Mes nouveaux chouchous skincare.

L’autre jour vous avez été quelques unes à me demander le « secret » du teint éclatant que j’affichais sur ce post:

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-beauty-sisley-skincare-routine-nars-audacious-lipstick-narsissist-audrey-blush-dolce-vita-man-ray
Je porte sur les lèvres l’audacious lipstick « Audrey » de chez Nars et le blush « Dolce Vita » de la même marque ainsi qu’un joli col roulé en laine Levi’s

Alors, rien de foufou… Si ce n’est: 1. le fait que je choisisse très bien mes jours pour prendre ce genre de photo (comprenez, les jours sans cerne, sans boutons… bref, les jours photogéniques !) et 2. allez, quelques produits de soin chouchous quand même.

Comme vous, je vais sûrement devoir me trimballer la même peau toute ma vie (à moins que la science ne fasse quelques miracles d’ici là…). Or, mon activité de « bloggeuse » a longtemps fait que je me retrouvais régulièrement sous des montagnes de nouveautés à tester. De nouveaux produits, ingrédients, principes entraient ainsi en contact avec ma peau chaque jour. J’ai finalement mis le holà il y a quelques mois (au point que pendant plusieurs semaines je n’ai utilisé QUE de l’huile de jojoba pour soigner ma peau, matin et soir) (j’ai même lâché ma Clarisonic !) et je me concentre dorénavant sur quelques valeurs sûres, soigneusement sélectionnées.

Une à deux fois par semaine, j’exfolie donc mon visage avec la Crème Exfoliante Désincrustante Caudalie. J’enchaîne ensuite avec le Masque Eclat Express de Sisley, à l’argile rouge, parfait pour ma peau mixte puisqu’il nettoie et élimine les impuretés (en plus il a un rendu holographique assez cool LOL !).

Tous les matins je me rince le visage à l’eau froide… non je déconne, j’utilise de l’eau chaude comme tous les gens normaux (mais QUI s’inflige une torture pareille ?). En revanche, depuis que j’ai découvert le Masque Contour des Yeux, de chez Sisley aussi, je sais que je peux faire disparaître mes poches et lignes de fatigue autour des yeux en quelques minutes le matin ! Le produit coûte assez cher mais est vraiment bluffant (et il suffit d’une très fine couche pour faire effet). Puis, j’applique mon Soin Hydratant et Matifiant aux Résines Tropicales (et oui, j’ai la totale Sisley… lucky me), qui nourrit ma peau tout en l’empêchant de briller (du coup, pas besoin d’accumuler les couches de primer, fond de teint, poudre etc pour rester nette… je préfère ça !).

Le soir, je me démaquille avec… surprise surprise… TOUJOURS la même huile démaquillante DHC depuis 5 ans (sans doute le produit skincare auquel je suis la plus fidèle): c’est simple, je ne connais pas mieux pour éliminer toute trace de maquillage ou de pollution sur la peau ! Je mouille ensuite mon visage avec un peu d’eau (l’huile se transforme en une sorte de lait) avant de rincer. Pour finaliser mon nettoyage, j’utilise la Mousse Nettoyante douce de chez Nuhanciam (dont le parfum est juste… fou ! il me rappelle Hypnotic Poison de Dior) ou bien la Poudre Nettoyante de DHC (un rituel venu du Japon): j’en verse un tout petit peu au creux de ma main, j’ajoute un peu d’eau et hop, j’obtiens une mousse bien onctueuse et super agréable à masser sur le visage !

Ma peau est alors on ne peut plus propre. Je termine avec une couche généreuse d’huile de jojoba (celle d’Aroma-Zone est très bien). C’est vraiment MON produit miracle: il régule mon acné, matifie ma peau (aussi bizarre que cela puisse paraître pour une huile !) et a des vertus anti-âge (je n’hésite donc pas à en mettre sur le contour de mes yeux et de ma bouche en prévention).

Et voilà le travail !

L’Institut Leonor Greyl, un must pour le soin des cheveux… même afros (+ CONCOURS INSIDE !).

Je n’ai pas été chez le coiffeur depuis… sans doute la fin de l’année dernière, pour une couleur (pour tenter de me débarrasser une bonne fois pour toute de mes pointes décolorées). C’est donc à l’Institut Leonor Greyl (rue Tronchet à Paris 8, 01 42 65 32 26) que j’ai fait confiance pour chouchouter ma chevelure nouvellement 100% naturelle (pour celles qui n’auraient pas tout suivi, j’ai procédé à un petit big chop en mai dernier).

Si l’idée de me faire couper les cheveux par un inconnu m’effraie toujours autant, je confie bien volontiers mon afro à Leonor Greyl pour un soin profond ! C’est simple, pour moi, c’est la référence en la matière (je reçois d’ailleurs régulièrement leurs produits et j’ai toujours eu de très bons résultats, même si je n’en ai que très peu parlé sur le blog… je vous en expliquerai la raison un peu plus tard dans l’article !). J’avais quelques doutes concernant leur approche du cheveu afro / frisé… mais mon passage au salon m’a démontré que je n’avais aucune crainte à avoir ! Allez c’est parti je vous dis tout (attention les yeux, j’ai fait péter les GIFs de partout !).

mercredie-blog-cheveux-beaute-geneve-paris-leonor-greyl-soin-casque-avis-test-tronchet-institut-naturels-frises-afro-stephane-vanilles

Après avoir enfilé mon peignoir blanc siglé (sans rien en-dessous, pour mieux profiter du massage des épaules et de la nuque qui permettent de stimuler la circulation sanguine !), c’est Sylvie qui s’est occupée de toute la partie soin. Un diagnostic assez précis est d’abord établi (on me pose plusieurs questions sur mes habitudes de coiffage, produits etc…) puis le cheveu est analysé grâce à un appareil permettant de grossir jusqu’à 200x le cheveu (photo en bas à gauche). Est-ce que j’ai le droit de me la péter un peu ? Oui je crois ! Alors j’ai bien eu la confirmation que mes cheveux tout naturels pétaient la santé et étaient fort comme jamais (aucune casse pendant le brossage à sec par exemple, le truc inimaginable il y a encore quelques mois puisqu’une simple manipulation aux doigts suffisaient à casser mes cheveux). Bien contente (et ça confirme ma décision un peu fofolle d’avoir coupé mes longueurs !).

Sylvie procède par section (en même temps, vu l’épaisseur que j’ai maintenant, pas trop le choix !). Le process d’application de mon soin profond était par la suite un peu complexe et je ne suis pas sûre de me rappeler de tout (et, surtout, SUR-MESURE ; vous donc pouvez être certaines que vous recevrez le meilleur soin qui soit en fonction de vos cheveux, même s’il ne correspond pas à 100% à celui que j’ai eu !)… je vais quand même tenter un petit résumé: d’abord l’huile avant-shampoing Leonor Greyl appliquée sur toutes les longueurs, puis une mixture maison (j’ai le souvenir qu’elle contenait plusieurs pâtes dont un peu de crème aux fleurs, ce soin lavant vert hyper spécifique de la marque, et probablement un masque + autre chose). Je suis ensuite passée sous le casque à vapeur une dizaine de minutes pour bien faire pénétrer, avant de savourer un moment de détente (massage !).

mercredie-blog-cheveux-beaute-geneve-paris-leonor-greyl-soin-casque-avis-test-tronchet-institut-naturels-frises-afro

Une fois le produit rincé et mes cheveux délicatement shampouinés (avec de nouveau la crème aux fleurs), la circulation sanguine est réactivée une dernière fois: d’abord par le massage « ventouse » (qui vient aspirer le cuir chevelu, zone par zone) puis par un massage « vibration ». C’est une partie vraiment très agréable (et c’est d’ailleurs pour cela que je n’ai pas filmé: j’avais envie de kiffer un peu).

Ce que je retiens:
l’importance d’une huile avant-shampoing (je le faisais déjà mais pas forcément avec l’huile Leonor Greyl… finalement je me dis que les deux flacons que j’ai à la maison vont y passer !)
le rôle du brossage sur cheveux secs (oui oui, vous avez bien lu…), une fois l’huile appliquée: cela permet de bien étaler la matière sur le cheveu et ainsi une meilleure pénétration (mes cheveux étant en parfaite santé, ils n’ont absolument pas cassé, ce n’est peut-être pas la chose à faire si vous avez les longueurs très très fragiles en revanche

la possibilité d’appliquer son masque directement sur l’huile en pré-shampoing (donc sur cheveux secs, première fois que j’entendais ça… et à l’heure où je vous écris, j’ai huile de Leonor Greyl et masque à l’orchidée qui posent sur la tête !).
comment réellement utiliser la crème aux fleurs (à appliquer raie par raie et à ensuite faire mousser avec un peu d’eau pour laver très progressivement la chevelure…) ! Je l’avais déjà à la maison, je l’appliquais correctement… mais je la rinçais mal (je rinçais tout direct, alors qu’il faut masser les cheveux pendant de longues minutes en ajoutant l’eau petit à petit pour bien en tirer tous les bénéfices !). Je ne comprenais donc pas l’utilité du produit… d’où le fait que je ne l’avais jamais mentionné ici ou sur mes réseaux sociaux  comme je le disais plus haut !

Place ensuite à la coiffure (et j’avoue que, comme souvent, j’avais déjà prévu de repasser chez moi après mon passage au salon pour me recoiffer… éventuellement même me relaver les cheveux pour mettre mes boucles en place !). J’avais même pris mon gel au cas où… Je me retrouve donc entre les mains de Stéphane: je n’avais absolument aucune idée de ce qu’il comptait faire à mes cheveux mais vu la confiance dans son regard, je me suis dit « voyons donc de quoi il est capable » ! Quelle ne fut pas ma surprise quand celui-ci a commencé à prendre des mini sections, à les peigner et à les enrouler doucement sur elles-mêmes pour créer des tortillons (une technique qui n’est pas sans rappeler ma première vidéo coiffure !). Vous n’imaginez même pas comme j’étais contente (et fascinée par sa technique plutôt efficace pour créer de belles boucles). Le tout, sans même utiliser du gel (uniquement de la crème !).

Le résultat était super sympa, des boucles ultra définies (que j’ai ensuite légèrement déconstruites avec mon pic afro), beaucoup de volume et surtout énormément de souplesse et de brillance (sans doute dû au fait qu’il n’y avait finalement qu’une crème d’appliquée et non pas 1000 produits comme je le fais d’habitude…).

Et voici le résultat, deux jours après mon passage chez Leonor Greyl…

mercredie-blog-cheveux-beaute-geneve-paris-leonor-greyl-soin-casque-avis-test-tronchet-institut-naturels-frises-afro-resultat

J’aime bien cette technique même si je la trouve un peu longue et fastidieuse (mais justement, c’est cool à faire faire par son coiffeur ahaha !). Je ne pense donc pas la reproduire à la maison (je le faisais beaucoup avant quand mes longueurs ne bouclaient pas) puisque depuis ma coupe, mes cheveux bouclent à la perfection tous seuls pendant le séchage. J’étais néanmoins ravie de constater que le salon s’y connaissait très bien en styling des cheveux de ce type (tmtc que c’est pas partout hein !).

En bref, je recommande chaudement l’Institut à tous les cheveux frisés ou afro, tant pour la partie soin (j’attribuerai un 9.5/10) que pour la partie styling (7.5/10). C’était vraiment top pour moi de recevoir mon « ordonnance beauté » (c’est-à-dire une sélection de produits adaptés à ma chevelure) et, surtout, de voir comment les utiliser / les combiner / les détourner pour obtenir un résultat parfait ! A ce jour, j’utilise donc l’huile Leonor Greyl + le masque à l’orchidée en pré-shampoing +  crème aux fleurs ou shampoing crème de moelle de bambou en lavage + crème de jour éclat naturel pour le coiffage (avec une pointe de masque pour encore mieux définir mes boucles). Vous retrouverez l’intégralité des produits de la marque sur leur boutique en ligne et chez Feel Unique (-20% grâce au code « CHERIS20 » jusqu’au 18/10/17 !).

Côté prix, comptez entre 100 et 150€ pour un soin profond d’1h30 comme moi (135€ pour une longueur et une nature de cheveux similaires aux miens !).

 

Afin de vous permettre de découvrir l’expérience d’un soin personnalité, Leonor Greyl et moi-même vous proposons de remporter un assortiment coffret répondant à vos besoins !

mercredie-blog-cheveux-beaute-geneve-paris-leonor-greyl-soin-casque-avis-test-tronchet-institut-naturels-frises-afro-huile-de-palme-masque-orchidee-shampoing-creme-moelle-bamboumercredie-blog-cheveux-beaute-geneve-paris-leonor-greyl-soin-casque-avis-test-tronchet-institut-naturels-frises-afro-huile-de-palme-masque-orchidee-shampoing-creme-moelle-bambou

Pour participer, c’est très simple, il vous suffit de:
1. Suivre les comptes @mercredieblog et @leonorgreyl sur Instagram
2. Me laisser un petit mot en commentaire de cet article en indiquant votre pseudo Instagram ! NB: J’ai installé un petit plugin afin de vous permettre de commenter très facilement depuis votre compte Facebook. Vous pouvez l’utiliser ou bien commenter via la section habituelle de commentaires ;)

Vous avez jusqu’à lundi 11 septembre minuit pour participer.
La gagnante sera annoncée dans ma story Insta et contactée par messagerie Instagram ;) BONNE CHANCE À TOUTES !

J’ai testé pour vous… un massage au Spa Mont Blanc du Four Seasons Genève.

Je ne passe quasiment aucun de mes weekends à Genève (shame, shame !). Ceci dit, je vous avoue qu’après avoir enchaîné les mariages, les petits voyages et autres sorties à droite à gauche, le dernier a été consacré à la détente (bon, celles qui suivent mes Insta stories le savent, il s’est surtout terminé sur un sunset hip hop endiablé à la Halle de l’Île… mais il y avait de l’idée !). Au programme donc: grasse matinée (jusqu’à 13h, avec réveil svp), goûters gourmands et… massage !

J’ai en effet eu le privilège d’être reçue par le Spa Mont Blanc du Four Seasons Hôtel des Bergues.

mercredie-blog-mode-suisse-geneve-geneva-switzerland-hotel-four-seasons-review-avis-best-meilleur-massage-spa-mont-blanc2

Perché au 6e étage de l’hôtel, le Spa Mont Blanc domine les toits de Genève, offrant ainsi une vue splendide sur le Léman et ses montagnes… le plaisir des yeux avant celui du corps donc ! A mon arrivée, je suis étonnamment surprise par la sérénité absolue qui règne dans l’immense établissement (1200m2 !): celle-ci tranche avec l’environnement extérieur de l’hôtel, où se mêlent trafic et foule, particulièrement à cette période de l’année. Je fais alors la connaissance de ma thérapeute, Svetlana, qui m’accompagne jusqu’au vestiaire.

mercredie-blog-mode-suisse-geneve-geneva-switzerland-hotel-four-seasons-review-avis-best-meilleur-massage-spa-mont-blanc-vestiaire

Avant de commencer mon soin, je passe quelques minutes à échanger sur ma santé (pathologies, régions du corps à manipuler avec précaution…), mais aussi sur mes préférences et attentes pour ce massage Signature. Le niveau de personnalisation est agréablement poussé: on m’a, sans surprise, demandé quel niveau de pression je souhaitais… mais également mes préférences en termes d’huiles, de musique ou encore d’intensité de lumière. J’ai ainsi choisi une pression très appuyée (je suis trop souvent déçue par les massages « bien-être », trop doux à mon goût), principalement sur les jambes et le bas du dos, un accompagnement musical « lounge » et une très faible lumière (peu de logique dans cette combinaison, mais au moins elle a le mérite de correspondre à MES attentes… et moi, j’aime bien ce genre de petits détails !). J’ai aussi apprécié le fait que Svetlana me propose de pratiquer le massage du cuir chevelu avec des mains lavées et séchées pour ne pas huiler ma chevelure (j’étais partie du principe que celui-ci ne serait pas possible vu ma masse capillaire… bonheur !).

Ce massage, qui commence par le bas du corps et se termine sur le cuir chevelu, dure 50 minutes: j’en ai apprécié CHAQUE instant (comprenez que, pas une seule seconde, je ne me suis dit « bon allé maintenant ça va, on peut changer de zone… » comme cela peut arriver de temps en temps). Svetlana a toujours gardé en tête mes préférences, de sorte que je n’aie pas besoin de parler pendant le traitement. J’ai pourtant légèrement « paniqué » (bon, vu le contexte, la notion de « panique » est toute relative, vous imaginez bien) lorsqu’elle a commencé à me masser la nuque avec la même pression (forte) que les autres zones: je ne me fais quasiment jamais masser la nuque (je ne trouve pas cela très agréable, c’est même à la limite du douloureux pour moi…) donc vous imaginez ma surprise ! J’aurais pu lui demander de baisser un peu la pression mais… je me suis un peu « forcée » à me laisser aller et… vous savez quoi ? je crois que c’est finalement la partie que j’ai préférée de tout le massage ! Belle découverte de soi ;)

mercredie-blog-mode-suisse-geneve-geneva-switzerland-hotel-four-seasons-review-avis-best-meilleur-massage-spa-mont-blanc4

mercredie-blog-mode-suisse-geneve-geneva-switzerland-hotel-four-seasons-review-avis-best-meilleur-massage-spa-mont-blanc-snack
Le petit soin snack healthy en salle de repos (avec notamment des barres de fruits MAISON, particulièrement savoureuses, dixit une fille qui déteste les barres de fruits !)

 

********************** Les « plus » **********************

– Le cadre sensationnel
– Les mains expertes et l’attitude à la fois professionnelle et disponible de la thérapeute
– L’ultra personnalisation
– Les marques utilisées (ESPA, SWISS PERFECTION et BIOLOGIQUE RECHERCHE)

 

********************** Les « moins » **********************

– L’atmosphère peut ne pas plaire à tout le monde: très très calme et tamisée (moi j’adore, mais certaines personnes préfèrent les lieux plus « lifestyle » et lumineux… question de goût)
– On a envie d’en refaire un après ! Ahaha !

 

********************** Pour conclure… **********************

Je m’attendais à découvrir un « nouveau massage », j’en retiens finalement une véritable expérience luxe que l’on ne retrouve définitivement pas dans les établissements plus classiques (style centres bien-être, esthéticiennes…). Et je ne parle pas simplement du fait que le Spa soit logé dans un grand hôtel: tout y est, de la personnalisation du soin, en passant par le protocole très sophistiqué, sans oublier le professionnalisme impeccable des thérapeutes. J’insiste sur ce dernier point car j’ai vraiment apprécié le fait que Svetlana me prodigue le soin en toute discrétion et retenue (sans, par exemple, commenter mes préférences, mon corps ou bien ma situation). Pour la faire courte, ça change de certaines praticiennes qui abusent parfois sur l’aspect friendly (qui me dérange souvent pour ce genre de traitement…).

Un tel massage représente donc pour moi une belle façon de goûter au luxe sans avoir forcément à débourser une somme trop conséquente (il n’est pas nécessaire par exemple d’être client de l’hôtel pour s’offrir un soin – pour info, les tarifs sont disponibles ici). C’est aussi une très belle idée cadeau pour un être cher (un moment à prolonger, pourquoi pas, à la table du restaurant fusion japonais Izumi, donnant sur le plus grand toit-terrasse de Genève !).

mercredie-blog-mode-suisse-geneve-geneva-switzerland-hotel-four-seasons-review-avis-best-meilleur-massage-spa-mont-blanc3

mercredie-blog-mode-suisse-geneve-geneva-switzerland-hotel-four-seasons-review-avis-best-meilleur-massage-spa-mont-blanc6

mercredie-blog-mode-suisse-geneve-geneva-switzerland-hotel-four-seasons-review-avis-best-meilleur-massage-spa-mont-blanc-lustre

Thank you so much @fsgeneva for having me today at Spa Mont Blanc 🙈🙈🙈 it was such a relaxing moment 👌

A post shared by Priscilla Rossi (@mercredieblog) on

mercredie-blog-mode-suisse-geneve-geneva-switzerland-hotel-four-seasons-review-avis-best-meilleur-massage-spa-mont-blanc-restaurantSpa Mont Blanc au Four Seasons Hôtel des Bergues
(ouvert tous les jours, de 7h30 à 22h)
Quai des Bergues 33, 1201 Genève
Tél: 41 (22) 908 70 00

Mon carré inversé… tressé.

Ola les chiquitas !
Quoi de neuf depuis la dernière fois ? Vous avez survécu à la canicule ?

Bon, aujourd’hui je ne vais pas vous annoncer grand chose de nouveau… je voulais simplement revenir (rapidement) sur mes dernières box braids (que vous avez déjà pu découvrir dans mes derniers articles et sur Instagram… donc vraiment pas la news du siècle encore une fois !). Néanmoins, comme j’ai reçu pas mal de questions sur le sujet, je vous propose un petit article dédié ;)


(combi H&M ancienne co, déjà vue dans cet article)

Comme chaque année au moment des températures « extrêmes » (je parle des mois chauds de l’été et des premières neiges l’hiver), j’ai eu envie de me faire des tresses (praticité level 10.000 bonjour !). Mais j’avais envie de changer un peu cette fois-ci.

A force de chercher des modèles sur Internet (je checke généralement Google Images, Pinterest et Instagram… mais j’avoue que c’est rarement concluant donc si vous connaissez de bonnes « bases de données » pour les box braids, PARTAGEZ SVP, MERCI !), je suis tombée sur la fameuse coiffure de Jada Pinkett Smith dans « Set it off ».

jada-pinkett-smith-in-set-it-off-(1996)
Lucky Will...

Il n’en fallait pas plus pour me convaincre de (re)tenter les tresses courtes, « au carré » (encore plus court que ce que j’avais en 2015 à Maurice et à la Réunion).

Alors, niveau pratique, rien de bien différent par rapport aux tresses classiques, si ce n’est qu’il faut évidemment couper les mèches plus courtes et « finaliser le tout » en brûlant les bouts (à la bougie, à la sénégalaise quoi !), à la longueur désirée (à savoir que la forme « rentrée » des mèches se crée naturellement une fois brûlées… hééé oui, moi aussi, j’ai toujours trouvé ça formidable !).

J’avais aussi envie d’un truc un peu « graphique », genre « structuré asymétrique » (ouhhhh, la requête pas relou DU TOUT): j’ai donc un côté plus court que l’autre, MAIS… (brace yourselves)… C’EST FAIT EXPRÈS ! Je précise vu qu’on me l’a quand même fait remarquer (« OUI EUH PAR CONTRE JE CROIS QU’IL Y A UN SOUCI AU NIVEAU DE LA LONGUEUR… blablabla« … non mais les gens sont-ils sérieux ?).

Je suis plutôt ravie du résultat, ça change pas mal et c’est vraiment pratique. Le seul truc un peu pénible c’est cette longueur un peu « bâtarde » qui m’empêche d’attacher mes tresses simplement (un peu galère avant la douche par exemple… mais il y a bien pire hein !).

mercredie-blog-beaute-box-braids-carre-bob-inverted-plongeant-tresses-kanekalon-atelier-du-regard-soiree-inaugurationPetite vue de dos (merci à l’Atelier du Regard Genève et à son super siège pour la photo) !
(body Jennyfer)

mercredie-blog-beaute-box-braids-carre-bob-inverted-plongeant-tresses-kanekalon-pink-lips-metallica-rock-t-shirtAh et puis j’ai mis des petites perlouz (comme les gamines de 8 ans) pour le style !
(t-shirt Asos)

Voilà voilà, basta cosi pour aujourd’hui !

Si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à me les poser en commentaires ! D’ailleurs, vous pouvez me laisser un petit mot même si vous n’avez PAS de questions hein (vous croyez que je ne vous vois pas, à délaisser les blogs et à préférer liker les photos sur vos feeds Insta, Facebook etc !? héhéhé !).

Allé je vous embrasse, à la prochaine ;)

mercredie-blog-beaute-box-braids-carre-bob-inverted-plongeant-tresses-kanekalon-little-black-dress-lunettes-celine
Robe LinkShe – Chanel Slingback (= quand tu mixes du super cheap et du super chic…)

J’ai testé pour vous… les lipsticks Infaillible Lip Paint de L’Oréal Paris (SWATCHES INSIDE !).

J’ai très envie de parler makeup en ce moment (d’ailleurs si vous avez manqué ma dernière vidéo, c’est par ici !). Au grand désarroi de certaines d’entre vous qui préfèreraient visiblement que je me focalise sur les cheveux (à en croire les stats de mes articles les plus populaires !) mais, que voulez-vous, j’ai envie de changer un peu de thématique ! La lipstick addict que je suis se devait de vous faire un point sur les rouges-à-lèvres L’Oréal Infaillible « Lip Paint » !

mercredie-blog-mode-geneve-beauty-blogger-suisse-switzerland-loreal-paris-lip-paint-lipstick-matte-lacquer-nude-red-lips-swatches-review-testAvalanche de petites beautés (dispo ici)

J’ai pu en tester quelques un à l’occasion de leur sortie et, après les avoir portés au moins tous une fois (et, pour certains, plusieurs semaines durant !), je pense être en mesure de vous donner mes impressions ;)

 

******************* POINTS POSITIFS *******************

– La gamme de couleurs est très satisfaisante, on retrouve évidemment une belle palette de rouges et de nudes, mais aussi quelques rosés et pourpres / violets.

– En plus des différents coloris proposés, la gamme Infaillible offre également des variantes mates et brillantes: « Lip Paint matte » et « Lip Paint lacquer« , il y en a donc a priori pour tous les goûts.

– Quelle que soit la couleur, le niveau de pigmentation est très élevé, ce qui fait qu’un seul passage suffit pour colorer la lèvre à 100%, en particulier pour les versions mates. Sans doute le point qui m’a le plus convaincue lors du test.

– Le produit est très confortable sur les lèvres et l’odeur absolument délicieuse, un réel plaisir à porter donc !

– Le prix est correct (environ 9€).

 

******************* POINTS NÉGATIFS *******************

– Première déception: l’application. En effet, il semblerait que la quantité de produit sur l’applicateur mousse soit plutôt aléatoire (soit on le sort directement du tube, soit on appuie un peu dessus… quitte à risquer un surplus). Par conséquent, difficile de déposer la matière avec précision… une chose que je déteste pour le coup puisque j’ai été habituée à bien mieux (notamment avec cette précédente gamme). Un peu décevant donc… mais vous verrez sur les photos, rien de catastrophique non plus (sur chaque photo vous avez une application « en une fois » et sans retouche donc ça pourrait être bien pire !).

– Ensuite, la tenue: ni mauvaise, ni exceptionnelle… ces rouges-à-lèvres tiennent plutôt bien mais ne sont quand même pas « infaillibles » (encore une fois, surtout comparé à la collection « Infaillible » sortie il y a quelques années, vraiment INCREVABLE sur les lèvres !).

– Pour finir, un point qui m’a vraiment étonnée: il est parfois difficile de faire la différence entre un mat et un brillant. Encore une fois, vous le verrez sur mes swatches ci-dessous… mais rien que sur le site, quand on regarde par exemple le rendu du « 204 red actually » sur les lèvres du modèle, c’est (pour moi en tout cas) loin d’être mat.

 

******************* SWATCHES *******************

Et voici le rendu sur mes lèvres (du plus clair au plus foncé… enfin à peu près).

mercredie-blog-mode-geneve-beauty-blogger-suisse-switzerland-loreal-paris-lip-paint-lipstick-matte-lacquer-nude-red-lips-swatches-review-test-208-off-white
#208 « off white » (mat)
(probablement mon nude préféré, je l’ai trouvé « rafraîchissant » !)

mercredie-blog-mode-geneve-beauty-blogger-suisse-switzerland-loreal-paris-lip-paint-lipstick-matte-lacquer-nude-red-lips-swatches-review-test-210-dead-lips#210 « dead lips » (mat)
(élégant, vraiment mat et discret)

mercredie-blog-mode-geneve-beauty-blogger-suisse-switzerland-loreal-paris-lip-paint-lipstick-matte-lacquer-nude-red-lips-swatches-review-test-211-babe-in
#211 « babe-in » (mat)
(un nude un peu plus printanier)

mercredie-blog-mode-geneve-beauty-blogger-suisse-switzerland-loreal-paris-lip-paint-lipstick-matte-lacquer-nude-red-lips-swatches-review-test-209-nude-on-fleek
#209 « nude on fleek » (mat)
(bof, je n’aime pas trop ce genre de nude qui vire vers le saumon sur mes lèvres…)

mercredie-blog-mode-geneve-beauty-blogger-suisse-switzerland-loreal-paris-lip-paint-lipstick-matte-lacquer-nude-red-lips-swatches-review-test-101-gone-with-the-nude
#101 « gone with the nude » (lacquer)
(pareil mais un peu plus brillant)

mercredie-blog-mode-geneve-beauty-blogger-suisse-switzerland-loreal-paris-lip-paint-lipstick-matte-lacquer-nude-red-lips-swatches-review-test-212-nude-ist
#212 « nude-ist » (mat)
(j’ai l’impression que cette teinte ne m’ira jamais, j’ai tendance à penser qu’elle ne va qu’aux très jeunes)

mercredie-blog-mode-geneve-beauty-blogger-suisse-switzerland-loreal-paris-lip-paint-lipstick-matte-lacquer-nude-red-lips-swatches-review-test-103-fuchsia-wars
#103 « fuchsia wars » (lacquer)
(définitivement pas ma tasse de thé mais superbe couleur)

mercredie-blog-mode-geneve-beauty-blogger-suisse-switzerland-loreal-paris-lip-paint-lipstick-matte-lacquer-nude-red-lips-swatches-review-test-102-darling-pink
#102 « darling pink » (lacquer)
(intéressant !)

mercredie-blog-mode-geneve-beauty-blogger-suisse-switzerland-loreal-paris-lip-paint-lipstick-matte-lacquer-nude-red-lips-swatches-review-test-207-wuthering-purple
#207 « wuthering purple » (mat)
(non)

mercredie-blog-mode-geneve-beauty-blogger-suisse-switzerland-loreal-paris-lip-paint-lipstick-matte-lacquer-nude-red-lips-swatches-review-test-203-tangerine-vertigo
#203 « tangerine vertigo » (mat)
(outre le fait que j’aie une expression merdique, j’aime bien les rouges orangés en général)

mercredie-blog-mode-geneve-beauty-blogger-suisse-switzerland-loreal-paris-lip-paint-lipstick-matte-lacquer-nude-red-lips-swatches-review-test-105-red-fiction
#105 « red fiction » (lacquer)
(classique, avec une très jolie brillance)

mercredie-blog-mode-geneve-beauty-blogger-suisse-switzerland-loreal-paris-lip-paint-lipstick-matte-lacquer-nude-red-lips-swatches-review-test-204-red-actually
#204 « red actually » (mat)
(classique mais mat… euh… mat ?)

mercredie-blog-mode-geneve-beauty-blogger-suisse-switzerland-loreal-paris-lip-paint-lipstick-matte-lacquer-nude-red-lips-swatches-review-test-205-apocalypse-red
#205 « apocalypse red » (mat)
(belle découverte, je vais porter plus souvent ce genre de lie de vin)

mercredie-blog-mode-geneve-beauty-blogger-suisse-switzerland-loreal-paris-lip-paint-lipstick-matte-lacquer-nude-red-lips-swatches-review-test-213-stripped-brown
#213 « stripped brown » (mat)
(oldschool, on dirait une pochette d’album r’n’b des années 90, surtout avec cette coupe)

mercredie-blog-mode-geneve-beauty-blogger-suisse-switzerland-loreal-paris-lip-paint-lipstick-matte-lacquer-nude-red-lips-swatches-review-test-107-dark-river
#107 « dark river » (lacquer)
(en jette en soirée !)

 

******************* CONCLUSION *******************

La gamme m’a surtout permis de tester de nouvelles couleurs (gros coup de coeur pour le premier nude, mais aussi le plus foncé #107 « dark river »). Les rouges sont très bien également mais je pense rester sur mes marques et produits favoris pour ce genre de teintes (sauf pour le #205 « apocalypse red » que j’adore car un poil plus foncé que ce que je porte d’habitude !)…

mercredie-blog-mode-geneve-beauty-blogger-suisse-switzerland-loreal-paris-lip-paint-lipstick-matte-lacquer-nude-red-lips-swatches-review-test2

J’aime beaucoup le côté enveloppant et confortable de ces lipsticks, même si les fans de « mat 100% mat » seront probablement déçues… en revanche les lacquers tiennent parole !

Je recommande donc de tester au moins sa teinte favorite, surtout si vous souhaitez explorer autre chose que des rouges classiques.

Et pour les indécises, voici un dernier récap’ de toutes les teintes:

mercredie-blog-mode-geneve-beauty-blogger-suisse-switzerland-loreal-paris-lip-paint-lipstick-matte-lacquer-nude-red-lips-swatches-review-test-all

Quelle est votre coloris préféré ? Lequel me va le mieux selon vous (ça m’intéresse, soyez franches !) ? ;)

Ma mise en beauté de mariage (makeup & coiffure) !

mercredie-mariage-mac-cosmetics-mac-fixing-spray-charlotte-tilbury-bronze-glow-lightscapade-highlighter-enlumineur-matte-liquid-lipstick-fashion-legacy-red-rouge

Mille ans après mon mariage (pardonnez cette lenteur…), je vous propose de revenir sur la mise en beauté que j’ai adoptée pour l’occasion.

Je ne me souviens même plus si je l’avais clairement expliqué ou pas mais… j’ai préféré tout faire moi-même le jour J (comprenez, makeup et coiffure). Ceci s’explique sans doute du fait que j’ai TRÈS souvent été déçue du résultat les quelques fois où j’ai eu à passer entre les mains de quelqu’un (lors de shootings, d’événements, de défilés etc). Or, vous vous doutez bien qu’il était absolument hors de question pour moi de prendre le moindre risque pour mon mariage ! J’ai donc opté pour le « fait-maison ». EN PLUS ÇA FAIT DES ÉCONOMIES !

Pour les cheveux, après mille et un questionnements, j’ai décidé que je porterai mes frisettes habituelles, en mode « libres » (pas de coiffure spécifique, pas de chignon sophistiqué… rien que du naturel… enfin presque). Problème: il me manquait encore quelques centimètres pour avoir la chevelure rêvée le jour J. Et j’ajouterai que la météo imprévisible me faisait grave flipper.


Ce genre de contretemps n’était juste pas envisageable.

J’ai donc fini par opter pour une lacewig: simple, efficace, idéale pour une coupe nickel par tous les temps ! Mon choix s’est porté sur le modèle « 3c whirly » de la collection Big Beautiful Hair de Outre (que j’ai évidemment beaucoup peigné et coupé un peu… beaucoup… pour obtenir une coupe similaire à celle que j’avais à l’époque, en un peu plus long).

Personne n’a tilté qu’il ne s’agissait pas de mes « vrais cheveux ». Je m’en félicite encore, tiens… #fierté.

En ce qui concerne le makeup, me suis quand même permise de tenter quelques délires, et plus particulièrement dès lors que j’ai su quelle robe je porterai. J’ai par exemple eu ma période « Je veux un makeup qui claque, genre COUTURE / RUNWAY« … hashtag mariage catwalk. Ce qui m’a notamment amenée à tester ce genre de truc:

#glitter #goldeyes #goldmakeup

Une publication partagée par Priscilla Rossi (@mercredieblog) le


C’était plutôt cool, et c’est le genre de petite fantaisie qui, après tout, me ressemblait pas mal… mais c’était sans compter un point HYPER important: je pleure vraiment très TRÈS facilement.

Ce genre de makeup était donc le pire des mauvais plans pour une future mariée comme moi.

Qui c’est qui pleurait avant même de se rendre à l’église ? C’est bibi.

Et puis, à force d’essayages foufous ou trop classiques, j’ai fini par revenir sur mes fondamentaux: un look assez « light », avec des lèvres d’un rouge profond, mat. Bon, attention, pas trop light non plus, c’est pour un mariage ! Il faut donc amplifier le truc pour que 1. ça tienne le « choc » (des embrassades, des pleurs, des bisous…), 2. ça rende bien sur les photos, mais surtout… 3. ça me ressemble ! Hé oui, c’est bête, mais à force d’essayages, je me suis rendue compte qu’il n’y avait absolument aucun sens à vouloir me « transformer » pour ce jour si important. D’autant plus que la plupart des makeup de mariée « classiques » sont généralement très centrés sur les yeux (chose qui ne me va pas vraiment en général) et très peu sur la bouche. Or, mettez-moi une bouche rose pâle… et déjà, ce n’est plus vraiment moi (en plus, ça me donne l’air fatigué) ! Ç’aurait été dommage pour un jour si important… non ?

mercredie-mariage-mac-cosmetiques-bride-natural-afro-cheveux-frises-lacewig-big-beautiful

mercredie-mariage-mac-cosmetics-mac-fixing-spray-charlotte-tilbury-bronze-glow-lightscapade-highlighter-enlumineur

mercredie-mariage-mac-cosmetics-mac-fixing-spray-charlotte-tilbury-bronze-glow-lightscapade-highlighter-enlumineur-photo-love-session-maison-guillemette-pince-cheveux-dolce

(photos La Femme Gribouillage)

Et puisque c’est vraiment un makeup très très simple… je vous ai fait une petite vidéo. Hé oui, rappelez-vous, j’ai une chaîne Youtube. C’est vrai, elle prenait un peu la poussière… mais je vais essayer d’y remédier ;)

Pour ce makeup, j’ai utilisé (par ordre d’apparition):

 

 

* Fond de teint Bobbi Brown Long Wear Finish Compact Foundation (teinte « Warm Natural »)
* Pinceau fond de teint Sephora Pro 56
* Anti-cernes MAC Studio Finish (teintes NC35 et NC30)
* Pinceau Bare Escentuals Max Coverage Concealer + Beauty Blender
* Brume MAC Prep+Prime Fix+
* Poudre MAC Mineralize Skinfinish (teinte « Medium Golden »)
* MAC Cream Color Base (teinte « Hush »)
* Palette Too Faced « Chocolate Bar »
* Pinceau Sigma Large Shader E60
* Pinceau MAC 286
* Crayon Sephora Contour Eye Pencil 12HR wear (teinte 13 « Tiramisu matte« )
* Recourbe-cil MAC
* Mascara MAC « Haute & Naughty Too Black Lash »
* Pinceau / brosse à sourcils Anastasia Beverly Hills
* Fixateur sourcils invisible Black Up
* Palette contouring / highlighting Charlotte Tilbury Filmstar Bronze & Glow (teinte « Medium Dark »)
* Pinceau contouring MAC
* Strobe Cream MAC
* Highlighter MAC « Soft & Gentle » Mineralize Skinfinish
* Pinceau contouring MAC
* Blush H&M (+ pinceau NARS Yachiyo)
* Primer lèvres MAC Prep+Prime
* Lipstick MAC Retro Matte Liquid Lipcolor (teinte « Fashion Legacy »)

 

 

J’espère que cet article pour plaira. Pour continuer sur le thème du mariage, je vous propose de (re)lire mes précédents articles !

********** Pour visionner mon mini film de mariage… c’est par ICI ! **********
********** Pour lire mon article mariage « à chaud »… c’est par ICI ! **********
********** Pour lire mon article « préparatifs et wedding planner »… c’est par ICI ! **********
********** Pour lire mon article « déco »… c’est par ICI ! **********
********** Pour lire mon article « tenues et accessoires »… c’est par ICI ! **********
********** Pour lire mes « 20 conseils pour un mariage plus que parfait »… c’est par ICI ! **********

Mini big chop et nouvelle routine capillaire (+ CONCOURS INSIDE !).

Je ne vais pas passer par quatre chemin: l’autre jour, après un bon gros masque bien riche et dégoulinant, j’ai pris mes ciseaux et j’ai coupé, boucle par boucle.

Ce qui ne devait être qu’un petit « entretien des pointes » a fini en quasi « big chop » puisque j’ai coupé une bonne dizaine de centimètres. J’en avais juste marre de me traîner deux textures COMPLÈTEMENT différentes: une super saine et ultra robuste (mes repousses), l’autre à bout de souffle, affinée comme jamais (mes longueurs). En fait, je me suis débarrassée de toute la partie de mes cheveux qui avait été décolorée l’année dernière. A l’époque, ma coiffeuse avait utilisé Olaplex pour limiter la casse, et je dois dire que ça avait vraiment très bien marché, sur le coup (c’est-à-dire juste après la décoloration et les jours qui ont suivi): mes cheveux étaient super épais, brillants, robustes, bref, le miracle après tant d’acharnement ! Rappelez-vous.

