Mes sept lipsticks rouges préférés.

Hola les chiquitas ! Aujourd’hui je me suis dit que j’allais faire un point sur mes rouges-à-lèvres

mercredie-blog-mode-beaute-test-avis-rouge-a-levres-preferes-ruby-woo-mac-lace-wig-wavy-bob-short-izzy-model-model-superbeaute

Si vous me connaissez « bien » (tout est relatif ici bas…), vous savez combien j’affectionne ma touche de rouge sur les lèvres. J’ai des instants de folie, durant lesquels je tente des variantes orangées et je me permets même quelques écarts plus osés, voire carrément wtf.

Néanmoins, je reviens toujours au « vrai » rouge, que j’appelle « rouge franc », ne me demandez pas pourquoi ni d’où je sors cette appellation. D’ailleurs, qui entend « Bonjour, je recherche un excellent rouge franc » se trouve très probablement à quelques mètres de moi chez Sephora.

Et, là encore, j’en ai vu passer des tubes: des cheaps, des beaucoup trop chers, des glossy, des mates, des semi-permanents, des qui ne duraient même pas 5min… la totale. Je me considère donc aujourd’hui à même de pouvoir vous présenter mes rouges ultimes de tous les temps, ceux que j’ai toujours dans mon sac-à-main, ceux qui m’habillent et me me font me sentir au top de ma forme (un peu comme une jolie petite robe noire !).

mercredie-blog-test-swatches-lipstick-rouge-a-levres-mac-ruby-woo-niwel-veloute-infaillible-l-oreal-red-max-factor-ruby-tuesday-kiko-ultra-glossy-rouge-dior-999-giorgio-armani-chinese-lacquer

Comme j’avais la flemme de faire 7 photos différentes de moi portant les différents lipsticks, je me suis dit que j’allais faire un vrai truc de blogueuse beauté: des swatches. Et là, la vérité m’a tout simplement sauté aux yeux: en fait TOUS mes rouges se ressemblent, les différences sont tellement subtiles que n’importe quelle personne normalement constituée ne comprendraient pas l’intérêt d’acheter et de cumuler autant de produits similaires… Il y a donc une part de psychothérapie dans ce post (parce que, CLAIREMENT, je ne m’en étais jamais rendue compte auparavant… assez grave quand même !).

Place aux images (n’hésitez pas à cliquer dessus pour agrandir… et apprécier les différences EXTRAORDINAIRES qui existent entre toutes ces teintes ahaha):

mercredie-blog-mode-geneve-beaute-maquillage-rouges-a-levres-rouge-lipstick-iconique-mac-ruby-niwel-giorgio-armani-l-oreal-dior-swatch-swatches-testAvec flash

mercredie-blog-mode-geneve-beaute-maquillage-rouges-a-levres-rouge-lipstick-iconique-mac-ruby-niwel-giorgio-armani-l-oreal-dior-swatch-swatches-test2Sans flash

Alors voilà où j’en suis les meufs.

Les deux extrêmes (le « Ruby Woo » de chez MAC et le « Chinese Lacquer » d’Armani) sont de loin mes deux préférés. D’ailleurs, sur les deux photos illustrant cet article, je porte le Ruby Woo: j’adore son rendu mat et très (très très) sophistiqué. Pour ce qui concerne le Lip Maestro, il est loin d’être aussi brillant que sur la photo flashée, je dirais qu’il tire même carrément vers le mat (mais est beaucoup moins « éteint » que le MAC).

Ensuite, de gauche à droite:
– Le Niwel (le e-shop de la marque devrait ouvrir bientôt) est vraiment top à porter, très crémeux (il ne s’appelle pas « rouge-à-lèvres velouté » pour rien !) et la tenue est très bonne.
– Le « Red Infaillible » de la gamme du même nom de L’Oréal (dont je vous parlais dans cette vidéo) est également excellentissime et INCONTESTABLEMENT le meilleur en terme de tenue (appliqué le matin, malmené toute la journée, notamment pendant les repas, il a encore fière allure après le sport et MÊME avant d’aller au lit… un exploit je vous dis !). La teinte est parfaite pour lui aussi… Le seul inconvénient que je lui trouve est le fait qu’il soit assez difficile à démaquiller !
– Le « Ruby Tuesday » de chez Max Factor. Alors, déjà, Max Factor c’est quasiment impossible à trouver en France donc je ferai court (par contre si vous habitez en Suisse, vous le trouverez ici !). C’était tout simplement le rouge que je portais non-stop il y a encore 2/3 ans. Je m’en suis légèrement lassée du fait de sa teinte léééééégèrement rosée. Niveau tenue, il arrive juste derrière l’Infaillible: excellente.
– Le Kiko « Ruby Red« , sûrement celui que je porte le moins souvent: la couleur est top mais il brille beaucoup et tire vers le rose comme le « Ruby Tuesday » de chez Max Factor. Décidément, j’ai un truc avec les rubis (ceci n’est pas un appel du pied)…
– Le « Rouge Dior – 999« : alors lui, je sais pas trop quoi dire… si ce n’est que j’en attendais beaucoup (plus). Il faut dire que j’étais allée chez Sephora (encore…) en demandant justement de l’aide pour trouver MON nouveau rouge. Au moment de décrire ce que je souhaitais, la vendeuse avait bloqué deux secondes sur mon visage et m’avait répondu « Oui donc exactement ce que vous portez aujourd’hui en fait« … Humm…. Voilàààà c’est ça ! ENCORE un rouge madame ! Mais je sais pas, je le trouve trop violet sur mes lèvres (alors que lors de mes tests en magasin j’avais adoré son rendu sur ma main…). Du coup je le porte beaucoup plus exceptionnellement que les autres. Il n’empêche qu’il demeure très confortable et super pratique à appliquer (ah oui, et j’avais acheté le crayon correspondant… que j’utilise du coup pour tous mes autres rouges-à-lèvres rouges ;)).

