural gourous » à encenser ces produits !!! Je me joins aujourd’hui à elles ;)

mercredie-blog-beaute-cheveux-frises-conseils-routine-capillaire-nappy-afro-curls-boucles-produits-test-ecostyler-avis-gel-naturel-natural

Ces gels sont tout simplement fantastiques ! J’ai eu la chance de recevoir plusieurs déclinaisons, et aucune ne m’a déçue. Pour être honnête, je n’ai pas vu de grosse différence, si ce n’est que la version « super protein » est de couleur marron foncée. Ca ne sert pas à grand chose… mais j’ai trouvé ça cool AHAH !

J’utilise ces gels pour donner de la tenue à mes boucles (j’en applique une toute petite touche sur chaque section après avoir terminé ma LOC method) mais aussi (et ça ça a CLAIREMENT changé ma vie) pour lisser les cheveux de mes tempes. Pourquoi me demanderez vous ? Parce qu’il s’agit de mes pires cheveux: ils sont crépus, courts et refusent de pousser… du coup j’avais pris l’habitude de les « plaquer » avec des barrettes (pour éviter l’effet « couronne de mousse » tout autour du visage).

J’ai d’ailleurs découvert récemment dans une interview Vogue, que la top Jourdan Dunn rencontrait le même problème: « I’m obsessed with slicking down the baby hairs so that it’s always smooth, it sounds weird but I carry a toothbrush with me everywhere to slick down the flyaways« .

600full-jourdan-dunn

Grâce aux gels Ecostyler, je n’ai plus ce problème ! Il faudrait que j’en parle à Jourdan. 

Après avoir appliqué une noix de gel, j’utilise (moi aussi) une brosse à dents pour les dompter et mes « baby hair » sont nickel toute la journée, et même plusieurs jours consécutifs si je fais gaffe ;) Tenue de DINGUE je vous dis ! Et ce que j’aime par-dessus tout, c’est que je n’ai pas le vieil « effet mouillé » généralement obtenu avec tous les autres gels… Cela se voit d’ailleurs sur mes « boucles libres »: elles restent légères et ne sont pas du tout cartonnées. Bref, une tuerie ces gels, ils me sont devenus indispensables.

mercredie-blog-beaute-cheveux-frises-conseils-routine-capillaire-nappy-afro-curls-boucles-produits-test-ecostyler-avis-gel-naturel-natural-cheveux-baby-hair-duvet2

mercredie-blog-beaute-cheveux-frises-conseils-routine-capillaire-nappy-afro-curls-boucles-produits-test-ecostyler-avis-gel-naturel-natural-cheveux-baby-hair-duvet

Je termine cet article avec deux compléments alimentaires: la Biotine (5000mg, je prenais une pilule matin et une pilule soir) et les comprimés 4C des Secrets de Loly.

Je n’ai malheureusement pas vu de résultat miraculeux… ceci dit il est indéniable que mes « repousses » semblent beaucoup plus costaudes et épaisses que d’habitude, affaire à suivre donc ;)

mercredie-blog-beaute-cheveux-frises-conseils-routine-capillaire-nappy-afro-biotin-biotine-pousse-4c-secrets-loly

 Et vous, avez-vous déjà testé un de ces produits ?

Smooth.

Smooth, de la tête au pied !

mercredie-blog-mode-blogueuse-bloggeuse-fashion-blogger-acne-jumper-merinos-choies-boots-tissage-bresiliennes-meches-rare-vierges-virgin-hair-pochette-python-bcbg-max-azria2

D’abord niveau look: avec mon nouveau col roulé Acne préféré (sold out un peu partout, sauf chez MyTheresa où il est même super soldé !), ce pantalon qui traînait depuis une bonne année sur ma penderie (car trop grand) que j’ai finalement décidé de faire reprendre par une couturière… et que je porte non stop depuis ! Et, pour finir, ces bottines Choies devant lesquelles je bavais depuis un petit moment. Le tout pour une silhouette très souple, un style qui me plaît énormément ces temps-ci.

Qu’en pensez-vous ?

mercredie-blog-mode-blogueuse-bloggeuse--fashion-blogger-acne-jumper-merinos-gat-rimon-choies-boots-tissage-bresiliennes-meches-rare-vierges-virgin-hair

mercredie-blog-mode-blogueuse-bloggeuse-fashion-blogger-acne-jumper-merinos-gat-rimon-la-redoute-pantalon

mercredie-blog-mode-blogueuse-bloggeuse-fashion-blogger-acne-jumper-merinos-gat-rimon-choies-boots-tissage-bresiliennes-meches-rare-vierges-virgin-hair2

mercredie-blog-mode-blogueuse-bloggeuse-fashion-blogger-acne-jumper-merinos-pantalon-la-redoute-gat-rimon-choies-boots-pochette-bcbg-max-azria2

mercredie-blog-mode-blogueuse-bloggeuse-fashion-blogger-acne-jumper-merinos-gat-rimon-choies-boots-tissage-bresiliennes-meches-rare-vierges-virgin-hair-pochette-bcbg-max-azria

mercredie-blog-mode-blogueuse-bloggeuse-fashion-blogger-acne-jumper-merinos-gat-rimon-choies-boots-pochette-bcbg-max-azria