Et puis quelques semaines après, j’ai commencé à avoir de la casse. Cela ne s’est pas produit de façon soudaine, mes cheveux se sont fragilisés petit à petit… J’ai perdu beaucoup de masse, et même ma texture (mon degré de frisure si je peux dire ça comme ça) a été altéré. Ceci dit, et parce qu’on me l’a aussi demandé plusieurs fois: NON, je ne regrette absolument pas de l’avoir fait puisque j’étais méga fan de ce nouveau style. Si je n’avais pas eu mon mariage quelques mois après, je serais sûrement restée blonde (même si je sais que cette couleur ne plaisait pas à tout le monde… mais ça on s’en fout, non ?). Je n’exclus donc pas de le refaire un jour… mais ce n’est définitivement pas au programme pour le moment, si ça peut vous rassurer ;)

Je suis donc revenue à mon châtain naturel avec une colo maison… et j’étais plutôt satisfaite du résultat (ah, et déjà là aussi j’avais coupé pas mal car mes pointes avaient cramé):

 

 

Après ça, je n’ai plus fait grand chose de « méchant » à mes cheveux, j’ai surtout continué les soins profonds (d’ailleurs je continue d’appliquer plusieurs soirs par semaine un peu d’huile de gingembre).

J’ai aussi passé la plupart de mon temps à porter des tresses ou des lacewigs (principalement les modèles « Big Beautiful  Hair » de Outre, par exemple ici et ici, que vous retrouverez chez Black & White Beauty: perso j’ai une préférence pour les demies-têtes car le fait de laisser sortir ses cheveux naturels à l’avant fait plus naturel).

Bref, à force de patience et d’attention, j’ai obtenu une bonne longueur et je me suis retrouvée devant l’évidence: mes cheveux naturels sont BIEN PLUS épais et mes boucles sont BIEN PLUS rebondies dans ma « fraîche repousse » que dans mes longueurs traitées chimiquement (décoloration + coloration etc). Du coup, plutôt que de continuer avec deux textures (dont une, franchement usée…), j’ai pris mon courage à deux mains et j’ai coupé (encore !).

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-big-chop-natural-hair-puff-curls-3c-mixed-girl-biracial-metisse3
Je porte un body Jennyfer (je l’ai pris dans toutes les couleurs, il est canon !)
et un 501 Levi’s vintage

Me voilà donc aujourd’hui avec une tignasse 100% naturelle, chose plutôt inédite puisque j’avais auparavant quasiment toujours eu de la coloration ou autre dessus.

Je n’arrive pas encore à être 100% à l’aise avec cette longueur (je n’ai jamais eu les cheveux aussi courts il me semble… pas frisés du moins), c’est la raison pour laquelle je pense continuer à me rabattre sur les lacewigs en attendant… Mais une chose est sûre: j’ai hâte d’être à dans plusieurs mois / années car si j’arrive à maintenir cette « qualité » de cheveux, je pense que j’aurais une afro encore plus folle que celle que j’arborais il y a encore quelques années ! PATIENCE donc… :)

Ceci dit, ce n’est pas non plus trop trop court puisque j’arrive par exemple à faire un puff bien fourni:

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-big-chop-natural-hair-puff-curls-3c-mixed-girl-biracial-metisse

J’ai profité de ce changement pour mettre un peu à jour ma routine (et la simplifier, enfin je trouve !). Très gros coups de coeur pour deux marques / collections… D’abord, la gamme « Botanicals Fresh Care » de L’Oréal, à l’infusion d’huile de carthame (pour cheveux secs), dont le parfum est juste WAHOU – et avec une compo est intéressante (sans silicone, sans paraben et sans colorant) ! Je suis MÉGA fan du masque (c’est lui dont je parlais au tout début de l’article hihi), du démêlant et de la pommade (en gros, tout sauf le shampoing). Autre superbe découverte, la marque Curl Smith, 100% dédiée aux boucles et avec de jolis ingrédients à l’intérieur: je kiffe le cowash et la « oil-in-cream » que j’utilise en leave-in (en gros, j’alterne avec le Botanicals Fresh Care) ! Je me tourne aussi régulièrement (avant chaque shampoing) vers leur « Intense Deep Treatment Oil Serum » que je laisse poser toute la nuit pour un max d’effet ! Si ça vous intéresse, la marque livre gratuitement partout dans le monde.

Et pour la phase styling, rien de nouveau sous le soleil, juste un retour aux essentiels: mon gel Ecostyler puissance 10000 (comprenez, le plus fort) pour lisser mes edges (ou quand je veux vraiment des boucles très très très serrées) et ma crème-gel Sebastian Potion 9, toujours la mieux à mes yeux pour un wash&go réussi à tous les coups ;)

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-big-chop-natural-hair-avis-test-routine-capillaire-curl-smith-leave-in-conditioner-l-oreal-botanicals-fresh-care-carthame

Pour mettre toutes les chances de mon côté, je dors aussi depuis quelques temps avec une taie d’oreiller en soie naturelle Silkine: grâce à elle, l’hydratation de mes cheveux est préservée, j’ai moins de « plis » dans ma coiffure au réveil… et c’est aussi bon pour la peau (que l’on froisse moins du coup) !

Enfin, j’essaye de limiter un maximum la chaleur… mais la plupart du temps je n’ai pas le temps de laisser mes cheveux sécher naturellement, du coup j’utilise mon nouveau sèche-cheveux Philips DryCare Prestige, respectueux de l’hydratation des cheveux. J’obtiens ainsi le même résultat qu’auparavant (pour revoir ma vidéo routine…), sauf que j’abîme encore moins mes cheveux ! Et pour celles qui seraient toujours à le recherche du sèche-cheveux idéal, je ne peux que le recommander. Je vous propose donc aujourd’hui de participer au concours que j’organise avec Philips et de tenter de remporter x2 sèche-cheveux DryCare Prestige ainsi qu’x1 Curler ProCare (ça, c’est pour mes lectrices « lisses » qui rêvent de boucles ahah !).

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-big-chop-natural-hair-avis-test-routine-seche-cheveux-diffuseur-philips-curler-prestige-drycare-procare

Pour tenter votre chance, laissez-moi un commentaire sous cet article et n’oubliez pas de mentionner le lot que vous souhaiteriez remporter (sèche-cheveux ou curler). Les gagnantes seront tirées au sort, vous avez jusqu’au 1er juin minuit pour participer. IMPORTANT: le concours est réservé aux résidentes suisses (des prochains concours arrivent pour les françaises !).

BONNE CHANCE !

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-big-chop-natural-hair-puff-curls-3c-mixed-girl-biracial-metisse2

Mes 6 produits skincare favoris pour une routine « minimaliste ».

Je me suis pas mal demandé comment j’allais aborder cet article, et pour une raison toute simple: ma « routine » skincare a été complètement bouleversée ces derniers mois. Pour vous la faire courte, j’utilise désormais très peu de produits (en comparaison à mon époque « layering ») ; il m’arrive même de ne plus en utiliser du tout. Et le comble dans tout ça (enfin, surtout la raison qui m’a poussée à continuer dans ce sens), c’est que ma peau n’a jamais été aussi fresh ! Je commence donc à me convaincre que, tout compte fait, la peau peut se débrouiller toute seule… et le réflexe « crème hydratante obligatoire » n’est peut-être plus si nécessaire. OUI, JE SAIS, JE SUIS EN TRAIN DE RÉVOLUTIONNER LES FONDAMENTAUX, GRANDE FOLLE QUE JE SUIS ;)

Depuis mes dernières vacances (qui, je pense, ont été l’élément déclencheur, vu que j’étais volontairement partie avec une trousse de toilette ultra light), j’essaye donc de laisser ma peau complètement libre. Bon, de temps en temps, je triche un peu avec la base de teint DHC « Velvet Skin Coat«  (une marque que j’adore depuis des années, notamment pour ses patches anticernes, mais surtout, son huile démaquillante !) qui floute absolument tous les pores du visage pour un effet peau de pêche de ouf. Mais plus rien ensuite (pas de fond de teint, nada, que dalle).

mercredie-blog-beaute-routine-skincare-soin-visage-soins-caudalie-sanoflore-magnifica-mario-badescu-test-avis-acne

Alors « à quoi bon faire un article de produits favoris dans ce cas ? », me demanderez vous ! C’est facile, si je laisse ma peau « dans son état naturel » la plupart du temps, je reste quand même à son écoute: je lui donne donc « à boire » quand elle crève de soif, « à manger » quand elle a la dalle, et je la traite sans pitié quand elle part en live (hé non, je n’ai malheureusement pas encore trouvé la formule pour la peau IMPECCABLE H24 7/7, un jour peut-être…). J’ai donc envie de vous présenter mes produits « sauveurs », que j’utilise de façon plus ou moins ponctuelle (d’où le minimaliste dans mon titre… mais les puristes diront que j’abuse encore un peu, tmtc).

 

mercredie-blog-beaute-skincare-visage-acne-sanoflore-avis-test-masque-magnifica-l-oreal-hydra-genius-caudalie-gommage-clarins-hydra-essentiel-creme-mario-badescu-buffering-lotion

 

 

  • Bi-sérum antisoif « Hydra-Essentiel » de Clarins: un sérum biphasé ultra léger et discret sur la peau… mais aussi intensément hydratant ! Il contient de l’extrait de « kalanchoé officinal bio », un puissant activateur d’hydratation naturelle qui relance aussi la production d’acide hyaluronique par la peau. J’ai adoré la sensation « désaltérante » (surtout quand j’étais en Thaïlande !) lors de l’application du produit. Le seul truc un peu bizarre est le packaging (je ne sais jamais trop comment doser)… mais c’est un détail ;)

 

  • « Hydra Genius » de L’Oréal Paris: alors là, vous allez rigoler. Oui oui, je parle bien du soin que vous avez probablement déjà vu à peu près partout sur internet, quasiment sur tous les blogs. Écoutez… je ne ferai que suivre le mouvement en vous disant que ce produit – dit « nouvelle génération » (puisqu’inspiré de la cosmétique asiatique) – est, en effet, canon: la peau est comme « repulpée en eau » (je n’arrive pas à le communiquer autrement lol), si bien que la marque promet une hydratation « 72h » ! Bonus: un prix très attractif (moins de 10€, ça le fait non ?) !

 

  • Crème « Magnifica » de Sanoflore (pareil, j’en parlais déjà dans cet article): toujours mon chouchou pour traiter les petites imperfections en douceur (et avec une odeur à la fois sucrée et fruitée, toujours aussi dingue !).

 

  • « Buffering Lotion » de Mario Badescu: j’ai été bluffée par toute la gamme « anti-acné » de Mario Badescu (« Acne Repair Kit« ), une marque d’aspect très austère, mais qui fait vraiment. Pour moi, c’est vraiment la SOLUTION MIRACLE contre l’acné récalcitrante (et notamment hormonale) que je recommanderais à toutes celles qui ont l’impression d’avoir « tout essayé ».
    Aujourd’hui, je n’utilise plus que la lotion, en « entretien / prévention », que j’applique soir et matin sur les zones de « boutons en formation » (miam !) ou bien déjà présents… ceux-ci ne font jamais long feu après ça ;)

 

  • Masque « Magnifica » de Sanoflore: sans surprise (vu l’efficacité de la crème de la même gamme), ce masque est tout simplement mon chouchou. Je le trouve super purifiant (le teint est immédiatement super clair après utilisation) mais n’assèche pas… à tester résolument si ce n’est pas encore fait.

 

Et vous, quels sont vos produits fétiches ? Êtes-vous plutôt adepte des grandes routines soin sophistiquées (à la layering) ou, comme moi, vous explorez de nouvelles pistes ?

Et si on en finissait avec les poches sous les yeux ?

De TOUS temps, j’ai eu des poches sous les yeux.

C’est un peu ma marque de fabrique: plus ou moins visibles, plus ou moins marquées… mais bel et bien toujours là. C’est simple, j’ai toujours l’air fatiguée, et ce, malgré des nuits de plus de 10h (qui deviennent de plus en plus rares, il faut bien l’avouer…). C’est tellement un truc de ouf que ça m’empêche parfois de faire des photos… Sauf quand j’ai pas trop le choix: un peu comme ce jour de StreetStyle Madmoizelle (là c’était même plus de la fatigue, j’étais clairement au bout de ma vie…):

mercredie-priscilla-street-style-madmoizelle-streetstyleEnfin, ça ne nous avait pas empêché de rigoler hein ! LOL

Un jour j’ai découvert que ces saloperies de poches (pas forcement teintées mais bien (BIIIIIIIEN) gonflées !) pouvaient être liées à l’alimentation (encore et toujours). En effet, dix jours à peine après avoir complètement arrêté le gluten, je me suis retrouvée avec des « dessous d’yeux plats ». Genre aucun cerne, aucune poche, la platitude absolue… et donc un visage ultra frais. J’ai grave kiffé.

Aujourd’hui j’ai (un peu) replongé dans mon mode d’alimentation « d’avant », je succombe volontiers à un burger, à des biscuits, ou tout simplement à un bon plat de pâtes. Si j’arrive à gérer les effets sur ma peau, les conséquences sur ma fatigue (et donc mes cernes) sont indéniables. Alors quand on m’a proposé de tester les patchs DHC, j’ai tout de suite accepté: d’une, parce que c’est typiquement le genre de produits que je n’aurais jamais acheté moi-même et, de deux, parce que même si j’en avais eu en ma possession, je n’aurais jamais pris le risque de les essayer « juste comme ça ». C’est bête mais quand je dispose de produits en quantité limitée, j’ai tendance à les réservant aux « grandes occasions »… pour, au final, ne jamais les utiliser. Belle logique n’est-ce pas..?

DHC est une marque japonaise que j’utilise déjà depuis plusieurs années pour le plus grand bonheur de ma peau, principalement à travers l’huile démaquillante (qui est juste le meilleur démaquillant du monde !). Aucune réticence donc à remettre une des zones les plus sensibles de mon visage « entre ses mains ». Ces strips, gorgés d’extraits de plantes (mûre, pivoine, alpha-arbutine, soja et fleurs d’olivier) promettent d’illuminer le regard tout en lissant et en éclaircissant les poches sous les yeux. La marque explique qu’ils sont l’idéal « après un long voyage » par exemple. Ça tombe bien: 28 ans que je voyage dans la fatigue. Rep a sa DHC.

 

************************* MISE EN PRATIQUE *************************

Les patchs (6 par boite), se retirent et se posent vraiment facilement (la forme suit naturellement la forme des yeux, il est donc très simple de les positionner, voire, de les repositionner si on s’est un peu foirée au début lol). Une sensation de frais apaisante se fait immédiatement sentir. Pour le temps de pause, libre à vous de les laisser 20/30min… ou bien carrément toute la nuit ! Pour mon premier essai, je les ai laissés une heure.

mercredie-blog-dhc-revitalizing-moisture-strips-patch-yeux-poches-cernes-essai

************************* RÉSULTATS *************************

Moi qui n’attendais pas grand chose de ces « gadgets », j’avoue avoir été agréablement surprise ! Déjà j’ai adore la sensation de confort apportée pendant le port des strips. Niveau éclaircissement, pas trop convaincue puisque j’ai toujours le contour des yeux bien plus sombre que le reste de mon visage… En revanche, le dégonflement est bien réel, voyez vous-même:

AVANT:

mercredie-blog-dhc-revitalizing-moisture-strips-patch-yeux-poches-cernes-AVANT

APRÈS:

mercredie-blog-dhc-revitalizing-moisture-strips-patch-yeux-poches-cernes-APRES

mercredie-blog-dhc-revitalizing-moisture-strips-patch-yeux-poches-cernes

Bluffant, non ?

************************* CONCLUSION *************************

A essayer donc si vous avez tendance à avoir des poches sous les yeux ! Perso, je garde mon petit stock sous la main que je n’hésiterai pas à dégainer pour les (plus ou moins) grandes occasions ! Pour info, les « Revitalizing Moisture Strips » DHC sont vendus par six au prix de 12€ ;)

Les testerez-vous ? :)

J’ai testé pour vous… l’épilation du maillot au laser.

Comme beaucoup d’entre vous, la question de l’épilation définitive m’a longtemps trotté dans la tête. J’ai décidé de franchir le pas en 2015 et, comme je suis arrivée à la fin des séances, l’heure est venue de partager mon expérience avec vous.

mercredie-blog-beaute-avis-test-epilation-definitive-laser-peau-foncee-mate-noir-maillot-bikini-geneve-forever-institut-prix

Pour tout vous dire, je n’ai jamais eu de vrai « problème de poils »: je peux ne pas m’épiler les jambes pendant toute une saison sans que cela ne se voit (petite perte en capital douceur à signaler quand même..!), bref globalement j’ai la chance d’avoir un corps peu poilu.. A croire que tout est allé sur la tête. En revanche, certaines zones ont toujours été chez moi sujettes aux poils incarnes, le maillot particulièrement (et ce, qu’importe la méthode d’épilation: poil rasé, poil arraché… rien n’y fait j’y ai toujours droit). Or, qui dit poil incarné sur peau mate dit tache brune pigmentée dit angoisse du bikini (si toi aussi tu as fréquenté la #teamshorty..!). J’avais donc envie d’en finir une bonne fois pour toutes. Et plutôt que de vous faire tout un storytelling de la manœuvre, je vous propose de découvrir mes réponses aux questions / remarques que j’ai le plus entendues sur le sujet (l’épilation du maillot et l’épilation définitive, deux sujets qui passionnent les foules).

« L’épilation laser n’est jamais vraiment définitive… »
Techniquement, un poil détruit par le laser ne repousse pas (sauf changement hormonal, ménopause par exemple). Mais dans la pratique il est un poil plus ardu de TOUS les avoir: certains passent à travers les mailles du filet et le laser ne pourra donc pas en venir à bout. Je rappelle cependant que, dès la première séance, le poil devient déjà beaucoup moins épais. Quant aux récalcitrants de fin de parcours, ils auront de toute façon davantage l’apparence d’un duvet que d’un vrai poil.

« C’est tellement long, j’ai pas le temps ! »
La séance (pour le maillot) dure seulement dix minutes (perso, j’y allais entre midi et deux ou après 18h). En revanche, il faut prévoir une séance tous les deux mois. Comptez entre 6 et 8 séances en moyenne pour un résultat optimal… il ne vous reste plus qu’à faire le calcul (et à « organiser votre année » !).

« Il faut un sacré moment avant de pouvoir constater les premiers effets »
C’est faux. Dès la première séance, vous verrez vos poils repousser… puis tomber tous seuls (parce que grillés !), et les prochains mettront beaucoup plus de temps à refaire surface… d’où le délai de 2 mois entre deux séances.

« Le laser est interdit sur peau mate ou noire, il ne fonctionne que sur les peaux claires et les poils foncés ! »
Au risque de vous surprendre… c’est FAUX. Come on, on est en 2017 ! Encore heureusement qu’il existe des instituts capables de traiter les peaux foncées (et très bien en plus !). Pour ma part, je me suis tournée vers Forever Laser Institut (dont je vous avais déjà parlé dans cet article) qui dispose du laser Nd:YAG permettant d’épiler les peaux noires en toute sécurité. J’ai ainsi été suivie par Mélanie (de mon premier entretien médical jusqu’à ma dernière séance) qui, en plus d’avoir toujours été hyper pro, m’a vraiment rassurée tout au long de ce projet (on a aussi bien rigolé, ce qui n’était pas pour me déplaire !).

« Ça fait mal ? »
Oui (comme des claquements vifs d’élastiques sur la peau). Voilà voilà. Mais je vous rassure, j’ai survécu (et des milliers de femmes avec moi). Pour info, les aisselles et le maillot font plus mal que les jambes car il y a plus de poils au mmsur ces zones. J’ai TOUJOURS utilisé ma crème anesthésiante (appliquée 1h30 avant la  séance), absolument indispensable pour moi qui ne suis pourtant pas douillette. J’en profite pour glisser que devoir s’enrubanner de film plastique est sans doute le truc le plus chiant de tout le process lol (surtout quand vous devez le faire sur votre lieu de travail !).

« On ne peut pas épiler toutes les parties du corps au laser… »
Hé si ! On peut tout épiler, même les zones les plus sensibles (comme le visage, les aisselles, le bikini…).

« Le maillot c’est une zone difficile à traiter au laser… »
Raté, c’est en fait ce qui marche le mieux (car on est en général plus blanches du maillot que sur le reste du corps, avec des poils sombres).

« D’après la Bikini Academy, il n’existe que trois formes d’épilation du maillot… »
Non, vous faites bien le dessin que vous voulez (dans la limite du raisonnable, il faut quand même que ça reste réalisable par la thérapeute… qui n’est pas artiste plasticienne non plus).

« Je commence bientôt les séances, je vais pouvoir jeter tous mes rasoirs ! »
Pas tout de suite malheureuse ! Je te conseille d’en garder au moins un étant donné qu’il te faudra te rendre fraichement rasée (24h) à la séance pour un résultat optimal.

« J’ai peur des effets secondaires… »
On a toutes entendu parler de ces femmes qui se sont retrouvées cramées ou bien avec une pigmentation complètement différente une fois la zone traitée (le bo-nheur !). Alors, vraiment, prenez le temps de choisir le centre: c’est de loin l’étape la plus importante, surtout si comme moi vous avez une peau « typée ». Les seuls effets secondaires constatés: quelques rougeurs ou petits gonflements (répondant au doux nom de papules). Dans certains cas vous pouvez aussi vous retrouver avec de petites brûlures superficielles se manifestant par des croûtelles (poésie, encore et toujours): pas de panique, celles-ci disparaissent rapidement et sans marquer.

« Les mises en garde (soleil, prise de médicaments…), c’est du bullshit ! »
NON ! Je vous assure que j’ai douillé sévère pendant une séance suivant une prise d’antibiotiques. PRUDENCE également avec le soleil: une peau bronzée (même par autobronzant) ne pourra pas être traitée au laser (tout thérapeuthe sérieux refusera de vous prendre de toute façon). Et si vous partez en vacances pendant votre traitement laser, n’oubliez pas de SURPROTEGER la zone traitée (maillot de bain opaque + crème + idéalement parasol ou paréo… oui, rien que ça !).

« Ca coûte cher ? »
Oui. Demandez les tarifs de l’institut que vous aurez sélectionné. Certains proposent parfois des facilités de paiement, voire même carrément des promotions (mais encore une fois, soyez TRES vigilantes et ne sautez pas sur un centre pour des raisons financières !). Une machine cheap ou des praticiens mal formés pourraient en effet vous coûter biiiiiiien plus cher… Comptez aussi le prix de la crème anesthésiante que vous devrez probablement acheter plusieurs fois en pharmacie.

« Vu le prix, si c’est juste pour enlever deux trois poils, autant rien faire ! »
Dans le même esprit que « Quitte à se faire poser des extensions capillaires, autant choisir les plus longues » ou encore « Vu le prix d’une augmentation mammaire, autant mettre les plus gros implants !« … Stupide donc. Enlevez uniquement ce qui vous gêne vous en gardant à l’esprit qu’il vaut mieux enlever pas assez que trop (parce que l’épilation définitive c’est… ? c’essssst ? VOILA !). Bref, ne suivez pas « la mode » ;)

« Tu recommandes ? »
Mille fois oui ! Je remercie une nouvelle fois Forever Institut pour ma prise en charge impeccable et sa grande disponibilité (j’ai obtenu tous mes rendez-vous très facilement et sans attente à chaque fois !).

Et vous, avez-vous déjà testé des méthodes d’épilation longue durée, voire définitive ? Si non, ça vous tente ? Quelle zone feriez-vous en premier ?

Mes favoris skincare 2016 (+ CONCOURS INSIDE !).

Je crois que je n’aurais jamais autant testé de produits skincare qu’en 2016 !

Entre mes envies de nouveauté, mes intolérances alimentaires, et mes multiples périodes / sources de « stress » (mariage, projets pro, déplacements incessants…), ma peau en a vu un peu de toutes les couleurs au cours de cette année… Fort heureusement, tout est finalement revenu à la normale, contente de pouvoir finir 2016 sur cette petite bonne nouvelle (tout est relatif, mais on trouve du positif où l’on peut #ChercheTonBonheurPartout).

mercredie-blog-beaute-skincareJe porte le lipstick « Giddy » de MAC

Je déclare donc la saison des « best of » ouverte (j’espère que ce sera un peu moins chiant que les bêtisiers TV de fin d’année ceci dit).

 

******************************* NETTOYANT *******************************

Le gagnant de cette catégorie est le gel mousse au nénuphar de chez Darphin ! Je me suis retrouvée avec ce nettoyant complètement par hasard (j’ai fait confiance à ma pharmacienne) et QUELLE TUERIE ! Ce truc purifie le visage tellement délicatement, rien à voir avec tous les autres savons que j’utilisais auparavant. En plus il compte près de 85% d’ingrédients naturels ! Manque de bol, impossible de vous le montrer en photo… vu que j’ai eu la bonne idée de garder le flacon dans mon bagage à main. Flacon de 125ml. Quelle bonne idée juste avant de passer la sécurité de l’aéroport ! Depuis j’utilise un bon vieux savon d’Alep (à la fois respectueux et redoutable pour les peaux à problèmes !).

***************************** PRODUITS NATURELS *****************************

Je continue avec d’autres favoris, tous composés d’au moins 95% d’ingrédients naturels… et même que j’ai une photo cette fois.

mercredie-blog-beaute-skincare-sanoflore-aqua-magnifica-creme-caudalie-gommage-odaites-eau-demaquillante-creme

J’ai fait la découverte des produits Odaïtès, une marque créée par trois sœurs attirées par la notion de soins essentiels et sensoriels, prônant un retour aux matières premières naturelles d’exception.

 

**************************** POUR PEAUX NORMALES ****************************

J’ai d’abord eu un gros coup de cœur pour l’Eau de Soin Démaquillante « Pure merveille d’aloe vera »: une eau ultra fraîche et délicatement parfumée à la fleur d’oranger… un véritable plaisir ! Perso, je l’utilise pour démaquiller mes makeups légers ou bien simplement pour rafraichir mon visage le matin, presque comme un tonique (à la différence que cette eau est réellement apaisante). La Crème Sensationnelle Odaïtès m’a aussi beaucoup plu. Un soin anti-âge hydratant ET gourmand (à la sève de dattes et à l’huile de pépins de figue de barbarie, s’il vous plaît)… bref, en un mot, le confort absolu ! J’avoue qu’à 28 ans, je ne sais pas trop si le moment est venu pour moi de commencer les soins anti-âge… mais quoi qu’il en soit si c’est le cas, je veux bien continuer avec cette crème !

 

*************************** POUR PEAUX À PROBLÈMES ***************************

Dans une autre catégorie, j’ai aussi adoré les produits visage de la marque Sanoflore, et plus particulièrement la gamme Magnifica, dédiée aux peaux à imperfections. Je n’ai pas investi dans toute la collection, je me suis plutôt concentrée sur deux produits phares: l’essence botanique perfectrice de peau et l’hydratant anti-imperfection. La première est tout simplement miraculeuse sur les peaux grasses: elle redonne de l’équilibre au visage et parvient à effacer, assez rapidement, les petites imperfections (c’est pas non plus Roaccutane hein !). Le grain de peau est plus lisse et on se rapproche dangereusement de la perfection si l’on part d’une base pas trop pourrie. Idem pour la crème, avec une mention spéciale pour son odeur EXTRAORDINAIRE de délicieux bonbon (des notes de magnolia, de melon et de pêche… hummmm) ! Une amie me l’avait recommandée en m’expliquant qu’elle l’avait aidée à faire disparaître ses petits boutons… et c’est vrai que l’on devient facilement accro tant elle est efficace. Note importante: le format paraît petit mais dure plutôt longtemps car pas besoin d’en mettre une tonne ;)

 

***************************** GOMMAGES *****************************

Et pour finir, je voulais vous parler de deux gommages visage que j’ai reçu il y a quelques semaines. Je n’ai jamais parlé de gommage il me semble ici car pour moi, du moment que c’est pas trop collant et suffisamment abrasif, ça fait l’affaire… mais vraiment, ces deux produits méritent un petit focus !

capture-decran-2016-12-21-a-22-30-48

Caudalie m’a fait découvrir ces deux soins nettoyants. La crème gommante douce tout d’abord, qui purifie la peau en douceur (idéale pour les peaux sensibles), puis la crème exfoliante désincrustante. Et alors là, laissez-moi vous dire que j’ai trouvé le soin gommant de ma vie ! Un peu plus costaud que son petit frère, ce gommage ultra riche en « grains » (et malgré tout onctueux !) m’a conquise ! En plus de désincruster la peau de ses impuretés, cette crème laisse sur la peau un film doux très délicat et vraiment agréable (la peau est tout sauf desséchée !). Je l’utilise pour ma part une à deux fois par semaine.

On quitte maintenant l’univers du « naturel » pour revenir vers des produits plus classiques… mais tout aussi efficaces ;)

mercredie-blog-beaute-skincare-clinique-ever-better-clinical-creme-deep-cleasing-oil-dhc-mac-prep-prime-essential-oils-test

 

******************************* DÉMAQUILLANT *******************************

Je commencerai avec un incontournable… pour moi (j’ai dû vous en parler au moins 5 fois rien que sur ce blog !), mais aussi sur la toile (puisqu’il semblerait que ce produit ait fait pas mal d’émules cette année)… je veux bien sûr parler de l’huile démaquillante DHC. Les plus anciennes lectrices me diront que je radote, mais que voulez-vous, quand un produit est aussi génial, il mérite bien sa place dans mon best of !

Je n’ai encore jamais rien trouvé de mieux pour démaquiller la peau (et notamment les fonds de teint les plus épais ou les mascaras les plus waterproof !) et pour désincruster la saleté, pore par pore. Pour moi, c’est vraiment THE produit essentiel pour une belle peau. Je vous laisse vous replonger dans ce précédent article pour comprendre pourquoi ;)

 

****************************** CRÈME HYDRATANTE ******************************

L’année 2016 a aussi été pour moi l’année de la reconsidération des produits Clinique: après m’être rendue compte que ma lotion Basique 3 Temps n’était absolument plus adaptée à ma peau, j’avais décidé de laisser tomber un peu la marque… jusqu’à ce que je reçoive deux produits tout bonnement sensationnels.

Tout d’abord, le gel-crème désaltérant intense pour peau déshydratées « Moisture Surge« , apparemment un best seller… que je ne connaissais malheureusement pas ! Cette crème c’est la vie: elle repulpe n’importe quelle peau assoiffée :) de mon côté, ce sont surtout mes joues qui apprécient, plus particulièrement cet hiver ! Et en plus de ça, elle est multi-usages: on peut la mélanger au fond de teint pour un effet frais, mais aussi l’appliquer sur des mains sèches par exemple, c’est assez cool. Pour ma part j’en applique une bonne quantité sur le visage après me l’être lavé au réveil, je fais mes petites affaires pendant 10 min, puis j’absorbe l’excédent avec un mouchoir et j’applique mon maquillage ;) teint frais assuré !

 

***************************** SÉRUM ANTI-TACHES *****************************

Mais la vraie révélation a été le Concentré Correcteur et Sublimateur Anti-Tâches Even Better Clinical: vous le savez comme moi, nombreux sont les soins sensés atténuer les tâches complètement inutiles… Hé bien celui-ci tient ses promesses ! En moins d’un mois, j’ai pu abandonner tous mes concealers, mes fonds de teint légers suffisaient pour cacher toutes mes petites tâches (et vu le prix, j’ai envie de dire que c’était la moindre des choses ahah !). En plus, il rend le teint plus lumineux ! A tester donc si vous en avez l’occasion ;)


***************************** NOUVEAUTÉ HUILES *****************************

Je termine cet article avec deux produits complètement géniaux, de chez MAC cette fois-ci. Je ne sais pas vous, mais moi je n’ai JAMAIS testé aucun produits skincare de la marque… disons que j’ai du mal à lui faire confiance à ce niveau (et pourtant, ça reste ma marque makeup favorite, et de loin !). Alors quand j’ai vu qu’elle sortait deux produits (collection « Prep + Prime) aux huiles essentiels, je me suis dit qu’il fallait au moins que je teste ceux-ci (comment vous dire, les huiles et moi, c’est l’amour, surtout sur mon visage, je trouve qu’elles font toujours des miracles quand on les utilise à bon escient).

essential-oils_ambient_cmyk_300

Le stick « multi-usage » offre une hydratation pratique car « sur le pouce »: on peut l’appliquer très précisément sur les parties sèches du visage (non comédogène et ok pour tous les types de peau, de très grasses à très sèches !!), mais aussi sur d’autres parties du corps (mains, cuticules…) si on le souhaite (personnellement je préfère limiter son usage à une seule zone, hygiéniquement parlant) ! Il est composé d’huiles de nigelle, d’avocat et de graines de cumin, ainsi que de beurre de mangue, des ingrédients à la fois nourrissants et reconstructeurs pour la peau. L’hydratation est d’ultra-longue durée.

Quant à l’huile essentielle « Care blend », elle est formidable une fois mélangée au fond de teint pour obtenir un effet glowy 100% naturel (pas comme avec de l’highlighter quoi !), sans effet gras pour autant. Les plus chanceuses pourront même l’utiliser seul, pour une peau encore plus radieuse, instantanément. Petit détail très chouette: j’adore la pipette pour le dosage (quasi impossible quand on achète ses huiles naturelles en bouteille).

essential-oils_beauty_cmyk_300

 

C’est tout pour aujourd’hui, j’espère que chacune pourra trouver son compte à travers ma petite sélection ! Bon en fait, c’est pas vraiment fini, puisque je vous propose un petit concours de Noël: une Beauty Bento DHC est mise en jeu avec, à l’intérieur, les essentiels de la marque (patches yeux, papiers matifiants, huile démaquillante et savon) ! Génial pour une première découverte, non ? :)

Tout se passe sur Facebook, il vous suffit de:
– Liker ma page et celle de DHC France,
– Laisser un commentaire sous ce post afin d’enregistrer votre participation.

BONNE CHANCE À TOUTES, vous avez jusqu’à dimanche 25 décembre minuit pour participer ;)

C’est peut-être un détail pour vous… mais pour moi les cheveux de Miss France veulent dire beaucoup !

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-naturels-afro-miss-france-comite-alicia-aylies-brushing

Je n’ai pas regardé la cérémonie Miss France… mais lorsque j’ai découvert le visage de l’élue, j’ai poussé un « WOW » silencieux (en gros j’ai rien dit parce que le contexte ne me le permettait pas, mais je l’ai pensé très très fort).

Comme beaucoup, j’ai d’abord trouvé à Alicia Aylies une ressemblance avec Rihanna (ses traits fins, ses yeux incroyables yeux verts…) (la pauvre n’a pas fini d’entendre cette comparaison…) et puis, à bien y réfléchir, je dirais plutôt qu’elle me rappelle Romy, version DOM-TOMisée (frisée, aussi).

1

Ennnnfin bref. Si je m’adresse à vous aujourd’hui ce n’est pas pour proposer un concours de sosies (dommage hein ?). Non.

En fait, je voulais partager avec vous le sentiment tout bizarre que j’ai ressenti hier matin, alors que je checkais mon feed Facebook: quel étonnant changement capillaire à seulement 24h de l’élection !

 

J’ai ressenti un petit choc quand j’ai découvert ce lissage. Pourquoi avoir modifié si soudainement ce qui représentait, à mon sens, son plus bel attribut physique (loin de moi l’idée de dire qu’elle est moins belle ainsi, c’est juste le genre de différence qui saute quand même aux yeux, plus particulièrement dans une compétition basée sur l’apparence… même chauve je pense qu’elle resterait plus douce que 99% des femmes) ?

Je me suis d’abord demandée (sur Facebook), si cette coiffure lui avait été imposée ou non. Après tout, Alicia Aylies en avait peut-être envie ? Peut-être même que c’est le genre de brushing qu’elle demande régulièrement ? Et puis j’ai regardé son Instagram perso et je me suis dit que ça n’avait pas trop l’air d’être le genre de la maison (#InspecteurGadget).

Plusieurs personnes ont ensuite crié au parlé de racisme… Pour être parfaitement sincère, ça me saoule un peu. S’il y avait vraiment un problème de ce type au sein du concours, on ne verrait jamais aucune femme de couleur parmi les finalistes… or, quid de Sonia Rolland, Corinne Coman, Cindy Fabre, Chloé Mortaud, Flora Coquerel, toutes sacrées MISS FRANCE depuis 2000 ? Ce serait un peu gros quand même, non ? Et puis, entre nous, j’ajouterais que moins on parle de race, mieux je me porte… la « pauvre » jeune fille aura malheureusement tout le temps d’expérimenter le « vrai » racisme, agressif et puant, de la fachosphère au cours de l’année à venir (on se souvient des milliers de lettres d’insultes reçues par Sonia Rolland après son élection…).

Finalement, la seule option qui me reste,
c’est la pression conformiste.

Une certaine idée du cheveu frisé qui voudrait que celui-ci fasse négligé (pour rester polie). Évidemment la communauté afro en souffre plus particulièrement (du fait d’un certain passif historique notamment). Je suis cependant intimement convaincue que ce problème dépasse la notion raciale: qu’il soit afro, blond, brun ou roux, le cheveu frisé volumineux a toujours été à l’opposé des standards de beauté classiques. Je ne compte d’ailleurs plus les témoignages de situation d’entretiens professionnels où l’on faisait comprendre à la candidate que les cheveux « tirés et plaqués » étaient de rigueur, une chevelure frisée étant évidemment trop « farfelue » pour être prise au sérieux.

C’est grave quand même. Tellement, que le sujet est d’ailleurs mis au même rang que la perception du poids chez les femmes par Dove, dans sa campagne #LoveYourCurls (après #LoveYourBody).

 

 

Alors à ceux qui m’expliquaient qu’il fallait « arrêter de polémiquer pour rien », qu’elle pourrait « retrouver ses boucles le lendemain » (faut voir dans quel état aussi, si c’est brushing obligatoire tous les jours !), je répondrai que, non, ce ne sont pas « que des cheveux ». Ce passage éclair de l’afro (maîtrisée et arrangée pour le show mais afro quand même) au brushing Saint Algue, c’est un message assez nul qui est renvoyé.

D’une part, c’est dire « bon allé, ça suffit les conneries, t’as pu porter ta touffe pendant l’élection mais maintenant que tu as le titre, il faut être présentable« . Autant dire que pour toutes les frisées (encore une fois, afro ou non), qui se réjouissaient de voir la beauté d’une miss à leur image enfin célébrée, c’est une grosse claque dans la gueule, arrivée par surprise (ou, du moins, beaucoup plus vite que prévu !).

D’autre part, ce « détail » peut également être interprété comme du « white-washing » (volonté d’atténuer, voire de faire disparaître les principales caractéristiques physiques négroïdes pour tendre vers une apparence plus « occidentalisée »). Je vous invite à faire des recherches sur le sujet si cela vous intéresse, il faudrait plus que 2-3 lignes dans un article Miss France pour expliciter. Pour ma part, j’ai envie de penser qu’il ne faut pas voir aussi « loin » mais c’est un point de vue qui demeure intéressant et respectable.

Vous l’aurez compris, j’ai hâte de retrouver notre Miss France au naturel, comme elle avait choisi de se présenter avant sa victoire… Et vous ?

PS: j’ai hésité avant de publier cet article car je milite personnellement au quotidien contre tout ce qui a trait à vouloir diviser (et toutes les pensées extrémistes). Merci de bien vouloir prendre l’intégralité de cet article en considération et non pas une petite phrase par-ci, par-là, qui, sortie de son contexte pourrait avoir un tout autre sens ;)

 

UPDATE DU 20.12.2016: Sylvie Tellier m’a répondu… mais je doute qu’elle ait lu mon article vu la teneur de son tweet.

Ma vie en parfums.

Je ne vous ai quasiment jamais parlé parfum, et pourtant, je suis une inconditionnelle… Il faut dire que le domaine de l’olfactif et moi, c’est toute une histoire… je suis ce que l’on pourrait qualifier d’ultra sensible. Non pas que je ne supporte pas les odeurs (enfin si, certaines…), disons que que j’ai surtout une grande facilité à les reconnaître, et à les mémoriser. Allé je me la raconte un peu: j’ai une mémoire olfactive de ouf ! En soit, ça ne sert absolument à rien (à choisir, je préfèrerais mille fois avoir un sens de l’orientation), mais c’est toujours drôle de pouvoir associer immédiatement une odeur à un lieu, un moment ou encore un souvenir (même trèèèèès vieux). Très souvent même, lorsque je pense à quelqu’un, mon cerveau ne peut pas s’empêcher de reconstituer son odeur… c’est plutôt étrange, c’est comme si je pouvais la sentir… brrrrrref. Je m’égare.

