J’ai kiffé pour vous: ZePressing (parce qu’on a toutes mieux à faire que des lessives et du repassage !).

En cette époque d’accélération, de compétition, survoltée, hyperconnectée, la lenteur est un luxe inouï, ô combien enviable“.

Tweet de Bernard Pivot sur lequel je suis tombée ce matin.

En le lisant, je me suis dit “Diantre (non, ça évidemment je ne me le suis pas dit), quand est-ce que j’ai le temps d’aller lentement (ou, du moins, à mon rythme) dans la vie ?”. La réponse fut cinglante: JAMAIS. Comme beaucoup d’entre vous j’imagine, je suis SANS ARRÊT en train de courir partout, de gérer 12.000 trucs, bref, la fameuse charge mentale. A tel point que parfois je m’en rends vraiment malade. Et donc Bernard a raison: à l’heure actuelle, la lenteur est un luxe auquel je n’ai résolument pas accès (pas du tout la fin du monde, mais un peu déprimant quand même).Pourtant Dieu sait que j’aimerais prendre le temps de faire certaines choses… ne serait-ce que prendre le temps de ne rien faire. Me poser dans le canap’ et manger un cordon bleu en pilou pilou par exemple (je suis pas compliquée). Mais cela m’est impossible en ce moment.

Je suis donc toute ouïe quand on me parle de moyens de gagner du temps. Finalement, c’est tout bête, pour gagner du temps, il suffit d’ôter de sa “to do list” les activités qui en font perdre. Et parmi elles, l’entretien du linge: le tri, le lavage, l’étendage, le rangement, sans parler du repassage / nettoyage à sec des vêtements qui en ont besoin. Je ne sais pas vous, mais ça me prend facilement trois heures chaque semaine. Trois heures pendant lesquelles j’aurais mille autres choses plus intéressantes à faire…

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-blogger-blogueuse-bloggeuse-test-avis-review-zepressing-a-domicile-pressing3Allez viens, je te raconte comment ce service tout simple a révolutionné ma life.

C’est facile, me direz-vous, de déléguer ses corvées… encore faut-il que 1. le service soit bien exécuté (parce que si c’est pour repasser derrière, c’est pas la peine…) et 2. que cela ne me coûte pas trop cher non plus.

Du coup, quand j’ai été contacté par ZePressing, je me suis d’abord dit que ça n’allait pas franchement m’intéresser (et donc vous non plus)… puis je me suis penchée de plus près sur le site, ses différentes prestations ainsi que les tarifs proposés. ET (SPOILER ALERT), J’AI ÉTÉ TRÈS AGRÉABLEMENT SURPRISE, je me suis retrouvée emballée par le service.

Laissez-moi vous expliquer.

Si j’avais bien compris que le concept de “pressing à domicile” (offert sur les villes de Genève, Nyon, Gland et Lausanne dès le 1er novembre !) impliquait sûrement une collecte et une livraison (à domicile, bien sûr), je ne m’attendais en revanche pas à ce que les horaires soient autant en ma faveur: du lundi au samedi, de 13h à 21h. Pardon ? “samedi” ? “21h” ? Il y a donc VRAIMENT des gens qui peuvent m’aider aux seuls moments où je suis dispo ?! J’AIME !

Quant aux prix, je ne vous cache pas que je m’attendais un peu à me faire allumer (en me disant qu’il fallait quand même bien payer le “plus” du service de la collecte/livraison). Et bien pas vraiment: les prix sont parfois encore moins chers que ceux de mon pressing de quartier. Comptez par exemple 4,50.- (ou 3,60.- si vous prenez l’abonnement, je vous explique en bas en quoi ça consiste) pour une chemise lavée, repassée, sur cintre ou encore 22.- (17,60.- avec abonnement) pour un costume 2 pièces. Franchement, RIEN À DIRE.

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-blogger-blogueuse-bloggeuse-test-avis-review-zepressing-a-domicile-pressing

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-blogger-blogueuse-bloggeuse-test-avis-review-zepressing-a-domicile-pressing2Le bonheur de ne pas se balader avec les grandes housses de pressing quand on est livré directement chez soi !