Bon, et impossible de cacher que j’ai changé de cheveux ;)

J’ai opté pour un tissage histoire de mettre mes cheveux naturels au repos quelques semaines. Mes mèches sont des brésiliennes vierges et 100% naturelles. Je comptais les porter bouclées et puis j’ai eu envie de les lisser avec mon fer GHD, les brésiliennes naturelles permettant tous les styles (on peut les lisser, les boucler, les colorer… bref, on peut tout faire !) et, pour information, j’ai utilisé 3 paquets. Je ne le regrette pas, la qualité est topissime !

mercredie-blog-mode-blogueuse-bloggeuse-fashion-blogger-acne-jumper-merinos-gat-rimon-choies-boots-tissage-bresiliennes-meches-rare-vierges-virgin-hair-pochette-python-bcbg-max-azria

Col roulé Acne Studio Zola Merino – Pantalon Gat Rimon x La Redoute – Bottines Choies (similaires proposées ci-dessous) –  Pochette BCBG Maxazria

J’ai testé la coloration en poudre Bigen.

Un petit article aujourd’hui, juste pour faire le point sur la coloration Bigen que j’ai faite il y a quelques semaines (un mois peut-être même…).

mercredie-blog-beaute-coloration-couleur-avis-bigen-chocolat-45-poudre-colorante-cheveux-afro-boucles-frises-test

Découverte sur mon site chouchou Black & White Beauty (qui me présente très régulièrement de super chouettes nouveautés, « aux prix les plus bas du net »), la coloration Bigen (qui est tout SAUF une nouveauté LOL, ça doit faire au moins 20 ans que ces colos traînent dans les salles de bain de nos mamans) est assez étonnante puisqu’elle se présente sous forme de poudre.

J’ai eu envie d’essayer le produit après avoir lu quelque chose d’absolument CLEF pour moi en termes de coloration: les colorations Bigen seraient celles qui tiennent le mieux sur les cheveux (en particulier les couleurs foncées). WOW, on touche une corde sensible là (dois-je rappeler pour la 1658e fois qu’AUCUNE couleur ne tient sur mes cheveux ?). Bon, niveau compo, ça reste un produit « chimique », bien que sans ammoniaque (je sais, je m’étais promis de ne plus jamais le refaire, pardonnez-moi j’ai pêché craqué)… mais j’ai aussi lu que cette couleur n’abimait pas trop les cheveux… Bref, ça m’a donné envie.

D’autant plus que j’avais vraiment du mal avec ma « couleur » rousse/blonde/acajou… Petit rappel des faits:

mercredie-blog-beaute-coloration-couleur-avis-bigen-chocolat-45-poudre-colorante-cheveux-afro-boucles-frises2Vous allez encore me dire que « c’est sympa comme couleur », mais non. Ca fait juste sale. Et puis, au pire, ça reviendra, comme chaque été après mes expositions au soleil.

Niveau préparation, c’est super simple et trèèèès rapide (pas comme le henné…). Personnellement, j’ai eu pile poil la bonne quantité de produits en prenant 2 paquets. Il suffit ensuite de mélanger le produit avec de l’eau (vous avez un flacon doseur, pas de panique !) pour obtenir la pâte colorante. On laisse ensuite poser une demie-heure (si je me rappelle bien…) et on rince bien, pendant de longues minutes jusqu’à ce que l’eau soit à peu près claire.

J’avais pris la teinte « Chocolat » mais j’aurais dû prendre une teinte plus claire pour obtenir un VRAI chocolat (Bigen a tendance à foncer un peu plus que prévu, vous êtes prévenue !). Voici le résultat direct après lavage + séchage:

mercredie-blog-beaute-coloration-couleur-avis-bigen-chocolat-45-poudre-colorante-cheveux-afro-boucles-frises

Mes cheveux sont ULTRA brillants, pas franchement abîmés et la couleur est vraiment intense (bien qu’un poil plus foncée que prévue… mais bon ça me plaît bien quand même !).

Un petit « avant-après » (photos prises le même jour):

mercredie-blog-avant-apres-beaute-coloration-couleur-avis-bigen-chocolat-45-poudre-colorante-cheveux-afro-boucles-frises-test

mercredie-blog-beaute-coloration-couleur-avis-bigen-chocolat-45-poudre-colorante-cheveux-afro-boucles-frises-test2

Un mois plus tard, ma couleur est TOUJOURS là ! J’ai dû faire 4/5 shampoings et je trouve que la couleur tire davantage vers le chocolat maintenant donc c’est vraiment top  C’est la première fois que j’ai autant de tenue après une coloration ! En revanche mes cheveux sont un peu plus secs que d’habitude, donc c’est double ration de soins… mais rien de bien grave je vous rassure :)

Qui parmi vous a tenté la coloration Bigen ?

PS: pour celles qui me suivent sur Facebook et Instagram, on ne peut rien vous cacher; vous SAVEZ que j’ai changé de coupe (allé, un indice !)… mais la couleur est toujours la même :)