Quand j’y pense, je traîne derrière moi un sacré historique parfums des plus fleuris (mais pas au sens « parfum » du terme, justement…) ! Allé je me lance et je vous raconte un peu par où je suis passée… pour enfin trouver MON (mes ?) parfum(s) signatures. D’ailleurs je sais pas vous mais perso ça m’excite toujours de découvrir quels parfums portent les gens que je n’ai jamais rencontrés et que je suis… ça en dit parfois beaucoup plus que des photos ou des conversations ! #sociopathe

Le premier parfum qui a marqué ma vie: le « célèbre » « Pink Sugar » d’Aquolina. Hé oui… Pour celles qui ne connaitraient pas (où étiez-vous en 2004 ?), imaginez le parfum le plus sucré de la terre, avec des notes de chamallows grillés, de sucres d’orge et de fête foraine… rajoutez 5kg de sucre et vous obtenez cette fragrance aussi écœurante qu’inoubliable. Imaginez aussi que le concept de « main légère » m’était parfaitement inconnu. Autant vous dire que mon sillage de bonbon cuit aura sans doute intoxiqué traumatisé une bonne partie de mes camarades de lycée auxquels j’adresse aujourd’hui mes plus plates excuses rétro-actives. Bien entendu, aujourd’hui, je ne supporte plus ce parfum.

J’ai ensuite eu ma période « amande » (période que je n’ai d’ailleurs jamais vraiment quittée puisque j’adore toujours autant ses diverses variations, tant olfactives que gustatives). Seulement, je ne souhaitais pas foncer tête baissée sur « Hypnotic Poison« , référence de l’époque, hyper commercialisé (bon, j’avoue, je l’ai porté quelques années plus tard mais pas longtemps, car l’odeur rappelait à mon chéri « les produits d’entretien du McDo« … toujours ce petit mot qui fait plaisir n’est-ce pas). A la fin du lycée, mon parfum de rêve d’amande était le JC Castelbajac, le plus proche olfactivement de la colle Cléopatre… malheureusement discontinué. Mes recherches m’avaient ensuite poussée à tester « Héliotrope Blanc » de LT Piver. Je l’ai bien porté lui tiens, j’ai dû écouler 3 ou 4 flacons… Un parfum réconfortant mais qui reste léger (l’amande n’est pas du tout entêtante, on l’imagine d’ailleurs presque verte), plutôt magique quand j’y repense… J’avais pu le trouver dans une boutique passage de l’Industrie à Paris.

 

Puis ça a été le grand n’importe quoi (allégorie de ma vie à cette même époque sans doute). J’ai porté « Fuel for Life » de Diesel (acheté par hasard je pense), « Les Fleurs du Mâle » de JPG (un parfum d’homme dont la douceur me plaisait malgré tout terriblement), « Cascades d’agrumes » de Rochas (fais-moi frais !) ou encore « Narciso Rodriguez for Her ». Quelle logique à tout ça ? Aucune, si ce n’est que je m’éloignais progressivement des parfums très sucrés que je portais auparavant, ou bien même des floraux que je qualifierais de « faciles » tels que « Flower Bomb » ou « Coco Mademoiselle » que je ne peux par exemple aujourd’hui que difficilement supporter.

C’était un peu comme si mon nez recherchait davantage de complexité, d’énigmatique… et surtout des notes qui ne soient ni « tendance » ni superficielles.

Et c’est comme ça qu’un jour, je me suis retrouvée à la boutique Serge Lutens du Palais Royal. J’avais beaucoup entendu parler de ce créateur (et notamment de « Louve », un parfum qui m’avait été recommandé de par mon attirance pour l’amande), mais le prix de ses flacons m’avaient quelque peu freinée… C’était sans compter le talent de cette ambassadrice qui avait réussi à me faire naviguer subtilement de parfum en parfum, jusqu’à ce que je ne m’arrête sur « Datura Noir« , un oriental à la fois riche et intrigant, très déstabilisant au départ puis qui s’adoucit vers des notes de monoï / tiaré finalement pas très attendues mais réconfortantes. Je l’ai porté deux ans.

Et puis, dès qu’il s’agissait de faire un joli cadeau, mon mari et moi avions le réflexe Lutens (et l’aide des vendeuse pour dénicher LE parfum idéal). C’est ainsi que nous avons offert « Arabie«  (un oriental opulent qui rappelle les dattes confites et les épices !) à ma belle maman (qui lui sied comme un gant) ou encore « La Fille de Berlin » à ma belle-soeur. A chaque fois, l’impression de tomber sur un vrai petit trésor sur-mesure pour les personnes visées… quelque chose de quasi impossible à ressentir dans les rayons de parfumerie « classiques ».

J’ai ensuite tenté une nouvelle aventure avec « Ambre Sultan« , le Lutens auquel je suis le plus fidèle (je l’ai porté plusieurs années et encore aujourd’hui je ne peux pas m’en séparer !). Définitivement LE parfum qu’il vous sentir si vous ne connaissez pas encore ce créateur: un ambré qui, pile au moment où l’on pourrait croire qu’il franchirait la limite du « caramélisé / sucré » se transforme en une sorte d’encens absolument divin. Un véritable chef d’œuvre. Rien que d’en parler me donne envie d’aller me parfumer ! C’est d’ailleurs « Ambre Sultan » qui m’a en quelque sorte ouvert les portes des parfums types « encens »…

 

Finalement, l’année dernière, j’ai eu envie de complètement prendre le virage « encens ». M’éloigner une bonne fois pour toute des parfums féminins sucrés, gourmands ou floraux, toujours un petit peu attendus bien que très élaborés chez Serge Lutens. J’ai ainsi pris le risque de commander un parfum uniquement en me basant sur sa description: « De la résine, du soleil, des cigales et de l’ombre sous les grands pins » sur le site officiel de la marque et plusieurs rappels de « cierges« , « encens« , « une chapelle dans la pinède » sur d’autres sites de parfums…

Une fois que j’ai eu Fille en Aiguilles entre les mains, j’ai tout de suite su qu’il serait mon parfum « de mariage » !

www-gifcreator-me_ydj2sm

Aujourd’hui, je le porte toujours: cet oriental boisé, mêlant pins et épices, offre une odeur insaisissable et presque intimidante vraiment très singulière. Typiquement le genre de parfum que je n’ai jamais senti sur qui que ce soit d’autre… Il irait également divinement bien à un homme, de par son côté un peu « sévère ». J’aime son caractère « racé » qui me fait me sentir « femme » et non plus jeune fille. On tombe dans le psychologique mais ce parfum me donne vraiment beaucoup plus d’assurance – sachant que les gens pensent que j’ai à peine 22 ans alors que j’approche des 30, c’est appréciable.

Je porte donc « Fille en Aiguilles » 80% du temps (surtout quand je suis « en représentation sociale »), mais j’adore revenir à mon « Ambre Sultan » quand je reste chez moi ou que je suis dans un cercle plus intime (pour son côté doux et réconfortant je pense).

mercredie-blog-beaute-geneve-parfums-serge-lutens-fille-en-aiguilles-ambre-sultan-five-clock-gingembre-datura-noir-bois-oriental
Ma petite collection Lutens…

Mon chéri, quant à lui, porte « Serge Noire« ,  un oriental sec très élégant, qui pour moi est vraiment très proche de « Fille en Aiguilles », les notes de « pins » en moins. Je l’adore et je suis toute émoustillée par le fait que nos parfums se complètent à la perfection. Oh, et je crois que j’ai oublié de vous dire que les parfums Lutens étaient mixtes (vous l’aurez compris, je risque de lui piquer…).

Et vous, quel est votre parfum favori ? Pensez-vous avoir trouvé votre signature ? Je meurs d’envie de savoir ce que vous portez :)

J’ai testé pour vous… les nouveaux highlighters L’Oréal Paris !

Je ne me rappelle plus de la dernière fois que je vous ai parlé makeup ici mais, une chose est sûre, ça date ! En même temps, je n’ai jamais été hyper à l’aise avec cette catégorie pour la simple et bonne raison que je trouve que mes photos ne font jamais honneur aux résultats… Je ne réalise que très occasionnellement des looks sophistiqués (ça, vous le savez déjà), je me contente généralement d’une bouche bien vive et mate (ça aussi)… en revanche, s’il y a bien une chose sur laquelle je ne déconne jamais, c’est le teint. Il fut un temps où ma peau était perpétuellement lisse et belle, mais cette époque est révolue, je subis désormais les aléas de la vie (selon ce que je mange, mon humeur etc.) mais j’ai toujours mes petits chouchous fond de teint, crème, poudres… et BIEN ENTENDU, mes highlighters stars !

Bien avant le contouring et le strobing, j’étais déjà fan de ce petit effet lumière permettant de réhausser et d’illuminer le haut de la joue (mais aussi l’arcarde sourcilière, le V des lèvres ou bien même le décolleté) ! Et même qu’à l’époque, j’en parlais sans trop savoir comment le désigner lol (ça c’est vraiment pour dire que j’avais fumé tout le monde: jamais à l’heure, toujours en avance… ahaha ! #insupportable). A l’époque, je ne jurais que par le stick Copacabana de NARS, rappelez-vous

mercredie-blog-mode-beaute-copacabana-test-nars-the-multiple-highlighter3

Les choses ont évolué depuis puisque toutes les marques de cosmétiques proposent désormais leur(s) version(s) !

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler des derniers enlumineurs L’Oréal Paris, sortis il y a quelques semaines. Il existe 2 gammes différentes: les liquides (que l’on peut d’ailleurs mélanger à sa crème hydratante ou à son fond de teint pour un effet lumière / bonne mine) et les poudres. On retrouve 3 teintes différentes pour chacune des 2 versions (liquide ou crème): « éclat rosé glacé », « éclat neutre rosé », « éclat doré ». Ce choix permet ainsi à chaque carnation d’obtenir son « accord parfait » (pour les peaux mates et foncées, je vous recommande le doré !).

mercredie-blog-beaute-l-oreal-paris-highlighter-poudre-liquide-creme-avis-test

Quel format choisir ? Je ne pense pas qu’il y ait de vraie règle, pour tout vous dire – si ce n’est d’éviter les poudres quand on a la peau sèche et vice-versa. J’aurais tendance à recommander le highlighter liquide si vous travaillez sur une peau nue ou peu maquillée (car, perso, je ne supporte pas que mon fond de teint se mixe avec le produit… même si cela n’a pas vraiment été le cas avec ceux-ci, sans doute parce qu’ils sont très, très pigmentés !). Sur un visage peu chargé en fond de teint, vous obtiendrez ainsi un résultat ultra glowy ! A appliquer au doigt, au pinceau, ou a l’éponge.

mercredie-blog-beaute-l-oreal-paris-highlighter-poudre-liquide-creme-avis-test3Bien sûr, le résultat est beaucoup moins « pâté » lorsqu’on applique une quantité limitée de produit !! Là c’est vraiment pour vous montrer les différence de teintes et l’intensité des pigments ;)

Les highlighter poudre compacts, quant à eux, seront top, surtout sur une base « crémeuse » (comme du fond de teint justement). C’est ce que j’utilise en ce moment, je trouve qu’ils ont une meilleure tenue sur ma peau mixte. De plus, j’ai plus de facilité à moduler l’intensité en ajoutant la poudre petit à petit à l’aide d’un pinceau éventail.

mercredie-blog-beaute-l-oreal-paris-highlighter-poudre-liquide-creme-avis-test2

Combien ça coûte ? Comptez 11,50€ pour les highlighters liquides et 14,50€ pour les poudres :)

Et alors, ça donne quoi ? Voilà le résultat (j’ai utilisé la poudre dorée): c’est frais, naturel et discret, idéal pour un highlighter « de tous les jours » !

mercredie-blog-beaute-l-oreal-paris-highlighter-poudre-liquide-creme-avis-test4

Pour vous aussi l’enlumineur est un indispensable makeup ? :)

Vous aviez oublié, hein ?

mercredie-blog-cheveux-natural-hair-afro-4c-kinky-curls-curly-platinum-platine-blonde-blond-how-to-olaplex-test-mixed-girl-metisse-frises2

… hé bien moi aussi !

Sérieusement, cette époque « blonde platine » me paraît être à des années lumières maintenant (sans doute parce que j’ai changé 10x de coiffure depuis, la routine quoi).

J’ai reçu cette semaine ces photos (by Draz Photo pour Cazance, le salon qui m’a permis de vivre cette (folle) transformation) et, SANS SURPRISE, j’ai eu mon petit moment de nostalgie. Quoiqu’on ait pu me dire (« ça ne te va pas au teint« , « ça ne fait pas naturel« , « ça ne met pas tes boucles à leur avantage« …), c’était un VRAI KIFF et il m’arrive souvent de regretter d’être retournée au châtain… J’aimais tellement le côté (gentil) Alien que me donnait cette teinte !

Pour tout vous dire, s’il n’y avait pas cette histoire de mariage (LOL), je pense que je serais restée blonde bien plus longtemps. Celles qui me connaissent un peu savent ce que ça veut dire… j’y reviendrai sans doute un jour (bon, entre temps, j’aurais sûrement rasé mes cheveux, porté 1000 perruques et fait 50.000 tresses).

Ce blond complètement surhumain reste à ce jour mon expérience capillaire la plus dingue :) pour celles qui auraient raté mon article sur le sujet (quoi ? COMMENT ?), c’est par ici !

mercredie-blog-cheveux-natural-hair-afro-4c-kinky-curls-curly-platinum-platine-blonde-blond-how-to-olaplex-test-mixed-girl-metisse-frises

mercredie-blog-cheveux-natural-hair-afro-4c-kinky-curls-curly-platinum-platine-blonde-blond-how-to-olaplex-test-mixed-girl-metisse-frises3

Centres d’amincissement: réels résultats ou perte de temps (et d’argent) ?

Il y a quelques années en arrière, alors que je travaillais encore à Paris, j’avais eu à me pencher sur la stratégie de com’ d’une marque de crèmes minceur. Je m’étais rapidement rendue compte de la confusion qui régnait dans l’esprit des consommatrices: non, crème minceur ne signifie pas crème amaigrissante… il n’existe aujourd’hui aucune crème permettant de perdre des kilos ! En revanche, elles sont nombreuses à pouvoir aider à affiner la silhouette, principalement en travaillant la peau (en la rendant plus tonique, plus ferme et surtout plus « tendue »… d’où la fameuse perte de centimètres qu’à peu près 99% des marques promettent aujourd’hui). La crème minceur n’est donc que la touche finale du parcours de celles qui souhaitent remodeler leur silhouette, un peu comme la couche de vernis sur un meuble fraîchement remis au goût du jour (pour faire une comparaison complètement sortie de nulle part): vernis qui n’est d’aucune utilité si l’on n’entreprend pas toutes les étapes préalables (assemblage, rabotage, ponçage, peinture… pour continuer sur le meuble, ou plus simplement activité physique + alimentation équilibrée pour le corps).

Les crèmes ne feront jamais le travail à la place des femmes qui les utilisent, en revanche, elles sont, incontestablement, un sacré bonus.

losing-weight

Pourquoi je vous raconte ça ? Tout simplement parce que c’est l’état d’esprit avec lequel j’ai franchi le pas de Bodyline Center, un centre d’amincissement situé en plein centre-ville de Genève (rue du Marché 3) qui m’a proposé de découvrir plusieurs soins. Je me suis dit que je pourrai ainsi « peaufiner » le résultat que j’ai obtenu après plusieurs mois de changement (activité sportive assidue et alimentation plus saine du fait de mes intolérances).

Arrivée au centre (plutôt confidentiel), j’ai été accueillie chaleureusement par l’équipe. Ensemble, nous avons tout d’abord discuté de mon hygiène de vie, de mes objectifs… puis, un bilan plus poussé a été effectué (questionnaire de santé, habitudes alimentaires, mode de vie…). J’ai beaucoup apprécié les connaissances en nutrition de Najia, la responsable, ainsi que son franc-parler: elle n’a pas hésité à m’expliquer, par exemple, que certains termes, même les plus communs, étaient encore obscurs pour beaucoup de gens (ex: la notion de « féculent »). Najia prend donc très à cœur d’accompagner les personnes dans leur « parcours minceur », même les plus paumées (dont je faisais partie il y a encore quelques mois !), le tout en leur donnant des pistes toutes simples pour obtenir de premiers résultats très efficacement (moins saler les plats etc).

J’étais tellement curieuse (et un tantinet sceptique, j’avoue), que j’ai rapidement demandé (à Najia mais aussi à toutes les personnes que j’ai pu croiser dans le centre) s’il y avait eu des « transformations » (= des femmes ayant complètement remodelé leur silhouette) au centre… et la réponse fut donné sans aucune hésitation: oui et elles sont nombreuses !

giphyOk, sold.

Je suis ensuite passée sur la machine InBody: celle-ci permet de sortir un bilan corporel complet (poids, taux de graisse, masse musculaire, eau…). Conclusion: je n’ai pas de poids à perdre, étant « en-dessous » de quasiment tous les indicateurs moyens (ce n’était pas la surprise du siècle). Après avoir pris mes mesures (ventre, cuisses, taille, bras…), nous avons décidé de nous orienter vers des soins « fermeté »: enveloppement chaud et CelluM6 le premier jour, enveloppement froid et « transion » le second jour ;)

mercredie-blog-beaute-geneve-bodyline-center-avis-test-perte-poids-centre-amincissement-in-body-machine

**************************** ENVELOPPEMENT CHAUD ****************************

Et c’est parti ! C’est Inès qui s’occupe de moi pour ce premier soin (et pour tous les autres aussi en fait !). Des bandes de tissu humides et chaudes sont appliquées tout autour de mes jambes, jusqu’au milieu de mon ventre et je dois dire que c’est très, très agréable (bon ok, je me suis endormie !). La chaleur permet aux sels minéraux de pénétrer dans les tissus par les pores et ainsi de décongestionner les cellules ; elle permet aussi de faciliter la circulation sanguine.

mercredie-blog-beaute-geneve-bodyline-center-avis-test-perte-poids-centre-amincissement-enveloppement

J’ai ensuite eu droit à une très belle assiette de fruits frais, ainsi qu’une bonne tisane ;)

mercredie-blog-beaute-geneve-bodyline-center-avis-test-perte-poids-centre-amincissement-enveloppement-tisane

 

**************************** CELLU M6 ****************************

Entre le buzz qu’a suscité la machine à sa sortie, le nombre de centres qui la proposent, les coupons Groupon qui permettent d’obtenir des séances à prix réduits… Qui ne connaît pas le CelluM6 ? Qui, qui… qui ?

Moi bien sûr !

Le CelluM6 (dernière version s’il vous plaît !), procure un « massage » visant à éliminer la cellulite et tonifier le corps. Après avoir enfilé le « petit » collant qui va bien, j’ai pu découvrir ce soin… que j’ai trouvé, tout compte fait, pas si douloureux (d’autant plus que nous étions à la puissance max !) et plutôt efficace: je n’ai pas constaté de changement de ouf (étant donné que j’ai la chance de ne pas avoir de cellulite… je vous rassure, j’ai des cicatrices, des vergetures et pas mal d’autres trucs chouettes quand même !)… pour autant, vu la sensation que j’ai ressentie, je n’ai aucun doute à croire que cette machine défonce les capitons.

mercredie-blog-beaute-geneve-bodyline-center-avis-test-perte-poids-centre-amincissement-celu-M6

Mon premier jour de soin terminé, je suis rentrée chez moi sur une sensation d’extrême légèreté !

 

**************************** ENVELOPPEMENT FROID ****************************

Le lendemain, j’ai testé un soin qui baisse de un à deux degrés à la température les zones où les cellules de graisse et où la cellulite sont installées. Le corps va alors chercher à se réchauffer, ce qui brûle automatiquement les graisses. Ça sonne magique, non ? Oui… sauf qu’il n’y a plus grand chose d’agréable (aucune douleur, je vous rassure… mais MANDIEU le froid !!). Pourtant, lorsqu’Inès m’a appliqué les bandes humides à l’odeur mentholée, je me disais que ne serait pas si terrible… j’ai parlé trop vite ! Je ne sais pas comment mais la sensation de fraîcheur devient complètement dingue après même pas deux minutes. J’ai grelotté comme jamais, malgré mon énorme peignoir, pendant toute la durée du traitement (une vingtaine de minutes tout de même).

mercredie-blog-beaute-geneve-bodyline-center-avis-test-perte-poids-centre-amincissement-enveloppement2

Une fois les bandes enlevées, j’ai ressenti pour la première fois une vraie impression de changement, comme si ma silhouette s’était affinée ! Inès m’a alors expliqué que les résultats de ce soin pouvaient se constater dès les premières séances. Fou !

 

**************************** TRANSION ****************************

mercredie-blog-beaute-geneve-bodyline-center-avis-test-perte-poids-centre-amincissement-enveloppement-transion-sport-electrodes

J’ai terminé mes deux jours de test sur ce dernier soin, le (la ?) « transion ». Derrière ce nom chelou se cache une machine de stimulation musculaire équivalant à… quatre heures de musculation ! Je vous avoue que lorsque j’ai entendu ça j’ai éclaté de rire… et puis quand je me suis retrouvée sur le lit, je me suis dit « ah… bon ok, pourquoi pas en fait ! ». J’ai choisi de faire « travailler » mon ventre, c’est donc là qu’Inès a appliqué les fameuses électrodes permettant les contractions, plus ou moins intenses.

mercredie-blog-beaute-geneve-bodyline-center-avis-test-perte-poids-centre-amincissement-enveloppement-transion-sport-electrodes-ines

J’avais accès à l’écran digital de contrôle, ce qui m’a permis de choisir l’intensité des « exercices »: j’ai commencé sur une stimulation moyenne, puis je suis rapidement montée (beaucoup plus haut que ce que choisissent apparemment les clientes qui viennent pour la première fois… ahah allé je pose ça là ! BOOM). Et je peux vous garantir que vu le niveau de « déformation » de mon ventre à chaque stimulation, ça bossait sévère là-bas dessous. Pendant près d’une heure après la fin de la séance, j’ai eu l’impression que « mon ventre faisait toujours des abdos ! ».

= Cette seconde journée m’a paru beaucoup plus « stimulante » que la première, j’ai réellement senti ma silhouette évoluer !

 

**************************** BILAN ****************************

Le lendemain, j’ai de nouveau pris mes mesures. Comme je ne me rappelais plus exactement où avait été appliqué le mètre mesureur je préfère ne pas vous donner les chiffres, ce serait inexact: ce dont je suis sûre c’est que j’ai perdu entre 0.5 et 1cm un peu sur toutes les zones. Ces trucs marchent donc vraiment. Et lorsque je lis d’autres personnes (clientes, bloggeuses…) qui affirment avoir perdu jusqu’à 4cm de tour de hanches, je me dis que, quand même, c’est le genre de petit coup de pouce qui fait plaisir !

Du coup, j’aurais envie de recommander ces techniques, et plus particulièrement Bodyline Center, dans deux cas de figure:
1. Si vous êtes complètement perdue niveau alimentation / sport, que vous avez BESOIN d’être accompagnée, et que vous disposez du budget nécessaire pour démarrer ce changement (je vous invite d’ailleurs à vous adresser directement au centre pour plus d’information à ce sujet, sachant qu’il y a régulièrement des promos très intéressantes !), alors ce genre de centre peut constituer un excellent point de départ !
2. Si, un peu comme moi, vous avez déjà bien entamé votre « prise en main » et vous cherchez de l’aide pour les petits bourrelets récalcitrants ou tout simplement pour parfaire un résultat dont vous êtes déjà très contente, n’hésitez pas non plus ;)

Alors, convaincues ?
Avez-vous déjà testé ce genre de lieu, qu’en avez-vous pensé ?

Important: j’ai été invitée par Bodyline Center, je ne suis donc pas à même de pouvoir vous communiquer une liste de prix, n’hésitez pas à les contacter de ma part pour plus d’info ;)

L’épineuse question de… ma coiffure de mariage !

Attention, attention, point d’emballement. Je préfère être cash: je ne sais TOUJOURS PAS comment je serai coiffée pour mon mariage (qui a lieu mi-Septembre… je suis donc LAAAAARGE !).

mercredie-blog-mode-suisse-geneve-jean-topshop-mom-straight-evelyn-lacewig-curly-bob-afro-hair

C’est simple, je change d’avis environ 50x par jour: rien qu’hier, j’ai oscillé entre des envies de longues box braids style Zoe Kravitz, de lacewig afro et même… de CHIGNONS (oui, oui, le truc complètement anti-moi mais bon, je vous le redis, je suis en mode errance maximale).

Il y a peut-être 3 choses sur lesquelles je pense avoir définitivement acté:

1. LONGUEUR: ce ne sera certainement pas quelque chose d’incroyablement long, d’une part, car je ne veux pas être gênée par mes cheveux et, d’autre part, parce que je trouve qu’une coiffure plutôt courte mettra davantage en valeur ma silhouette, vu la robe que j’ai choisie.

2. COULEUR: je vais rester dans les tons de châtain / chocolat, histoire de garder un souvenir « intemporel » de ce jour (en évitant les couleurs farfelues…. que j’adore pourtant explorer le restant de l’année lol).

3. TEXTURE: mon futur me préfère frisée donc… DONC VOILÀ.

Finalement, ce mini descriptif ressemble beaucoup à ma coiffure naturelle, n’est-ce pas ? ahaha ! L’ennui c’est que, contrairement à ce que vous pouvez penser, mes cheveux sont LOINNNNNNN d’être au top tous les jours (je sais juste prendre mes selfies au bon moment… le blog et mes réseaux sociaux ne sont qu’une version ultra-sélective et ameliorée de moi-même). J’ai envie d’être au top toute la journée (et sur les photos !), du coup je pense me tourner vers des extensions, un crochet ou même une lacewig… quitte à ce qu’on ne voit même pas la différence avec mes cheveux naturels. La raison étant que ce genre d’apparat ne craint ni la chaleur, ni l’humidité… le rêve donc.

À ce jour j’ai déjà pu tester pas mal de « dispositifs » (LOL) dans cette optique « mariage ». La lacewig « Evelyn » par exemple (que j’ai coupée un max pour obtenir un petit carré court et rétro), que vous avez pu apercevoir sur mon compte Instagram:

mercredie-blog-mode-suisse-geneve-jean-topshop-mom-straight-evelyn-lacewig-curly-bob-afro-hair-stan-smith

mercredie-blog-mode-suisse-geneve-jean-topshop-mom-straight-evelyn-lacewig-curly-bob-afro-hair-stan-smith2

mercredie-blog-mode-suisse-geneve-jean-topshop-mom-straight-stan-smith

mercredie-blog-mode-suisse-geneve-jean-topshop-mom-straight-evelyn-lacewig-curly-bob-afro-hair-stan-smith-blazer-123-paris2

mercredie-blog-mode-suisse-geneve-jean-topshop-mom-straight-evelyn-lacewig-curly-bob-afro-hair-stan-smith-blazer-123-paris-apc-sac-seau
Top Zara (ancienne co) – Jean Topshop (similaires ici, ici et ici) – Blazer 1.2.3 ParisStan Smith Adidas – Sac APC (similaires ici, ici, ici et ici)

(j’ai d’ailleurs tellement aimé cette nuque dégagée que je me suis lancée dans la coupe improvisée de mes cheveux naturels… hastag grande folle)

Okayyyyy soo… I went crazy on Sunday 😆 1. I dyed my hair back to natural brown 2. Cut it all off #ScissorHappy (3. #AllByMyself, as Céline would say 😂) Question now: what’s next?

A photo posted by Priscilla Rossi (@mercredieblog) on

Sinon, dans une version un poil moins frisée, j’ai aussi beaucoup aimé ce tissage (un seul paquet suffit ! et la qualité est exceptionnelle pour du synthétique !)… mais peut-être est-ce trop volumineux pour l’occasion ? AHHHHHH !!

 

🙌🏼 NEW HAIR 🙌🏼 (« Natural Bohemian Kanubia » by Sensationnel, dispo et soldé en ce moment sur www.blackandwhitebeauty.com, un paquet suffit pour toute la tête 😏)

 

A photo posted by Priscilla Rossi (@mercredieblog) on

Lalala !

Bref, voilà où j’en suis les filles. Par pitié ne me demandez plus ce que sera ma coiffure de mariage car je pense que je ne me déciderai qu’au petit matin du jour J !!
:D des bisous.

Big smile.

Ola les jeunes (et moins jeunes) !

Aujourd’hui on va parler chicots. Pas lui hein. Non, on va parler de mes dents. Je vous avais de toute façon prévenus dans mon article « Trop bright mon sourire ! » (comme je me la pétais graaaave !) qu’il y aurait du nouveau. Il semblerait que vous ne vous soyez finalement rendues compte de rien… et pour cause, j’ai suivi un traitement d’orthodontie invisible, et ce pendant près de 9 mois. TA TA TA !

mercredie-blog-beaute-dents-invisalign-avis-traitement-review-before-after-avant-apres-lebahar-orthodontie-thonon-geneva-dental-lounge-aesthetics-clinic2

Si vous avez lu mon précédent article « dentaire » (lol), vous vous souviendrez que j’avais été éblouie de découvrir que TOUT était possible avec les dents (= les faire bouger, les allonger, les raccourcir…) avec, bien entendu, la limite de ne pas porter atteinte à leur santé. Ma conversation avec le Dr. Lebahar du Geneva Dental Lounge m’avait vraiment fait halluciner. C’est d’ailleurs suite à cela qu’il m’avait été proposé de réfléchir à ce que je souhaitais éventuellement modifier/améliorer – d’un point de vue exclusivement esthétique – dans mon sourire, histoire de tester un nouveau service du centre.

J’ai donc passé plusieurs semaines à écumer les photos de sourires sur Google Images (quelle vie) et, à force, je me suis rendue compte que les sourires que je trouvais les plus canons étaient ceux ayant un max de projection: les sourires « pleins », avec des dents jusqu’au fond de la mâchoire (je suis sûre que vous voyez ce que je veux dire).

Pour illustrer, deux exemples de l' »extrême », Julia Roberts et Caroline Receveur:

Julia-Roberts-14Photo ultra vintage

caroline-receveur-dents-sourire
(à savoir que Caroline porte des facettes)

Pour la petite histoire, j’ai connu le bonheur de porter des bagues (métalliques) entre 15 et 16 ans pour fermer l’écart entre mes deux dents de devant et, surtout, corriger mes dents, trop en avant. C’était plutôt chiant mais au final je me suis retrouvée avec une belle dentition, parfaitement alignée (selon les critères d’orthodontie classique).

Depuis la fin de ce traitement, j’ai toujours eu l’impression que mes bagues m’avaient un peu beaucoup trop « rentré les dents vers l’intérieur » (surtout qu’il avait fallu m’arracher 4 prémolaires pour installer mon appareil !), le tout « uniquement » dans le but de les avoir BIEN alignées. Vous me direz, c’est super d’avoir les dents HYPER droites… mais est-ce le plus satisfaisant d’un point de vue esthétique ?

dents

Mes 6 dents de devant sont ainsi très voyantes,
tandis que celles du fond sont parties en vacances

Je suis donc retournée vers le Dr. Lebahar avec le rêve de redonner plus d’amplitude à mon sourire. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque l’on m’a répondu que c’était tout-à-fait possible, en plus par le biais d’un traitement invisible… via les fameux aligneurs Invisalign ;)

IMG_6034

Invisalign, c’est quoi ?
C’est un traitement d’orthodontie qui vise à corriger la position des dents. Ses avantages sont principalement la discrétion et le confort (pas d’élastiques ou de bouts de ferraille qui s’accrochent dans la chair de la joue #souvenirsouvenir). Ce traitement compte plusieurs aligneurs (de mémoire j’en ai eu 17 en tout): on en change toutes les deux semaines et à chaque fois, le nouvel aligneur pousse les modifications un peu plus loin (en gros, l’aligneur « 1 de 17 » est très proche de vos dents actuelles, tandis que le « 17 de 17 » est l’aligneur final qui correspond au résultat final). Le port des aligneurs dure plus ou moins longtemps en fonction du « travail » à entreprendre (comme tous les types de traitements d’orthodontie, finalement). Le coùt d’un traitement Invisalign est évidemment plus élevé que celui des bagues classiques (faire une demande de devis me paraît indispensable et c’est d’ailleurs ce que proposent tous les orthodontistes).

Ma demande
Après avoir discuté du résultat que je souhaitais obtenir (grosso modo, reprojeter légèrement mes dents de devant vers l’avant, et beaucoup celles du fond), mon orthodontiste m’a montré une vidéo de « l’évolution » escomptée.

Regardez le mouvement des dents du fond,
on voit qu’elles seront beaucoup plus visibles qu’avant ;) 

Alors, je le concède, c’est un peu flippant de voir ses dents bouger comme ça / autant mais après plusieurs harcèlements conversations (« Vous êtes sûr que ce sera joli !? Je veux que ce soit naturel hein, pas que ça fasse comme si j’avais des dents qui poussaient dans les joues !« ), j’ai été convaincue. Quelques semaines plus tard, nous recevions les aligneurs et je pouvais commencer le traitement ;)

Mon expérience
J’ai donc porté mes aligneurs pendant 9 mois, environ 22h par jour (= tout le temps, sauf pendant les repas). Disons que c’est une habitude à prendre (on se retrouve à devoir aller aux toilettes pour enlever son appareil quand on va au resto ou bien à refuser de goûter des trucs délicieux aux stands de dégustation LOL idéal si vous voulez perdre du poids) mais ce n’est vraiment pas compliqué à vivre, je trouve. J’ai cependant mis un peu de temps à parler parfaitement correctement (et c’est d’ailleurs à cause de cela que mes proches ont remarqué l’appareil au depart !), mais ça aussi, ça passe vite. Visuellement, c’est vraiment proche de l’invisible (d’ailleurs je portais mes aligneurs ici, ici et ici et il me semble que personne n’a jamais rien remarqué lol).

En termes de douleur, c’est largement surmontable et surtout beaucoup plus confortable que les bagues traditionnelles. Après, tout dépend de la gravité du truc, c’est sûr que si vous faites des « gros travaux » vous risquez de douiller un peu plus que moi, mais vraiment rien d’affreux encore une fois :)

Aujourd’hui j’ai tout terminé, et pour maintenir le travail en place, je dois désormais porter des gouttières de contention sur-mesure la nuit, idealement à vie (j’avoue que j’oublie de temps à autres) car, vous le savez sans doute, les dents bougent tout au long de notre vie. Celles-ci ont été réalisées au cabinet de Thonon où exerce désormais mon orthodontiste de façon permanente.

20160507_112731

Le résultat :)
Je suis aux anges, je n’ai plus de « trou noir » passées les canines et le résultat est SUPER naturel ! Je n’ai vraiment pas l’impression d’avoir un sourire fake (j’ai tenu à garder les autres « défauts » de ma dentition: j’ai conservé la petite cassure que j’aie sur une de mes dents de devant, elles ont toutes toujours des formes un peu irrégulières… et encore heureux car l’effet « bloc blanc hollywoodien » ne m’attire pas plus que ça. Bref, ça reste naturel, vraiment.

Je suis absolument ravie d’avoir pu tester Invisalign dans un tel cadre et remercie le Dr. Lebahar pour cette chouette opportunité :)

mercredie-blog-beaute-dents-invisalign-avis-traitement-review-before-after-avant-apres-lebahar-orthodontie-thonon-geneva-dental-lounge-aesthetics-clinic3Un petit « avant / après » (évidemment l’orientation de mon visage n’est pas le même mais je trouve qu’on voit quand même la différence !)

Mes recommandations pour les personnes pensant à suivre un traitement d’orthodontie
Je tiens tout d’abord à préciser que:
1. J’ai parfaitement conscience que ce traitement n’est pas un test « ordinaire » et que peu d’entre vous vont se dire « tiens je me ferais bien un petit Invisalign aujourd’hui ! »
2. Jamais je n’aurais fait ce traitement s’il ne m’avait pas été proposé « pour test » (encore une fois, ce traitement est onéreux et mes dents n’en avaient clairement pas besoin), la seule condition pour ce test était de m’assurer que ma santé n’était en aucun cas engagée ;)

De fait, l’objectif de cet article n’est pas de vous inciter à suivre ce traitement (encore une fois, je suis certaine que la plupart d’entre vous n’en avez pas besoin !) mais à simplement partager cette expérience assez spéciale avec vous. Et si vous faites partie de cette minorité de personnes en pleine réflexion sur la question, ou bien carrément sur le point d’entamer un traitement Invisalign, cela me permet de vous encourager ! FONCEZ ! Il s’agit sincèrement de la solution la plus agréable, qui ne mettra (quasiment) aucune barrière à votre vie sociale, ce qui est primordial a mes yeux ;)

Sur ce, j’espère vous avoir fait découvrir un nouveau pan des soins esthétiques… et vous souhaite une belle journée ! Bises.

J’ai testé la gamme Acticurl (+ CONCOURS CHEVEUX !).

J’ai recu au printemps la gamme Acticurl d’Activilong que j’ai eu l’occasion de tester ces dernières semaines.

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-bouclés-frisés-activilong-acticurl-leave-in-spray-co-wash-shampoing-test-avis-gel-activateur-glycérine-pitaya-aloe-vera

Cette collection promet de discipliner les boucles grâce à « une formule vitaminée inédite »: extrait de pitaya, aloes et glycérine végétale (ingrédient qui me réussit généralement plutôt bien, rappelez-vous) notamment.

J’ai ainsi pu tester les cinq produits suivants:

Le shampoing activateur de boucles: chouette shampoing doux, qui peut être utilisé lors de chaque « wash day » pour laver ses boucles et nettoyer son cuir chevelu tout en respectant la protection lipidique naturelle des cheveux (non décapant). Je pense qu’il s’agit d’un bon produit de « préparation » des boucles si vous utilisez les autres produits styling de la gamme par la suite (seul, il ne permet, à mon sens, pas d’activer les boucles).

La crème lavante douce co-wash: à mi-chemin entre le shampoing et l’après-shampoing, elle permet de laver la chevelure tout en douceur et peut être utilisée lors de chaque « wash day » elle aussi. Je n’ai pas trouvé qu’elle avait un pouvoir démêlant suffisant ceci dit. À voir si vous avez une grosse tignasse ou non donc…

=> Je n’ai pas constaté de folle différence entre ces deux produits de lavage.

Le leave-in: je pense qu’il s’agit du leave-in le plus léger que j’ai jamais pu essayer (sa texture est plus liquide que crémeuse). Moi qui avait l’habitude des crèmes compactes et autres smoothies bien épais, je pensais qu’il n’aurait absolument aucun effet sur mes boucles… et en fait elles ont adoré ! J’ai obtenu une super définition avant même d’appliquer le gel.

Le gel activateur de boucles: ce gel est top ! Si vous connaissez la texture de l’aloe vera pure, vous vous rendrez compte que les deux sont très similaires ! Non seulement il apporte une excellente définition (ce gel sera parfait si vous avez l’habitude par exemple de travailler vos cheveux boucle par boucle après le shampoing… vous n’aurez aucun frisottis avec lui !) mais aussi une belle brillance. J’ai beaucoup aimé :)

Le spray activateur de boucles: pour ce qui concerne le spray, je suis un peu plus mitigée. Disons que si vous avez l’habitude d’en utiliser et que vous voyez une vraie différence avec le traditionnel mix « eau + AS », alors foncez car il est en ligne avec les autres produits de la gamme. Autrement je pense qu’il n’est pas indispensable.

Vous l’aurez compris, j’ai surtout apprecié les produits styling ! Au-delà de cela, j’ai trouvé l’odeur de toute la gamme vraiment à tomber (en particulier celle du leave-in qui, pour le coup, reste trèèès longtemps sur les cheveux, pour mon plus grand bonheur !). Notons aussi que tout est sans paraben / sans silicone / sans huiles minérales. Néanmoins, ce n’est pas une gamme pour moi (à part peut-être le gel qui est très hydratant et non asséchant) car mes cheveux décolorés puis recolorés ont besoin de soins pour cheveux abimés / fragilisés et non de produits 100% dédiés à la beauté des boucles. Mais si vous avez les cheveux non traités chimiquement et en excellente santé, alors cette gamme est faite pour vous :)

Elle est disponible ici.

 

———————————- CONCOURS ———————————-

 

Deux choses par rapport à mes cheveux décolorés:

– d’une part, j’essaye de moins les manipuler, en particulier en cette période estivale (d’où le fait que j’alterne lacewigs et autres foulards en coiffures protectrices).

– d’autre part, j’ai dû faire un gros tri dans mes produits capillaires et, une fois n’est pas coutume, plutôt que de les jeter je vous propose de les remporter sous forme de lot ! Hé oui, il est là le concours ;)

Comme d’habitude, il y a un mix de produits neufs et de produits testés / utilisés, des marques françaises, américaines etc… Dans tous les cas, tout est nickel et dans un état de propreté impeccable, évidemment (on n’est pas chez les pouilleux ici).

concours-mercredie-blog-cheveux-produits-capillaires
concours-mercredie-blog-cheveux-produits-capillaires1
Pour participer, il vous suffit de laisser un commentaire sous cet article avant le dimanche 17 juillet minuit (concours reserve a la France metropolitaine et a Geneve pour une remise en mains propres). La gagnante sera tirée au sort, annoncée sur ma page Facebook et contactée par email.
BONNE CHANCE !