Donc pour résumer: il existe des mecs à Genève qui peuvent venir récupérer mon linge, le laver, le plier, le repasser, me le ramener chez moi, à des moments où je suis EFFECTIVEMENT chez moi… ET ÇA ME COÛTE PAS PLUS CHER QUE D’ALLER SUPPLIER DEVANT LA PORTE DU MONSIEUR PRESSING DE MON QUARTIER QUI FERME SON RIDEAU DE FER SOUS MES YEUX ALORS QUE J’AI 163 CHEMISES DANS LES BRAS À FAIRE REPASSER.

Je ne sais pas vous, mais moi je trouve ça révolutionnaire (et je ne pense pas exagérer en utilisant ce mot).

J’ai ainsi utilisé le bon d’achat qui m’a été offert pour envoyer un costume, et 6kg de linge à simplement “repasser / plier” (oui, oui, ça existe, ça coûte 10.- le kilo, 8.- avec abonnement): le livreur qui est venu à mon domicile a été d’une courtoisie et d’une gentillesse vraiment appréciables, a pris mes vêtements et les a déposés dans une box associée à mon compte client (ouvert en ligne ou sur l’application ZePressing), pour éviter tout mélange ou perte j’imagine. 48h plus tard, ce même monsieur est revenu m’apporter mon linge. Incroyablement rapide, nickel, sympa.

Alors voilà, ça va vous paraître ridicule, mais j’étais TELLEMENT CONTENTE de découvrir que quelqu’un pouvait me soulager de ce genre de tâche ! J’ai même commencé à calculer le nombre d’heures qu’il m’aurait fallu pour laver et repasser tout ça (enfin, en vrai c’est mon super mari qui repasse, mais ça le fait tout autant c*** que moi !), aller au pressing, récupérer les trucs au pressing… FRANCHEMENT ON A TOUS AUTRE CHOSE À FOUTRE NON ?

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-blogger-blogueuse-bloggeuse-test-avis-review-zepressing-a-domicile-pressing5

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-blogger-blogueuse-bloggeuse-test-avis-review-zepressing-a-domicile-pressing6
Genre passer plus de temps avec Monsieur Loulou !

Il y a même un côté “libérateur” dans le sens où, plutôt que de m’empêcher de porter certains vêtements (car tissu spécial ou autre qui fera que je devrais aller au pressing), je peux désormais TOUT porter et faire rentrer le traitement de ce linge dans mon forfait, sans avoir à me prendre la tête !

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-blogger-blogueuse-bloggeuse-test-avis-review-zepressing-a-domicile-pressing4Est-ce que j’ai l’air de me prendre la tête ? Je ne crois pas.

Bref, ZePressing propose ses services “à la carte” (si vous avez un besoin ponctuel par exemple). Perso, je pense souscrire à l’abonnement mensuel: en payant 99.-/mois (sans engagement), je dispose de 99.- de crédit à utiliser (si pas entièrement utilisé, le crédit restant est reporté au mois suivant bien sûr) et surtout de -20% sur les prix habituels (même si je dépasse les 99.-). Je suis prête à payer ce montant s’il m’épargne toute lessive/repassage/pressing (entre le prix de l’eau, de l’électricité, des produits, et puis surtout vu le temps qu’on y passe, ce montant me paraît raisonnable sur un mois… à voir si j’arrive à faire passer tout mon linge sur ce montant, mais j’ai bon espoir !).

Et vous ? Vous préférez tout faire vous même ? Ou vous seriez prête à payer un certain montant pour être libérées de ce genre de tâches ménagères ?

Quoiqu’il en soit, je suis vraiment contente de partager ce que je considère comme THE bon plan de l’année. Bon plan, certes, excessivement pragmatique… mais je suis convaincue qu’il plaira à beaucoup d’entre vous, si vous avez la chance de pouvoir vous offrir une telle aide.

Article réalisé en partenariat avec la marque ZePressing.

Mes quatre jours de roadtrip suisse !