Fin du bilan.

Je ne sais pas si je suis la seule dans ce cas, mais acheter des rouges me met toujours tellement en joie que je pense que je ne m’arrêterai jamais. D’ailleurs, à l’heure où j’écris cet article, je viens d’aller chercher une commande Click&Collect chez S… (j’arrête, vous allez croire que je fais de la pub !): le « Hot Cherry » de chez Estee Lauder qui est juste foufou dans son intensité (et, pour une fois, je suis juste DINGUE de son côté pailleté !). Bref, je vous en reparlerai, c’est certain… C’était juste pour vous dire que la folie continuait…

mercredie-blog-mode-beaute-test-avis-rouge-a-levres-preferes-ruby-woo-mac-lace-wig-wavy-bob-short-izzy-model-model-superbeaute4
Je porte ici le MAC « Ruby Woo« 

PS: non je n’ai pas oublié de vous parler de ma nouvelle coupe et de mes sourcils, « c’est dans le pipe » comme disent les vieux.

[show_shopthepost_widget id= »863099″]

Mon long weekend parisien: découvertes et bons plans.

J’étais à Paris la semaine dernière et ce court séjour fut loin d’être reposant ! A peine sortie du TGV, valise de 30kg au bout des bras (principalement remplie de vos commandes du vide-dressing LOL), j’ai repris mes habitudes d’ex- » »parisienne » », à savoir planifier mes journées, heure par heure sur mon iPhone. Mon côté psycho qui effraye toujours les gens que je rencontre… mais bon, j’ai tellement tendance à TOUT oublier (les horaires, les dates, la tête des gens, les RDV, les trains…) que notes et autres agendas me sont devenus indispensables.

Jeudi.
Jeudi matin, j’ai dormi.
Jeudi midi, j’ai déjeuné avec mes copines (coucou Soso et Chloé !), non loin du boulevard Haussmann puisque j’avais rendez-vous au salon de coiffure Niwel des Galeries. J’aurais bien aimé vous raconter l’expérience mais, en fait, je crois qu’il me faut un article en entier pour cela, donc soyez patientes… En attendant, si vous me suivez sur Instagram ou Facebook, vous savez que je suis repartie ravie du résultat (et j’ai appris pas mal de trucs !). Merci Niwel et merci Christelle <3

En fin d’après-midi avait lieu la soirée Weleda au cours de laquelle nous a été présenté le Bioty Tour. Nous avons aussi pu rencontrer la belle Joyce Jonathan, ambassadrice de la marque.

J’ai terminé ma soirée en dînant à l’Ave Maria (dont la carte est toujours aussi folle et alléchante), avec mon ami photographe Ben PG ;)


J’ai jamais été très dessert de toute façon…

Vendredi.
Parce que j’avais un petit entretien de prévu avec Inna Modja, ambassadrice Mizani (dont je vous parlais dans cette vidéo), j’ai choisi de porter ma jolie petite veste à sequins Asos

… avec mes nouvelles sunnies du tonnerre:


(lunettes Marc Jacobs, via Visio-Net)

Mais avant, j’ai déjeuné avec ma copine Hiley au Paradis de Fruit, même si, à mon grand désespoir, la citronnade sicilienne n’était plus sur la carte. Mes anciennes habitudes en ont pris un sacré coup.