Ma routine soin du visage: acné, points noirs (et point final).

Suite directe de mon dernier article skincare (étroitement lié à l’alimentation), voici aujourd’hui ma dernière routine « soins du visage ».

Mais avant de commencer, une petite liste les choses qui n’ont été d’aucune utilité à ma peau (voire, qui l’ont complètement niquée).

 

—————– LES FAILS —————–

TOUS les produits dédiés aux peaux acnéiques (= en gros, tous ceux sur lesquels je me suis ruée quand j’ai commencé à bourgeonner): les crèmes Sebium de Bioderma, Effaclar K de La Roche Posayyyyy, ou encore Vichy Normaderm. La palme revient au célèbre Basique 3 temps de Clinique qui m’a fait un sacré ascenseur émotionnel: peau NICKEL en une semaine en utilisant les 3 produits… puis complètement asséchée et ravagée par les microkystes juste derrière. Sympa sympa. À ce jour je n’utilise plus que le savon (avec ma Clarisonic): la lotion est vraiment abrasive et j’ai eu l’impression que la lotion me donnait des boutons. J’ai aussi essayé le nouveau produit Curaspot (crème légère à laisser poser cinq minutes sur les zones à problèmes avant de rincer): ça assèche bien les boutons mais ça assèche aussi grave la peau dans son ensemble… vraiment pas une bonne solution sur le moyen / long terme donc.

La routine « sans eau »: absolument zéro impact sur les boutons et vraiment trop contraignant pour moi (je préfère me passer un bon coup d’eau sur le visage plutôt que de me démaquiller tous les matins à coup de lotion et de cotons…) !

giphy

Le soleil: CHAQUE ANNÉE je retrouve ma peau (et mes cheveux) dans des états catastrophiques au mois de septembre, au retour de la plage. Cette fois j’anticipe, j’ai déjà prévu de m’acheter une énorme capeline pour protéger mon visage et le haut de mon corps (et je pense aussi opter pour des box braids !). Et puis, fondamentalement, je n’ai pas envie d’être toute fripée dans quelques années donc j’évite au max les expositions. Les « Mais t’es bien blanche ! » finissent par me passer au-dessus et, au pire, rien ne m’empêche de tricher à coup de St. Tropez.

Le téléphone: à force de me demander pourquoi je me retrouvais toujours avec une barre de bouton entre la joue et la mâchoire droite, j’ai fini par me réaliser que ça coïncidait avec la taille et l’emplacement de mon smartphone (championne du monde !). Depuis, c’est désinfection quotidienne obligatoire, ou kit mains libres.

 

————– LES RÉUSSITES —————

Trève de négativité, il y a quand même un bon paquet de choses qui ont très bien marché pour ma peau (en plus de changer mon alimentation !), morceaux choisis:

Les bonnes vieilles habitudes, à savoir la technique du layering (tout est dans cet article). Comme quoi, avoir un blog permet parfois de s’aider soi-même en regardant dans ses propres archives ! La clef du layering étant l’application de plusieurs couches hydratantes: tonique + sérum + crème. En fait, ce que j’avais complètement oublié dans ma phase de perdition, c’est que cet effort d’hydratation (et donc de régulation de la peau) était bien plus bénéfique que d’utiliser des produits décapants (= les produits pour peaux acnéiques que j’évoquais plus haut !).

Je n’ai pas vraiment de marques à vous recommander, j’ai l’impression que cette approche fonctionne avec n’importe quel produit hydratant ! Mais si vous voulez tout savoir, je n’utilise pas toujours de tonique (je m’asperge juste le visage avec l’eau de raisin Caudalie). J’adore le sérum jeunesse éclaircissant d’Alchimie Forever que j’utilise pour atténuer mes taches (la marque était déjà présente dans ma précédente routine, les produits ne sont pas donnés mais je suis toujours ravie de leur efficacité !) que j’applique juste avant la crème sorbet hydratante Caudalie.

RDV ici pour shopper le Coffret Hydratant (eau de raisin + crème sorbet hydratante), en plus les frais de port sont gratuits ;)

mercredie-blog-beaute-creme-sorbet-hydratante-eau-raisin-vinosource-caudalie-avis-test-acne-hydratation-layering-mille-feuilles

 

En cas de « coup dur » (genre gros bouton rouge bien douloureux), j’utilise la crème Cicalfate d’Avène, qui, malgré son apparence très grasse, soigne super bien ce genre de souci grâce au zinc qu’elle contient. En plus elle est top pour la cicatrisation. Pour finir, le layering ne serait rien sans un excellent démaquillage. Pour ma part, j’utilise depuis quelques mois l’eau de soin de la nouvelle marque ODAÏTÈS qui purifie et chouchoute ma peau (en plus de sentir vraiment trop bon !). Pour enlever le maquillage plus costaud / résistant (type waterproof), j’utilise toujours mon huile DHC :)

La brosse Clarisonic: je sais, je sais, je vous en ai déjà parlé 1500x mais, que voulez-vous, je ne peux plus m’en passer. Je l’utilise tous les soirs sous la douche après m’être démaquillée (je n’aime pas l’utiliser directement sur le maquillage, je trouve que ça salit trop rapidement l’embout brosse…).

Une fois par semaine, je me fais un petit masque (bien souvent celui à l’argile verte et à la menthe de Cattier).

 

La bétadine en savon liquide: marche super bien sur la poitrine ou le dos pour les boutons récalcitrants ! Il suffit de l’appliquer, faire mousser un peu et laisser poser quelques instants avant de rincer. J’ai été agréablement surprise par ce truc (j’ai découvert qu’on pouvait l’utiliser pour l’acné en lisant la notice). En revanche, ça fouette et je ne l’appliquerais pas sur le visage (du moins, pas régulièrement).

En traitement interne, je tourne au zinc ! Pas cher et dispo sans ordonnance, la prise de zinc peut faire des merveilles sur la peau et en peu de temps. J’en prends deux gélules chaque matin (demandez conseil à votre pharmacien / médecin traitant). Évidemment, j’ai dû cesser tous les autres compléments alimentaires (levure du bière, Oenobiol…) car beaucoup contiennent du gluten.

– Enfin, niveau makeup, je ne jure que par le fond de teint ELF anti-acné ! Très accessible (7.20 euros !), ultra pratique à utiliser et couvrant (c’est lui qui me fait un teint de fou sur mes photos Instagram, vu que vous êtes plusieurs à m’avoir demandé mon « secret » LOL !), il a tout bon (pour info, j’utilise la teinte « Sable » à laquelle j’ajoute une pointe de « Buff », les jours où je suis un peu pâlote).

Capture d’écran 2016-06-30 à 22.06.51Garanti sans retouche (j’ai pas que ça à foutre !) ;)

Ce fond de teint est d’ailleurs devenu un peu trop couvrant, du coup je le mélange avec la Strobe Cream de MAC pour un effet plus glowy et moins mat.

VOILÀ VOILÀ vous savez tous les meufs.
J’espère que ça aide ;)

Et si la beauté de ma peau dépendait de mon alimentation ?

Salut les kids,

Vous l’aurez compris, il est devenu impossible pour moi de parler skincare ici sans évoquer l’acné, ce (mon ?) mal du siècle. Sauf qu’à l’heure où je vous parle, j’ai l’impression d’avoir ENFIN atteint le bout du tunnel. My skin is finally clear now, the spots are gone. Et ça mérite bien une petite pause musicale.

Look straight ahead, there’s nothing but clear skin.

Ça commençait vraiment à me faire du souci ces histoires… C’est pas comme si je me mariais dans trois mois (allé ça y est je suis à deux doigts de balancer la date !).

« Mais, dis donc, t’étais pas sensée t’être débarrassée de tes boutons et de tes cicatrices il y a quelques mois avec Nadia ?« , me diront celles qui suivent direz-vous. Ben si… je croyais ! Sauf que j’ai connu une « rechute » de ouf environ 3 semaines après mon dernier traitement. Je me suis retrouvée avec une armada de microkystes partout sur le visage. Pour info, c’est arrivé dès le lendemain d’une grosse soirée pendant laquelle j’ai transpiré dansé non stop toute la nuit. C’était aussi la première fois depuis des mois que je portais autant de maquillage (j’avais sorti la totale: contouring / strobing / fond de teint / poudre, bref je ne sais pas ce qui m’a pris, un vrai tuto de youtubeuse beauté à moi toute seule). Et, visiblement le cocktail makeup lourd + sueur ne m’a pas réussi. Dois-je préciser que je ne m’étais pas non plus démaquillée avec ma sacrosainte Clarisonic ? …

Toutes les imperfections sont restées un bon mois sur mon visage et, évidemment, elles m’ont laissé un petit souvenir avant de partir: plein de taches.

giphy

C’est à peu près au même moment que je me suis résolue à consulter une nutritionniste / naturopathe. Pas vraiment pour mes problèmes de peau à la base, plutôt pour discuter d’autres symptômes qui, mis bout-à-bout, me pourrissaient la vie, et qui n’avaient jamais pu être soignés par le biais de la médecine « traditionnelle ». Je souffrais par exemple depuis plusieurs mois d’une fatigue extrême (pas genre juste le coup de mou qu’on a tous quand on est un peu surmenés, non non… je parle d’une léthargie quasi chronique: au réveil, dans les transports, avant, pendant et après les repas, après le sport, avant d’aller au lit, la semaine, les weekends… bref j’avais TOUJOURS envie de dormir, parfois même je m’endormais au travail, #NICKEL), mes cheveux étaient devenus très fragiles (même avant ma décoloration), j’avais de l’acné sur le visage mais également sur la poitrine et le dos (alors que JAMAIS de ma vie ça ne m’était arrivé…), mes règles étaient particulièrement douloureuses, j’avais des épisodes de vertiges et j’en passe…

Après avoir effectué un bilan sanguin auprès d’un laboratoire spécialisé, j’ai découvert que je souffrais de pas mal d’intolérances alimentaires (une vingtaine, pour tout vous dire). Parmi celles-ci, des aliments dont je me fiche un peu dans la mesure où je ne les consomme quasiment jamais tels que le kiwi, la pomme, la dinde ou encore la farine de graine de guar (je sais même pas ce que c’est LOL). Intolérance un peu plus vénère par contre pour les œufs, les produits au lait de vache et le poulet (j’ai failli faire un arrêt cardiaque quand j’ai vu ça). Et, pour couronner le tout, banane, vanille et gluten (= blé, orge, seigle, avoine, épeautre) sont tous dans le rouge.

Sachant que mon petit plaisir du soir (comprenez, de TOUS les soirs) était de m’enfiler un Cornetto vanille, autant vous dire que j’ai commencé à comprendre pourquoi je passais des sales nuits et que j’avais du mal à me lever le matin…

Alors bon, on n’est pas la pour parler de ce qui se trouve désormais dans mon assiette (plus grand chose ! non je rigole je m’en sors très bien avec des produits de substitution en fait, je m’autorise même un petit écart de temps en temps), mais tout ça pour dire que je suis maintenant convaincue du lien entre ce que je mange et mon bien-être (je veux parler de l’état de ma peau en passant par la qualité de mes ongles ou encore de mon sommeil). Cela va paraitre très bête et évident pour certaines d’entre vous… mais jusqu’à présent je n’y croyais pas (et j’avais toujours mangé à peu près tout et n’importe quoi). Pour moi ces « histoire de gluten » c’était surtout un gros trip de bobos et toute la tendance autour me révulsait. Et pourtant aujourd’hui, après trois semaines de nouveau régime alimentaire, je « revis »: j’ai de nouveau la pêche (= je ne baille plus toutes les 5 minutes), j’ai retrouvé un joli grain de peau lisse et velouté et même un bon transit (voilà voilà).

mercredie-blog-beaute-routine-skincare-peau-clarisonic-acne

Comme je suis un peu debile kamikaze, l’autre jour je me suis fait une fondue avec des amis (est-ce qu’on est bon niveau produits laitiers et gluten ? oui je crois qu’on est pas mal du tout !) genre « juste pour voir »… Comment vous dire… j’ai compris dès le lendemain que la nutritionniste avait raison. Et, tout compte fait, Nadia aussi lorsqu’elle m’expliquait qu’avant de soigner l’acné il fallait en soigner la cause: à l’époque, persuadée que je n’avais aucun problème et que je pouvais manger n’importe quoi, nous ne nous étions pas vraiment attardées sur ce point. Shame on me !

L’autre jour j’ai lu ça sur un blog: « L’acné n’est pas une maladie, mais un symptôme ». Je trouve cette nouvelle approche parfaitement révolutionnaire… et je suis sûre qu’elle est vraie. Pour tout vous dire, j’ai jeté tout ce que j’avais de « spécial acné » dans ma salle de bain et je ne vois que des améliorations ! Rendez-vous dans un prochain article pour découvrir ma routine skincare qui vient compléter mon nouveau régime alimentaire ;)

Laqué.

Amateurs de gastronomie asiatique, désolée mais c’est bien de perfectos et de lipsticks que je vais vous parler aujourd’hui. D’ailleurs, en parlant de perf’, c’est le festival des perfectos en ce moment (mi-juin… normal !).

mercredie-blog-mode-combinaison-plumeti-h&m-noire-black-jumpsuit-escarpins-asos-blouson-cuir-rouge-123-paris

Je varie un petit peu les plaisirs: entre mon Balenciaga, mon Zara baby blue et cette magnifique trouvaille 1.2.3 Paris (que vous aviez déjà pu apercevoir rapidement via mon compte Instagram):


J’adore ce nouveau cuir rouge ! Il donne un petit côté wokenwol à ma combi plumetis transparente (c’est la faute du flash !) romantique, shoppée 30CHF chez H&M la semaine dernière (en pleine période de liquidation, alors que le Flagship genevois était sur le point d’ouvrir). Tout le monde pense que je l’ai payée une folie et moi je la porte au moins une fois par semaine (avec des sandales, des escarpins, mes Stan… bref, tout sauf des Crocs). La vie, la vraie.

Ce perfecto rouge donnait déjà grave de peps à ma blondeur… et aujourd’hui je le trouve assez chouette, particulièrement lorsque je le avec mon Chinese Lacquer by Armani ;)

 

Une petite update capillaire s’impose, non ? Vous ne croyiez quand même pas que j’allais terminer cet article, l’air de rien « Ouais et puis je suis brune, bisous !« , ce serait bien mal me connaître #tmtc

Il s’agit tout simplement d’un nouveau crochet braids (pour les novices, un petit explicatif dans ce précédent article !). Étant toujours aussi incapable de faire des cornrows, je me suis une nouvelle fois rendue chez Amy Coiffure (salon afro situé aux Paquis à Genève, dans mon bled tu vois) pour me faire tresser la tête… pour faire la base quoi. J’ai ensuite procédé moi-même à la pose des crochets tranquillou bilou à la maison (non pas que je sois radine au point de ne pas vouloir payer une prestation totale, c’est juste que je ne sais jamais comment je veux poser mes mèches toussa toussa… donc quitte à être relou, autant l’être avec moi-même !). Et puis j’ai acheté un crochet, faut bien que je pratique un peu.

Le plus incroyable dans toute cette histoire, c’est que cette coiffure ne coûte (presque) rien: comptez seulement 8€ par paquet de mèches ! J’ai utilisé 3 paquets de « Freetress natte water wave bulk » (dispo en plusieurs coloris sur le site superbeaute.fr) pour cette coiffure (en coupant les mèches en deux), soit une toute nouvelle tête pour la modique somme de… attention #modePierreBellemareActivé… 25€ ! Dingue, non ? Enfin « nouvelle tête »… temporaire hein ;) je suis toujours blonde « en-dessous » (le blend est pas mal du fait de mes racines !). Aussi, il s’agit de mèches SYNTHÉTIQUES (oui, je sais, personne n’y croit mais c’est la vérité !), donc durée de vie limitée (un mois max pour ma part). Ça reste malgré tout rentable car zéro entretien et zéro temps passé à me coiffer le matin… bref, si seulement ça pouvait être pareil avec mes cheveux naturels ahah !

Bisous bisous.

mercredie-blog-mode-combinaison-plumeti-h&m-noire-black-jumpsuit-escarpins-asos-crochet-braids-freetress-natte-water-wave-bulk2« MY MILKSHAKE INEXPENSIVE NEW CURLY STYLE IS BETTER THAN YOURS… » FACE

mercredie-blog-mode-combinaison-plumeti-h&m-noire-black-jumpsuit-escarpins-asos-crochet-braids-freetress-natte-water-wave-bulk3

mercredie-blog-mode-combinaison-plumeti-h&m-noire-black-jumpsuit-crochet-braids-freetress-natte-water-wave-bulk

mercredie-blog-mode-combinaison-plumeti-h&m-noire-black-jumpsuit-escarpins-asos-crochet-braids-freetress-natte-water-wave-bulk-blouson-cuir-rouge-123-paris3

mercredie-blog-mode-combinaison-plumeti-h&m-noire-black-jumpsuit-escarpins-asos-crochet-braids-freetress-natte-water-wave-bulk-blouson-cuir-rouge-123-paris-sac-bag-chanel-boy-chevron

mercredie-blog-mode-combinaison-plumeti-h&m-noire-black-jumpsuit-escarpins-asos-crochet-braids-freetress-natte-water-wave-bulk-blouson-cuir-rouge-123-parisPerfecto 1.2.3 Paris – Combinaison H&M – Escarpins Asos (similaires ici, ici, ici, ici et ici) – Sac « Boy » Chanel (dispo ici et ici) – Lip Maestro Armani

Décolorer ses cheveux afro naturels en blond platine (je vous dis TOUT !).

ENFIN ! Le voilà, l’article « cheveux » le plus attendu de l’année ! Ahaha ! Celui dans lequel je vous dis tout, absolument TOUT (enfin, je crois) sur ma dernière aventure capillaire, celle de la décoloration (extrême) !

Je propose d’aborder chaque point sous forme de questions: j’ai moins ce sentiment de monologue permanent et et je me donne aussi l’impression de faire l’interview du siècle devant une foultitude de frisées impatientes.

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned2

POURQUOI as-tu fait ça ?
Au risque de vous décevoir, et même si je porte très souvent de grosses lunettes de soleil, je ne suis pas une inconditionnelle de Polnareff.
Ceci dit, et parce qu’il s’agit là d’une des questions qui m’a été la plus posée ces dernières semaines, je vais tâcher d’y répondre un peu plus sérieusement. J’avoue ne pas savoir si ce « MAIS POURQUOI ? » est à prendre comme un « Tu n’aurais jamais dû faire ça ! » ou plutôt comme un « Je suis sincèrement intéressée par la raison d’un tel acte de folie« … Par souci d’efficacité, je vais considérer qu’une véritable envie de savoir se cache derrière cette interrogation. En fait, j’ai toujours eu envie de tester ce genre de blond (= le blond platine) sur moi/ma peau/mes cheveux. Jamais je n’avais pu faire cette expérience avec des rajouts / tissages / extensions car 1. je trouve que ça fait tout de suite très cheap / 2. on aurait immédiatement grillé l’effet racine. Du coup ce n’était plus qu’une question de temps avant que je me lance. D’ailleurs je vous parlais déjà de mon envie dans cette vidéo l’année dernière, après ma première décoloration au Bal des Créateurs:

Niveau inspirations, je vous invite à consulter mon précédent article sur le sujet :)

 

Chez qui es-tu allée ?
Pour passer de mon châtain méché à ce blond platine, mon choix s’est porté sur le salon Cazance, à Genève. Mon critère numéro 1 était de trouver un salon proposant la technologie Olaplex (je vous expliquerai pourquoi un peu plus bas): quand j’ai vu que Cazance diposait de ces produits, je n’ai pas hésité une seconde car j’avais déjà une excellente image de ce salon, reconnu notamment dans le domaine de la pose d’extensions (Great Lengths) mais aussi pour l’ensemble de ses prestations beauté haut de gamme (manucure, extensions de cils, soins du corps…). Pour tout vous dire, le jour de mes recherches, ce post s’affichait fièrement sur leur page facebook, j’étais donc plutôt convaincue !

J’ai d’abord pris contact avec Cazance via Facebook (vous obtenez généralement une réponse dans l’heure, que ce soit pour une demande d’info ou pour booker un rendez-vous): après avoir expliqué mon désir de décolorer mes bouclettes, on m’a invitée à passer au salon pour établir un diagnostic. Je m’y suis donc rendue le soir-même, une technicienne est venue analyse mes cheveux et écouter ma requête et le rendez-vous était pris pour la semaine suivante ;)

 

Combien ça coûte ?
Je vous parle de ça tout de suite car, en plus d’être une question qui soit souvent revenue, il faut surtout savoir que le prix dépend complètement de vos cheveux: on ne décolore pas de la même façon des cheveux longs, des cheveux courts, des cheveux afro, des cheveux fins, des cheveux vierges, des cheveux déjà traités chimiquement… Pas mal de facteurs sont à prendre en compte ! Ainsi, un devis précis ne pourra vous être proposé qu’après être allée faire établir le fameux diagnostic capillaire ;)

 

Comment ça s’est passé ?
Très bien… par contre, c’était long (mais ça, vous vous en doutiez !).
Pour le coup je pense avoir été la cliente la plus casse-c******* de la Terre puisque j’avais rendez-vous à 18h… sachant qu’il aura fallu près de sept heures pour préparer / décolorer / soigner / coiffer mes cheveux, je vous laisse faire le calcul… AHHHHHHH !!!

Amélie a d’abord procédé à un lissage au fer de mes cheveux pour plus de précision (important lorsque l’on souhaite une décoloration totale et pas juste des mèches…) avant d’appliquer le mélange sur mes longueurs (enfin, mes « mi-longueurs », c’est-à-dire mes repousses de cheveux sans précédentes mèches décolorées).

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned-cazance-geneve4
Je ne sais pas trop ce qui se passait dans ma tête au moment où j’ai pris cette photo… LOL

Puis on s’est attaquées aux pointes et, après un premier rinçage, on a procédé à l’application du mix décolorant sur mes racines: ça mousse et ça picote un peu mais rien de bien méchant !

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises

Juste après le rinçage « final », j’ai dû garder une joyeuse mixture violette sur la tête encore quelques temps, histoire de faire disparaître le jaune de la décoloration, très Sangoku.

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned-cazance-geneve2

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned-cazance-geneve3

Il serait vraiment dommage de ne pas préciser qu’il était à peu près minuit lorsque j’ai pris cette photo: Cazance est un salon très ouvert sur l’extérieur et je peux vous dire que quand on est la seule cliente présente dans la seule enseigne ouverte et bien illuminée à une heure pareille, vous pouvez faire très peur aux passants (petite dédicace au groupe de jeunes ayant évoquer Alien à ma vue). On a ensuite rincé le produit violet (je crois avoir déjà parlé de « rinçage final » mais en fait il y en a eu tellement que je m’y perds un peu ahah !) et brushingué rapidement ma touffe…

Je ne peux pas résister au plaisir de partager avec vous cet instant.

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned-cazance-geneve
« Et si je partais comme ça finalement ? »

On m’a ensuite appliqué un soin (ou deux ? ça y est je ne me souviens plus !), avant de procéder au styling final qui donnait donc à peu près ça…

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned5

Au niveau du résultat, j’étais ravie car Amélie m’avait dit qu’elle ne pensait pas pouvoir tirer la décoloration vers un blond très clair… et elle a réussi à me donner le platine exact que je souhaitais ! J’ai demandé à ce qu’on colore dès la racine car j’avais envie d’un effet un peu fantastique… When Daenerys meets Missandei !

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-rootsCette photo est horrible, on dirait un crâne de petit vieux, mais au moins on voit qu’aucun cheveu n’a résisté à l’appel du blond ;)

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned-rootsTrès Legolas cette photo.

On remarque que mes pointes sont d’un blond légèrement différents: comme celles-ci étaient déjà fragilisées par les dernières mèches que j’avais faites chez Jennifer Tasset à Chambéry, pour protéger mes cheveux, Amélie n’a pas laissé poser le produit aussi longtemps sur celles-ci, d’où l’effet un peu nuancé sur les longueurs ;)

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned3

 

Olaplex, c’est quoi ?
Comme je vous l’expliquais en début d’article, je souhaitais faire ma décoloration en combinant le procédé avec la technologie Olaplex. Olaplex est un traitement qui peut s’ajouter à quasiment n’importe quel traitement chimique des cheveux (coloration, décoloration…) et qui permet de réduire considérablement la casse.

Pour vous la faire courte, c’est ce que le coiffeur de Kim Kardashian (ma grande copine !) a utilisé sur sa chevelure pour la faire passer du brun au blond platine lors de la dernière Fashion Week.

Kim-Kardashian-Hair-Transformation

Olaplex a donc été utilisé tout au long du process de ma décoloration (il « suffit » d’ajouter le produit à ceux habituellement utilisés).

 

Quel effet a eu Olaplex sur tes boucles ?
J’avoue que c’était un peu le flip au moment du dernier rinçage car mes cheveux étaient radicalement différents (en termes de couleurs, de texture, de sensation au toucher…) et, surtout, je trouvais mes boucles très détendues… Heureusement, elles ont fini par se redessiner (je les ai aussi pas mal froissées sous le diffuseur pour les aider). Puis, au fur et à mesure des shampoings les jours suivants, j’ai retrouvé des boucles quasiment identiques à celles que j’avais avant ma décoloration ;)

 

Dans quel état sont tes cheveux aujourd’hui ?
J’avoue avoir été clairement bluffée par Olaplex dès les premiers instants: aucun cheveu n’est tombé après ma décoloration au salon (du rinçage jusqu’au séchage au diffuseur, alors que mes cheveux ont quand même toujours eu une grosse tendance à casser facilement). Aussi étonnant que cela puisse paraître, mes cheveux étaient plus épais, plus forts et plus volumineux que jamais (je m’attendais à l’effet inverse), comme en témoignent ces photos prises quelques jours après ma décoloration:

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned

Néanmoins (et c’est là que ça se gâte un petit peu), cette impression de santé s’est estompée après le premier mois (malgré le fait que je continuais le traitement Olaplex à la maison avec le produit exprès): mes cheveux sont de nouveau très fragiles et beaucoup sont tombés, surtout à l’arrière (je suis loin d’être chauve hein, mais certains n’ont pas tenu le choc finalement). La photo ci-dessous montre bien que mes pointes sont un peu moins « pleines » et plus clairsemées qu’avant…

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum6

 

Je ne saurais trop expliquer d’où est venue ce changement, je me rappelle juste que je voyageais pas mal à ce moment et que je n’avais pas spécialement eu le temps de prendre vraiment soin de mes cheveux… mais j’imagine que les frottements sont également très « dangereux » sur des cheveux fragilisés (je pense notamment à ceux contre la taie d’oreiller, sur l’appuie-tête d’une voiture etc).

Une décoloration demande de toute façon des SOINS constants et je me suis bien rendue compte qu’un premier manquement peut être « fatal » (façon de parler !). Je comprends mieux pourquoi beaucoup de filles se retrouvent ensuite obligées de couper leurs cheveux courts après ce genre d’expérience. Pour autant je ne me sens pas désespérée, mais j’avoue que je soigne / hydrate / chouchoute mes cheveux DÈS que je le peux !

Dans tous les cas, les coiffeuses de chez Cazance savent recommander le traitement le plus approprié pour obtenir le résultat souhaité et aussi pour garder vos cheveux sains !

 

Quelle est ta nouvelle routine ?
J’utilisais au départ uniquement le soin Olaplex environ un shampoing sur deux mais j’ai rapidement trouvé que ce n’était pas suffisant… Du coup j’ai testé énormément de petites choses ces dernières semaines et, à ma grande surprise, les soins qui ont le mieux fonctionné sont les… traitements « maison » !!! Je suis devenue une grande fan des bains d’huiles avant-shampoing, mais aussi des masques naturels (ex: avocat – oeuf – huile d’olive). Je les trouve beaucoup plus efficaces que pas mal d’autres masques que j’avais l’habitude d’utiliser jusqu’à présent… L’huile de coco peut littéralement SAUVER les cheveux ultra fragilisés par les décolorations ! J’en applique partout (du cuir chevelu jusqu’aux pointes) et je laisse poser un max de temps avant ou après shampoing (parfois plusieurs journées durant après m’être fait un bun ou avoir protégé ma touffe avec un foulard).

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned-routine

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-decoloration-bleached-hair-natural-platine-blonde-curls-curly-frises-big-platinum-dark-girl-mixed-tanned-routine2

Pour maintenir mon blond, je ne jure toujours que par le « soin nuanceur de couleur » de Christophe Robin qui neutralise en quelques minutes tous les reflets dégueu (mais attention à ne pas laisser poser trop longtemps… au risque de vous retrouver avec des mèches bleues… ça m’est arrivé plusieurs fois ahaha !). Ce produit est cher mais est vraiment le meilleur à mes yeux !

Enfin, concernant les produits de coiffage, je suis restée fidèle à la gamme Bb. Curls de Bumble & Bumble (revue complète à lire ici), à savoir que je n’utilise plus que deux produits: l’après-shampoing sur-mesure (que j’utilise en leave-in) et le gel-huile ;)

 

Bilan: si c’était à refaire..?
Même si tout cela n’est pas de tout repos, je suis archi contente d’avoir sauté le pas ! J’adore ma nouvelle couleur et le peps que celle-ci apporte à mes bouclettes (et à mon style en général !). La couleur est très facile à gérer (un coup de masque bleu une fois de temps en temps et c’est réglé), c’est vraiment la question de la nutrition/réparation du cheveux qui occupe la majeure partie de mon temps maintenant (j’avais déjà des cheveux secs à la base donc même si Olaplex a très bien fonctionné, l’effet a fini par s’estomper et c’est là qu’il ne faut pas se laisser aller à la négligence !). Il n’empêche que, si c’était à refaire, je le referai mille fois !! Je tenterais peut-être simplement de saturer mes cheveux d’huile de coco la veille de la décoloration (j’ai lu que cela pouvait encore plus bloquer les effets négatifs de la transformation chimique…).

Pour l’avoir lu une bonne dizaine de fois sur le web (je continue de me documenter ahah !), on se retrouve quasiment toujours contrainte de faire un compromis sur la longueur après une décoloration: les pointes prennent cher, il vaut donc mieux vite se débarrasser de quelques cm endommagés pour ne pas que la casse remonte sur la partie plus saine ! C’est donc ce que j’ai fait :)

Enfin, je retournerai très probablement chez Cazance: ce salon est vraiment topissime, les coiffeuses sont brillantes, très très à l’écoute et d’une gentillesse rare.

 

C’est quoi la suite ?
Je n’ai pas la moindre idée de si je serai toujours blonde pour mon mariage (je vous jure que c’est vrai, personne ne me croit quand je le dis…). Je n’ai pas envie d’avoir fait tous ces efforts « pour rien » et de repasser au brun aussi rapidement… Je n’ai pas non plus envie de profiter de ma base ultra claire pour tenter des délires gris ou pastel comme on voit partout, ce n’est pas quelque chose qui m’attire vraiment pour le moment. Je pense me tourner très vite vers une coiffure protectrice (surtout avec l’arrivée de l’été, la plage, le sable, le vent abîment déjà beaucoup mes cheveux en temps normal alors cette année ça va être la folie…!), sans doute un crochet braids (brun, en accord avec mes 2cm de racines brunes !), histoire de laisser mes bouclettes blondes se reposer un peu :)

 

Voilà voilà, j’espère n’avoir rien oublié, n’hésitez pas à partager vos expériences ou vos questions dans les commentaires, c’est toujours très enrichissant ;) à très vite !

Mes inspirations platine.

Hello les girls !

Fausse alerte, mon article sur ma dernière décoloration n’est toujours pas prêt, et vous voulez savoir pourquoi ? Parce que je suis toujours en phase de découverte: chaque jour j’apprends de nouvelles choses (des positives mais aussi des moins réjouissantes !) et je souhaite vraiment pouvoir vous donner un avis objectif et, surtout, les meilleurs conseils possibles si vous souhaitez vous lancer dans l’aventure vous aussi, alors encore un peu de patience, je vous dirai TOUT, promis (comme d’habitude) !

En attendant, vous avez été plusieurs à me demander quelles avaient été mes « inspirations » pour en venir à ce craquage résultat… La réponse aujourd’hui en images !

J’ai toujours trouvé le contraste « teint mat » et « cheveux décolorés » super cool. Sauf sur les Ganguro, mais on n’en croise pas tellement par chez nous. Et puis, sans originalité aucune, j’étais très amoureuse de Satya Oblette dans ma jeunesse (d’ailleurs, Satya, si tu me lis, je t’ai croisé avant-hier dans ma rue, tu aurais pu me dire que tu habitais à Genève, ça suffit les cachoteries !).

tumblr_n3it84017c1t5lw1oo1_1280

3409e45349ec9f6b3397bfe10e87a1d0_XL

platinum-blonde-hair-dark-skin-tone-7

https-_s-media-cache-ak0.pinimg.com_736x_7b_a8_73_7ba873a9876fe7c97af041c909346144

Et puis, après, il y a le stade au-dessus, le level up, le combo teint mat + cheveux décolorés + bouclettes par milliers.

Dans ce cas, deux options s’offre à toi:
1. Soit tu nais quarteronne (et tu as bien souvent, en plus de la combinaison d’enfer, de magnifiques yeux clairs), un peu comme la superbe Stéphanie Rose Bertram…

rose-bertram_865548

tumblr_nqtmq8HL2j1qk0v9so1_1280
2. Soit tu fais comme moi et tu passes par la case bleachcertes plus agressive (surtout si tu cherches aussi à t’éclaircir les yeux avec ! LOL – HASHTAG BLAGUE -), mais efficace.

Amazing+Spider+Man+2+World+Premiere+tlPEddfxGohl

http-_shawnsapp.tumblr.com_image_102848152517

A ce sujet, j’ai récemment découvert Kassala Holdsclaw et sa crinière magnifique: couleur parfaite, épaisseur de folie, je bave.

Kassala Holdsclawzzzzz

Processed with VSCOcam with a6 preset
Et vous, c’est votre délire ou pas du tout la blondeur extrême sur cheveux afro ? Si vous n’aviez qu’un mot pour qualifier ce look: cool, cheap, moche, magnifique ?

Lâchez-vous dans les commentaires (je ne prendrai rien de mal, j’en ai déjà beaucoup entendu ahah !!) ;)

Choisir c’est renoncer.

Si vous me suivez ailleurs qu’ici (sur ma page facebook par exemple), vous savez que mon gros changement capillaire a eu lieu ! Ce que vous savez peut-être moins, c’est que cela fait bientôt un mois que je me trimballe avec ma nouvelle tête: je cours tellement après le temps qu’il m’est de plus en plus difficile de vous tenir à jour en live.

D’ailleurs, ça commence à vraiment me saouler, j’ai l’impression que ma vie est faite de choix: mes soirées (oui car la journée je travaille !) par exemple, sont organisées autour des activités suivantes:
REGARDER UNE SÉRIE (surtout depuis le retour de GoT… mais j’ai aussi quelques épisodes d’Orphan Black à rattraper) ou LA TV (j’ADORE la télévision…),
CUISINER (je n’aime toujours pas trop ça mais j’essaye de faire des efforts, surtout que j’ai investi dans un chouette robot et que je dois désormais faire gaffe à ce que je mange),
ALLER AU SPORT (mon rythme idéal: 3 fois 2 heures par semaine… mais ça fait belle lurette que je n’y arrive plus),
M’OCCUPER DE MOI (une session lavage de cheveux équivaut à au moins 2h, ça donne le ton pour le reste de la soirée… mais j’aime bien aussi avoir des ongles pas trop dégueu et les jambes douces, donc je tente généralement de fusionner ce genre de tâches !),
PRÉPARER MON MARIAGE (loin d’être une Bridezilla, ça demande quand même pas mal de taf toutes ces affaires !),
SORTIR (avoir une vie sociale c’est quand même sympa aussi, non ?),
– ADMIN (… la phobie administrative a-t-elle été officiellement reconnue ?),
BLOGGER (sûrement ce qui vous concerne le plus… comprendre shooter des photos, écrire, répondre aux commentaires, aux mails, animer ma page facebook et mon compte Insta…),
LIRE (j’adore lire, mais je fais partie de ces gens qui mettent six mois à terminer un bouquin… vu la fréquence à laquelle j’ouvre la quinzaine de bouquins qui squattent ma table de chevet, ce n’est pas prêt de s’arranger !).

Et j’en oublie plein (volontairement, ou pas).
La réalité c’est que je ne peux généralement combiner « que » deux de ces activités au maximum, à moins de vraiment avoir envie d’aller au lit à 2h du matin. Le weekend, je rattrape ce que je n’ai pas pu réaliser durant la semaine (tout en essayant de m’éloigner un peu de mon ordi, histoire que mon chéri et que mon chien ne tirent pas trop la gueule !).

Ce post est finalement un élément de réponse aux copains qui me demandent toujours « Mais QUAND trouves-tu le temps de tenir un blog ?« . Now you know.

Et vous, à quoi ressemblent vos journées/soirées/weekend « types » ?

En attendant le prochain post, je vous souhaite une belle semaine et je vous laisse sur une tenue 100% Promod (bon, sauf les chaussures) !

mercredie-blog-mode-geneve-promod-sac-bourse-seau-moutarde-total-look-afro-big-hair-natural-escarpins-asos3

mercredie-blog-mode-geneve-promod-sac-bourse-seau-moutarde-total-look-afro-big-hair-natural2

mercredie-blog-mode-geneve-promod-sac-bourse-seau-moutarde-total-look-escarpins-asos

mercredie-blog-mode-geneve-promod-sac-bourse-seau-moutarde-total-look-afro-big-hair-natural-cheveux

mercredie-blog-mode-geneve-promod-sac-bourse-seau-moutarde-total-look-afro-big-hair-natural-escarpins-asos

mercredie-blog-mode-geneve-promod-sac-bourse-seau-moutarde-total-look-afro-big-hair-natural-escarpins-asos2

mercredie-blog-mode-geneve-promod-sac-bourse-seau-moutarde-total-look-afro-big-hair-natural-escarpins-asos4Top Promod – Pantalon Promod – Sac Promod – Escarpins Asos (similaires ici, ici, ici, ici, ici, ici et ici)

Perfect hair and love session <3

Mes enfants, si vous saviez… Si vous saviez tout ce que je suis en train d’expérimenter sur mes cheveux ces temps-ci, je pense que vous pousseriez des hurlements (d’horreur ? de joie ? le temps seul nous le dira !). Une chose est sûre: à partir d’aujourd’hui, il va falloir suivre. Commençons donc par le commencement: il y a quelques semaines, j’ai pris rendez-vous chez Miss Mag (un salon parisien que j’adore, dont je vous avais déjà parlé il y a quelques temps) pour un soin profond et… attention attention… une COUPE ! Oui oui, vous avez bien lu ! Vous connaissiez déjà ma peur panique du coiffeur ? Hé bien celle de la coupe est encore pire (d’où mes routines « pointes » jusqu’à présent très DIY).

Magali a d’abord procédé au soin (le fameux « Tokio Inkarami » dont mes bouclettes raffolent !), avant de s’atteler à la coupe. Ma première crainte fut que celle-ci soit pratiquée sur cheveux lissés (et donc l’angoisse du « trop coupé » une fois bouclé !) mais j’ai très vite été rassurée par Magali qui:
1. a une nature de cheveux pas si éloignée de la mienne (she knows the deal).
2. m’a expliqué avoir très bien compris la « structure » de ma coupe habituelle frisée (mi « boule » mi « champignon », comme j’aime à la définir !) et que celle-ci sera préservée, malgré une base lissée.
3. m’a dit que le travail serai ainsi beaucoup plus précis (et moi, j’aime quand c’est carré !).

WOKAY ! J’achète.

Bilan: quel BONHEUR d’avoir enfin rencontré un coiffeur qui sait ce que « juste les pointes » veut dire ! Aucune perte de ma longueur à la fin de la coupe (malgré pas mal de cheveux jonchant le sol), simplement une chevelure plus fraîche, de la racine jusqu’aux pointes ! Magali m’a également fait découvrir deux produits (disponibles au salon), qui font désormais partie de ma nouvelle routine de soins / coiffage (je vous updaterai prochainement):
– Un sérum CHI (« Deep Brilliance Reflect ») à la protéine de soie qui a effectivement fait briller mes cheveux de mille feux (tout en étant complètement imperceptible au toucher !).
– La « Black Seed Oil » de Kardashian Beauty… qui est juste la meilleure huile que mes cheveux aient jamais goûtée (et vous commencez à me connaître, pour me faire aimer un produit Kardashian il fallait vraiment y aller !! LOL). Si vous ne me croyez pas, je vous invite à lire les reviews de ce produit, toutes plus élogieuses les unes que les autres (et, de toute façon, lorsque vous l’aurez senti, vous n’aurez qu’une envie: l’acheter !).