J’ai profité de mes quelques semaines de break cet été pour me pencher sur tout un tas de tâches: admin, rangement, tri, sport, rendez-vous… et j’ai un peu voyagé. “Un peu” car, vous allez le voir, je suis restée sur le territoire…

J’avais très envie de partir quelques jours avec mes parents (qui étaient en congés au même moment que moi, pour une fois), ça faisait bien 10 ans que nous n’avions pas voyagé rien que tous les trois. Il fallait donc absolument trouver un moyen de profiter de nos quelques jours off simultanée ! Compte tenu des timings, je projetais d’aller en Italie, en Croatie ou en Grèce… jusqu’à ce que je reçoive une super proposition (timing parfait, le mektoub, je vous dis !): partir en roadtrip en Suisse (avec Europcar et Accor Hotels comme partenaires) ! Hum, hum. Un “roadtrip suisse” donc… qu’est-ce que ça peut bien donner ? Ça sonne quand même moins exotique que les destinations évoquées un peu plus haut… Et puis j’ai réalisé que, malgré mes six années passées à Genève, je n’avais jamais vraiment pris le temps d’aller plus loin que le canton de Vaud (allez, si, j’étais déjà allée à Zurich pour le concert de Beyoncé !)… J’ai donc accepté de l’aventure, accompagnée de mes parents et d’une magnifique New Beetle décapotable (à savoir que la dernière fois que j’avais conduit un cabriolet, c’était avec Barbie).

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-new-beetle-cabriolet-interlaken-decapotable
Séquence “Turbo” dans la région d’Interlaken

Nous nous sommes largement inspirés du “Grand Tour Switzerland” pour l’itinéraire (un site partageant les plus belles routes du pays): départ de Genève, arrivée à Lucerne, le tout en quatre jours et trois nuits (à l’Ibis Lausanne, au Novotel Bern Expo et à l’Ibis Luzern).

Jour 1:
Nous avons quitté Genève le dimanche en fin de matinée pour rejoindre l’une de mes terrasses favorites, celle du Deck (à Chexbres). La vue est y tout bonnement incroyable: on domine les vignes de Lavaux, avec le lac à l’horizon… un régal pour les yeux ! Dommage, le service s’est beaucoup détérioré (j’aurais dû me fier aux dernières reviews Tripadvisor…). Le restaurant adjacent, la Verrière, propose heureusement un superbe menu (et les serveurs y sont bien plus sympathiques !). Une fois le repas terminé, nous aurions pu nous balader le long de la “Riviera suisse” (Montreux, Vevey etc), mais un programme bien rempli nous attendait déjà à Gruyères.

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-en-famille-le-deck-chexbres
La vue sensationnelle du Deck

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-en-famille

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-en-famille-le-deck-chexbres-menu-avis

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-riviera-vevey
La Riviera vaudoise

15h: arrivée à Broc pour découvrir la Maison Cailler (le fameux chocolatier). Dimanche d’août et météo favorable obligent, c’est par un temps d’attente de près de 2h que nous avons été accueillis. Autant vous dire que nous nous sommes résignés à ne visiter que la “boutique”(qui, entre nous, fait un peu attrape touristes, mais bon…). Nous sommes ainsi repartis avec quelques paquets de chocolats pour la route (PARDON, à offrir), et nous avons continué sur Gruyères (village que je connaissais déjà pour y avoir emmené à peu près 95% des proches venus passer quelques jours en Suisse chez moi !).

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-en-famille-musée-chocolat-maison-cailler-visite

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-en-famille-musée-chocolat-maison-cailler

Fans de films d’horreur, il n’était pas envisageable pour ma mère et moi de ne pas visiter le musée HR Giger (une deuxième fois pour ma part), père de la créature d’Alien. Mon papa, plutôt fan de bières, nous a attendu au bar du même nom (et à la déco assortie). Le musée est top et se visite plutôt rapidement: on y découvre, de façon ultra immersive, une multitude d’œuvres (dessins, peintures, sketches… des créatures et des vaisseaux du film, mais pas que), des sculptures fascinantes et, en toute fin de visite, la collection privée de l’artiste. Un mini documentaire vous permettra par ailleurs de découvrir plein d’anecdotes sur le maître Giger (un peu dérangé quand même…). Nous nous sommes ensuite retrouvés pour une petite pause goûter (et la dégustation des incontournables meringues à la double crème de la Gruyère !).

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-gruyeres-musee-hr-giger-alien-avis-museum

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-gruyeres-musee-hr-giger-alien-avis-bar

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-gruyeres-musee-hr-giger-alien-avis-museum-collection-personnelle

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-gruyeres-musee-hr-giger-bar-meringue-double-creme

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-gruyeres-village

La balade se poursuit ensuite à travers le village au bout duquel s’élève le château. Notre petit tour terminé, l’occasion était trop belle pour ne pas succomber à l’appel de la fondue… nous avons donc dîné très tôt (vers 19h) et avons savouré une “moitié moitié” dans l’un des nombreux restaurants du village (qui ont de toute façon quasiment toute la même carte donc le choix était vite fait !).

