Mon mariage: la décoration (fleurs et lumières).

Comme je vous le disais dans mon tout premier article « mariage », je souhaitais quelque chose d’extrêmement visuel pour le Jour J ! Je vous propose donc de découvrir mon approche « stylistique » à travers mes choix déco pour ce premier article « les jolies choses » :)

mercredie-mariage-blog-bouquet-fleurs-aromatics-arles-deco-plafond-lumiere-lumieres-led-guirlande-chapiteau-decoration

La question du « thème » s’est évidemment posée… mais après plusieurs heure de forcing réflexion, Axel et moi nous sommes rendus compte que ce n’était vraiment pas notre truc. Nous sommes très différents, nous n’avons pas forcément les mêmes goûts esthétiques et aucune passion commune suffisamment « forte » pour pouvoir servir de fil rouge à notre mariage.

Le mariage « Alice au Pays des Merveilles » ou « Gatsby » n’était vraiment pas un délire envisageable.

Nous avons donc décidé de laisser libre court à notre imagination en mixant des touches « à notre image » ! Je savais que j’avais envie d’un truc « spectaculaire » (pas « spectaculaire » dans le sens Bouglione et cracheurs de feu, plutôt dans le sens chargé et visuellement marquant pour nos invités, pour nous, pour nos souvenirs… tout en restant très harmonieux et élégant (eaaaasy donc).

C’est ainsi que l’idée de placer les fleurs au cœur de mon « non-thème » m’est venue. Après tout, les fleurs ça peut être très stylé (je rêvais d’un mur de fleurs, c’est festif, intemporel et raffiné et on peut se lâcher niveau couleurs (bizarrement, moi qui suis plutôt du genre monochrome pour ma garde-robe, il m’était hors de question d’avoir un mariage autour d’une seule couleur ou en teintes pastels, il fallait que ÇA PÈTE dans tous les sens !).

natalie-portman-dior-flower-wall

stephaudino

SAUF QUE: le lieu de réception que nous avons choisi (la bergerie du Mas de Peint) était tellement grand que j’ai vite déchanté à l’idée de fleurir cet espace (le mur de fleurs de 10m par 15 un peu hors budget quand même..! et réciproquement, le mini carré d’1m x 1m serait passé complètement inaperçu…). J’ai donc réfléchi à une alternative pour parvenir à « garnir » ces dimensions folles (histoire d’obtenir mon effet « wahou » tant désiré), j’ai alors commencé à penser aux guirlandes LED… En plus d’être incroyablement joli, cet effet magique permettrait d’apporter énormément de lumière au lieu !

mercredie-mariage-blog-arles-deco-plafond-lumiere-lumieres-led-guirlande-chapiteau-decoration

Quoi de plus « spectaculaire » qu’un haut plafond de lumières (introduit par un chemin de pétales et complété par des centaines de petites lanternes) ?

mercredie-mariage-blog-fleurs-aromatics-arles-decoration-chemin-lumineux-chandelles-mas-de-peint-entree

mercredie-mariage-blog-fleurs-aromatics-arles-decoration-chemin-lumineux-chandellesPhotophores, petites et grandes lanternes et bougies Ikea (tout simplement !)

04-deco-priscillaaxel-lafemmegribouillage81

04-deco-priscillaaxel-lafemmegribouillage59Pour la « papeterie » aussi j’ai choisi d’y aller à fond dans les fleurs
(faire-parts, carnets de messe, menus de table…)

Je remercie donc chaleureusement Be Lounge qui nous a aidé à exaucer cette petite folie (et encore une fois Estelle notre wedding planner pour la coordination). Le moins que l’on puisse dire c’est que cette installation a fait sensation:

Au moment d’entrer dans la salle, nos invités faisaient la queue pour prendre en photo la salle avant d’aller s’installer !

Cette installation a représenté la plus grosse partie de notre budget déco et je ne regrette pas une seule seconde d’avoir « vu les choses en grand » pour ce poste !

Une fois que j’ai su que le lieu pouvait être paré de mille et unes lumières, je me suis de nouveau attardée sur les fleurs et ai discuté avec Estelle des détails. Au final, chaque table et endroit clef (plan de table, coin livre d’or…) s’est retrouvé décoré de bouquets incroyablement vifs et fleuris (réalisés par Aromatics Arles), tout comme je l’avais imaginé !

04-deco-priscillaaxel-lafemmegribouillage41

mercredie-mariage-blog-fleurs-aromatics-arles-decoration-mas-de-peint-entree-plan-de-table-searting-flowers-mirror-miroir

Des jolies fleurs jusque sur le wedding cake ;)

05-reception-priscillaaxel-lafemmegribouillage581

Exactement le même style que mon bouquet et que les couronnes de nos deux témoins ;)

mercredie-mariage-blog-bouquet-fleurs-aromatics-arles-deco-couronne-demoiselles-honneur-crown-flower

Nous y sommes également allés à grands renforts de gypsophiles (merci France Fleurs): délicates et aériennes (et pas chères !), ces fleurs conviennent parfaitement seules ou en complément de bouquets (je remarque d’ailleurs toujours plus de mariage sur le thème du gypsophiles, très mignon et champêtre mais un peu fade à mon goût malheureusement).

Estelle les a ainsi utilisées pour la réalisation des bouquets des demoiselles d’honneur (il fallait quelque chose de blanc et de light pour une raison que je vous explique dans quelques lignes !), pour décorer l’église (nous souhaitions quelque chose de très très simple) et aussi pour la voiture (très charmante « nue », nous ne voulions pas de fioritures…).