 

– Bonne nouvelle n°1: si vous recherchez quelqu’un pour avoir le même genre de rendu « boule » que moi, Magali devrait pouvoir vous aider !
– Bonne nouvelle n°2: vous aviez déjà été nombreuses à vous rendre au salon suite à mon premier article… et pour vous faire plaisir, Magali propose de vous accorder 10€ de réduction sur votre prochain soin Tokio (tous les tarifs du salon sont disponibles ici) :)

Grâce à Miss Mag, j’ai aussi pu faire mon shooting « love session » avec un brush du feu de dieu (qui a bien tenu malgré la pluie !). En effet, mon fiancé et moi rencontrions dans la même journée pour la première fois la photographe qui nous fera l’honneur d’immortaliser notre mariage aka La Femme Gribouillage ! Voici donc quelques chouettes photos (qui me permettent par la même occasion de vous montrer à quoi ressemblaient mes cheveux à peine quelques minutes après avoir quitté le salon !).

mercredie-blog-beaute-la-femme-gribouillage-love-session-photographe-mariage-soin-tokio-inkarami-missmag-coiffure

mercredie-blog-beaute-la-femme-gribouillage-love-session-photographe-mariage-soin-tokio-inkarami-missmag-coiffure2

mercredie-blog-beaute-la-femme-gribouillage-love-session-photographe-mariage-soin-tokio-inkarami-missmag-coiffure3

Les jours passant et l’humidité aidant, je me suis ensuite retrouvée avec une sorte de wavy très étonnant

mercredie-blog-mode-cheveux-frises-soin-tokio-inkarami2

Après le premier shampoing, mes bouclettes ont fait leur grand retour, sappées gonflées comme jamais (merci le soin et la nouvelle coupe !):

mercredie-blog-mode-cheveux-frises-soin-tokio-inkarami

Et voilà ! Il ne me reste maintenant plus qu’à vous dire une chose… préparez-vous à une sacrée surprise capillaire de ma part (celles qui savent déjà… chut !!).

Rendez-vous sur mon compte Instagram (@mercredieblog) pour ne pas rater la nouvelle :D

J’ai testé la nouvelle gamme Bb. Curl de Bumble and Bumble…

L’autre jour, c’était Noël dans ma boîte aux lettres puisque j’ai reçu des produits de la dernière gamme « spécial boucles » de Bumble and Bumble.

OMG can’t wait to test the new @bumbleandbumble #BBcurl line 😍😍😍 #BBcurlsquad

Une photo publiée par Priscilla Rossi (@mercredieblog) le


Au risque de passer pour une victime du marketing, j’étais déjà conquise par les produits de par leur style !! Les couleurs du packaging sont tellement cool (et inhabituelles !) que j’ai immédiatement eu l’impression d’avoir à faire à de vrais NOUVEAUX produits. Et cela s’est confirmé à la lecture de certains intitulés: « custom conditioner » (= à utiliser comme on le souhaite, en après-shampoing ou en leave-in !), « gel huile anti-humidité » (hum, je suis toujours aussi sceptique face à tout ce qui se présente comme « anti-humidité »… par contre ce mix de « gel huile » me parle énormément !) etc…


Assez tortillé, passons au test ! Note: je n’ai pas encore testé le shampoing sans sulfate, pour la bête raison que j’avais oublié de le mettre dans ma douche au moment de me laver les cheveux. J’ai donc utilisé mes shampoing et AS habituels. Je vais donc principalement vous parler des produits de soin / styling.

J’avais envie, pour cette première, de me faire « la totale ». J’ai commencé par utiliser le spray de « base de coiffage » sur cheveux humides: son rôle est de préparer la chevelure à recevoir les produits suivants. J’ai ensuite appliqué le « custom conditioner » en tant que leave-in… j’ai adoré: texte nourrissante mais pas poisseuse du tout sur les cheveux. Puis j’ai saisi mes cheveux, petite section par petite section, en ajoutant à chaque fois un doigt de « gel huile anti-humidité » pour dessiner mes bouclettes, de la racine jusqu’aux pointes ! Pour celles qui connaissent, la texture de ce produit est très similaire au « Potion 9 » de Sebastian que j’utilisais jusqu’à présent. Enfin (je vous ai dit que je voulais la totale !!!), j’ai terminé en déposant quelques pressions de mousse sur l’ensemble de ma chevelure.

Il faut savoir que la marque a porté un soin tout particulier à développer des conseils et des routines bien spécifiques à chaque type de boucles (plein de tutos HYPER UTILES à découvrir absolument ici). En gros, il y a de fortes chances pour que vous n’ayez pas à utiliser plus de deux produits de la gamme pour obtenir un superbe résultat (plutôt rassurant… vu le prix).

Par exemple, il faudrait que j’essaye cette technique…

Et TADA… voici le résultat de mon super mix en image…

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-3c-natural-nappy-curly-curls-bumble-and-bumble-bbcurl-squad-review
Blogueuse beauté aux lèvres gercées… pardon pour cet affront !

J’ai été particulièrement bluffée par la mousse: je la trouvais complètement « insignifiante » au moment de l’application (texture super légère, aucun effet gainant visible sur les cheveux mouillés…) et pourtant ! Après 20min de séchage, mes boucles étaient presque trop définies (on le voit encore sur les mèches les plus proches de mon visage). J’ai simplement passé mes doigts entre mes cheveux pour défaire tout ça… mais quelle surprise !

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-3c-natural-nappy-curly-curls-bumble-and-bumble-bbcurl-squad-review2

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-3c-natural-nappy-curly-curls-bumble-and-bumble-bbcurl-squad-review3Alors, vous aimez ?

Allé, sans trop me la péter, je crois que je peux faire partie de la #bbcurlsquad, cette gamme a vraiment fait kiffer ma chevelure: ça faisait longtemps que je n’avais pas eu la boucle aussi brillante (je m’étais habituée au rendu « mat » de la routine que j’avais jusqu’à présent). Les produits sont tous très très très light, nickel pour les bouclées aux cheveux fins comme moi (oui oui, j’admets enfin la vérité: j’ai beau avoir une sacrée touffe, mes cheveux sont vraiment fins…).

Pour ma part, je continuerai à utiliser le « custom conditioner » et le « gel-huile » (deux produits qui suffisent largement dans ma routine, d’autant plus que j’essaye de ne plus saturer ma touffe avec trop de couches)… et éventuellement le spray pour rafraîchir mes boucles les matins :)

Rendez-vous pour un prochain post « look » afin de voir à quoi ressemblent mes cheveux à J+2, +3 etc… ;)

Le cheveu crépu est-il moche ?

Ok, aujourd’hui je suis un peu énervée. Et je vais tout de suite répondre à la question posée dans le titre… non. Bien sûr que NON.

Disclaimer: ATTENTION, cet article va vous sembler complètement loufoque (« Pourquoi elle fait tout un fromage de ces histoires de… cheveux ? ») si vous ne faites pas partie de la communauté afro… (je n’essaye pas de jouer les physios  de la lecture d’article (en mode « toi tu rentres », « toi tu rentres pas »), je préviens juste). Bisous.

Comme je l’expliquais dans mon précédent article, je n’ai pas reçu que des compliments sur mon dernier crochet braids. Jusque là, NARMOL (c’est la vie, Larry). Ce qui m’a fortement déplu, en revanche, c’est la nature des commentaires négatifs reçus (ça et là, ici, sur les réseaux sociaux, dans mon entourage proche…). Compilation: « Qu’est-ce que c’est moche cette texture !« , « Pourquoi cacher tes belles boucles ?« , « Tes boucles à toi sont tellement plus belles« …

mercredie-blog-mode-geneve-jupe-asos-color-block-cuir-cuban-twist-equal-crochet-natural-afro-braid5

Si, de prime abord, ces petites remarques peuvent sembler anodines, je dois bien avouer avoir été un peu choquée par le caractère catégorique de ces jugements du style, « le cheveu crépu, c’est moche, un point c’est tout« . Désolée mais non. A la limite, je peux concevoir que ce genre de coiffure ne soit pas au goût de tout le monde… Mais entendre des gens affirmer, OKLM (je parle comme les jeunes), que « ces cheveux sont affreux« , me met en rogne. Simplement parce que cette même nature de cheveu (que je portais alors sous forme de rajouts) correspond à la nature des cheveux de millions (millards ?) de femmes dans le monde. Je trouve parfaitement incroyable de constater que ces critiques émanent de… personnes noires ayant justement ce type de cheveu au naturel !

Alors si tu es crépue et que tu portes des extensions bouclées, tu as eu une upgrade… par contre si comme moi tu troques tes boucles pour une masse de coton, tu t’enlaidis ? Vraiment, j’ai envie de lancer le plus gros des « WTF » dans les airs.

Mais que se passe-t-il aujourd’hui dans la communauté afro ?

S’il est, selon moi, difficile de nier le mal du « colorisme » (qui veut que les peaux les plus claires et métissées soient plus avantagées, mises en avant, intégrées… que les peaux plus foncées… malheureusement) du fait d’un nombre indéfinissable de facteurs (historiques, médiatiques, culturels…), j’ai toujours du mal à comprendre cette « auto-flagellation » pratiquée par certaines femmes noires aux cheveux très crépus. Pourquoi avoir voulu, à tout prix, établir une hiérarchie de la boucle ? Une boucle naturelle, sans aucun artifice, est forcément belle, puisqu’elle est telle qu’elle nous a été attribuée par la génétique, la nature, Dieu… à vous de choisir.

Depuis quelques années maintenant, sur la toile afro, c’est un peu la guerre des textures. Comme si LA belle boucle (le nouveau « good hair ») était la 3C, par excellence. Comme si tout ce qui évoquait de près ou de loin la nature crépue était honteux, laid, inesthétique. Encore une fois, ce qui me fait le plus de peine est de constater que ces sentiments négatifs sont « intra-communautaires »: les femmes afro ont, elles-mêmes, codifié cette évaluation capillaire. Pour exemple, on blâme souvent la Youtubeuse Taren Guy d’avoir été favorisée par son teint et la nature de ses cheveux (boucles détendues). J’ai pu lire la même chose au sujet d’Alyssa Forever. Certaines hardcores sont même allées jusqu’à comparer le succès de ces femmes aux cheveux « bouclés » à celui, moindre, de Youtubeuses crépues, pensant ainsi dénoncer ce qu’elles considèrent être unfair… Pourquoi ? Ne pourrions-nous pas attribuer cette réussite à d’autres éléments (comme la personnalité par exemple) ? Bref, je divague un peu mais vous voyez où je veux en venir.

Come on girls! Il est temps de nous rendre compte du petit trésor que nous avons toutes au-dessus de notre tête, qu’il soit ondulé, lisse, crépu, bouclé, frisé…

Comment ne pas tomber amoureuse de sa nature crépue quand on se retrouve devant les vidéos/photos de Naptural85, Hey Fran Hey ou, plus près de chez nous, Fatou ou Ursula ? Il est évidemment nécessaire de respecter la vraie nature de ses cheveux, et donc, d’établir une routine adaptée (qui ne correspond pas forcément à celle de sa Youtubeuse préférée !). Ou, comme moi, jouez avec les extensions, crochets, tissages… afin d’explorer toutes les textures possibles et imaginables, tout en respectant sa vraie nature :)

Tout comme il existe plusieurs dizaines de carnations noires différentes, une foultitude de textures naturelles de cheveux « coexistent » au sein de la communauté afro. Il serait peut-être temps de les célébrer plutôt que de les monter les unes contre les autres…

PS: est-ce que quelqu’un a pu rattraper mon WTF au vol ?

mercredie-blog-mode-geneve-jupe-asos-color-block-cuir-cuban-twist-equal-crochet-natural-afro-braid

mercredie-blog-mode-geneve-jupe-asos-color-block-cuir

mercredie-blog-mode-geneve-jupe-asos-color-block-cuir-cuban-twist-equal-crochet-natural-afro-braid-gif

mercredie-blog-mode-geneve-jupe-asos-color-block-cuir-cuban-twist-equal-crochet-natural-afro-braid2

mercredie-blog-mode-geneve-jupe-asos-color-block-cuir-boots-cuirJupe Asos – Top Asos (similaires ici, ici et ici) – Boots H&M (ancienne co) – Sac APC

Accepter les compliments quand on porte des extensions ?

« Vos cheveux sont superbes ! ».

Hum hum… Comment réagir lorsque l’on sait pertinemment que… que la vérité est ailleurs qu’il s’agit en fait de 4 paquets de Cuban Twist coloris 4 ?

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-afro-big-hair-crochet-braids-cuban-twist-la-redoute-coralie-marabelle-short-chinese-laundry-riley-over-the-knee-boots-cuissardes

Ma dernière coiffure a suscité beaucoup de commentaires (dont beaucoup de négatifs !). Mais elle m’a surtout fait réaliser que nous n’avions pas toutes la même approche dès lors qu’il s’agissait de « gérer les compliments » (oui parce qu’il y en a eu quand même !).

Pour ma part, je suis plutôt du genre à « tout avouer »: j’ai tendance à répondre « Merci, ce sont des extensions » (ou « C’est un crochet braids » si mon interlocuteur est « aguerri » LOL). Pourquoi ? Simplement parce que, 8 fois sur 10, le compliment sera suivi du fameux « Et… ce sont tes vrais cheveux ?« … Question à laquelle il faudra:
1. Soit sortir un gros gros mytho histoire de ne pas perdre la face (« Oui oui, c’est TOUT à moi !« ), mais, petit rappel, mentir c’est mal.
2. Soit dire la vérité (#akward dans la mesure où c’est un peu avouer que la personne a en fait complimenté les cheveux de quelqu’un d’autre… LOL ! Enfin, moi, c’est comme ça que je le ressens !).

Du coup, perso, je ne laisse plus planer le mystère (en même temps, tenir un blog avec une rubrique « cheveux » pousse un peu à la transparence).

Ça me rappelle la réaction d’un collègue (noir) qui avait HALLUCINÉ le jour où j’étais arrivée au taf avec des cheveux tout lisses: en réponse aux « Sympa ta nouvelle coupe !« , « Ça te va bien les cheveux comme ça !« , j’avais répondu « Merci, c’est une perruque » (oui, oui, CASH, histoire d’éviter les incompréhensions sans fin du style « une lacew… quoi ?« ). Mon collègue était on ne peut plus choqué. Il était d’ailleurs ensuite venu me voir pour m’expliquer que JAMAIS, au grand JAMAIS il n’avait entendu ses sœur être aussi directes dans leurs explications capillaires (« You know, my sisters… they’re always like « oh yes, you know… it’s a piece of hair », « It mostly is my real hair »… THEY WOULD NEVER ADMIT THAT IT’S A WIG!« ).

#old mais, si vous ne l’avez pas déjà vu, je vous recommande vivement « Good Hair » qui évoque le sujet (et bien d’autres !).

Voilà voilà.

J’ai parfois l’impression que demander à une femme afro de s’expliquer sur ses cheveux (alors qu’elle porte une lacewig, un tissage ou autre…) peut se révéler aussi tendu qu’une table ronde sur le conflit israélo-palestinien… Me trompe-je ?

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-afro-big-hair-crochet-braids-cuban-twist-la-redoute-coralie-marabelle-short

mercredie-blog-mode-beaute-cuban-twist-la-redoute-coralie-marabelle-short-chinese-laundry-riley-over-the-knee-boots-cuissardes

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-afro-big-hair-crochet-braids-cuban-twist-la-redoute-coralie-marabelle-short-chinese-laundry-riley-over-the-knee-boots-cuissardes2

mercredie-blog-mode-afro-big-hair-crochet-braids-cuban-twist-la-redoute-coralie-marabelle-short-chinese-laundry-riley-over-the-knee-boots-cuissardes-karly-coat-caban-manteau-isabel-marant

mercredie-blog-mode-beaute-cheveux-afro-big-hair-crochet-braids-cuban-twist-la-redoute-coralie-marabelle-short-karly-coat-caban-manteau-isabel-marant-sac-seau-apc-bourse

mercredie-blog-la-redoute-coralie-marabelle-short-chinese-laundry-riley-over-the-knee-boots-cuissardes-karly-coat-caban-manteau-isabel-marant

mercredie-blog-mode-beaute-la-redoute-coralie-marabelle-short-chinese-laundry-riley-over-the-knee-boots-cuissardes-karly-coat-caban-manteau-isabel-marant2
Pull cachemire La Redoute – Short La Redoute x Coralie Marabelle (similaire ici) – Manteau « Karly » Isabel Marant (également dispo ici et ici) – Boots « Riley » Chinese Laundry – Sac seau APC (ancienne co)

Le tissage est mort… Longue vie aux crochet braids !

J’annonce: poster un look en arborant une nouvelle coiffure sans vraiment expliquer ce qu’on a fait à sa touffe est, de loin, le meilleur cliffhanger de tous les temps. Et comme je suis un peu plus sympa que les programmateurs HBO, je vous détaille tout aujourd’hui ;)

mercredie-blog-beaute-coiffure-cheveux-afro-frises-crochet-braids-braid-mojito-twist-superbeaute-kinky-big-hair

Il y a quelques semaines, j’ai eu la furieuse envie de faire un crochet braids. C’est simple, c’est LA coiffure dont tout le monde parle en ce moment et, même si j’entendais parler de cette technique depuis plusieurs années déjà, je n’avais jamais vraiment osé franchir le pas, allez savoir pourquoi (sans doute de peur que le résultat ne soit pas très naturel…).

Mais le crochet braids, qu’est-ce que c’est au juste ?
C’est tout simplement une nouvelle façon de poser des mèches (différente du tissage, du piqué-lâché…), ultra simple et rapide, qui a en plus l’avantage d’offrir un résultat très naturel et modulable: en effet, si le crochet braids est bien réalisé, il vous est possible de « faire bouger »/ »positionner » votre coiffure comme bon vous semble (comprenez, par exemple, changer l’emplacement de votre raie etc), contrairement aux bons vieux tissages (où chaque nouveau mouvement est un risque de faire apparaître une belle rangée de coutures ahah !).

Et pourquoi « crochet » ?
C’est vrai que j’ai oublié de vous préciser le point majeur de différenciation du crochet braids. A l’instar d’un tissage, on commence par faire des tresses plaquées avec les cheveux naturels… seulement, ensuite, au lieu de coudre les mèches par rangées, on va venir accrocher chaque mèche, une par une, par le biais d’un « crochet »/aiguille (ambiance tricot) ! Bref, plus ça va, plus je me perds dans des explications floues… alors le plus simple reste de vous montrer une démo ;)

Je suis certaine que, grâce à cette vidéo, vous comprenez maintenant ce que je voulais dire par « modulable » (on peut porter sa coiffure raie au milieu, sur le côté droit ou gauche…).

Vous avez aussi la version hardcore premium, appelée « vixen« , qui vous permet de faire quasiment n’importe quelle coiffure en donnant l’illusion qu’il s’agit de vos vrais cheveux, grâce à une méthode de tressage initial bien spécifique (en quatre zones). Voici le résultat:

img_3001-1

img_5119

img_5912

Quelles mèches peut-on utiliser ?
Alors là c’est freestyle complet: naturelles ou synthétiques, lisses ou super crépues… c’est vous qui choisissez ! Je porte les mèches « Cuban Twist » de la marque Equal (disponibles en plusieurs teintes et longueurs chez ma boutique préférée !) en teinte 4 et longueur 12 (comptez entre 3 et 4 paquets pour beaucoup de volume comme moi, sachant que ma coiffeuse a séparé en deux chaque mèche). J’en suis très contente: je rêvais d’avoir une vraie texture kinky mousseuse naturelle (finalement, elles se fondent super bien avec mes racines et mes cheveux plutôt crépus autour du front) ! En revanche c’est vraiment du synthétique (dans le sens où les mèches s’emmêlent très vite et ont tendance à se transformer en locks très vite… mais bon, vu leur prix (7€ le paquet), on leur pardonne !).

Combien de temps peut-on garder un crochet-braids ?
La durée de vie de votre coiffure dépend de la qualité de vos mèches. Ceci dit, et même si vous avez des mèches increvables, on évitera de garder un crochet braids plus d’un mois et demi (comme pour toutes les coiffures protectrices).

Pourquoi c’est TROP DE LA BALLE ?
D’abord parce que c’est beaucoup plus naturel qu’un tissage (surtout si vous optez pour une texture de mèches naturelle et volumineuse, bouclée, ondulée ou frisée), à vous les coiffures « ouvertes » ! D’ailleurs PERSONNE n’a voulu me croire quand j’ai expliqué que ce n’était pas mes cheveux (on n’a malheureusement pas l’habitude de voir ce genre de texture très crépue posée en rajouts). Ensuite, parce que c’est plutôt simple à réaliser (en plus d’être souvent moins cher que d’autres coiffures, non seulement en « main d’œuvre » mais aussi en choix de mèches !). Enfin, je trouve que le cuir chevelu est moins étouffé qu’avec un tissage.

Très franchement, je ne vais pas faire de tissage ou porter de lacewigs de si tôt ! Je suis convaincue par tous les avantages du crochet braids :)

mercredie-blog-beaute-coiffure-cheveux-afro-frises-crochet-braids-braid-mojito-twist-superbeaute-kinky-big-hair2

Où faire réaliser son crochet braids ?
A priori dans n’importe quel salon afro qui sait tresser ! J’ai profité d’un weekend à Paris pour organiser l’affaire. Je suis tombée sur une annonce d’Inès (coiffeuse à domicile) sur le bon coin et nous avons rapidement convenu d’un rendez-vous: travail soigné, très à l’écoute et de bon conseils, je ne peut que vous la recommander (lindtlonaATyahoo.fr – remplacez le AT par @ bien sûr).

Alors, convaincue ? Que pensez-vous de cette texture/couleur sur moi ?

mercredie-blog-beaute-coiffure-cheveux-afro-frises-crochet-braids-braid-mojito-twist-superbeaute-kinky-big-hair3

« Mon ambition ? Faire que les femmes sortent sans maquillage ! », portrait de Nadia Leonardi, cosmétologue.

Si vous me suivez depuis « le début », vous savez que je n’ai jamais pris le temps d’interviewer qui que ce soit ici, et ce pour une raison toute simple : je n’avais jamais rencontré quelqu’un d’aussi inspirant que la personnalité que je m’apprête à vous présenter ! Non pas que toutes les autres personnes côtoyées jusqu’à présent soient complètement insipides (loin de moi cette idée !), c’est plutôt une façon d’avouer que je n’aurais JAMAIS pu retranscrire avec MES mots toutes les connaissances et l’énergie positive que j’ai pu recevoir de Nadia Leonardi.

mercredie-blog-beaute-peeling-routine-belle-peau-acne-hormonale-avis-skin-eclipse-nadia-forever-laser-institut-geneve-medecine-esthetique

Nadia est cosmétologue et prodigue ses soins chez Forever Laser Institut, un établissement de médecine esthétique situé en plein centre-ville de Genève (tellement pratique, on peut même aller chez Zara si on a un peu d’avance,  #truestory). Je connaissais déjà très bien l’endroit, d’une part parce que j’avais pu découvrir leurs produits ultra fiables et efficaces (Alchimie Forever), d’autre part, du fait de son indéniable réputation en Suisse Romande. Le centre est en effet un véritable pionner de l’esthétique, notamment pour tout ce qui concerne les techniques de laser (et bien d’autres pratiques encore !). Son créateur, le Dr. Polla, est une véritable institution dans le milieu.

Tout a commencé un jour d’Août 2015 où, en pleine session soleil/plage, j’ai été prise d’une envie de pleurer à la vue de ma peau (sympa les vacances !). Je me suis décidée à envoyer un SOS à mes contacts de l’Institut, Anne et Cyrille, pour savoir si elles connaissaient un moyen de régler les deux principaux soucis qui me pourrissaient la vie : une acné hormonale récalcitrante et de vilaines taches brunes sur mon ventre (dues à une allergie) que je n’avais jamais réussi à faire partir (malgré une foultitude de consultations chez divers dermatologues) et qui me complexaient grave en maillot de bain. Pour tout vous dire, j’ai un peu écrit en mode « dernière chance » en me disant que je n’avais jamais consulté sur Genève et qu’il fallait que j’épuise TOUS mes recours avant d’abandonner (en mode « acharnée », donc). Sans grande surprise, j’ai très rapidement obtenu une réponse (l’équipe a toujours été très réactive !). En revanche, ce qui m’a beaucoup étonnée a été d’apprendre que le centre avait de réelles aptitudes pour traiter les peaux métissées (en fait, pour traiter TOUTES les peaux), et pas uniquement pour le laser. C’est ainsi que j’ai pour la première fois entendu parler de Nadia et de ses soins exceptionnels. Le rendez-vous était pris (avec une impatience assez difficile à maîtriser) et, quelques jours plus tard, je rencontrais Nadia dans le cadre d’une première consultation personnalisée gratuite. Pour vous la faire courte, je ne m’étais jamais sentie aussi écoutée par un « professionnel de la beauté ». Et lorsqu’elle m’a expliqué que son but ultime, concernant les soins du visage, étaient de faire en sorte que ses patientes se sentent encore plus belles sans maquillage, je suis tombée sous le charme…

Rendez-vous tout en bas de l’article pour découvrir mes résultats… place maintenant à l’interview.

– Nadia, vous n’êtes pas dermatologue et pourtant vous êtes une véritable experte de la peau, en quoi consiste exactement votre métier ? J’ai une mission de prévention, de réparation, de soins et d’embellissement de la peau : je peux ainsi lui donner un aspect plus jeune ou ralentir le vieillissement cutané. Le dermatologue, lui, traite les maladies.

– En quoi votre approche est-elle différente de celle d’un dermatologue ? Je vais traiter les désordres inesthétiques du visage, donner des conseils, expliquer le mode de fonctionnement de la peau, mettre en place un protocole de soins pour solutionner le problème. Pour cela, je définis toujours la « source » de ce dernier, grâce à mon questionnaire détaillé. Je propose ensuite un traitement ultra personnalisé.

– Quels problèmes de peau soignez-vous ? Je ne soigne pas, je traite en accompagnant mes patients par des conseils sur-mesure. Je traite ainsi les problèmes pigmentaires (qui sont pour moi un véritable challenge car, dans ce cas précis, la solution repose sur mon questionnaire initial, l’origine des tâches pouvant être dues au soleil, à la prise de pilule contraceptive, aux hormones, à divers traitements qui ont agressé la peau…). La peau est comme une plante, elle réagit de façon intelligente : si on l’agresse, elle devient rouge. Sur une peau métissée, des peelings trop profonds pourraient accentuer la pigmentation. Je peux ainsi traiter ces désordres avec mon appareil Skin’Eclipse qui va unifier le teint, progressivement gommer les tâches pigmentaires et embellir la peau. Pour les problèmes d’acné, mon questionnaire repose principalement sur l’alimentation (abus de laitage ou intolérance au gluten…) mais ceux-ci peuvent aussi être d’origine hormonale. Il faut remonter à la source, à l’origine du problème et proposer un protocole de soins et de règles de base d’hygiène (tenir ses cheveux avec un bandeau pour laisser sa peau respirer, se démaquiller soigneusement, ne pas tripoter ses boutons, appliquer des crèmes adaptées matin et soir…). Je traite enfin aussi les problèmes liées à l’âge, c’est-à-dire les rides et l’affaissement du visage : j’instaure une routine de soins (qui comprendra traitement et crèmes appropriées pour restaurer les dommages du temps), puis je dirige ma patiente sur des traitements médicaux esthétiques si nécessaires.

– Traitez-vous d’autres zones que le visage ? Oui, je traite le corps s’il y a par exemple des brunissements de la peau (par exemple à l’intérieur des cuisses à cause des frottements, mais aussi sur les jambes, les bras, le décolleté). Certains hommes rencontrent également ce genre de problèmes parce qu’ils mettent leur parfum sur le torse et s’exposent ensuite au soleil, chemise ouverte et sans protection…

– Quels critères prenez-vous en compte lorsque vous mettez en place un protocole de soins ? Je me considère comme une une « architecte de peau ». Trois critères sont pour moi essentiels : le phototype (= la couleur de peau), le type de peau (= grasse, mixte ou sèche), la localisation du problème (= certaines zones sont plus difficiles à traiter que d’autres car plus fragiles par exemple). L’image de l’architecte permet de mieux saisir comment je travaille : dans une maison, on n’installe pas le lustre avant d’avoir balayé le sol ! Si une patiente vient me voir pour traiter une tâche pigmentaire induite par un bouton, je vais d’abord « traiter le terrain », c’est-à-dire sa peau grasse, afin d’éradiquer les boutons et de ne pas prendre le problème à l’envers (en voulant à tout pris faire disparaître la tâche en premier). Si une patiente a des rides et qu’elle me demande conseil pour des injections, je vais d’abord lui conseiller une crème qui va dynamiser sa peau, son collagène et son élastine afin de dynamiser sa peau… La peau des femmes parle et, souvent, celles-ci ne comprennent pas le message. J’ai un vrai rôle d’éducation : expliquer à mes patientes que la meilleure marque du monde ou la crème de sa meilleure amie n’est pas nécessairement celle qui conviendra à sa peau. Je compte aussi sur elles pour continuer le travail à la maison, c’est un travail à deux.

– Pourquoi les peaux métissées / foncées sont-elles si spécifiques ? Une peau métissée est souvent plus grasse et avec des imperfections (et parfois des tâches pigmentaires). Mais elle a également besoin d’être hydratée ! Il faut alors trouver la juste mesure qui permettra de traiter les problèmes, hydrater en évitant les crèmes trop riches (car cela pourrait, sur un terrain à tendance acnéique, créer des boutons), déterminer le peeling le plus adapté à ce phototype et au type de peau. Alors qu’une peau blanche peut donner des signaux (rougir par exemple), une peau foncée va, en revanche, beaucoup moins réagir : je connais très bien ce phototype et suis donc vigilante lors des peelings.

– Parlez-nous de votre appareil Skin’eclipse ? Comment fonctionne-t-il et comment soigne-t-il la peau ? Skin’eclipse est un concept qui associe un appareil et une ligne de produits spécifiques. L’écran de l’appareil permet de sélectionner le phototype, le type de peau, la localisation des tâches, c’est-à-dire mes 3 grands principes. La machine détermine ainsi, grâce à ces 3 critères, quel sérum utiliser (sérum qui agira comme un peeling). Je le fais pénétrer à l’aide d’une sonde qui va ouvrir les pores et faire passer le produit. Cette sonde est également équipée d’un système de LED de couleur et de quartz : les LED vont avoir une action sur les rides et les ridules, tandis que le quartz va assurer un massage, pour un confort optimum (ndlr : je me suis endormie plusieurs fois !). Pour résumer, Skin’eclipse permet de diminuer les tâches pigmentaires, d’unifier la peau, de traiter rides et ridules et de « repasser » la peau grâce au quartz. L’avantage est de pouvoir traiter tous les phototypes (d’une peau blanche à une peau noire en passant par une peau asiatique), et ceci même en période ensoleillée grâce à l’action du peeling personnalisé à base d’acide mandélique et d’anti-oxydants.

mercredie-blog-beaute-forever-laser-institut-geneve-cosmetologue-peeling-skineclipse-nadia-leonardi-portrait-interview-acne-hormonale

– A quoi ressemble la routine skincare idéale ? Un bon démaquillage avec lait démaquillant, suivi d’un tonique et de sa crème de nuit. Le matin, pulvérisation d’eau thermale, application de sa crème de jour et écran si soleil.

– Quels sont vos produits/ marques fétiches ? Je recommande les produits Alchimie Forever: d’abord le sérum jeunesse éclaircissant (qui va éclaircir les taches, cibler et corriger les imperfections du visage), mais aussi le Kantic mask (chouchous des stars !) et, enfin, le gommage peau de soie.

mercredie-blog-beaute-peeling-routine-belle-peau-acne-hormonale-avis-skin-eclipse-nadia-forever-laser-institut-geneve-medecine-esthetique2

– Un produit abordable à recommander à toutes les peaux ? « Hydraphase » de La Roche Posay : il va assurer une hydratation continue sans alourdir la peau.

– Un secret de beauté à recommander aux peaux à imperfections ? Une alimentation saine car ce que nous mangeons reflète les désordres de peau.

– Et pour finir, l’eau micellaire: on la rince ou pas ? Non on ne rince pas l’eau micellaire.

Vous l’aurez compris, le point fort de notre cosmétologue, c’est le « sur-mesure ». Pour mes tâches au ventre par exemple, les dermatologues ne m’examinaient jamais plus de 10 secondes et répondaient systématiquement la même chose (« Ce genre de tâches, sur votre peau, ça ne part pas, désolé ». J’avais vraiment toujours l’impression de tomber dans le « lot » de patients (= à peaux non blanches) pour qui on ne pouvait rien faire (alors que, faut-il encore le répéter, il n’existe pas une seule peau pareille, et même au sein des peaux noires, la palette est plus que vaste… alors pourquoi toujours me dresser un diagnostic « généraliste » ?). Tout au contraire, Nadia a pris en compte TOUS les critères susceptibles d’influer sur ma peau via ses questionnaires (portant sur l’alimentation, les origines, le stress etc.) afin de dresser un portrait unique qui permettra, de fait, de créer un protocole de soins (en cabinet mais aussi et surtout à la maison !) lui aussi unique.

C’est ainsi que, de rendez-vous en rendez-vous (incluant notamment peelings, Skin’eclipse et routine de soins à la maison), j’ai vu ma peau se transformer et retrouver son éclat et sa régularité (et je vous assure que ce n’était vraiment pas gagné !). Je viens en revanche seulement de commencer le traitement pour faire disparaître mes tâches, je vous donnerai des nouvelles du résultat ;)

Avant… (malgré une bonne couche de fond de teint, on voit bien les déséquilibres de ma peau: des boutons tout le long de la mâchoire, une sécheresse autour de la bouche…)

mercredie-blog-beaute-peeling-routine-belle-peau-acne-hormonale-avis-skin-eclipse-nadia-forever-laser-institut-geneve-medecine-esthetique-avant

Après quatre séances… (j’ai quelques rougeurs car j’ai pris les photos juste après m’être démaquillée)

mercredie-blog-beaute-peeling-routine-belle-peau-acne-hormonale-avis-skin-eclipse-nadia-forever-laser-institut-geneve-medecine-esthetique-apres

Pour résumer, les plus :
– La première consultation gratuite et très approfondie (on repart déjà avec d’excellents conseils !)
– La disponibilité au centre de tous les produits nécessaires pour votre protocole de soins à la maison (Avène, La Roche Posay, Skinceuticals…)
– Les rendez-vous obtenus très rapidement (souvent dans la semaine !), à savoir que le centre est également ouvert le samedi
– La situation en centre-ville
– Bonus : la possibilité de parler numérologie, garçons et voyages en toute décontraction ;)

Tarifs :
– Peeling traitement acné : 150CHF par séance (+ 40CHF pour extractions)
Peeling éclaircissant : entre 170 et 230CHF par séance
Peeling coup d’éclat : entre 150CHF et 210CHF par séance
Peeling + masque Amelan (traitement des melasma / « masques de grossesse ») : 1000CHF (+ crèmes post-traitement)

Forever Laser Institut
56 Rue du Rhône
1204 Genève, Suisse
Tél: +41 (0) 22 319 09 60
info@forever-beauty.com

Pour tout vous dire, j’ai tellement accroché avec l’Institut que je suis en ce moment même en train de découvrir d’autres petites techniques esthétiques (rien d’invasif, je vous rassure, pas envie de me transformer en Donatella Versace !). Un objectif : être canon pour mon mariage :D

Si d’autres petits secrets de beauté vous intéressent, STAY TUNED ! Et n’hésitez pas à me poser toutes vos questions en commentaires. A très vite !

La vérité sur… l’entretien du blond sur cheveux afro.

Deuxième article de ma catégorie « la vérité sur…« , et aujourd’hui on va parler décoloration, frisettes et soins :)

En ce moment je change de cheveux un peu tous les jours. Et j’exagère à peine. Entre les lacewigs (lisses, frisées…), les crochets braids e tutti quanti… en ce moment c’est la débandade !! Seulement voilà: « en dessous », ma frisure est TOUJOURS blonde. Et j’ajouterais même que cette blondeur est toujours NICKEL (modestie, quand tu nous tiens).

mercredie-blog-beaute-cheveux-entretenir-blond-decoloration-afro-hair-bleached-christophe-robin-baby-blonde-silicon-mix-kanechom-goat-milk.jpg

Cette photo, postée il y a quelques semaines sur mon compte Instagram, en témoigne: malgré mes racines châtains de plus en plus voyantes, mon blond cendré est toujours AU TOP, pas une once de jaunerie (à savoir que je ne suis pas retournée chez le coiffeur depuis mon dernier passage chez Jennifer Tasset !). « Mais comment fait-elle ? » « Quel est son secret ??« … allé allé je vous dis tout et je me motive en me disant que vous mourrez d’envie de savoir.

Même si je persiste à dire que ma décoloration n’a pas bousillé ma chevelure (contrairement à une première expérience qui m’avait littéralement forcé à tout couper, il y a de cela 6-7 ans, #contente), impossible de nier le fait qu’elle les a sensibilisés (normal, on a strippé une bonne partie de ma mélanine !). C’est particulièrement vrai au niveau des pointes (sans surprise, hein).

🍍 Bonne nuit les curlies 🍍#naturalhair #curlyhair #curlyhairdontcare #longcurlyhair #afrohair #pinapplehair

Une photo publiée par Priscilla Rossi (@mercredieblog) le

 

Enfin bon, comme je disais plus haut, ça pourrait être pire ;)

Mes cheveux étant DÉJÀ secs de nature, j’ai dû redoubler d’attention pour éviter de les casser en masse (notamment lorsque je les manipule: j’évite de trop tripoter mes pointes ou de serrer trop fort mes buns etc.). Et je crois que cela n’est pas une si mauvaise idée puisque je trouve que mes cheveux poussent plutôt bien depuis quelques mois, malgré ces fameuses décolorations (je m’en rends surtout compte lorsque je les lisse).

 

Bon, euh… on en parle du nouveau #Steampod de @lorealprofessionnelfr 🙆🙆🙆 !!!?? Ma revue bientôt sur le #blog 😊

Une photo publiée par Priscilla Rossi (@mercredieblog) le

 

Finalement, mon plus gros dilemme a été de choisir/prioriser entre: prendre soin de ma couleur (pour éviter que mon blond ne vire au jaune) ou prendre soin de mes cheveux afro (empêcher que mes bouclettes ne se cassent). J’ai traversé quelques semaines d’errance totale durant lesquelles j’avais 1.soit les cheveux super nourris… mais le blond salement vénitien, 2. soit le blond cendré idéal… mais une touffe de paille. Frustration level 1000.

Et puis, j’ai fini par me tourner vers le soin nuanceur de couleur Christophe Robin dont tout le monde parlait (initialement mon coiffeur Loïc du Bal des Créateurs): celui-ci est suffisamment riche pour soigner, à lui tout seul, ma chevelure assoiffée, en plus de corriger le blond d’une manière exceptionnelle (son bleu intense neutralise à coup sûr le moindre reflet jaune, c’est vraiment de la folie !). Attention à ne pas laisser poser plus de 45min au risque de se retrouver avec une chevelure bleue / grise pas super seyante. Petit souci ceci dit: la taille du pot est inversement proportionnelle à son prix (36,50€ les 250mL). Du coup, ça m’embête un peu de l’utiliser chaque semaine…

Mais c’était sans compter ma parade: grâce à Taren Guy (encore et toujours !!!), j’ai découvert le masque « Silicon Mix«  qui fait des miracles sur mes cheveux (tellement que j’ai fait une commande de 5 pots XXL, de peur qu’ils arrêtent un jour la production ahah !). Et en me renseignant un peu sur le sujet, je me suis rendue compte que les connaisseuses le mélangeaient avec les masques de la marque « Kanechom » (à shopper sur Amazon). Une sorte de mix magique. J’ai donc commandé un pot de « Kanechom » au lait de chèvre (qu’est-ce qu’il faut pas entendre !!).