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-gruyeres-musee-hr-giger-chateau-visite
La position de ma mère 99% du temps quand on se balade

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-gruyeres-musee-hr-giger-chateau-visite-mouton2
Le château de Gruyères (tout en haut)

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-gruyeres-musee-hr-giger-chateau-visite-mouton

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-gruyeres-hotel

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-gruyeres-vaches-parking

En fin de journée, nous avons rebroussé chemin pour nous rendre à l’hôtel Ibis de Lausanne centre (très bien situé !), où nous avons passé la nuit.

Jour 2:
Nous avons mis les voiles, sous un grand soleil, direction la station de ski de Rellerli. Le paysage montagnard était SPLENDIDE, nous avons pu admirer les chalets du domaine de Gstaad (et la cinquantaine de Porsche, Lamborghini croisées sur la route !). S’il était un peu tôt pour le ski, la météo était en revanche idéale pour une petite session… de luge !

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-paysage-view-pre-prairie-montains-montagne-gstaad2

Soyez pas trop jalouses…

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-paysage-view-pre-prairie-montains-montagne-gstaad-rellerli2

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-paysage-view-pre-prairie-montains-montagne-gstaad

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-paysage-view-pre-prairie-montains-montagne-gstaad-rellerli-luge

Le tarif est très accessible (26.- les 5 descentes), néanmoins j’avais zappé de compter la montée en téléphérique (90.- pour trois). Autrement dit, les sensations sont sympa mais il vaut mieux prévoir autre chose (par exemple une petite rando) pour rentabiliser la dépense ! Il est ensuite possible de redescendre soit en téléphérique, soit à pied (comptez 1h20 de marche environ): nous l’aurions fait avec plaisir mais, comme vous vous en doutez, pas le temps de niaiser !

Nous avons donc quitté Gstaad direction les cascades de Trummelbach (dans la “vallée des 72 cascades”, rien que ça !): on peut d’ailleurs déjà en apercevoir depuis la voiture sur les routes avec, en prime, une vue majestueuse et de plus en plus claire sur le Mont-Schilthorn (vu dans “Au service de sa majesté”, un James Bond de 1968). Impossible de rater le départ de la visite des chutes (très touristiques, vous ne serez pas les seuls sur place ahah !). L’entrée est tout-à-fait raisonnable et le tour vaut vraiment le détour: entre l’accès en ascenseur et la violence des chocs de l’eau sur les parois tout au long de la visite, le tout est vraiment impressionnant (k-way fortement recommandé !). Je n’aurais malheureusement pas énormément de photos à vous montrer des chutes… puisque j’ai fait tomber mon portable et explosé sa vitre pendant une tentative de selfie. BRAVO BRAVO.

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-paysage-view-pre-prairie-vert

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-chutes-cascades-trummelbach-falls

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-chutes-cascades-trummelbach-falls-Mont-Schilthorn-james-bond

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-chutes-cascades-trummelbach-falls-total-look-jean-denim

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-chutes-cascades-trummelbach-falls3

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-chutes-cascades-trummelbach-falls2

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-chutes-cascades-trummelbach-falls4Attention la douche !

Le soir, après avoir longé le somptueux lac de Thoune, nous nous sommes rendus au restaurant du Grand Hotel Giessbach, une petite merveille dissimulée dans la forêt et dont la vue donne tout juste sur une autre cascade et le lac. La carte est y particulièrement sophistiquée (avec un buffet d’antipasti italiens) et le service, exceptionnel. La petite touche rétro (décoration d’antan, très foncée et chargée) nous a vraiment interpellés. J’aurais néanmoins tendance à recommander le Restaurant Les Cascades pour le midi et non le soir, afin de profiter un peu plus longtemps de la vue sur le lac (quoique, si vous aimez l’ambiance “Shining”, vous apprécierez l’hôtel en mode nuit).

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-interlaken-view-visit
Le lac de Thoune, près d’Interlaken, un paysage à couper le souffle !

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-restaurant-grand-hotel-giessbach-avis-Il faut quelques minutes de marche depuis le parking extérieur pour enfin entrevoir l’hôtel, il est tellement grandiose qu’on est on ne peut plus surpris lorsqu’il apparaît enfin sous nos yeux !