J’ai donc tenté de me consoler en tentant une petite session shopping aux Halles, mais cet endroit est toujours aussi en travaux oppressant, et avec assez peu de choix finalement… L’après-midi a donc continué en direction de la rue St Honoré qui est définitivement ma go to shopping destination <3

Juste avant de rentrer dans la boutique Stories, j’avais repéré cette très jolie demoiselle, au physique qui me disait quand même bien quelque chose… mais que je n’aurais jamais osé aborder… C’est finalement dans la file d’attente que celle-ci est venue me parler… et mes doutes ont été levés, il s’agissait bien de la ravissante Shade :)

Nous avons continué notre shopping ensemble et n’avons pas cessé de rigoler jusqu’au passage en caisse (non pas parce que nous étions ruinées, mais plus parce qu’il fallait se tenir un peu quand même !). Bref, une chouette rencontre inopinée ! J’en profite pour vous faire découvrir sa marque, Nash Prints It, et ses superbes créations (que l’on a d’ailleurs déjà pu apercevoir dans le clip « C’est la vie » d’Inna Modja) <333

Chez Stories, j’ai notamment craqué pour cette somptueuse paire de bottes <3

Parce que la vie est (parfois) plutôt bien faite, j’ai pu directement enchaîner sur mon super tête avec Inna Modja, à l’hôtel Burgundy. Quelle chance de pouvoir l’inteviewer, dans un cadre intimiste qui n’a pu que mettre en lumière l’incroyable douceur de la jolie chanteuse malienne. Je partagerai avec vous très bientôt le contenu de cet échange beauté haut en surprises :)

Ma journée s’est achevée au Café Soprano, dans Le Marais, où j’ai pu déguster l’une des meilleures pizzas blanches de toute ma life. Super choix Marie. Bien ouej.

Samedi.
Mon samedi a commencé sur les chapeaux de roues puisqu’avec mes amies Soso et Juju, j’ai participé à une session de Hint Hunt, un « live escape game » situé non loin de Beaubourg. Le concept est à la fois simple et super excitant puisque vous avez 1h pour tenter de sortir d’une salle en répondant à diverses énigmes. Autant vous dire que nous nous sommes bien activés les méninges et que les fous rires étaient de la partie ! Essayez, si vous en avez l’occasion ;)

L’aprem, j’ai refait un peu de shopping (original…): parmi les incontournables du quartier, Hema et Kiko, chez qui on trouve TOUJOURS plein de conneries à acheter.

Les choses sérieuses ont commencé chez Sephora où je me suis laissée tenter par le dernier blush Givenchy « Mémoire de forme » (pour être honnête, j’en suis assez déçue…) puis chez Bobbi Brown où j’ai notamment trouvé LE FOND DE TEINT DE MA VIE !!! Pour la première fois, je n’ai pas l’ombre d’une démarcation, la texture crème se fond instantanément mais couvre également très bien. C’est bien la première fois que je trouve ma couleur EXACTE dans un fond de teint (je pourrais appliquer 50.000 couches, on ne verrait toujours pas que je porte du fond de teint… FOU).

long_wear_even_finish_compact_foundation_warm_ivoryPour info, je porte la teinte « Honey ».

Puis, comme à peu près tout le continent européen Paris, je me suis rendue au Stade de France pour assister au concert du siècle: On The Run Tour de Beyoncé et Jay Z ;)

Jay-Z-and-Beyonce-On-the-Run-Tour

Puisque tout le monde en a déjà beaucoup trop parlé, je ne m’attarderai pas sur le sujet. Pour la faire courte, j’ai passé un super moment mais j’avoue avoir largement préféré la dernière prestation de Beyoncé à laquelle j’avais assisté, à Zurich, l’année dernière (show plus spectaculaire, enchaînements plus dynamiques et qualité de son bien plus acceptable meilleure). Mais il manquait Jay Z… donc je dirais que sa présence a compensé ces quelques lacunes :)

Dimanche.
Un weekend à Paris n’en est pas vraiment un si l’on oublie de passer par la case brunch ;)
Pour ma part, celui de L’Artiste (situé rue de la Roquette), figure parmi mes favoris !!! Si cela n’a pas encore été fait, rendez-vous y absolument !

Le reste de ma journée est passé à une vitesse folle.

Juste avant de repartir pour la gare, j’ai remonté la rue Saint Martin et je suis tombée sur la boutique Virginie Castaway, chez qui les prix étaient particulièrement intéressants, beaucoup plus bas qu’en général. J’ai failli craquer sur pas mal de pièces… Mais je n’avais plus DU TOUT de place dans ma valise donc… Il n’empêche que je voulais partager le bon plan ;)

J’ai utilisé Uber pour la première fois (#LATE) pour me rendre à la Gare de Lyon et, au final, je n’ai rien payé du tout puisque j’ai pu utiliser un code m’offrant 10€ sur ma première course :) l’expérience fut rapide mais agréable, je le referai sans doute (surtout qu’Uber vient d’arriver à Genève !). En attendant, vous pouvez utiliser le code « ljllc » pour bénéficier, à votre tour, de 10€ de réduc sur votre première course !

Voilà voilà, la série de selfies l’article se termine ENFIN. Je reprendrai quelques étapes de ces journées dans des articles dédiés plus approfondis très bientôt :) x