Hé bien je confirme que ces produits sont top (qu’on utilise le « Silicon Mix » seul ou avec un masque « Kanechom ») ! Néanmoins, petit disclaimer pour celles que ça préoccupe: c’est du très chimique ;)

Sinon, si vous voulez voir la vidéo qui m’a convaincue de tester, c’est juste ici (for English speakers only, sorry):

Petite parenthèse: la chaîne de cette jeune femme est très étrange puisque les 3/4 de ses vidéos traite de son mari infidèle (et vous avez droit à tous les détails), c’est d’un gênant absolu. Heureusement qu’elle donne de bons conseils cheveux LOL

Du coup, moi, j’alterne (je me lave les cheveux une à deux fois par semaine): un coup c’est Christophe Robin (pour redonner de sa « froideur » à mon blond), un coup, c’est « Silicon Mix + Kanechom » pour le soin profond. Ca fait maintenant des mois que ça dure et mes cheveux, tant au niveau de la forme que de la couleur, sont top :D

Et vous, connaissiez-vous ses produits, notamment « Silicon Mix » et « Kanechom » (apparemment incontournables dans les salons de coiffure dominicains… mais très difficiles à trouver en Europe…) ?

Mes bonnes résolutions mode, beauté et santé pour 2016.

mercredie-blog-mode-geneve-beaute-bonnes-resolutions-nouvelle-annee-2016-pull-bimba-y-lola-curly-blonde-natural-afro-hair-cheveux-frises-naturels

Vous pensiez pouvoir finir le mois de Janvier sans que je vous parle de mes nouvelles résolutions ? Malheureuses ! Pour une fois, j’ai les idées plutôt claires sur le sujet, alors autant les partager… qui sait, ça vous inspirera peut-être ;)

 

************************ MODE ************************

1. Porter plus de talons.

J’ADORE les belles chaussures…

 

… mais celles-ci sortent rarement de mon shoesing. Ahah ! En effet, j’ai tendance à céder au confort / au plat dès que je me constitue une nouvelle tenue… alors qu’une petite paire d’escarpins ferait souvent toute la différence ! On va changer ça. J’ai d’ailleurs complété ma petite collection avec ce chouette modèle Asos, hyper chic (et le fait de les retrouver chez Réjane m’a conforté dans mon choix). Profitez-en, il est hyper soldé !!  

 

2. Oser la couleur !

Terminée ma phase « black and white »…

tenues black&white

Il semblerait que mon petit tournant opéré l’été dernier porte ses fruits. Dernier achat coloré en date, ce joli manteau jaune (que j’ai hâte de vous présenter !), qui est lui aussi super soldé ;)

3. M’acheter de bons jeans.

Je porte énormément de jeans (slim, pour la plupart) et, surtout, je les porte TRÈS souvent. Tellement souvent que, quelques mois seulement après leur achat, ils commencent déjà à tirer grave la gueule (surtout mes Zara, H&M…). Du coup, j’aimerais bien trouver des marques sur lesquelles « investir », histoire de pouvoir porter mes jeans à l’infini. Dans le genre, je dois dire que mon jean Anine Bing n’a pas bougé !

4. Renouveler ma lingerie.

Cet ancien article de Coline m’avait déjà ouvert les yeux !

5. Mettre mon vide-dressing à jour plus régulièrement.

Gros gros point faible ça. Je mets TOUJOURS trois plombes à l’actualiser et ça me chagrine toujours de voir toutes les fringues que je ne porte plus s’accumuler… alors que je pourrais un peu renflouer les caisses entre deux craquages (et vous faire plaisir, accessoirement ahah !). Va falloir que je me mette un coup de pied au derche pour ça.

 

************************ BEAUTÉ ************************

1. Limiter l’eau du robinet sur mon visage.

Je vois de plus en plus de bloggeuses le faire (remplacer l’eau du matin et de l’après-démaquillage par des toniques et de l’eau micellaire) ! J’ai commencé à le faire en début d’année et je suis plutôt contente du résultat (même si j’ai mis un moment à aller au-delà de la barrière du « beuhhhh je suis dégueu si je me débarbouille pas à l’eau !« ).

2. Avoir les ongles impeccables.

A l’heure où je vous parle, ce n’est pas tout-à-fait le cas, mais je me suis promis de le faire, surtout depuis que j’ai ma jolie bague :)

3. User et abuser de lacewigs.

Comme Solange (blague à part, j’ai toujours l’impression de me voir quand je tombe sur celle-ci sur Google Images AHAH !). Les lacewigs sont mes « coiffures protectrices » préférées: idéales pour laisser mes cheveux se reposer et arborer une coiffure au top, au calme.

La dernière en date ? Ce très joli modèle de chez Bobbi Boss (dispo chez Superbeauté), ultra naturel (personne ne m’a cru quand j’ai lâché le morceau !).

mercredie-blog-mode-geneve-beaute-bonnes-resolutions-nouvelle-annee-2016-lacewig-perruque-curly-frises-boucles-bobbi-boss-yanet

mercredie-blog-mode-geneve-beaute-bonnes-resolutions-nouvelle-annee-2016-lacewig-perruque-curly-frises-boucles-bobbi-boss-yanet2

Cette lace est vraiment chouette ! La couleur (châtain) est très naturelle et se fond super bien avec mes racines, la longueur est parfaite (ni trop courte ni trop longue / fake) et la qualité est irréprochable (100% cheveux naturels). Le seul défaut que je lui ai trouvé est l’absence de petits peignes: il n’y a qu’un élastique pour s’assurer du maintien de la perruque.

4. Faire moins de couleurs.

Contrairement aux vêtements, je compte un peu me calmer niveau coloration capillaire. Oui, je le dis chaque année… mais maintenant je suis blonde, ça me plaît plutôt pas mal donc pourquoi changer ? Allé, disons que je me donne UN joker pour changer en 2016, pas plus, pour éclaircir ou revenir à un châtain naturel… Affaire à suivre ;)

 

************************ SANTÉ ************************

1. Courir plus.

Enfin, courir tout court. Je vais bientôt me réinscrire à la salle et j’aimerais cette fois passer plus de temps au cardio et moins aux machines et aux cours.

2. Prendre rendez-vous chez le podologue.

Glamour bonjour ! Non mais, plus sérieusement, c’est TELLEMENT chouette quand quelqu’un s’occupe de vos pieds et de vos cuticules, vous retire ces petites peaux qui font mal etc… Je pense que si je faisais ça plus régulièrement, ça me pousserait à porter des talons plus souvent !

3. Boire plus d’eau.

Alors, celle-ci, elle a la palme de la résolution la plus souvent évoquée, la moins réalisée. Je vais commencer par des eaux aromatisées… et une grande bouteille par jour. Go Prissou. Lâche rien.

4. Ne rien manger 4h avant d’aller au lit.

Oui parce ce que j’ai la fâcheuse habitude de dîner tard (vers 21h30/22h), et ça, c’est pas top top pour la digestion toussa toussa…

5. Me coucher tôt pour dormir (et lire !) plus.

Je suis en permanence éclatée. Me lever chaque matin est un véritable calvaire, mes paupières sont lourdes de 8h à 10h et de 21h à minuit. Bref, il faudrait que j’écoute mon corps et que je lui accorde des pauses quand il est trop fatigué… cela me permettrait aussi de dévorer la dizaine de livres que j’ai reçus en fin d’année (et qui s’impatientent sur ma table de chevet !!).

Et vous, quelles sont vos bonnes résolutions ? Pensez-vous les tenir ?

J’ai testé la technique « poil à poil / hairstroke » à l’Atelier du Sourcil.

Hello les chiquitas ! Il y a du nouveau sur mes sourcils ;)

Rappelez-vous, j’avais déjà testé la pigmentation semi-permanente en juillet dernier: j’en avais été plus que ravie puisque l’expérience m’avait permis de me calmer un peu (même beaucoup) sur le maquillage de mes sourcils chaque matin (GAIN DE TEMPS GAIN DE TEMPS !). Depuis lors, je n’avais effectué qu’une seule retouche (en Septembre, si mes souvenirs sont bons). Malheureusement, il semblerait que ma peau ne « boive » pas très très bien le produit, minimisant ainsi la durée de vie de ma pigmentation (il me faut passer faire une retouche environ tous les 4 mois pour avoir les sourcils absolument nickel). Du coup, il était temps que je repasse à l’action ;)

Parce que je suis un peu accroc aux comptes Instagram « sourciliens », je n’ai pas pu passer à côté de la méthode de pigmentation « poil à poil », aussi appelée « hairstroke »: une méthode de pigmentation visant à créer l’illusion de sourcils naturels, en les dessinant « individuellement » (en opposition avec la technique classique qui crée un effet fondu plus « plein »). J’ai donc pris rendez-vous à l’Atelier du Sourcil du 3e arrondissement (rue Notre Dame de Nazareth) qui proposait justement cette technique ! J’ai été prise pile poil (ho ho !) à l’heure – plutôt cool sachant que j’étais méga stressée à l’idée d’arriver en retard à mon essayage de robes de mariée qui avait lieu juste après ! De plus, Élodie (la technicienne qui s’est occupée de mes sourcils) m’a expliqué que cette technique serait plus rapide qu’une pigmentation classique. Youhou #soulagement !

Après avoir procédé à une rapide épilation pour « débroussailler » un peu, Élodie a commencé à revenir sur les avantages de la technique de la « griffe ». Attendez, comment ça, la GRIFFE ? Je ne le savais pas encore mais ce petit nom allait se révéler beaucoup plus honnête sur le niveau de douleur ressenti que la douce appellation de « poil à poil » LOL ! En effet, autant j’avais trouvé la pigmentation classique supportable (bien que pas SUPER agréable…), autant la « griffe » m’a fait serrer les dents, fort. Pour imager un peu: c’était comme si on dessinait chacun de mes (faux) poils avec un petit cutter… hashtag FreddyKrueger. AÏE AÏE AÏE. Heureusement, ça dure moins d’une seconde à chaque fois. En fait, c’est à peu près le même niveau de douleur que l’épilation laser…

Il faut souffrir pour être belle… mais j’avoue que je ne m’attendais pas à ça, ahah ! J’ai survécu hein (quand même !). Je rappelle que la sensibilité à la douleur est propre à chacune (Élodie, par exemple, m’a confié ne rien sentir… la brave !) et qu’il est parfaitement possible d’appliquer une crème anesthésiante avant (d’ailleurs, j’ai appris que beaucoup de filles ne peuvent pas faire leur pigmentation sans en appliquer !).

Voilà, voilà, vous savez tout… enfin, presque tout: place maintenant à un petit « avant-après » comme on aime ;)

mercredie-blog-beaute-paris-atelier-du-sourcil-paris-75003-rue-notre-dame-nazareth-pigmentation-semi-permanente-hairstroke-griffe1C’est comme si j’avais de nouveaux poils qui avaient poussé ahah !

mercredie-blog-beaute-paris-atelier-du-sourcil-paris-75003-rue-notre-dame-nazareth-pigmentation-semi-permanente-hairstroke-griffe-avant-apres

Comme d’habitude, l’effet est très marqué en sortant du salon… le résultat définitif sera moins marqué dès la fin de la cicatrisation. Me revoilà tranquille pour plusieurs mois avec un regard parfaitement intensifié, même sans maquillage :) et je suis tout-à-fait prête à faire mes retouches (comme quoi, c’est pas insurmontable..!).

Niveau tarif, comptez entre 160 et 200€ selon le travail à effectuer sur les sourcils.

Avez-vous déjà testé cette technique ? Vous tente-t-elle ?

Complexe insolite et chirurgie esthétique: tout sur mon opération.

C’est donc avec cet article pas tout-à-fait comme les autres que je commence la semaine. Hier, je vous confiais être passée sur le billard en 2015. Bien que je n’aie jamais été radicalement contre la chirurgie esthétique, je dois bien avouer que cela ne m’avait jamais particulièrement tenté non plus. Ok, j’adore passer des heures à ricaner devant les sites de fails en la matière (on est toutes pareilles, non ?), mais ça n’allait pas plus loin. Pourtant, depuis quelques temps (je dirais deux/trois ans), j’ai constaté que l’acte chirurgical se banalisait, notamment dans mon entourage proche: entre mes relations professionnelles, mes copines et autres connaissances, je crois que je pourrais recenser au moins une dizaine de personnes ayant subi des interventions « lourdes » (je ne parle pas des peelings, laser, orthodontie et autres, mais bien d’un autre niveau). Je trouve ça dingue. Dingue que tout cela soit aussi « près » de moi, dans mon quotidien (et non plus uniquement sur NRJ12 ou TMZ). Et puis, finalement, voilà que j’ai franchi le cap, moi aussi.

Je me suis dit que ça pouvait être « marrant » de vous demander de deviner ce que j’avais eu tant envie de changer l’année dernière… Le moins que l’on puisse dire c’est que je n’ai pas été déçue par vos pronostics: dents, nez, seins, paupières, oreilles, pommettes, fossettes… vous n’avez épargné aucune partie de mon corps qui est sur le point de se dévoiler un peu plus aujourd’hui !

Allé, je vous donne un premier indice: ce n’était pas pour mon visage. Oh, et puis un deuxième: je n’ai rien « rajouté »… Maintenant, ça se précise: il s’agit d’une partie du corps qui a été diminuée. Procédons par élimination: vu mon tour de poitrine, on ne parle évidemment pas d’une réduction mammaire. Ni de mes fesses. Encore moins de mes cuisses. Ca aurait pu être mon petit bidon qui tend à doubler de volume très facilement ! Mais non, toujours pas. En fait, je crois que si je vous le disais vous ne me croiriez pas (heureusement que j’ai des photos pour prouver ce que je vais vous annoncer !).

stupid-girl-pink-debrina-wright

J’ai fait une liposuccion. Une micro-liposuccion pour être encore plus juste. « Micro » car il s’agit d’un tout petit endroit (je vous vois déjà vous faire des films les plus fous ahah !).

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-costume-intemporel-noir-veste-pantalon-the-kooples-curly-hair-nappy-cheveux-afro-frises-naturels-collier-apoi-jardins-babyloneVous ne voyez toujours pas ?

Allé, je vous le dis: j’ai fait refaire mes aisselles. Et ceci n’est absolument pas une blague.

Je vous imagine déjà en train de vous dire: « Mais c’est quoi ce bordel quelle idée saugrenue !?« . C’est vrai que l’acte paraît peu courant… pourtant, ces aisselles étaient mon plus gros complexe. Un de ceux qui sont peu visibles par les autres (car, avouons-le, on tend à ne pas trop s’attarder sur les aisselles de ses interlocuteurs), mais qui vous bouffent la vie.

Tout a commencé à la fin du port de mon corset orthopédique, vers 16/17 ans (j’ai dû porter ce genre d’appareil car j’ai souffert d’une scoliose assez conséquente). Je me suis rendue compte que j’avais deux bourrelets sous les bras (qu’il me semblait ne pas avoir eu avant). Je me souviens que je les prenais plutôt à la rigolade, mes deux petits seins « satellites ». Mais, les années passant, j’ai fini par les trouver de plus en plus disgracieux (surtout en comparaison à ma corpulence plutôt fine et à ma poitrine menue), au point que je finisse par éviter le plus possible certaines fringues, comme les débardeurs, les bustiers… Je ne voyais plus que ça. Vraiment. Sur les photos, nue devant la glace, dans les cabines d’essayage…

mercredie-blog-mode-vacances-st-tropez-capitou-maillot-de-bain-une-piece-nasty-gal-bandeau-turban-bleu-short-cuir1

DSC_13411

mercredie-blog-mode-reprendre-le-sport-nike-tenue-zalando-def-shop-nike-adidas-jogging-brassiere-stan-smith

mercredie-blog-mode-reprendre-le-sport-nike-tenue-zalando-short-def-shop-nike-freerun-runningC’est moche.

J’en parlais souvent avec mes amies proches, mon mec aussi. L’été faisait naître en moi cette obsession toute particulière qui se résume à mater les aisselles des autres filles (WTF monumental). Et cela me confortait dans l’idée que, merde, quelque chose gâchait complètement le haut de mon corps. Quelque chose au sujet duquel tout le monde répondait « non mais tu te prends trop la tête, y’a que toi qui les voit tes bourrelets…« . Forcément « y’a que moi qui les voit mes bourrelets » puisque j’excellais dans l’art de ne pas attirer l’attention dessus (que ce soit dans le choix de mes vêtements ou celui des photos à paraître sur mon blog…).

Après des semaines de recherches sur Internet (enfin, surtout après avoir passé des mois à me tuer au sport, à fondre d’un peu partout partout, à me muscler les bras, mais à ne JAMAIS rien perdre au niveau des aisselles), je me suis motivée à consulter un chirurgien plastique. D’abord en France, sans grand succès, puisqu’on m’a expliqué qu’il n’y avait rien à faire (à part me gonfler les seins pour que ceux-ci, par le poids, « tirent » mes bourrelets vers l’avant et les fassent disparaître). Je me revois passer des journées à chercher des photos de ma nouvelle poitrine idéale (alors que ce n’était pas DU TOUT l’objet de ma requête initiale…), convaincue que ce serait la solution. Mon copain m’a alors conseillé d’arrêter mes conneries de voir un autre spécialiste, et c’est là que j’ai rencontré le chirurgien qui m’a opérée, à Genève.

Capture d’écran 2016-01-12 à 08.29.44

En plus d’être très rassurant (en m’expliquant que cette zone était tout-à-fait opérable), celui-ci m’a aussi expliqué les raisons de ce souci esthétique: aucun sport ni aucun régime n’aurait pu faire disparaître ces bourrelets car il s’agissait en réalité d’un amas de tissu mammaire (qui avait en gros « migré » pour se caler près de mes aisselles). Il y avait donc une part de réalisme dans ma tendance à les appeler « mes troisième et quatrième tits ». Ce n’était pas de la graisse à faire fondre mais bien quelque chose contre lequel je ne pouvais, finalement, rien faire.

Dix jours plus tard, je me rendais à la clinique pour une micro-liposuccion (sous anesthésie locale). L’opération en elle-même était plutôt désagréable voire carrément douloureuse par moment (bien qu’elle ait duré à peine plus de 45min)… mais qui a porté ses fruits.

DSC_0377
Avant (je me trouve tellement monstrueuse sur cette photo…)

DSC_0917Après 2 mois

mercredie-blog-mode-operation-chirurgie-esthetique-aisselles-bras-bourrelet-graisse-liposuccion-micro6 mois plus tard

Aujourd’hui, j’ai enfin l’impression d’avoir un corps normal et, surtout, harmonieux, c’est-à-dire en équilibre avec le reste de ma morphologie. Évidemment il me reste des « mini-bourrelets », je n’ai pas le pli ultra lisse (« je n’ai pas le pli ultra lisse« , LOL je me fais rire moi-même…) mais je me sens enfin à l’aise.

Celles qui me suivent sur Instagram savent déjà que l’année 2016 sera spéciale pour moi: je suis tellement heureuse de me dire que je pourrai porter à peu près n’importe quelle robe…

Note importante: une lectrice (merci Lenna !) m’a informée qu’elle avait pu se faire rembourser à 100% par la SS car il s’agit d’une « polymastie ».

J’ai testé le Steampod 2.0 et… J’AI ADORÉ !!!

Pas besoin de me connaître personnellement pour savoir que les lisseurs, c’est pas trop mon truc. Perspicaces comme vous êtes, vous aurez deviné que je préfère généralement porter mes cheveux frisés. Il m’arrive cependant de succomber à la tentation du lissage baguette, par exemple ici, lorsque je découvrais les fers GHD.

J’ai eu envie de retenter l’expérience ce weekend, après avoir reçu le tout dernier Steampod (pardon, le NEW GENERATION STEAMPOD 2.0) de L’Oréal, présenté comme une véritable innovation. Et, avant de vous dire tout le bien que je pense de ce fer, j’ai envie de vous balancer cette photo (qui sera, je pense, mon « before / after » de l’année..!):

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-hair-steampod-test-loreal-professionnel-rowenta-review-before-after-nappy-blonde-curly-frisesVoilà voilà (pourtant, on partait de loin, très loin).

Comment vous dire..? Cette petite chose est une merveille ! Laissez-moi vous la présenter plus en détails ;)


LE STEAMPOD, QU’EST-CE QUE C’EST ?

Il s’agit d’un « outil de coiffage révolutionnaire » composé d’un fer à lisser (plaques céramiques + peigne intégré) et d’une petit centrale vapeur. Oui, parce que tout l’intérêt du STEAMpod, c’est l’intervention de la vapeur ! En effet, celle-ci vient ouvrir la cuticule du cheveu et ainsi maintenir son niveau d’hydratation naturel. Et qu’est-ce que ça veut dire, concrètement ? Tout simplement que les cheveux ne se retrouvent pas rêches et sans vie (comme après une mise en beauté avec un fer à lisser classique…), mais bien soyeux et plein de mouvement, avec une vraie finition professionnelle.


QUOI DE NEUF AVEC LA VERSION 2.0 ?

Le dernier Steampod est une version améliorée de son prédécesseur, encore plus efficace et, surtout encore plus facile à manier (car plus léger que son grand frère).

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-hair-steampod-test-loreal-professionnel-rowenta-review-before-after-nappy-blonde-curly-frises4


COMMENT CA MARCHE ?

Pour ma part, je me suis lavée les cheveux avec un shampoing clarifiant (le « Puriphying » de Mizani) histoire de me débarrasser de l’accumulation de tous les produits précédemment appliqués sur ma tignasse et commencer sur une base super clean. Je les ai ensuite essorés, puis j’ai appliqué, mèche par mèche, une petite dose de lait lissant spécial Steampod, avant de procéder à un brushing très approximatif (sèche cheveux + grosse brosse) qui aura eu le mérite de faire pénétrer la crème (niveau esthétique… ça donne ce que vous pouvez voir sur la photo de gauche, un peu plus haut LOL). Mes cheveux sont alors prêts pour le Steampod !

Je remplis la centrale vapeur avec de l’eau du robinet (car la mienne n’est pas trop calcaire), puis je branche le Steampod. En quelques secondes, il est prêt à être utilisé. Je choisis la température maximale (210°) car, c’est pour moi le meilleur moyen d’obtenir des pointes parfaitement lisses (et aussi parce que je ne me sers de ce lisseur que très occasionnellement, je peux donc me permettre ce petit coup de folie). Je procède petite section par petite section, en veillant de toujours utiliser le fer dans le bon sens (il suffit de suivre les petites flèches présentes sur l’appareil).

Le lissage va vraiment très vite, tout « glisse comme sur des roulettes » (hum hum): en à peine 30min, j’ai terminé ! Oui, oui, SEULEMENT trente minutes (j’ai moi-même halluciné) !

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-hair-steampod-test-loreal-professionnel-rowenta-review-before-after-nappy-blonde-curly-frises-cartier-destinee-engagement-ring-bague-fiancailles

Ne pas hésiter à appliquer une dose de sérum de finition, pour des pointes encore plus soyeuses !


CE QUE J’EN PENSE

Pour être parfaitement honnête, je partais assez pessimiste… Je n’avais jusqu’à présent jamais obtenu de résultat 100% nette avec mes précédents lisseurs (le GHD et le Hairissime). Hé ben j’ai vite changé d’avis: on est clairement un niveau au-dessus avec le Steampod 2.0 puisqu’un seul passage suffit pour obtenir une chevelure souple, digne de mes plus belles lacewigs ahah ! Ce résultat incroyable s’explique par l’alliance de la vapeur (qui améliore considérablement le rendu du cheveu) et du peigne intégré aux plaques céramiques (qui assure une lissage sans faute !). Il faut quand même veiller à bien démêler la mèche de cheveu avec un vrai peigne ou une brosse avant d’utiliser le fer si vous partez sur une base bien frisée comme la mienne.

Mon lissage reste absolument impeccable pendant plusieurs jours, je pense que l’addition des produits (lait de lissage + sérum) y est pour beaucoup !

Le Steampod est parfois présenté comme un « soin »… je ne sais pas si l’on peut aller jusque là car on modifie quand même considérablement la forme du cheveu par la chaleur (ce qui n’est généralement pas super recommandé aux cheveux naturels… qui veulent le rester). Néanmoins, la vapeur amoindrit le choc thermique en préparant les cheveux à recevoir la chaleur des plaques. Ainsi, si vous êtes une adepte des lissages fréquents, je ne saurais que vous recommander ce petit investissement ! Votre chevelure vous remerciera… surtout vos pointes (qui sont les plus fragilisées par le procédé).

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-hair-steampod-test-loreal-professionnel-rowenta-review-before-after-nappy-blonde-curly-frises2

OÙ LE TROUVER ?

Assez facilement sur le web, notamment ici (notez que la prise est anglaise, il faudra utiliser un adaptateur) ou encore dans les salons de coiffure. Avant de procéder à l’achat, sachez que vous pouvez aussi demander un lissage Steampod en salon (appelez pour connaître les tarifs, il faut généralement compter une soixantaine d’euros).


POUR RÉSUMER…

Si vous cherchez un nouveau fer à lisser, FONCEZ !!

PHOTO EN HAUTE RÉSOLUTION (= vous pouvez cliquer dessus afin de voir à quel point le résultat est ouf sur chaque mèche et chaque longueur):

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-hair-steampod-test-loreal-professionnel-rowenta-review-before-after-nappy-blonde-curly-frises3

Je n’ai procédé à aucune « mise en beauté » pour cette fois (aucune ondulation, juste un lissage « baguette »), mais sachez que le Steampod offre également cette possibilité. L’exemple le plus dingue à ce jour demeure pour moi les passages de Fatou chez Gilles Boldron (ici et ici). Bluffant non ? ;)

Mes 11 pinceaux makeup favoris !

Heyyyy ! Et si on parlait un peu makeup ?

C’est vrai ça, j’aborde vraiment rarement le sujet ici alors que c’est un truc qui me passionne… Encore plus depuis que j’ai ma coiffeuse de star avec sa lumière parfaite et ses innombrables rangements : chaque matin, quand je m’installe sur ma petite chaise et que je vois toutes ces ampoules s’allumer, j’ai l’impression que je me prépare pour le show de l’année (alors que, concrètement, je suis juste sur le point d’aller au taf) et ça me fait tout simplement surkiffer ! Ahhhhh… si j’avais un peu plus de temps je vous assure que j’adorerais pouvoir faire quelques vidéos mais pour le moment c’est tout bonnement impossible. Un jour peut-être, ça changera (ça doit faire deux ans que je dis ça…).

En attendant, commençons par le commencement : les pinceaux. Et oui, enchaîner les visionnages de tutos et s’acheter les produits les plus canons n’a pas grand intérêt si c’est pour, au final, appliquer tout ça avec du matos pourri. C’est un peu comme pour monter des blancs en neige : t’as beau connaître la technique et avoir les œufs… si t’utilises une louche tu vas galérer (#CaptainObvious).

Au fil des années, j’ai pu tester un peu toutes les marques et, surtout, toutes les gammes. Je me suis rendue compte que toutes ne se valaient pas et qu’on pouvait parfois avoir de belles surprises ! Voici donc mes pinceaux préférés pour le teint, le « sculpting » (là j’ai un peu inventé une expression mais je suis sûre que vous comprendrez vite) et le regard.

 

*** POUR LE TEINT ***

mercredie-blog-beaute-maquillage-makeup-meilleurs-pinceaux-avis-test-large-concealer-sigma-bold-metals-real-technique-angled-brush-stipple-poudre-sephora

Dieu soit loué, je suis sur la voie de la guérison. Je n’en ai pas beaucoup parlé ici (un peu plus sur Instagram si mes souvenirs sont bons…) mais j’ai eu une sale poussée d’acné hormonale cet été. Genre vénère (un peu comme si mes pores avaient décidé de se transformer en petit bouton (les uns après les autres bien sûr, histoire que ce soit plus marrant et que ça dure bien des mois)). J’ai la chance d’être actuellement suivie par une incroyable cosmétologue de chez Forever Laser Institut (Genève) et ça va beauuuuucoup mieux. Ma peau n’a jamais été aussi belle, aussi fine… Je vous en parlerai bientôt ici, promis ! Bref, tout ça pour dire que je ne cherche plus à camoufler ma peau (quel soulagement !) mais, au contraire, à faire pleurer les rageuses la sublimer. Du coup, au quotidien, je ne me sers que d’un pinceau : le « F65 » de Sigma, le meilleur pour appliquer du concealer (le « Studio Finish » de MAC) sur mes cernes et sur mes petites imperfections. Et basta !

Ceci dit, il m’arrive d’ajouter un peu de fond de teint (quand j’ai vraiment l’air zombiesque ou que je veux me pomponner un peu). Et dans ces cas, j’oscille entre deux pinceaux : le « Diffuseur Poudre » de Sephora (malheureusement plus distribué :(…) pour un rendu ultra light avec un FDT liquide (qui vaut largement les stipples de MAC !) ou le « 101 » de Real Techniques (collection « Bold Metals ») pour un résultat plus sophistiqué quand j’utilise un FDT plus épais/technique (genre le « Face Fabric » de Giorgio Armani). La forme anguleuse de ce dernier est vraiment chouette puisqu’elle permet d’appliquer uniformément la matière dans les moindres recoins (ailettes du nez etc…).

 

*** POUR LE « SCULPTING » ***

Et là vous vous dites « mais DE QUOI elle parle ? »

mercredie-blog-beaute-maquillage-makeup-meilleurs-pinceaux-avis-test-contouring-contour-bold-metals-real-techniques-brush-nars

Heureusement, je suis sûre que cette petite photo d’illustration vous aura aidé à comprendre: je veux parler de tout ce qui consister à « contourer », « highlighter » et donner bonne mine :) mais je voulais le dire de façon stylé, tu vois.

Je commence avec un pinceau que je n’utilise que très occasionnellement mais que j’ai trouvé absolument génial pour l’application du bronzer en contouring : le « 301 » de Real Techniques (toujours la Bold Metals collection !). Celui-ci permet d’appliquer et d’estomper en un seul geste, pile la quantité qu’il faut pour un résultat précis et travaillé (surtout au niveau des joues et des ailes du nez) mais pas too much non plus ! Pour un rendu beaucoup plus « flou » au niveau du front et du bas des joues, j’aime beaucoup utiliser ce gros pinceau de la marque « Cyena ».

Niveau blush, j’ai deux chouchous que je n’arrive pas à départager : le pinceau kabuki « Yachiyo » de Nars et le « Blush Brush » de Real Techniques. Ils sont tous deux impeccables pour prélever pile poil la bonne quantité de produit (impossible de se tromper !). C’est avec eux que j’applique mon blush « signature », le « Exhibit A » de NARS, qui se marie toujours à la perfection avec mes rouges à lèvres ;)

🐯 #ootd

Une photo publiée par Priscilla Rossi (@mercredieblog) le

 

 

*** POUR LE REGARD ***

mercredie-blog-beaute-maquillage-makeup-meilleurs-pinceaux-avis-test-eyeliner-stories-brush-large-eyeshadow-sephora-estompeur-elf

Je me maquille rarement les yeux (en dehors de mon trait d’eyeliner, pour lequel je n’ai jamais trouvé mieux que le pinceau Stories)… alors, quand je fais une entorse à la règle, je veux être sûre d’avoir des outils top (surtout depuis que j’ai la jolie palette « Chocolate bar« ) ! Deux favoris : le « E60 » de Sigma qui est super pour déposer le fard sur l’ensemble de la paupière sans faire n’importe quoi, et l’estompeur ELF « bambou » qui est une très belle surprise, surtout vu son prix (c’est le meilleur mélangeur que j’ai pu tester jusqu’à présent !). Il existe désormais sous la gamme Studio.

Enfin, pour les sourcils, j’aime utiliser le pinceau liner de la collection Bold Metals de « Real Techniques »: j’aime sa petite taille et le fait qu’on puisse redessiner les sourcils un par un si nécessaire (je vous avoue que je le fais vraiment très rarement depuis ma pigmentation semi-permanente à l’Atelier du Sourcil !).

 

Morale de l’histoire : on trouve des merveilles dans les marques cheap et on peut aussi détourner sans problème l’utilisation de certains modèles :)

Et vous, quels sont vos pinceaux préférés ? Avez-vous déjà essayé ceux dont je parle aujourd’hui ? Je vous embrasse et vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année <3

Mes trois favoris « co-wash ».

Petite « nouveauté » dans ma routine (qui, je dois bien l’avouer, évolue sans cesse, pour le meilleur et parfois pour le pire): l’utilisation de produits lavants types « cleansing conditioners ».

Vous savez très certainement que je ne raffole pas des shampoings: je les trouve généralement beaucoup trop « décapants » pour mes cheveux, déjà très secs par nature… J’ai ainsi toujours privilégié l’utilisation d’après-shampoing (uniquement), pour le lavage ET le démêlage. Il m’arrivait de procéder à un shampoing « clarifiant » de temps à autres (mettons, une fois par mois), histoire de bien décrasser mon cuir chevelu (#classe) et d’éliminer les différentes couches de produits coiffants qui auraient pu s’accumuler et mal partir avec uniquement de l’après-shampoing.

Et puis, un jour, je me suis décidée à tester les « cleansing conditioner » qui traînaient chez moi (entre ceux que j’avais reçus et ceux que j’avais achetés un peu par hasard…) et trois d’entre eux sont clairement devenus mes chouchoux :)

mercredie-blog-beaute-cheveux-frises-naturels-nappy-no-poo-low-poo-shampoing-test-avis-cleansing-conditioner-matrix-biolage-mizani-true-textures-renpure-coconut-creme-co-wash

« Cleansing conditioner », « cleansing cream »… mais de quoi parle-t-on, au juste ?

Si je devais m’exprimer très simplement je dirais qu’il s’agit de shampoings supra doux (qui ne moussent, du coup, généralement pas des masses) OU d’après-shampoing un peu plus nettoyants qu’à l’accoutumée… un joyeux entre-deux tout compte fait !

La version Matrix (« Biolage Cleansing Conditioner for Curly Hair ») est très agréable à utiliser (j’adore le système de flacon pompe !), elle laisse les cheveux tout doux et on a vraiment l’impression de recevoir un mini soin avant même la phase « après-shampoing » ! Elle est sans silicone, sans sulfate et sans paraben. J’aime bien laisser poser quelques minutes avant de rincer, j’ai remarqué que mes cheveux étaient légèrement plus faciles à démêler par la suite. La texture est vraiment très légère et ne laisse aucun dépôt sur les cheveux… Je recommanderais ce produit aux bouclées type « caucasiennes », n’ayant pas nécessairement énormément de volume, qui trouvent leur chevelure trop desséchées après le shampoing.

J’aime aussi beaucoup la « cleansing cream » de Mizani (gamme « True Textures ») dont je vous parlais déjà ici ! Si vous avez déjà pu tester la marque et que vous en êtes satisfaites, alors je ne saurais que vous conseiller de tester ce produit, tout aussi efficace que ses confrères ! Le seul point négatif réside dans le fait que la bouteille soit un peu plus petite que celles des autres marques que j’ai pu essayer…

Ma préférence se porte sur la « crème cowash » Coconut de chez Renpure (marque dont je n’avais absolument jamais entendu parler…). Je l’avais commandé un peu (beaucoup) par hasard, et j’ai tout bonnement halluciné lors de ma première utilisation: la texture est folle, on dirait vraiment du lait de coco ! Malgré l’aspect trèèèès liquide de cette « crème lavante », les cheveux sont vraiment chouchoutés (le produit est à base d’huile de coco, excellente pour « nos » cheveux :). Pour moi c’est vraiment LE meilleur « cleansing conditioner » car il permet de nettoyer et nourrir mes cheveux frisés en une seule fois, on a vraiment l’impression de baigner ses cheveux dans de l’huile de coco à chaque lavage, j’ai adoré cette sensation (mes bouclettes aussi) ! Vous serez également contentes de savoir qu’il ne contient ni sulfate, ni paraben, ni plein d’autres choses d’ailleurs… Cerise sur le gâteau (et contrairement à ce que je pensais au moment de découvrir le produit), il ne suffit que d’une toute petite dose pour cleaner et soigner l’ensemble de sa chevelure… ajoutez à cela le format pompe et vous comprendrez qu’il s’agit d’un excellent petit « investissement » ;)

Alors, QUI parmi vous utilise ce genre de produit ? Qui continue d’utiliser des shampoings ? Qui ne jure que par le NO POO absolu ? Je suis curieuse :)

PS: Pour celles qui se poseraient la question: oui, je continue d’utiliser un après-shampoing classique après avoir appliqué et rincé ma « cleansing cream » car mes cheveux sont vraiment difficiles à démêler sans… Ceci dit, si vous avez les cheveux plus fins et pas trop embrouillés, peut-être que vous n’aurez même plus besoin de cette étape :)

J’ai testé pour vous… la lacewig « sur-mesure » !

On commençait à s’ennuyer sec niveau cheveux ici, non ? Il faut dire que ça faisait bien 3 semaines que je n’avais pas changé de coiffure (lolilol).

Pour la première fois de ma vie, j’ai testé le concept de lacewig sur-mesure. Et là vous vous dites sûrement « mais qu’est-ce que ça veut dire ? ». Deux cas de figure: si vous vous demandez ce que « lacewig » veut dire, alors je vous invite à lire cet article ou encore à visionner cette joyeuse vidéo. Si, en revanche, vous voulez savoir ce que lacewig SUR-MESURE veut dire, lisez donc la suite de cette article.

mercredie-blog-beaute--test-avis-review-cheveux-afro-frises-naturels-lacewig-blonde-beyonce-ciara-long-wavy-bob-unikbe-sur-mesure-ombre3

Le service est proposé par le site spécialiste UnikBe (qui vend également des lacewigs plus « classiques », des tissages et autres accessoires). Pour réaliser la wig de vos rêves, il vous suffira de définir vos souhaits avec la marque, à savoir longueur, texture, couleurs etc… Tout semble être possible ! Niveau tarif, il faudra compter entre 320 et 570€.

Pour ma part, j’ai simplement envoyé deux photos et des explications de ce que je désirais en utilisant ce formulaire. Pour tout  vous dire, voici ce que j’ai partagé: la photo de gauche pour la coupe et la photo de droite pour la couleur.

mercredie-blog-beaute-cheveux-lacewig-lace-wig-test-sur-mesure-unikbe-journda-dunn-carre-bob-wavy

J’ai ensuite reçu un retour m’expliquant que je devrais m’attendre à une ressemblance de 80% pour la coupe et de 70% pour la couleur (on m’a dit que les longueurs seraient un peu plus claires). J’ai apprécié que l’on m’explique en toute transparence ce que j’allais recevoir et j’ai finalement validé ma commande pour lancer la production…

… quinze jours plus tard, j’ai reçu ma lacewig:

mercredie-blog-beaute--test-avis-review-cheveux-afro-frises-naturels-lacewig-blonde-beyonce-ciara-long-wavy-bob-unikbe-sur-mesure-ombre2

Alors, effectivement, la coupe est très ressemblante (juste un peu plus longue que sur la photo… mais à la limite je préfère ça que l’inverse lol) et la couleur est vraiment plus claire (heureusement, je me suis habituée au blond ces derniers mois !)… mais, globalement, je suis très impressionnée par la qualité de cette lacewig.

Je n’avais jamais porté de lacewig aussi « confortable » ! Elle est excessivement souple, son intérieur est très fin, aucune gêne sur le cuir chevelu et elle est vraiment légère à porter. La raie est très bien dessinée et offre un rendu naturel. Les cheveux sont, eux aussi, d’une qualité rare. Je n’ai aucun problème à croire UnikBe qui promet une durée de vie de plus d’un an pour un port quotidien !

mercredie-blog-beaute--test-avis-review-cheveux-afro-frises-naturels-lacewig-blonde-beyonce-ciara-long-wavy-bob-unikbe-sur-mesure-ombre

Pour un résultat encore plus naturel, vous pouvez lacher quelques uns de vos vrais cheveux à l’avant (un peu comme je l’avais fait dans cet article par exemple). Je ne l’ai pas fait cette fois histoire que vous voyiez bien la finesse de la raie de cette lacewig, c’est assez impressionnant !