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-restaurant-grand-hotel-giessbach-vue-cascades

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-restaurant-grand-hotel-giessbach-avis-reviews

Après ça, nous sommes rentrés à Berne, plus précisément au Novotel Bern Expo, une excellente adresse si vous cherchez à séjourner dans la région !

 

Jour 3:
Après un sympathique petit-déjeuner au Novotel, nous reprenons la route en passant par plusieurs petites villes (dont Berthoud, Lueg, Affoltern, Trubschachen et Entlebuch, en suivant l’itinéraire du Grand Tour Suisse) afin de nous rendre à Lucerne.

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-novotel-gourmet-bar-bern-berne
Le restaurant du Novotel Bern Expo, très stylé !

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-paysage-view-pre-prairie-vert3

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-berthoud

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-affoltern

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-trubschachen-Gasthof-Bären2

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-paysage-view-pre-prairie-vert6

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-trubschachen

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-paysage-view-pre-prairie-vert2

Après plusieurs heures de conduite (très agréables, vous imaginez un peu la vue !), nous sommes finalement arrivés à Weggis où j’avais prévu une petite après-midi détente. J’avais en effet réservé une table à l’hôtel Beau Rivage pour le dîner, ce qui nous a permis de profiter de la piscine (et de l’accès direct au lac !). Le temps était radieux, la chaleur au rendez-vous… bref, c’était le jour parfait pour nous prélasser après les découvertes des précédents jours !

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-beau-rivage-weggis-lucerne-luzern-avis-review-piscine-pool-lake

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-hotel-beau-rivage-weggis-lucerne-luzern-avis-review-piscine-pool-lake-restaurant

Si vous aviez jeté un œil à mes stories Instagram, vous savez que le cadre du Beau Rivage est tout simplement fou (de tout le road trip, c’est vraiment l’un des moments que j’ai préféré… et je n’avais pas encore vu la grandeur de Lucerne !).

Nous avons terminé la journée à l’hôtel Ibis Styles de Lucerne: situation impeccable, en pleine vieille ville, pour notre visite du lendemain. Par ailleurs, la chambre que nous avons eue, en dernier étage, était superbe (ultra spacieuse, très stylée… avec, en prime, une grande terrasse pour prendre les premiers rayons du soleil avant même d’aller petit-déjeuner) !

 

Jour 4:
Journée dédiée à la découverte de Lucerne city ! Je ne sais pas pourquoi, j’avais une image de ville hyper “vieillotte” et “morte”… hé bien j’avais tout faux ! Mes parents et moi avons littéralement adoré cette ville (et je n’attends qu’une chose, y retourner avec mon mari !). L’architecture y est époustouflante, les gens adorables et la nourriture excellente. Quel regret de n’y avoir passé qu’une seule journée… J’ai aussi profité de notre balade en ville pour faire réparer l’écran de mon téléphone chez une boutique agrée Samsung, Smart Go (si jamais l’équipe passe par là: vous avez sauvé la fin du trip, merci merci !).

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-lucerne-luzern

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-lucerne-luzern2

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-lucerne-luzern3

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-lucerne-luzern4

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-lucerne-luzern6

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-lucerne-luzern7

mercredie-blog-blogger-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-lucerne-luzern5

Nous avons mis les voiles en milieu d’après-midi pour être de retour à Genève et rendre la voiture avant la fermeture de la boutique Europcar.

Bilan des opérations:
– Qu’est-ce que c’est VERT la Suisse (les prés, les forêts, les montages… c’est un paysage verdoyant sans fin quand on conduit) !
– On se marre quand même bien tous les trois (le trio de gogoles en décapotable sur l’autoroute… c’est nous !). Quelle chance d’avoir les parents les plus cool du monde !
– Un cabriolet pour se balader, c’est le pied (merci Europcar) !
– Quoi de plus agréable que de se glisser dans des draps tout propres et une literie confortable après une journée riche en découvertes (merci Accor Hotels !) ?

Bref, je recommande vivement le format “roadtrip” en famille et même pour des petites durées. Ces quelques jours d’exploration nous auront permis de découvrir les beautés de toute une partie de la Suisse :)

mercredie-blog-geneve-suisse-voyage-my-switzerland-grand-tour-roadtrip-europcar-accor-new-beetle-cabriolet-famille-decapotable
Ciao !