02-ceremonie-priscillaaxel-lafemmegribouillage225

02-ceremonie-priscillaaxel-lafemmegribouillage263

02-ceremonie-priscillaaxel-lafemmegribouillage405

Un jeter de pétales multicolores pour raviver le tout ;)

02-ceremonie-priscillaaxel-lafemmegribouillage515

Et parce qu’on n’a jamais assez de fleurs, j’ai poussé le vice jusqu’à demander à mes demoiselles d’honneur de porter une robe de leur choix… fleurie ! A défaut de pouvoir fleurir le lieu à l’extrême, j’ai pu compter sur leur participation pour donner le ton, merci mes copines ;)

Rappelez-vous, je vous expliquais l’idée dans cet article !

mercredie-mariage-blog-bouquet-fleurs-aromatics-arles-deco-robe-fleurie-theme

********** Pour visionner mon mini film de mariage… c’est par ICI ! **********
********** Pour lire mon article mariage « à chaud »… c’est par ICI ! **********
********** Pour lire mon article « préparatifs et wedding planner »… c’est par ICI ! **********
********** Pour lire mon article « mode et accessoires »… c’est par ICI ! **********
********** Pour lire mes « 20 conseils pour un mariage plus que parfait (que vous ne lirez nulle part ailleurs !) »… c’est par ICI ! **********

(photos La Femme Gribouillage)

C’est moi qui l’ai fait.

Grosse motivation dimanche dernier. J’ai décidé de pimper mes shoes, révolution créative dans l’appart (oui car si vous aviez lu cet article, vous sauriez que je suis plus du genre spectatrice qu’actrice en « DIY »).

Mine de rien, voilà le résultat (à savoir que cette bottine avait le côté tout defoncé rapé). Bon, certes c’est discret, mais y’a plus moche comme cache-misère non ? :)

Donc si vous voulez donner une nouvelle vie à des chaussures qui prennent la poussière depuis 3 ans au fin fond de votre placard, suivez ces instructions d’une incroyable facilité.

Tout d’abord, ce qu’il vous faut: de la colle (genre multi-tasking pour petits bricolages), des paillettes (d’une couleur pas trop pourrie, si possible raccord avec vos chaussures… quoique chacun ses goûts), un pinceau (brosse ronde ou brosse plate, encore une fois chacun ses goûts). Les indispensables: du sopalin, une feuille de papier pour récupérer les paillettes en trop, éventuellement aussi du ruban adhésif pour protéger les parties que vous ne souhaitez pas décorer (vous pourrez ainsi en mettre de partout À L’AISE et libérer la bourrine qui est en vous).

Ensuite lâchez-vous: déposez une dose raisonnable de colle sur la zone que vous souhaitez pailleter (oui, ce verbe existe et signifie littéralement « Orner de paillettes », on y est).

Étalez la colle avec un pinceau de sorte que l’épaisseur de la couche soit uniforme (hé oui ce serait bête d’avoir des gros patés en relief).

Saupoudrez les paillettes sur la zone de colle, veillez à déposer une feuille de papier propre dessous pour pouvoir récuperer les paillettes en trop (c’est la crise, rien ne se perd tout se transforme).

Allez-y franchement, même si ca déborde (de toute facon les paillettes n’adhéreront que sur les zones enduites de colle… LOGIQUE quand tu nous tiens).

Tapoti-tapota pour faire partir le surplus.

Et voilà c’est DÉJÀ terminé ! Comme c’est passé viiiiite !

Dans mon élan de folie, je me suis également attaquée à des ballerines (j’en ai aussi profité pour dégager les vieux lacets et les remplacer par des rubans de chez American Apparel très froissés froissés jolis jolis).

Même méthode…

Résultat sympa non ? (on dirait qu’il y a une boursouflure au bout mais pas du tout en vrai ;).

Et enfin, dernier cobaye, les bottines marron, TROP basiques à mon goût:

Je n’avais pas vraiment envie de pourrir le cuir donc j’ai cette fois pris pour cible le talon, déjà bien derouillé par mes marches effreinées quotidienne.

TADAAAAAA !

Bref, une après-midi productive (enfin ça m’a pris 20min, prévoyez autre chose si vous voulez occuper tout votre weekend ;).

Bisou bisou ;)

Do it yourself… but do it well.

Les internets regorgent de contenus tous plus addictifs les uns que les autres… Moi par exemple, je suis une grosse consommatrice de vidéos make-up/beauté (et il semblerait que je ne sois pas la seule)… Je pourrais en regarder non-stop sans aucun problème et pourtant, je ne reproduis quasiment jamais ce que j’ai passé des heures à scruter minutieusement sur Youtube (cela dit j’aimerais bien voir si j’arrive à ressembler à Kim Kardashian après un petit ravalement de façade contouring).

Figurez-vous qu’un tout autre genre de contenu capte mon attention en ce moment (bizarrement, depuis que je suis arrivée à Genève = que j’ai du temps libre = que je n’habite plus dans un studio de 15m2), je veux bien sûr parler du DIY. Bien que je constate une recrudescence de tutos et autres inspirations DIY au sein de la blogo française, j’avoue que j’apprécie 1000 fois plus les blogs anglo-saxons (créations plus travaillées, fines, délicates et, de fait, originales).

Voici donc une petite sélection de mes créations favorites, chipées via les excellents A pair and a spare, I spy DIY & Honestly WTF.