Bilan très positif donc ! Néanmoins, compte tenu de la très grande qualité de ce genre de perruque (mais aussi de son prix !), je la recommanderais surtout à des femmes cherchant à porter une perruque tous les jours. UnikBe s’adresse ainsi également aux femmes recherchant des perruques dites « médicales » (je le précise pour les femmes souffrant d’alopécie ou étant actuellement traitées par chimiothérapie qui m’ont déjà contactée suite à la parution de certains de mes articles « perruques »). Honnêtement, si vous souhaitez simplement une lacewig sympa / « pour changer de tête » occasionnellement, je pense que vous pouvez vous rabattre sur des solutions plus économiques / moins premium sans souci ;)

Cette lacewig a aussi été l’occasion pour moi de mettre à l’épreuve le fer à lisser « L’Liss Evolution 3 » que j’ai reçu de la marque Hairissime. Il s’agit d’un modèle multi-fonction qui permet non seulement de lisser les cheveux mais aussi de les mettre en forme et de créer des boucles grâce à sa brosse ronde intégrée. Je l’ai d’abord utilisé pour lisser mes cheveux naturels (la lacewig étant très fine, c’était vraiment nécessaire de « diminuer la masse » !).

mercredie-blog-beaute-hairissime-l-liss-evolution-test-avis-review-cheveux-afro-frises-naturels

Ce fer n’est pas mon préféré pour dompter ma frisure (il manque un petit peigne pour assurer un lissage très net), je pense qu’il serait plus adapté pour des cheveux de type « oriental » ou « caucasien » par exemple. Il reste cependant très intéressant de par son côté « 2-en-1 », soit la possibilité de lisser et boucler en un rien de temps sa chevelure. Je m’en suis donc servie directement sur ma lacewig, histoire d’apporter quelques boucles (pas trop non plus, je ne suis pas fan des boucles trop sophistiquées…).

mercredie-blog-beaute-hairissime-l-liss-evolution-test-avis-review-cheveux-afro-frises-naturels-lacewig-blonde-beyonce-ciara-long-wavy-bob-unikbe-sur-mesure-ombre3

Et voilà le résultat:

mercredie-blog-beaute--test-avis-review-cheveux-afro-frises-naturels-lacewig-blonde-beyonce-ciara-long-wavy-bob-unikbe-sur-mesure-ombre4

mercredie-blog-beaute--test-avis-review-cheveux-afro-frises-naturels-lacewig-blonde-beyonce-ciara-long-wavy-bob-unikbe-sur-mesure-ombre5« Avant – Après » Hairissime L’Liss Evolution 3

J’aime bien le mouvement qui a été créé en à peine deux minutes (photo de droite), un poil plus romantique, mais tout en subtilité ;)

Et vous, seriez-vous tentée par une lace sur-mesure ?

Le rêve d’une vie: ma nouvelle coiffeuse

mercredie-blog-beaute-geneve-suisse-coiffeuse-crafters-calendar-vanity-table-miroir-lampes-ampoule-micka-ikea-maquillage-makeup-organizer-acrylic3

Je m’apprête à partager avec vous l’un de mes plus beaux aboutissements de cette année (lol): mon nouveau petit coin beauté (makeup, coiffure etc). J’en rêvais littéralement depuis des années… d’autant plus que les sites d’inspiration ne manquaient pas de me foutre les boules mettre l’eau à la bouche à ce sujet.

J’avoue que je ne savais pas vraiment comment m’organiser: j’ai longtemps cru que je n’arriverai JAMAIS à me créer la coiffeuse de mes rêves tant mes attentes étaient hautes (encore une fois, grosse pression due à mes heures d’errance sur Instagram et sur les blogs beauté américains). Vous ne me croyez pas ? Je vous invite à taper « room tour » sur Youtube ou, pire, à lire cet article (qui est littéralement un aperçu de ce que je n’aurais JAMAIS, too much… but still inspiring). Alors, bon, à force j’ai pu me faire une idée très précise de ce que je voulais… mais j’ai aussi eu à batailler sur pas mal de points:

1. D’abord, la couleur: l’ensemble du mobilier de ma chambre étant noir, j’avais quand même envie d’avoir une coiffeuse assortie… Mais quelle ne fut pas ma surprise lorsque je me suis rendue compte que 90% des inspirations « coiffeuses » trouvées sur Internet étaient blanches laquées#PasCool.

2. Ensuite, la quête de la bonne « table ». Je parle de « table » dans la mesure où j’étais initialement très ouverte quant à la nature de celle-ci (une console, une coiffeuse « pré-designée… peu m’importait)… et puis je me suis finalement rendue compte que ce qui pêchait avec ma coiffeuse actuelle était le manque d’espaces « cachés » (autrement dit, de tiroirs !), la preuve ci-dessous:

mercredie-blog-beaute-geneve-suisse-coiffeuse-crafters-calendar-vanity-table-miroir-lampes-ampoule-micka-ikea-beforeUn petit meuble très charmant… mais pas vraiment idéal pour ranger (voire carrément DISSIMULER) tout mon makeup (mon mec a déjà sa dose de produits de beauté dans la salle-de-bains… garder la chambre un minimum « neutre » n’était pas de refus !).

Le fait d’avoir un espace de rangement aussi limité m’obligeait à disperser mon maquillage un peu partout, dans près d’une douzaine d’emplacements différents (trousses de toilette, vanity… bref, SUPER PRATIQUE au quotidien, vous en conviendrez…).

Je me suis rendue compte des avantages d’un bureau (oui oui, un BUREAU, le truc le moins sexy de la planète beauté): belle surface disponible, plein de rangements et souvent moins cher qu’une coiffeuse déjà construite. Et puis franchement je ne suis jamais tombée sur un modèle de coiffeuse à mon goût (POURQUOI est-ce qu’il faut toujours que les modèles soient pensées pour des « princesses » en mode cucul puissance 1000, sérieux ?). J’ai donc acheté ce bureau Micke en noir: un grand tiroir profond déroulant (dans lequel j’ai implémenté plusieurs rangements pour trier mes différents produits) et une colonne ouverte à étages pour déposer mes vernis et autre appareils de manucure (limes, ciseaux, lampes UV, crèmes pour les mains…), mes bougies… mais aussi tout ce qui trônait auparavant sur ma table de chevet (ma coiffeuse étant désormais quasiment collée à mon lit), à savoir mes livres, mes huiles essentielles toussa toussa.

3. Finalement, le plus dur aura été de trouver THE miroir. Sans trop d’originalité, j’avais envie d’un miroir façon « loge hollywoodienne », avec plein d’ampoules pour assurer une lumière parfaite. Combien de fois me suis-je laissée berner par l’horrible qualité de la lumière de ma chambre (déjà naturellement sombre au petit matin)… J’ai honnêtement passé plusieurs semaines à arpenter le web à la recherche de ce genre de miroir… à moins d’opter pour le fameux combo miroir + panneau d’ampoules Ikea (style ça), je vous annonce que c’est mission impossible.

Heureusement, impossible n’est pas Etsy ! J’ai déniché la boutique « Crafter’s Calendar«  tenue par Euripidis. Pour la faire courte, Euripidis c’est un peu le mec qui réalisera tous vos rêves de rangements makeup. Je suis rentrée en contact avec lui car j’avais plein de questions au sujet de ce miroir (et, vu le prix, j’avais quand même envie de m’assurer qu’il serait PARFAIT) et, en plus de me rassurer, il m’a expliqué tout ce qui pouvait être changé/amélioré pour correspondre à 100% à mes envies ! Le rêve absolu.

C’est ainsi qu’a été réalisé mon miroir: encadré en bois noir et avec socle (pour ne pas avoir à le fixer au mur), un interrupteur sur la droite (pour allumer les 12 ampoules que j’ai d’ailleurs achetées chez Ikea) et une prise de courant au centre (qui est dissimulée derrière mes makeup organizers sur les photos) qui me permettra par exemple de brancher n’importe quel appareil (du chargeur de portable au fer à lisser… AHHHHH ! LOVE IT !!!).

mercredie-blog-beaute-geneve-suisse-coiffeuse-crafters-calendar-vanity-table-miroir-lampes-ampoule-micka-ikea

mercredie-blog-beaute-geneve-suisse-coiffeuse-crafters-calendar-vanity-table-miroir-lampes-ampoule-micka-ikea-maquillage-makeup-organizer-acrylic

La lumière est tout simplement géniale et très homogène (de part la disposition des ampoules), très très proche de la lumière naturelle et donc parfaite pour mes rush du matin :)

Ce petit coin beauté me met sincèrement en joie dès que j’entre dans ma chambre et me donnerait presque envie de sortir du lit plus rapidement chaque matin (« presque », j’ai dit) ! Je crois avoir atteint le summum de la superficialité mais, tant pis, j’assume. Ce truc est de loin le meuble que je préfère dans tout mon appart AHAH !

Voici donc à quoi mon joyeux bordel ressemble, tous tiroirs ouverts:

mercredie-blog-beaute-geneve-suisse-coiffeuse-crafters-calendar-vanity-table-miroir-lampes-ampoule-micka-ikea-maquillage-makeup-organizer-acrylic

De gauche à droite et de haut en bas:
J’ai gardé ma lampe de chevet tactile (pour lire etc… pas besoin de 12 ampoules au beau milieu de la nuit LOL !), mon miroir grossissant (pratique pour déposer mon eyeliner ou travailler mon mascara !), mon livre « Bobby Brown » (auquel j’adore me référer quand j’ai envie d’essayer un nouveau makeup !), ensuite mes lipsticks aux couleurs « originales », puis mon organizer contenant toutes mes bases et fonds de teint, mes principaux pinceaux mais aussi tous mes produits yeux (dans les tiroirs), j’ai ensuite tous mes eyeliners, gloss, blush, anti-cernes et fixateur de makeup, suivis d’un joli bocal en porcelaine « chèvre » dans lequel j’ai tous mes élastiques à cheveux, et enfin encore des lipsticks (rouges, cette fois).

Comme je l’ai dit plus haut, j’ai inséré des rangements dans mon tiroir de sorte que je puisse trier mes mascaras, lipsticks, crèmes et poudres compactes, produits sourcils, palettes et accessoires (faux-cils, recourbe-cils, beauty blenders…).

mercredie-blog-beaute-geneve-suisse-coiffeuse-crafters-calendar-vanity-table-miroir-lampes-ampoule-micka-ikea-maquillage-makeup-organizer-acrylic2Mes organizers en acrylique viennent d’un peu partout (notamment de chez Muji) et l’organizer central noir provient lui aussi de la boutique Crafter’s Calendar

J’ai profité de ce petit relooking pour shopper quelques nouveaux rangements bijoux (qui eux sont sur ma commode) chez Urban Outfitters ;)

mercredie-blog-beaute-geneve-suisse-coiffeuse-crafters-calendar-vanity-table-miroir-lampes-ampoule-micka-ikea-maquillage-makeup-organizer-acrylic-boite-bijoux-rangement-urban-outfitters-cornes

mercredie-blog-beaute-geneve-suisse-coiffeuse-crafters-calendar-vanity-table-miroir-lampes-ampoule-micka-ikea-maquillage-makeup-organizer-acrylic-boite-bijoux-rangement-urban-outfitters

 

Et voilà ! C’est pas vraiment un « room tour » mais vous avez maintenant une idée de ce à quoi ressemble mon petit coin beauté. Encore une fois, les produits proposés par Crafter’s Calendar sont vraiment top. Les prix sont parfois, je l’accorde, un peu élevés… C’est bientôt Noël, pourquoi ne pas ajouter un de ces articles sur votre liste ? ;)

 

– CONCOURS –

Hé oui, comme annoncé plus haut, je vous propose un joli concours, Euripidis ayant insisté pour offrir cette opportunité à mes lectrices (<3) ! Ce très joli makeup organizer blanc est mis en jeu:

11145162_713231392122137_3647693578052019147_o

Pour participer c’est tout simple, il vous suffit de poster une photo de VOTRE coin beauté (ATTENTION, il ne s’agit pas de simplement partager mon article !):
– Soit sur Facebook (avec le hashtag #MercredieXCraftersCalendar)
– Soit sur Instagram (toujours avec le hashtag #MercredieXCraftersCalendar et sans oublier de me tagger @mercredieblog)

J’ai vraiment hâte de voir tout ça ! N’oubliez pas de passer votre Instagram en public le temps du concours pour que je puisse prendre en compte votre participation.

Vous avez jusqu’à dimanche 25 octobre minuit (n’essayez pas de m’arnaquer avec le changement d’heure !!) pour jouer. La gagnante sera tirée au sort et annoncée sur ma page facebook.

BONNE CHANCE !

BRAVO A MARIE G. QUI EST LA GAGNANTE DE CE CONCOURS !

Ventes privées Sephora… J’achète quoi ?

Si, comme moi, vous attendiez frénétiquement la prochaine salve de réductions Sephora, sachez que vous pouvez d’ores et déjà bénéficier de 25% de réduction avec le code « FREVPOB », et ce jusqu’au 12 octobre :)

J’avais pas mal de petites (et grosses !) choses à acheter, j’ai donc écumé le e-shop hier soir. Comme d’habitude, je me suis créé plein de wishlists (les « renouvellements de stock », les « indispensables », les « petits plaisirs », les « rêves à exaucer »… oui, là aussi j’essaye d’être un peu créative pour ça aussi LOL), je me suis dit que ça pourrait être pas mal de les partager avec vous !

Voici donc aujourd’hui une nouvelle sélection shopping 100% beauté (qui inclue d’ailleurs plein de produits que j’ai récemment découverts et adorés !).

 

– PARFUMS –

Alors là, vous en conviendrez, c’est chacun ses goûts donc ce n’est pas moi qui vais vous conseiller à ce niveau. Pour ma part, je ne manquerai pas de profiter de ces ventes « privées » (plus que publiques !) pour me réapprovisionner en Serge Lutens « Ambre Sultan », mon parfum fétiche. Auparavant, je portais le Narciso Rodriguez mais je m’en suis un peu lassée, et j’ai fini par le trouver trop artificiel. Aussi, si vous aimez les senteurs fines et sucrées, je vous recommande de tester la dernière eau de toilette « Black Opium » (que j’ai eu la chance de découvrir à travers un partenariat avec YSL, rappelez-vous).

 

Ensuite, le makeup est très clairement le rayon qui aura mis mon compte Paypal à feu et à sang.

 

– PRIMERS –

Commençons par le teint, si vous le voulez bien, et même carrément par les « primers » et autres « beautificateurs » (vous me suivez ?) de teint. Je recommande tout d’abord, la CC Cream Nude Magique de L’Oréal qui, malgré sa couleur un peu chelou (verdâtre !), embellit instantanément toutes les carnations (magiiiiiie !). Je l’ai longtemps utilisée avant d’appliquer mon fond de teint et j’en ai toujours été très satisfaite (même sans rien après, elle adoucit énormément les rougeurs et autres imperfections !). Idem pour la BB crème au ginseng Erborian que j’ai en « doré »: elle n’était malheureusement pas assez foncée pour mon teint cet été mais elle sera de nouveau parfaite pour cet hiver ! Elle fonctionne comme la CC Cream L’Oréal (seule ou avant le fond de teint), à la différence qu’elle est beaucoup plus couvrante (sans être un fond de teint), un chouette entre-deux !

La base « Infaillible » de L’Oréal et sa texture gel m’ont vraiment interpellée, d’autant plus que je brille de mille feux depuis mon retour de vacances (et ma dernière crise d’acné…), hâte de voir ce qu’elle a dans le tube niveau « matité » !

Je termine avec la base Météorites de Guerlain que j’ai toujours rêvé d’utiliser (ou, simplement, d’avoir sur ma coiffeuse… hum hum) (56€ quand même) (merci les -25%).

 

– FONDS DE TEINT –

Deux fonds de teint INDISPENSABLES ensuite (tout deux Armani, comme par hasard !): le Maestro (pour celles qui aiment la transparence et recevoir des compliments sur leur peau, je vous en avais déjà parlé ici) et le Face Fabric qui n’est, très honnêtement, que la version « crème aérée » du Maestro, tant l’effet rendu est similaire (quoiqu’un poil plus mat).

A compléter avec l’excellent correcteur « Full Cover » de chez Makeup Forever, parfait pour camoufler les cernes, mais aussi les boutons et les cicatrices.

 

– BLUSHES-

Ce serait dommage de ne pas rehausser votre nouveau teint parfait avec une pointe de blush ! Pourquoi pas avec cette palette Sleek super pratique, incluant kit duo contouring et blush rosé (un EXCELLENT rapport qualité prix !) ? Ou bien avec un « Multiple » by Nars (j’ai personnellement un faible pour les teintes « Orgasm » et « Copacabana », je vous en parlais d’ailleurs dans cet article très « strobing » avant l’heure !).

mercredie-blog-mode-beaute-copacabana-test-nars-the-multiple-highlighter3

Si vous vous sentez d’humeur audacieuse, je ne pourrais que vous inciter à découvrir ce blush (Nars, toujours) en coloris « Exhibit A » (un rouge PUR, à utiliser avec parcimonie sur les joues) que je porte à peu près 350 jours par an tant je trouve qu’il s’accorde à merveille avec tous mes lipsticks rouges ! Tout comme ce blush liquide/crème (un peu indescriptible en fait) de chez Givenchy, qui n’a pas fait grand bruit lors de sa sortie mais que j’adore cependant porter l’hiver (comme sur la photo ci-dessous) !

mercredie-blog-beaute-maquillage-givenchy-memoire-de-forme-blush-test-review-avis-swatch

– CONTOURING –

Trois après tout le monde, vous voulez vous mettre au contouring ? Rien n’est jamais trop tard, surtout avec des produits simples et efficaces ;)

Je n’en ai testé aucun parmi cette sélection mais j’ai entendu énormément bien sur les palettes Sephora et Smashbox ! J’ai adoré l’idée d’un crayon/stick proposée par Sephora (surtout à ce prix !). Enfin, je ne vous apprends rien en vous disant que l’highlighter What’s Up! de Benefit est une valeur sûre ;)

 

– YEUX –

Quatre petits produits pour les yeux: un crayon contour des yeux hyper pigmenté absolument sensationnel sur mes yeux depuis que je suis blonde (je l’ai pris dans toutes les teintes de marrons qui existaient !), l’ombre à paupière stick Nars qui sublimera tous les regards en « Hollywoodland », ce mascara YSL que j’ai eu le plaisir de tester et que je me tâte à acheter en marron (mon Dieu que j’adore ce tube doré/brossé…) et, enfin, cette jolie palette Too Faced que vous avez sûrement déjà vue chez toutes les youtubeuses beauté ;)

 

– SOURCILS –

Faisons ça vite, faisons ça bien: LE crayon soucil parfait (je n’en ai jamais trouvé d’aussi naturels jusqu’à présent) by Dior, le kit Benefit « Brow Zings » que j’adore également (idéal pour un effet un peu plus graphique), le « Brow Tech to go » de Smashbox dont la pointe permet de réalisé un effet « hair stroke » carrément canon.

Il y aussi le soin « Liposourcil » de Talika que j’ai essayé pendant plusieurs mois et qui, ma foi, est plutôt pas mal pour stimuler la pousse et la pigmentation des sourcils !

 

– LIPS –

J’ai et je recommande les « Satin Lip Pencils » de chez Nars (notamment la teinte « Yu » que je porte ici).

mercredie-blog-mode-geneve-suisse-petite-robe-noire-maje-nars-yu-lip-pencil-satin

Je kifferais trop découvrir cette « huile-à-lèvres » au goût « légèrement sucré » (ça fait rêver pour cet hiver !) proposée par Clarins, le vernis-à-lèvres YSL (en « Rouge Laqué ») et le « Luxe Lip Color » de Bobbi Brown (en « Parisian Red ») <3

 

– SKINCARE –

Pas mal de jolies choses au rayon soins de la peau également ! Commençons par les « gadgets » et par la reine de mon monde: la brosse Clarisonic Mia 2. Celle qui a réhabilité mon teint et lissé mon grain de peau (je vous ai déjà beauuuucoup parlé, et là) ! Il y a aussi cette espèce de lampe « Free Skin » proposée par Talika, apparemment « miraculeuse » pour vaincre imperfection et brillance (j’ai succombé, on verra bien ce que ça donne !).

Mais aussi des produits plus « classiques » tels que le tonique clarifiant Clinique (extraite de la routine « Basic 3 temps ») qui a plus d’une fois sauvé la vie de mon visage ! J’aimerais aussi pouvoir tester cette huile solide 2-en-1 par Erborian (qui permet non seulement de démaquiller mais aussi de nettoyer, parfaite pour mon layering !), ce masque Glam Glow (après avoir découvert celui-ci) et, pour finir, ce sérum « White Plus » de Clarins qui pourrait peut-être m’aider à faire disparaître mes dernières tâches récalcitrantes…

 

– CHEVEUX –

Vous vous dites peut-être « le meilleur pour la fin » ? Mais non, pas du tout ! Sephora n’a jamais vraiment été ma « hair destination »… Mais ces -25% peuvent être utilisés très judicieusement, vous allez voir ;)

Du monoï pur pour nourrir mes cheveux décolorés (j’en parle dans ma dernière routine !) ou encore le soin bleu Christophe Robin qui me permet de conserver mon blond exactement comme je l’aime.

mercredie-blog-geneve-salon-coiffure-jennifer-tasset-chambery-couleur-cheveux-frises-naturels-afro-blonds-blonde-highlights-meches6

Il y a aussi deux produits Leonor Greyl, marque qui m’était jusqu’alors complètement inconnue, mais que vous avez été nombreuses à me recommander ! Et, sur ce coup là, vous avez eu 100% raison ! Quelle magnifique découverte ! La Crème aux Fleurs est un soin-crème nettoyant à appliquer sur cheveux secs, que l’on émulsionne ensuite à l’eau pour cleaner l’ensemble de la chevelure, en douceur. Ce process est certes plus fastidieux qu’un shampoing habituel mais mes cheveux m’ont remerciée, surtout mon cuir chevelu. Je suis aussi devenue folle de l’Eclat Naturel, une crème sans rinçage cette fois-ci, HYPER riche qui nourrit VRAIMENT mes cheveux ! Je comprends mieux pourquoi tout le monde disait d’y aller mollo, je ne pensais pas qu’elle serait si nourrissante… Bref une marque à essayer (que dis-je, ADOPTER !) d’urgence ! Je vous invite d’ailleurs à découvrir l’ensemble des produits Leonor Greyl ici ;)

 

Et c’est fini ! Je m’amuse pas mal à faire toutes ces petites sélections, j’espère qu’elles vous plaisent… N’hésitez pas à partager votre « butin » dans les commentaires :)

Ma nouvelle routine capillaire (pour cheveux naturels décolorés) !

Ola les curlies !

Pour faire suite à mon dernier article « Toujours plus blonde !« , je tenais absolument à partager avec vous ma nouvelle routine capillaire. J’ai mis ÉNORMÉMENT de temps à le faire et j’en suis tout-à-fait désolée MAIS j’ai une bonne excuse ;)

Je me suis rapidement rendue compte que mon ancienne routine ne tenait plus la route: mes cheveux blonds étaient beaucoup trop ternes et secs en suivant cette dernière. Et même si ce ne sont pas les produits qui manquent dans ma salle de bains, j’ai mis beaucoup de temps avant de déterminer ma nouvelle routine ultime ! J’ai en effet eu pas mal de jours d’errance… et je ne voulais pas revenir vers vous avec une routine « à peu près » ! C’est la perfection ou rien du tout (du moins, sur mes cheveux !) ;)

 

Trois produits ont rejoint mes favoris pour ce qui concerne le lavage:

mercredie-blog-beaute-cheveux-geneve-test-avis-cheveux-afro-naturels-3c-nappy-natural-yves-rocher-apres-shampoing-nutri-reparateur-jennifer-tasset-shampoing-renpure-coconut-cream-wash-cowashCrème co-wash Renpure, shampoing Jennifer Tasset, après-shampoing Yves Rocher

J’ai découvert la marque Renpure à travers sa crème co-wash à la noix de coco: je l’utilise à chaque co-wash, sa texture est juste hallucinante (on dirait presque du lait de coco pur !), elle laisse mes cheveux souples et hydratés.

J’utilise ensuite, une fois sur deux, le shampoing spécialement élaboré par Valérie du salon Jennifer Tasset (que je vous présentais dans cet article): réalisé sur-mesure, il est pigmenté et permet de maintenir mon blond au top (= éviter qu’il vire). Il suffit de très peu de produit pour faire mousser, du coup cette petite bouteille va me durer plusieurs mois très facilement !

Enfin, j’utilise l’après-shampoing nutri-réparateur Yves Rocher, pas trop mal pour démêler mes cheveux et, surtout, très très doux :)

 

Passons maintenant à une étape clef de ma nouvelle routine: les produits « styling »:

mercredie-cheveux-test-avis-cheveux-afro-naturels-3c-nappy-giovanni-weightless-moisture-leave-in-shea-moisture-curl-enhancing-smoothie-monoi-yves-rocher-sebastian-potion-9-argan-ecostyler-gelLeave-in Giovanni Cosmetics, monoï Yves Rocher, smoothie Shea Moisture, gels Sebastian et Ecostyler

Pour les appliquer, je divise mes cheveux en 4 sections et je travaille section par section.

Je commence par appliquer le leave-in Giovanni Cosmetics (dont je vous avais déjà parlé dans cet article) pour hydrater mes cheveux.

Je scelle ensuite l’hydratation avec une huile à laquelle je n’aurais JAMAIS pensé (c’est en tombant sur une vidéo de Taren Guy que j’ai décidé d’essayer): le monoï ! Le monoï a carrément SAUVÉ mes cheveux qui manquaient perdaient trop rapidement leur hydratation dans les jours post-shampoing. La différence avant / après est flagrante et l’odeur (qui dure !) est très agréable ! Pour ma part, j’ai choisi d’utiliser le monoï Yves Rocher mais n’importe quel autre fera l’affaire.

Ensuite, j’applique un peu de smoothie Shea Moisture pour boucler ma LOC method ;)

Je passe alors aux produits qui permettront de définir chacune de mes boucles: d’abord le gel crème Potion 9 de Sebastian et ensuite une pointe de gel à l’huile d’argan Eco Styler sur les pointes.

Et voilà ! Je sèche ensuite mes cheveux la tête en bas au diffuseur, après avoir bien crunché mes cheveux (je les « malaxe » du bout des doigts pour regrouper mes boucles et les faire plus rebondies). Cela me prend environ 20min :)

 

Au niveau des soins, je jongle tout simplement entre deux masques:

mercredie-blog-beaute-cheveux-geneve-silicon-mix-test-avis-cheveux-afro-naturels-3c-nappy-natural-christophe-robin-blond-blonde-masque-bleuMasque « Silicon Mix » Avanti et soin « Nuanceur de couleur » Christophe Robin

Je commence avec un masque dont le nom en fera frémir plus d’une: « Silicon Mix ». Il s’agit d’un soin miraculeux, très très connu aux US, notamment des salons afro-caribéens (il n’est pas très facile à trouver en Europe, je l’ai pour ma part commandé sur Internet). Je vous invite à consulter des reviews sur Youtube, je pense que vous serez bluffées ! En tout cas, il fait des miracles sur mes cheveux, on va dire qu’il outrepasse même mes précédents soins chéris, à savoir les « Hair Mayonnaise » et « Keratin 2-min reconstructor« , si si je vous jure !). Grâce à lui, zéro casse, des cheveux en pleine santé, comme s’ils n’avaient JAMAIS été décolorés, incroyable je vous dis !

J’alterne avec le soin « nuanceur de couleur » Christophe Robin, qui est en fait une pâte très pigmentée (bleue). Je le laisse poser entre une demie-heure et 45min et il neutralise immédiatement tous les reflets orangés (que toutes les blondes détestent !), pour assurer une blond cendré PARFAIT :) (j’en profite pour vous annoncer que ce soin est en super promo en ce moment sur le site de Sephora !).

 

Et voilà ! Vous savez tout, n’hésitez pas à partager vos astuces produits (ou même votre routine complète !) en commentaire ! Et n’oubliez pas de vous abonner à ma chaîne YouTube pour encore plus de contenus « cheveux » :)

mercredie-facebook

 

Toujours plus blonde !

Mais où s’arrêtera-t-elle ? Moi-même je ne le sais pas encore ! Une chose est sûre, plus c’est blond et clair, plus j’aime ;)

En attendant de voir jusqu’où mes RDV chez le coiffeur me mèneront, je vous ai préparé un petit « récapitulatif » de mes pérégrinations colorielles (désolée d’avance pour le nombre un peu abusé de selfies présents dans cet article).

L’aventure commence donc au Bal des Créateurs de Genève (salon dont je vous ai déjà parlé pas mal de fois depuis que j’ai changé de couleur de cheveux !), où je suis bien évidemment arrivée avec mes cheveux châtains naturels (j’avais procédé à un « ColorB4 » – pour relire mes articles sur le produit, c’est ici et – quelques mois auparavant pour éliminer mon dernier rouge… encore une fois, il faut me suivre !). J’avais aussi mon fameux benchmark photographique ;)

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-hair-natural-3C-nappy-frises-boucles-routine-couleur-dye

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-hair-natural-3C-nappy-frises-boucles-routine-couleur-dye-bal-des-createurs-geneve-salon-coiffure-coiffeur-hairstylist

mercredie-blog-beaute-cheveux-naturels-afro-hair-natural-3C-nappy-frises-boucles-routine-couleur-dye-benchmark

IMG_5904

Comme je vous le racontais dans ma dernière vidéo, c’est Loïc qui s’est occupé de mes mèches (variations de blonds cendrés). Pour un effet plus naturel, nous avions opté pour des mèches surtout sur le dessus de ma chevelure, en évitant les parties proches de ma nuque, histoire d’éviter l’effet « casque »/fake…

Voici le résultat après ma sortie du salon:

mercredie-blog-beaute-cheveux-blonds-afro-hair-naturels-natural-bal-des-createurs-geneve

Et voici le résultat après mon 2e passage chez le Bal des Créateurs (pour corriger les quelques mèches du dessus qui viraient un peu):

mercredie-blog-beaute-cheveux-blonds-afro-hair-naturels-natural-bal-des-createurs-geneve-platine-selfie

mercredie-blog-beaute-cheveux-blonds-afro-hair-naturels-natural-bal-des-createurs-geneve-platine

Et pour finir, voici une photo en extérieur, qui montre très bien toutes les teintes différentes de blonds que j’ai obtenues:

mercredie-blog-beaute-cheveux-blonds-afro-hair-naturels-natural-bal-des-createurs-geneve-platine-selfie-russian-red-lipstick-mac

Pour info, j’ai payé un peu plus de 200CHF pour ce résultat.

Voilà voilà, jusqu’ici, rien de bien bien nouveau sous le soleil puisque j’ai quand même partagé pas mal de photos de tout ça avec vous sur Instagram et Facebook. SAUF QUE, j’ai récemment franchi un nouveau cap en devenant ENCORE PLUS BLONDE ;)

Même si j’y pensais de plus en plus, je n’avais pas non plus prévu de le faire si rapidement… et puis j’ai été contactée par Redken qui m’a proposé de découvrir un salon partenaire et de tester la prestation de mon choix… si c’est pas le karma ça ? J’ai donc immédiatement pensé à la possibilité de faire encore plus de mèches, encore plus claires ! Comme j’allais être de passage dans ma ville d’origine (Chambéry), je lui ai demandé de me trouver le MEILLEUR coloriste là-bas (rien que ça #chiante). En un rien de temps, le RDV était pris chez Jennifer Tasset Coiffure (façon de parler puisque le salon prend « sans rendez-vous, mais vous voyez où je veux en venir !), salon dont la réputation n’est plus à faire sur Chambéry (27 Rue Basse du Château), #LuckyMe. Autant vous dire que j’étais COMME UNE FOLLE ;)

Je me suis retrouvée entre les mains expertes de Valérie, technicienne couleur du salon, avec un moodboard photographique légèrement mis à jour pour l’occasion. Shakira était toujours dans la place, mais aux côtés d’autres blondinettes (JLO et une charmante inconnue).

mercredie-blog-beaute-benchmark

Pour moi, il s’agissait d’un blond un peu plus audacieux, plus clair mais toujours cendré (voire platine à certains endroits !). Pour obtenir cet effet, il a principalement fallu augmenter le nombre de mèches, de sorte que j’en ai un peu partout sur la tête (plutôt qu’uniquement sur le dessus).

Je ne me souviens plus exactement combien de temps on a laissé poser les mèches, mais ça a duré plus longtemps que lors de ma précédente décolo. On a ensuite procédé à un gloss pour fixer la bonne teinte de blond. Puis Valérie a utilisé le shampoing et le conditioner « Frizz Dismiss » de Redken, juste avant d’appliquer un soin profond pour soigner mes cheveux.

mercredie-blog-beaute-cheveux-geneve-test-avis-cheveux-afro-naturels-3c-nappy-natural-redken-frizz-dismiss

C’est ensuite Jennifer Tasset elle-même qui s’est occupé du séchage et du coiffage (évidemment, je lui ai donné toutes mes petites instructions ahah !).

Jennifer m’a d’ailleurs fait découvrir un produit tout-à-fait innovant, appartenant lui aussi à la gamme « Frizz Dismiss » de Redken: il s’agit de petites lingettes nommées « Fly away fix » qui permettent, comme son nom l’indique, de lisser le cheveu (par « lisser » j’entends éliminer les frisottis, non pas « raidir » hein !). Jennifer a utilisé deux lingettes sur l’ensemble de ma chevelure: il suffit de saisir une section de cheveux de taille moyenne, de l’entourer avec la lingette et de faire glisser celle-ci des racines jusqu’aux pointes. Cela a permis de donner encore plus de tenue à mon afro et de réduire les frisottis (qui se voient beaucoup plus depuis que mes cheveux sont blonds !).

J’ai vraiment passé un super moment dans ce salon. La façon dont tout le monde était aux petits soins avec les clientes étaient tout simplement en ligne avec le standing du lieu. Je suis donc repartie ultra satisfaite (avec, en prime, ma nouvelle adresse coiffure favorite à Chambéry !). J’en profite pour remercier Redken pour cette formidable opportunité qui s’est proposée à moi ;)

mercredie-blog-geneve-salon-coiffure-jennifer-tasset-chambery-couleur-cheveux-frises-naturels-afro-blonds-blonde-highlights-meches
Jennifer Tasset, moi et Valérie !

Moi qui sort du salon

Je suis absolument conquise par ma nouvelle couleur de cheveux, même si j’ai mis plusieurs jours à m’habituer ahah ! Voici quelques petits clichés qui montreront beaucoup mieux à quoi ma chevelure ressemble aujourd’hui:

mercredie-blog-geneve-salon-coiffure-jennifer-tasset-chambery-couleur-cheveux-frises-naturels-afro-blonds-blonde-highlights-meches3Mon blond en intérieur (lumière artificielle), sorry pour la tête de killeuse !

mercredie-blog-geneve-salon-coiffure-jennifer-tasset-chambery-couleur-cheveux-frises-naturels-afro-blonds-blonde-highlights-meches2 mercredie-blog-geneve-salon-coiffure-jennifer-tasset-chambery-couleur-cheveux-frises-naturels-afro-blonds-blonde-highlights-meches4Mon blond sous une lumière naturelle ;)

Cela va faire bientôt deux semaines que je porte mes cheveux de la sorte. J’adore cette nouvelle teinte, j’ai l’impression qu’elle donne une toute autre dimension à mes boucles ! J’ai encore plus envie de les toucher, de les chouchouter (même si aucune casse ne fait sentir pour le moment, je sais très bien que mes cheveux ont été très fragilisés récemment…).

Prochaine étape (je n’allais pas m’arrêter en si bon chemin LOL) ? Hé bien je crois que je vais finalement colorer également mes racines (même si ce n’était pas DU TOUT au programme initialement, je ne me voyais pas aller chez le coiffeur tous les mois…) ! En effet, je pense maintenant que l’on voit peut-être un peu trop le contraste entre mon châtain naturel et mes longueurs éclaircies:

mercredie-blog-geneve-salon-coiffure-jennifer-tasset-chambery-couleur-cheveux-frises-naturels-afro-blonds-blonde-highlights-meches6

A l’heure où je vous parle, je ne sais même pas si c’est possible… mais voilà ce qui se trame dans ma tête en tout cas (je sais que vous voulez toujours TOUT savoir dès qu’il s’agit de mes cheveux ahah !).

Ça y est, vous êtes maintenant complètement « à jour » sur ce qu’il se passe sur ma tête ! Je vous tiendrai bien évidemment au courant de la suite… et je vous donne rendez-vous très vite pour un article 100% routine (sans surprise, j’ai dû un peu changer de produits…). Bisous (n’hésitez pas à me donner votre avis sur ma nouvelle couleur dans les commentaires !).

J’ai testé… les produits « Au Naturale » de Dark & Lovely !

On connaît déjà toutes la compagnie Softsheen Carson (L’Oréal) et sa gamme Dark & Lovely (dont les produits sont (ou ont été) un peu LA BASE de toute salle de bain afro qui se respecte, un peu comme la Pink lotion, quoi !).

Pour ma part, j’avais davantage en tête mes anciens kits de défrisage que de réels produits de soin… Mais ça, c’était avant de découvrir les produits de la gamme « Au Naturale » ;)

 

aunatural_2

 

Pour éviter toute confusion, je préfère vous annoncer suite la couleur: la gamme n’a de « naturel » que le nom. En effet, par « Au Naturale » (bon sang, j’ai horreur de ce micmac en franglish..!), Dark & Lovely souhaite simplement attirer l’attention des personnes portant leurs cheveux naturels (crêpus, bouclés, frisés…), les ingrédients sont en aucun cas 100% naturels ! On retrouve par exemple, pêle-mêle, des dérivés de silicones ou encore de l’amodimethicone (je ne sais pas vraiment de quoi il s’agit… ceci dit, une chose est sûre, ça ne pousse pas dans les champs).

Tous les produits sont néanmoins infusés d’huile de mangue et de lait de bambou, et sont également sans petrolatum, sans d’huile minérale, sans parabènes et sans alcool asséchant. Au risque de paraître redondante (je le rappelle dans chaque article « cheveux »… mais c’est pour les nouvelles arrivantes ;), je n’ai personnellement jamais prôné le 100% naturel, donc les compositions des produits ne sont pas ma première préoccupation.

 

Alors, quels produits ai-je donc testés ? Je dois avouer que je me suis un peu perdue dans la collection: j’ai d’abord été attirée par la collection « Moisture LOC » (qui, comme son nom l’indique réplique la fameuse LOC method, dont je vous parlais déjà ici)… et puis je me suis égarée sur le site de Superbeauté pour finalement aussi commander la crème définition (qui, elle, appartient à la gamme « Anti Shrinkage », faut suivre !). En gros, voilà ce que j’ai reçu (les produits m’ont été offerts):

 

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-test-review-avis-routine-natural-hair-4c-dark-lovely-au-naturale-anti-shrinkage-loc-moisture-method

 

Je commence ma revue avec les produits « Moisture LOC ». La gamme complète se compose de 5 produits: un shampoing, un masque, un spray hydratant, une huile, une crème « étanchéité » (nom qui fait très BTP, au passage). Pour ma part, j’ai pu en découvrir trois.

 

– Le masque:
J’ai d’abord testé ce masque de façon « classique » (temps de pose d’environ 20min après mon shampoing), et j’en ai été tellement contente que j’ai tenté une approche plus hardcore en le laissant poser toute la nuit. Résultat ? Des cheveux nourris, souples et brillants, vraiment une découverte sympa ! Et, contrairement aux masques plus gras ou à « morceaux » (celles qui utilisent le Hair Mayonnaise sauront de quoi je parle LOL !), on pourrait presque le laisser dans les cheveux en guise de leave-in (ou bien, tout simplement, ne pas le rincer complètement) ! Je vous assure, avant de rincer, mes boucles étaient tellement jolies que j’avais presque envie de passer directement au diffuseur, pour voir :)

 

– L’huile:
Là encore, j’ai adoré ! Cette huile sent vraiment trop bon (tous les produits ont cette même délicieuse odeur, d’ailleurs) et n’est pas du tout grasse (sur ce dernier point, elle m’a beaucoup rappelé l’huile Mizani dont je vous parlais déjà dans cet article) ! Sachant que l’on peut se contenter d’un simple spray d’eau pour l’étape du leave-in (« L » dans la LOC method), j’ai souvent utilisé cette huile en step 2 (le « O » de LOC, pour « oil »), juste avant d’appliquer la crème étancheité (ou une crème d’une autre marque !). Mais je l’ai également utilisée pour nourrir mes cheveux secs le matin, le soir, après la plage etc… bref, une vraie huile multitasking (j’oubliais, elle fait aussi briller !) comme je les aime (et qui dure très longtemps pour couronner le tout !).

 

 

– La (fameuse) crème « étanchéité »:
Et c’est là que le bas blesse… Hé oui, il fallait bien un petit fail ! Je n’ai pas aimé cette crème: elle ne m’a ni donné de belles boucles, ni vraiment « scellé » mon hydratation (du moins, je n’ai pas eu l’impression d’avoir les cheveux plus hydratés que d’habitude…), donc pour l' »étanchéité », bof bof…

 

Aussi, comme je vous l’ai dit plus haut, j’ai également essayé la crème définition (de la collection « Anti Shrinkage »). Ce dernier point de vue sera court, net et précis: malgré son odeur divine, je… ou plutôt mes cheveux, n’ont pas du tout accroché ! Mes boucles n’étaient toujours pas définies, à mon grand désespoir :( Peut-être est-ce dû au fait que le produit vise à réduire le « shrinkage » ? Ou que la tenue promise n’est que « moyenne » ? A essayer sur une touffe aux boucles plus resserrées peut-être…

 

BILAN:

Points positifs:
– J’aime beaucoup le fait qu’une marque propose la panoplie complète de la LOC method, cette approche universelle qui ravit la plupart des cheveux afro.
– Les prix restent dans la norme (même s’ils sont forcément plus élevés qu’en grande surface).
– Tous les produits sentent extrêmement bon.
– L’huile peut-être utilisée à toutes les sauces.
– Le masque est vraiment extra pour soigner les cheveux.

Points négatifs:
– Le nom « Au Naturale » qui peut facilement être mal interprété.
– Le fait qu’il n’y ait pas de conditioner dans la collection « Moisture LOC » (WTF !!! J’aurais tellement préféré un bon AS qu’un shampoing…)
– Les crèmes (des gammes « Moisture LOC » et « Anti-shrinkage ») qui n’ont pas donné un très joli résultat sur mes boucles.

 

Maintenant, c’est à vous de voir ;)
Petite note importante: la majeure partie de mon test s’est passé avant ma décoloration. Pour ma nouvelle routine de « blonde », repassez un peu plus tard, promis je me grouille pour vous poster ça !

8 produits naturels dont je ne peux plus me passer !

Wuuuuuuuut ? Des produits « naturels » sur ce blog ? « Elle a fumé ? C’est un article sponsorisé ou quoi ? Qu’est-ce qui se passe ? ». Il se passe que NON je n’utilise pas QUE des produits blindés de produits chimiques, il m’arrive effectivement de tester (et d’adhérer à) des produits 100% naturels, parfois même bruts (si, si je vous jure !).

Voici donc les 8 indispensables naturels qui ont révolutionné ma vie, rien que ça:

 

mercredie-blog-beaute-routine-naturelle-produits-naturels-indispensables-deo-alun-beurre-karite-argan-huile-egyptian-cream-nigelle-jojoba-essentielle-lavande-coco-miel-manuka-bio

 

1. La pierre d’alun:
C’est simple, je n’ai pas utilisé de « vrai » déodorant depuis plus de 6 mois, je suis complètement convertie à ce truc ! En plus de ne rien sentir, de ne pas marquer les vêtements et de durer mille ans (je l’utilise tous les jours et je n’en vois toujours pas la fin !), la pierre d’alun est le meilleur anti-transpirant que j’ai jamais testé. Vraiment. Notez toutefois que toutes les pierres d’alun contiennent de l’aluminium, mais sachez aussi que l’aluminium contenu dans les pierre d’alun « naturelles » ne se fixe pas sur la peau, s’élimine naturellement sous la douche ou par la transpiration et est donc sans incidences sur la santé (contrairement aux déodorants contenant des hydrates de chlorure d’aluminium potentiellement cancérigènes). Vous reconnaîtrez une pierre d’alun naturelle (en pharmacie ou boutique bio) par la mention « potassium alum » dans ses ingrédients. Bonus: vous pouvez aussi utiliser la pierre d’alun sur vos pieds si vous avez tendance à embaumer vos chaussures…!

 

2. Le beurre de karité
Un GRAND classique (surtout si vous évoluez dans un environnement afro) ! Dommage que son odeur soit si horrible particulière, sinon elle aurait tout bon (quoique des alternatives parfumées se trouvent très facilement) ! Le beurre de karité s’utilise un peu à toutes les sauces, bien que je conserve une préférence pour les zones sèches de ma peau (coudes, genoux, talons, lèvres gercées…) ou encore pour nourrir mes cheveux. Dans cette dernière situation, je préfère vous prévenir, niveau style, vous ne ressemblerez à rien ! Ce beurre est en effet tellement riche qu’il est difficile de l’utiliser autrement qu’en masque avant ou après shampoing. Mais c’est déjà pas mal ;)

 

3. Le miel de manuka
Ce qui est drôle, c’est que je rédige cet article avec ma couche de miel sur la face ! Appliquée une à deux fois par semaine sur mon visage (à l’aide d’un pinceau), cette substance fait des merveilles sur mes petits boutons et cicatrices. Le manuka (cousin de l’arbre à thé) et plus particulièrement son miel est très efficace d’un point de vue antiseptique, antibactérien et antifongique. Il est beaucoup plus riche que les autres miels (au niveau des minéraux, des vitamines et des anti-oxydants qu’il contient !). A utiliser en toute confiance sur les plaies, les petites brûlures, les cicatrices, les ampoules, les piqûres d’insectes et les boutons d’acné.

 

4. L’huile d’argan
Voici une huile que je n’applique, cette fois-ci, que sur mes cheveux (jamais testé sur la peau). Elle s’utilise très facilement sur les pointes en « soin de jour » (pas besoin de rincer car, bien que super nourrissante, l’huile d’argan n’est pas alourdissante) ou bien en étape intermédiaire de la LOC method (Leave-in / Oil / Cream dont je vous parlais déjà dans cet article). Avantage: pas besoin d’en mettre trois tonnes, l’effet est là, même en utilisant une petite quantité (surtout sur cheveux secs !). J’ai beaucoup aimé celle proposée par le site Fleurance Nature.

 

5. L’huile essentielle de lavande
Je suis absolument fan de l’odeur de la lavande (dans mon top 3 avec l’amande et la fleur d’oranger… tiens ça me fait penser que je devrais vous parler « parfum » un de ces 4 !). Le saviez-vous ? La lavande est un sédatif naturel ! Du coup, j’ai toujours un flacon d’HE de lavande sur ma table de chevet: je dépose quelques gouttes sur mon oreiller au moment d’aller au lit, histoire d’avoir un sommeil le plus apaisé possible ! Cette technique peut être utile si vous avez des enfants un peu anxieux (de dormir ailleurs que chez eux par exemple !), elle n’est juste pas recommandée aux femmes enceintes.

 

6. L’huile de coco
Probablement, avec l’huile d’olive, une des huiles les plus multitask qui soit ! Huile de beauté, huile de soin, huile de cuisine… elle sert à tout et excelle dans tout ! Pour ma part, elle est ma meilleure huile de démaquillage (hé oui, j’ai arrêté d’utiliser ma DHC, et mon porte-monnaie ne s’en porte que mieux !). J’en ai testées plusieurs (j’ai notamment été assez déçue de celle-là) et je dois dire que les meilleures pour cette utilisation demeurent les huile de coco bio, vierge et pressées à froid (qui généralement sentent vraiment la noix de coco « fraîche », contrairement à d’autres huiles de qualité moindre…). Je ne l’utilise que peu sur mes cheveux car je n’aime pas l’odeur qu’elle laisse (et j’ai de toute façon besoin de la rincer car elle rend mes bouclettes beaucoup trop grasses, pas cool).

 

7. L’Egyptian Cream
Si vous ne connaissez pas encore cette crème miraculeuse, je ne sais plus quoi faire pour vous… Non je rigole :) Il est temps de vous rattraper ! Ce baume (à base d’ingrédients 100% naturels tels que le miel, la gelée royale ou la propolis), utilisé par plein de célébrités (Madonna ne jure que par elle !) est lui aussi multi-usages. Je l’utilise personnellement sur le corps (zones sèches) mais aussi sur le visage (en crème de nuit, attention vous allez briller !) pour diminuer mes cicatrices et mes petits boutons (j’ai lu un peu partout que certaines personnes avaient réussi à se débarrasser de leur acné grâce à cette crème, après avoir TOUT essayé, c’est fou non ?). Elle serait également idéale pour traiter l’eczéma et le psoriasis… Son seul inconvénient reste son prix. Ils font raquer les pharaons.

 

8. Ma petite recette « maison » pour le visage
Et je termine avec une création personnelle (enfin… qui m’a été soufflée par l’une d’entre vous à l’occasion de cette vidéo): mon huile pour le visage à base d’huiles de jojoba et de nigelle.

 

mercredie-blog-beaute-soins-naturels-indispensables-aroma-zone-jojoba-peaux-mixtes-routine-cosmetiques-bio

 

J’ai acheté sur le site Aroma Zone un petit flacon dans lequel j’ai mis 80% d’huile de jojoba et 20% d’huile de nigelle. J’utilise ce mélange tous les matins sur mon visage et, contre toute attente, l’effet le plus fou que j’obtiens est… la matité de mon teint ! Incroyable. Alors bien sûr, pendant les 5 – 10min qui suivent l’application, je brille de mille feux mais, passé ce délai, je n’ai plus aucune sensation de gras, je peux appliquer mon maquillage (fond de teint uniquement, je ne poudre jamais) et je suis mate toute la journée (une collègue m’avait même fait la réflexion au tout début de ce « traitement » !). Si vous souffrez de petites imperfections et de brillance, je vous invite vivement à essayer ! Pour info, l’huile de jojoba utilisée seule est, elle aussi, excellente pour vous démaquiller, et l’huile de nigelle est connue pour lutter contre l’acné ;)

 

Et vous ? Quels sont vos petites astuces / soins naturels favoris ? Dites-moi tout dans les commentaires ;)

Skinny tangerine.

mercredie-blog-mode-beaute-skinny-tangerine-blonde-natural-afro-nappy-3c-curls-hair-cheveux-naturels-manteau-jacquard-la-redoute-adeline-affre-nassima

Yo !

Ce petit look me redonne la foi en l’été puisqu’au moment où je l’avais shooté, le mercure dépassait à peine les 15 degrés: je me voyais déjà ressortir mes tenues automnales et dire bye bye à l’été (avant même d’avoir pu partir en vacances, hashtag septembriste, mention #LaLoose) ! Dieu merci, cette semaine, c’est tout le contraire, la canicule est presque de retour !

Excusez donc ce léger décalage stylistique mais ça aurait été bête de ne pas publier ces photos, d’autant plus que j’ai de nouveau craqué pour un rouge-à-lèvres (sans déconner…?). Je porte ici le gloss « Skinny tangerine » de L’Oréal qui, je dois bien le dire, fait mon bonheur depuis plusieurs semaines (et me permet d’apporter une petite touche de couleur à ce look black & white… hé oui, je retourne aux sources, après plusieurs gros écarts, comme ici ou ).

Vous remarquerez aussi que j’ai mis des ballerines. Des « BAL’RINES » (comme dirait Medina Crewz).

Les ballerines c’est normalement pas DU TOUT mon truc. J’ai toujours trouvé que ça faisait plouc. Ou que ça faisait prendre 5 ans d’âge rien qu’au niveau des pieds… C’est au choix. Et puis je sais pas trop ce qui m’a pris, j’ai acheté celles-ci chez Primark il y a quelques mois et je les porte finalement très souvent (à £5, j’ai d’ores et déjà explosé la rentabilité de cette paire). En plus, si tu fermes un œil, on dirait des Repetto.

mercredie-blog-mode-beaute-skinny-tangerine-blonde-natural-afro-nappy-3c-curls-hair-cheveux-naturels-manteau-jacquard-la-redoute-adeline-affre-nassima-chanel-boy-bag-chevron-black-ballerines2

mercredie-blog-mode-beaute-skinny-tangerine-blonde-natural-afro-nappy-3c-curls-hair-cheveux-naturels-manteau-jacquard-la-redoute-adeline-affre-nassima3

mercredie-blog-mode-beaute-skinny-tangerine-blonde-natural-afro-nappy-3c-curls-hair-cheveux-naturels-manteau-jacquard-la-redoute-adeline-affre-nassima-chanel-boy-bag-chevron-black-ballerines3

mercredie-blog-mode-beaute-skinny-tangerine-blonde-natural-afro-nappy-3c-curls-hair-cheveux-naturels-manteau-jacquard-la-redoute-montre-daniel-wellington

mercredie-blog-mode-beaute-skinny-tangerine-blonde-natural-afro-nappy-3c-curls-hair-cheveux-naturels-manteau-jacquard-la-redoute-nassima-adeline-affre2

mercredie-blog-mode-beaute-skinny-tangerine-blonde-natural-afro-nappy-3c-curls-hair-cheveux-naturels-manteau-jacquard-la-redoute-adeline-affre-nassima-chanel-boy-bag-chevron-black2mercredie-blog-mode-beaute-skinny-tangerine-blonde-natural-afro-nappy-3c-curls-hair-cheveux-naturels-manteau-jacquard-la-redoute-adeline-affre-nassima-chanel-boy-bag-chevron-black2

mercredie-blog-mode-beaute-skinny-tangerine-blonde-natural-afro-nappy-3c-curls-hair-cheveux-naturels-manteau-jacquard-la-redoute-adeline-affre-nassima-chanel-boy-bag-chevron-black
Manteau La Redoute – Top et pantalon Mango – Sac Chanel – Collier Adeline Affre – Ballerines Primark – Lipstick L’Oréal Glam Matte « Skinny Tangerine »

Trop bright mon sourire !

S’il y a UN sujet qui m’obsède et que je n’ai pourtant jamais abordé jusqu’à aujourd’hui, c’est bien la blancheur des dents (même si vous m’avez déjà plusieurs fois posé la question sur les réseaux sociaux, notamment sur Instagram).

 

Dîner en amoureux avec @axelsic à bord du #Bustronome 🌹 #lovelove #Paris #surprise #6ans 💑💏💑

Une photo publiée par Priscilla Rossi (@mercredieblog) le

 

C’est bien simple, la vue des dents jaunes me révulse (c’est important de toujours rester modéré dans ses propos…), et ce bien avant les peaux qui brillent et les cheveux gras… chacun son échelle. Je ne dis pas que je fantasme sur les sourires blancs lavabos, loin de là (surtout que mes dents en sont bien loin !), mais l’opposé me communique assez inévitablement un sentiment de « négligé »… D’autant plus qu’il existe aujourd’hui une multitude de solutions pour régler ce problème (solutions qui fonctionnent plus ou moins bien, j’en conviens).  

 

I’ve always been obsessed with white teeth. It’s quite surprising I never took the time to talk about it but hey, better late than never! I just can’t stand yellow smiles: to me, it’s an awful sign of negligence (even worse than greasy hair!).

 

LOLshirt #fashionblogger #mode #SheInside Une photo publiée par Priscilla Rossi (@mercredieblog) le

 

D’ailleurs, je pense être pas trop mal placée pour vous dire que j’ai quasiment tout essayé (une fois n’est pas coutume !): dentifrices et chewing-gums (pseudo) blanchissants, kits maison (j’en ai même eu un avec une mini lampe UV) et autres remèdes de grand-mère… malheureusement sans jamais de résultat probant (en même temps, vous avez déjà vu une grand-mère avec un sourire bright ? ça sentait l’arnaque à dix kilomètres cette histoire !).

La seule chose qui ait vraiment marché pour moi, ce sont les bandes blanchissantes Crest (facilement trouvables sur eBay ou Amazon par exemple !). Et je suis loin d’être la seule puisque le produit est largement utilisé et plébiscité (aux US notamment) ! Il s’agit en fait de bandes plastiques transparentes enduites de produit blanchissant, qui s’appliquent sur les dents pendant une durée bien spécifique (de quelques minutes à plus d’une demie-heure selon la gamme). En quelques utilisations, les résultats étaient dingues, vraiment. MAIS (héhé, il en faut bien un) le process me sensibilisait énormément les dents et les gencives, si bien que je devais utiliser un dentifrice spécial pour les apaiser, pas cool :( du coup j’ai définitivement arrêté l’expérience il y a environ 2 ans. Du coup, naturellement, mes dents sont progressivement revenus à leur teinte naturelle (loin d’être jaunes, mais pas non plus immaculée !), et je dois dire que ce n’était pas « si grave ».

SAUF QUE, j’ai eu la chance de pouvoir essayer quelque chose de complètement nouveau pour moi, à savoir le blanchiment chez le dentiste ! C’est une possibilité que j’avais un moment envisagé (j’avoue n’avoir jamais vraiment cru en les « bars à sourire » par exemple…) et puis ça m’était sorti de la tête… alors quand le Geneva Dental Lounge m’a proposé de découvrir le procédé, j’ai sauté sur l’occasion ;)

Le cabinet se trouve au sein de la clinique Aesthetics Geneva qui est, comme son nom l’indique, spécialisée dans les traitements et opérations esthétiques et est située dans le quartier de Champel à Genève (18 chemin Rieu). Lors de mon premier rendez-vous j’ai été reçue par le docteur Mona Board et autant vous dire que, lorsque j’ai vu ses dents, je me suis dit que j’étais entre de bonnes mains !

 

I think I’ve tried pretty much everything out there to get whiter teeth: toothpastes and chewing gums, at-home kits, household remedies… but never got entirely satisfied with the results. And then I tried Crest whitening strips: they were, by far, the most efficient to get amazing results very shortly (you can get them on eBay or Amazon)! The downside was that they made my teeth and gum extremely sensitive… I had to stop using them as I could not cope with the pain anymore, and my teeth finally went back to their normal tint (somewhere between white and yellow).

Today, I would like to share with my incredible experience @Geneva Dental Lounge (located in Aesthetics clinic, in Champel). I had my first appointment with Mona Board, dentist and director of Geneva Dental Lounge: her teeth looked SO perfect ! I knew I was in safe hands :)

 

Mona-poster-e1320829310891

 

Nous avons décidé ensemble de procéder au traitement nommé « Hollywood White » (plus d’infos ici) qui se décompose en 3 rendez-vous/applications, espacés de plusieurs semaines chacun.

Avant de passer à l’acte, Mona s’est appliquée à me faire un détartrage de la mort complet, histoire d’obtenir les meilleurs résultats possibles ! Hé oui, Mona n’est pas juste pro de l’esthétique mais aussi médecin dentiste (c’est toujours rassurant).

En préparation du blanchiment, une protection sur les lèvres et les gencives est appliquée. Puis, le gel blanchissant (doux pour l’email) est déposé sur mes dents et activé par une petite lampe (mes yeux sont eux aussi protégés par des lunettes) que je garde sur mes dents 2 fois 20min (idéal pour faire une sieste, surtout après le déjeuner !).

 

We discussed what would be the best treatment to get the results I wanted and decided to do the « Hollywood White » whitening (that one needs 3 different appointments/applications). Before starting, Mona checked my overall teeth condition and did a deep cleaning to remove plaque and tartar and make sure I would get the best results possible (Mona is not just an « aesthetic » pro, she’s also a « real » dentist!).

The whole treatment took a little bit less than an hour: Mona and her assistant protected my lips and gum before applying the whitening gel, and let it sit for two 20min-sessions. One important thing: this treatment is absolutely painless (which is crucial for people with sensitive teeth/gum… like me).

 

11287282_10153044463601843_1736568192_n

Sexy time!

Avant de vous montrer le résultat, je tiens à souligner que ce traitement est sans douleur, et ça, ça compte vraiment lorsqu’on a les dents sensibles comme moi !

Enfin, contrairement à des cabinets de dentistes plus classiques, j’ai vraiment l’impression d’avoir eu un traitement « VIP » (non pas parce que j’étais blogueuse, disons que c’est la norme de l’endroit). Des détails simples, qui font pourtant toute la différence (un siège très confortable, des praticiens aux petits soins et d’une gentillesse rare (application d’un baume protecteur avant toute manipulation de la bouche, bains de bouche au tea tree…). Tout pour rendre mon expérience plus agréable encore !

 

Before sharing the results I got after 3 appointments, I just wanted to say I absolutely loved how everybody took great care of me (and my teeth, obviously!). I now know the team pretty well and can say, without a doubt, that their kindness and professionalism are consistent (you will feel like a little princess/prince, whether you’re a blogger or a « regular » patient ;)).

 

mercredie-blog-beaute-geneve-geneva-aesthetics-clinic-whitening-teeth-blanchiment-dentaire-dents-mona-board-jacques-lebahar-orthodontiste-geneva-orthodontie

L’équipe: Mona Board, Jacques Lebahar (orthodontiste) et leurs charmantes assistantes.
The team: Mona Board, Jacques Lebahar (orthodontist) and their lovely assistants.

 

Passons maintenant aux résultats (ceux-ci étaient vérifiés et comparés au tout début du traitement et à la fin de chaque séance): je suis passée de la teinte 2M2 à la teinte 1M1.5, soit 3 teintes de blancheur de gagnées, comme en témoigne l’échelle ci-dessous:

And now, here are the results! As you can see, I got my teeth brightened by 3 tints (from 2M2 to 1M1.5 according to this chart):

 

standard-teeth-whitening-chart

 

 

Et en image, ça donne ça (mes dents après la dernière séance et, à côté, la dent « témoin » de mon premier rendez-vous au cabinet):

On the right, the tint I had when I first came to Geneva Dental Lounge. On the left, the final results :)

mercredie-blog-beaute-geneve-geneva-aesthetics-clinic-whitening-teeth-blanchiment-dentaire-dents

mercredie-blog-mode-geneve-dents-blanchiment-hollywood-white-aesthetics-clinic

Les photos ont exactement la même luminosité (lipstick ou non, la différence est flagrante !)
These pics have been taken in the exact same context and with the same luminosity.

 

Comme vous pouvez l’imaginer, je suis ultra satisfaite du résultat :)

Le tarif du Hollywood White reste très élevé (comptez 1399CHF) mais le cabinet propose également d’autres solutions moins onéreuses à découvrir ici.

 

Mon aventure avec le Geneva Dental Lounge ne s’arrête pas là (oui je sais, je suis très chanceuse, et j’en ai conscience !) puisqu’en discutant avec l’équipe, et notamment avec le Dr. Lebahar (orthodontiste de l’équipe du Dr. Board), j’ai pu découvrir que tout (absolument TOUT !) était possible d’un point de vue esthétique dentaire (blanchir les dents évidemment, mais aussi changer leur orientation, leur projection, leur alignement, leur taille, leur longueur, créer/refermer des espaces… c’est assez passionnant en fait !).

Affaire à suivre donc puisque je compte bientôt procéder à un nouveau changement :)

 

Voilà! I am so pleased with the results :) it’s almost disturbing to look at my original smile, I find it so yellow now ahah! This treatment costs 1399CHF which is quite an investment, but please refer to the website to discover alternative solutions offered by the clinic!

Be ready to discover more content about Geneva Dental Lounge as I decided to explore some other services. After discussing with Dr. Lebahar (who is part of Dr. Board’s team), I realized you could do pretty much everything to your teeth (get them whitened, change their size, their alignement, their angle…), how fascinating? STAY TUNED :)

I’M A BLONDIE BABY (+ CONCOURS INSIDE !).

mercredie-blog-cheveux-afro-boucles-hair-natural-naturels-highlights-blond-blonde-bleached-curls-curly-3c

 

PETIT POINT CAPILLAIRE: j’avais dans l’idée de m’éclaircir la touffe et, pour effectuer ce « petit » changement, je me suis rendue au génialissime Bal des Créateurs (à Genève) ! Même si je suis très contente du résultat, j’ai un nouveau rendez-vous demain au salon pour faire quelques modifications, donc je n’entrerai pas (encore) dans les détails aujourd’hui…

 

blondy now (merci @loic_hairstylist 😍)

Une photo publiée par Priscilla Rossi (@mercredieblog) le

Cascade de blonds 💇🏼 Une photo publiée par Priscilla Rossi (@mercredieblog) le

 

Je vous rassure (oui parce que je sais que vous étiez en panique totale… LOL), je vous pondrai un article détaillé très bientôt ! Je vous raconterai évidement comment ça s’est passé, ce que j’ai demandé à mon coiffeur… mais aussi ce que je pense du résultat, comment j’entretiens tout ça, ce que ça a changé dans ma routine… Vous saurez ABSOLUMENT tout (et vous savez combien j’aime vous raconter mes expériences beauté dans leurs moindres détails, rappelez-vous de cet article sur mes sourcils par exemple).

 

Aujourd’hui, j’avais surtout envie de partager avec vous plein de clichés de mes cheveux fraîchement éclaircis (ceux sur Instagram… n’étaient apparemment pas suffisants ahaha !).

Je vous donne RDV plus bas pour une (deux ?) nouvelle(s) réjouissante(s) ;)

 

mercredie-blog-cheveux-afro-boucles-hair-natural-naturels-highlights-blond-blonde-bleached-curls-curly-3c2

mercredie-blog-cheveux-afro-boucles-hair-natural-naturels-highlights-blond-blonde-bleached-curls-curly-3c8

mercredie-blog-cheveux-afro-boucles-hair-natural-naturels-highlights-blond-blonde-bleached-curls-curly-3c4

🐑

Une photo publiée par Priscilla Rossi (@mercredieblog) le

 

Alors, qu’en pensez-vous ? J’ai mis BEAUCOUP de temps à m’habituer (oui oui, plus encore que quand je passe du frisé au lisse avec une lacewig ! c’est fou !) mais je crois que j’aime vraiment beaucoup ce changement :)

 

Allé, trêve de bavardages, je sais que si vous êtes là c’est pour le CONCOURS ahahah !

Mais, un concours POUR QUOI ? Hé bien tout simplement car j’ai fêté hier les 3 ans de mon blog (j’ai même légèrement changé le design du blog, vous l’aurez peut-être déjà remarqué) !!

Qu’est-ce que je vous propose ? Une possibilité de remporter un très joli lot de produits soins pour les cheveux (mais pas que !) car plus les jours passent et plus je constate que cette thématique est celle qui vous intéresse le plus. Moi qui avait commencé ce blog avec l’idée de ne parler que de mode, je vous avoue que ce retournement de situation reste une très belle surprise, merci à toutes pour votre enthousiasme et vos retours TOUJOURS agréables !

 

Cette opération est possible grâce au e-shop Superbeauté.fr (chez qui j’avais tout d’abord commandé une lacewig et avec qui j’apprécie collaborer désormais !) qui souhaite récompenser la gagnante de ce concours avec un magnifique lot de produits SHEA MOISTURE appartenant à la nouvelle gamme 10-en-1 « Superfruit complex »: le shampoing, l’après-shampoing, le sérum, le masque mais aussi le savon qui n’est pas sur la photo !

Superfruit-Group-Hair

Pour tout vous dire, je ne l’ai même pas encore testée mais elle est sur ma liste et je suis plus qu’excitée à l’idée de la découvrir tant j’en ai entendu du bien (chez SunKissAlba par exemple) !!

 

Pour participer:
1. Laissez-moi un commentaire (n’hésitez pas à me faire des suggestions ou à me donner votre avis sur ma rubrique cheveux !)
2. Citez un produit vendu par le site Superbeauté (ne mettez pas le lien par contre sinon votre commentaire finira dans mes spams…), vous verrez, il y a du choix !
3. Les résultats seront annoncés exclusivement sur ma page Facebook, la gagnante aura 24h pour se manifester par ce biais donc ABONNEZ-VOUS pour ne pas rater votre lot si vous êtes tirée au sort :)
4. Le concours est réservé aux résidents de France métropolitaine/Corse.

Vous avez jusqu’à jeudi 20 août 2015 minuit pour participer, bonne chance à toutes !

J’ai testé les produits Giovanni Cosmetics (+ CONCOURS INSIDE !).

Il y a encore quelques petites années, trouver certaines marques de produits capillaires spécialisées curly/afro était particulièrement compliqué. Il semblerait que les choses s’améliorent puisque j’ai récemment découvert un tout nouvel e-shop tout chou tout mignon nommé Mohaera, proposant « des soins pour cheveux très secs à crépus ou défrisés ». On peut y trouver des marques telles qu’Aménaïde, Les Secrets de Loly ou encore Giovanni Cosmetics.

Mohaera propose aussi une foultitude de petits conseils bien utiles pour nos cheveux (récemment, un super petit article sur l’entretien des pointes !).

Lorsque la créatrice du shop m’a proposé de découvrir ses produits, j’ai DIRECT pensé à la marque Giovanni Cosmetics qui me faisait envie depuis pas mal de temps.

mercredie-blog-beaute-cheveux-afro-naturels-routine-giovanni-test-avis-mohaera-boucles-frises

Je suis tombée plusieurs fois sur les produits Giovanni Cosmetics en Angleterre, mais comme je voyageais toujours en bagage à main, impossible de ramener des liquides ! #frustration

Cette marque américaine se positionne sur la fabrication de soins cosmétiques naturels et vegan et ce, pour tous les types de cheveux. Leurs produits sont: sans sodium laureth, sans phtalates, sans silicones, sans PEG, sans huiles minérales et sans parabènes… pour votre plus grand plaisir ;)

 

giovannicosmeticslogo

 

J’ai eu de la chance puisque j’ai pu recevoir une superbe routine composée du shampoing et de l’après-shampoing « Smooth As Silk » et du leave-in « Weightless Moisture » (tous sont vendus au prix unique de 12,50€). Ces produits me faisaient également un peu rêver dans la mesure où ils figurent parmi les favoris de ma Natural Hair Guru favorite: Miss Taren Guy !

Taren parle du leave-in à partir de 5min32…

Il faut dire que, comme beaucoup de frisées, je suis les aventures de Taren Guy depuis plusieurs années, et je suis à chaque fois convaincue d’essayer les produits qu’elle recommande. Hé oui, avant d’être blogueuse/youtubeuse beauté, je suis avant tout une lectrice et une abonnée d’autres plateformes beauté ! Pire, je suis même complètement FAN de cette nana. J’étais d’ailleurs comme une dinde dingue le jour où elle a liké une des parutions de ma page facebook (dans laquelle je la mentionnais) ahah !

Bref, vous vous demandez sans doute ce que donne cette petite gamme Giovanni Cosmetics ? Laissez-moi vous répondre: de très belles choses :)

J’ai vraiment apprécié le fait que 3 produits « seulement » (pour certaines ça sonnera comme beaucoup, mais pour moi c’est extrêmement réduit !) suffisent à ma routine:
– Le shampoing (à base d’huiles végétales de romarin, de neem et de lavande) en plus d’être très doux, est VRAIMENT nourrissant.
– Le conditioner (enrichi en protéine de soie), quant à lui, démêle VRAIMENT (même sans silicones !) et rend les cheveux super doux en plus de limiter les frisottis.
– Le leave-in (enrichi en vitamine E, Provitamine B5 et jus d’aloe vera) rééquilibre l’hydratation de mes cheveux, les renforce, et sublime la définition de mes boucles (une sorte de 2-en-1 « soin + coiffage des boucles » !) le tout, sans alourdir ! D’habitude il me faut choisir entre l’afro « volumineuse » mais mal nourrie OU la nutrition parfaite mais les boucles un peu aplaties par la richesse des produits utilisés… là ce n’est pas le cas ! Mon afro est VRAIMENT « aérée » et mes boucles super définies.

J’avais utilisé la routine 2 jours avant de shooter cette photo par exemple:

mercredie-blog-mode-geneve-robe-creme-other-stories-jonak-amiu-noir-firmoo-lunettes2

Pour résumer: une excellente surprise ! Et comme Mohaera et moi souhaitions vous donner la chance de vous en rendre compte par vous-mêmes, nous vous proposons un petit concours ! En jeu: cette même routine capillaire (shampoing + conditioner « Smooth As Silk » et leave-in « Weightless Moisture ») qui sera parfaitement adaptée aux cheveux secs à crépus et ceux traités chimiquement par défrisage ou coloration !

Pour participer, c’est simple:
– Dites-moi en commentaire pourquoi il vous faut cette routine.
– Citez-moi trois marques vendues sur le site Mohaera (autres que Giovanni Cosmetics !).
– Vous avez jusqu’à vendredi 31 Juillet minuit pour jouer. La gagnante sera tirée au sort et annoncée sur ma page Facebook et sur celle de Mohaera.

BONNE CHANCE !

Ma pigmentation semi-permanente à l’Atelier du Sourcil.

Trois semaines après ma pigmentation semi-permanente des sourcils au désormais célèbre Atelier du Sourcil, il fallait que je vous fasse un petit récap de l’expérience ;)

Pourquoi j’ai « fait ça à mes sourcils » (comme dirait ma mère) ?
Tout simplement parce que l’idée me trottait dans la tête depuis un bon moment (je vous parle tellement souvent de mes sourcils, vous devriez le savoir, enfin !). Le maquillage de mes sourcils, en plus de me prendre beaucoup d’argent (j’achète régulièrement des crayons, des kits sourcils, des poudres… tout y passe, j’ai toujours envie de tout essayer !), me prend surtout beaucoup de temps. Je crois qu’après le teint, c’est la partie de mon visage qui m’occupe le plus chaque matin (notamment l’été puisque je ne me maquille pas le teint mais je tiens à avoir une belle ligne de sourcil).

J’avais lu et entendu beaucoup de bien sur la technique mais, avant de me laisser tenter, je voulais absolument trouver THE salon. J’avais d’ailleurs lancé un petite SOS sur Facebook:

Salut les girls ! Auriez-vous une bonne adresse pour une pigmentation semi-permanente des sourcils à Paris (si…

Posted by mercredie.com on Wednesday, June 17, 2015

 

D’ailleurs je vous remercie infiniment pour tous les commentaires et MP que j’ai reçus car c’est finalement grâce à eux que j’ai fait mon choix

Pourquoi l’Atelier du Sourcil ?
Comme expliqué plus haut, j’ai suivi vos recommandations (et j’en ai même profité pour vous demander directement chez QUEL Atelier du Sourcil je devais me rendre !). On m’a plusieurs fois évoqué le nom de Delphine de l’Atelier du 15e (Vaugirard), j’ai donc pris RDV :)

(ma sœur de cheveux)

Comment ça se passe ?
La première étape consiste en une « restructuration » du sourcil: Delphine a complètement retravaillé la ligne de mon sourcil (sa longueur, son épaisseur, son angulation… TOUT je vous dis !) à l’aide d’une pince à épiler et de quelques coups de ciseaux dans un premier temps, puis grâce à l’application légère d’un crayon pour me montrer la forme qui sera ensuite créée de façon plus permanente, à l’aiguille.

mercredie-blog-mode-beaute-tatouage-sourcils-atelier-du-sourcil-vaugirard-paris-15-75015-delphine-avis-test-pigmentation-semi-permanente

La seconde étape est le « tatouage » qui s’effectue à l’aiguille et qui va venir rendre le dessin (préalablement discuté et modifié si besoin avec l’esthéticienne) « définitif ».

mercredie-blog-mode-beaute-tatouage-sourcils-atelier-du-sourcil-vaugirard-paris-15-75015-delphine-avis-test-pigmentation-semi-permanente2 mercredie-blog-mode-beaute-tatouage-sourcils-atelier-du-sourcil-vaugirard-paris-15-75015-delphine-avis-test-pigmentation-semi-permanente3

Comme c’était ma première fois, il a fallu compter un peu plus d’une heure (10-15min pour la restructuration et environ 45min pour le tatouage + le temps passé à observer le résultat au crayon, à discuter avec Delphine etc).

Est-ce que ça fait mal ?
Oui. Après, je ne suis pas du tout douillette donc ce n’était pas non plus la souffrance de ma vie (je m’attendais tellement à pire compte tenu de tout ce que j’avais pu lire sur la toile !) mais je préfère être honnête ! Certaines filles préfèrent avoir recours à une crème anesthésiante qui rend l’expérience moins traumatisante. Pour ma part, j’ai trouvé la douleur supportable (j’avais quand même les yeux qui pleuraient… mais bon ça ça m’arrive aussi chez le dentiste ahah ! et aussi des envies d’éternuer car l’aiguille titille au niveau des sinus).

Quel résultat ?
Résultat juste gé-nial :)
On m’avait prévenue du résultat façon « marqueur » très prononcé les premiers jours, mais je m’attendais – encore une fois – tellement à pire que je n’ai pas trouvé mes sourcils horribles DU TOUT (on m’a même fait des compliments en me demandant ce que j’avais changé !). Ci-dessous une photo de mes sourcils le lendemain (à savoir que j’avais légèrement maquillé la tête de ceux-ci, je vous explique pourquoi plus bas !).

mercredie-blog-mode-beaute-tatouage-sourcils-atelier-du-sourcil-vaugirard-paris-15-75015-delphine-avis-test-pigmentation-semi-permanente-resultat

Il faut savoir que pendant la première semaine des croûtes se forment car la peau cicatrise. Rien de bien dérangeant, ça ne dure vraiment pas longtemps. Pour ma part, j’ai appliqué une crème type Cicalfate les premiers soirs (attention, je ne suis pas sûre que ce soit bien recommandé… mais pour ma part ça a rendu la phase de cicatrisation plus simple !).

Voici maintenant le résultat après 2 semaines (attnetion, #nomakeup !):

mercredie-blog-mode-beaute-tatouage-sourcils-atelier-du-sourcil-vaugirard-paris-15-75015-delphine-avis-test-pigmentation-semi-permanente-resultat2

mercredie-blog-mode-beaute-tatouage-sourcils-atelier-du-sourcil-vaugirard-paris-15-75015-delphine-avis-test-pigmentation-semi-permanente-resultat3

Je ne cesse de recevoir des compliments sur mes sourcils et quand j’explique qu’ils sont « tatoués » (je préfère utiliser des mots cash ahaha) on ne me croit pas et on hallucine sur le rendu naturel de ceux-ci :)

Je vais bientôt devoir prendre rendez-vous pour ma première retouche gratuite (à effectuer entre 2 semaines et 2 mois après la pigmentation). Il y a en effet toujours des petits détails à reprendre suite à une première pigmentation étant donné que celle-ci s’estompe énormément les premières semaines. Pour ma part, je pense qu’il faudra s’atteler à la tête de mon sourcil gauche qui a moins pris que le droit, comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessous:


Que signifie « semi-permanent » ?

La pigmentation va durer entre 6 mois et un an selon les peaux. Il faudra en effet procéder à une ou plusieurs retouches chaque année.

Combien ça coûte ?
Comptez 30€ pour la restructuration et 160€ pour la pigmentation soit 190€ au total. Je pense qu’il ne sera pas nécessaire de refaire une restructuration pour mes retouches futures car j’ai bien compris comment épiler mes sourcils pour conserver leur ligne actuelle :)

Qu’est-ce que j’en ai pensé ?
Je l’avais déjà dit dans un post Instagram, Delphine a été très patiente puisque j’avais initialement du mal avec la forme qu’elle m’avait dessinée et nous en avons beaucoup discuté. En fait, je ne m’attendais pas à ce qu’elle épile autant avant de me montrer le résultat de la restructuration (je pensais qu’elle me dessinerait d’abord la forme, que nous la validerions ensemble, et qu’elle épile ensuite). Du coup, ça a été un peu le choc (je n’avais pas l’habitude de voir mes sourcils aussi nets !).

Le plus gros sujet de débat a été les « têtes » de mes sourcils (la forme générale était canon, les queues de sourcils aussi… mais la forme des têtes ne me revenait pas !). C’est un peu difficile à expliquer mais si vous vous référez à ma photo à côté de Delphine, vous verrez peut-être que mes têtes de sourcils étaient moins carrées que ce que je me faisais d’habitude, et je n’étais donc pas du tout à l’aise avec cette nouvelle forme (d’où le fait que j’ai maquillé mes têtes de sourcils les jours d’après…). Delphine (et mon amie Célia qui m’a accompagnée et qui a eu la gentillesse de prendre les photos de cet article !) m’ont convaincues de « tatouer moins plutôt que plus », dans le sens où je pouvais toujours maquiller au crayon si je n’étais vraiment pas satisfaite. C’est ce que j’ai fait la première semaine… et aujourd’hui, je me rends compte que la forme initiale est parfaite, il fallait juste que je m’habitue :)

Pour conclure cet article, voici une photo qui montre très bien le travail qui a été fait (la petite photo carrée qui clignote est le « avant »). Comme vous pouvez le voir sur mes nouveaux sourcils, ceux-ci sont beaucoup plus remplis dorénavant, et leur forme a également été modifiée: j’ai le sourcil moins « haut » (ça aussi ça me posait problème au début car j’avais l’impression que mes nouveaux sourcils étaient trop « droits » et que mon regard était « énervé » ahaha mais finalement c’est beaucoup mieux comme ça !) et surtout, plus « rempli » et expressif ;)

mercredie-blog-mode-beaute-tatouage-sourcils-atelier-du-sourcil-vaugirard-paris-15-75015-delphine-avis-test-pigmentation-semi-permanente-resultat7

Quel BONHEUR de sortir de la douche, d’aller à la mer, de me réveiller le matin… le sourcil toujours NICKEL :D #priceless

Pour toute autre question, je vous invite à consulter sur la FAQ de l’Atelier du Sourcil ;)

Qu’en pensez-vous ? Avez-vous déjà sauté le pas de la pigmentation semi-permanente ?

PS1: je vous invite VIVEMENT à suivre l’Atelier du Sourcil via facebook et/ou Instagram (d’incroyables photos « avant-après » dont je ne me lasse jamais !).
PS2: je remercie encore Célia pour les photos et sa gentillesse habituelle :)
PS3: certaines m’ont demandé des « codes promo » pour tester la pigmentation semi-permanente à l’Atelier du Sourcil… mais cet article n’est pas une collaboration, je n’étais pas invitée, j’ai payé la prestation, comme une grande… ;)

1 2 3